Victime de vol par un élève

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Victime de vol par un élève

Message par mimieprof le Ven 18 Déc 2015 - 19:16

Bonsoir à tous,

J'aurais besoin de vos avis sur un incident survenu dans une de mes classes en début de semaine.

Lundi: 10h, les élèves entrent dans ma salle, la clé était près de l'ordi l'heure d'avant. Ils s'installent, je ne trouve plus ma clé. Je passe la journée à tout retourner, mais ça devient vite évident: l'un d'eux me l'a prise.

Mardi: Je leur fais part de l'incident, si le responsable me rend la clé j'en reste là, sinon rapport.  Toujours rien.

Mercredi: je fais un rapport "collectif", mentionnant les 9 élèves qui, vu leur place dans la classe, pourraient avoir pris la clé en allant s'installer. Je les préviens que si jeudi soir je n'ai toujours pas cette clé(et peu importe le moyen utilisé pour la rendre) je me rendrai au commissariat.

Jeudi: rien..... commissariat, main courante avec le nom des 9 élèves potentiellement coupables. Je m'assure avant de faire cette démarche, que la main courante n'aura aucun incident sur eux, car cela me coûte de voir le noms de certains inscrits alors qu'un seul a volé.
Je ne vais voir la principale que jeudi matin, car j'espérais que les menace suffiraient à leur faire regretter cet acte...

Je voudrais savoir ce que vous pensez de cela. Une réaction de maman m'a démoralisée. Suis-je allée trop loin pour une clé sans données?

Merci à tous.

mimieprof
Niveau 1


Revenir en haut Aller en bas

Re: Victime de vol par un élève

Message par Alea_m le Ven 18 Déc 2015 - 19:22

Je ne me serais pas rendue au commissariat pour cela, mais voici ce qu'a fait un collègue de techno il y a qques années de cela, lorsqu'il a été victime d'un même vol.
1) Comme toi, appel à la classe, + PP + les CDE.
2) Phase d'ouverture : comme toi : vous rendez la clé.
3) Tant que je n'aurai pas ma clé, je ferai des cours dictés. Zéro ordi, zéro image, zéro photocopie... cours dictés. Avec une ouverture : le coupable peut déposer la clé dans la BAL du collège, de façon anonyme.
4) Il a fini par récupérer sa clé. Mais cela a duré longtemps.

Quelle a été la réaction de la mère que tu cites ? Tu étais en droit de porter plainte contre X.

Alea_m
Niveau 6


Revenir en haut Aller en bas

Re: Victime de vol par un élève

Message par mimieprof le Ven 18 Déc 2015 - 19:26

Ce qui me fait douter , c'est qu'il n'y avait RIEN sur la clé....... Aucune info. Donc la plainte me paraissait être trop "dure" .

La mère me reproche de n'avoir que ça à faire que de porter plainte pour si peu, que dans ce cas on porte plainte pour le moindre vol de crayon.... Et qu'elle n'en restera pas là (bon concrètement je ne vois pas ce qu'elle peut faire...)

mimieprof
Niveau 1


Revenir en haut Aller en bas

Re: Victime de vol par un élève

Message par Alea_m le Ven 18 Déc 2015 - 19:28

C'est un vol, donc un délit, donc tu as le droit de porter plainte. Elle n'en restera pas là ? Peu importe.
C'est dommage que tu aies signalé qu'il n'y avait rien sur cette clé.

Alea_m
Niveau 6


Revenir en haut Aller en bas

Re: Victime de vol par un élève

Message par Cleroli le Ven 18 Déc 2015 - 19:29

Je vais répondre en tant que maman : je l'aurais mauvaise que ma fille soit mentionnée sur une main courante parce qu'elle se situe dans le périmètre du voleur ..... certes, cette simple main courante n'aura pas d'incidence mais cela me met profondément mal à l'aise. Après, si je raisonne en tant que prof, je comprends que tu veuilles aller loin mais avant d'en arriver à aller au commissariat, as-tu vu avec le CPE ? Parfois, il sujet de convoquer qq élèves, individuellement, pour que les infos sortent.

Cleroli
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Victime de vol par un élève

Message par Alea_m le Ven 18 Déc 2015 - 19:30

Mais Cleroli, je n'ai pas insisté parce que si j'ai bien lu, mimieProf a DEJA déposé la plainte (avec 9 noms cités).

Alea_m
Niveau 6


Revenir en haut Aller en bas

Re: Victime de vol par un élève

Message par Cleroli le Ven 18 Déc 2015 - 19:35

Oui, la plainte (la main courante) est déjà déposée mais mimieprof nous demande ce que nous pensons de sa réaction. Je la trouve donc inappropriée car trop rapide.

Cleroli
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Victime de vol par un élève

Message par mimieprof le Ven 18 Déc 2015 - 19:37

@Alea_m a écrit:C'est un vol, donc un délit, donc tu as le droit de porter plainte. Elle n'en restera pas là ? Peu importe.
C'est dommage que tu aies signalé qu'il n'y avait rien sur cette clé.

Je ne pouvais pas dire aux policiers qu'il y avait des informations sur la clé alors qu'il n'y en avait pas Smile

mimieprof
Niveau 1


Revenir en haut Aller en bas

Re: Victime de vol par un élève

Message par mimieprof le Ven 18 Déc 2015 - 19:38

Vu avec la CPE, cela n'a rien donné....

mimieprof
Niveau 1


Revenir en haut Aller en bas

Re: Victime de vol par un élève

Message par Cleroli le Ven 18 Déc 2015 - 19:40

Qui a convoqué des élèves ou t'a gentiment écoutée ?

Cleroli
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Victime de vol par un élève

Message par Norman Bates le Ven 18 Déc 2015 - 19:42

J'aurais fait vider les sacs et les poches le jour-même.

_________________
Why do I give valuable time to people who don't care if I live or die?

Norman Bates
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Victime de vol par un élève

Message par mimieprof le Ven 18 Déc 2015 - 19:42

@Cleroli a écrit:Oui, la plainte (la main courante) est déjà déposée mais mimieprof nous demande ce que nous pensons de sa réaction. Je la trouve donc inappropriée car trop rapide.

Je doute fort que l'élève concerné se soit décidé à ramener la clé plus tard, mais pourquoi pas.
Les vacances arrivant, j'ai voulu régler cela... Et honnêtement, je pensais que la simple menace verbale suffirait. J'aurais pu porter plainte;, il m'a semblé que la main courante était plus appropriée.

mimieprof
Niveau 1


Revenir en haut Aller en bas

Re: Victime de vol par un élève

Message par mimieprof le Ven 18 Déc 2015 - 19:46

C'est la CPE qui a convoqué les élèves (pas tous... mais les plus "suspects") car débordée, on est en sous effectif cette semaine...

Je n'ai pas fait vider les poches et sacs (mais j'aurais du en effet!) car même si ça ne pouvait être qu'eux à ce moment là, je continuai à espérer que c'est moi qui l'avait déplacée. Et j'ai passé la journée à retourner ma salle de classe avant d'admettre que cela ne venait pas de moi.

mimieprof
Niveau 1


Revenir en haut Aller en bas

Re: Victime de vol par un élève

Message par mimieprof le Ven 18 Déc 2015 - 19:51

Ou alors j'aurais du porter plainte contre X et aucun nom n'apparaissait.
j'ai l'impression que pour certains j'ai commis une erreur monumentale.....

mimieprof
Niveau 1


Revenir en haut Aller en bas

Re: Victime de vol par un élève

Message par roxanne le Ven 18 Déc 2015 - 20:04

Il est vrai que c'est un peu embêtant de nommer des élèves. C'est quand même curieux que la clé n'ait pas réapparu. Tu es absolument certaine qu'elle a été volée ?

roxanne
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Victime de vol par un élève

Message par VicomteDeValmont le Ven 18 Déc 2015 - 20:48

Il est également possible qu'elle ait été jetée par l'élève qui l'a volé lorsqu'il s'est senti menacé.

_________________
!! SOUTENEZ VOS COLLEGUES Smile , SIGNEZ LA PETITION Smile : http://droits-profdoc.net/index.php  !!

VicomteDeValmont
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Victime de vol par un élève

Message par mimieprof le Sam 19 Déc 2015 - 0:10

Oui je suis certaine pour le vol malheureusement.
Merci pour vos reponses. En tous cas on organise une journée d'intervention avec le policier référent pour la rentrée histoire de faire le point sur la définition du vol, etc.

Merci encore à tous et bonnes vacances!

mimieprof
Niveau 1


Revenir en haut Aller en bas

Re: Victime de vol par un élève

Message par amour le Sam 19 Déc 2015 - 11:58

@mimieprof a écrit:Ou alors j'aurais du porter plainte contre X et aucun nom n'apparaissait.
j'ai l'impression que pour certains j'ai commis une erreur monumentale.....

Je ne vois pas comment tu aurais pu porter plainte contre x dans une simple main courante.

De toutes façons une simple main courante ne donnant pas lieu à des suites, je ne vois pas de problème éthique là dedans.Si vol il y a eu à ce moment là, les élèves sont au courant, les neuf refusent de t'aider (voire à la classe) à garder un climat de confiance en cours, nécessaire à ton travail avec la classe et avec chacun des élèves.
Si la maman préfère que tu continues à soupçonner et sa fille et les autres élèves, c'est son droit, mais c'est stupide car ce n'est pas dans l'intérêt du travail de tous et de chacun. Quant à ce que tu fais de ton temps, ça ne la regarde pas.


amour
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: Victime de vol par un élève

Message par Cleroli le Sam 19 Déc 2015 - 12:15

@amour a écrit:Si la maman préfère que tu continues à soupçonner et sa fille et les autres élèves, c'est son droit, mais c'est stupide car ce n'est pas dans l'intérêt du travail de tous et de chacun. Quant à ce que tu fais de ton temps, ça ne la regarde pas.  

Tu pars du principe que l'élève en question sait qui a volé et se tait. On peut aussi imaginer qu'elle n'a rien vu, tout comme la prof après tout.

Cleroli
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Victime de vol par un élève

Message par amour le Sam 19 Déc 2015 - 12:33

@Cleroli a écrit:
@amour a écrit:Si la maman préfère que tu continues à soupçonner et sa fille et les autres élèves, c'est son droit, mais c'est stupide car ce n'est pas dans l'intérêt du travail de tous et de chacun. Quant à ce que tu fais de ton temps, ça ne la regarde pas.  

Tu pars du principe que l'élève en question sait qui a volé et se tait. On peut aussi imaginer qu'elle n'a rien vu, tout comme la prof après tout.

C'est possible, tu as raison. Mais je crois qu'en l'espèce, et c'est souvent un de nos travers d'enseignants, on anticipe beaucoup trop les possibles désagréments pour les élèves au détriment de nos droits. Qu'une jeune fille soit mentionnée dans une main courante alors qu'elle n'a rien fait de mal, c'est dommage, mais cela n'a en fait aucune conséquence sur son travail. Qu'un professeur se fasse voler en cours, ca a des conséquences sur son travail et celui de la classe. En l'absence de restitution proposée à l'amiable, l'enseignante saisit le seul recours à sa portée. Ne pas le faire ou regretter de l'avoir fait à cause d'une remarque des parents, c'est accepter passivement qu'un climat de classe se détériore. Et même encourager les larcins à se reproduire. Je pense que l'on passe un temps infini à contourner les réglements parce que l'on se pense plus intelligents, plus humains que la loi, et l'EN et les parents nous poussent à cela, car ça les arrange, on accepte souvent parce que cela nous flatte. La loi prévoit que l'enseignante peut faire ce qu'elle a fait. Elle l'a fait. Elle n'a pas d'autres recours, à mon avis elle a entièrement raison.

Nous avons réglé un problème de vol en classe entre élèves l'an dernier, la PP de la classe et moi: ça nous a pris des heures et des heures d'entretiens avec chaque élève, étalés sur trois mois, au détriment de nos autres tâches, et le coupable a fini par avouer. Résultat: des parents d'élèves sont venus nous demander pourquoi nous n'étions pas intervenus dans une autre classe lors d'un vol ultérieur, alors que nous n'y enseignions même pas! Nous étions en quelque sorte devenus spécialistes malgré nous...Je pense que je ne renouvellerai pas l'expérience.

amour
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: Victime de vol par un élève

Message par Cleroli le Sam 19 Déc 2015 - 12:52

Que le prof ne reste pas sans rien faire, nous en sommes d'accord, pour autant il n'y a pas grand chose à faire à part exiger que les élèves vident immédiatement leurs sacs (et je ne suis même pas sûre que ce soit possible de l'exiger) ou inciter certains à parler.
Maintenant place-toi deux minutes du côté du parent, ton enfant cumule deux "torts" : n'avoir rien vu et être à proximité du bureau du prof, donc de la zone de vol (au passage, rien ne permet d'exclure qu'un élève situé en fond de salle ait pris l'objet en passant près du bureau). Il se retrouve donc accusé par le prof qui va déposer une main courante (heureusement, dans ce cas, seule la main courante est possible). S'il le fait, c'est bien qu'il donne du sens à cette main courante, le parent a donc le droit d'en donner également.
Cette affaire est bien malheureuse et à part prendre du temps comme tu l'as fait pour identifier le responsable, je ne vois pas d'autre solution.

Cleroli
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Victime de vol par un élève

Message par Aliceinwonderland le Sam 19 Déc 2015 - 13:09

@amour a écrit:
@Cleroli a écrit:
@amour a écrit:Si la maman préfère que tu continues à soupçonner et sa fille et les autres élèves, c'est son droit, mais c'est stupide car ce n'est pas dans l'intérêt du travail de tous et de chacun. Quant à ce que tu fais de ton temps, ça ne la regarde pas.  

Tu pars du principe que l'élève en question sait qui a volé et se tait. On peut aussi imaginer qu'elle n'a rien vu, tout comme la prof après tout.

C'est possible, tu as raison. Mais je crois qu'en l'espèce, et c'est souvent un de nos travers d'enseignants, on anticipe beaucoup trop les possibles désagréments pour les élèves au détriment de nos droits. Qu'une jeune fille soit mentionnée dans une main courante alors qu'elle n'a rien fait de mal, c'est dommage, mais cela n'a en fait aucune conséquence sur son travail. Qu'un professeur se fasse voler en cours, ca a des conséquences sur son travail et celui de la classe. En l'absence de restitution proposée à l'amiable, l'enseignante saisit le seul recours à sa portée. Ne pas le faire ou regretter de l'avoir fait à cause d'une remarque des parents, c'est accepter passivement qu'un climat de classe se détériore. Et même encourager les larcins à se reproduire. Je pense que l'on passe un temps infini à contourner les réglements parce que l'on se pense plus intelligents, plus humains que la loi, et l'EN et les parents nous poussent à cela, car ça les arrange, on accepte souvent parce que cela nous flatte. La loi prévoit que l'enseignante peut faire ce qu'elle a fait. Elle l'a fait. Elle n'a pas d'autres recours, à mon avis elle a entièrement raison.

 Nous avons réglé un problème de vol en classe entre élèves l'an dernier, la PP de la classe et moi: ça nous a pris des heures et des heures d'entretiens avec chaque élève, étalés sur trois mois, au détriment de nos autres tâches, et le coupable a fini par avouer. Résultat: des parents d'élèves sont venus nous demander pourquoi nous n'étions pas intervenus dans une autre classe lors d'un vol ultérieur, alors que nous n'y enseignions même pas! Nous étions en quelque sorte devenus spécialistes malgré nous...Je pense que je ne renouvellerai pas l'expérience.    

+1
Si cela arrivait dans la classe d'un de mes fils, cela ne me choquerait pas que le nom de mon enfant soit cité pour une main courante, et ce même si j'étais persuadée que fifils chéri n'a rien pris ni vu ni entendu. L'essentiel est que le vol soit pris en compte et le professeur soutenu, commencer à accepter pour ne léser personne c'est déjà une forme de démission.

_________________
You gotta keep the devil
Way down in the hole

Aliceinwonderland
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Victime de vol par un élève

Message par amour le Sam 19 Déc 2015 - 13:20

@Cleroli a écrit:Que le prof ne reste pas sans rien faire, nous en sommes d'accord, pour autant il n'y a pas grand chose à faire à part exiger que les élèves vident immédiatement leurs sacs (et je ne suis même pas sûre que ce soit possible de l'exiger) ou inciter certains à parler.
Maintenant place-toi deux minutes du côté du parent, ton enfant cumule deux "torts" : n'avoir rien vu et être à proximité du bureau du prof, donc de la zone de vol (au passage, rien ne permet d'exclure qu'un élève situé en fond de salle ait pris l'objet en passant près du bureau). Il se retrouve donc accusé par le prof qui va déposer une main courante (heureusement, dans ce cas, seule la main courante est possible). S'il le fait, c'est bien qu'il donne du sens à cette main courante, le parent a donc le droit d'en donner également.
Cette affaire est bien malheureuse et à part prendre du temps comme tu l'as fait pour identifier le responsable, je ne vois pas d'autre solution.

Je ne pense pas qu'il soit possible de l'exiger, ou du moins , de toucher aux sacs des élèves. (mais cela fonctionne souvent). Un parent d'élève procédurier pourrait sans doute même incriminer l'enseignant a posteriori. Les élèves, surtout innocents acceptent d'ouvrir leurs sacs, mais s'ils refusent, que faire? Inciter les élèves à parler fonctionne aussi, mais comme je ne suis pas favorable à la délation par principe, cela me gêne de devoir y recourir, et ce n'est pas notre travail.

Il me semble bien qu'une main courante n'est pas nécessairement portée à la connaissance de la personne que l'on signale à la police. Que les élèves du fond de la classe aient pu se déplacer pour voler la clef, c'est possible en théorie, je suis d'accord, mais je fais confiance à la collègue pour avoir su juger de la probabilité, ou pas, de ce déplacement, en situation.
La jeune fille n'a aucun "tort", elle est simplement mentionnée, aucune conséquence fâcheuse pour elle, excepté la détérioration possible de l'ambiance de classe. Ce qui est en revanche fâcheux pour tous les élèves et les enseignants c'est d'en arriver à une situation où les élèves peuvent voler en cours et savoir pouvoir le faire avec une impunité quasi entière.
Le parent a le droit de donner du sens à ce qu'il veut, mais s'il vient contester les actions d'un professeur qui ne fait que tenter (avec ses seuls recours) de faire respecter le droit à l'école, ça devient juste une nuisance. (qui exigera un rendez-vous avec le CDE, brandira une inscription de son enfant dans le privé, etc...avec à la clef, sans doute, des ennuis pour l'enseignant avec sa hiérarchie.) Ce parent par ailleurs sera sans doute tout à fait favorable à ce que le même enseignant soit extrêmement "dur" si c'est son enfant qui est victime de vol au sein de la classe. Au final, ces parents incitent simplement les enseignants à trouver la situation "malheureuse" et à ne plus broncher très consensuellement, jusqu'à l'année suivante, avec la détérioration du climat scolaire que l'on connaît.
J'ajoute que si les parents avaient été plus coopérants dans ce genre de cas au cours des dernières années, on n'aurait sans doute pas aujourd'hui à aller au commissariat pour ce genre de choses.

amour
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: Victime de vol par un élève

Message par Norman Bates le Sam 19 Déc 2015 - 13:21

@Aliceinwonderland a écrit:
Si cela arrivait dans la classe d'un de mes fils, cela ne me choquerait pas que le nom de mon enfant soit cité pour une main courante, et ce même si j'étais persuadée que fifils chéri n'a rien pris ni  vu ni entendu. L'essentiel est que le vol soit pris en compte et le professeur soutenu, commencer à accepter pour ne léser personne c'est déjà une forme de démission.

Comme quoi, les sensibilités... si cela arrivait au mien, et qu'il s'avérait qu'il était innocent, je m'informerais de l'éventualité d'une plainte pour dénonciation calomnieuse (puisqu'il est impossible de modifier a posteriori une main courante, je crois) afin de m'assurer que la présence de son nom dans le dossier ne lui porte pas préjudice plus tard, si l'affaire était réutilisée.

_________________
Why do I give valuable time to people who don't care if I live or die?

Norman Bates
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Victime de vol par un élève

Message par amour le Sam 19 Déc 2015 - 13:27

@Norman Bates a écrit:
@Aliceinwonderland a écrit:
Si cela arrivait dans la classe d'un de mes fils, cela ne me choquerait pas que le nom de mon enfant soit cité pour une main courante, et ce même si j'étais persuadée que fifils chéri n'a rien pris ni  vu ni entendu. L'essentiel est que le vol soit pris en compte et le professeur soutenu, commencer à accepter pour ne léser personne c'est déjà une forme de démission.

Comme quoi, les sensibilités... si cela arrivait au mien, et qu'il s'avérait qu'il était innocent, je m'informerais de l'éventualité d'une plainte pour dénonciation calomnieuse (puisqu'il est impossible de modifier a posteriori une main courante, je crois) afin de m'assurer que la présence de son nom dans le dossier ne lui porte pas préjudice plus tard, si l'affaire était réutilisée.

Ce que je peux comprendre aussi (même s'il me semble que la mention d'un nom dans une main courante ne soit pas une accusation, donc, même inepte, pas une calomnie). Voilà pourquoi à mon avis c'est au nom de l'Etablissement scolaire et non au nom de l'enseignant que la main courante devrait être déposée.

amour
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum