répartition science en 6ème

Page 5 sur 6 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: répartition science en 6ème

Message par Lenagcn le Lun 4 Jan 2016 - 0:08

Le projet de programme avait une répartition par niveau, en Cm1, Cm2 et 6ème.
Pourquoi ne pas s'appuyer dessus?
(je n'ai pas regardé si le projet a été maintenu Embarassed )

Sinon, pour le 1aire, le principe est simple: il n'y a pas de matériel sauf exception.
Donc tout ce qui en nécessite est pour le 2aire.
Fastoche!

Sans dec': zéro microscope et matériel afférent, rarement du matériel de mécanique, mais vous pouvez espérer raisonnablement de quoi faire des circuits électriques.

Lenagcn
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: répartition science en 6ème

Message par mistinguette le Lun 4 Jan 2016 - 6:42

Pour reprendre,îlot et projet n étant plus réservé aux sciences au sens large. Nous n avons plus que l argument sécuritaire pour justifier les groupes par rapport aux langues, art pla ou même les math et leur partie programmation

_________________
.'..Texte sur les l'oies' commentaires du prof hg que j’adorais sur ma copie de 6e : loi/ l'oie Vous en êtes une!. J'ai évolué depuis mais mon complexe orthographique m'accompagnera toujours. Il semble qu'aujourd’hui on parle de dyslexie pour l'étourdie éternelle que j'étais...alors si c'est la science des ânes, merci de pas charger la mule.

mistinguette
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: répartition science en 6ème

Message par Lenagcn le Lun 4 Jan 2016 - 11:24

Comme quoi, la pédagogie crayon-papier est la plus économique.


(je suis déjà sortie! pingouin  )

Lenagcn
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: répartition science en 6ème

Message par Alwidis le Lun 4 Jan 2016 - 18:06

Non mais c'est simple pour moi, pas de demi groupe, pas de travaux pratiques. Ca fera des économies !

Alwidis
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Re: répartition science en 6ème

Message par Enaeco le Lun 4 Jan 2016 - 18:24

@Alwidis a écrit:Non mais c'est simple pour moi, pas de demi groupe, pas de travaux pratiques. Ca fera des économies !

Si ça te convient comme façon de travailler...

Mais attention avec ce genre d'arguments qui peuvent être pris au mot quand ils tombent dans certaines oreilles !
Si on peut se débrouiller sans TP (et si en plus ça fait des économies), ça règle pas mal de problème !

C'est ce qu'il arrive dans certains lycées en classe de seconde où le souhait est de ne plus dédoubler.

Enaeco
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: répartition science en 6ème

Message par amethyste le Lun 4 Jan 2016 - 19:20

@Alwidis a écrit:Non mais c'est simple pour moi, pas de demi groupe, pas de travaux pratiques. Ca fera des économies !
Je me pose sérieusement la question cette année ! Nous avons perdu les groupes que nous avions en 5e et c'est une vraie galère pour les faire manipuler, même si les classes ne sont pas trop difficiles. Mais je suis systématiquement en retard quand je les fais manipuler et ce n'est pas jouable sur le long terme. Seulement, arrêter de les faire manipuler... c'est quand même un des charmes de cette discipline (il faut que je me le rappelle la prochaine fois que je fais manipuler les 3e terribles Razz )

_________________
Nous aurons le destin que nous aurons mérité. Einstein

amethyste
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: répartition science en 6ème

Message par benjy_star le Lun 4 Jan 2016 - 19:49

@Enaeco a écrit:
@Alwidis a écrit:Non mais c'est simple pour moi, pas de demi groupe, pas de travaux pratiques. Ca fera des économies !

Si ça te convient comme façon de travailler...
Je ne pense pas que ça lui convienne comme façon de travailler voyons, cette phrase ne sert pas à grand chose !

benjy_star
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: répartition science en 6ème

Message par Alwidis le Lun 4 Jan 2016 - 19:55

@Enaeco a écrit:
@Alwidis a écrit:Non mais c'est simple pour moi, pas de demi groupe, pas de travaux pratiques. Ca fera des économies !

Si ça te convient comme façon de travailler...

Mais attention avec ce genre d'arguments qui peuvent être pris au mot quand ils tombent dans certaines oreilles !
Si on peut se débrouiller sans TP (et si en plus ça fait des économies), ça règle pas mal de problème !

C'est ce qu'il arrive dans certains lycées en classe de seconde où le souhait est de ne plus dédoubler.

J'ai essayé sans dédoublement avec des 5e en REP 93 l'an dernier. J'ai arrêté, je faisais les expériences au tableau. C'est sans doute pas bien, mais sinon c'est le bronx ! Y a sans doute des professeurs qui gèrent formidablement, qui arrivent à faire donner du sens, où les élèves sont calmes et tous les membres du groupe réfléchissent en prenant bien soin du matériel. Je ne suis pas de cette race. Dans un collège semblable cette année, je refais des T.P. avec les élèves qui manipulent en 5e car j'ai des demi-groupes, mais c'est déjà beaucoup de logistique, d'attention, de comptage de matériel, ect... Je le fais car les élèves adorent, car cela peut-être pertinent, je reste un vieillard et j'aime bcp les observations au microscope et que les élèves se posent et fassent un dessin d'observation, et pour travailler la démarche (car souvent les résultats...). Mais je ne m'embêterai pas face à une classe entière. Pour moi et pour eux.

Alwidis
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Re: répartition science en 6ème

Message par PabloPE le Lun 4 Jan 2016 - 21:30

@Celeborn a écrit:
@benjy_star a écrit:
@Celeborn a écrit:Généralement, les professeurs des écoles ont un mal fou à faire ce qui relève de la technologie, donc l'argument est un peu faible.
Quel argument, tu fais référence à moi ? En ce qui concerne les SPC, nous allons "tout" refaire en 6ème de toute façon, avec une demi douzaine d'écoles, que ce soit pour la techno, la SVT ou les SPC, il faut tout faire, donc ce que tu soulèves là semble ne pas vraiment peser dans la balance.

Bref, c’est notre choix, on est tombé d'accord sans la moindre prise de tête, merci donc de ne pas jeter de l'huile sur un feu qui n'avait pas pris! Very Happy

Je parlais de l'argument du programme plus léger en techno. Cela transcrivait les discussions que l'on avait eues au ministère sur les programmes, durant lesquelles les syndicats représentant les professeurs des écoles signalaient de façon assez commune que la partie "techno" était à peu près hors de portée des PE de CM1 et CM2, et donc généralement non traitée au primaire. De toute façon, dans l'équation "programme de cycle + programme commun à 3 disciplines", il n'y a effectivement aucune solution satisfaisante pour gérer le bazar créé.
Pour une fois, et même si ça me fait mal de l'admettre je suis d'accord avec nos représentants syndicaux. La techno telle qu'elle est conçue en primaire est le plus souvent inenvisageable, par manque de matériel et par manque de structure. Bref c'est la loose. LE moindre projet exige des sacrifices financiers. Alors que on arrive avec nos petits moyens à avancer dans les autres disciplines scientifiques (bon une animation flash ne remplace pas forcément une bonne maquette mais on fait avec)
A ma connaissance aucun instit de CM ne fait l'impasse en sciences alors que j'en connais un paquet qui se contentent d'un projet techno dans l'année.

_________________
http://www.villeseducatrices.fr/ressources/page/Appel_de_Bobigny_et_textes_complementaires.pdf




"Et moi qui
me croyais tranquille pour un bout de temps avec mon chat brun."

PabloPE
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: répartition science en 6ème

Message par Enaeco le Mar 5 Jan 2016 - 2:07

@benjy_star a écrit:
@Enaeco a écrit:
@Alwidis a écrit:Non mais c'est simple pour moi, pas de demi groupe, pas de travaux pratiques. Ca fera des économies !

Si ça te convient comme façon de travailler...
Je ne pense pas que ça lui convienne comme façon de travailler voyons, cette phrase ne sert pas à grand chose !


Évidemment que dans l idéal on veut des effectifs plus légers et des dédoublements.

Je voulais simplement dire par la que certains collègues se satisfont très bien de ne pas faire de TP et uniquement des manips tableau.
Pas de problème de gestion de classe (pour parfois un apport théorique nul pour les élèves qui ne retiennent que l amusement), pas de boulot avec la gestion/nettoyage du matériel.
je souhaite sincèrement que ça convienne au plus grand nombre car on se dirige inexorablement vers ce fonctionnement.

Si les collègues s'y retrouvent la dedans, on se dirige vers la fin des TP effectivement.
Certains collègues d autres matières se font une joie de récupérer notre marge si elle ne nous est pas "vitale".

Pour un établissement les économies sont doubles. Le budget labo pourra être réduit si les élèves ne manipulent plus et surtout, on récupère des heures profs.

On s écarte du sujet mais ce raisonnement a aussi fait son chemin jusqu'au lycée où on commence à voir des classes de seconde à 24, sans dédoublement. Les collègues des autres disciplines sont ravis.

Enaeco
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: répartition science en 6ème

Message par titeprof le Mar 5 Jan 2016 - 5:58

Je fais de moins en moins de TP aussi, mais je le regrette. Seulement avec mes "groupes" à 28, et bien..le matériel et la place manquent tout simplement. Je commence doucement à faire le deuil du coté pratique de ma discipline, un deuil multifactoriel :
- beaucoup trop d'élèves
- trop peu de matériel (11 microscopes chez nous...)
- trop peu de place (on a fait un feuille de réservation...du couloir Rolling Eyes )
- de plus en plis de gros cas bien lourds genre cas psy ou gamins qui finiront en taule à peine la majorité atteinte : entre 3 et 5 par classes cette année, qui pourrissent les classes entières et qui se retrouvent parfois en groupes par le jeu des options pour faire de nos vies un enfer. Ce sont des purges, n'ayons pas peur des mots, qui pompent une énergie folle pour un résultat peanut, et sont tout à fait capables (on l'a déjà vu) de casser tout un ensemble de matériel juste pour faire chier le monde.

_________________
[center]Je suis comme le ciel, rien ne s'accroche à moi (mantra)

titeprof
Expert


Revenir en haut Aller en bas

Re: répartition science en 6ème

Message par Segna le Ven 8 Jan 2016 - 17:04

Pas le temps de tout relire depuis le début, désolée... Voici ce qui est préconisé par un IPR dans l'académie d'Aix-Marseille et qui a été relayé par mail par un représentant du SNALC prof de SVT: "Aujourd’hui je vous parlerai des professeurs de SVT, SPC et technologies qui seront amenés à travailler en synergie, pour permettre une augmentation qualitative de leur efficience face aux apprenants en classe de 6ᵉ. C’est beau !

Les IA-IPR de SVT, SP et techno se sont coordonnés, et en voilà le résultat - dans notre académie en tout cas.
On y apprend que
– l'enseignement de Sciences (oui Sciences tout court, mais avec un S majuscule) devra se faire en interdisciplinarité mais sans ressembler au EIST. Certes l'EIST sera toujours possible (pour rappel, un enseignant qui fera les 3 matières à lui tout seul, ce qu'on ne peut imposer à un enseignant, conformément à son statut).

– la pédagogie doit se baser sur un projet transdisciplinaire (attention pas interdisciplinaire, il pourrait rester des bouts de matières à enseigner, non il faut un « projet » qui traverse tout), basé sur 4 thèmes. Par exemple « robotique et bio-mimétisme » ou « astronomie ». On est bien loin de la « découverte de l'environnement proche » des vieux programmes. Il faudra donc penser son enseignement à partir d'une problématique qui recoupera les thèmes de l'enseignement des Sciences en 6ᵉ. Il y aura une problématique par trimestre.

- il faudra mettre en place des blocs de 2 ou 4 heures qui mobiliseront les enseignants, même si aucun cours n'est inscrit dans leur emploi du temps.

– même si les 3 enseignants se doivent d'intervenir dans cet enseignement (« d'apporter leur expertise »), il ne devra y avoir qu’une évaluation unique pour les 3 disciplines (en fait une seule ligne sur le bulletin) et surtout une seule trace écrite. Ça risque d’être compliqué pour distinguer les 3 matières qui, soi-disant, ne fusionnent pas puisque leurs programmes sont distincts.

Et surtout il est interdit (la preuve c’est barré dans le document, au cas où on ne comprenne pas bien l'entête « à proscrire ») :
– ne pas faire 1h20 séparée par discipline. L'IA – IPR qui est venu expliquer tout cela à une de nos S1 a bien précisé les choses. Les profs de SVT, SPC et Technologie doivent « rester dans l’établissement à disposition, si les élèves lors de l’étude de leur thème ont besoin de leur expertise ». Mais attention si les profs restent 4h à disposition, il n’y aura que 1h20 d’inscrite sur leur VS. Rien ne se fera sur « des blocs horaires fixés à l'avance ». Ah revoilà le spectre des emplois du temps modulables selon les trimestres, voire les semaines. C’est beau le progrès.

– aucune alternance dans les enseignements disciplinaires, ni sur un trimestre, ni par semaine. Tous ensemble, tous ensemble, yeah ! Yeah ! Un vrai chant de supporter.

Bien entendu, et certains esprits chafouins diront que c’est fait exprès, rien sur les obligations des enseignants. Par exemple la « collaboration de 3 professeurs recommandée » ne sera pas rémunérée par des heures de concertation. « Non puisque ce sera dans leurs obligations de service. Et comme les profs seront plus longtemps dans l’établissement, ils auront du temps pour se concerter, quand les élèves ne feront pas appel à eux. » Merveilleuse réponse d'un IA-IPR au collègue qui lui demandait comment articuler sa vie privée avec sa vie professionnelle. Aucune réponse aussi sur la rémunération des heures de concertation avec les collègues de primaire (oui, tous les collègues de CM1 et CM2 qui dépendent du collège)."
Ayant fait un "burn -out" sévère l'an dernier ces dernières infos me motivent plus que jamais pour la grève "méli-mélo" du 26 alors que j'étais très indécise!

Segna
Niveau 6


Revenir en haut Aller en bas

Re: répartition science en 6ème

Message par Segna le Ven 8 Jan 2016 - 17:05

Pas le temps de tout relire depuis le début, désolée... Voici ce qui est préconisé par un IPR dans l'académie d'Aix-Marseille et qui a été relayé par mail par un représentant du SNALC prof de SVT: "Aujourd’hui je vous parlerai des professeurs de SVT, SPC et technologies qui seront amenés à travailler en synergie, pour permettre une augmentation qualitative de leur efficience face aux apprenants en classe de 6ᵉ. C’est beau !

Les IA-IPR de SVT, SP et techno se sont coordonnés, et en voilà le résultat - dans notre académie en tout cas.
On y apprend que
– l'enseignement de Sciences (oui Sciences tout court, mais avec un S majuscule) devra se faire en interdisciplinarité mais sans ressembler au EIST. Certes l'EIST sera toujours possible (pour rappel, un enseignant qui fera les 3 matières à lui tout seul, ce qu'on ne peut imposer à un enseignant, conformément à son statut).

– la pédagogie doit se baser sur un projet transdisciplinaire (attention pas interdisciplinaire, il pourrait rester des bouts de matières à enseigner, non il faut un « projet » qui traverse tout), basé sur 4 thèmes. Par exemple « robotique et bio-mimétisme » ou « astronomie ». On est bien loin de la « découverte de l'environnement proche » des vieux programmes. Il faudra donc penser son enseignement à partir d'une problématique qui recoupera les thèmes de l'enseignement des Sciences en 6ᵉ. Il y aura une problématique par trimestre.

- il faudra mettre en place des blocs de 2 ou 4 heures qui mobiliseront les enseignants, même si aucun cours n'est inscrit dans leur emploi du temps.

– même si les 3 enseignants se doivent d'intervenir dans cet enseignement (« d'apporter leur expertise »), il ne devra y avoir qu’une évaluation unique pour les 3 disciplines (en fait une seule ligne sur le bulletin) et surtout une seule trace écrite. Ça risque d’être compliqué pour distinguer les 3 matières qui, soi-disant, ne fusionnent pas puisque leurs programmes sont distincts.

Et surtout il est interdit (la preuve c’est barré dans le document, au cas où on ne comprenne pas bien l'entête « à proscrire ») :
– ne pas faire 1h20 séparée par discipline. L'IA – IPR qui est venu expliquer tout cela à une de nos S1 a bien précisé les choses. Les profs de SVT, SPC et Technologie doivent « rester dans l’établissement à disposition, si les élèves lors de l’étude de leur thème ont besoin de leur expertise ». Mais attention si les profs restent 4h à disposition, il n’y aura que 1h20 d’inscrite sur leur VS. Rien ne se fera sur « des blocs horaires fixés à l'avance ». Ah revoilà le spectre des emplois du temps modulables selon les trimestres, voire les semaines. C’est beau le progrès.

– aucune alternance dans les enseignements disciplinaires, ni sur un trimestre, ni par semaine. Tous ensemble, tous ensemble, yeah ! Yeah ! Un vrai chant de supporter.

Bien entendu, et certains esprits chafouins diront que c’est fait exprès, rien sur les obligations des enseignants. Par exemple la « collaboration de 3 professeurs recommandée » ne sera pas rémunérée par des heures de concertation. « Non puisque ce sera dans leurs obligations de service. Et comme les profs seront plus longtemps dans l’établissement, ils auront du temps pour se concerter, quand les élèves ne feront pas appel à eux. » Merveilleuse réponse d'un IA-IPR au collègue qui lui demandait comment articuler sa vie privée avec sa vie professionnelle. Aucune réponse aussi sur la rémunération des heures de concertation avec les collègues de primaire (oui, tous les collègues de CM1 et CM2 qui dépendent du collège)."
Ayant fait un "burn -out" sévère l'an dernier ces dernières infos me motivent plus que jamais pour la grève "méli-mélo" du 26 alors que j'étais très indécise!

Segna
Niveau 6


Revenir en haut Aller en bas

Re: répartition science en 6ème

Message par amethyste le Ven 8 Jan 2016 - 17:18

@Segna a écrit: Pas le temps de tout relire depuis le début, désolée... Voici ce qui est préconisé par un IPR dans l'académie d'Aix-Marseille et qui a été relayé par mail par un représentant du SNALC  prof de SVT: "Aujourd’hui je vous parlerai des professeurs de SVT, SPC et technologies qui seront amenés à travailler en synergie, pour permettre une augmentation qualitative de leur efficience face aux apprenants en classe de 6ᵉ. C’est beau !

Les IA-IPR de SVT, SP et techno  se sont coordonnés, et en voilà le résultat - dans notre académie en tout cas.
On y apprend que
– l'enseignement de Sciences (oui Sciences tout court, mais avec un S majuscule) devra se faire en interdisciplinarité mais sans ressembler au EIST. Certes l'EIST sera toujours possible (pour rappel, un enseignant qui fera les 3 matières à lui tout seul, ce qu'on ne peut imposer à un enseignant, conformément à son statut).
Chouette !
– la pédagogie doit se baser sur un projet transdisciplinaire (attention pas interdisciplinaire, il pourrait rester des bouts de matières à enseigner, non il faut un « projet » qui traverse tout), basé sur 4 thèmes. Par exemple « robotique et bio-mimétisme » ou « astronomie ». On est bien loin de la « découverte de l'environnement proche » des vieux programmes. Il faudra donc penser son enseignement à partir d'une problématique qui recoupera les thèmes de l'enseignement des Sciences en 6ᵉ. Il y aura une problématique par trimestre.
Et les semblants de programme là-dedans ???

- il faudra mettre en place des blocs de 2 ou 4 heures qui mobiliseront les enseignants, même si aucun cours n'est inscrit dans leur emploi du temps.
Pas dans mon EDT => pas là !
– même si les 3 enseignants se doivent d'intervenir dans cet enseignement (« d'apporter leur expertise »), il ne devra y avoir qu’une évaluation unique pour les 3 disciplines (en fait une seule ligne sur le bulletin) et surtout une seule trace écrite. Ça risque d’être compliqué pour distinguer les 3 matières qui, soi-disant, ne fusionnent pas puisque leurs programmes sont distincts.
Bon, ce seront donc les pro-réforme qui rempliront les bulletins dorénavant ! Razz
Et surtout il est interdit (la preuve c’est barré dans le document, au cas où on ne comprenne pas bien l'entête « à proscrire ») :
– ne pas faire 1h20 séparée par discipline. L'IA – IPR qui est venu expliquer tout cela à une de nos S1 a bien précisé les choses. Les profs de SVT, SPC et Technologie doivent « rester dans l’établissement à disposition, si les élèves lors de l’étude de leur thème ont besoin de leur expertise ». Mais attention si les profs restent 4h à disposition, il n’y aura que 1h20 d’inscrite sur leur VS. Rien ne se fera sur « des blocs horaires fixés à l'avance ». Ah revoilà le spectre des emplois du temps modulables selon les trimestres, voire les semaines. C’est beau le progrès.
Ben tiens ! On y crois ! Z'ont pas fini de m'entendre s'ils me sortent ce genre d'âneries !
– aucune alternance dans les enseignements disciplinaires, ni sur un trimestre, ni par semaine. Tous ensemble, tous ensemble, yeah ! Yeah ! Un vrai chant de supporter.
Et alors, notre "liberté pédagogique" ???

Bien entendu, et certains esprits chafouins diront que c’est fait exprès, rien sur les obligations des enseignants. Par exemple la « collaboration de 3 professeurs recommandée » ne sera pas rémunérée par des heures de concertation. « Non puisque ce sera dans leurs obligations de service. Et comme les profs seront plus longtemps dans l’établissement, ils auront du temps pour se concerter, quand les élèves ne feront pas appel à eux. » Merveilleuse réponse d'un IA-IPR au collègue qui lui demandait comment articuler sa vie privée avec sa vie professionnelle. Aucune réponse aussi sur la rémunération des heures de concertation avec les collègues de primaire (oui, tous les collègues de CM1 et CM2 qui dépendent du collège)."
Ayant fait un "burn -out" sévère l'an dernier ces dernières infos me motivent plus que jamais pour la grève "méli-mélo" du 26 alors que j'étais très indécise!

_________________
Nous aurons le destin que nous aurons mérité. Einstein

amethyste
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: répartition science en 6ème

Message par Laepixia le Ven 8 Jan 2016 - 18:00

@Enaeco a écrit:
@benjy_star a écrit:
@Enaeco a écrit:
@Alwidis a écrit:Non mais c'est simple pour moi, pas de demi groupe, pas de travaux pratiques. Ca fera des économies !

Si ça te convient comme façon de travailler...
Je ne pense pas que ça lui convienne comme façon de travailler voyons, cette phrase ne sert pas à grand chose !


Évidemment que dans l idéal on veut des effectifs plus légers et des dédoublements.

Je voulais simplement dire par la que certains collègues se satisfont très bien de ne pas faire de TP et uniquement des manips tableau.
Pas de problème de gestion de classe (pour parfois un apport théorique nul pour les élèves qui ne retiennent que l amusement), pas de boulot avec la gestion/nettoyage du matériel.
je souhaite sincèrement que ça convienne au plus grand nombre car on se dirige inexorablement vers ce fonctionnement.

Si les collègues s'y retrouvent la dedans, on se dirige vers la fin des TP effectivement.
Certains collègues d autres matières se font une joie de récupérer notre marge si elle ne nous est pas "vitale".

Pour un établissement les économies sont doubles. Le budget labo pourra être réduit si les élèves ne manipulent plus et surtout, on récupère des heures profs.

On s écarte du sujet mais ce raisonnement a aussi fait son chemin jusqu'au lycée où on commence à voir des classes de seconde à 24, sans dédoublement. Les collègues des autres disciplines sont ravis.

C'est exactement çà, les collègues considéraient que nous étions des privilégiés avec nos groupes. Maintenant, ils sont très contents de récupérer les marges pour se faire des groupes en AP ou avoir des groupes latin.
Mais sinon, les sciences et la technologie au XXIème siècle, ce n'est pas du tout important. Et le manque de culture scientifique bien marqué en France, ce n'est qu'anedoctique...

Laepixia
Niveau 6


Revenir en haut Aller en bas

Re: répartition science en 6ème

Message par bigbang le Ven 8 Jan 2016 - 18:16

Il faut surtout arrêter avec cette légende des 1607h !!!
Même les IPR ne semblent pas au courant. Il faut faire de la pédagogie.
Il est hors de question de passer du temps au collège sans être payé.

Ça me fait sérieusement fliper ce que tu nous rapportes segna !

_________________
" En tant que Physicien, j'ai une connaissance étendue de l'Univers et de tout ce qu'il contient." - Moi

bigbang
Niveau 7


Revenir en haut Aller en bas

Re: répartition science en 6ème

Message par Niht le Ven 8 Jan 2016 - 18:24

Segna, cela vaudrait le coup, si ce n'est déjà fait, de copier votre message dans les sujets plus généralistes (et non réservés aux sciences) sur la réforme.

Niht
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: répartition science en 6ème

Message par Segna le Ven 8 Jan 2016 - 18:57

@Niht a écrit:Segna, cela vaudrait le coup, si ce n'est déjà fait, de copier votre message dans les sujets plus généralistes (et non réservés aux sciences) sur la réforme.

Oui, c'est fait! dans la rubrique "qui fait grève le 26 janvier?

Segna
Niveau 6


Revenir en haut Aller en bas

Re: répartition science en 6ème

Message par Segna le Ven 8 Jan 2016 - 18:59

@bigbang a écrit:Il faut surtout arrêter avec cette légende des 1607h !!!
Même les IPR ne semblent pas au courant. Il faut faire de la pédagogie.
Il est hors de question de passer du temps au collège sans être payé.

Ça me fait sérieusement fliper ce que tu nous rapportes segna !

Et moi donc! J'en suis malade! Il y a au message 2 pièces jointes abominables sur les attentes en sciences mais je n'arrive pas à les ajouter....

Segna
Niveau 6


Revenir en haut Aller en bas

Re: répartition science en 6ème

Message par amethyste le Ven 8 Jan 2016 - 19:31

Je serais curieuse de savoir ce qui peut être pire que ce que tu as déjà marqué Crying or Very sad

_________________
Nous aurons le destin que nous aurons mérité. Einstein

amethyste
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: répartition science en 6ème

Message par bigbang le Ven 8 Jan 2016 - 19:39

faire 8h30 16h30 tous les jours au collège mais payé pour faire 18h de cours
C'est le futur annoncé...
On va nous modifier nos obligations de services et hop, le tour est joué.

_________________
" En tant que Physicien, j'ai une connaissance étendue de l'Univers et de tout ce qu'il contient." - Moi

bigbang
Niveau 7


Revenir en haut Aller en bas

Re: répartition science en 6ème

Message par amethyste le Ven 8 Jan 2016 - 19:40

@bigbang a écrit:faire 8h30 16h30 tous les jours au collège mais payé pour faire 18h de cours
C'est le futur annoncé...
On va nous modifier nos obligations de services et hop, le tour est joué.
Tu veux dire 8h-17h30 pour certains établissements... No

_________________
Nous aurons le destin que nous aurons mérité. Einstein

amethyste
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: répartition science en 6ème

Message par mistinguette le Ven 8 Jan 2016 - 20:30

Pour ce qui est des premiers points,travail thématique à 3 matières,j ai des sources qui le confirme. Pour les 4h à dispo je crois que le délire va,heureusement pour nous buter sur la réalité des edt.  On peut pas bloquer 4h pour chaque sixième. Si un prof s en occupe les 2 autres ne peuvent pas être en charge de classe. Cette organisation bloque trop de crenaux me semble t il pour etre viable.


Dernière édition par mistinguette le Ven 8 Jan 2016 - 20:43, édité 1 fois

mistinguette
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: répartition science en 6ème

Message par amethyste le Ven 8 Jan 2016 - 20:31

@Segna a écrit:
@bigbang a écrit:Il faut surtout arrêter avec cette légende des 1607h !!!
Même les IPR ne semblent pas au courant. Il faut faire de la pédagogie.
Il est hors de question de passer du temps au collège sans être payé.

Ça me fait sérieusement fliper ce que tu nous rapportes segna !

Et moi donc! J'en suis malade! Il y a au message 2 pièces jointes abominables sur les attentes en sciences mais je n'arrive pas à les ajouter....
Consternant ! Je n'arrive pas non plus à les ajouter mais la lecture est édifiante !
affraid affraid affraid

_________________
Nous aurons le destin que nous aurons mérité. Einstein

amethyste
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: répartition science en 6ème

Message par leptiflo le Ven 8 Jan 2016 - 20:44

@bigbang a écrit:faire 8h30 16h30 tous les jours au collège mais payé pour faire 18h de cours
C'est le futur annoncé...
On va nous modifier nos obligations de services et hop, le tour est joué.
Cela est possible, mais lorsqu'il n'y a pas cours : correction de copies, préparation des cours,... Une fois à la maison, nada. bounce

_________________
aaw  "Tu es TZR, bah on t'as donné les pires classes"

leptiflo
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Re: répartition science en 6ème

Message par amethyste le Ven 8 Jan 2016 - 21:08

@leptiflo a écrit:
@bigbang a écrit:faire 8h30 16h30 tous les jours au collège mais payé pour faire 18h de cours
C'est le futur annoncé...
On va nous modifier nos obligations de services et hop, le tour est joué.
Cela est possible, mais lorsqu'il n'y a pas cours : correction de copies, préparation des cours,... Une fois à la maison, nada. bounce
Ben moi, je suis incapable de préparer des cours dans mon établissement : j'ai besoin de temps, de calme et au collège, on est tout le temps dérangé. Quant à travailler sur une heure de trou... Ca va pour des corrections, photocopies ou autre, mais sinon... No

_________________
Nous aurons le destin que nous aurons mérité. Einstein

amethyste
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Page 5 sur 6 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum