Etre détaché de son travail pour être heureux dans son métier ?

Page 3 sur 3 Précédent  1, 2, 3

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Etre détaché de son travail pour être heureux dans son métier ?

Message par Leclochard le Dim 13 Déc 2015 - 21:50

@Lorine a écrit:J'ai vraiment du mal même après 16 ans de métier , à être détachée de mon métier et à ne pas culpabiliser quand les notes sont faibles , quand ils bavardent  ou quand je n'arrive pas à bien gérer la classe.

Etre détaché, ce n'est pas accepté d'être bordélisé ! les conséquences du bruit ou des attitudes inacceptables te rendraient malheureuse. Pour moi, c'est ne plus culpabiliser quand X ou Y, après la dixième remarque, ne bosse pas; c'est se foutre de la note administrative ou des injonctions débiles ou quand j'ai le sentiment d'avoir été honnête (annonce avec un temps suffisant pour réviser ou lire), des notes des glandeurs professionnels.

Leclochard
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Etre détaché de son travail pour être heureux dans son métier ?

Message par Tatane78 le Lun 14 Déc 2015 - 8:07

Les élèves sont inégaux socialement mais aussi inégaux face aux savoirs. On n'aime pas apprendre a priori, on apprend à aimer apprendre. Et la responsabilité de cet amour incombe en premier lieu aux parents. Dans les milieux défavorisés, les parents sont souvent incultes voire analphabètes. Ne pas s'attendre donc à ce qu'ils inculquent la beauté d'un poème de Baudelaire ou d'une toile de Rembrandt... Et il en est de même pour l'effort. On apprend à produire un effort, à se lever tôt, à prendre ses responsabilités, à sacrifier son temps libre pour des motifs personnels. Un chômeur de longue durée ou un smicard exténué par les tâches ingrates aura bien du mal à convaincre quiconque de l'épanouissement qu'on peut retirer à travailler.

Ajoutez à cela une culture moderne de l'immédiateté où tout peu s'obtenir en un clic et du consumérisme qui fait de l'argent la valeur cardinale et vous obtenez une génération de fainéants et de nonchalants qui vivront dans la frustration la plus crasse lorsqu'ils seront confrontés aux dures lois du marché du travail...

Tatane78
Niveau 4


Revenir en haut Aller en bas

Re: Etre détaché de son travail pour être heureux dans son métier ?

Message par Caspar Goodwood le Lun 14 Déc 2015 - 11:29

@Tatane78 a écrit:Les élèves sont inégaux socialement mais aussi inégaux face aux savoirs. On n'aime pas apprendre a priori, on apprend à aimer apprendre. Et la responsabilité de cet amour incombe en premier lieu aux parents. Dans les milieux défavorisés, les parents sont souvent incultes voire analphabètes. Ne pas s'attendre donc à ce qu'ils inculquent la beauté d'un poème de Baudelaire ou d'une toile de Rembrandt... Et il en est de même pour l'effort. On apprend à produire un effort, à se lever tôt, à prendre ses responsabilités, à sacrifier son temps libre pour des motifs personnels. Un chômeur de longue durée ou un smicard exténué par les tâches ingrates aura bien du mal à convaincre quiconque de l'épanouissement qu'on peut retirer à travailler.

Ajoutez à cela une culture moderne de l'immédiateté où tout peu s'obtenir en un clic et du consumérisme qui fait de l'argent la valeur cardinale et vous obtenez une génération de fainéants et de nonchalants qui vivront dans la frustration la plus crasse lorsqu'ils seront confrontés aux dures lois du marché du travail...

Pardonne-moi, mais je trouve cette affirmation (et le reste de ton message) un peu caricaturaux.

Caspar Goodwood
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Etre détaché de son travail pour être heureux dans son métier ?

Message par Tatane78 le Lun 14 Déc 2015 - 14:09

Pourquoi caricaturaux? Un enfant n'aime lire que parce qu'on lui a lu des histoires et qu'il a compris à quel point ce pouvait être merveilleux de se projeter dans des univers imaginés. Par ailleurs, les plaisirs intellectuels sont moins immédiatement accessibles (et même moins accessibles tout court) par rapport à d'autres comme les jeux vidéos ou la télévision. Sans un travail parental ou professoral en amont, je reste convaincu qu'un gamin ne viendra pas spontanément à la lecture.

J'entends parfois des parents se plaindre du fait que leurs enfants ne lisent pas. Mais eux, lisent-ils?...

Tatane78
Niveau 4


Revenir en haut Aller en bas

Re: Etre détaché de son travail pour être heureux dans son métier ?

Message par Caspar Goodwood le Lun 14 Déc 2015 - 17:33

J'ai été un peu abrupt, pardon. Mais disons que ça fait un peu beaucoup: "le smicard exténué par des tâches ingrates", une "génération de fainéants et de nonchalants" etc. , cela manque un peu de nuances...

Caspar Goodwood
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Etre détaché de son travail pour être heureux dans son métier ?

Message par Tatane78 le Lun 14 Déc 2015 - 18:02

Oui bon c'est vrai, mon tableau est un peu sombre )) je crois que c'est moi qui suis exténué une semaine avant les vacances ))

Tatane78
Niveau 4


Revenir en haut Aller en bas

Re: Etre détaché de son travail pour être heureux dans son métier ?

Message par juniper starweb le Mer 16 Déc 2015 - 15:01

@roxanne a écrit:En tout cas ce qui était essentiel il y a six mois paraît bien loin...

Et aujourd'hui pas de regrets je suppose? Est-ce que tu préfères enseigner en lycée?

juniper starweb
Niveau 3


Revenir en haut Aller en bas

Page 3 sur 3 Précédent  1, 2, 3

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum