Valorisation du métier de prof - Vos avis

Page 2 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Valorisation du métier de prof - Vos avis

Message par Aliceinwonderland le Lun 7 Déc - 16:13

Ce que je ne comprends pas Nitescence c'est que sur un  autre fil vous aviez donné le montant de votre salaire avec les heures sup (bien loin d'être indécent), que si je me rappelle bien vous enseignez en fac...
Quand j'étais certifiée en collège avec des classes difficiles, ma mère, agrégée dans un lycée tranquille des Hauts-de-Seine, avait au moins la gentillesse de compatir quand je lui montrais les copies de mes élèves ou lui racontais ce que j'endurais.
Les conditions de travail comme le salaire peuvent varier énormément selon le lieu d'exercice, le concours passé, le nombre d'heures dues...
Dès lors je trouve un peu déplacé de faire la morale quand on est soi-même dans des conditions optimales.
Et de plus en plus de personnes se détournent de l'enseignement ou se reconvertissent, c'est un fait, et sur ce forum il y a quand même un certain nombre d'exemples, ce qui je pense aurait été quasi impensable pour la génération de ma mère.

Aliceinwonderland
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Valorisation du métier de prof - Vos avis

Message par nitescence le Lun 7 Déc - 16:33

J'ai donné des cours en fac jusqu'à l'année dernière mais ce n'est plus le cas à présent : ça demandait trop de travail si on veut le faire sérieusement par rapport au salaire proposé.
J'ai toujours enseigné aussi en lycée et pas dans des conditions optimales mais alors vraiment loin de là mais je ne m'en plains pas...
Enfin, j'ai croisé tellement de collègues qui se plaignent, qui affirment vouloir se reconvertir mais qui n'en font rien finalement que ce discours me blase (jr pense à deux collègues qui veulent se reconvertir... depuis 13 ans!).

_________________
Mordre. Mordre d'abord. Mordre ensuite. Mordre en souriant et sourire en mordant. (avec l'aimable autorisation de Cripure, notre dieu à tous)
avatar
nitescence
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: Valorisation du métier de prof - Vos avis

Message par Marcelle Duchamp le Lun 7 Déc - 16:43

Le métier n'attire plus car il comprend quand même pas mal de contraintes: être muté sur toute la France (je connais énormément de personne qui ont préféré renoncer à ce métier plutôt que de se voir séparé), un salaire pas très attractif (mais je conçois qu'il y a pire), le désamour et l'irrespect que peuvent avoir certains parents et enfants...

Mais moi, malgré tout ça, j'ai toujours voulu être prof.
Je savais que je devrais quitter mon confort bordelais pour partir en banlieue parisienne mais ce n'était pas un souci.
Je savais que je subirais des attaques d'élèves (j'ai failli être frappée 2 fois, j'ai été cognée 1 fois et un gosse a failli me tuer au cours d'une bêtise) mais ça ne m'empêche pas de continuer...

J'aime ce métier et franchement, au risque de passer pour la bénie oui oui de service, je trouve que je fais le plus beau métier du monde Very Happy (oui bon, peut être qu'avec la réforme du collège et son lot d'emm***, je ne dirai plus ça!)
avatar
Marcelle Duchamp
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Valorisation du métier de prof - Vos avis

Message par Eleven le Lun 7 Déc - 17:23

Je n'enseigne pas depuis très longtemps mais je suis d'accord avec le message de Marcelle Duchamp.
J'ai été en collège privé et je respectais les profs (quasiment comme des dieux) !

Il est clair que certains élèves et certains parents n'ont aucun respect pour notre profession mais même en REP, je peux dire que j'aime ce métier, je me sens utile malgré tout, malgré le fait que l'image des profs n'est plus la même, il y a encore des élèves qui veulent travailler et qui admirent les professeurs !

Je n'ai pas le concours, ce qui me fait peur ce n'est pas de l'obtenir mais d'être envoyé loin de chez moi ....

avatar
Eleven
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Valorisation du métier de prof - Vos avis

Message par Sei le Lun 7 Déc - 19:05

@nitescence a écrit:J'ai donné des cours en fac jusqu'à l'année dernière mais ce n'est plus le cas à présent : ça demandait trop de travail si on veut le faire sérieusement par rapport au salaire proposé.
J'ai toujours enseigné aussi en lycée et pas dans des conditions optimales mais alors vraiment loin de là mais je ne m'en plains pas...
Enfin, j'ai croisé tellement de collègues qui se plaignent, qui affirment vouloir se reconvertir mais qui n'en font rien finalement que ce discours me blase (jr pense à  deux collègues qui veulent se reconvertir... depuis 13 ans!).

Je suis assurément mesquine ce soir, et mauvaise du diable, et il est probable que je surréagisse. Je l'ai malgré tout mauvaise et je ne résiste pas à l'envie de te dire que tu me donnes envie de te baffer, parce que tu m'avais fait croire par omission que tu connaissais mes conditions d'exercice (et celles de nombreux autres enseignant) dans un ancien topic. Ce n'est donc pas le cas.
avatar
Sei
Grand Maître


Revenir en haut Aller en bas

Re: Valorisation du métier de prof - Vos avis

Message par nitescence le Lun 7 Déc - 19:11

???

_________________
Mordre. Mordre d'abord. Mordre ensuite. Mordre en souriant et sourire en mordant. (avec l'aimable autorisation de Cripure, notre dieu à tous)
avatar
nitescence
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: Valorisation du métier de prof - Vos avis

Message par Sei le Lun 7 Déc - 19:16

Oh, j'avais simplement douté quant au fait que tu savais ce qu'était enseigner en collège REP, parce que ton manque d'empathie était surprenant et témoignait d'un manque d'expérience, ce à quoi tu m'avais répondu "Ah, ah, détrompe-toi". Bref. Salut.
avatar
Sei
Grand Maître


Revenir en haut Aller en bas

Re: Valorisation du métier de prof - Vos avis

Message par Reine Margot le Lun 7 Déc - 19:30

@nitescence a écrit:
@Reine Margot a écrit:
@nitescence a écrit:Bien sûr qu'il y a des problèmes : ce n'est pas le pays des bisounours, mais ce n'est pas non plus l'enfer caricatural qu'on présente si souvent. On a tous des cours difficiles à assurer, des élèves pénibles, mais heureusement le plus souvent on arrive à enseigner à peu près correctement. Arrêtons de dire que c'est la croix et la bannière !

Je n'ai pas parlé d'enfer non plus. Mais il faudrait aussi se demander comment il se fait que le métier n'attire plus.

c'est justement parce que nous en faisons nous-même un repoussoir en caricaturant nos conditions d'exercice.

par ailleurs, ceux qui prétendent vouloir se reconvertir sont nombreux à le dire mais rares à passer à l'acte.

Enfin, si nous sommes mal payés par rapport à notre qualification, nous sommes plutôt bien payés dans l'absolu : bien plus que ce qu'imaginent certains. Ce n'est pas assez certes, mais pas indécent non plus.

Mais alors ça devrait être le cas de tous les fonctionnaires, qu'on entend pourtant pas se plaindre et dire qu'ils rêvent de partir (le discours que j'entends aujourd'hui au bureau n'est plus celui de la sdp tu peux me croire)... Sincèrement, pensez-vous que seule la tendance à se plaindre explique le désamour pour ce métier? Que l'absence totale de reconnaissance (quand ce n'est pas le combat permanent) des élèves et des parents, l'abandon de l'aspect disciplinaire pour de l'éducatif, le salaire (oui ailleurs il y a bien plus de primes même dans l'EN), le manque de soutien de l'administration, ne jouent aucun rôle?

_________________
Que le cul leur pèle, et que les bras leur raccourcissent!
avatar
Reine Margot
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Valorisation du métier de prof - Vos avis

Message par Hermiony le Lun 7 Déc - 19:35

@nitescence a écrit:

Enfin, si nous sommes mal payés par rapport à notre qualification

Personnellement, rien que ce morceau de phrase légitime que je me plaigne de mon salaire. Je rajoute pour être précise (parce qu'on ne compare pas carottes et choux) : mal payés par rapport aux autres fonctionnaires de même catégorie et de même grille indiciaire.

Franchement, quand je vois la sinécure que devient notre métier, je me pose la question d'y rester encore plus de 30 ans (et pourtant, j'ai commencé jeune, mais l'allongement des années de cotisation est fatal...Et j'en ai assez d'entendre que c'est à cause de l'allongement de la durée de vie, parce qu'une étude récente a montré que justement, l'allongement du temps de travail était en train de la réduire, la durée de vie...). Maintenant, j'ai réussi à décrocher l'agrégation et je dois dire que c'est un bol d'air frais. Sans ça, c'était reconversion, c'est sûr.

_________________
"Soyons subversifs. Révoltons-nous contre l'ignorance, l'indifférence, la cruauté, qui d'ailleurs ne s'exerce si souvent contre l'homme que parce qu'elles se sont fait la main sur les animaux. Il y aurait moins d'enfants martyrs s'il y avait moins d'animaux torturés".
Marguerite Yourcenar



« La vraie bonté de l’homme ne peut se manifester en toute pureté et en toute liberté qu’à l’égard de ceux qui ne représentent aucune force. » «Le véritable test moral de l’humanité, ce sont ses relations avec ceux qui sont à sa merci : les animaux. » Kundera, L’Insoutenable Légèreté de l’être
avatar
Hermiony
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Valorisation du métier de prof - Vos avis

Message par nitescence le Lun 7 Déc - 19:47

@Sei a écrit:Oh, j'avais simplement douté quant au fait que tu savais ce qu'était enseigner en collège REP, parce que ton manque d'empathie était surprenant et témoignait d'un manque d'expérience, ce à quoi tu m'avais répondu "Ah, ah, détrompe-toi". Bref. Salut.

Je n'ai jamais dit que j'enseignais en REP, en revanche je maintiens tout le reste. J'ai enseigné pendant 13 ans dans un lycée où :
- l'année où je suis arrivé, un élève s'est fait tuer à coups de barre de fer devant la grille de l'établissement
- quelques années après, un incendie criminel a totalement détruit le gymnase
- quelques années après, un groupe de caillera a effectué une descente pour casser du prof et a effectivement roué de coups des enseignants jetés à terre (on en a un peu parlé dans la presse à l'époque)
- le conseil de discipline s'est déroulé sous protection policière (deux cars de police) et les domiciles du proviseur et de son adjoint ont dû être surveillés par des maîtres chien jusqu'à leur mutation
- quand ceux qui ont fait de la prison ferme (six mois et onze mois) sont ressortis, il y a eu des représailles devant les grilles du lycée
- deux collègues ont été menacés de mort et ont préféré demander leur mutation
- pour l'anecdote, une élève a tenté de mettre le feu en classe en cours de maths
- et enfin, l'année où je suis parti, un élève s'est fait foncer dessus par une voiture, puis le conducteur l'a roué de coups de marteau devant les grilles (et il en a miraculeusement réchappé)
Je dois en oublier...
Alors oui, les publics difficiles, je connais et tes insinuations malveillantes tu peux les garder pour toi...

_________________
Mordre. Mordre d'abord. Mordre ensuite. Mordre en souriant et sourire en mordant. (avec l'aimable autorisation de Cripure, notre dieu à tous)
avatar
nitescence
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: Valorisation du métier de prof - Vos avis

Message par nitescence le Lun 7 Déc - 19:48

@Reine Margot a écrit:
@nitescence a écrit:
@Reine Margot a écrit:
@nitescence a écrit:Bien sûr qu'il y a des problèmes : ce n'est pas le pays des bisounours, mais ce n'est pas non plus l'enfer caricatural qu'on présente si souvent. On a tous des cours difficiles à assurer, des élèves pénibles, mais heureusement le plus souvent on arrive à enseigner à peu près correctement. Arrêtons de dire que c'est la croix et la bannière !

Je n'ai pas parlé d'enfer non plus. Mais il faudrait aussi se demander comment il se fait que le métier n'attire plus.

c'est justement parce que nous en faisons nous-même un repoussoir en caricaturant nos conditions d'exercice.

par ailleurs, ceux qui prétendent vouloir se reconvertir sont nombreux à le dire mais rares à passer à l'acte.

Enfin, si nous sommes mal payés par rapport à notre qualification, nous sommes plutôt bien payés dans l'absolu : bien plus que ce qu'imaginent certains. Ce n'est pas assez certes, mais pas indécent non plus.

Mais alors ça devrait être le cas de tous les fonctionnaires, qu'on entend pourtant pas se plaindre et dire qu'ils rêvent de partir (le discours que j'entends aujourd'hui au bureau n'est plus celui de la sdp tu peux me croire)... Sincèrement, pensez-vous que seule la tendance à se plaindre explique le désamour pour ce métier? Que l'absence totale de reconnaissance (quand ce n'est pas le combat permanent) des élèves et des parents, l'abandon de l'aspect disciplinaire pour de l'éducatif, le salaire (oui ailleurs il y a bien plus de primes même dans l'EN), le manque de soutien de l'administration, ne jouent aucun rôle?

Je suis entièrement d'accord avec toi, mais notre propension à nous auto dénigrer n'améliore pas les choses.

_________________
Mordre. Mordre d'abord. Mordre ensuite. Mordre en souriant et sourire en mordant. (avec l'aimable autorisation de Cripure, notre dieu à tous)
avatar
nitescence
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: Valorisation du métier de prof - Vos avis

Message par Sei le Lun 7 Déc - 20:56

@nitescence a écrit:
@Sei a écrit:Oh, j'avais simplement douté quant au fait que tu savais ce qu'était enseigner en collège REP, parce que ton manque d'empathie était surprenant et témoignait d'un manque d'expérience, ce à quoi tu m'avais répondu "Ah, ah, détrompe-toi". Bref. Salut.

Je n'ai jamais dit que j'enseignais en REP, (...)
Alors oui, les publics difficiles, je connais et tes insinuations malveillantes tu peux les garder pour toi...

Hop : http://www.neoprofs.org/t96436p20-les-phrases-provocatrices-des-eleves#3357061

@nitescence a écrit:Arf ! Tu tombes mal : j'ai exercé aussi bien en zep qu'en centre-ville et c'est partout pareil.

Je te l'ai dit, d'humeur mesquine, ce soir.
avatar
Sei
Grand Maître


Revenir en haut Aller en bas

Re: Valorisation du métier de prof - Vos avis

Message par nitescence le Lun 7 Déc - 21:00

Et ? Où est le problème ?

_________________
Mordre. Mordre d'abord. Mordre ensuite. Mordre en souriant et sourire en mordant. (avec l'aimable autorisation de Cripure, notre dieu à tous)
avatar
nitescence
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: Valorisation du métier de prof - Vos avis

Message par Reine Margot le Lun 7 Déc - 21:01

@nitescence a écrit:
@Reine Margot a écrit:
@nitescence a écrit:
@Reine Margot a écrit:

Je n'ai pas parlé d'enfer non plus. Mais il faudrait aussi se demander comment il se fait que le métier n'attire plus.

c'est justement parce que nous en faisons nous-même un repoussoir en caricaturant nos conditions d'exercice.

par ailleurs, ceux qui prétendent vouloir se reconvertir sont nombreux à le dire mais rares à passer à l'acte.

Enfin, si nous sommes mal payés par rapport à notre qualification, nous sommes plutôt bien payés dans l'absolu : bien plus que ce qu'imaginent certains. Ce n'est pas assez certes, mais pas indécent non plus.

Mais alors ça devrait être le cas de tous les fonctionnaires, qu'on entend pourtant pas se plaindre et dire qu'ils rêvent de partir (le discours que j'entends aujourd'hui au bureau n'est plus celui de la sdp tu peux me croire)... Sincèrement, pensez-vous que seule la tendance à se plaindre explique le désamour pour ce métier? Que l'absence totale de reconnaissance (quand ce n'est pas le combat permanent) des élèves et des parents, l'abandon de l'aspect disciplinaire pour de l'éducatif, le salaire (oui ailleurs il y a bien plus de primes même dans l'EN), le manque de soutien de l'administration, ne jouent aucun rôle?

Je suis entièrement d'accord avec toi, mais notre propension à nous auto dénigrer n'améliore pas les choses.

Dénoncer nos conditions de travail et ce que ce métier est devenu ce n'est pas nous dénigrer nous-mêmes, au contraire.

_________________
Que le cul leur pèle, et que les bras leur raccourcissent!
avatar
Reine Margot
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Valorisation du métier de prof - Vos avis

Message par Sei le Lun 7 Déc - 21:02

@nitescence a écrit:Et ? Où est le problème ?

Je réalise que c'est viscéral, mille excuses. Je te mets en ignoré, et toi et moi, on s'en portera mieux.
avatar
Sei
Grand Maître


Revenir en haut Aller en bas

Re: Valorisation du métier de prof - Vos avis

Message par nitescence le Lun 7 Déc - 21:05

C'est juste, mais je pensais plutôt au misérabilisme. Par exemple, certes nous ne sommes pas payés suffisamment par rapport à nos qualifications, mais j'entends trop souvent dire qu'on gagne un salaire de misère : c'est peut-être une formule, mais ça n'est pas vrai. Nous sommes bien payés par rapport aux français : 3000 euros en fin de carrière pour un certifié, beaucoup pourraient nous envier un tel salaire.

_________________
Mordre. Mordre d'abord. Mordre ensuite. Mordre en souriant et sourire en mordant. (avec l'aimable autorisation de Cripure, notre dieu à tous)
avatar
nitescence
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: Valorisation du métier de prof - Vos avis

Message par Reine Margot le Lun 7 Déc - 21:09

Ca s'explique sans doute par le décalage entre ce que ce boulot représente symboliquement et la reconnaissance réelle de la société,on demande tout et n'importe quoi à l'école (les profs étant en première ligne) et à côté de ça c'est mal payé à qualification égale et on reçoit toujours l'argument des vacances...en plus le contact avec les classes demande une énergie et générère un stress permanent que certains évacuent par la plainte. Et contrairement à ce qu'on croit, il y a pas mal de profs qui partent se reconvertir (j'en suis)

_________________
Que le cul leur pèle, et que les bras leur raccourcissent!
avatar
Reine Margot
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Valorisation du métier de prof - Vos avis

Message par nitescence le Lun 7 Déc - 21:13

@Reine Margot a écrit:Ca s'explique sans doute par le décalage entre ce que ce boulot représente symboliquement et la reconnaissance réelle de la société,on demande tout et n'importe quoi à l'école (les profs étant en première ligne) et à côté de ça c'est mal payé à qualification égale et on reçoit toujours l'argument des vacances...en plus le contact avec les classes demande une énergie et générère un stress permanent que certains évacuent par la plainte. Et contrairement à ce qu'on croit, il y a pas mal de profs qui partent se reconvertir (j'en suis)

Le seul prof que je connaisse qui s'est reconverti a vite déchanté : il y avait un fil sur la désillusion des IRA sur le site, qui recommandait de bien se méfier avant de se reconvertir, mais je n'ai sûrement qu'une vision parcellaire. Peux-tu nous en dire plus ?

_________________
Mordre. Mordre d'abord. Mordre ensuite. Mordre en souriant et sourire en mordant. (avec l'aimable autorisation de Cripure, notre dieu à tous)
avatar
nitescence
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: Valorisation du métier de prof - Vos avis

Message par Whypee le Lun 7 Déc - 21:17

@nitescence a écrit:C'est juste, mais je pensais plutôt au misérabilisme. Par exemple, certes nous ne sommes pas payés suffisamment par rapport à nos qualifications, mais j'entends trop souvent dire qu'on gagne un salaire de misère : c'est peut-être une formule, mais ça n'est pas vrai. Nous sommes bien payés par rapport aux français : 3000 euros en fin de carrière pour un certifié, beaucoup pourraient nous envier un tel salaire.
C'est plutôt 2500 €. Les 3000 € concernent les certifiés HC.
avatar
Whypee
Expert


Revenir en haut Aller en bas

Re: Valorisation du métier de prof - Vos avis

Message par Kimberlite le Lun 7 Déc - 21:18

@nitescence a écrit:Mais les élèves n'ont jamais voulu bosser : c'est aussi vieux que l'enseignement ! Par ailleurs, bien souvent (pas toujours), les parents sont plutôt reconnaissants voire admiratifs (les autres, on les remet à leur place). En fait, c'est nous qui dévalorisons notre propre métier en n'arrêtant pas de râler : oui, les élèves sont parfois pénibles, oui la hiérarchie ne nous soutient pas et est déconnectée du terrain, oui le salaire est insuffisant au regard de nos qualifications. Mais nous pouvons nous organiser nous-mêmes dans notre travail (nous sommes cadres), nous n'avons pas de supérieur et nous sommes relativement libres, nous bénéficions de davantage de vacances que tous les autres métiers (et contrairement à une légende urbaine bien établie nous sommes payés pendant les vacances) et enfin nous sommes correctement payés par rapport à l'ensemble de la population, plus que certains cadres, notamment quand on est agrégé.
Hé ben... as-tu seulement jamais bossé ailleurs qu'à l'Educnat?

Désolé, mais pour l'absence de supérieur... ça commence à ne plus du tout être vrai : même si le principal ne l'est officiellement pas, il suffit de voir le chantage qui commence dans les établissement avec la réforme pour réaliser que les employés qui ont un "vrai" patron n'ont pas tant que ça à nous envier.
Pour "nous organiser nous même...": avec la réforme, qui va devoir se payer des réunions sans arrêt, devoir se mettre d'accord avec ses collègues sur ce qu'on traite année par année,... ?

Et le "notamment quand on est agrégé...": ben oui, mais quel pourcentage l'est? Et il faut voir les conditions actuelles de reclassement pour ceux qui ont eu une vie "avant" (je viens d'apprendre d'une collègue qui a 14 années d'enseignement derrière elle qu'elle ne progressera pas dans les échelons pendant 14 années!).

Désolée, mais trop de trucs clochent par rapport à ce qui existe dans le privé (primes, progression salariale, etc...) pour continuer à se gargariser de nos "avantages" Rolling Eyes

K

_________________
Spoiler:
avatar
Kimberlite
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Valorisation du métier de prof - Vos avis

Message par nitescence le Lun 7 Déc - 21:21

@Whypee a écrit:
@nitescence a écrit:C'est juste, mais je pensais plutôt au misérabilisme. Par exemple, certes nous ne sommes pas payés suffisamment par rapport à nos qualifications, mais j'entends trop souvent dire qu'on gagne un salaire de misère : c'est peut-être une formule, mais ça n'est pas vrai. Nous sommes bien payés par rapport aux français : 3000 euros en fin de carrière pour un certifié, beaucoup pourraient nous envier un tel salaire.
C'est plutôt 2500 €. Les 3000 € concernent les certifiés HC.

Oui, c'est vrai : tu as raison.

_________________
Mordre. Mordre d'abord. Mordre ensuite. Mordre en souriant et sourire en mordant. (avec l'aimable autorisation de Cripure, notre dieu à tous)
avatar
nitescence
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: Valorisation du métier de prof - Vos avis

Message par Bouboule le Lun 7 Déc - 21:26

@nitescence a écrit:Mais les élèves n'ont jamais voulu bosser : c'est aussi vieux que l'enseignement !

Je commence à avoir assez d'ancienneté pour dire que des élèves qui voulaient bosser il y en avait plus il y a 25 ans. Nettement !
Parce que maintenant des terminales qui ne foutent jamais rien, notamment le week-end, c'est la très grosse majorité.

Bouboule
Expert


Revenir en haut Aller en bas

Re: Valorisation du métier de prof - Vos avis

Message par Reine Margot le Lun 7 Déc - 21:28

@nitescence a écrit:
@Reine Margot a écrit:Ca s'explique sans doute par le décalage entre ce que ce boulot représente symboliquement et la reconnaissance réelle de la société,on demande tout et n'importe quoi à l'école (les profs étant en première ligne) et à côté de ça c'est mal payé à qualification égale et on reçoit toujours l'argument des vacances...en plus le contact avec les classes demande une énergie et générère un stress permanent que certains évacuent par la plainte. Et contrairement à ce qu'on croit, il y a pas mal de profs qui partent se reconvertir (j'en suis)

Le seul prof que je connaisse qui s'est reconverti a vite déchanté : il y avait un fil sur la désillusion des IRA sur le site, qui recommandait de bien se méfier avant de se reconvertir, mais je n'ai sûrement qu'une vision parcellaire. Peux-tu nous en dire plus ?

Pour les IRA d'autres comme Lola-Valérie ici ou sur le site quitter l'enseignement ont bien réussi, mais il faut savoir que c'est un énorme travail de remise à niveau juridique et administratif et on demande une grosse capacité d'adaptation, raison pour laquelle j'ai préféré un concours B.

_________________
Que le cul leur pèle, et que les bras leur raccourcissent!
avatar
Reine Margot
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Valorisation du métier de prof - Vos avis

Message par Rendash le Lun 7 Déc - 21:29

@nitescence a écrit:Nous sommes bien payés par rapport aux français : 3000 euros en fin de carrière pour un certifié, beaucoup pourraient nous envier un tel salaire.

Donc, t'es mignon, mais tu laisses les certifiés en début et en milieu de carrière râler parce qu'ils sont mal payés, hein.


Même réaction que toi, Sei : une furieuse envie de lui coller une paire de baffes, à ce type.

_________________



"Ce serait un bien bel homme s’il n’était pas laid ; il est grand, bâti en Hercule, mais a un teint africain ; des yeux vifs, pleins d’esprit à la vérité, mais qui annoncent toujours la susceptibilité, l’inquiétude ou la rancune, lui donnent un peu l’air féroce, plus facile à être mis en colère qu’en gaieté. Il rit peu, mais il fait rire. [...] Il est sensible et reconnaissant ; mais pour peu qu’on lui déplaise, il est méchant, hargneux et détestable."
avatar
Rendash
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Valorisation du métier de prof - Vos avis

Message par nitescence le Lun 7 Déc - 21:35

@Rendash a écrit:
@nitescence a écrit:Nous sommes bien payés par rapport aux français : 3000 euros en fin de carrière pour un certifié, beaucoup pourraient nous envier un tel salaire.

Donc, t'es mignon, mais tu laisses les certifiés en début et en milieu de carrière râler parce qu'ils sont mal payés, hein.


Même réaction que toi, Sei : une furieuse envie de lui coller une paire de baffes, à ce type.

Salaire médian net en France : 1730 euros. c'est à peu près le salaire de départ d'un enseignant avec la revalorisation. Que ce ne soit pas assez d'accord, mais pour un salaire de départ, je ne trouve pas ça indigne.

Quant à la violence, c'est quand on n'a plus rien à dire, plus d'argument à opposer.

_________________
Mordre. Mordre d'abord. Mordre ensuite. Mordre en souriant et sourire en mordant. (avec l'aimable autorisation de Cripure, notre dieu à tous)
avatar
nitescence
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: Valorisation du métier de prof - Vos avis

Message par Tonton Marcel le Lun 7 Déc - 21:40

Nitescence: Tu le dis souvent mais nous ne sommes pas des cadres.

Tonton Marcel
Niveau 6


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum