nouveau programme 6ème

Page 3 sur 3 Précédent  1, 2, 3

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: nouveau programme 6ème

Message par Poups le Mer 24 Juin 2009 - 18:32

je ferai comme toi Ornella !
et je garderai la séquence,chapitre ou période ...les élèves ont besoin de cours structurés pour qu'ils s' y retrouvent ...
Et MP !

Poups
Doyen


Revenir en haut Aller en bas

Re: nouveau programme 6ème

Message par V.Marchais le Mer 24 Juin 2009 - 18:32

Flûte ! Lody, je ne peux pas mettre de PJ en passant par votre boîte néoprofs. Si vous voulez que je vous envoie des docs, laissez-moi une adresse privée.

V.Marchais
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: nouveau programme 6ème

Message par V.Marchais le Mer 24 Juin 2009 - 18:40

@poutou a écrit:Je parlais justement dans mon poste d'une certaine forme de liberté mais liberté ne signifie pas décloisonnement à tout prix. Et effectivement, je suis AUSSi capable de lire les textes. Je rapportais simplement ce qu'une IPR nous a dit à lyon. Ai-je dit que j'en faisais mon credo?
Moi aussi, je trouve cela dommage que, parfois, sur ce forum, on ait à justifier ce que l'on a écrit on peut échanger, non? Il ya aussi la façon de dire les choses...

Bonsoir,

Je ne doute pas que vous soyez capable de lire les textes, c'est bien pour cela que j'y renvoie. Je m'effraie juste de voir à quel point (sur d'autres listes aussi) on fait écho à l'interprétation des IPR sans préciser si cette interprétation semble fondée ou non. Ca me paraît très dangereux : des collègues peu sûrs d'eux pourraient finir par penser que ce qui est ainsi répété à l'envi par certains IPR est la vérité et se ranger docilement à leurs injonctions - d'autant plus que certains sont très péremptoires et abusent volontiers de lur autorité. Quand je lis la bonne parole des IPR, je donne les contre-arguments à ceux qui ont reçu cette bonne parole à lire. Cela ne préjuge pas de votre attitude vis-à-vis de ce discours. J'en fais entendre un autre, c'est tout.

Ne vous inquiétez pas pour la coquille. Que celui qui n'est jamais fatigué ni pressé vous jette la première pierre. Personnellement, je ne prends même pas le temps d'un autre message pour corriger.

Cordialement
Véronique.

V.Marchais
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: nouveau programme 6ème

Message par V.Marchais le Mer 24 Juin 2009 - 18:55

@Ornella a écrit:ok, merci V.Marchais.
Je crois que j'ai tjs bossé comme ça : le point de langue était lié au texte étudié ou à la séquence, mais j'en faisais une leçon à part entière.
Ce qui me perturbe c'est de ne pas travailler en séquences, juste d'un point de vue pratique : vous faites des chapitres? des parties? et comment s'appellent-elles?
1ère partie : le théâtre. par ex.?
1ère de cours : présentation
2è : lexique du théâtre
3ème : un texte de je-ne-sais-trop-quoi
4è : un pt de grammaire

etc. ce n'est qu'un mauvais exemple, mais c'est ça????? humhum


D'abord, je tiens à préciser une chose (pour ne pas avoir l'air trop lapidaire ou injonctive) : j'ai fait le choix de travailler en cloisonnant, il y a des années déjà, parce que je crois que les élèves, en particulier les élèves faibles, s'y retrouvent mieux, et que cela permet des progressions plus rigoureuses dans chaque domaine, assurant mieux le réinvestissement réguliers des notions étudiées. Mais c'est un choix personnel : je le défends tout en reconnaissant à chacun le droit de faire un autre choix (vous avez vu, j'apprends à être précautionneuse, sur ce forum). Je suis ravie que les nouveaux programmes réaffirment la liberté pédagogique au lieu d'imposer une nouvelle démarche, fût-ce la mienne.

J'ai plusieurs progressions que je croise. C'est pas aussi rigide que lundi ravioli, mais, en gros, dans la semaine, j'essaie d'équilibrer les leçons consacrées à la langue et celles consacrées à la lecture ou à l'écriture.

Côté "littéraire", j'ai les textes de mon chapitre, que j'étudie un par un - chaque étude de texte se terminant systématiquement par l'étude du vocabulaire du texte avec élargissement éventuel et un travail d'écriture (parce que ça aussi, je suis persuadée que c'est nécessaire, faire écrire peu mais très régulièrement) qui va du simple exercice (réemployer une tournure) à la rédaction d'un petit paragraphe. Au début du chapitre, présentation du contexte, à la fin, bilan portant sur un point d'histoire littéraire ou des caractéristiques génériques. Rien de très original.

Côté langues, j'ai aussi mes progressions, et les cours s'enchaînent régulièrement (les classes grammaticales, une par une ou ensemble selon le niveau ; le verbe et sa construction (verbes transitifs et intransitifs, sujet et objet) ; attribut vs sujet vs COD ; les CC ; les autres fonctions ; phrase et proposition ; analyse logique...

Je ne me demande pas a priori comment je vais rattacher tel cours de grammaire ou de conjugaisons à tel chapitre. Mais il ne faut pas imaginer que cloisonner signifierait ériger des parois hermétiques entre les domaines. En réalité, nous passons notre temps à retrouver dans les textes des choses que nous avons étudiées en langues - récemment, ce qui permet d'étayer et d'illustrer la leçon - ou plus avant - ce qui permet de réviser. Cela permet de relativiser les oppositions supposées entre "cloisonnants" et "décloisonnants".

J'ai donc toujours en cours un chapitre littéraire et un chapitre de langue. Chaque domaine fait l'objet de contrôles spécifique. Y compris le vocabulaire, après séances de révisions.

Cela répond-il à votre question ?

V.Marchais
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: nouveau programme 6ème

Message par V.Marchais le Mer 24 Juin 2009 - 18:56

@Poups a écrit:.les élèves ont besoin de cours structurés pour qu'ils s' y retrouvent ...

Bien d'accord avec ça.

V.Marchais
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: nouveau programme 6ème

Message par Aëmiel le Mer 24 Juin 2009 - 19:14

Je cloisonne moi aussi depuis deux ans, et je me maudis de ne pas avoir eu le courage de le faire avant : tout le monde s'y retrouve, et j'ai curieusement bp plus le temps de tout étudier, maintenant que je ne saupoudre plus. Le lien entre langue et texte, écriture et lecture, on le fait de toute façon, naturellement, sans même y penser, c'est notre travail
Le vocabulaire, je ne sais pas faire. Je suis tes posts sur proféfère, Véronique, je tente, mais je manque de pratique. L'année prochaine, j'aimerais vraiment faire une vraie progression, mais je ne sais pas quel bout commencer. J'ai lu terre des lettres, mais j'ai des 4è/3è...

J'ai une question pour ceux qui cloisonnent depuis plus longtemps : je fais une heure de grammaire par semaine, ça, ça va, c'est l'heure de conjugaison/orthographe qui me pose souci. Je n'arrive pas à planifier une progression qui tienne la route. Je faisais, jusqu'à maintenant, de la conjugaison jusqu'en janvier, et ensuite orthographe, mais ça ne me satisfait pas. Comment faites-vous ? Vous alternez ?

(pardon de polluer le topic Embarassed )

_________________
Auteur jeunesse
le site : http://www.anne-ferrier.fr
le blog : http://anne-ferrier.blogspot.fr/

Aëmiel
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: nouveau programme 6ème

Message par Amaliah le Mer 24 Juin 2009 - 20:11

Je cloisonne en fait sans forcément attribuer un jour précis à la grammaire ou à la lecture. Mais je consacre la moitié des heures à l'étude de la langue (voc, conj, gramm, orthog), soit 3h par semaine en 6° et entre 2 et 3 en 4°.

Amaliah
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: nouveau programme 6ème

Message par V.Marchais le Dim 28 Juin 2009 - 15:42

Bonjour Sérafina,

Excuse-moi de ne pas avoir répondu avant : j'avais perdu le fil ! Je me perds dans le labyrinthe du forum.

C'est difficile de répondre de manière générale sur les progressions littéraires, car tout dépend de ta classe, du niveau, des oeuvres que tu as retenues, de tes axes d'étude, des liens que tu souhaites établir entre les oeuvres. Par exemple, en 4e, j'étudie Les Misérables seulement après le fantastique, pour montrer comment Hugo réemploie certains motifs comme ceux de la faute et de la rédemption ; j'étudie le fantastique après le réalisme pour parler de la rupture du romantisme avec l'esprit positif du XIXe siècle. Du coup, j'aime bien faire un Jules Verne avant, pour témoigner de cet esprit, etc. Voilà pour la manière de raisonner. D'une manière générale, je trouve que l'ordre chronologique permet de donner des repères clairs en Histoire littéraire et de bien monter les filiations et les ruptures entre les genres. En Troisième, je commence le théâtre : d'abord la tragédie antique (parce que Sophocle, ça dépote, et ça fait réagir même des Troisième qui se croient revenus de tout), qui permet de parler d'Aristote et des règles relatives au théâtre, puis l'héritage de ces règles dans la tragédie classique, enfin l'évolution de la tragédie au XXe siècle, sa dérive vers une sorte de farce morbide et composite. Cela fait un aperçu assez complet du genre ! Ensuite l'autobio, puis les rapports entre roman et Histoire avec, pour sortir de l'horreur d'un programme qui aligne les guerres et fait du romancier un vague témoin plus ou moins engagé, une problématique qui met en tension la dimension historique et le genre romanesque comme essentiellement individuel, donc subversif, et des choix de texte hors des sentiers battus, décalés ou provocateurs, dans lesquels l'auteur tient un discours à des années-lumières de l'éducation à la citoyenneté... Ma touche perso pour sortir les élèves d'un programme trop triste.

En grammaire, la progression elle-même varie peu en fonction des niveaux. Elle va du mot à la phrase et de la phrase au texte : classes grammaticales, fonctions une par une, phrase et proposition, analyse logique. Ce qui change, c'est le degré d'approfondissement des notions et le temps qu'on y passe (on est censé pouvoir aller plus vite en 3e sur les classes grammaticales, revues en deux semaines, alors qu'en Sixième, leur exploration méthodique occupe presque tout le premier trimestre). J'ai élaboré beaucoup de fiches moi-même à l'heure où les manuels de grammaire dignes de ce nom avaient pratiquement disparu mais, maintenant que ça revient, je trouve que le moins hasardeux, pour un non spécialiste de la grammaire (comme moi), c'est de choisir un bon manuel et de s'y tenir le plus possible. Personnellement, je travaille beaucoup avec la Mauffrey-Cohen de chez Hachette.

L'organisation du travail en orthographe est complexe car l'orthographe est à cheval sur différents domaines : conjugaisons, grammaire, lexique... Moi aussi, durant tout le premier trismestre, je mets l'accent sur les conjugaisons : nous ne faisons quasiment que ça en orthographe - ce qui ne nous empêche pas, lors des leçons sur le nom ou l'adjectif, puis des dictées, de faire tous les rappels nécessaires sur les règles d'accord, par exemple.
Pour l'orthographe lexicale, je travaille en lien avec l'étude quasi quotidienne du vocabulaire. J'ai aussi une liste avec une cinquantaine de règles orthographiques et leurs exceptions (vous savez, les trucs du genre : "les noms qui commencent par ac- prennent 2 c sauf acacia, acajou, acompte..."), règles que l'on apprenait autrefois en Primaire mais plus aujourd'hui, du coup, ces choses simples une fois qu'on les connaît restent mystérieuses pour nos élèves. L'an passé encore, j'en donnais une par jour à apprendre, copiée en début d'heure : une règle ou une liste de mots à savoir écrire, pris dans l'échelle de Dubois-Buyse. Ca aide tout de même à progresser en orthographe lexicale, qui ne s'invente pas. Mais ces 5 min. plus les 5 min. d'analyse grammaticale, plus les 5 min. d'analyse verbale plus tout le reste faisaient que je n'avais plus le temps de faire dans l'heure tout ce que je veux y faire (lecture + voca + petit travail d'écriture ou grammaire + exercices oraux et écrits). A mon grand dam, cette année, j'ai laissé tombé. Je le regrette parce que je vois que ça manque aux élèves. Il faut peut-être que j'essaie de mieux m'organiser mais je crois que l'organisation des apprentissages, c'est devenu la quadrature du cercle, avec les horaires qui sont les nôtres désormais. Si je fais ça, je dois lâcher ailleurs. Je n'arrive plus à tout mener de front, à pallier toutes les carences : remettre à niveau en grammaire, donner une vision systémique de la conjugaison, prendre le temps de travailler sérieusement le vocabulaire, d'écrire (très) régulièrement, développer des méthodes en analyse grammaticale, faire des dictées-questions... Je n'y arrive pas. Il y a toujours un truc ou un autre qui pêche, qui reste à la traîne.
Du coup, pour l'orthographe grammaticale, je réduis les leçons au strict minimum : homophones verbaux en [e] et quelques homophones grammaticaux (c'est/s'est/ses...). Pour le reste, je crois qu'il faut surtout que les élèves apprennent à réfléchir alors je multiplie les dictées-questions (questions écrites ou orales, dans ce dernier cas, on est proche de la dictée dialoguée) et j'insiste sur l'orthographe lors de nos nombreux travaux d'écriture. Mais là non plus, je n'arrive pas à multiplier à la fois les leçons, les exercices et les dictées, alors je privilégie la dictée qui, contrairement à ce qu'ont essayé de faire croire les IUFM, est un exercice très formateur quand il est bien guidé et réalisé régulièrement.

Bref, je ne fais pas les miracles, je rame comme tout le monde avec des horaires insuffisants et il y a beaucoup de choses que je ne parviens pas à faire. Je mets l'accent sur la compréhension et l'expression, c'est-à-dire lecture, grammaire et vocabulaire. Je voudrais bien faire un meilleur sort à l'orthographe, socialement discriminante, mais je n'y arrive pas.

Toutefois, si cela t'intéresse, Sérafina, je peux te faire passer ma fiche récapitulant les principales règles d'orthographe générale et une fiche d'exercice conjuguant le travail sur le lexique et le travail sur ces règles, pour que tu voies comment on peut allier les deux. Tu arriveras peut-être à t'organiser mieux que moi pour en faire un usage utile ?

V.Marchais
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: nouveau programme 6ème

Message par ALINE le Jeu 16 Juil 2009 - 8:24

bonjour Poups,
je suis une nouvelle venue et je souhaiterai profiter de votre solidarité concernant le programme de 6°. Je reste disponible pour mutualiser d'autres ressources, ayant déjà travailler dans tous les niveaux. A bon échangeur, salut !
et merci d'avance!

ALINE
Niveau 1


Revenir en haut Aller en bas

Re: nouveau programme 6ème

Message par melyan le Lun 29 Nov 2010 - 23:00

@Poups a écrit:
@estelle a écrit:puis-je aussi te le demander stp ?? MERCI BCP !!!

estelle474@aol.com
C'est envoyé ! Very Happy

Bonsoir,

Je sais que ce post ne date pas d'hier mais je suis intéressée par la fiche, est-il encore possible de l'avoir ?
Merci d'avance !!

melyan
Niveau 6


Revenir en haut Aller en bas

Page 3 sur 3 Précédent  1, 2, 3

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum