Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
nesssnousss
Niveau 5

Re: L'AP, pour travailler nos programmes, ou pas ?

par nesssnousss le Mer 6 Jan 2016 - 6:18
Bonjour à tous,

Voici la réponse à tous ceux qui pensent que l'AP est disciplinaire.

Compte-rendu de l'atelier sur l'AP :

Présence d'une IPR Eco-Gestion, (elle nous avait déjà présenté la réforme avant les vacances)

Elle est spécialiste du Lycée et du post-bac. Elle est même chargée de remettre en ordre l'AP Lycée !

Clairement, selon "l'esprit de la réforme" l'AP n'est pas disciplinaire.

Exemple d'organisation pratique : (exemple pour 3 classes notées C1, C2, C3)

- 1h en barrette pour les 3 classes étiquetée AP sur l'edt (par exemple lundi de 10h à 11h)

- utilisation de 1h de marge

-Les profs qui ont ces classes lundi de 10h à 11h (exemple EPS, Maths, Fra et SVT en renfort) identifient les besoins des élèves et créent des groupes de besoin.
Par exemple :
   => "gestion du corps dans l'espace " animé par le prof d'EPS
   => "comprehension" par le prof de français
   => "resolution de problème" par les maths
   =>  " demarche experimentale" par le prof de svt

- repartir les élèves dans les 4 groupes :
Le prof de maths repère un élève qui a du mal en géometrie, avec l'utilisation du matériel (compas equerre..) qui ne différencie pas vertical horizontal... bref il a un problème avec l'espace=>on la place dans le groupe 1 en EPS où il va travailler une compétence utile au maths

Le prof d'EPS repere un élève qui n'arrive pas à calculer ses temps de passage, ses pulsations/min etc => on le place dans le groupe 3 avec le prof de maths

etc

- possibilité de changer la répartition an cours d'année suivant l'évolution des besoins

Voilà, la seule différence avec l'AP Lycée c'est qu'au Lycée il y a un horaire plancher disciplinaire alors qu'au collège, tous les choix se font au niveau local donc aucun horaire disciplinaire minimum n'est garanti

Heureusement que notre PA ne veut pas appliquer ce délire de pédagogisme et prévoit de dédoubler certaines heures par quinzaine. Ouf !

Elle s'en est pris plein la tête, elle continue d’affirmer que la reforme se fait "à moyens constants "parce que c'est écrit dans son diaporama ! j'ai repris le calcul avec elle et oh miracle ! 0.5h en moins (elle n'est pas venue pour rien, elle a appris quelque chose!) elle a reconnu ne pas savoir ce qui va se passera pour les segpa (et même ne pas savoir ce que c'est !) on sent bien que les formateurs sont de plus en plus fatigués et qu'ils se contentent de fonctionner...

Il faut continuer la lutte chevalier on va gagner !!! yesyes
avatar
Anaxagore
Empereur

Re: L'AP, pour travailler nos programmes, ou pas ?

par Anaxagore le Mer 6 Jan 2016 - 6:39
Patatras, le carrosse argumentatif se transforme en citrouille...

_________________
"De même que notre esprit devient plus fort grâce à la communication avec les esprits vigoureux et raisonnables, de même on ne peut pas dire combien il s'abâtardit par le commerce continuel et la fréquentation que nous avons des esprits bas et maladifs." Montaigne
avatar
ycombe
Modérateur

Re: L'AP, pour travailler nos programmes, ou pas ?

par ycombe le Mer 6 Jan 2016 - 7:13
C'est affligeant.

_________________
Assurbanipal: "Passant, mange, bois, divertis-toi ; tout le reste n’est rien".

Franck Ramus : "Les sciences de l'éducation à la française se font fort de produire un discours savant sur l'éducation, mais ce serait visiblement trop leur demander que de mettre leur discours à l'épreuve des faits".
avatar
Tamerlan
Modérateur

Re: L'AP, pour travailler nos programmes, ou pas ?

par Tamerlan le Mer 6 Jan 2016 - 8:10
Cela peut aussi sans doute varier avec la sensibilité des inspecteurs. Lors de la mise en place de l'AP au lycée nous avions monté deux projets pluri-disciplinaires Maths-HG avec des contenus disciplinaires bien identifiés. Résultat : les inspections de maths et d'HG étaient très contentes, c'est le truc qu'il fallait faire. Et quand l'IPR d'EPS chargé par le recteur de coordonner la mise en place du dispositif est venu cela n'allait pas du tout... Smile

_________________
“Heureux soient les fêlés, car ils laisseront passer la lumière.”
avatar
doctor who
Vénérable

Re: L'AP, pour travailler nos programmes, ou pas ?

par doctor who le Mer 6 Jan 2016 - 10:54
Donc, ce qu'on apprend du post de nesssnousss, c'est que "l'AP non disciplinaire" n'est pas qu'un truc de chef d'établissement, comme certains partisans de "l'AP disciplinaires" le pensent
Tous les IPR ne veulent pas un "AP disciplinaire".
Ce qui tend à justifier une lecture "floue" de la circulaire (qui laisserait la configuration de l'AP dans le vague).

_________________
Mon blog sur Tintin (entre autres) : http://popanalyse.over-blog.com/
Blog pédagogique : http://pedagoj.eklablog.com
avatar
Elyas
Guide spirituel

Re: L'AP, pour travailler nos programmes, ou pas ?

par Elyas le Mer 6 Jan 2016 - 11:50
@doctor who a écrit:Donc, ce qu'on apprend du post de nesssnousss, c'est que "l'AP non disciplinaire" n'est pas qu'un truc de chef d'établissement, comme certains partisans de "l'AP disciplinaires" le pensent
Tous les IPR ne veulent pas un "AP disciplinaire".
Ce qui tend à justifier une lecture "floue" de la circulaire (qui laisserait la configuration de l'AP dans le vague).

A mon grand regret, je ne peux qu'acter cet état de fait devant les témoignages qui fleurissent. C'est malheureux. J'aurais souhaité qu'il en fût autrement.
avatar
laMiss
Expert spécialisé

Re: L'AP, pour travailler nos programmes, ou pas ?

par laMiss le Mer 6 Jan 2016 - 11:54
Je souhaite un AP disciplinaire, mais je doute que tous les CDE le lisent ainsi, et même les IPR en effet, vu la teneur des textes.
En fait, je crois que dans beaucoup de collèges, on pourra faire un AP disciplinaire la première année (il faudra créer un sondage, pour voir) histoire d'avaler le principe de l'AP au collège sur les heures de cours, puis qu'au fil des années, le discours de cet IPR se généralisera. On se mettra alors à appliquer un truc bien pourri.
Quoi qu'il en soit, le flou artistique permet bien des revirements possibles, et je me méfie de tout ce qui n'est pas clair et qui permet de fait le grand n'importe quoi (ce qui se confirme déjà en langues).

_________________
Bonne route !
avatar
kamasolou
Habitué du forum

Re: L'AP, pour travailler nos programmes, ou pas ?

par kamasolou le Mer 6 Jan 2016 - 12:34
C'était très prévisible compte-tenu des retours sur l'AP dans les lycées et dans les collèges où on en fait déjà. L'AP est déduit des heures disciplinaires mais le contenu sera non-disciplinaire (ou pluri, ou trans, bref on n'y fera pas le programme quoi). Il s'agit donc bien d'une perte quasi-sèche car même si on y travaille des compétences générales, une heure d'AP prise sur les maths (par ex) ne traitera pas que du programme de maths, voire même pas du tout.
Bientôt le même constat pour les EPI ? Quel argument reste-t-il donc aux pro-réforme pour nous convaincre que non non ce n'est pas un nivellement par le bas ?
L'argument qui consistait à dire "on fait le programme en AP" fait plouf. (ON le dit depuis des mois !) Ce qui m'énerve, c'est qu'on crie au loup depuis des mois et finalement les formateurs commencent à concéder que oui il y avait bien matière à crier. Comment les IPR et les collègues formateurs, qui sont sensés réfléchir avant nous voire mieux que nous, auraient-ils pu ne pas voir, ne pas prévoir ? J'en déduis qu'il y a là une preuve soit de leur mauvaise foi depuis le début, soit de leur incompétence. Je ne sais pas quelle solution est la pire.
avatar
Fesseur Pro
Vénérable

Re: L'AP, pour travailler nos programmes, ou pas ?

par Fesseur Pro le Mer 6 Jan 2016 - 13:22
@kamasolou a écrit:Comment les IPR et les collègues formateurs, qui sont sensés
Pas tous malheureusement. Razz
Sinon bien d'accord avec ton post.

_________________
Pourvu que ça dure... professeur
avatar
nesssnousss
Niveau 5

Re: L'AP, pour travailler nos programmes, ou pas ?

par nesssnousss le Mer 6 Jan 2016 - 13:35
L'IPR eco-gestion qui est venue nous présenter  l'AP travaille actuellement sur les lycées de la région pour mettre en place des projets AP conforme à la réforme (Chatel) car elle déplore que ces heures se fassent avec le groupe classe et se transforment, dans la majorité des cas, en remédiation ou en heures pour finir le programme.

Elle a été très sympa, je l'ai attaquée de toute part mais elle a toujours su rebondir et apporter un regard positif sur l'AP. Sa vision était intéressante et pas si insensée que ça mais le fond du problème, c'est qu'il n'y a pas d'horaire spécifique dédié à l'AP.

elle n'a pas arrêté de dire "...mais l'AP en classe entière avec ses élèves, ce n'est pas l'esprit de l'AP"

Voilà, il y a "esprit de l'AP" et "AP"= coté pratico-pratique que vont mettre en place les CDE

Quand on lui a dit qu'ici on ne décidait de rien (pas de communication et concertation très restreinte), que tout était imposé d'en haut, elle était aussi écœurée que nous, mais elle nous vend du rêve/vent suivant le point du vue pro/anti puisque les moyens ne suivent pas.
avatar
VanGogh59
Neoprof expérimenté

Re: L'AP, pour travailler nos programmes, ou pas ?

par VanGogh59 le Mer 6 Jan 2016 - 13:48
Tiens Coke en stock a disparu ?

_________________
"Nous sommes tous dans le caniveau, mais certains d'entre nous regardent les étoiles" Oscar Wilde
avatar
Roumégueur Ier
Érudit

Re: L'AP, pour travailler nos programmes, ou pas ?

par Roumégueur Ier le Jeu 7 Jan 2016 - 17:33
Confirmé et acté (pratiquement) : notre AP se fera sur des groupes différents du groupe classe, les élèves de plusieurs classes y seront ventilés et brassés (ça sent bon le houblon) en groupes de 'besoin'. Il nous est demandé de faire 'de la compétence transversale', et donc, le moins de disciplinaire possible.
Youpi!

avatar
Isis39
Esprit sacré

Re: L'AP, pour travailler nos programmes, ou pas ?

par Isis39 le Jeu 7 Jan 2016 - 17:39
Ici AP disciplinaire. J'ai affirmé mon refus de prendre sur la marge en HG, les profs de langue en voudrait bien.
avatar
Igniatius
Empereur

Re: L'AP, pour travailler nos programmes, ou pas ?

par Igniatius le Jeu 7 Jan 2016 - 22:20
@doctor who a écrit:Donc, ce qu'on apprend du post de nesssnousss, c'est que "l'AP non disciplinaire" n'est pas qu'un truc de chef d'établissement, comme certains partisans de "l'AP disciplinaires" le pensent
Tous les IPR ne veulent pas un "AP disciplinaire".
Ce qui tend à justifier une lecture "floue" de la circulaire (qui laisserait la configuration de l'AP dans le vague).

Oui, ça devrait modérer un peu la morgue de ceux qui forment, et qui "savent" ce qu'est l'AP.

Ils découvriront, comme les profs de lycée avant eux, que l'AP n'est qu'une auberge espagnole, et il sera trop tard pour reculer lorsqu'ils auront compris qu'on est tous cocus.

_________________
"Celui qui se perd dans sa passion est moins perdu que celui qui perd sa passion."
St Augustin

"God only knows what I'd be without you"
Brian Wilson
avatar
Al9
Niveau 9

Re: L'AP, pour travailler nos programmes, ou pas ?

par Al9 le Jeu 7 Jan 2016 - 22:36
@Roumégueur Ier a écrit:Confirmé et acté (pratiquement) : notre AP se fera sur des groupes différents du groupe classe, les élèves de plusieurs classes y seront ventilés et brassés (ça sent bon le houblon) en groupes de 'besoin'. Il nous est demandé de faire 'de la compétence transversale', et donc, le moins de disciplinaire possible.
Youpi!


Même chose a priori chez nous mais rien n'est dit. Tout est fait pour nous enfumer le plus possible.
avatar
Fesseur Pro
Vénérable

Re: L'AP, pour travailler nos programmes, ou pas ?

par Fesseur Pro le Jeu 7 Jan 2016 - 22:50
@Roumégueur Ier a écrit:les élèves de plusieurs classes y seront ventilés et brassés (ça sent bon le houblon)
Voire la mise en bière...

_________________
Pourvu que ça dure... professeur
avatar
Honchamp
Expert

Re: L'AP, pour travailler nos programmes, ou pas ?

par Honchamp le Jeu 7 Jan 2016 - 22:55
@Fesseur Pro a écrit:
@Roumégueur Ier a écrit:les élèves de plusieurs classes y seront ventilés et brassés (ça sent bon le houblon)
Voire la mise en bière...

Very Happy

_________________
"Tu verras bien qu'il n'y aura pas que moi, assise par terre comme ça.."
avatar
doctor who
Vénérable

Re: L'AP, pour travailler nos programmes, ou pas ?

par doctor who le Jeu 7 Jan 2016 - 23:27
Il serait peut-être temps de faire un sondage du style "Chez vous, l'AP se fera-t-il dans le cadre de la classe ou par groupes de besoins". Je n'arrive pas à trouver la bonne formulation.

_________________
Mon blog sur Tintin (entre autres) : http://popanalyse.over-blog.com/
Blog pédagogique : http://pedagoj.eklablog.com
avatar
Presse-purée
Grand sage

Re: L'AP, pour travailler nos programmes, ou pas ?

par Presse-purée le Ven 8 Jan 2016 - 7:44
@Igniatius a écrit:
@doctor who a écrit:Donc, ce qu'on apprend du post de nesssnousss, c'est que "l'AP non disciplinaire" n'est pas qu'un truc de chef d'établissement, comme certains partisans de "l'AP disciplinaires" le pensent
Tous les IPR ne veulent pas un "AP disciplinaire".
Ce qui tend à justifier une lecture "floue" de la circulaire (qui laisserait la configuration de l'AP dans le vague).

Oui, ça devrait modérer un peu la morgue de ceux qui forment, et qui "savent" ce qu'est l'AP.

Ils découvriront, comme les profs de lycée avant eux, que l'AP n'est qu'une auberge espagnole, et il sera trop tard pour reculer lorsqu'ils auront compris qu'on est tous cocus.

Ce n'est pas une auberge espagnole, c'est un moyen pour un CdE de montrer sa virtuosité à faire des emplois du temps et sa capacité à balader ses équipes. Tout truc dit "innovant", cad qui casse le groupe-classe et l'enseignement dit traditionnel est perçu comme innovant et valorisable plus haut. Que ce ne soit pas évalué ni rentable pour les apprentissages n'entre pas en ligne de compte.

_________________
Homines, dum docent, discunt.Sénèque, Epistulae Morales ad Lucilium VII, 8

"La culture est aussi une question de fierté, de rapport de soi à soi, d’esthétique, si l’on veut, en un mot de constitution du sujet humain." (Paul Veyne, La société romaine)
"Soyez résolus de ne servir plus, et vous voilà libres". La Boétie
"Confondre la culture et son appropriation inégalitaire du fait des conditions sociales : quelle erreur !" H. Pena-Ruiz
"Il vaut mieux qu'un élève sache tenir un balai plutôt qu'il ait été initié à la philosophie: c'est ça le socle commun" un IPR
avatar
ycombe
Modérateur

Re: L'AP, pour travailler nos programmes, ou pas ?

par ycombe le Ven 8 Jan 2016 - 7:46
@Presse-purée a écrit:Que ce ne soit pas évalué ni rentable pour les apprentissages n'entre pas en ligne de compte.
Si ça entrait en ligne de compte, cette réforme n'existerait pas du tout.

_________________
Assurbanipal: "Passant, mange, bois, divertis-toi ; tout le reste n’est rien".

Franck Ramus : "Les sciences de l'éducation à la française se font fort de produire un discours savant sur l'éducation, mais ce serait visiblement trop leur demander que de mettre leur discours à l'épreuve des faits".
avatar
F.Lemoine
Sage

Re: L'AP, pour travailler nos programmes, ou pas ?

par F.Lemoine le Ven 8 Jan 2016 - 22:50
@doctor who a écrit:Donc, ce qu'on apprend du post de nesssnousss, c'est que "l'AP non disciplinaire" n'est pas qu'un truc de chef d'établissement, comme certains partisans de "l'AP disciplinaires" le pensent
Tous les IPR ne veulent pas un "AP disciplinaire".
Ce qui tend à justifier une lecture "floue" de la circulaire (qui laisserait la configuration de l'AP dans le vague).

Ce n'est ni aux CDE ni aux IPR de dicter leur interprétation du décret. Nous ferons comme nous l'entendrons. Sue ce coup, nous sommes à égalité avec eux devant la loi.

_________________
"La vie est mêlée de traverses. Il est bon de s'y tenir sans cesse préparé." (Molière, Les Fourberies de Scapin).
avatar
Cyrana
Niveau 4

Re: L'AP, pour travailler nos programmes, ou pas ?

par Cyrana le Ven 26 Aoû 2016 - 0:29
@Elyas a écrit:
@BrindIf a écrit:
@coqenstock a écrit:Tant que le cours sera pensé de manière uniforme, le problème persistera. L'AP, s'il est bien pensé (tout à fait dans l'esprit de ce que décrit Elyas ou avec des approches types Freinet) alors ce sera une vraie chance.
L'AP décrit par Elyas est disciplinaire et en classe entière : il est faisable aujourd'hui. J'ai demandé ce que la réforme changeait sur ce point, je n'ai pas eu de réponses. Les enseignants qui veulent le mettre en place le font déjà. Ceux qui ne veulent pas ne le feront pas.


La réponse est simple : c'est très peu fait sur le terrain. Il y a donc une volonté de répandre ces méthodes. De toute façon, ce ne sont pas les dispositifs qui permettent d'élever le niveau, ce sont les pratiques. Comme la syllabique est supérieure à la globale (et pourtant, j'ai failli me faire étriper par une connaissance PE quand j'ai dit que j'apprenais à lire à mon fils avec la méthode Boscher, autant dire que mettre en place les pédagogies efficaces, ce n'est pas de la tarte (je suis en pleine pâtisserie, je fais une tarte aux noix de pécan) et qu'il y aura toujours des résistances, quel que soit le camp), il y a des méthodes plus efficaces que d'autres. L'AP a pour but de les généraliser. Pour aller souvent dans des classes de collègues dans divers établissements, je peux par exemple dire que la prégnance du modèle constructiviste à travers le tout-document et le cours dialogué est massif.

Après, tu l'as lu sur ce fil, tous les camps ont leurs croyances et c'est difficile de bouger les lignes. Quand j'ai dit que le fait de créer des dispositifs mettant en place des groupes à effectifs réduits manque d'efficacité massive, c'est pour deux principales raisons :
- la gestion de l'hétérogénéité/l'homogénéité à travers les groupes de besoins/niveaux/compétences.
- le fait que les pratiques en groupe classe sont généralement les mêmes qu'en groupe-classe, les enseignants ne profitant que rarement de ces dispositifs pour travailler avec d'autres pratiques plus adaptées à des groupes réduits.

Le groupe à effectif réduit est effectivement confortable tant pour le professeur que pour les élèves mais, par exemple en HG, si ce n'est que pour refaire des questionnaires sur documents et les mêmes exercices d'écriture qu'en classe, ce n'est pas l'idéal. Il y aura une plus-value évidemment mais elle serait bien plus grande si d'autres voies étaient mises en place comme les techniques d'explicitation variant avec des phases heuristiques pour ne donner qu'un exemple.

Bon, je retourne pâtisser (en plus, ma fille de deux ans s'est endormie, chouette, je vais pouvoir décorer le cheesecake au citron vert, surveiller le riz au lait et lancer la tarte aux noix de pécan !).


Alors dans mon bahut nous aurons justement des dédoublements et je comptais bien exploiter ça à fond pour les récits, les tâches complexes, les croquis, travailler l'oral, etc. Et ces heures m'enchantent car mes élèves sont tellement nombreux à être en difficulté que je me dis vraiment que ça pourra me permettre de les faire bien davantage progresser. Mais du coup là en lisant ce fil et ce message en particulier, je m'interroge ! Et je me dis que ce serait dommage de ne pas exploiter à fond ces heures. "Les techniques d'explicitation variant avec des phases heuristiques" est un exemple que j'aimerai que tu développes Smile Et d'autres exemples ? Very Happy  Ou un bon bouquin à lire qui me ferait exploiter davantage encore ces heures de groupes ?
Contenu sponsorisé

Re: L'AP, pour travailler nos programmes, ou pas ?

par Contenu sponsorisé
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum