Etre détaché de son travail pour être heureux dans son métier ?

Page 1 sur 3 1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Etre détaché de son travail pour être heureux dans son métier ?

Message par skindiver le Lun 7 Déc 2015 - 19:46

J'enseigne en bac pro, une matière importante dans cette section, et ils ne travaillent pas, n'ont pour certains aucune connaissance, rendent des copies blanches alors que ce qui est demandé est d'une simplicité hallucinante, qu'en réfléchissant un minimum même une personne n'ayant pas assisté au cours pourrait en partie y répondre.

En revanche, ils sont persuadés de réussir des concours difficiles sans fournir aucun travail. On sait tous que malheureusement ils se planteront et qu'ils vont finir quand même bacheliers mais ne continueront pas les études car auront pour beaucoup d'entre eux raté leurs concours et n'ont pas le niveau pour réussir en fac.

J'ai beau me dire que ce n'est pas mon problème, que ma vie professionnelle est construite, que je leur ai donné le maximum de clés pour réussir, mais quand je vois qu'en terminale ils ne font pas la différence entre un virus et une bactérie, que pour eux l'hyperthermie c'est le fait de dormir 6 mois l'hiver,  ça m'affecte. J'ai l'impression de ne servir à rien, mes collègues ont le même ressenti que moi.
J'ai 30 ans et j'ai peur de devenir comme certains de mes collègues complètement aigri. J'adore mon métier, j'adore mes élèves, mais cette nonchalance et cette fainéantise me fait vraiment de la peine.

Je dois continuer d'espérer? Ou je dois me blinder en me disant que de toute façon c'est peine perdue?

skindiver
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Etre détaché de son travail pour être heureux dans son métier ?

Message par Invité le Lun 7 Déc 2015 - 20:02

A l'ESPE, on te dirait que c'est TA faute. D'ailleurs, les gens que je rencontre pendant mes covoiturages disent tout le temps que c'est la faute du professeur si les élèves n'apprennent rien. Il faut leur donner envie à ces pauvres bichons de se lever le matin, de prendre des notes, d'apprendre leurs leçons. On n'est pas assez bienveillants tu vois...

J'enseigne depuis 3 mois et je suis aigrie ! Twisted Evil

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Etre détaché de son travail pour être heureux dans son métier ?

Message par leskhal le Lun 7 Déc 2015 - 20:05

Je ne me sens pas aigri mais j'ai conscience que l'écrasante majorité de mes efforts tombent à plat. Je me contente de petites joies du quotidien : un éclair de compréhension chez l'un, une remarque pertinente chez l'autre, un effort chez un troisième, un « merci » à la fin d'un cours, un sourire. Des nouvelles quelques années plus tard pour apprendre que la petite graine qu'on a semé a éclos, qu'un élève se souvient de toi, que tu l'as marqué. On travaille pour un élève sur... beaucoup, mais tant pis. Je m'y suis fait avec les années.

Le plus dur sont les années de complète solitude, avec aucune classe, aucun groupe d'élève qui accroche, ou pire, les années de braquage, les longues périodes de blocage parce que tu as fait la bêtise d'exiger quelque chose d'intelligent d'un groupe qui n'est qu'une bande de glandeurs affublés de parents procéduriers : la tuile. Alors on fait le dos rond, on attend la fin de l'année en gérant l'ingérable, en tentant de garder la santé, et on apprend l'année suivante par un ancien collègue qu'on s'en est en fait bien tiré et qu'on aurait dû rester avec lui pour gérer la fournée suivante qu'on a refilée à quelqu'un d'autre...

J'approche la cinquantaine, je serai sous le joug, dans le tunnel, pour une vingtaine d'années alors je me blinde, j'apprends à résister en gardant la santé et le moral, je m'occupe de mon homme et de mon jardin, j'apprends à vraiment sortir du lycée, à remettre les choses à leur place, c'est un combat quotidien mais c'est le seul qui vaille.


Dernière édition par leskhal le Lun 7 Déc 2015 - 20:06, édité 1 fois

_________________
pingouin Dans consensus, la première syllabe prend trop de place. pingouin

leskhal
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Re: Etre détaché de son travail pour être heureux dans son métier ?

Message par gauvain31 le Lun 7 Déc 2015 - 20:05

Pourquoi ne leur fais-tu pas passer une épreuve de concours? Trouve le barème de correction dans le rapport de jury: ils verront bien ce qu'ils valent avant l'heure

gauvain31
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Etre détaché de son travail pour être heureux dans son métier ?

Message par leskhal le Lun 7 Déc 2015 - 20:07

@gauvain31 a écrit:Pourquoi ne leur fais-tu pas passer une épreuve de concours? Trouve le barème de correction dans le rapport de jury: ils verront bien ce qu'ils valent avant l'heure
Je le fais régulièrement en BTS ou en terminales pour le bac :ils s'en foutent, ils croient au miracle de la procrastination ultimiraculeuse...

_________________
pingouin Dans consensus, la première syllabe prend trop de place. pingouin

leskhal
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Re: Etre détaché de son travail pour être heureux dans son métier ?

Message par gauvain31 le Lun 7 Déc 2015 - 20:21

Pour compléter ce que dit leskhal, le détachement vient avec l'âge et l’expérience. Je n'en avais pas encore à ton âge. Le fait de beaucoup lire, d'essayer de contextualiser toutes ces réformes bidons, ces idéologies, d'avoir fait pas mal d'établissements en tant que TZR permet de prendre du recul. J'ai mis 00/20 à une élève de seconde en corrigeant sa copie hier. Ça devient de plus en plus fréquent malheureusement; elle n'a pas tenu compte des avertissements donnés en 3ème. Et bien quoi? Je ne culpabilise absolument pas; c'est de sa faute à elle; et ce soir je vais bien dormir. Maintenant je n'hésite même plus à dire à des élèves de 3ème juste après le conseil de classe que certains (et je cite les noms) n'avaient pas à passer en seconde, qu'on leur donne juste le droit de se planter l'année prochaine. Et la prochaine fois je leur dirai que le redoublement coûte trop cher.... qu'ils se tirent la balle dans le pied , mais qu'ils ressentiront la douleur l'an prochain. Des collègues commencent déjà à le faire... et bien ils ne font plus du tout les malins après le conseil de classe.

A quelques élèves de seconde, je leur dirai la semaine prochaine, qu'il ne fait pas perdre de temps et de commencer à réfléchir une autre orientation car tu n'avais pas le niveau pour passer en lycée général, Des collègues PP en TS n'hésitent plus à dire devant élèves et parents, que leur n'ayant jamais travaillé de leur vie, cela allait être difficile, mais qu'il ne faudra pas faire de sciences l'année prochaine à la fac.

Je crois que tant qu'on reste franc et honnête vis à vis de l'élève. On n'a pas à être aigri.
Il faudrait juste essayer d"organiser une petite réunion dans ton lycée entre d'anciens élèves et les élèves actuels, j'ai vu ça plusieurs fois et ce  serait intéressant.

gauvain31
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Etre détaché de son travail pour être heureux dans son métier ?

Message par gauvain31 le Lun 7 Déc 2015 - 20:22

@leskhal a écrit:
@gauvain31 a écrit:Pourquoi ne leur fais-tu pas passer une épreuve de concours? Trouve le barème de correction dans le rapport de jury: ils verront bien ce qu'ils valent avant l'heure
Je le fais régulièrement en BTS ou en terminales pour le bac :ils s'en foutent, ils croient au miracle de la procrastination ultimiraculeuse...

Quel manque d'humilité.... Sad

gauvain31
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Etre détaché de son travail pour être heureux dans son métier ?

Message par skindiver le Lun 7 Déc 2015 - 21:01

J'ai fait la semaine dernière une séance sur les concours.
Il y avait une question: prenez 70, ajoutez 2 puis divisez par 9. Il y en a qui ont quand même réussi (en terminale) à trouver que 70+2=70,2.
A la question un bébé boit 7 biberons de 150 ml par jour. Combien faut t'il de bouteilles d'1,5L par semaine pour faire ses biberons. J'en ai 7 qui ont trouvé 70 bouteilles de 1,5L.


skindiver
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Etre détaché de son travail pour être heureux dans son métier ?

Message par CarmenLR le Lun 7 Déc 2015 - 21:04

Ce seront des parents stressés et prévoyants.

CarmenLR
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Etre détaché de son travail pour être heureux dans son métier ?

Message par gauvain31 le Lun 7 Déc 2015 - 21:08

@skindiver a écrit:J'ai fait la semaine dernière une séance sur les concours.
Il y avait une question: prenez 70, ajoutez 2 puis divisez par 9. Il y en a qui ont quand même réussi (en terminale) à trouver que 70+2=70,2.
A la question un bébé boit 7 biberons de 150 ml par jour. Combien faut t'il de bouteilles d'1,5L par semaine pour faire ses biberons. J'en ai 7 qui ont trouvé 70 bouteilles de 1,5L.


Fais leur travailler sur des livres de CM1 et CM2(sans leur dire au départ); je faisais ça en ITEP: ils étaient vexés d'abord, mais ont acceptés ensuite.
Je suis curieux de la tête qu'ils feront quand ils découvriront leur vrai niveau en Maths

gauvain31
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Etre détaché de son travail pour être heureux dans son métier ?

Message par gauvain31 le Lun 7 Déc 2015 - 21:12

Sont-ils inconscients ou dans le déni?

gauvain31
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Etre détaché de son travail pour être heureux dans son métier ?

Message par Ma'am le Lun 7 Déc 2015 - 21:16

@skindiver a écrit:J'ai fait la semaine dernière une séance sur les concours.
Il y avait une question: prenez 70, ajoutez 2 puis divisez par 9. Il y en a qui ont quand même réussi (en terminale) à trouver que 70+2=70,2.
A la question un bébé boit 7 biberons de 150 ml par jour. Combien faut t'il de bouteilles d'1,5L par semaine pour faire ses biberons. J'en ai 7 qui ont trouvé 70 bouteilles de 1,5L.


Oh tiens, il faudra que je le fasse à mes CM1 / CM2 le problème des biberons !
Bon, je me le garde sous le coude pour quand on en sera aux mesures de contenances !
Merci ! I love you

70 bouteilles par semaine, il y a intérêt à y avoir des promos !

Ma'am
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Etre détaché de son travail pour être heureux dans son métier ?

Message par CarmenLR le Lun 7 Déc 2015 - 21:22

Les grosses voitures que les gens achètent quand ils ont des enfants, c'est pour les bouteilles d'eau...

CarmenLR
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Etre détaché de son travail pour être heureux dans son métier ?

Message par kero le Lun 7 Déc 2015 - 21:22

@gauvain31 a écrit:Sont-ils inconscients ou dans le déni?

Probablement dans un déni qui reflète celui de l'institution.

kero
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Etre détaché de son travail pour être heureux dans son métier ?

Message par Ma'am le Lun 7 Déc 2015 - 21:23

abi

Ma'am
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Etre détaché de son travail pour être heureux dans son métier ?

Message par User5899 le Lun 7 Déc 2015 - 21:25

Quand je vois ce que savent des étudiants en BTS, le doute n'est plus permis : nous ne servons qu'à une chose, nous nourrir nous-mêmes.
Déjà pas si mal...

_________________
Zu End' ewiges Wissen !
Der Welt melden
Weise nichts mehr !

En cas de ban, ne pas utiliser les MP ! Passer par l'icône du mail  Razz

User5899
Dieu de l'Olympe


Revenir en haut Aller en bas

Re: Etre détaché de son travail pour être heureux dans son métier ?

Message par RogerMartin le Lun 7 Déc 2015 - 21:28

@CarmenLR a écrit:Ce seront des parents stressés et prévoyants.

Avec des enfants aux ventres un chouïa distendu tout de même, non? Suspect

_________________
Pardon, je n'ai plus moyen d'accéder à l'accent circonflexe sur mon clavier  Embarassed

Yo, salut ma bande ! disait toujours le Samouraï.
I I love you User5899.

Rome n'est plus dans Rome, elle est toute où je suis.
Strange how paranoia can link up with reality now and then.

RogerMartin
Grand Maître


Revenir en haut Aller en bas

Re: Etre détaché de son travail pour être heureux dans son métier ?

Message par Alyki le Lun 7 Déc 2015 - 21:30

@RogerMartin a écrit:
@CarmenLR a écrit:Ce seront des parents stressés et prévoyants.

Avec des enfants aux ventres un chouïa distendu tout de même, non? Suspect

Ils profitent aussi des promos de couches ! Laughing

_________________
Ἐρωτηθεὶς δὲ τί δεῖ μάλιστα μανθάνειν τοὺς ἐλευθέρους παῖδας, « Ταῦτ´ » ἔφη « ὅσαπερ ἂν αὐτοὺς ὠφελήσειεν ἄνδρας γενομένους. »

Interrogé sur ce qu'il valait mieux apprendre à des enfants libres, (Léotychidas) dit "ce qui pourra leur servir lorsqu'ils seront devenus des hommes" - Apophtegme laconien.

Alyki
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: Etre détaché de son travail pour être heureux dans son métier ?

Message par CarmenLR le Lun 7 Déc 2015 - 21:36

Les élèves de Skin veulent promouvoir la société de consommation : ils ont l'intelligence du commerce.

CarmenLR
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Etre détaché de son travail pour être heureux dans son métier ?

Message par Invité El le Lun 7 Déc 2015 - 21:43

@Alyki a écrit:
@RogerMartin a écrit:
@CarmenLR a écrit:Ce seront des parents stressés et prévoyants.

Avec des enfants aux ventres un chouïa distendu tout de même, non? Suspect

Ils profitent aussi des promos de couches ! Laughing

Ils pourraient bien être rapidement εὐρύπρωκτοι? Razz

pour les non hellénistes:
Aristophane, une lumière pour éclairer notre Occident décadent, composa ce magnifique néologisme, signifiant quelque chose comme "à l'anus distendu". Il faut savoir le caser dans une conversation. Si on vous demande vos sources: Les Nuées, 1085

Invité El
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Etre détaché de son travail pour être heureux dans son métier ?

Message par Rabelais le Lun 7 Déc 2015 - 21:46

Ce qui me préoccupe le plus en ce moment est de savoir s'ils vont Integrer vraiment toutes les notions que j'essaie de leur enseigner, toute la grammaire / orthographe (les notions littéraires ... Mais ne rêvons pas)..
Je me démène pour limiter leurs fautes d'orthographes, leur apprendre des conjugaisons, des constructions de phrase mais je me demande si tout ceci ne va pas s'envoler d'ici l'an prochain.
Parce que franchement: étant donné l'état lamentable de mes quatrièmes , ou bien ils n'ont rien fait dans ce collège depuis deux ans ( mais mes nouveaux collègues ont l'air rigoureux?) ou bien ils oublient d'une année à l'autre ( mais à ce niveau, c'est Alzheimer) ou encore ils n'ont pas acquis les bases dans leurs tendres années et il est déjà trop tard ( merci les réformes du primaire, sympa).
Bref, il FAUT que je me détache de ce métier.

_________________
Le temps ne fait rien à l'affaire, quand on est c., on est c.

Rabelais
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Etre détaché de son travail pour être heureux dans son métier ?

Message par CarmenLR le Lun 7 Déc 2015 - 21:54

@Rabelais a écrit:Ce qui me préoccupe le plus en ce moment est de savoir s'ils vont Integrer vraiment toutes les notions que j'essaie de leur enseigner, toute la grammaire / orthographe (les notions littéraires ... Mais ne rêvons pas)..
Je me démène pour limiter leurs fautes d'orthographes, leur apprendre des conjugaisons, des constructions de phrase mais je me demande si tout ceci ne va pas s'envoler d'ici l'an prochain.
Parce que franchement: étant donné l'état lamentable de mes quatrièmes , ou bien ils n'ont rien fait dans ce collège depuis deux ans ( mais mes nouveaux collègues ont l'air rigoureux?) ou bien ils oublient d'une année à l'autre ( mais à ce niveau, c'est Alzheimer) ou encore ils n'ont pas acquis les bases dans leurs tendres années et il est déjà trop tard ( merci les réformes du primaire, sympa).
Bref, il FAUT que je me détache de ce métier.
Sauf que tu l'as sans doute choisi pour sa capacité à t'absorber et il se pourrait bien que tu détestes un métier qui ne t'absorbe pas autant (voire parce qu'il)... There's a rub!

CarmenLR
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Etre détaché de son travail pour être heureux dans son métier ?

Message par Rabelais le Lun 7 Déc 2015 - 21:57

@CarmenLR a écrit:
@Rabelais a écrit:Ce qui me préoccupe le plus en ce moment est de savoir s'ils vont Integrer vraiment toutes les notions que j'essaie de leur enseigner, toute la grammaire / orthographe (les notions littéraires ... Mais ne rêvons pas)..
Je me démène pour limiter leurs fautes d'orthographes, leur apprendre des conjugaisons, des constructions de phrase mais je me demande si tout ceci ne va pas s'envoler d'ici l'an prochain.
Parce que franchement: étant donné l'état lamentable de mes quatrièmes , ou bien ils n'ont rien fait dans ce collège depuis deux ans ( mais mes nouveaux collègues ont l'air rigoureux?) ou bien ils oublient d'une année à l'autre ( mais à ce niveau, c'est Alzheimer) ou encore ils n'ont pas acquis les bases dans leurs tendres années et il est déjà trop tard ( merci les réformes du primaire, sympa).
Bref, il FAUT que je me détache de ce métier.
Sauf que tu l'as sans doute choisi pour sa capacité à t'absorber et il se pourrait bien que tu détestes un métier qui ne t'absorbe pas autant (voire parce qu'il)... There's a rub!
Chouette, j'ai désormais ma psy perso au sein du forum ! fleurs2
Tu as TOTALEMENT raison !!
Allez , je file au lit méditer !

Rabelais
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Etre détaché de son travail pour être heureux dans son métier ?

Message par BlackMail le Lun 7 Déc 2015 - 22:09

@Rabelais a écrit:Ce qui me préoccupe le plus en ce moment est de savoir s'ils vont Integrer vraiment toutes les notions que j'essaie de leur enseigner, toute la grammaire / orthographe (les notions littéraires ... Mais ne rêvons pas)..
Je me démène pour limiter leurs fautes d'orthographes, leur apprendre des conjugaisons, des constructions de phrase mais je me demande si tout ceci ne va pas s'envoler d'ici l'an prochain.
Parce que franchement: étant donné l'état lamentable de mes quatrièmes , ou bien ils n'ont rien fait dans ce collège depuis deux ans ( mais mes nouveaux collègues ont l'air rigoureux?) ou bien ils oublient d'une année à l'autre ( mais à ce niveau, c'est Alzheimer) ou encore ils n'ont pas acquis les bases dans leurs tendres années et il est déjà trop tard ( merci les réformes du primaire, sympa).
Bref, il FAUT que je me détache de ce métier.

Mes 4e, cet après-midi: "mais Madame, on a vu tout ça mais on oublie tout chaque année donc ça sert à rien qu'on le revoie encore, on aura oublié l'année prochaine !"
Youpi.

_________________
Spoiler:

I'm watching you.

BlackMail
Expert


Revenir en haut Aller en bas

Re: Etre détaché de son travail pour être heureux dans son métier ?

Message par leskhal le Lun 7 Déc 2015 - 23:34

Le manque de mémoire pour les disciplines scolaires est un fléau. Alors on répète, avec humour quand on a le courage : quand ils s'étonnent que je sache tout ce que je leur raconte, je leur explique qu'à force de redoubler les mêmes classes, je finis par être bon... Ceux qui comprennent rigolent...

Quand je les entend causer entre eux, ils ont par contre une mémoire étonnante pour retenir tout ce qu'il faut faire pour se sortir d'un piège dans je ne sais quel jeu à un moment bien précis ou pour refaire tout le match de foot de la veille...

Ils ne savent pas apprendre, seulement retenir ce qui les intéresse : vaste incompétence.

_________________
pingouin Dans consensus, la première syllabe prend trop de place. pingouin

leskhal
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 3 1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum