Réforme : Comment ça se passe dans vos établissements (réunions, actions, etc) ?

Page 1 sur 17 1, 2, 3 ... 9 ... 17  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Réforme : Comment ça se passe dans vos établissements (réunions, actions, etc) ?

Message par Osmie le Dim 13 Déc 2015 - 17:05

@neocdt a écrit:
@Gryphe a écrit:Mais si. En la matière, les positionnements pour ou contre #college2016 étaient extrêmement prévisibles.

Je me souviens avoir voté pour ces élections, mais pas qu'une organisation en ait fait un argument de campagne... et pourtant ce ne sont pas les mails qui ont manqué, ma boîte académique était inondé...

@ Luigi : peux-tu mettre un lien sur ces sondages, cela me semble une source beaucoup plus sûr que les résultats des élections syndicales...

Tous les détails de cette réforme sont sortis à partir d'avril 2015 ; les élections ont eu lieu en décembre 2014. Pour ma part, j'ignorais à cette date tout de cette réforme, mais la prise de position de mon syndicat a été cohérente.

Osmie
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Réforme : Comment ça se passe dans vos établissements (réunions, actions, etc) ?

Message par Elyas le Dim 13 Déc 2015 - 17:07

@Luigi_B a écrit:
@Elyas a écrit:Personnellement, je suis pro-AP, pro-semaine interdisciplinaire et pro-langues anciennes.
Contradiction dans les termes : c'est l'un ou l'autre.

Non mais ça, ça défrise certaines personnes.

Elyas
Grand Maître


Revenir en haut Aller en bas

Re: Réforme : Comment ça se passe dans vos établissements (réunions, actions, etc) ?

Message par Celeborn le Dim 13 Déc 2015 - 17:07

@Elyas a écrit:
@Osmie a écrit:On lit de bien belles choses sur ce fil ; j'ai eu vent aussi de ce changement d'horaire, et je peux même vous dire qu'il a été réitéré dans l'académie en question, histoire que les collègues en "formation" ne croisent pas les syndicats. Je rappelle à Elyas que les militants syndicaux, courtois, attendent à l'extérieur du bâtiment, pour informer les collègues qui, on le lit sans cesse sur ce fil, n'entendent qu'un seul son de cloche (et je ne joue pas sur la polysémie). Je lui rappelle aussi que cette réforme va faire des dégâts sur les postes, notamment en LC, en allemand ; on peut refuser de le voir, de le croire, mais les faits sont là, et ils sont têtus, comme dirait Lénine. Je ne développe pas le drame des nouveaux programmes, notamment en lettres, car tout le monde le connaît.
Elyas, je trouve tes propos particulièrement méprisants ; ce collège étrange où les anti-réforme se comportent étrangement, où les pro-réforme soutiennent étrangement les options latin/grec tout en approuvant leur possible disparition actée par la réforme, où d'étranges syndicalistes à la pauvre intelligence vomissent des injures sexistes sur leurs opposants (les syndicalistes n'ont pas peint les casiers des victimes en jaune-traître plutôt ?), et ces 30 étranges collèges où tu as constaté les mêmes comportements nulle part ailleurs signalés... D'ailleurs, existent-ils ? Oui, oui, évidemment, diras-tu. Vraiment, si tu comptes être crédible, évite l'outrance.

J'espère que ce que tu dénonces sans cesse chez les autres n'est pas le reflet de ce que tu fais toi-même. Pour ma part, je connais des collègues opposés à la réforme et qui sont cohérents : grèves, actions, etc. J'en connais d'autres qui suivent le sens du vent, et c'est tristement humain ; d'autres adoptent une opinion sur ce forum qu'ils ne défendent pas au quotidien dans leur collège, c'est certain, mais je crois qu'au fil des mois on voit un peu à qui on a affaire.

Bah, dis que je mens, ce sera plus simple. Le fait est que non.

Le fait est qu'on n'a en fait aucune idée de ce que tu dis exister dans cette trentaine d'établissements (ce qui est hautement non représentatif de quoi que ce soit à la base). Dans les trente, les anti-réformes veulent supprimer le latin ? Dans les trente, ils imposent l'EIST ?

Ce serait d'ailleurs intéressant de savoir comment tu t'estimes en mesure de connaître la situation précise dans une trentaine de collèges de l'académie. Tu y as fait des heures syndicales ? Ou alors tu as juste discuté avec des S1 de ton syndicat qui t'ont donné une certaine version de la chose ?

_________________
"On va bien lentement dans ton pays ! Ici, vois-tu, on est obligé de courir tant qu'on peut pour rester au même endroit. Si on veut aller ailleurs, il faut courir au moins deux fois plus vite que ça !" (Lewis Carroll)
Mon Blog

Celeborn
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Réforme : Comment ça se passe dans vos établissements (réunions, actions, etc) ?

Message par VanGogh59 le Dim 13 Déc 2015 - 17:10

Elyas ça me désole de voir que tu sois clairement devenu pro-réforme simplement en raison de personnes ou de propos qui ont eu l'heur de te déplaire sur ce forum. Si tu penses un minimum aux élèves (et tes différents messages passés me font penser que c'est le cas), tu ne peux être pour. L'AP, qui semble être finalement le seul élément de cette réforme qui trouve grâce à tes yeux, se fera sur des effectifs pléthoriques et tu sais comme moi que l'accompagnement personnalisé dans ces conditions, n'en aura que le nom... Des heures d'enseignement en moins, des options qui vont disparaître, des gamins en difficulté qui n'auront plus les bases pour reprendre pied, des élèves avec des capacités qui vont se retrouver rabaissés, des collègues obligés de quitter leur établissement voire forcés de changer de voie comme c'est le cas les collègues d'allemand, une liberté pédagogique complètement remise en cause... Comment peut-on raisonnablement (et j'insiste sur le mot) soutenir cette réforme ? Elle va faire gagner énormément d'argent à l'Etat et c'est son seul et unique but. Au ministère, les enfants, on s'en cogne !

_________________
"Nous sommes tous dans le caniveau, mais certains d'entre nous regardent les étoiles" Oscar Wilde

VanGogh59
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Réforme : Comment ça se passe dans vos établissements (réunions, actions, etc) ?

Message par Elyas le Dim 13 Déc 2015 - 17:16

@Osmie a écrit:
@Elyas a écrit:
@Osmie a écrit:On lit de bien belles choses sur ce fil ; j'ai eu vent aussi de ce changement d'horaire, et je peux même vous dire qu'il a été réitéré dans l'académie en question, histoire que les collègues en "formation" ne croisent pas les syndicats. Je rappelle à Elyas que les militants syndicaux, courtois, attendent à l'extérieur du bâtiment, pour informer les collègues qui, on le lit sans cesse sur ce fil, n'entendent qu'un seul son de cloche (et je ne joue pas sur la polysémie). Je lui rappelle aussi que cette réforme va faire des dégâts sur les postes, notamment en LC, en allemand ; on peut refuser de le voir, de le croire, mais les faits sont là, et ils sont têtus, comme dirait Lénine. Je ne développe pas le drame des nouveaux programmes, notamment en lettres, car tout le monde le connaît.
Elyas, je trouve tes propos particulièrement méprisants ; ce collège étrange où les anti-réforme se comportent étrangement, où les pro-réforme soutiennent étrangement les options latin/grec tout en approuvant leur possible disparition actée par la réforme, où d'étranges syndicalistes à la pauvre intelligence vomissent des injures sexistes sur leurs opposants (les syndicalistes n'ont pas peint les casiers des victimes en jaune-traître plutôt ?), et ces 30 étranges collèges où tu as constaté les mêmes comportements nulle part ailleurs signalés... D'ailleurs, existent-ils ? Oui, oui, évidemment, diras-tu. Vraiment, si tu comptes être crédible, évite l'outrance.

J'espère que ce que tu dénonces sans cesse chez les autres n'est pas le reflet de ce que tu fais toi-même. Pour ma part, je connais des collègues opposés à la réforme et qui sont cohérents : grèves, actions, etc. J'en connais d'autres qui suivent le sens du vent, et c'est tristement humain ; d'autres adoptent une opinion sur ce forum qu'ils ne défendent pas au quotidien dans leur collège, c'est certain, mais je crois qu'au fil des mois on voit un peu à qui on a affaire.

Bah, dis que je mens, ce sera plus simple. Le fait est que non.

Et voilà, comme d'habitude. Tu ne cesses de développer des propos sur les collègues opposés à la réforme à partir de constats que peu de gens, pour ne pas dire personne, font. Et tous les propos contraires aux tiens s'en trouvent ainsi discrédités. Mentir, je l'ignore, mais user de l'outrance que tu reproches aux autres (et qui t'a fait passer du côté pro-réforme), oui.

C'est un peu l'hôpital qui se moque de la charité, là. Cependant, je suis vraiment désolé mais nous ne nous convaincrons absolument pas. Tu as tes positions, moi, les miennes. Tu crois ce que tu veux de mes propos, mes yeux et mes oreilles ont bien entendu, lu et vu tout ce que je cite. J'ai bien compris que je ne convaincrai pas les principaux orateurs anti-réforme de ce forum et ce n'est pas mon but. Tout ce que je fais est d'exposer les contradictions d'une partie des anti-réformes (et il en est de même des pro-réformes). Alors, je comprends bien que c'est plus facile de se moquer des pro-réformes ou des formateurs, ici. Le fait est que le camp pro-réforme n'a pas le monopole du ridicule.

Elyas
Grand Maître


Revenir en haut Aller en bas

Re: Réforme : Comment ça se passe dans vos établissements (réunions, actions, etc) ?

Message par laMiss le Dim 13 Déc 2015 - 17:16

@VanGogh59 a écrit:Comment peut-on raisonnablement (et j'insiste sur le mot) soutenir cette réforme ?

Oui, même en conscience (cf. précédent post)

_________________
Site d'info / réforme du collège : www.reformeducollege.fr

laMiss
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Réforme : Comment ça se passe dans vos établissements (réunions, actions, etc) ?

Message par laMiss le Dim 13 Déc 2015 - 17:19

Au-delà de la question du "pour ou contre la réforme", je pense que pour dire "c'est le jeu", il faut avoir perdu l'essentiel.
Puisses-tu le retrouver.

_________________
Site d'info / réforme du collège : www.reformeducollege.fr

laMiss
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Réforme : Comment ça se passe dans vos établissements (réunions, actions, etc) ?

Message par Lefteris le Dim 13 Déc 2015 - 17:26

Il faudrait maintenant ouvrir un fil : "Comment ça se passera dans les établissements ? ". Je suis curieux de savoir comment vont cohabiter des pro-réformes et des gens qui auront perdu, qui des heures, qui leur discipline, qui une partie de leur poste, et comment on arrivera à "impliquer" ces derniers, qui vont venir bosser la rancoeur-voire la haine-  au ventre.  Sans compter les EDT pourris que ça va infliger à tout le monde.
Et comment les pro-réformes, qui savent pertinemment qu'ils ont participé à cette catastrophe , vont pouvoir regarder dans les yeux leurs collègues  victimes de tout ça.


Dernière édition par Lefteris le Dim 13 Déc 2015 - 17:33, édité 1 fois

_________________
Δεν ελπίζω τίποτα, δεν φοβάμαι τίποτα, είμαι λεύθερος ("je n'espère rien, je ne crains rien, je suis libre") (Ν. Kazantzakis)

Lefteris
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Réforme : Comment ça se passe dans vos établissements (réunions, actions, etc) ?

Message par Osmie le Dim 13 Déc 2015 - 17:31

@Elyas a écrit:
@Osmie a écrit:
@Elyas a écrit:
@Osmie a écrit:On lit de bien belles choses sur ce fil ; j'ai eu vent aussi de ce changement d'horaire, et je peux même vous dire qu'il a été réitéré dans l'académie en question, histoire que les collègues en "formation" ne croisent pas les syndicats. Je rappelle à Elyas que les militants syndicaux, courtois, attendent à l'extérieur du bâtiment, pour informer les collègues qui, on le lit sans cesse sur ce fil, n'entendent qu'un seul son de cloche (et je ne joue pas sur la polysémie). Je lui rappelle aussi que cette réforme va faire des dégâts sur les postes, notamment en LC, en allemand ; on peut refuser de le voir, de le croire, mais les faits sont là, et ils sont têtus, comme dirait Lénine. Je ne développe pas le drame des nouveaux programmes, notamment en lettres, car tout le monde le connaît.
Elyas, je trouve tes propos particulièrement méprisants ; ce collège étrange où les anti-réforme se comportent étrangement, où les pro-réforme soutiennent étrangement les options latin/grec tout en approuvant leur possible disparition actée par la réforme, où d'étranges syndicalistes à la pauvre intelligence vomissent des injures sexistes sur leurs opposants (les syndicalistes n'ont pas peint les casiers des victimes en jaune-traître plutôt ?), et ces 30 étranges collèges où tu as constaté les mêmes comportements nulle part ailleurs signalés... D'ailleurs, existent-ils ? Oui, oui, évidemment, diras-tu. Vraiment, si tu comptes être crédible, évite l'outrance.

J'espère que ce que tu dénonces sans cesse chez les autres n'est pas le reflet de ce que tu fais toi-même. Pour ma part, je connais des collègues opposés à la réforme et qui sont cohérents : grèves, actions, etc. J'en connais d'autres qui suivent le sens du vent, et c'est tristement humain ; d'autres adoptent une opinion sur ce forum qu'ils ne défendent pas au quotidien dans leur collège, c'est certain, mais je crois qu'au fil des mois on voit un peu à qui on a affaire.

Bah, dis que je mens, ce sera plus simple. Le fait est que non.

Et voilà, comme d'habitude. Tu ne cesses de développer des propos sur les collègues opposés à la réforme à partir de constats que peu de gens, pour ne pas dire personne, font. Et tous les propos contraires aux tiens s'en trouvent ainsi discrédités. Mentir, je l'ignore, mais user de l'outrance que tu reproches aux autres (et qui t'a fait passer du côté pro-réforme), oui.

C'est un peu l'hôpital qui se moque de la charité, là. Cependant, je suis vraiment désolé mais nous ne nous convaincrons absolument pas. Tu as tes positions, moi, les miennes. Tu crois ce que tu veux de mes propos, mes yeux et mes oreilles ont bien entendu, lu et vu tout ce que je cite. J'ai bien compris que je ne convaincrai pas les principaux orateurs anti-réforme de ce forum et ce n'est pas mon but. Tout ce que je fais est d'exposer les contradictions d'une partie des anti-réformes (et il en est de même des pro-réformes). Alors, je comprends bien que c'est plus facile de se moquer des pro-réformes ou des formateurs, ici. Le fait est que le camp pro-réforme n'a pas le monopole du ridicule.

Ce sera sans fin, et je suis d'accord avec ton ultime proposition, le sujet étant modifiable. Je ne vois pas le "jeu" dans cette réforme, ni le "jeu" dans le changement des horaires pour éviter la rencontre syndicats-collègues, ni le "jeu" dans les postes supprimés, les horaires affaiblis, etc. Mais à vrai dire, je n'ai aucun humour, et je me qualifierais même de pisse-vinaigre.
Cela étant, moi aussi j'ai vu de mes yeux vu et entendu de mes oreilles entendu, etc. Tu peux peut-être convaincre, mais pas en restant ainsi dans le vague. Celeborn t'a posé des questions sur tes informations. Es-tu allé dans 30 collèges, ou tes informations sont-elles de seconde main ? Avec tes 15-20h de correction de rédactions hebdomadaires (vacances comprises sauf celles d'été) sans compter tes heures de correction des autres devoirs, tes 18 h de cours, tes préparations, tes réunions professionnelles, tes recherches pour rester au top de ta discipline, comment t'y prends-tu ? Vraiment, je suis curieuse.

Osmie
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Réforme : Comment ça se passe dans vos établissements (réunions, actions, etc) ?

Message par Osmie le Dim 13 Déc 2015 - 17:32

@Lefteris a écrit:Il faudrait maintenant ouvrir un fil : "Comment ça se passera dans les établissements ? ". Je suis curieux de savoir comment vont cohabiter des pro-réformes et des gens qui auront perdu, qui des heures, qui leur discipline, qui une partie de leur poste, et comment on arrivera à "impliquer" ces derniers, qui vont venir bosser la rancoeur-voirr la haine-  au ventre.  Sans compter lesd EDT pourris que ça va infliger à tout le monde.
Et comment les pro-réformes, qui savent pertinemment qu'ils ont participé à cette catastrophe , vont pouvoir regarder dans les yeux leurs collègues  victimes de tout ça.

Bof, on leur dira qu'ils ne pensent pas positif.

Osmie
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Réforme : Comment ça se passe dans vos établissements (réunions, actions, etc) ?

Message par Luigi_B le Dim 13 Déc 2015 - 17:34

Les choses se sont sûrement améliorées avec les merveilleuses "formations" de ces derniers mois. Laughing

_________________
www.laviemoderne.net : ce qui est moderne peut (aussi) être idiot. Suspect

Luigi_B
Grand Maître


Revenir en haut Aller en bas

Re: Réforme : Comment ça se passe dans vos établissements (réunions, actions, etc) ?

Message par laMiss le Dim 13 Déc 2015 - 17:37

@Lefteris a écrit:Il faudrait maintenant ouvrir un fil : "Comment ça se passera dans les établissements ? ". Je suis curieux de savoir comment vont cohabiter des pro-réformes et des gens qui auront perdu, qui des heures, qui leur discipline, qui une partie de leur poste, et comment on arrivera à "impliquer" ces derniers, qui vont venir bosser la rancoeur-voire la haine-  au ventre.  Sans compter les  EDT pourris que ça va infliger à tout le monde.
Et comment les pro-réformes, qui savent pertinemment qu'ils ont participé à cette catastrophe , vont pouvoir regarder dans les yeux leurs collègues  victimes de tout ça.

Cela se passera mal. Je ne suis pas voyante bulgare mais il se peut qu'on en arrive en partie du moins à ce que j'ai mis en signature.

_________________
Site d'info / réforme du collège : www.reformeducollege.fr

laMiss
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Réforme : Comment ça se passe dans vos établissements (réunions, actions, etc) ?

Message par Osmie le Dim 13 Déc 2015 - 17:39

Tu ne penses pas po-si-tif, laMiss (moi non plus d'ailleurs).

Osmie
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Réforme : Comment ça se passe dans vos établissements (réunions, actions, etc) ?

Message par VanGogh59 le Dim 13 Déc 2015 - 17:40

@Luigi_B a écrit:
Les choses se sont sûrement améliorées avec les merveilleuses "formations" de ces derniers mois.  Laughing

Et avec la DHG en janvier, ce sera encore meilleur !!!

_________________
"Nous sommes tous dans le caniveau, mais certains d'entre nous regardent les étoiles" Oscar Wilde

VanGogh59
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Réforme : Comment ça se passe dans vos établissements (réunions, actions, etc) ?

Message par Elyas le Dim 13 Déc 2015 - 17:41

@Osmie a écrit:
@Elyas a écrit:
@Osmie a écrit:
@Elyas a écrit:

Bah, dis que je mens, ce sera plus simple. Le fait est que non.

Et voilà, comme d'habitude. Tu ne cesses de développer des propos sur les collègues opposés à la réforme à partir de constats que peu de gens, pour ne pas dire personne, font. Et tous les propos contraires aux tiens s'en trouvent ainsi discrédités. Mentir, je l'ignore, mais user de l'outrance que tu reproches aux autres (et qui t'a fait passer du côté pro-réforme), oui.

C'est un peu l'hôpital qui se moque de la charité, là. Cependant, je suis vraiment désolé mais nous ne nous convaincrons absolument pas. Tu as tes positions, moi, les miennes. Tu crois ce que tu veux de mes propos, mes yeux et mes oreilles ont bien entendu, lu et vu tout ce que je cite. J'ai bien compris que je ne convaincrai pas les principaux orateurs anti-réforme de ce forum et ce n'est pas mon but. Tout ce que je fais est d'exposer les contradictions d'une partie des anti-réformes (et il en est de même des pro-réformes). Alors, je comprends bien que c'est plus facile de se moquer des pro-réformes ou des formateurs, ici. Le fait est que le camp pro-réforme n'a pas le monopole du ridicule.

Ce sera sans fin, et je suis d'accord avec ton ultime proposition, le sujet étant modifiable. Je ne vois pas le "jeu" dans cette réforme, ni le "jeu" dans le changement des horaires pour éviter la rencontre syndicats-collègues, ni le "jeu" dans les postes supprimés, les horaires affaiblis, etc. Mais à vrai dire, je n'ai aucun humour, et je me qualifierais même de pisse-vinaigre.
Cela étant, moi aussi j'ai vu de mes yeux vu et entendu de mes oreilles entendu, etc. Tu peux peut-être convaincre, mais pas en restant ainsi dans le vague. Celeborn t'a posé des questions sur tes informations. Es-tu allé dans 30 collèges, ou tes informations sont-elles de seconde main ? Avec tes 15-20h de correction de rédactions hebdomadaires (vacances comprises sauf celles d'été) sans compter tes heures de correction des autres devoirs, tes 18 h de cours, tes préparations, tes réunions professionnelles, tes recherches pour rester au top de ta discipline, comment t'y prends-tu ? Vraiment, je suis curieuse.

Une remarque. Quand j'ai parlé de jeu, je parlais du fait que les antis tentaient de saboter les formations et que, parfois, les formateurs parvenaient à contrer ces sabotages. Effectivement, pour moi, venir tracter devant un établissement accueillant une formation sur un sujet qu'on critique, c'est une forme de sabotage. On peut ne pas adhérer à ma perception de ce fait mais je ne parlais pas de tout ce que vous avez imaginé dans mon expression de jeu. Pour le reste, Celeborn sait pourquoi je ne peux pas être précis.

Alors, partons du principe que je suis un menteur. C'est pus confortable pour moi Smile

EDIT : je n'assure que 15h de cours, je lis deux-trois livres par semaine, j'ai 12 heures de correction par semaine, principalement sur mes heures de trou et de repas au collège, je prépare mes cours pendant les vacances et le mercredi matin et mes réunions sont planifiées des mois à l'avance. Ensuite, je vais à la BNF une fois par mois tout un samedi pour lire les livres trop chers ou introuvables. Cela te va Wink Là, par exemple, je prépare une séance sur Alexandrie d'Egypte personnalisée que je devrais corriger jeudi et vendredi, cela me prendra environ 4h30. Tu es contente Smile


Dernière édition par Elyas le Dim 13 Déc 2015 - 17:47, édité 1 fois

Elyas
Grand Maître


Revenir en haut Aller en bas

Re: Réforme : Comment ça se passe dans vos établissements (réunions, actions, etc) ?

Message par laMiss le Dim 13 Déc 2015 - 17:41

[Mode voyante bulgare on]
Certes Osmie, mais tout ce que j'ai lu entre les lignes de cette réforme se réalise, pour l'instant. Et je sais que je ne suis pas la seule !
[Mode voyante bulgare off]

_________________
Site d'info / réforme du collège : www.reformeducollege.fr

laMiss
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Réforme : Comment ça se passe dans vos établissements (réunions, actions, etc) ?

Message par laMiss le Dim 13 Déc 2015 - 17:43

@Elyas a écrit: venir tracter devant un établissement accueillant une formation sur un sujet qu'on critique, c'est une forme de sabotage.

Grand défenseur de la liberté d'expression.

@Elyas a écrit: Pour le reste, Celeborn sait pourquoi je ne peux pas être précis.

Comme c'est pratique !

_________________
Site d'info / réforme du collège : www.reformeducollege.fr

laMiss
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Réforme : Comment ça se passe dans vos établissements (réunions, actions, etc) ?

Message par Aphrodissia le Dim 13 Déc 2015 - 17:46

@Honchamp a écrit:Sur le latin, ce n'est pas toujours très clair dans la tête des collègues de Lettres Classiques.

Ils sont 2 dans mon (gros) collège.
Ni l'un ni l'autre ne souhaitent le latin pour tous les élèves. Ils estiment que cela se choisit, et que le chef doit permettre qu'il y ait au moins 2 groupes par niveau. Mais ne veulent que ce soit pour tous, car ils craignent le pire en terme de motivation, de travail. (Je précise qu'ils font de la langue, avec conjugaisons, déclinaisons, et pas seulement de la civilisation en langue française).

Ensuite, leur avis diverge.
L'un estime que par rapport aux élèves actuels, les horaires actuels de latin sont trop élevés. Il estime que 3 h en 3ème, cela devient une galère avec certains élèves démotivés.
Il se satisfait donc des 1+2+2 h prévues dans l'enseignement de complément, et d'un EPI LCA "Prétexte" pour mettre en place ces 1+2+2. Le chef ayant promis de donner ces 1+2+2 h, il est très en retrait en ce moment. Le système lui conviendrait.
En revanche, il estime qu'au lycée, il faut que les élèves qui le souhaitent puissent continuer le latin dans de bonnes conditions.

L'autre veut un vrai EPI LCA, afin de retrouver une partie de l'ancien horaire de latin. Cette personne est donc active contre la réforme.

Voilà...

Et leurs heures ? Je crois que l'un et l'autre admettent que si un poste de français, ou un demi-poste, saute, ils ne seront pas concernés. Il y a 3 autres personnes arrivées après eux en Lettres...

Bon, on ne me tire pas dessus, je ne fais que relayer... pale
Mais le fait est qu'on ne peut pas se battre quand les principaux intéressés eux-mêmes....

Shocked
Je dirais bien quelque chose, mais

Aphrodissia
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Réforme : Comment ça se passe dans vos établissements (réunions, actions, etc) ?

Message par Osmie le Dim 13 Déc 2015 - 17:48

@Elyas a écrit:
@Osmie a écrit:
@Elyas a écrit:
@Osmie a écrit:

Et voilà, comme d'habitude. Tu ne cesses de développer des propos sur les collègues opposés à la réforme à partir de constats que peu de gens, pour ne pas dire personne, font. Et tous les propos contraires aux tiens s'en trouvent ainsi discrédités. Mentir, je l'ignore, mais user de l'outrance que tu reproches aux autres (et qui t'a fait passer du côté pro-réforme), oui.

C'est un peu l'hôpital qui se moque de la charité, là. Cependant, je suis vraiment désolé mais nous ne nous convaincrons absolument pas. Tu as tes positions, moi, les miennes. Tu crois ce que tu veux de mes propos, mes yeux et mes oreilles ont bien entendu, lu et vu tout ce que je cite. J'ai bien compris que je ne convaincrai pas les principaux orateurs anti-réforme de ce forum et ce n'est pas mon but. Tout ce que je fais est d'exposer les contradictions d'une partie des anti-réformes (et il en est de même des pro-réformes). Alors, je comprends bien que c'est plus facile de se moquer des pro-réformes ou des formateurs, ici. Le fait est que le camp pro-réforme n'a pas le monopole du ridicule.

Ce sera sans fin, et je suis d'accord avec ton ultime proposition, le sujet étant modifiable. Je ne vois pas le "jeu" dans cette réforme, ni le "jeu" dans le changement des horaires pour éviter la rencontre syndicats-collègues, ni le "jeu" dans les postes supprimés, les horaires affaiblis, etc. Mais à vrai dire, je n'ai aucun humour, et je me qualifierais même de pisse-vinaigre.
Cela étant, moi aussi j'ai vu de mes yeux vu et entendu de mes oreilles entendu, etc. Tu peux peut-être convaincre, mais pas en restant ainsi dans le vague. Celeborn t'a posé des questions sur tes informations. Es-tu allé dans 30 collèges, ou tes informations sont-elles de seconde main ? Avec tes 15-20h de correction de rédactions hebdomadaires (vacances comprises sauf celles d'été) sans compter tes heures de correction des autres devoirs, tes 18 h de cours, tes préparations, tes réunions professionnelles, tes recherches pour rester au top de ta discipline, comment t'y prends-tu ? Vraiment, je suis curieuse.

Une remarque. Quand j'ai parlé de jeu, je parlais du fait que les antis tentaient de saboter les formations et que, parfois, les formateurs parvenaient à contrer ces sabotages. Effectivement, pour moi, venir tracter devant un établissement accueillant une formation sur un sujet qu'on critique, c'est une forme de sabotage. On peut ne pas adhérer à ma perception de ce fait mais je ne parlais pas de tout ce que vous avez imaginé dans mon expression de jeu. Pour le reste, Celeborn sait pourquoi je ne peux pas être précis.

Alors, partons du principe que je suis un menteur. C'est pus confortable pour moi Smile

On croit rêver ; les militants attendent les collègues à l'extérieur. On se demande où est le sabotage dans l'EN ; merci aux militants de faire ce travail.
Je me répète, mais j'aimerais savoir comment tu parviens à trouver le temps de connaître 30 établissements. Tes semaines étant ultra-chargées, comment fais-tu ? Tu peux écrire ici que tu fais des constats dans les établissements, mais vu le temps que te prend ta profession, comment t'y prends-tu ?

Osmie
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Réforme : Comment ça se passe dans vos établissements (réunions, actions, etc) ?

Message par User5899 le Dim 13 Déc 2015 - 17:49

@Lefteris a écrit:
@lotta a écrit:Non, ici c'est le SNES Rolling Eyes
Pitié, stop Crying or Very sad ...
cheers yesyes yesyes yesyes yesyes yesyes

Il faut absolument un smiley "âne qui brait" Razz
@nesssnousss a écrit: Les EPI : le mot d'ordre c'est recycler.
Y aura-t-il suffisamment de poubelles jaunes ?
@Elyas a écrit:Oui, c'est le jeu et ça n'a rien à voir avec soutenir ou non des collègues dans le désarroi. Arrêtez un peu l'hypocrisie. Combien d'anti-réformes n'en ont rien à faire du latin, du grec, de l'allemand, de l'italien ou des autres langues ? C'est facile sur un forum de se la jouer grand défenseur du bien, dans les faits, c'est souvent autre chose.

Sur ce fil, on voit des gens se vanter de démolir volontairement et parfois avec des attitudes/actes délirants des formations. Certaines sont indigestes, cela a toujours été le cas. D'autres, non.

Accepter que des syndicalistes viennent dans la salle/l'amphithéâtre où je donne une formation par surprise avec pour seul but de démolir mon travail en disant que c'est du formatage, non.

En revanche, je discute toujours très honnêtement et sincèrement avec les gens qui viennent dans mes formations, en restant loyal envers l'institution et envers les collègues. Si une HMIS est inscrite dans l'établissement où je donne une formation, je ne vais pas m'y opposer, la cacher ou en faire la publicité. Ce n'est pas mon rôle. D'où mon "C'est le jeu !".

En revanche, laisser faire un happening impromptu dont le seul but est de me mettre en difficulté, non merci.

Pour information, je connais des établissements où les anti-réformes harcèlent les indécis et les pro-réformes avec des méthodes honteuses. J'en connais d'autres où les anti-réformes ne le sont qu'en façade. Ou des anti-réformes s'opposent au latin pour tous en classe de 5e et à l'ouverture du grec en 3e. J'ai aussi une amie qui a eu des insultes ordurières et sexuelles inscrites sur son casier et sur le panneau syndical car elle est pro-réforme.

Quant à ce que je fais dans mon établissement, je milite pour le latin, le grec et l'allemand et ce sont des anti-réformes qui s'y opposent. Donc, Vyneil, je n'ai pas de leçon à recevoir sur le soutien ou pas.

Elyas, je vous aime bien et vous avez raison, les pro réformes ne sont pas tous des salauds ni les anti, des gens bien. OK sur ça, je crois sans peine ce que vous écrivez. Pour moi, la réforme est une sombre bouse, parce qu'elle crée une usine à gaz pour faire ce que chacun peut déjà faire s'il en a envie, parce qu'elle ne pourra pas imposer que les collègues fonctionnent ensemble s'ils ne le souhaitent pas (et l'époque n'avait pas besoin de ce genre de crispation), et elle est scandaleuse parce qu'elle met la présence du latin sous la coupe réglée de collègues, quels qu'ils soient, ce qui est un cas de figure qui ne devrait jamais avoir lieu d'être.
Pour autant, cette réforme rencontre l'hostilité d'environ 80% de la profession et si vous quittez le terrain du collègue pour endosser l'habit du formateur, qu'il vous arrive des bricoles ne me chagrinera pas plus que ça. Quand on cotise à un syndicat félon qui décide des réformes pour faire des économies, il est normal que certains vous fassent un peu la misère, même si j'aime bien mon petit lutin, dans le fond, et si je pense que dans sa classe, il est plus conforme à l'idée que je me fais d'un bon prof qu'une vaste meute de gens qui transforment un poème de Verlaine en champ à axes

_________________
Zu End' ewiges Wissen !
Der Welt melden
Weise nichts mehr !

En cas de ban, ne pas utiliser les MP ! Passer par l'icône du mail  Razz

User5899
Dieu de l'Olympe


Revenir en haut Aller en bas

Re: Réforme : Comment ça se passe dans vos établissements (réunions, actions, etc) ?

Message par ZeSandman le Dim 13 Déc 2015 - 17:49

@Elyas a écrit:Effectivement, pour moi, venir tracter devant un établissement accueillant une formation sur un sujet qu'on critique, c'est une forme de sabotage.

Il me semble que cela revient à nier en partie le droit (le devoir) des syndicats à faire ce qu'ils estiment être leur travail.
En gros être contre la réforme revient à faire du sabotage, mot qui par définition à une connotation négative.

Je me permets de ne pas partager ton avis ; je ne confonds pas mon devoir de réserve avec de la servilité.
Tu te vois peut-être comme un bon soldat, quoiqu'il me semble qu'un bon soldat ne laisse personne derrière lui...

_________________
Ce sont les rêves qui donnent au monde sa forme.

ZeSandman
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Re: Réforme : Comment ça se passe dans vos établissements (réunions, actions, etc) ?

Message par Elyas le Dim 13 Déc 2015 - 17:50

@laMiss a écrit:
@Elyas a écrit: venir tracter devant un établissement accueillant une formation sur un sujet qu'on critique, c'est une forme de sabotage.

Grand défenseur de la liberté d'expression.

@Elyas a écrit: Pour le reste, Celeborn sait pourquoi je ne peux pas être précis.

Comme c'est pratique !

Pour quelqu'un qui demande fréquemment à la modération de supprimer des posts pouvant la faire reconnaître, c'est un peu rigolo de lire ça. Mais oui, c'est pratique professeur

Elyas
Grand Maître


Revenir en haut Aller en bas

Re: Réforme : Comment ça se passe dans vos établissements (réunions, actions, etc) ?

Message par User5899 le Dim 13 Déc 2015 - 17:52

@Elyas a écrit:
@Celeborn a écrit:
@Elyas a écrit:
Si c'était à l'extérieur, je ne vois pas où est le problème. C'est un happening. Pourquoi les formateurs auraient-ils déplacé l'heure du déjeuner pour se faire du mal ? C'était décidé 11h30, tant mieux pour eux. Après, Est-ce leur rôle de dire : "Oui, donc à midi, il y aura des gens qui viendront vous expliquer qu'ils sont contre ce que nous vous expliquons dans cette formation !" A moins d'ajouter : "Les tomates sont à l'entrée pour le retour de la pause repas !"

J'estime que lorsque l'on fait exprès déplacer l'heure de fin dans le but très clair d'empêcher des représentants syndicaux d'entrer en contact avec les collègues, et ce à l'extérieur de l'établissement et non, comme tu le disais, dans la salle où a lieu la formation, ce n'est pas "le jeu" : c'est humainement méprisable.

Sauf que comme le dit notre collègue, le problème de cantine avait déjà fait que l'heure était à 11h30 pour la pause repas. Soupçonner que ç'a été fait exprès est un peu de la paranoïa. Pour avoir souvent subi ce désagrément sur les horaires de repas, et comme le dit plus ou moins le témoignage du collègue, c'est un concours de circonstance. D'où le "C'est le jeu !"
Mais bien sûr, une pause repas à 11h30 Very Happy
C'est pour donner aux profs un petit goût de la maison de retraite qu'ils ne connaîtront jamais ? mdr

_________________
Zu End' ewiges Wissen !
Der Welt melden
Weise nichts mehr !

En cas de ban, ne pas utiliser les MP ! Passer par l'icône du mail  Razz

User5899
Dieu de l'Olympe


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 17 1, 2, 3 ... 9 ... 17  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum