mutineries, comment gérer?

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

mutineries, comment gérer?

Message par Goran77 le Mar 15 Déc 2015 - 14:37

Bonjour,

Je suis suis nouveau sur le forum, donc je vais me présenter à vous.
Je suis enseignant depuis 5 ans, 38 ans, provenant d'Aquitaine, titulaire du capes en espagnol.J'ai eu une coupure douloureuse avec le métier dû à un arrêt longue maladie pour dépression sévère. J'ai pris plus de trente kilos en deux ans lors de cet arrêt. Suite à un mi-temps thérapeutique, j'ai pris doucement confiance en moi et en mes aptitudes à pouvoir gérer les classes. J'aime mon métier, mais comme une ample majorité de collègues, je crois, j'ai ce sentiment que l'on ne nous donne pas les moyens pour l'effectuer dans la sérénité et que notre rôle se déporte de plus en plus vers des taches d'éducateur spécialisé, ce pour quoi nous ne sommes pas prêts, et que nous ne voulons ni n'avons à assumer.

J'ai repris le plein temps, j'exerce en banlieue parisienne en temps que TZR en espagnol où j'effectue un remplacement dans un lycée depuis le mois d'octobre. Ça se passait de manière très correcte avec les classes de premières et terminales, y compris techniques, et les classes de seconde se géraient. Jusqu'à il y a quelques jours où j'ai eu droit à une mutinerie générale d'une classe de seconde pour avoir eu l'outrecuidance (mea maxima culpa) de faire une remarque sur leur manque patenté d'éducation. Rabrouements, sifflets, remarques déplacées, élèves hystériques... J'ai cru replonger dans mes pires cauchemards que je croyais dépassés.

Il est incroyable de contater la force de nuisance de ces élèves et leur solidarité dans la sottise et la méchanceté. Ils n'ont pas leur pareil pour exploiter la moindre faille et la mettre à leur profit. De nouveau, je me sens fragilisé, et je sais que je vais devoir travailler à me rendre plus solide. Mais jusqu'à quand devra t'on subir de tels outrages? Qu'en est il de ce voeux de retour à l'autorité prôné par Hollande, dont on a nul écho?

Et surtout, comment gérer ces situations inadmissibles, où l'on a vraiment l'impression d'être seul face aux élèves, et pire encore, face à une administration plus que passive, cupabilisante vis à vis de l'enseignant et excusatoire vis à vis des élèves?

Merci de me répondre, j'attends avec impatience vos observations.

Goran77
Niveau 1


Revenir en haut Aller en bas

Re: mutineries, comment gérer?

Message par moonie le Mar 15 Déc 2015 - 15:11

"Et surtout, comment gérer ces situations inadmissibles, où l'on a vraiment l'impression d'être seul face aux élèves, et pire encore, face à une administration plus que passive, cupabilisante vis à vis de l'enseignant et excusatoire vis à vis des élèves?"

L'administration a une tendance actuellement à excuser les élèves ( sanctions ridicules voire inexistantes) et faire endosser ses propres faiblesses à l'enseignant. C'est malheureux surtout si l'équipe éducative ne te soutient pas face aux débordements des élèves.

moonie
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: mutineries, comment gérer?

Message par Goran77 le Mar 15 Déc 2015 - 15:23

C'est vraiment le sentiment que ça donne.

Je ne comprends pas, il me semble pourtant clair que si l'on considère que l'enseignement est un chance, les en priver fait totalement sens. Je ne comprends pas non plus à quoi celà sert de faire signer aux élèves des réglement intérieurs qu'ils ne lisent même pas, qu'ils foulent du pied à la moindre occasion, et où les agissements coupables ne sont pas punis.

C'est curieux. On voit bien que ce pays a un fort désir d'autorité et d'ordre, et qu'il risque de le conférer à un parti dangereux et incompétent. Et pourtant, l'ordre et l'autorité ne sont pas de vilains mots, on les a juste auréolé de significations erronnées... Et Dieu sait que nos élèves en auraient bien besoin!

Goran77
Niveau 1


Revenir en haut Aller en bas

Re: mutineries, comment gérer?

Message par moonie le Mar 15 Déc 2015 - 15:58


Si au moindre manquement, il y a une réaction immédiate, l'élève se tient à carreau un minimum. Dans mon lycée pro, comme nous ne devons pas sanctionner (donc aucune chose à copier ni à imposer ), cela décharge l'administration de la paperasserie qui serait engendrée par les conseils de discipline.Alors l'administration nous adresse une fin de non-recevoir et à nous de nous dépatouiller avec la discipline et l'éducation qui n'est plus faite par les parents. Ou alors l'administration considère les élèves comme des clients et qu'elle cherche à les brosser dans le sens du poil en mettant tout sur le prof qui manquerait d'autorité.. si ce même prof les cassait et les mettait au pas, ce serait des lettres de parents ou des élèves dans les bureaux à aller chouiner et rapporter que le méchant prof les brutalise... si tu es titulaire,ne les laisse pas te faire croire des inepties , protège-toi en signalant à la vie scolaire et à l'assurance autonome si nécessaire.

moonie
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: mutineries, comment gérer?

Message par VanGogh59 le Mar 15 Déc 2015 - 16:03

@moonie a écrit:
L'administration a une tendance actuellement à excuser les élèves ( sanctions ridicules voire inexistantes)  et faire endosser ses propres faiblesses à l'enseignant. C'est malheureux surtout si l'équipe éducative ne te soutient pas face aux débordements des élèves.

On est dans la psychologie de la bienveillance vis à vis des élèves : surtout faire en sorte de les surnoter, les récompenser à tous prix lors des conseils de classe (j'ai même vu mon cde jouer la sourde oreille à une de mes propositions d'avertissement), éviter de les punir, ne pas porter plainte contre eux lorsqu'on est agressé... Il est d'ailleurs curieux de voir à quel point cette bienveillance est à sens unique, elle ne s'applique pas au corps des enseignants....

_________________
"Nous sommes tous dans le caniveau, mais certains d'entre nous regardent les étoiles" Oscar Wilde

VanGogh59
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: mutineries, comment gérer?

Message par moonie le Mar 15 Déc 2015 - 16:09

"Il est d'ailleurs curieux de voir à quel point cette bienveillance est à sens unique, elle ne s'applique pas au corps des enseignants...." topela
elle n'applique pas par la direction vis-à-vis de l'enseignant. Si l'élève est dans cette situation, c'est que le bouc émissaire social qu'est devenu l'enseignant n'a pas son travail correctement. Ces discours moralisateurs et culpabilisateurs consistent à les mettre au pas les enseignants et à leur imposer des changements dans leur statut.

moonie
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: mutineries, comment gérer?

Message par zouz le Mar 15 Déc 2015 - 16:18

@VanGogh59 a écrit:
@moonie a écrit:
L'administration a une tendance actuellement à excuser les élèves ( sanctions ridicules voire inexistantes)  et faire endosser ses propres faiblesses à l'enseignant. C'est malheureux surtout si l'équipe éducative ne te soutient pas face aux débordements des élèves.

On est dans la psychologie de la bienveillance vis à vis des élèves : surtout faire en sorte de les surnoter, les récompenser à tous prix lors des conseils de classe (j'ai même vu mon cde jouer la sourde oreille à une de mes propositions d'avertissement), éviter de les punir, ne pas porter plainte contre eux lorsqu'on est agressé... Il est d'ailleurs curieux de voir à quel point cette bienveillance est à sens unique, elle ne s'applique pas au corps des enseignants....

Il me semble que le chef d'établissement doit rendre des comptes sur la tenue de son établissement. On m'avait même parlé de primes...

zouz
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: mutineries, comment gérer?

Message par amour le Mar 15 Déc 2015 - 16:49

@zouz a écrit:
@VanGogh59 a écrit:
@moonie a écrit:
L'administration a une tendance actuellement à excuser les élèves ( sanctions ridicules voire inexistantes)  et faire endosser ses propres faiblesses à l'enseignant. C'est malheureux surtout si l'équipe éducative ne te soutient pas face aux débordements des élèves.

On est dans la psychologie de la bienveillance vis à vis des élèves : surtout faire en sorte de les surnoter, les récompenser à tous prix lors des conseils de classe (j'ai même vu mon cde jouer la sourde oreille à une de mes propositions d'avertissement), éviter de les punir, ne pas porter plainte contre eux lorsqu'on est agressé... Il est d'ailleurs curieux de voir à quel point cette bienveillance est à sens unique, elle ne s'applique pas au corps des enseignants....

Il me semble que le chef d'établissement doit rendre des comptes sur la tenue de son établissement. On m'avait même parlé de primes...

Je ne sais pas ce qu'il en est des primes, mais je constate régulièrement que les CDE n'ont aucun intérêt à soutenir les enseignants. Ils craignent les parents comme la peste et ceux-ci prennent parfois bêtement systématiquement le parti de leurs rejetons. Comme bien souvent les CDE ne font que "passer" quelques années dans un établissement, et qu'ils ont beaucoup de travail, ils tentent de limiter les sanctions envers les élèves. Politique d'"après moi le déluge", car les troubles ne serviraient pas leur avancement de carrière. Ajoutons à cela des CPE qui parfois sont plus maternant qu'autre chose avec les élèves ou tout simplement n'ont pas réussi le CAPES et ont de grandes idées sur ce qu'ils feraient mieux que nous à notre place, et voilà des enseignants qui doivent absolument rester soudés professionnellement et syndicalement s'ils veulent tenir le coup! Courage!

amour
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: mutineries, comment gérer?

Message par nitescence le Mar 15 Déc 2015 - 16:52

Pour les conseils, soyons pragmatique : si tu te mets la classe à dos, tu perds. Ils sont trente et toi tu es seul. Il faut donc les diviser, éventuellement faire un exemple. Sinon, j'aurais réagi en collant une interrogation surprise. J'ai déjà eu à faire face à ce cas, au début les leaders ont essayé de convaincre les élèves de ne pas faire l'interrogation, mais certains élèves voulaient réussir et se sont mis à travailler, ce qui a eu un effet d'entrainement. Ensuite, tu traites le cas des leaders : appel aux parents, demande d'excuses publiques pour être à nouveau admis en cours etc. Le principe, c'est de bien cibler et de ne pas se mettre le groupe à dos.
Par ailleurs, il est important de réagir aussi au niveau de l'équipe pédagogique : avertir le PP et les collègues, éventuellement leur demander quels sont les leaders à surveiller si on ne les a pas repéré. Là aussi, l'union fait la force.

_________________
Mordre. Mordre d'abord. Mordre ensuite. Mordre en souriant et sourire en mordant. (avec l'aimable autorisation de Cripure, notre dieu à tous)

nitescence
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: mutineries, comment gérer?

Message par moonie le Mar 15 Déc 2015 - 18:28

@zouz a écrit:
@VanGogh59 a écrit:
@moonie a écrit:
L'administration a une tendance actuellement à excuser les élèves ( sanctions ridicules voire inexistantes)  et faire endosser ses propres faiblesses à l'enseignant. C'est malheureux surtout si l'équipe éducative ne te soutient pas face aux débordements des élèves.

On est dans la psychologie de la bienveillance vis à vis des élèves : surtout faire en sorte de les surnoter, les récompenser à tous prix lors des conseils de classe (j'ai même vu mon cde jouer la sourde oreille à une de mes propositions d'avertissement), éviter de les punir, ne pas porter plainte contre eux lorsqu'on est agressé... Il est d'ailleurs curieux de voir à quel point cette bienveillance est à sens unique, elle ne s'applique pas au corps des enseignants....

Il me semble que le chef d'établissement doit rendre des comptes sur la tenue de son établissement. On m'avait même parlé de primes...

Oui, les cde perçoivent bien des primes.

moonie
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: mutineries, comment gérer?

Message par Goran77 le Mar 15 Déc 2015 - 18:31

Bien entendu. Nous avons tous tellement le même diagnostic qu'il est ahurissant que l'on nous entende pas... Après tous, ceux qui sont les artisans de l'éducation, c'est nous! Nous sommes aux commandes et avons trop tendance à minorer notre force...

Je crois que la première des revendications, y compris avant celle de la précarité des traitements et autres préoccupations sociales, ça devrait être celle ci: nos conditions de travail désastreuses, et la restauration immédiate de notre autorité, qui, par trop avoir été dégradée, est la source d'une très grande partie de nos problèmes. Celà passe à mes yeux par le retour du rôle des parents d'élèves à une mesure consultative (car ils ont trop ingéré dans nos décisions avec la complicité du Ministère et des chefs d'établissements), la simplification des mesures d'exclusion, et une tolérance zéro face à la moindre incivilité.

Goran77
Niveau 1


Revenir en haut Aller en bas

Re: mutineries, comment gérer?

Message par moonie le Mar 15 Déc 2015 - 18:37


Entièrement d'accord sur les mesures à prendre mais qui va nous entendre ?

moonie
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: mutineries, comment gérer?

Message par Goran77 le Mar 15 Déc 2015 - 19:02

Toutes les sensibilités confondues des collègues convergent sur ce thème. C'est ensemble que nous sommes forts. Pourquoi ne pas lancer une directive de réflexion à ce sujet dans chaque établissement et la soumettre au Ministère lors d'une assemblée syndicale, par exemple? Nous avons le vent en poupe: jamais la société française n'a autant clamé son désir de voir l'autorité, sous toutes ses formes, se rétablir. Je crois que nous aurions un élan de solidarité fort auprès de l'opinion publique...

Goran77
Niveau 1


Revenir en haut Aller en bas

Re: mutineries, comment gérer?

Message par Tatane78 le Jeu 17 Déc 2015 - 8:00

Certains élèves ont tendance à exploiter les faiblesses de l'enseignant.

C'est pourquoi il faut, dans la mesure du possible, se montrer invulnérable (je dis bien se montrer, c'est-à-dire faire croire). Ne pas hésiter à avoiner un élève, tenir bon lors d'un clash sont des indices de force.

J'ai essuyé des tentatives assumée de bordelisation en REP, du genre : "on va vous faire la misère", ce à quoi j'ai répondu que je les assommerais de rapports, que je les trainerais en commission disciplinaire et pour les plus teigneux en conseil de discipline. Ils se sont écrasés...

Tatane78
Niveau 4


Revenir en haut Aller en bas

Re: mutineries, comment gérer?

Message par juliette81 le Jeu 17 Déc 2015 - 10:58

@Goran77 a écrit:Toutes les sensibilités confondues des collègues convergent sur ce thème. C'est ensemble que nous sommes forts. Pourquoi ne pas lancer une directive de réflexion à ce sujet dans chaque établissement et la soumettre au Ministère lors d'une assemblée syndicale, par exemple? Nous avons le vent en poupe: jamais la société française n'a autant clamé son désir de voir l'autorité, sous toutes ses formes, se rétablir. Je crois que nous aurions un élan de solidarité fort auprès de l'opinion publique...
Le vent en poupe Suspect  ?
Pas vraiment .... quand on voit la manière dont notre propre ministère nous traite et la façon dont nous sommes perçus par l'opinion publique, je ne dirais pas ça.
Il n'y a qu'à voir le peu d'écho de la mobilisation contre la réforme dans le public.

juliette81
Niveau 4


Revenir en haut Aller en bas

Re: mutineries, comment gérer?

Message par juliette81 le Jeu 17 Déc 2015 - 10:59

@Goran77 a écrit:Toutes les sensibilités confondues des collègues convergent sur ce thème. C'est ensemble que nous sommes forts. Pourquoi ne pas lancer une directive de réflexion à ce sujet dans chaque établissement et la soumettre au Ministère lors d'une assemblée syndicale, par exemple? Nous avons le vent en poupe: jamais la société française n'a autant clamé son désir de voir l'autorité, sous toutes ses formes, se rétablir. Je crois que nous aurions un élan de solidarité fort auprès de l'opinion publique...
Le vent en poupe Suspect  ? Un élan de solidarité fort ?
Pas vraiment .... quand on voit la manière dont notre propre ministère nous traite et la façon dont nous sommes perçus par l'opinion publique, je ne dirais pas ça.
Il n'y a qu'à voir le peu d'écho de la mobilisation contre la réforme dans le public.

juliette81
Niveau 4


Revenir en haut Aller en bas

Re: mutineries, comment gérer?

Message par Goran77 le Jeu 17 Déc 2015 - 11:42

@Tatane78 a écrit:Certains élèves ont tendance à exploiter les faiblesses de l'enseignant.

C'est pourquoi il faut, dans la mesure du possible, se montrer invulnérable (je dis bien se montrer, c'est-à-dire faire croire). Ne pas hésiter à avoiner un élève, tenir bon lors d'un clash sont des indices de force.

J'ai essuyé des tentatives assumée de bordelisation en REP, du genre : "on va vous faire la misère", ce à quoi j'ai répondu que je les assommerais de rapports, que je les trainerais en commission disciplinaire et pour les plus teigneux en conseil de discipline. Ils se sont écrasés...

Je suis d'accord, mais nerveusement, c'est pas toujours évident...

Goran77
Niveau 1


Revenir en haut Aller en bas

Re: mutineries, comment gérer?

Message par Lefteris le Jeu 17 Déc 2015 - 12:16

@Tatane78 a écrit:Certains élèves ont tendance à exploiter les faiblesses de l'enseignant.

C'est pourquoi il faut, dans la mesure du possible, se montrer invulnérable (je dis bien se montrer, c'est-à-dire faire croire). Ne pas hésiter à avoiner un élève, tenir bon lors d'un clash sont des indices de force.

J'ai essuyé des tentatives assumée de bordelisation en REP, du genre : "on va vous faire la misère", ce à quoi j'ai répondu que je les assommerais de rapports, que je les trainerais en commission disciplinaire et pour les plus teigneux en conseil de discipline. Ils se sont écrasés...
Ca fonctionne en effet quand l’administration joue le jeu. Quand tu menaces et que rien ne suit, c'est pire que tout. Il reste alors pour des cas suffisamment grave la plainte au pénal, comme a fait une collègue de mes relations une année de laisser-aller dans l'étabissement , malgré les pressions. Mais il faut être tenace (elle l'a payé d'un EDT pourri l'année suivante).
Elle a déposé plainte, cité des témoins, et les élèves ont été convoqués et sanctionnés par la justice. Et encore, il faut le faire par courrier au parquet (sinon il peut y avoir collusion entre le service de police local et le CDE, pour dissuader de déposer plainte, de transformer ça en main courante).

Il est déplorable d'être obligés d'en arriver là, mais face au laxisme de certaines directions, à la volonté de refermer de couvercle de la cocotte coûte- que-coûte ça va devenir le seul moyen.

_________________
Δεν ελπίζω τίποτα, δεν φοβάμαι τίποτα, είμαι λεύθερος ("je n'espère rien, je ne crains rien, je suis libre") (Ν. Kazantzakis)

Lefteris
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: mutineries, comment gérer?

Message par Osmie le Jeu 17 Déc 2015 - 12:34

En effet, il faut que l'administration suive, et Dieu sait si ce n'est pas le cas partout : l'exemple de Lefteris est parlant, et nous en avons tous du même tonneau à raconter, plus consternants les uns que les autres.

Osmie
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: mutineries, comment gérer?

Message par the educator le Ven 18 Déc 2015 - 7:34

L'administration a une tendance actuellement à excuser les élèves ( sanctions ridicules voire inexistantes) et faire endosser ses propres faiblesses à l'enseignant.
Alors que des profs qui font endosser leurs propres faiblesses à la direction (pas a l'administration, merci bien), ça ne s'est jamais vu.

the educator
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: mutineries, comment gérer?

Message par Tatane78 le Ven 18 Déc 2015 - 15:43

On peut reprocher à un prof de ne pas savoir gérer une classe mais quand bien même il ne saurait pas la gérer, l'impertinence, l'insolence voire la violence verbale ou physique ne sont pas excusables et doivent être sanctionnées. Un CDE qui se contente de critiquer un enseignant sans sanctionner un comportement déplacé est défaillant. Point. Et j'irais même jusqu'à dire qu'il se tire une balle dans le pied car il instaure un climat d'impunité qui finira par devenir viral et infester son établissement tout entier...

Tatane78
Niveau 4


Revenir en haut Aller en bas

Re: mutineries, comment gérer?

Message par the educator le Ven 18 Déc 2015 - 16:04

Oui, enfin l'impertinence, c'est mal sérié par la loi...
Tu as raison, puisque dans les faits, c'est comme ça que ça se passe: quand bien même on trouve une gestion foireuse (en admettant que cela arrive Wink ), quand bien même on trouve à l'origine des incidents certains comportements peu professionnels, il FAUT faire le boulot derrière. Parce que contrairement au collègue dans la classe, on n'a personne à qui transmettre la responsabilité.
Je ne jette la pierre à personne, il y a des chefs et des cpe qui ne font pas le boulot, mais faut voir aussi ce qu'on se ramasse à gérer parfois, et qu'il y a l'élève, le prof, la hiérarchie, et la loi.
Bref, faire une généralité à propos des chefs laxistes, je trouve ça déplacé.

the educator
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: mutineries, comment gérer?

Message par Tatane78 le Ven 18 Déc 2015 - 16:15

Évidemment je ne généralise pas. Ma CDE actuelle ne craint pas les parents et traîne les élèves en conseil de discipline s'il le faut (mais elle est en fin de carrière, c'est-à-dire qu'elle ne cherche plus à la construire, si vous voyez ce que je veux dire...). Et c'est une femme qui a enseigné pendant 20 ans en REP avant de devenir CDE. Franchement, ça joue beaucoup... Elle n'ignore pas les difficultés réelles auquels sont confrontés les enseignants (en particulier en éducation prioritaire) car elles les a vécues, subies, contrairement parfois à des CDE ex-CPE ou à CDE ex-profs qui ont tout juste 5 ans d'expérience comme enseignants et qui se sont dépêchés de passer les concours de direction...

Tatane78
Niveau 4


Revenir en haut Aller en bas

Re: mutineries, comment gérer?

Message par the educator le Ven 18 Déc 2015 - 17:07

Et tu ne généralises pas?

the educator
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: mutineries, comment gérer?

Message par Tatane78 le Ven 18 Déc 2015 - 18:23

L'adverbe "parfois" que j'ai employé montre bien que non.

Tatane78
Niveau 4


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum