mutations : un rapport veut "caler le mouvement du second degré sur celui du premier"

Page 1 sur 3 1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

mutations : un rapport veut "caler le mouvement du second degré sur celui du premier"

Message par Ilse le Lun 21 Déc 2015 - 9:21

Rédigé l'été dernier, le rapport sur "les mouvements académiques et départementaux", dirigé par l'inspecteur général Jean-Michel Alfanderi, est publié durant ces vacances de Noël. Alors que la procédure de mutation des enseignants génère chaque année une forte insatisfaction, il propose d'en changer radicalement les règles. Pour redonner des marges de manoeuvre  au pilotage académique,  Jean-Michel Alfanderi veut caler le mouvement du second degré sur celui du premier. Une perspective qui pourrait faire réagir les syndicats, l'autre puissance invitée à la gestion du mouvement...

http://www.cafepedagogique.net/LEXPRESSO/Pages/2015/12/21122015Article635862741261462684.aspx

Le rapport complet est ici : http://cache.media.education.gouv.fr/file/2015/43/4/2015-067_Mouvements_academiques_494434.pdf


Dernière édition par John le Lun 21 Déc 2015 - 12:56, édité 2 fois (Raison : Mise en forme de la citation)

Ilse
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: mutations : un rapport veut "caler le mouvement du second degré sur celui du premier"

Message par Tangleding le Lun 21 Déc 2015 - 10:04

Un extrait :
S'agissant des agrégés, le rapport estime que ce sont les voeux des agrégés qui explique le taux de nomination en collège (24%) alors qu'ils devraient être en lycée. La parade envisagée par le rapport c'est de mettre les agrégés en collège sur le taux horaire des certifiés..

Ils n'ont peur de rien. J'imagine que l'idée de mettre les certifiés en lycée sur le taux horaire des agrégés ne leur vient pas si naturellement. Je ne suis pas sûr que l’administration y gagnerait, du reste.

_________________
Le projet de réforme du collège décodé :
www.reformeducollege.fr
-------
Nous non plus, nous n'oublions pas la réforme du collège, M. Hollande... (CLIC)
-------
"Never complain, just fight."

Tangleding
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: mutations : un rapport veut "caler le mouvement du second degré sur celui du premier"

Message par Luigi_B le Lun 21 Déc 2015 - 10:05

Alors que la procédure de mutation des enseignants génère chaque année une forte insatisfaction, il propose d'en changer radicalement les règles.
Ah... moi qui croyais que la gestion déconcentrée donnait satisfaction depuis 1998 !

_________________
www.laviemoderne.net : ce qui est moderne peut (aussi) être idiot. Suspect

Luigi_B
Grand Maître


Revenir en haut Aller en bas

Re: mutations : un rapport veut "caler le mouvement du second degré sur celui du premier"

Message par Adri le Lun 21 Déc 2015 - 10:06

@Tangleding a écrit:Un extrait :
S'agissant des agrégés, le rapport estime que ce sont les voeux des agrégés qui explique le taux de nomination en collège (24%) alors qu'ils devraient être en lycée. La parade envisagée par le rapport c'est de mettre les agrégés en collège sur le taux horaire des certifiés..

Ils n'ont peur de rien. J'imagine que l'idée de mettre les certifiés en lycée sur le taux horaire des agrégés ne leur vient pas si naturellement. Je ne suis pas sûr que l’administration y gagnerait, du reste.


furieux furieux furieux

_________________
http://www.reformeducollege.fr

Pétition contre la suppression des bilangues et des sections euro :
http://www.petitions24.net/non_a_la_mort_programmee_des_langues_vivantes



Faites circuler !

Adri
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: mutations : un rapport veut "caler le mouvement du second degré sur celui du premier"

Message par Tangleding le Lun 21 Déc 2015 - 10:09

Ah et puis je ne supporte plus le packaging de leur p******* de rapports depuis que [modéré] de NVB est ministre de l'EN.

Bientôt ils nous mettront des images ou des rapports en BD, parce que bon, tout ce texte...


Dernière édition par Equipe de modération le Lun 21 Déc 2015 - 12:32, édité 1 fois (Raison : Pas d'insultes, merci !)

_________________
Le projet de réforme du collège décodé :
www.reformeducollege.fr
-------
Nous non plus, nous n'oublions pas la réforme du collège, M. Hollande... (CLIC)
-------
"Never complain, just fight."

Tangleding
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: mutations : un rapport veut "caler le mouvement du second degré sur celui du premier"

Message par Cath le Lun 21 Déc 2015 - 10:39

"S’il est communément admis que le travail en équipe des enseignants est une des clés de la réussite scolaire, (...)"

Ah bon ? Pourtant je suis la seule prof dans ma salle...

Cath
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: mutations : un rapport veut "caler le mouvement du second degré sur celui du premier"

Message par Caspar Goodwood le Lun 21 Déc 2015 - 12:02

2016 s'annonce bien.

Moi aussi j'aime bien le "il est communément admis que...", ça permet de faire passer une idée ou une réforme en la présentant comme tombant sous le sens, mais sans aucune donnée objective ou statistique. Evil or Very Mad

Caspar Goodwood
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

L'inspection propose un "calibrage académique" pour le mouvement du second degré (café pédago)

Message par titeprof le Lun 21 Déc 2015 - 12:04

http://www.cafepedagogique.net/lexpresso/Pages/2015/12/21122015Article635862741261462684.aspx

Rédigé l'été dernier, le rapport sur "les mouvements académiques et départementaux", dirigé par l'inspecteur général Jean-Michel Alfanderi, est publié durant ces vacances de Noël. Alors que la procédure de mutation des enseignants génère chaque année une forte insatisfaction, il propose d'en changer radicalement les règles. Pour redonner des marges de manoeuvre au pilotage académique, Jean-Michel Alfanderi veut caler le mouvement du second degré sur celui du premier. Une perspective qui pourrait faire réagir les syndicats, l'autre puissance invitée à la gestion du mouvement...

Qu'en pensez vous ?

_________________
[center]Je suis comme le ciel, rien ne s'accroche à moi (mantra)

titeprof
Expert


Revenir en haut Aller en bas

Re: mutations : un rapport veut "caler le mouvement du second degré sur celui du premier"

Message par eliro le Lun 21 Déc 2015 - 12:05

Si on commence à faire passer les agrégés à 18 h au collège, les 21 heures pour les certifiés ne sont pas loin. Par ailleurs, interdira-t-on le lycée aux certifiés pour y mettre tous les agrégés ?
Tous ces rapports sont chargés de nouvelles bien peu amènes pour notre profession.

eliro
Niveau 4


Revenir en haut Aller en bas

Re: mutations : un rapport veut "caler le mouvement du second degré sur celui du premier"

Message par Zakalwe le Lun 21 Déc 2015 - 12:06

@Tangleding a écrit:Un extrait :
S'agissant des agrégés, le rapport estime que ce sont les voeux des agrégés qui explique le taux de nomination en collège (24%) alors qu'ils devraient être en lycée. La parade envisagée par le rapport c'est de mettre les agrégés en collège sur le taux horaire des certifiés..

Ils n'ont peur de rien. J'imagine que l'idée de mettre les certifiés en lycée sur le taux horaire des agrégés ne leur vient pas si naturellement. Je ne suis pas sûr que l’administration y gagnerait, du reste.

Accessoirement, ils ont prévu de garantir aux agrégés d'être absolument prioritaires sur tous leurs vœux lycée, en ce cas ? Parce que bon, j'ai toujours demandé des lycées, ça ne m'a pas empêché de tâter du collège (ce qui, accessoirement, n'est quand même pas complètement inutile d'ailleurs...).

Désolant...

_________________
INJUSTE Terme utilisé pour désigner les avantages dont on a essayé de spolier d'autres gens, mais sans y arriver. Voir aussi MALHONNETETE, DISSIMULATION, et TIENS J'AI DU POT

Blog de l'association La Cave à Jeux : http://lacaveajeux.fr/

Zakalwe
Niveau 8


Revenir en haut Aller en bas

Re: mutations : un rapport veut "caler le mouvement du second degré sur celui du premier"

Message par Caspar Goodwood le Lun 21 Déc 2015 - 12:07

@eliro a écrit:Si on commence à faire passer les agrégés à 18 h au collège, les 21 heures pour les certifiés ne sont pas loin. Par ailleurs, interdira-t-on le lycée aux certifiés pour y mettre tous les agrégés ?[b][/b]
Tous ces rapports sont chargés de nouvelles bien peu amènes pour notre profession.

Je ne pense pas que ce soit possible, il n'y aurait pas assez d'agrégés pour pouvoir tous les postes il me semble.

Caspar Goodwood
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: mutations : un rapport veut "caler le mouvement du second degré sur celui du premier"

Message par John le Lun 21 Déc 2015 - 12:52

Moi je suis favorable depuis toujours à ce que le recrutement se fasse exactement comme pour les PE, à savoir : le candidat choisit de passer le concours dans l'académie X, et s'il est reçu il est affecté dans cette académie.
Ca marche pour les PE, je ne vois pas pourquoi ça ne fonctionnerait pas pour le secondaire.

_________________
En achetant des articles au lien ci-dessous, vous nous aidez, sans frais, à gérer le forum. Merci !


"Celui qui ne participe pas à la lutte participe à la défaite" (Brecht)
"La nostalgie, c'est plus ce que c'était" (Simone Signoret)
"Les médias participent à la falsification permanente de l'information" (Umberto Eco)

John
Médiateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: mutations : un rapport veut "caler le mouvement du second degré sur celui du premier"

Message par Ronin le Lun 21 Déc 2015 - 13:00

Ça ne marche pas pour les pe. Regarde ce qui se passe dans le 93...

_________________

Ronin
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: mutations : un rapport veut "caler le mouvement du second degré sur celui du premier"

Message par Himpy le Lun 21 Déc 2015 - 13:01

Et que se passera-t-il pour les stagiaires et jeunes recrues qui se trouvent (ou trouveront, d'ici là que les règles changent) à 500, 600, 800 km de chez eux ?
C'est ce qui m'inquiète dans ce changement de règles.

Himpy
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: mutations : un rapport veut "caler le mouvement du second degré sur celui du premier"

Message par Luigi_B le Lun 21 Déc 2015 - 13:03

@Caspar Goodwood a écrit:
@eliro a écrit:Si on commence à faire passer les agrégés à 18 h au collège, les 21 heures pour les certifiés ne sont pas loin. Par ailleurs, interdira-t-on le lycée aux certifiés pour y mettre tous les agrégés ?[b][/b]
Tous ces rapports sont chargés de nouvelles bien peu amènes pour notre profession.

Je ne pense pas que ce soit possible, il n'y aurait pas assez d'agrégés pour pouvoir tous les postes il me semble.

J'avais fait le calcul en 2013 : les agrégés, s'ils étaient tous au lycée, n’occuperaient que 35% des postes.

_________________
www.laviemoderne.net : ce qui est moderne peut (aussi) être idiot. Suspect

Luigi_B
Grand Maître


Revenir en haut Aller en bas

Re: mutations : un rapport veut "caler le mouvement du second degré sur celui du premier"

Message par Reine Margot le Lun 21 Déc 2015 - 13:04

S'ils veulent définitivement décourager les vocations...Quand on sait combien il est difficile pour un Pe d'obtenir un exeat...

_________________
1 enseignant molesté, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
2 enseignants molestés, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
150 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
151 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
………………………………
[la progression arithmétique se poursuit en série]
…………………………………..
156 879 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
156 880 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société. »

Reine Margot
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: mutations : un rapport veut "caler le mouvement du second degré sur celui du premier"

Message par Cicyle le Lun 21 Déc 2015 - 13:14

@John a écrit:Moi je suis favorable depuis toujours à ce que le recrutement se fasse exactement comme pour les PE, à savoir : le candidat choisit de passer le concours dans l'académie X, et s'il est reçu il est affecté dans cette académie.
Ca marche pour les PE, je ne vois pas pourquoi ça ne fonctionnerait pas pour le secondaire.
Déjà, il me semble que ça ne marche pas trop pour les PE (deux sessions du concours à Creteil). Et puis une de mes craintes, c'est pour les petites matières, où il n'y aurait même pas un poste par académie et où il n'y a de préparation que dans certaines académies. Par exemple, dans ma matière, l'écrasante majorité des reçus au concours le sont dans les académies de Lyon, Toulouse ou Paris/Créteil/Versailles. Donc ça poserait un gros problème si on était tous affectés dans notre académie de concours (pourtant, à titre personnel, j'ai muté à 1000km, donc j'ai bien "subi" le système).

_________________
2016-2017 : Re-bouche-trous.  Lycée 1 : 1ère ST2S, 2nde santé social, 2nde AP ; Lycée 2 : Tale STL en CBSV, 2nde en EDE biotechnologies (x3 cafe ).
2015-2016 : Bouche-trous ! Mais seulement 1ère et TSTL ---> mi-temps.
2014-2015 : Stagiaire 18h : 1 2nde biotechno ; 1 1ère ST2S ; 1 Terminale ST2S.
2013-2014 : CAD2 (contractuelle-admissible) : 1 2nde en biotechnologies ; 1 1ère ST2S.

Cicyle
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: mutations : un rapport veut "caler le mouvement du second degré sur celui du premier"

Message par Leclochard le Lun 21 Déc 2015 - 13:25

@Reine Margot a écrit:S'ils veulent définitivement décourager les vocations...Quand on sait combien il est difficile pour un Pe d'obtenir un exeat...

C'est marrant, ce que tu dis, parce qu'en général, on entend exactement le contraire: le fait d'avoir l'assurance de rester dans l'académie est ressenti comme un avantage. Evidemment il y a toujours des candidats naïfs qui pensent rejoindre Rennes ou Perpignan après deux ans de séparation. Les académies recherchées ne rencontreraient pas ou peu de difficulté, à mon avis.

On voit bien que le problème du recrutement se poserait pour les académies à mauvaise réputation (Créteil ou Lille par ex). Quant aux plus petites, je me demande si les candidats auraient un bon niveau.

_________________
Quelqu'un s'assoit à l'ombre aujourd'hui parce que quelqu'un d'autre a planté un arbre il y a longtemps. (W.B)

Leclochard
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: mutations : un rapport veut "caler le mouvement du second degré sur celui du premier"

Message par Caspar Goodwood le Lun 21 Déc 2015 - 13:30

Symboliquement, je en suis pas sûr qu'un agrégation décentralisée passerait très bien (le poids symbolique des Capes et Caplp est moindre il me semble: concours plus récents, moins "prestigieux"...)

Changer d'académie est difficile pour les PE, mais c'est c'est également difficile psychologiquement pour les PLC: risque de se retrouver à l'opposé de l'endroit où on souhaite aller, risque de passer après tout le monde et de se retrouver TZR pour de longues années parfois. Je pense que ça freine pas mal de gens (moi en tout cas).

En Allemagne, si je ne m'abuse, les profs restent pour toujours dans le Land où ils ont été recrutés. Les Britanniques sont recrutés directement par les établissements, et ne comprennent absolument pas notre système qu'ils trouvent beaucoup trop bureaucratique, et l'idée de ne pas pouvoir choisir l'établissement où on va enseigner leur fait horreur.

Caspar Goodwood
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: mutations : un rapport veut "caler le mouvement du second degré sur celui du premier"

Message par Leclochard le Lun 21 Déc 2015 - 13:30

@Cicyle a écrit:
@John a écrit:Moi je suis favorable depuis toujours à ce que le recrutement se fasse exactement comme pour les PE, à savoir : le candidat choisit de passer le concours dans l'académie X, et s'il est reçu il est affecté dans cette académie.
Ca marche pour les PE, je ne vois pas pourquoi ça ne fonctionnerait pas pour le secondaire.
Déjà, il me semble que ça ne marche pas trop pour les PE (deux sessions du concours à Creteil). Et puis une de mes craintes, c'est pour les petites matières, où il n'y aurait même pas un poste par académie et où il n'y a de préparation que dans certaines académies. Par exemple, dans ma matière, l'écrasante majorité des reçus au concours le sont dans les académies de Lyon, Toulouse ou Paris/Créteil/Versailles. Donc ça poserait un gros problème si on était tous affectés dans notre académie de concours (pourtant, à titre personnel, j'ai muté à 1000km, donc j'ai bien "subi" le système).

Ca ne marche pas trop pour les académies qui ont mauvaise réputation (on cite toujours les mêmes d'ailleurs: Créteil, Versailles, Guyane). Ce n'est pas la majorité. On fait le plein dans la plupart. Ne t'inquiète pas.

_________________
Quelqu'un s'assoit à l'ombre aujourd'hui parce que quelqu'un d'autre a planté un arbre il y a longtemps. (W.B)

Leclochard
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: mutations : un rapport veut "caler le mouvement du second degré sur celui du premier"

Message par Reine Margot le Lun 21 Déc 2015 - 13:32

@Leclochard a écrit:
@Reine Margot a écrit:S'ils veulent définitivement décourager les vocations...Quand on sait combien il est difficile pour un Pe d'obtenir un exeat...

C'est marrant, ce que tu dis, parce qu'en général, on entend exactement le contraire: le fait d'avoir l'assurance de rester dans l'académie est ressenti comme un avantage. Evidemment il y a toujours des candidats naïfs qui pensent rejoindre Rennes ou Perpignan après deux ans de séparation. Les académies recherchées ne rencontreraient pas ou peu de difficulté, à mon avis.

On voit bien que le problème du recrutement se poserait pour les académies à mauvaise réputation (Créteil ou Lille par ex). Quant aux plus petites, je me demande si les candidats auraient un bon niveau.

Oui mais j'ai aussi connu pas mal de gens qui passaient le concours de prof des écoles dans des académies moins cotées pour être sûrs de l'avoir, et qui pensaient redemander leur exeat plus tard...

_________________
1 enseignant molesté, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
2 enseignants molestés, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
150 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
151 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
………………………………
[la progression arithmétique se poursuit en série]
…………………………………..
156 879 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
156 880 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société. »

Reine Margot
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: mutations : un rapport veut "caler le mouvement du second degré sur celui du premier"

Message par Leclochard le Lun 21 Déc 2015 - 13:34

@Caspar Goodwood a écrit:Symboliquement, je en suis pas sûr qu'un agrégation décentralisée passerait très bien (le poids symbolique des Capes et Caplp est moindre il me semble: concours plus récents, moins "prestigieux"...)

Changer d'académie est difficile pour les PE, mais c'est c'est également difficile psychologiquement pour les PLC: risque de se retrouver à l'opposé de l'endroit où on souhaite aller, risque de passer après tout le monde et de se retrouver TZR pour de longues années parfois. Je pense que ça freine pas mal de gens (moi en tout cas).

En Allemagne, si je ne m'abuse, les profs restent pour toujours dans le Land où ils ont été recrutés. Les Britanniques sont recrutés directement par les établissements, et ne comprennent absolument pas notre système qu'ils trouvent beaucoup trop bureaucratique, et l'idée de ne pas pouvoir choisir l'établissement où on va enseigner leur fait horreur.

Je pense qu'elle disparaîtrait ou qu'elle serait dédiée au recrutement universitaire (avec baisse dramatique du nombre de postes ?), à moins d'imaginer un système de mutation encore plus compliqué (des certifiés recrutés localement tandis que des agrégés bougeraient sur tout le territoire).

_________________
Quelqu'un s'assoit à l'ombre aujourd'hui parce que quelqu'un d'autre a planté un arbre il y a longtemps. (W.B)

Leclochard
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: mutations : un rapport veut "caler le mouvement du second degré sur celui du premier"

Message par Leclochard le Lun 21 Déc 2015 - 13:38

@Reine Margot a écrit:
@Leclochard a écrit:
@Reine Margot a écrit:S'ils veulent définitivement décourager les vocations...Quand on sait combien il est difficile pour un Pe d'obtenir un exeat...

C'est marrant, ce que tu dis, parce qu'en général, on entend exactement le contraire: le fait d'avoir l'assurance de rester dans l'académie est ressenti comme un avantage. Evidemment il y a toujours des candidats naïfs qui pensent rejoindre Rennes ou Perpignan après deux ans de séparation. Les académies recherchées ne rencontreraient pas ou peu de difficulté, à mon avis.

On voit bien que le problème du recrutement se poserait pour les académies à mauvaise réputation (Créteil ou Lille par ex). Quant aux plus petites, je me demande si les candidats auraient un bon niveau.

Oui mais j'ai aussi connu pas mal de gens qui passaient le concours de prof des écoles dans des académies moins cotées pour être sûrs de l'avoir, et qui pensaient redemander leur exeat plus tard...

Des gens bien mal avisés qui viennent ensuite pleurer dans les journaux. Un couple d'amis de mon frère l'a obtenu en Guyane car ils avaient échoué deux fois à Rennes. Ils ne sont pas revenir tout de suite.

_________________
Quelqu'un s'assoit à l'ombre aujourd'hui parce que quelqu'un d'autre a planté un arbre il y a longtemps. (W.B)

Leclochard
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: mutations : un rapport veut "caler le mouvement du second degré sur celui du premier"

Message par Marcel Khrouchtchev le Lun 21 Déc 2015 - 13:38

@Ronin a écrit:Ça ne marche pas pour les pe. Regarde ce qui se passe dans le 93...

Exactement. Ça ne marche pas. Et puis l'échelon départemental ensuite pour le mouvement est franchement débile.
Bref, encore une idée à la con, et la porte ouverte à la régionalisation du recrutement, avec toutes les catastrophes qui vont avec et que l'on observe chez les PE.

Marcel Khrouchtchev
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: mutations : un rapport veut "caler le mouvement du second degré sur celui du premier"

Message par Leclochard le Lun 21 Déc 2015 - 13:42

@Marcel Khrouchtchev a écrit:
@Ronin a écrit:Ça ne marche pas pour les pe. Regarde ce qui se passe dans le 93...

Exactement. Ça ne marche pas. Et puis l'échelon départemental ensuite pour le mouvement est franchement débile.
Bref, encore une idée à la con, et la porte ouverte à la régionalisation du recrutement, avec toutes les catastrophes qui vont avec et que l'on observe chez les PE.

J'aimerais bien qu'on dise en quoi ça ne marche pas (attention, je ne suis pas favorable à cette proposition).

_________________
Quelqu'un s'assoit à l'ombre aujourd'hui parce que quelqu'un d'autre a planté un arbre il y a longtemps. (W.B)

Leclochard
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 3 1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum