mutations : un rapport veut "caler le mouvement du second degré sur celui du premier"

Page 2 sur 3 Précédent  1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: mutations : un rapport veut "caler le mouvement du second degré sur celui du premier"

Message par Leclochard le Lun 21 Déc 2015 - 13:42

@Marcel Khrouchtchev a écrit:
@Ronin a écrit:Ça ne marche pas pour les pe. Regarde ce qui se passe dans le 93...

Exactement. Ça ne marche pas. Et puis l'échelon départemental ensuite pour le mouvement est franchement débile.
Bref, encore une idée à la con, et la porte ouverte à la régionalisation du recrutement, avec toutes les catastrophes qui vont avec et que l'on observe chez les PE.

J'aimerais bien qu'on dise en quoi ça ne marche pas (attention, je ne suis pas favorable à cette proposition).

Leclochard
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: mutations : un rapport veut "caler le mouvement du second degré sur celui du premier"

Message par Marcel Khrouchtchev le Lun 21 Déc 2015 - 13:43

@Leclochard a écrit:
@Marcel Khrouchtchev a écrit:
@Ronin a écrit:Ça ne marche pas pour les pe. Regarde ce qui se passe dans le 93...

Exactement. Ça ne marche pas. Et puis l'échelon départemental ensuite pour le mouvement est franchement débile.
Bref, encore une idée à la con, et la porte ouverte à la régionalisation du recrutement, avec toutes les catastrophes qui vont avec et que l'on observe chez les PE.

J'aimerais bien qu'on dise en quoi ça ne marche pas (attention, je ne suis pas favorable à cette proposition).

Il suffit de voir la différence de niveau du concours entre les différentes académies, c'est suffisamment parlant je pense.
Après, on peut effectivement vouloir que les PE soient meilleurs dans les académies de Paris ou Rennes que dans celles de Créteil ou Versailles.

Marcel Khrouchtchev
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: mutations : un rapport veut "caler le mouvement du second degré sur celui du premier"

Message par InvitéeD2 le Lun 21 Déc 2015 - 13:45

@Marcel Khrouchtchev a écrit:Bref, encore une idée à la con, et la porte ouverte à la régionalisation du recrutement, avec toutes les catastrophes qui vont avec et que l'on observe chez les PE.
Lesquelles, justement ? N'ayant aucun PE dans mon entourage, je suis très peu informée.

Sinon, le problème dans le 93, ce n'est pas le système de recrutement, ce sont les conditions de travail qui font que personne ne veut aller y enseigner. Le système actuel n'est pas performant, un système académique ne le serait pas plus.

InvitéeD2
Expert


Revenir en haut Aller en bas

Re: mutations : un rapport veut "caler le mouvement du second degré sur celui du premier"

Message par Marcel Khrouchtchev le Lun 21 Déc 2015 - 13:47

Dalathée2 a écrit:Sinon, le problème dans le 93, ce n'est pas le système de recrutement, ce sont les conditions de travail qui font que personne ne veut aller y enseigner. Le système actuel n'est pas performant, un système académique ne le serait pas plus.

Mais on propose pourtant d'adapter cela dans le secondaire...

Marcel Khrouchtchev
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: mutations : un rapport veut "caler le mouvement du second degré sur celui du premier"

Message par Cicyle le Lun 21 Déc 2015 - 13:48

@Leclochard a écrit:
@Cicyle a écrit:
@John a écrit:Moi je suis favorable depuis toujours à ce que le recrutement se fasse exactement comme pour les PE, à savoir : le candidat choisit de passer le concours dans l'académie X, et s'il est reçu il est affecté dans cette académie.
Ca marche pour les PE, je ne vois pas pourquoi ça ne fonctionnerait pas pour le secondaire.
Déjà, il me semble que ça ne marche pas trop pour les PE (deux sessions du concours à Creteil). Et puis une de mes craintes, c'est pour les petites matières, où il n'y aurait même pas un poste par académie et où il n'y a de préparation que dans certaines académies. Par exemple, dans ma matière, l'écrasante majorité des reçus au concours le sont dans les académies de Lyon, Toulouse ou Paris/Créteil/Versailles. Donc ça poserait un gros problème si on était tous affectés dans notre académie de concours (pourtant, à titre personnel, j'ai muté à 1000km, donc j'ai bien "subi" le système).

Ca ne marche pas trop pour les académies qui ont mauvaise réputation (on cite toujours les mêmes d'ailleurs: Créteil, Versailles, Guyane). Ce n'est pas la majorité. On fait le plein dans la plupart. Ne t'inquiète pas.  
Oui, bin c'est ce que j'appelle "ne pas marcher"... De grosses disparités de recrutement, en fonction des académies, j'apppelle pas ça une réussite...

_________________
2016-2017 : Re-bouche-trous.  Lycée 1 : 1ère ST2S, 2nde santé social, 2nde AP ; Lycée 2 : Tale STL en CBSV, 2nde en EDE biotechnologies (x3 cafe ).
2015-2016 : Bouche-trous ! Mais seulement 1ère et TSTL ---> mi-temps.
2014-2015 : Stagiaire 18h : 1 2nde biotechno ; 1 1ère ST2S ; 1 Terminale ST2S.
2013-2014 : CAD2 (contractuelle-admissible) : 1 2nde en biotechnologies ; 1 1ère ST2S.

Cicyle
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: mutations : un rapport veut "caler le mouvement du second degré sur celui du premier"

Message par Leclochard le Lun 21 Déc 2015 - 13:49

@Marcel Khrouchtchev a écrit:
@Leclochard a écrit:
@Marcel Khrouchtchev a écrit:
@Ronin a écrit:Ça ne marche pas pour les pe. Regarde ce qui se passe dans le 93...

Exactement. Ça ne marche pas. Et puis l'échelon départemental ensuite pour le mouvement est franchement débile.
Bref, encore une idée à la con, et la porte ouverte à la régionalisation du recrutement, avec toutes les catastrophes qui vont avec et que l'on observe chez les PE.

J'aimerais bien qu'on dise en quoi ça ne marche pas (attention, je ne suis pas favorable à cette proposition).

Il suffit de voir la différence de niveau du concours entre les différentes académies, c'est suffisamment parlant je pense.
Après, on peut effectivement vouloir que les PE soient meilleurs dans les académies de Paris ou Rennes que dans celles de Créteil ou Versailles.

Ok. Comme le dit Dalathée, ce sont les conditions de travail qui induisent le problème de recrutement. Il faudrait les améliorer et proposer une super prime. C'est un peu exagéré de dire que ce recrutement ne fonctionne pas du tout.

_________________
Quelqu'un s'assoit à l'ombre aujourd'hui parce que quelqu'un d'autre a planté un arbre il y a longtemps. (W.B)

Leclochard
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: mutations : un rapport veut "caler le mouvement du second degré sur celui du premier"

Message par Leclochard le Lun 21 Déc 2015 - 13:51

@Cicyle a écrit:
@Leclochard a écrit:
@Cicyle a écrit:
@John a écrit:Moi je suis favorable depuis toujours à ce que le recrutement se fasse exactement comme pour les PE, à savoir : le candidat choisit de passer le concours dans l'académie X, et s'il est reçu il est affecté dans cette académie.
Ca marche pour les PE, je ne vois pas pourquoi ça ne fonctionnerait pas pour le secondaire.
Déjà, il me semble que ça ne marche pas trop pour les PE (deux sessions du concours à Creteil). Et puis une de mes craintes, c'est pour les petites matières, où il n'y aurait même pas un poste par académie et où il n'y a de préparation que dans certaines académies. Par exemple, dans ma matière, l'écrasante majorité des reçus au concours le sont dans les académies de Lyon, Toulouse ou Paris/Créteil/Versailles. Donc ça poserait un gros problème si on était tous affectés dans notre académie de concours (pourtant, à titre personnel, j'ai muté à 1000km, donc j'ai bien "subi" le système).

Ca ne marche pas trop pour les académies qui ont mauvaise réputation (on cite toujours les mêmes d'ailleurs: Créteil, Versailles, Guyane). Ce n'est pas la majorité. On fait le plein dans la plupart. Ne t'inquiète pas.  
Oui, bin c'est ce que j'appelle "ne pas marcher"... De grosses disparités de recrutement, en fonction des académies, j'apppelle pas ça une réussite...

On pourrait tirer la même conclusion concernant le système de santé: "il ne fonctionne pas du tout. La preuve: on est mieux soigné à Paris qu'à Limoges. Il y a beaucoup plus de médecins spécialisés à Nice que dans la Creuse.."


Dernière édition par Leclochard le Lun 21 Déc 2015 - 13:53, édité 1 fois

_________________
Quelqu'un s'assoit à l'ombre aujourd'hui parce que quelqu'un d'autre a planté un arbre il y a longtemps. (W.B)

Leclochard
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: mutations : un rapport veut "caler le mouvement du second degré sur celui du premier"

Message par PauvreYorick le Lun 21 Déc 2015 - 13:51

Pas de bras, pas de chocolat professeur

_________________
DISCUSSION, n. A method of confirming others in their errors.


PauvreYorick
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: mutations : un rapport veut "caler le mouvement du second degré sur celui du premier"

Message par Marcel Khrouchtchev le Lun 21 Déc 2015 - 13:56

@Leclochard a écrit:On pourrait tirer la même conclusion concernant le système de santé: "il ne fonctionne pas du tout. La preuve: on est mieux soigné à Paris qu'à Limoges. Il y a beaucoup plus de médecins spécialisés à Nice que dans la Creuse.."

Ben oui, notre système de santé ne fonctionne pas du tout.

Marcel Khrouchtchev
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: mutations : un rapport veut "caler le mouvement du second degré sur celui du premier"

Message par Leclochard le Lun 21 Déc 2015 - 13:59

@Marcel Khrouchtchev a écrit:
@Leclochard a écrit:On pourrait tirer la même conclusion concernant le système de santé: "il ne fonctionne pas du tout. La preuve: on est mieux soigné à Paris qu'à Limoges. Il y a beaucoup plus de médecins spécialisés à Nice que dans la Creuse.."

Ben oui, notre système de santé ne fonctionne pas du tout.

On arrive quand même à prolonger des vies, rassure-moi. Razz

_________________
Quelqu'un s'assoit à l'ombre aujourd'hui parce que quelqu'un d'autre a planté un arbre il y a longtemps. (W.B)

Leclochard
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: mutations : un rapport veut "caler le mouvement du second degré sur celui du premier"

Message par Marcel Khrouchtchev le Lun 21 Déc 2015 - 14:03

@Leclochard a écrit:
@Marcel Khrouchtchev a écrit:
@Leclochard a écrit:On pourrait tirer la même conclusion concernant le système de santé: "il ne fonctionne pas du tout. La preuve: on est mieux soigné à Paris qu'à Limoges. Il y a beaucoup plus de médecins spécialisés à Nice que dans la Creuse.."

Ben oui, notre système de santé ne fonctionne pas du tout.

On arrive quand même à prolonger des vies, rassure-moi. Razz

Si c'est seulement à cela que ça se mesure, tu verras que ça ne durera pas.

Marcel Khrouchtchev
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: mutations : un rapport veut "caler le mouvement du second degré sur celui du premier"

Message par Cicyle le Lun 21 Déc 2015 - 14:15

@Marcel Khrouchtchev a écrit:
@Leclochard a écrit:On pourrait tirer la même conclusion concernant le système de santé: "il ne fonctionne pas du tout. La preuve: on est mieux soigné à Paris qu'à Limoges. Il y a beaucoup plus de médecins spécialisés à Nice que dans la Creuse.."

Ben oui, notre système de santé ne fonctionne pas du tout.
Tout à fait d'accord ! Quand il faut 6 mois (parfois plus) pour un rdv chez un ophtalmo ou un gynécologue, alors qu'à d'autres endroits, on en a beaucoup plus rapidement, je n'appelle pas ça un système de santé qui fonctionne...

_________________
2016-2017 : Re-bouche-trous.  Lycée 1 : 1ère ST2S, 2nde santé social, 2nde AP ; Lycée 2 : Tale STL en CBSV, 2nde en EDE biotechnologies (x3 cafe ).
2015-2016 : Bouche-trous ! Mais seulement 1ère et TSTL ---> mi-temps.
2014-2015 : Stagiaire 18h : 1 2nde biotechno ; 1 1ère ST2S ; 1 Terminale ST2S.
2013-2014 : CAD2 (contractuelle-admissible) : 1 2nde en biotechnologies ; 1 1ère ST2S.

Cicyle
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: mutations : un rapport veut "caler le mouvement du second degré sur celui du premier"

Message par Leclochard le Lun 21 Déc 2015 - 14:22

@Marcel Khrouchtchev a écrit:
@Leclochard a écrit:
@Marcel Khrouchtchev a écrit:
@Leclochard a écrit:On pourrait tirer la même conclusion concernant le système de santé: "il ne fonctionne pas du tout. La preuve: on est mieux soigné à Paris qu'à Limoges. Il y a beaucoup plus de médecins spécialisés à Nice que dans la Creuse.."

Ben oui, notre système de santé ne fonctionne pas du tout.

On arrive quand même à prolonger des vies, rassure-moi. Razz

Si c'est seulement à cela que ça se mesure, tu verras que ça ne durera pas.

Qu'est-ce qui ne durera pas ? Je suis relativement pessimiste mais objectivement s'il y a un domaine où les progrès ont été incessants, c'est la médecine.

On peut raisonner autrement:
un système plus égalitaire mais moins efficace serait-il préférable ou plus satisfaisant ?

_________________
Quelqu'un s'assoit à l'ombre aujourd'hui parce que quelqu'un d'autre a planté un arbre il y a longtemps. (W.B)

Leclochard
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: mutations : un rapport veut "caler le mouvement du second degré sur celui du premier"

Message par Leclochard le Lun 21 Déc 2015 - 14:25

@Cicyle a écrit:
@Marcel Khrouchtchev a écrit:
@Leclochard a écrit:On pourrait tirer la même conclusion concernant le système de santé: "il ne fonctionne pas du tout. La preuve: on est mieux soigné à Paris qu'à Limoges. Il y a beaucoup plus de médecins spécialisés à Nice que dans la Creuse.."

Ben oui, notre système de santé ne fonctionne pas du tout.
Tout à fait d'accord ! Quand il faut 6 mois (parfois plus) pour un rdv chez un ophtalmo ou un gynécologue, alors qu'à d'autres endroits, on en a beaucoup plus rapidement, je n'appelle pas ça un système de santé qui fonctionne...

C'est un problème et à titre personnel, je trouve absurde que les médecins puissent s'installer où ils veulent alors qu'ils vivent du système de santé public.

_________________
Quelqu'un s'assoit à l'ombre aujourd'hui parce que quelqu'un d'autre a planté un arbre il y a longtemps. (W.B)

Leclochard
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: mutations : un rapport veut "caler le mouvement du second degré sur celui du premier"

Message par Cicyle le Lun 21 Déc 2015 - 14:29

@Leclochard a écrit:
@Marcel Khrouchtchev a écrit:
@Leclochard a écrit:
@Marcel Khrouchtchev a écrit:

Ben oui, notre système de santé ne fonctionne pas du tout.

On arrive quand même à prolonger des vies, rassure-moi. Razz

Si c'est seulement à cela que ça se mesure, tu verras que ça ne durera pas.

Qu'est-ce qui ne durera pas ? Je suis relativement pessimiste mais objectivement s'il y a un domaine où les progrès ont été incessants, c'est la médecine.
HS : Je pense comme MK, que l'espérance de vie va cesser d'augmenter (voire diminuer) comme c'est le cas aux Etat-Unis, mais il n'y a pas que la répartition des médecins qui est en jeu, pour le coup. Le truc c'est que notre mode de vie est nocif et que la médecine n'évolue pas assez vite pour le compenser. Fin du HS.

_________________
2016-2017 : Re-bouche-trous.  Lycée 1 : 1ère ST2S, 2nde santé social, 2nde AP ; Lycée 2 : Tale STL en CBSV, 2nde en EDE biotechnologies (x3 cafe ).
2015-2016 : Bouche-trous ! Mais seulement 1ère et TSTL ---> mi-temps.
2014-2015 : Stagiaire 18h : 1 2nde biotechno ; 1 1ère ST2S ; 1 Terminale ST2S.
2013-2014 : CAD2 (contractuelle-admissible) : 1 2nde en biotechnologies ; 1 1ère ST2S.

Cicyle
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: mutations : un rapport veut "caler le mouvement du second degré sur celui du premier"

Message par Caspar Goodwood le Lun 21 Déc 2015 - 14:35

@Cicyle a écrit:
@Leclochard a écrit:
@Marcel Khrouchtchev a écrit:
@Leclochard a écrit:

On arrive quand même à prolonger des vies, rassure-moi. Razz

Si c'est seulement à cela que ça se mesure, tu verras que ça ne durera pas.

Qu'est-ce qui ne durera pas ? Je suis relativement pessimiste mais objectivement s'il y a un domaine où les progrès ont été incessants, c'est la médecine.
HS : Je pense comme MK, que l'espérance de vie va cesser d'augmenter (voire diminuer) comme c'est le cas aux Etat-Unis, mais il n'y a pas que la répartition des médecins qui est en jeu, pour le coup. Le truc c'est que notre mode de vie est nocif et que la médecine n'évolue pas assez vite pour le compenser. Fin du HS.

Le mode de vie des temps passés n'était pas spécialement formidable non plus (pas d'antibiotiques, très forte mortalité infantile, pas d'anesthésie...), n'idéalisons pas le passé.

Caspar Goodwood
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: mutations : un rapport veut "caler le mouvement du second degré sur celui du premier"

Message par InvitéeD2 le Lun 21 Déc 2015 - 14:38

@Marcel Khrouchtchev a écrit:
Dalathée2 a écrit:
@Marcel Khrouchtchev a écrit:Bref, encore une idée à la con, et la porte ouverte à la régionalisation du recrutement, avec toutes les catastrophes qui vont avec et que l'on observe chez les PE.
Lesquelles, justement ? N'ayant aucun PE dans mon entourage, je suis très peu informée.

Sinon, le problème dans le 93, ce n'est pas le système de recrutement, ce sont les conditions de travail qui font que personne ne veut aller y enseigner. Le système actuel n'est pas performant, un système académique ne le serait pas plus.
Mais on propose pourtant d'adapter cela dans le secondaire...
Tu ne réponds pas à ma question. Smile Sans rien connaître du mouvement chez les PE (c'est pour cela que je demande des précisions, si tu en as), j'ai l'impression que passer à un recrutement académique pour les PLC permettrait aux gens de choisir la région dans laquelle ils s'installent et/ou de rester à proximité de leurs familles, amis, conjoint. Je trouve que cela serait plus humain que le système actuel, qui favorise la frustration, le sentiment d'isolement, de découragement, et contribue à rendre difficile l'entrée dans le métier.

Alors certes, passer d'un mouvement national à un mouvement académique ne résoudrait pas le problème d'académies comme Créteil, mais je soutiens que résoudre durablement ces problèmes de recrutement ne passe pas par un changement des modalités d'affectation et de mutation.

@PauvreYorick a écrit:Pas de bras, pas de chocolat professeur

De quoi ça s'agit ? Razz

InvitéeD2
Expert


Revenir en haut Aller en bas

Re: mutations : un rapport veut "caler le mouvement du second degré sur celui du premier"

Message par Cicyle le Lun 21 Déc 2015 - 14:49

@Caspar Goodwood a écrit:
@Cicyle a écrit:
@Leclochard a écrit:
@Marcel Khrouchtchev a écrit:

Si c'est seulement à cela que ça se mesure, tu verras que ça ne durera pas.

Qu'est-ce qui ne durera pas ? Je suis relativement pessimiste mais objectivement s'il y a un domaine où les progrès ont été incessants, c'est la médecine.
HS : Je pense comme MK, que l'espérance de vie va cesser d'augmenter (voire diminuer) comme c'est le cas aux Etat-Unis, mais il n'y a pas que la répartition des médecins qui est en jeu, pour le coup. Le truc c'est que notre mode de vie est nocif et que la médecine n'évolue pas assez vite pour le compenser. Fin du HS.

Le mode de vie des temps passés n'était pas spécialement formidable non plus (pas d'antibiotiques, très forte mortalité infantile, pas d'anesthésie...), n'idéalisons pas le passé.
Je n'ai jamais dit ça... J'ai seulement dit que l'espérance de vie a commencé à diminuer aux Etats-Unis et que nos modes de vie y contribuent (ça et les inégalités d'accès aux soins). La plupart des spécialistes pensent que c'est également ce qui va se produire en France (mais avec un peu de chance, on y échappera peut-être ! )

_________________
2016-2017 : Re-bouche-trous.  Lycée 1 : 1ère ST2S, 2nde santé social, 2nde AP ; Lycée 2 : Tale STL en CBSV, 2nde en EDE biotechnologies (x3 cafe ).
2015-2016 : Bouche-trous ! Mais seulement 1ère et TSTL ---> mi-temps.
2014-2015 : Stagiaire 18h : 1 2nde biotechno ; 1 1ère ST2S ; 1 Terminale ST2S.
2013-2014 : CAD2 (contractuelle-admissible) : 1 2nde en biotechnologies ; 1 1ère ST2S.

Cicyle
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: mutations : un rapport veut "caler le mouvement du second degré sur celui du premier"

Message par Cicyle le Lun 21 Déc 2015 - 14:56

Dalathée2 a écrit:
@Marcel Khrouchtchev a écrit:
Dalathée2 a écrit:
@Marcel Khrouchtchev a écrit:Bref, encore une idée à la con, et la porte ouverte à la régionalisation du recrutement, avec toutes les catastrophes qui vont avec et que l'on observe chez les PE.
Lesquelles, justement ? N'ayant aucun PE dans mon entourage, je suis très peu informée.

Sinon, le problème dans le 93, ce n'est pas le système de recrutement, ce sont les conditions de travail qui font que personne ne veut aller y enseigner. Le système actuel n'est pas performant, un système académique ne le serait pas plus.
Mais on propose pourtant d'adapter cela dans le secondaire...
Tu ne réponds pas à ma question. Smile Sans rien connaître du mouvement chez les PE (c'est pour cela que je demande des précisions, si tu en as), j'ai l'impression que passer à un recrutement académique pour les PLC permettrait aux gens de choisir la région dans laquelle ils s'installent et/ou de rester à proximité de leurs familles, amis, conjoint. Je trouve que cela serait plus humain que le système actuel, qui favorise la frustration, le sentiment d'isolement, de découragement, et contribue à rendre difficile l'entrée dans le métier.

Alors certes, passer d'un mouvement national à un mouvement académique ne résoudrait pas le problème d'académies comme Créteil, mais je soutiens que résoudre durablement ces problèmes de recrutement ne passe pas par un changement des modalités d'affectation et de mutation.
Je n'ose pas m'auto-citer Razz , mais déjà, il y a le problème des "petites" matières dont je parlais plus haut. Et finalement, c'est un grand nombre de matières qui sont dans cette situation (pas de préparation aux concours dans toutes les acacadémies donc très peu/pas d'admis dans certaines académies et pas de formation ESPE pour les stagiaires admis).
Pour ce qui est du niveau, il faudrait en effet, fortement inciter les enseignants à passer le concours dans des académies réputées difficiles (incitation financière ? ) pour éviter la différence de niveau qu'on voit chez les PE.

_________________
2016-2017 : Re-bouche-trous.  Lycée 1 : 1ère ST2S, 2nde santé social, 2nde AP ; Lycée 2 : Tale STL en CBSV, 2nde en EDE biotechnologies (x3 cafe ).
2015-2016 : Bouche-trous ! Mais seulement 1ère et TSTL ---> mi-temps.
2014-2015 : Stagiaire 18h : 1 2nde biotechno ; 1 1ère ST2S ; 1 Terminale ST2S.
2013-2014 : CAD2 (contractuelle-admissible) : 1 2nde en biotechnologies ; 1 1ère ST2S.

Cicyle
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: mutations : un rapport veut "caler le mouvement du second degré sur celui du premier"

Message par InvitéeD2 le Lun 21 Déc 2015 - 15:12

@Cicyle a écrit:il y a le problème des "petites" matières dont je parlais plus haut. Et finalement, c'est un grand nombre de matières qui sont dans cette situation (pas de préparation aux concours dans toutes les acacadémies donc très peu/pas d'admis dans certaines académies et pas de formation ESPE pour les stagiaires admis).
Mais, actuellement, pour ces "petites" matières, les stagiaires et les néotitulaires qui passent le concours dans une académie où il n'y a pas de postes sont de toutes façons envoyés dans des académies dans lesquelles il y a plusieurs postes vacants, n'est-ce pas ? Avec un recrutement académique, la situation serait la même : les candidats iraient passer leurs concours dans une autre académie pour s'y installer ensuite.

Il n'y aurait, pour ces "petites" matières, pas de différence flagrante avec le système national (actuel). En revanche, j'ai l'impression que cela ferait une vraie différence pour les autres "grosses" matières. Smile

Cela étant, comme je suis loin d'être au fait des réalités des mouvements pour les PE et pour les autres matières que les lettres modernes, j'accepte volontiers qu'on me démontre mon erreur, si j'en commets une. Smile

InvitéeD2
Expert


Revenir en haut Aller en bas

Re: mutations : un rapport veut "caler le mouvement du second degré sur celui du premier"

Message par Cicyle le Lun 21 Déc 2015 - 15:22

Dalathée2 a écrit:
@Cicyle a écrit:il y a le problème des "petites" matières dont je parlais plus haut. Et finalement, c'est un grand nombre de matières qui sont dans cette situation (pas de préparation aux concours dans toutes les acacadémies donc très peu/pas d'admis dans certaines académies et pas de formation ESPE pour les stagiaires admis).
Mais, actuellement, pour ces "petites" matières, les stagiaires et les néotitulaires qui passent le concours dans une académie où il n'y a pas de postes sont de toutes façons envoyés dans des académies dans lesquelles il y a plusieurs postes vacants, n'est-ce pas ? Avec un recrutement académique, la situation serait la même : les candidats iraient passer leurs concours dans une autre académie pour s'y installer ensuite.

Il n'y aurait, pour ces "petites" matières, pas de différence flagrante avec le système national (actuel). En revanche, j'ai l'impression que cela ferait une vraie différence pour les autres "grosses" matières. Smile

Cela étant, comme je suis loin d'être au fait des réalités des mouvements pour les PE et pour les autres matières que les lettres modernes, j'accepte volontiers qu'on me démontre mon erreur, si j'en commets une. Smile
C'est bête à dire, mais je pense que ça freinerait un peu plus le recrutement... J'ai accepté de muter, mais je ne sais pas si j'aurais volontairement passé le concours dans l'académie d'Amiens (je sais c'est débile...).
Et puis je crois savoir que le mouvement pour changer d'académie est particulièrement bloqué chez les PE (puisque les postes sont pourvus par le concours dans les académies où le recrutement se fait bien). Donc ça risquerait de bloquer (encore plus) le mouvement dans les "grosses" disciplines.
Ceci dit, passé le frein psychologique dont je parlais plus haut, pour les "petites" disciplines, on peut imaginer de n'organiser le concours que dans les quelques académies capables de former les stagiaires puis de faire muter les titulaires pour rejoindre les académies où il n'y a pas de formation. En fait, pour nous (petites disciplines), ça ne changerait rien... Razz Oui, bon, je réfléchis en écrivant !

_________________
2016-2017 : Re-bouche-trous.  Lycée 1 : 1ère ST2S, 2nde santé social, 2nde AP ; Lycée 2 : Tale STL en CBSV, 2nde en EDE biotechnologies (x3 cafe ).
2015-2016 : Bouche-trous ! Mais seulement 1ère et TSTL ---> mi-temps.
2014-2015 : Stagiaire 18h : 1 2nde biotechno ; 1 1ère ST2S ; 1 Terminale ST2S.
2013-2014 : CAD2 (contractuelle-admissible) : 1 2nde en biotechnologies ; 1 1ère ST2S.

Cicyle
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: mutations : un rapport veut "caler le mouvement du second degré sur celui du premier"

Message par Reine Margot le Lun 21 Déc 2015 - 15:29

Dalathée2 a écrit:
@Marcel Khrouchtchev a écrit:Bref, encore une idée à la con, et la porte ouverte à la régionalisation du recrutement, avec toutes les catastrophes qui vont avec et que l'on observe chez les PE.
Lesquelles, justement ? N'ayant aucun PE dans mon entourage, je suis très peu informée.

Sinon, le problème dans le 93, ce n'est pas le système de recrutement, ce sont les conditions de travail qui font que personne ne veut aller y enseigner. Le système actuel n'est pas performant, un système académique ne le serait pas plus.

Pour avoir connu étudiante des gens qui le passaient, il est plus facile d'obtenir le concours dans l'académie de Créteil ou Versailles qu'à Rennes, par exemple. Les conditions de travail font effectivement que peu de gens veulent y aller, mais ça a aussi des conséquences sur le niveau de recrutement.

_________________
1 enseignant molesté, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
2 enseignants molestés, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
150 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
151 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
………………………………
[la progression arithmétique se poursuit en série]
…………………………………..
156 879 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
156 880 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société. »

Reine Margot
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: mutations : un rapport veut "caler le mouvement du second degré sur celui du premier"

Message par auléric le Lun 21 Déc 2015 - 15:36

Dalathée , je ne suis pas spécialiste et j'ignore comment cela se passe précisément en secondaire (donc difficile de pointer les différences) mais en gros voilà comment cela se passe dans le premier degré.
Si tu souhaites changer de département tu dois demander un ineat pour rentrer dans un nouveau département ... mais même si on te l'accorde , encore faut-il obtenir ton exeat pour avoir le droit de postuler dans le nouveau département.
Et si tu es comme moi dans un département déficitaire, il te faudra cumuler plusieurs années de séparation et une priorité médicale pour espérer en bénéficier.
Tous mes collègues ayant demandé un simple suivi de conjoint suite à mutation de ces derniers (pas de mutation pour rentrer "chez eux" ... que des trucs contraints) ont dû finir soit en célibat géographique soit en disponibilité . (une collègue dont le mari était également PE a mis 7 ans pour obtenir que ineat et exeat concordent la même année et ainsi obtenir enfin sa mutation pour notre département)

Et les quelques collègues que nous avons reçu dans le sens inverse n'ont obtenu que des postes de compléments de service (les PES a 50% ayant fait que chez nous , on a fractionné des postes pleins pour les affecter) ou de BD . Et de nombreux collègues n'ont rien obtenu au mouvement qui chez nous, devrait plutôt s'appeler immobilisme . La réforme des rythmes a encore accentué le problème car les différences d'horaires / de relation avec la mairie et le périsco font que quand tu es dans une ville qui fonctionne à peu près et que tu as un poste fixe (denrée rare)  tu réfléchis à 2 fois avant de faire une demande de mouvement.

auléric
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: mutations : un rapport veut "caler le mouvement du second degré sur celui du premier"

Message par PauvreYorick le Lun 21 Déc 2015 - 16:22

Dalathée2 a écrit:
@PauvreYorick a écrit:Pas de bras, pas de chocolat professeur

De quoi ça s'agit ? Razz
Bah, vous n'avez pas de profs? fallait être attractifs. Smile

_________________
DISCUSSION, n. A method of confirming others in their errors.


PauvreYorick
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: mutations : un rapport veut "caler le mouvement du second degré sur celui du premier"

Message par Caspar Goodwood le Lun 21 Déc 2015 - 17:31

@Cicyle a écrit:
Dalathée2 a écrit:
@Cicyle a écrit:il y a le problème des "petites" matières dont je parlais plus haut. Et finalement, c'est un grand nombre de matières qui sont dans cette situation (pas de préparation aux concours dans toutes les acacadémies donc très peu/pas d'admis dans certaines académies et pas de formation ESPE pour les stagiaires admis).
Mais, actuellement, pour ces "petites" matières, les stagiaires et les néotitulaires qui passent le concours dans une académie où il n'y a pas de postes sont de toutes façons envoyés dans des académies dans lesquelles il y a plusieurs postes vacants, n'est-ce pas ? Avec un recrutement académique, la situation serait la même : les candidats iraient passer leurs concours dans une autre académie pour s'y installer ensuite.

Il n'y aurait, pour ces "petites" matières, pas de différence flagrante avec le système national (actuel). En revanche, j'ai l'impression que cela ferait une vraie différence pour les autres "grosses" matières. Smile

Cela étant, comme je suis loin d'être au fait des réalités des mouvements pour les PE et pour les autres matières que les lettres modernes, j'accepte volontiers qu'on me démontre mon erreur, si j'en commets une. Smile
C'est bête à dire, mais je pense que ça freinerait un peu plus le recrutement... J'ai accepté de muter, mais je ne sais pas si j'aurais volontairement passé le concours dans l'académie d'Amiens (je sais c'est débile...).
Et puis je crois savoir que le mouvement pour changer d'académie est particulièrement bloqué chez les PE (puisque les postes sont pourvus par le concours dans les académies où le recrutement se fait bien). Donc ça risquerait de bloquer (encore plus) le mouvement dans les "grosses" disciplines.
Ceci dit, passé le frein psychologique dont je parlais plus haut, pour les "petites" disciplines, on peut imaginer de n'organiser le concours que dans les quelques académies capables de former les stagiaires puis de faire muter les titulaires pour rejoindre les académies où il n'y a pas de formation. En fait, pour nous (petites disciplines), ça ne changerait rien... Razz Oui, bon, je réfléchis en écrivant !

C'est en effet là le nœud du problème, il est difficile de comparer le mouvement des PE (multidisciplinaires) et les PLC qui n'enseignent qu'une ou deux disciplines.

Caspar Goodwood
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: mutations : un rapport veut "caler le mouvement du second degré sur celui du premier"

Message par Daphné le Lun 21 Déc 2015 - 17:46

Personnellement, je n'aurais jamais passé un concours régional /  académique / départemental, qu'il soit de l'EN ou de toute autre branche.
J'ai choisi de devenir professeur et non pas instit comme on disait de mon temps pour pouvoir muter et exercer sur tout le territoire.
Je trouve cette mesure idiote, pour les raisons qui ont été soulevées. Si des collègues veulent rester sur place ils peuvent passer le concours de PE et bifurquer ensuite dans le second degré s'ils se lassent du premier degré, ce que je peux comprendre.
Mais laissez nous notre mouvement national; de plus en plus de métiers demandent de bouger, on demande aux gens de plus en plus de mobilité professionnelle et dans 'EN on nous supprimerait cette mobilité ??

On peut avoir besoin de suivre un conjoint, changer de région.........

Daphné
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 3 Précédent  1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum