Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
avatar
nitescence
Érudit

Conseil de classe explosif

par nitescence le Mer 9 Déc 2015 - 9:22
Je me suis frité grave avec le proviseur au début du conseil d'une classe où je suis PP devant des collègues médusés. Comme je ne cédais pas à ses injonctions, elle a déclaré hors d'elle : "de toutes façons, c'est moi le chef, c'est moi qui décide". A ce moment là, j'ai rassemblé mes affaires pour partir et elle s'est brusquement radoucie. Je ne suis donc pas parti. Ma question est la suivante : avais-je le droit de partir et de laisser le conseil se dérouler sans moi, dans la mesure où mon avis comptait pour du beurre puisque c'était elle le chef et elle qui décidait ?

_________________
Mordre. Mordre d'abord. Mordre ensuite. Mordre en souriant et sourire en mordant. (avec l'aimable autorisation de Cripure, notre dieu à tous)
avatar
Tamerlan
Modérateur

Re: Conseil de classe explosif

par Tamerlan le Mer 9 Déc 2015 - 9:31
J'imagine que l'incident s'est produit pour la rédaction de l'appréciation générale. Si c'est le cas il faut rappeler qu'aucun texte ne prévoit que le PP rédige l'appréciation générale. Il doit simplement présenter une synthèse des avis des collègues en préalable à la discussion. A titre perso je ne remplis pas préalablement le logiciel pour les bulletins. Je fais juste un copier/coller si les collègues pensent que la synthèse est OK pour être transformée en appréciation. Si le cas évoqué devait se produire je pense que je dirais au CE de prendre lui-même la responsabilité de la rédaction de l'appréciation générale mais je resterais dans la salle pour faire mon job dans le cadre des textes, c'est à dire la présentation du cas. Après le CDE assume. Et l'année d'après il se cherche un autre PP.

_________________
“Heureux soient les fêlés, car ils laisseront passer la lumière.”
avatar
nitescence
Érudit

Re: Conseil de classe explosif

par nitescence le Mer 9 Déc 2015 - 9:34
C'était pour décerner ou non les félicitations à deux élèves : je réclamais qu'on applique la même règle dans les deux cas (problème de comportement), ce que refusait le proviseur en arguant que c'était deux cas différents. Finalement, j'ai eu gain de cause.

_________________
Mordre. Mordre d'abord. Mordre ensuite. Mordre en souriant et sourire en mordant. (avec l'aimable autorisation de Cripure, notre dieu à tous)
avatar
Tamerlan
Modérateur

Re: Conseil de classe explosif

par Tamerlan le Mer 9 Déc 2015 - 10:23
@nitescence a écrit:C'était pour décerner ou non les félicitations à deux élèves : je réclamais qu'on applique la même règle dans les deux cas (problème de comportement), ce que refusait le proviseur en arguant que c'était deux cas différents. Finalement, j'ai eu gain de cause.

Chez nous quand cela arrive (c'est rare, on recherche un consensus) on vote. Ceci étant, les félicitations ne sont qu'un élément de l'appréciation générale, rien de plus. Et les collègues ils ont réagi comment?

_________________
“Heureux soient les fêlés, car ils laisseront passer la lumière.”
avatar
nitescence
Érudit

Re: Conseil de classe explosif

par nitescence le Mer 9 Déc 2015 - 11:31
Les collègues étaient d'accord avec moi, mais, sauf une qui m'a timidement soutenu, ils ont attendu d'être dans la salle des profs pour me le dire...

_________________
Mordre. Mordre d'abord. Mordre ensuite. Mordre en souriant et sourire en mordant. (avec l'aimable autorisation de Cripure, notre dieu à tous)
avatar
288
Niveau 10

Re: Conseil de classe explosif

par 288 le Mer 9 Déc 2015 - 11:41
@nitescence a écrit:Je me suis frité grave avec le proviseur au début du conseil d'une classe où je suis PP devant des collègues médusés. Comme je ne cédais pas à ses injonctions, elle a déclaré hors d'elle : "de toutes façons, c'est moi le chef, c'est moi qui décide".

Quel piètre CDE. Plus j'en rencontre, plus j'en entends parler, et moins j'ai d'estime pour ces gens.
User5899
Dieu de l'Olympe

Re: Conseil de classe explosif

par User5899 le Mer 9 Déc 2015 - 12:08
Rappelons que le vote est en principe exclu d'un conseil de classe.
Que de ce fait, les décisions du conseil doivent être collégiales, sans la moindre prépondérance accordée au CdE.
Que s'il devait y avoir un vote, aucun membre ne doit en être exclu, même s'il s'agit d'un délégué votant sur son cas.
Enfin, que le conseil de classe, s'il peut se pencher sur des dysfonctionnements au sein de la classe, se voit interdire d'aborder toute question de personnes.


http://www.esen.education.fr/fr/ressources-par-type/outils-pour-agir/le-film-annuel-des-personnels-de-direction/detail-d-une-fiche/?a=24&cHash=0d9fb11c16
avatar
nitescence
Érudit

Re: Conseil de classe explosif

par nitescence le Mer 9 Déc 2015 - 12:38
Hum... Cripure, je dois être borné mais je ne vois pas trace de ce que tu affirmes dans le lien (à l'exception du fait que le conseil ne doit pas aborder les questions de personne).

_________________
Mordre. Mordre d'abord. Mordre ensuite. Mordre en souriant et sourire en mordant. (avec l'aimable autorisation de Cripure, notre dieu à tous)
avatar
Carnyx
Neoprof expérimenté

Re: Conseil de classe explosif

par Carnyx le Mer 9 Déc 2015 - 12:56
J’ai retrouvé ça :

« Au sein du conseil de classe, il ne doit pas y avoir de “vote” au sens juridique du terme, aucun des membres du conseil n’a voix délibérative ni consultative. Il appartient au président du conseil de classe de dégager un consensus à partir de l’ensemble des observations et des avis émis au cours des débats par tous les membres du conseil, y compris les délégués des parents d’élèves.
En cas de non accord, après avoir fait le maximum pour dégager un consensus et si l’unanimité n’est pas possible, il appartient au chef d’établissement en tant que président du conseil de classe, de prendre la décision. Il doit tenir compte des avis majoritaires ou essentiels à ses yeux. »
DAG n 78-443 du 10-07-1978

_________________
Of all tyrannies, a tyranny sincerely exercised for the good of its victims may be the most oppressive. It would be better to live under robber barons than under omnipotent moral busybodies. The robber baron’s cruelty may sometimes sleep, his cupidity may at some point be satiated; but those who torment us for our own good will torment us without end for they do so with the approval of their own conscience.
avatar
Caspar
Esprit sacré

Re: Conseil de classe explosif

par Caspar le Mer 9 Déc 2015 - 14:00
@nitescence a écrit:C'était pour décerner ou non les félicitations à deux élèves : je réclamais qu'on applique la même règle dans les deux cas (problème de comportement), ce que refusait le proviseur en arguant que c'était deux cas différents. Finalement, j'ai eu gain de cause.

Si je puis me permettre, nitescence, il nous manque des éléments pour comprendre ce qui s'est passé...
avatar
nitescence
Érudit

Re: Conseil de classe explosif

par nitescence le Mer 9 Déc 2015 - 14:17
Disons que ma question portait surtout sur la possibilité de quitter le conseil de classe en cas de profond désaccord. Est-ce une faute professionnelle ?

_________________
Mordre. Mordre d'abord. Mordre ensuite. Mordre en souriant et sourire en mordant. (avec l'aimable autorisation de Cripure, notre dieu à tous)
avatar
Audrey
Oracle

Re: Conseil de classe explosif

par Audrey le Mer 9 Déc 2015 - 14:20
Non, uin conseil de classe peut se tenir sans le PP. La preuve, en congé maladie lundi, je n'ai pas mené mon conseil. Il s'est fait, sans moi, et très bien.

Celui qui rédige et signe le bulletin, c'est le cde ou l'adjoint. Point.

_________________
B.V., aka Beuglato Vociferature,
Irae Laudatrix pour les cérémonies en son honneur,
Divinité Tarpéienne dont le culte subsiste en Bresse.
Elle protège les orateurs et les sophistes pro-Bayrou.
On peut invoquer sa fureur en lui sacrifiant des laitues vierges.
Identifiée à Boudicca, elle est représentée sur un char Clio orné de noeuds rouges en tulle.

Signez la pétition pour sauver les langues anciennes! Clic!
avatar
Thalia de G
Médiateur

Re: Conseil de classe explosif

par Thalia de G le Mer 9 Déc 2015 - 14:40
@Audrey a écrit:Non, uin conseil de classe peut se tenir sans le PP. La preuve, en congé maladie lundi, je n'ai pas mené mon conseil. Il s'est fait, sans moi, et très bien.

Celui qui rédige et signe le bulletin, c'est le cde ou l'adjoint. Point.
+1 Le président du conseil de classe, c'est le chef d'établissement ou son adjoint. Le seul décisionnaire et responsable, c'est le chef d'établissement. Bien sûr les décisions auront été préparées en amont par le pp et l'équipe péda.
Et comme Audrey, j'ai manqué deux conseils de classe en tant que pp, pour des raisons de santé grave.

_________________
Le printemps a le parfum poignant de la nostalgie, et l'été un goût de cendres.
Soleil noir de mes mélancolies.
avatar
nitescence
Érudit

Re: Conseil de classe explosif

par nitescence le Mer 9 Déc 2015 - 14:46
Et de ne pas y assister parce qu'on n'est pas d'accord avec la façon dont ça se déroule ?

_________________
Mordre. Mordre d'abord. Mordre ensuite. Mordre en souriant et sourire en mordant. (avec l'aimable autorisation de Cripure, notre dieu à tous)
Apices Juris
Niveau 6

Re: Conseil de classe explosif

par Apices Juris le Mer 9 Déc 2015 - 15:11
@nitescence a écrit:C'était pour décerner ou non les félicitations à deux élèves : je réclamais qu'on applique la même règle dans les deux cas (problème de comportement), ce que refusait le proviseur en arguant que c'était deux cas différents.
Ah, vous en êtes encore à perdre du temps en CC avec ces idioties ?

Dans le collège de mes enfants, il y a trois ou quatre ans, les représentants des parents d'élèves se sont aperçus que, d'une classe à l'autre ou, pire, au sein de la même classe d'un prof à l'autre, la façon de décerner cette sorte de mention que constituent félicitations, encouragements ou avertissement au travail, était très variable. Ils s'en sont émus, voire outrés (quid, en effet, de l'égalité de traitement ?) et ont demandé à pouvoir en discuter avec les enseignants. Leur but était de sensibiliser les profs au problème et d'obtenir un peu plus d'objectivité de leur part sur les règles de ce jeu.

Et à leur très grande surprise, le jour de la réunion, ils ont découvert non seulement qu'il n'y avait effectivement aucun critère objectif dans l'attribution de ces "prix" (mais ça, ils l'avaient deviné), mais surtout que les profs eux-mêmes n'étaient pas d'accord entre eux sur les critères. Ne voulant pas s'immiscer dans ce qui, leur semblait-il, relevait de la compétence pédagogique des enseignants, les représentants des parents n'ont pas participé au débat qui s'en est suivi mais ont simplement indiqué aux enseignants qu'ils souhaitaient, soit que tous les élèves soient traités de la même façon selon des critères objectifs, soit qu'il soit mis fin au système.

À l'issue des débats, les profs, ne parvenant pas à se mettre d'accord sur des critères acceptables pour tous, ont décidé de ne plus attribuer de félicitation, encouragement ou félicitations. Ou plus exactement, ils ont décidé que chaque prof mettrait les appréciations qu'il voulait à chaque élève, y compris en utilisant ce vocabulaire s'il le souhaitait, mais que ce ne serait plus repris dans l'appréciation générale et par conséquent, ça ne serait plus discuté en CC.

Depuis, cela a donc disparu de l'appréciation générale des bulletins, les CC ont gagné en fluidité et tout le monde s'en porte très bien. Wink

À part ça, pour répondre à la question juridique qui est posée, la participation au CC est, pour tout prof, une obligation de service. Une absence ou un départ injustifié peut théoriquement se résoudre par le CDE en retenue sur traitement pour service non fait.

_________________
Apices juris non sunt jura.
avatar
Tamerlan
Modérateur

Re: Conseil de classe explosif

par Tamerlan le Mer 9 Déc 2015 - 15:23
- oui, le vote n'est qu'indicatif pour le CDE. On s'en sert surtout pour les avis de bac en terminale. Pour le reste en général il suffit qu'un collège s'oppose pour ne pas mettre le mot félicitations.
- oui également Audrey, c'est le CDE qui devrait rédiger en conseil les appréciations. Ça a été longtemps le cas chez nous, puis les principaux sont arrivés à imposer de fait la chose aux PP dans les collèges. Et finalement il y a peu dans les lycées. Dans le mien on a essayé de résister mais les collègues se sont finalement pliés.

Je pense que le PP doit être et rester au conseil. Sinon c'est une faute.

_________________
“Heureux soient les fêlés, car ils laisseront passer la lumière.”
avatar
Caspar
Esprit sacré

Re: Conseil de classe explosif

par Caspar le Mer 9 Déc 2015 - 15:25
C'est le cas dans le lycée où je viens d'arriver: le nouveau proviseur a demandé aux PP de rédiger les appréciations générale. Protestations en sdp, mais ils s'y sont mis (je ne suis pas pp), mais j'étais surpris par leurs réactions parce que j'ai toujours rédigé mes appréciations en tant que pp en collège.
avatar
nitescence
Érudit

Re: Conseil de classe explosif

par nitescence le Mer 9 Déc 2015 - 15:31
Alors je complète ma question : suis-je en tort si je refuse de rédiger les appréciations ?

_________________
Mordre. Mordre d'abord. Mordre ensuite. Mordre en souriant et sourire en mordant. (avec l'aimable autorisation de Cripure, notre dieu à tous)
Apices Juris
Niveau 6

Re: Conseil de classe explosif

par Apices Juris le Mer 9 Déc 2015 - 15:34
@Tamerlan a écrit:Pour le reste en général il suffit qu'un collègue s'oppose pour ne pas mettre le mot félicitations.
Cette règle est, me semble-t-il, à peu près générale. Ça doit d'ailleurs être le seul critère unanimement partagé. Et probablement le moins juste. J'ai vu des conseils de classe où tous les profs étaient pour les félicitations, sauf un qui, se réveillant au dernier moment, s'y opposait au motif que l'élève était trop bavard. Or, surprise : de ces soi-disant bavardages, il n'avait jamais été fait mention dans le carnet de correspondance. En quoi la position de ce prof était-elle alors cohérente ? Il n'empêche que, par cette seule opposition, les félicitations n'avait pas été attribuées. Et que certains profs, n'ayant pourtant pas bronché lors du CC, avaient par la suite consolé l'élève en lui disant que, pour eux, il les méritait quand même ! :shock: Bien vu pour leur courage en séance et leur solidarité en dehors...
En outre, qu'un seul refus emporte la décision de refus, c'est comme si une seule note en dessous de 10/20 emportait une moyenne générale – excellente par ailleurs – en dessous de 10/20. Difficile à justifier objectivement.

@nitescence a écrit:Alors je complète ma question : suis-je en tort si je refuse de rédiger les appréciations ?
En droit, oui, en vertu du principe d'obéissance hiérarchique.
En pratique, c'est comme dit ici à maintes reprises : question de rapport de force, donc à apprécier au cas par cas.

_________________
Apices juris non sunt jura.
avatar
nitescence
Érudit

Re: Conseil de classe explosif

par nitescence le Mer 9 Déc 2015 - 17:55
En même temps, un ordre tant qu'il n'est pas ecécrit n'a aucune existence...

_________________
Mordre. Mordre d'abord. Mordre ensuite. Mordre en souriant et sourire en mordant. (avec l'aimable autorisation de Cripure, notre dieu à tous)
avatar
Celeborn
Esprit sacré

Re: Conseil de classe explosif

par Celeborn le Mer 9 Déc 2015 - 18:02
@Apices Juris a écrit:
@Tamerlan a écrit:Pour le reste en général il suffit qu'un collègue s'oppose pour ne pas mettre le mot félicitations.
Cette règle est, me semble-t-il, à peu près générale. Ça doit d'ailleurs être le seul critère unanimement partagé.

Absolument pas. Dans mon établissement, on vote (de façon "indicative", n'est-ce pas : ce n'est évidement pas un vrai vote, parce qu'on n'aurait pas le droit Razz ).

_________________
"On va bien lentement dans ton pays ! Ici, vois-tu, on est obligé de courir tant qu'on peut pour rester au même endroit. Si on veut aller ailleurs, il faut courir au moins deux fois plus vite que ça !" (Lewis Carroll)
Mon Blog
avatar
Nita
Empereur

Re: Conseil de classe explosif

par Nita le Mer 9 Déc 2015 - 19:07
Personnellement, j'aimerais bien être débarrassée de ce pensum des "médailles"...

_________________
A clean house is a sign of a broken computer.
avatar
Balthazaard
Esprit éclairé

Re: Conseil de classe explosif

par Balthazaard le Mer 9 Déc 2015 - 19:27
Je suis toujours consterné qu'on en arrive à cela, il y a autant de pour que de contre pour les "récompenses", en tout cas l'histoire de l'absence d'objectivité n'est pas un argument pour moi (plutôt un moyen de ne pas assumer ses choix).
Par contre je trouve déplorable que des adultes n'arrivent pas à s'entendre sans en revenir au simulacre que constitue le vote...pour ma part même si un élève est excellent chez moi, je suis parfaitement solidaire d'un collègue chez qui son comportement est discutable, sinon c'est quoi? du chacun pour soi...?
De même si j'arrive à faire (car comme il est dit ce n'est pas toujours évident) supprimer une récompense à un élève j'assume la chose et je dis clairement au pp de relayer de fait que c'est à cause de moi et pour des raisons précises...
j'ai vu des collègues en venir presque aux mains pour cela...il n'y a vraiment rien de plus grave?
avatar
Fesseur Pro
Vénérable

Re: Conseil de classe explosif

par Fesseur Pro le Mer 9 Déc 2015 - 19:30
@Apices Juris a écrit:
Ah, vous en êtes encore à perdre du temps en CC avec ces idioties ?

@Nita a écrit:Personnellement, j'aimerais bien être débarrassée de ce pensum des "médailles"...
Ca ne me choque pas qu'on consacre 3 fois 10 secondes dans l'année pour récompenser les "bons" élèves et ceux qui fournissent des efforts.
C'est de plus en plus les seuls moments où l'on parle d'eux.

_________________
Pourvu que ça dure... professeur
avatar
Rendash
Bon génie

Re: Conseil de classe explosif

par Rendash le Mer 9 Déc 2015 - 19:38
@Balthazaard a écrit:J
De même si j'arrive à faire (car comme il est dit ce n'est pas toujours évident) supprimer une récompense à un élève j'assume la chose et je dis clairement au pp de relayer de fait que c'est à cause de moi et pour des raisons précises...

Pareil. En général, je dis à l'élève que je m'y suis opposé, aussi. Bon, hier, l'élève en question était déléguée Razz

@Fesseur Pro a écrit:
@Apices Juris a écrit:
Ah, vous en êtes encore à perdre du temps en CC avec ces idioties ?

@Nita a écrit:Personnellement, j'aimerais bien être débarrassée de ce pensum des "médailles"...
Ca ne me choque pas qu'on consacre 3 fois 10 secondes dans l'année pour récompenser les "bons" élèves et ceux qui fournissent des efforts.
C'est de plus en plus les seuls moments où l'on parle d'eux.

Même chose. Et j'ai découvert dans mon établissement que des "efforts méritants" pouvaient être constatés, en plus des habituels encouragements/félicitations. Ben, j'aime bien l'idée.

_________________



"Ce serait un bien bel homme s’il n’était pas laid ; il est grand, bâti en Hercule, mais a un teint africain ; des yeux vifs, pleins d’esprit à la vérité, mais qui annoncent toujours la susceptibilité, l’inquiétude ou la rancune, lui donnent un peu l’air féroce, plus facile à être mis en colère qu’en gaieté. Il rit peu, mais il fait rire. [...] Il est sensible et reconnaissant ; mais pour peu qu’on lui déplaise, il est méchant, hargneux et détestable."
Contenu sponsorisé

Re: Conseil de classe explosif

par Contenu sponsorisé
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum