Poème "Vendredi" de Saint-John Perse

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Poème "Vendredi" de Saint-John Perse

Message par Bibi le Mer 9 Déc 2015 - 23:39

Tout est dans le titre: quelqu'un aurait-il ce poème dans ses tablettes? Impossible de mettre la main dessus. Un grand merci.

_________________
"Bientôt ils se rapprochèrent de plus en plus, et, comme deux gouttes de rosée roulant sur la même feuille de lis, ils finirent par se confondre dans une perle unique."

Bibi
Niveau 7


Revenir en haut Aller en bas

Re: Poème "Vendredi" de Saint-John Perse

Message par Iliana le Jeu 10 Déc 2015 - 0:56

Eloges, "Images à Crusoé", Pléiade p.15.

Vendredi

   Rires dans du soleil,
   ivoire ! agenouillements timides, les mains aux choses de la terre...
   Vendredi ! que la feuille était verte, et ton ombre nouvelle, les mains si longues vers la terre, quand, près de l'homme taciturne, tu remuais sous la lumière le ruissellement bleu de tes membres !
   - Maintenant l'on t'a fait cadeau d'une défroque rouge. Tu bois l'huile des lampes et voles au garde-manger ; tu convoites les jupes de la cuisinière qui est grasse et qui sent le poisson ; tu mires au cuivre de ta livrée tes yeux devenus fourbe et ton rire, vicieux.

_________________
http://www.librairiedialogues.fr/livre/2029239-un-seul-jour-un-seul-mot-le-roman-familial-d--annette-hippen-gondelle-l-harmattan

J'ai besoin que tu sois mille femmes, pour les hanches, les caresses, les gestes ! Pour tes mains, comme les mains de mille femmes... Sois mille femmes et je t'aimerai entière.
J'ai besoin que tu sois mille anges, mille anges pour emplir mes rêves ! Tes caresses, comme la grâce de mille anges... Viens, sauve-moi et je t'aimerai sans trêve.
Debout sur la terre, tous, ils me regardaient : j’étais trempée et fière, l’orage était tombé. C’était moi que la peine avait voulu noyer, j’avais bu la rivière et maintenant je chantais.
Sous le poids d’un chagrin on m’avait enterrée, serrée dans mes poings, la terre avait germé. Mes yeux s’étaient ouverts apeurés, délavés, et mon chant sonnait clair dans ma bouche étonnée.
J'ai besoin que tu sois mille bouches, oh tends tes cordes et chante notre amour ! Et ta voix, comme la voix de mille bouches... sois mille bouches et je t'aimerai toujours.

Iliana
Monarque


Revenir en haut Aller en bas

Re: Poème "Vendredi" de Saint-John Perse

Message par Armide le Jeu 10 Déc 2015 - 6:15

Merci !

Armide
Expert spécialisé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Poème "Vendredi" de Saint-John Perse

Message par Bibi le Ven 11 Déc 2015 - 19:21

Merci!

_________________
"Bientôt ils se rapprochèrent de plus en plus, et, comme deux gouttes de rosée roulant sur la même feuille de lis, ils finirent par se confondre dans une perle unique."

Bibi
Niveau 7


Revenir en haut Aller en bas

Re: Poème "Vendredi" de Saint-John Perse

Message par Iliana le Sam 12 Déc 2015 - 20:21

Merci à toi, ça m'a permis de redécouvrir ce très beau poème que je donnerai assurément à apprendre à mes élèves la prochaine fois que j'aurai des 5e Wink

_________________
http://www.librairiedialogues.fr/livre/2029239-un-seul-jour-un-seul-mot-le-roman-familial-d--annette-hippen-gondelle-l-harmattan

J'ai besoin que tu sois mille femmes, pour les hanches, les caresses, les gestes ! Pour tes mains, comme les mains de mille femmes... Sois mille femmes et je t'aimerai entière.
J'ai besoin que tu sois mille anges, mille anges pour emplir mes rêves ! Tes caresses, comme la grâce de mille anges... Viens, sauve-moi et je t'aimerai sans trêve.
Debout sur la terre, tous, ils me regardaient : j’étais trempée et fière, l’orage était tombé. C’était moi que la peine avait voulu noyer, j’avais bu la rivière et maintenant je chantais.
Sous le poids d’un chagrin on m’avait enterrée, serrée dans mes poings, la terre avait germé. Mes yeux s’étaient ouverts apeurés, délavés, et mon chant sonnait clair dans ma bouche étonnée.
J'ai besoin que tu sois mille bouches, oh tends tes cordes et chante notre amour ! Et ta voix, comme la voix de mille bouches... sois mille bouches et je t'aimerai toujours.

Iliana
Monarque


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum