Etre détaché de son travail pour être heureux dans son métier ?

Page 2 sur 3 Précédent  1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Etre détaché de son travail pour être heureux dans son métier ?

Message par leskhal le Lun 7 Déc 2015 - 22:34

Le manque de mémoire pour les disciplines scolaires est un fléau. Alors on répète, avec humour quand on a le courage : quand ils s'étonnent que je sache tout ce que je leur raconte, je leur explique qu'à force de redoubler les mêmes classes, je finis par être bon... Ceux qui comprennent rigolent...

Quand je les entend causer entre eux, ils ont par contre une mémoire étonnante pour retenir tout ce qu'il faut faire pour se sortir d'un piège dans je ne sais quel jeu à un moment bien précis ou pour refaire tout le match de foot de la veille...

Ils ne savent pas apprendre, seulement retenir ce qui les intéresse : vaste incompétence.

leskhal
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Re: Etre détaché de son travail pour être heureux dans son métier ?

Message par Lorine le Mar 8 Déc 2015 - 16:30

J'ai vraiment du mal même après 16 ans de métier , à être détachée de mon métier et à ne pas culpabiliser quand les notes sont faibles , quand ils bavardent ou quand je n'arrive pas à bien gérer la classe.

Lorine
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Etre détaché de son travail pour être heureux dans son métier ?

Message par Caspar Goodwood le Mar 8 Déc 2015 - 18:34

@Lorine a écrit:J'ai vraiment du mal même après 16 ans de métier , à être détachée de mon métier et à ne pas culpabiliser quand les notes sont faibles , quand ils bavardent  ou quand je n'arrive pas à bien gérer la classe.

Moi aussi mais j'essaie de plus en plus de le faire, de me laisser du temps (et l'esprit libre) pour faire les choses qui m'intéressent, de ne pas me laisser envahir par les problèmes de boulot. Je décroche complètement pendant les vacances par exemple.

Caspar Goodwood
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Etre détaché de son travail pour être heureux dans son métier ?

Message par Lorine le Mar 8 Déc 2015 - 18:51

@Caspar Goodwood a écrit:
@Lorine a écrit:J'ai vraiment du mal même après 16 ans de métier , à être détachée de mon métier et à ne pas culpabiliser quand les notes sont faibles , quand ils bavardent  ou quand je n'arrive pas à bien gérer la classe.

Moi aussi mais j'essaie de plus en plus de le faire, de me laisser du temps (et l'esprit libre) pour faire les choses qui m'intéressent, de ne pas me laisser envahir par les problèmes de boulot. Je décroche complètement pendant les vacances par exemple.

Je n'y arrive pas car j'ai toujours des copies ou du boulot. Même pendant les vacances d'été, je pense boulot puisque je réfléchis à ce que je ferais avec les élèves, je fais des recherches sur internet....
C'est ma nature anxieuse que j'aimerai faire disparaitre à l'aide d'une pilule miracle !

Lorine
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Etre détaché de son travail pour être heureux dans son métier ?

Message par CarmenLR le Mar 8 Déc 2015 - 19:05

Est-ce que ce serait la même chose dans un autre métier ? (Il y a des chances pour que ce soit le cas.)

CarmenLR
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Etre détaché de son travail pour être heureux dans son métier ?

Message par Caspar Goodwood le Mar 8 Déc 2015 - 19:08

@CarmenLR a écrit:Est-ce  que ce serait la même chose dans un autre métier ? (Il y a des chances pour que ce soit le cas.)

Probablement en effet, avec la différence que nous rapportons du travail à la maison (donc invasion de la vie et de l'espace privés); et que dans ma matière par exemple, la ligne entre travail et loisir n'est pas toujours bien définie (je lis souvent des articles, des livres, je vois des films dont je me dis "tiens, je pourrais faire ça dans telle ou telle classe").

Caspar Goodwood
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Etre détaché de son travail pour être heureux dans son métier ?

Message par CarmenLR le Mar 8 Déc 2015 - 19:12

C'est plaisant, me semble-t-il... L'anglais, c'est la vie, professeur.

CarmenLR
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Etre détaché de son travail pour être heureux dans son métier ?

Message par Caspar Goodwood le Mar 8 Déc 2015 - 19:27

@CarmenLR a écrit:C'est plaisant, me semble-t-il... L'anglais, c'est la vie,  professeur.

Oui, c'est plaisant mais c'est parfois un poids pour moi. J'avoue avoir ressenti une certaine lassitude de l'anglais ces deux ou trois dernières années; mais là c'est revenu (peut-être grâce à la mut en lycée), bien que je sois moins passionné qu'il y a dix ou vingt ans.

Je me suis mis à la musique l'année dernière: chant, deux instruments, solfège, you name it... et je suis très heureux de m'être découvert une passion n'ayant rien à voir avec l'anglais ou les langues en général (ça permt aussi de rencontrer des tas de gens qui ne sont pas du tout profs cf un autre fil Wink même si les cours de solfège avec des huit-dix ans me ramènent dans l'ambiance scolaire, ça a un côté régressif.

Caspar Goodwood
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Etre détaché de son travail pour être heureux dans son métier ?

Message par prof d'anglais97118 le Sam 12 Déc 2015 - 12:18

@Caspar Goodwood a écrit:

Oui, c'est plaisant mais c'est parfois un poids pour moi. J'avoue avoir ressenti une certaine lassitude de l'anglais ces deux ou trois dernières années; mais là c'est revenu (peut-être grâce à la mut en lycée), bien que je sois moins passionné qu'il y a dix ou vingt ans.

Je me suis mis à la musique l'année dernière: chant, deux instruments, solfège, you name it... et je suis très heureux de m'être découvert une passion n'ayant rien à voir avec l'anglais ou les langues en général (ça permt aussi de rencontrer des tas de gens qui ne sont pas du tout profs cf un autre fil Wink même si les cours de solfège avec des huit-dix ans me ramènent dans l'ambiance scolaire, ça a un côté régressif.
Le manque d'autonomie flagrant des 6e et le niveau faible des 3e ,le manque de savoir être de quelques élèves ,à part de rares exceptions ,m'ont lassé de ce métier(Je n'ai que 3 ans d'ancienneté).C'est pour celà que cette année,j'ai décidé de ne donner aucun cours de soutien scolaire pour me détacher un peu de l'enseignement .Peut être que si j'enseigne en lycée,j'apprecierai plus le métier?

prof d'anglais97118
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Re: Etre détaché de son travail pour être heureux dans son métier ?

Message par Caspar Goodwood le Sam 12 Déc 2015 - 13:12

Je trouve le lycée plus intéressant, on peut développer plus de choses, les élèves sont plus autonomes, moins bruyants dans les couloirs (je ne supportais plus le bruit au collège), les parents moins présents. Grâce au groupe j'ai finalement moins de préparation (deux heures en groupes = une seule heure à préparer, et une heure moins fatigante qu'un cours en clase entière) mais ça reste le même métier: classes plus ou moins pénibles, copies etc.

Caspar Goodwood
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Etre détaché de son travail pour être heureux dans son métier ?

Message par juniper starweb le Dim 13 Déc 2015 - 16:41

@Caspar Goodwood a écrit:Je trouve le lycée plus intéressant, on peut développer plus de choses, les élèves sont plus autonomes, moins bruyants dans les couloirs (je ne supportais plus le bruit au collège), les parents moins présents. Grâce au groupe j'ai finalement moins de préparation (deux heures en groupes = une seule heure à préparer, et une heure moins fatigante qu'un cours en clase entière) mais ça reste le même métier: classes plus ou moins pénibles, copies etc.

Je suis moi-même en pleine réflexion. En collège depuis toujours, je ne supporte plus les gamins qui chahutent dans les escaliers, qui me tombent littéralement sur les mollets et manquent de me faire tomber avec eux, le bruit, les "Madame! Untel il m'a poussée / "traitée" " Rolling Eyes
Et je suis dans un établissement calme!
Un poste se libère l'année prochaine dans le lycée de ma ville. Je n'ai presque aucune chance de l'obtenir vu le peu de points que j'ai et pourtant je n'arrête pas de me demander si je ne devrais pas quand même tenter ma chance au mouvement.
Une chose me fait hésiter, la perspective de devoir passer tout mon temps libre à préparer des cours, alors que j'ai des enfants encore petits. Pour le reste, je crois que ce ne serait qu'un immense soulagement...

juniper starweb
Niveau 3


Revenir en haut Aller en bas

Re: Etre détaché de son travail pour être heureux dans son métier ?

Message par Norman Bates le Dim 13 Déc 2015 - 16:49

@juniper starweb a écrit:
Un poste se libère l'année prochaine dans le lycée de ma ville. Je n'ai presque aucune chance de l'obtenir vu le peu de points que j'ai et pourtant je n'arrête pas de me demander si je ne devrais pas quand même tenter ma chance au mouvement.

Pourquoi pas ? Au pire, tu restes où tu es. Sur un malentendu sait-on jamais... Quand j'ai changé d'académie je n'y croyais pas du tout, je l'ai eue, puis quand j'ai demandé un lycée j'étais sûr d'être blackboulé, je l'ai eu à la première demande (bon, en cité scolaire certes).

Au niveau du ratio temps libre/prépas je dirais que c'est surtout les corrections qui peuvent devenir très touffues (surtout si tu as des terminales, ça peut faire un choc), question préparations, je ne trouve pas qu'une séquence de collège soit si simple/rapide que ça à préparer... D'autant plus que si la réforme passe, les programmes vont changer au collège. Je travaille en cité scoalire, j'ai donc les deux, collège et lycée, et ce n'est pas en préparation que le collège me cause le moins de souci. Niveau corrections par contre, rien à voir c'est clair.

Norman Bates
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Etre détaché de son travail pour être heureux dans son métier ?

Message par juniper starweb le Dim 13 Déc 2015 - 17:35

Merci de ta réponse. C'est vrai que les préparations de cours se sont considérablement compliquées en collège ces dernières années, et que finalement on nous demande de fonctionner de la même façon en collège et en lycée: tâche finale, évaluations des compétences, recherche de docs authentiques, etc
Et puis, en effet, je me dis aussi que si je dois changer, c'est l'année ou jamais...fingers crossed.

juniper starweb
Niveau 3


Revenir en haut Aller en bas

Re: Etre détaché de son travail pour être heureux dans son métier ?

Message par prof d'anglais97118 le Dim 13 Déc 2015 - 18:34

@juniper starweb a écrit:
@Caspar Goodwood a écrit:Je trouve le lycée plus intéressant, on peut développer plus de choses, les élèves sont plus autonomes, moins bruyants dans les couloirs (je ne supportais plus le bruit au collège), les parents moins présents. Grâce au groupe j'ai finalement moins de préparation (deux heures en groupes = une seule heure à préparer, et une heure moins fatigante qu'un cours en clase entière) mais ça reste le même métier: classes plus ou moins pénibles, copies etc.

Je suis moi-même en pleine réflexion. En collège depuis toujours, je ne supporte plus les gamins qui chahutent dans les escaliers, qui me tombent littéralement sur les mollets et manquent de me faire tomber avec eux, le bruit, les "Madame! Untel il m'a poussée / "traitée" " Rolling Eyes
Et je suis dans un établissement calme!
Un poste se libère l'année prochaine dans le lycée de ma ville. Je n'ai presque aucune chance de l'obtenir vu le peu de points que j'ai et pourtant je n'arrête pas de me demander si je ne devrais pas quand même tenter ma chance au mouvement.
Une chose me fait hésiter, la perspective de devoir passer tout mon temps libre à préparer des cours, alors que j'ai des enfants encore petits. Pour le reste, je crois que ce ne serait qu'un immense soulagement...
Je ne supporte plus le collège non plus et les 6e de plus en plus gamins "m'dame untel a pris mon stylo" Twisted Evil

prof d'anglais97118
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Re: Etre détaché de son travail pour être heureux dans son métier ?

Message par Caspar Goodwood le Dim 13 Déc 2015 - 18:47

@juniper starweb a écrit:
@Caspar Goodwood a écrit:Je trouve le lycée plus intéressant, on peut développer plus de choses, les élèves sont plus autonomes, moins bruyants dans les couloirs (je ne supportais plus le bruit au collège), les parents moins présents. Grâce au groupe j'ai finalement moins de préparation (deux heures en groupes = une seule heure à préparer, et une heure moins fatigante qu'un cours en clase entière) mais ça reste le même métier: classes plus ou moins pénibles, copies etc.

Je suis moi-même en pleine réflexion. En collège depuis toujours, je ne supporte plus les gamins qui chahutent dans les escaliers, qui me tombent littéralement sur les mollets et manquent de me faire tomber avec eux, le bruit, les "Madame! Untel il m'a poussée / "traitée" " Rolling Eyes
Et je suis dans un établissement calme!
Un poste se libère l'année prochaine dans le lycée de ma ville. Je n'ai presque aucune chance de l'obtenir vu le peu de points que j'ai et pourtant je n'arrête pas de me demander si je ne devrais pas quand même tenter ma chance au mouvement.
Une chose me fait hésiter, la perspective de devoir passer tout mon temps libre à préparer des cours, alors que j'ai des enfants encore petits. Pour le reste, je crois que ce ne serait qu'un immense soulagement...

Si le lycée est dans la même commune que ton collège, tu peux l'obtenir même avec un nombre de points assez faible. S'il y a un poste, n'hésite pas (enfin, c'est mon avis). J'ai obtenu un poste dans le lycée de ma ville mais il n'y en aura plus avant des années je pense (collègues soit très jeunes, soit loin de la retraite et aucun ne souhaite partir dans l'immédiat, je suis vraiment tombé la bonne année).

J'ai presque l'impression d'avoir moins de travail au lycée qu'au collège. Sur quinze heures, j'ai six heures en groupes. Déjà c'est moins stressant et en plus: une heure de cours préparés + deux heures de cours effectués. Les cours demandent parfois plus de recherches mais comme les élèves comprennent globalement mieux et plus vite, sont plus autonomes en tout cas, on a moins à se creuser la tête (comment vais-je amener tel mot, telle idée?). Restent les copies, qui sont plus nombreuses et plus longues à corriger c'est sûr, mais je ne regrette absolument pas mon choix de passer du collège au lycée (ce n'est pas le paradis non plus évidemment).

Caspar Goodwood
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Etre détaché de son travail pour être heureux dans son métier ?

Message par Norman Bates le Dim 13 Déc 2015 - 18:50

@Caspar Goodwood a écrit:Les cours demandent parfois plus de recherches mais comme les élèves comprennent globalement mieux et plus vite, sont plus autonomes en tout cas, on a moins à se creuser la tête (comment vais-je amener tel mot, telle idée?).

Sans compter que je trouve plus facile de trouver des documents authentiques adaptés au niveau lycée. Au collège, il faut parfois vraiment se creuser la tête pour trouver des choses à la fois abordables et intéressantes.


Dernière édition par Norman Bates le Dim 13 Déc 2015 - 18:51, édité 1 fois

Norman Bates
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Etre détaché de son travail pour être heureux dans son métier ?

Message par Caspar Goodwood le Dim 13 Déc 2015 - 18:51

@Norman Bates a écrit:
@Caspar Goodwood a écrit:Les cours demandent parfois plus de recherches mais comme les élèves comprennent globalement mieux et plus vite, sont plus autonomes en tout cas, on a moins à se creuser la tête (comment vais-je amener tel mot, telle idée?).

Sans compter que je trouve plus facile de trouver des documents authentiques adaptés au niveau lycée. Au collège, il faut parfois vraiment se creuser la tête pour trouver à la fois abordables et intéressantes.

Exactement.

Caspar Goodwood
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Etre détaché de son travail pour être heureux dans son métier ?

Message par juniper starweb le Dim 13 Déc 2015 - 19:18

Vos réponses me confortent dans mon envie vache . Le collège où je me trouve n'est pas dans ma commune, mais assez près pour que nos élèves aillent après la 3ème dans le lycée que je vise. J'en retrouverai donc une partie si j'obtiens le poste, ce qui ne serait pas un problème car ils sont assez gentils dans l'ensemble.
C'est vraiment leur manque d'autonomie qui me fatigue, j'ai besoin de changement, depuis longtemps. Maintenant y a plus qu'à espérer un petit miracle, car niveau points c'est la misère

juniper starweb
Niveau 3


Revenir en haut Aller en bas

Re: Etre détaché de son travail pour être heureux dans son métier ?

Message par Caspar Goodwood le Dim 13 Déc 2015 - 19:23

Demande toujours et tu verras bien. Si c'est le même groupement de communes c'est un avantage aussi (c'est moins bien que la commune même, mais c'est bien quand même). Une des mes amies et collègues, inscrite aussi sur ce forum, a obtenu un poste en lycée avec très peu de points.

Je retrouve deux anciens élèves en classe mais ce n'est pas gênant (c'est le cas de plusieurs collègues venus des collèges environnants), j'en croise aussi dans les couloirs. Ils ont été très surpris au début car je n'avais pas parlé aux élèves de mon départ dans mon ancien collège, mais maintenant ils sont habitués. Le lycée est tellement grand de toute façon que je ne les vois que très rarement.

Caspar Goodwood
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Etre détaché de son travail pour être heureux dans son métier ?

Message par roxanne le Dim 13 Déc 2015 - 19:36

Enfin peu de points (146) mais beaucoup d'années de patience...Very Happy

roxanne
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Etre détaché de son travail pour être heureux dans son métier ?

Message par Caspar Goodwood le Dim 13 Déc 2015 - 19:39

@roxanne a écrit:Enfin peu de points (146) mais beaucoup d'années de patience...Very Happy

Dans mon souvenir c'était 66...comme quoi il faut se méfier des témoignages. Embarassed En tout cas, quel que soit le nombre de points il faut toujours demander un poste convoité: on ne sait jamais.

Caspar Goodwood
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Etre détaché de son travail pour être heureux dans son métier ?

Message par juniper starweb le Dim 13 Déc 2015 - 19:39

Tu as absolument raison. Je vais demander ce lycée en voeu unique et on verra. Je n'ai que 3 ans d'ancienneté sur mon poste actuel, plus une bonification pour un voeu lycée, mais sur un malentendu...
Je rêverais d'avoir de nouveau certains élèves que j'avais en 3ème l'année dernière et qui étaient non seulement très sérieux mais surtout adorables! Je les regrette beaucoup (surtout quand je compare avec certains que j'ai cette année... Shocked )

juniper starweb
Niveau 3


Revenir en haut Aller en bas

Re: Etre détaché de son travail pour être heureux dans son métier ?

Message par roxanne le Dim 13 Déc 2015 - 20:12

@Caspar Goodwood a écrit:
@roxanne a écrit:Enfin peu de points (146) mais beaucoup d'années de patience...Very Happy

Dans mon souvenir c'était 66...comme quoi il faut se méfier des témoignages. Embarassed En tout cas, quel que soit le nombre de points il faut toujours demander un poste convoité: on ne sait jamais.
Je me demande même si ce n'était pas 166. Mais peu importe aujourd'hui.

roxanne
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Etre détaché de son travail pour être heureux dans son métier ?

Message par Caspar Goodwood le Dim 13 Déc 2015 - 20:13

J'ai simplement oublié 100 points, un détail. Very Happy

Caspar Goodwood
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Etre détaché de son travail pour être heureux dans son métier ?

Message par roxanne le Dim 13 Déc 2015 - 20:20

En tout cas ce qui était essentiel il y a six mois paraît bien loin...

roxanne
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Etre détaché de son travail pour être heureux dans son métier ?

Message par Leclochard le Dim 13 Déc 2015 - 20:50

@Lorine a écrit:J'ai vraiment du mal même après 16 ans de métier , à être détachée de mon métier et à ne pas culpabiliser quand les notes sont faibles , quand ils bavardent  ou quand je n'arrive pas à bien gérer la classe.

Etre détaché, ce n'est pas accepté d'être bordélisé ! les conséquences du bruit ou des attitudes inacceptables te rendraient malheureuse. Pour moi, c'est ne plus culpabiliser quand X ou Y, après la dixième remarque, ne bosse pas; c'est se foutre de la note administrative ou des injonctions débiles ou quand j'ai le sentiment d'avoir été honnête (annonce avec un temps suffisant pour réviser ou lire), des notes des glandeurs professionnels.

_________________
Quelqu'un s'assoit à l'ombre aujourd'hui parce que quelqu'un d'autre a planté un arbre il y a longtemps. (W.B)

Leclochard
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 3 Précédent  1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum