Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
Rendash
Bon génie

Re: La condescendance pyramidale

par Rendash le Mer 30 Déc 2015 - 1:38
@PabloPE a écrit:
On est bien d'accord, le profil est important, je ne débattrai jamais sur la Littérature avec un prof de LC ni sur la Philo avec toi Laughing  
Et comme ma spécialisation universitaire est très très marginale ici dans l'idéal je ne devrais jamais débattre avec qui que ce soit, d'ailleurs je fuis tous les fils disciplinaires et me garde bien de rentrer dans des détails techniques Laughing . Mais là on est sur un fil généraliste où on est supposés débattre de la profession dans son ensemble. On est donc tous légitimes non? C'est en ça que certaines critiques à l'égard de Sebiseb m'ont un peu décontenancée (même si ses propos aussi bref) parce que au final vues de l'extérieur elles lui donnent entièrement raison sur le fond, les profs de LP ne sont pas autant considérés qu'ils le devraient par l'ensemble de la profession. Wink

C'est là que je suis en désaccord avec toi. Les propos de sebiseb ne sont pas considérés parce qu'ils sont ineptes, non parce qu'il est PLP. Lorsque Jacq ou Cath s'expriment, je les lis attentivement, parce que leurs propos sont pertinents. Cependant, lorsque Cath dit une connerie (l'idée des Néos stars, donc), tous pertinents que puissent être ses propos par ailleurs, je relève une connerie. Son statut, je m'en fous.

@PabloPE a écrit:

J'ai dit amis au sens où je croyais que ... comme tu disais connaître leur cursus ... bref j'ai juste dit ça pour ne pas encore les citer  Laughing
Quant au haut rang oui tu l'illustres toi même dans ton premier paragraphe, on connait mieux ceux qui postent le plus donc ça les "légitime"

Sur ma dernière phrase je vous parle d'un temps très ancien où les PE étaient encore très nombreux sur néo mais pas pour autant forcément légitimés  

Je connais de leur cursus ce qu'ils ont pu en dévoiler sur néo, disais-je, rien de plus. Je n'ai pas cet honneur Razz
La quantité de posts joue certainement, oui : on connaît mieux ceux qui postent beaucoup, logique. Mais la quantité n'est pas tout : à force, on sait qui maîtrise quel sujet, non? Véronique Marchais, je ne la vois pas poster tant que ça, et pourtant...


Dernière édition par Rendash le Mer 30 Déc 2015 - 1:41, édité 1 fois
avatar
RogerMartin
Empereur

Re: La condescendance pyramidale

par RogerMartin le Mer 30 Déc 2015 - 1:39
@PabloPE a écrit:
PauvreYorick a écrit:@PabloPE, je pense que c'est pour tout le monde pareil et c'est pourquoi je vais me prendre moi-même comme exemple : quand ça discute de sujets que je maîtrise, je n'ai pas besoin de connaître les intervenants ni d'avoir accès à leur CV pour suivre la conversation ni pour faire le tri entre ceux qui savent de quoi ils causent et ceux qui le savent un peu moins.

En revanche, s'il s'agit de sujets que je maîtrise mal, souvent je m'accroche à ce genre de repères. C'est malheureux, en un sens : l'idéal serait bien sûr de pouvoir se passer toujours et partout de l'argument d'autorité.
On est bien d'accord, le profil est important, je ne débattrai jamais sur la Littérature avec un prof de LC ni sur la Philo avec toi Laughing  
Et comme ma spécialisation universitaire est très très marginale ici dans l'idéal je ne devrais jamais débattre avec qui que ce soit, d'ailleurs je fuis tous les fils disciplinaires et me garde bien de rentrer dans des détails techniques Laughing . Mais là on est sur un fil généraliste où on est supposés débattre de la profession dans son ensemble. On est donc tous légitimes non? C'est en ça que certaines critiques à l'égard de Sebiseb m'ont un peu décontenancée (même si ses propos aussi bref) parce que au final vues de l'extérieur elles lui donnent entièrement raison sur le fond, les profs de LP ne sont pas autant considérés qu'ils le devraient par l'ensemble de la profession. Wink
Je ne suis pas d'accord: je considère a priori les profs de LP comme légitimes, mais quand un prof de LP dit des kh*, ce sont des kh* et j'en tire les conséquences qui s'imposent.

_________________
Yo, salut ma bande ! disait toujours le Samouraï.
I I love you User5899.
User 17706 s'est retiré à Helsingør. Sad
Strange how paranoia can link up with reality now and then.
avatar
Provence
Enchanteur

Re: La condescendance pyramidale

par Provence le Mer 30 Déc 2015 - 1:40
@PabloPE a écrit:C'est en ça que certaines critiques à l'égard de Sebiseb m'ont un peu décontenancée (même si ses propos aussi bref) parce que au final vues de l'extérieur elles lui donnent entièrement raison sur le fond, les profs de LP ne sont pas autant considérés qu'ils le devraient par l'ensemble de la profession. Wink
Mais justement, nous débattons en tant qu'individus. Je pense que c'est le contenu de ses interventions et non son statut de PLP qui lui valent ces critiques.
User17706
Enchanteur

Re: La condescendance pyramidale

par User17706 le Mer 30 Déc 2015 - 1:42
@PabloPE a écrit:
PauvreYorick a écrit:@PabloPE, je pense que c'est pour tout le monde pareil et c'est pourquoi je vais me prendre moi-même comme exemple : quand ça discute de sujets que je maîtrise, je n'ai pas besoin de connaître les intervenants ni d'avoir accès à leur CV pour suivre la conversation ni pour faire le tri entre ceux qui savent de quoi ils causent et ceux qui le savent un peu moins.

En revanche, s'il s'agit de sujets que je maîtrise mal, souvent je m'accroche à ce genre de repères. C'est malheureux, en un sens : l'idéal serait bien sûr de pouvoir se passer toujours et partout de l'argument d'autorité.
On est bien d'accord, le profil est important, je ne débattrai jamais sur la Littérature avec un prof de LC ni sur la Philo avec toi Laughing  
Et comme ma spécialisation universitaire est très très marginale ici dans l'idéal je ne devrais jamais débattre avec qui que ce soit, d'ailleurs je fuis tous les fils disciplinaires et me garde bien de rentrer dans des détails techniques Laughing . Mais là on est sur un fil généraliste où on est supposés débattre de la profession dans son ensemble. On est donc tous légitimes non? C'est en ça que certaines critiques à l'égard de Sebiseb m'ont un peu décontenancée (même si ses propos aussi bref) parce que au final vues de l'extérieur elles lui donnent entièrement raison sur le fond, les profs de LP ne sont pas autant considérés qu'ils le devraient par l'ensemble de la profession. Wink
Je n'avais en tête, en faisant les remarques plus haut, que la partie sur logique / grammaire / mathématiques / algorithmique / linguistique, bien entortillée et très très allusive de bout en bout ─ pour ce qui est du sujet principal du fil (la condescendance), évidemment je ne vois pas pourquoi un quelconque agent de l'ÉducNat serait plus légitime qu'un autre pour en parler, on est bien d'accord là-dessus.

Après, je n'ai pas lu le fil assez attentivement pour me faire une opinion sur la grosseur relative des préjugés des uns et des autres envers les autres et les uns, et j'ai l'impression qu'à peu près tout le monde ─ peut-être pas à dose égale ─ s'en est pris plein la tronche Very Happy

_________________
'Tis a blushing, shamefaced spirit that mutinies in a man’s bosom. It fills a man full of obstacles. It made me once restore a purse of gold that by chance I found. It beggars any man that keeps it. It is turned out of towns and cities for a dangerous thing, and every man that means to live well endeavors to trust to himself and live without it.
____________

When everybody is swept away unthinkingly by what everybody else does and believes in, those who think are drawn out of hiding because their refusal to join is conspicuous and thereby becomes a kind of action.
avatar
Rendash
Bon génie

Re: La condescendance pyramidale

par Rendash le Mer 30 Déc 2015 - 1:42
@RogerMartin a écrit:je considère a priori les profs de LP comme légitimes, mais quand un prof de LP dit des kh*, ce sont des kh* et j'en tire les conséquences qui s'imposent.

@Provence a écrit: Je pense que c'est le contenu de ses interventions et non son statut de PLP qui lui valent ces critiques.

Merci.

_________________



"Ce serait un bien bel homme s’il n’était pas laid ; il est grand, bâti en Hercule, mais a un teint africain ; des yeux vifs, pleins d’esprit à la vérité, mais qui annoncent toujours la susceptibilité, l’inquiétude ou la rancune, lui donnent un peu l’air féroce, plus facile à être mis en colère qu’en gaieté. Il rit peu, mais il fait rire. [...] Il est sensible et reconnaissant ; mais pour peu qu’on lui déplaise, il est méchant, hargneux et détestable."
User5899
Dieu de l'Olympe

Re: La condescendance pyramidale

par User5899 le Mer 30 Déc 2015 - 1:42
@PabloPE a écrit:En tant que PE je ne suis spécialiste de RIEN (même pas de cambouis Razz ) et du coup ça me rend moins légitime que la totalité des PLC et des PLP  
Ah non, ma chère, certainement pas, et vous auriez tort. Vous êtes spécialiste de l'enseignement de bases en béton aux enfants de France, et notamment de l'enseignement de la lecture et de l'écriture. Sans vous, personne ne fait plus rien. On ne vous célèbre pas suffisamment, c'est vrai, et la veulerie d'une partie de votre corps devant les âneries monumentales de vos IEN vous rabaisse souvent, c'est vrai aussi, mais la population est derrière vous dans son écrasante majorité et désespère seulement que parfois, vous fassiez désormais des fautes dans le cahier du jour, chose impensable jadis ! Evil or Very Mad
User5899
Dieu de l'Olympe

Re: La condescendance pyramidale

par User5899 le Mer 30 Déc 2015 - 1:47
@sebiseb a écrit:
@Rendash a écrit:
"Je signalais que sebiseb ne pouvait pas savoir "  Wink  Je portais donc ce fait à son attention, précisément. Je ne connais pas RogerMartin, ni DesolationRow, autrement que par leurs posts sur Néo, je n'ai même jamais échangé le moindre Mp avec eux.
Parce que toi tu sais ce que je ne sais pas ??? Y-a-t-il un sujet sur lequel tu m'accordes de l'expertise ??? Je crois surtout que je paie de contredire les opposants à la réforme du collège.
D'abord, c'est gratuit, tu ne paies rien. Ensuite, il faut te remercier : il y a probablement parmi ceux qui ont lu ce fil quelques favorables à la réforme qui, grâce à toi, ne le sont plus.
avatar
sebiseb
Niveau 9

Re: La condescendance pyramidale

par sebiseb le Mer 30 Déc 2015 - 1:48
Cripure a écrit:
Oui, vous avez su supprimer le seul aspect formateur de ce genre d'exercice.
Vous expliquerez ça à mon inspecteur sans qu'il dégrade trop ma note ...
Je ne réduit pas ma spécialité à l'utile, mais votre point de vue se limite à la rigueur qu'impose l'exercice. Vous oubliez qu'il vise surtout à conceptualiser un objet dans l'espace à partir de sa représentation plane (un écran d'ordinateur étant lui aussi plan). Ajoutez à cela qu'il faut entrevoir les possibilités de mouvements et les résistances de certains éléments sur une représentation statique et vous comprendrez que les outils modernes sont d'une grande utilitée pédagogique.
Pour le reste NO COMMENT - si vous vous sentez mieux après avoir dénigré les autres je suis heureux de vous avoir rendu service.

_________________
sebiseb ...pour une école "vraiment" libre !
avatar
PabloPE
Érudit

Re: La condescendance pyramidale

par PabloPE le Mer 30 Déc 2015 - 1:50
@Rendash a écrit:

C'est là que je suis en désaccord avec toi. Les propos de sebiseb ne sont pas considérés parce qu'ils sont ineptes, non parce qu'il est PLP. Lorsque Jacq ou Cath s'expriment, je les lis attentivement, parce que leurs propos sont pertinents. Cependant, lorsque Cath dit une connerie (l'idée des Néos stars, donc), tous pertinents que puissent être ses propos par ailleurs, je relève une connerie. Son statut, je m'en fous.

Ah mais je ne nie pas que ses propos ne méritaient pas la contradiction hein, juste que certains "arguments" à son encontre m'ont paru très condescendants Wink
@Rendash a écrit:


Je connais de leur cursus ce qu'ils ont pu en dévoiler sur néo, disais-je, rien de plus. Je n'ai pas cet honneur Razz
La quantité de posts joue certainement, oui : on connaît mieux ceux qui postent beaucoup, logique. Mais la quantité n'est pas tout : à force, on sait qui maîtrise quel sujet, non? Véronique Marchais, je ne la vois pas poster tant que ça, et pourtant...
Non elle ne poste pas tant que ça mais bon c'est Véronique Marchais quoi .. tous les profs de français ont au moins une fois entendu son nom Laughing

_________________
http://www.villeseducatrices.fr/ressources/page/Appel_de_Bobigny_et_textes_complementaires.pdf




"Et moi qui
me croyais tranquille pour un bout de temps avec mon chat brun."
avatar
Audrey
Oracle

Re: La condescendance pyramidale

par Audrey le Mer 30 Déc 2015 - 1:52
@Lenagcn a écrit:Audrey: je t'attends dans ma classe, le jour où Cocotte fait sa crise d'asthme. Je te laisse la place.

Une crise d'asthme, ça n'est pas salissant, c'est déjà ça, car de toute façon, c'est help yourself sans matériel (la dame de ménage met tout sous clé, et arrive à 16h).
Lorsque Cocotte fait sa crise, tu dois aller chercher la mallette de PAI, laissant les 29 + Cocotte le temps de l'AR.
Tu lui administres les soins pendant que tu cornaques les autres, qu'ils se concentrent sur ce qu'ils ont à faire et pas autre chose (génial en début de séance...) . Tu fais ce que tu peux pour tranquilliser Cocotte sans être vraiment disponible pour elle or le stress entretient la chose chez elle.
Ca passe, ouf (sinon, il faut appeler le 112 depuis le portable d'un élève, le tien est déchargé - enfin le mien, c'est régulier... - ).
Tu l'installes au mieux dans un siège, et tu la surveilles du coin de l’œil pendant que tu reprends les 29 autres.
A la récré, il faudra laisser les élèves sans surveillance dans la cour... pour téléphoner aux parents, pour les prévenir.


En élémentaire, nous sommes seul(e)s avec 25-30 élèves.
Il n'y a pas d'adulte sans charge d'élèves.

Alors qu'à l'occasion d'une sortie ou activité hors les murs (cf profs d'EPS) , il y ait un accident à gérer, c'est mémorable (et tu as été gâtée! affraid  ) , mais cela ne pend au nez quasi qu'à ces occasions-là de devoir tout gérer de A à Z (à part le vendredi de 16 à 17h bien sûr).

Parce que tu crois qu'il y a toujours un adulte sans charge d'élève présent au collège? Détrompe-toi. Viens dans mon collège, tu seras surprise. Je passe régulièrement des journées sans infirmière (elle n'est là que un jour et demi par semaine), sans chef ni adjointe ni CPE (et c'est un gros problème, on est d'accord, mais une réalité: les chefs sont souvent de sortie, très officiellement). J'ai dû gérer une crise d'épilepsie (sur le coup, l'élève n'ayant pas d'antécédent, on ne savait pas que c'était de l'épilepsie, pas de PAI, donc) dans ma classe l'an dernier, avec un infirmière qui, par chance était là, mais n'était pas proche de moi à ce moment. Le temps qu'elle arrive (mon bahut est grand), j'ai dû faire tout pareil que toi, et gérer la crise de panique de certains élèves autour qui voyaient leur copain "en train de mourir", tout en sécurisant l'élève, et en cherchant un téléphone vu que, fait unique, j'avais oublié le mien chez moi, en prenant le pouls du gosse, en lui parlant pour le rassurer même si je n'avais aucune certitude sur son niveau de conscience... l'infirmière est arrivée à la fin de la crise de convulsion, là, je lui ai passé le téléphone enfin emprunté auprès d'un élève d'une autre classe, lui ai transmis mes infos, pouls, durée de la crise, description des convulsions, de l'état de conscience, et les pompiers sont arrivés peu après...
Au final, oui, j'ai géré seule le "pire" de l'incident.

Alors ton couplet sur le "viens gérer la crise d'asthme de Bidule", je m'en passe... merci.
Vous n'avez pas le monopole de la solitude en moment de crise.
Si tu bossais en collège, tu saurais que ce que j'ai vécu, ça arrive souvent.
Ca va bien 5 minutes de parler de ce qu'on ne connaît pas en imaginant qu'on est seul à vivre certaines choses. Jamais je ne me permettrai de dire que je vis des choses que vous, PE, ne connaissez pas dans votre quotidien de prof.

_________________
B.V., aka Beuglato Vociferature,
Irae Laudatrix pour les cérémonies en son honneur,
Divinité Tarpéienne dont le culte subsiste en Bresse.
Elle protège les orateurs et les sophistes pro-Bayrou.
On peut invoquer sa fureur en lui sacrifiant des laitues vierges.
Identifiée à Boudicca, elle est représentée sur un char Clio orné de noeuds rouges en tulle.

Signez la pétition pour sauver les langues anciennes! Clic!
User5899
Dieu de l'Olympe

Re: La condescendance pyramidale

par User5899 le Mer 30 Déc 2015 - 1:52
@PabloPE a écrit:
PauvreYorick a écrit:@PabloPE, je pense que c'est pour tout le monde pareil et c'est pourquoi je vais me prendre moi-même comme exemple : quand ça discute de sujets que je maîtrise, je n'ai pas besoin de connaître les intervenants ni d'avoir accès à leur CV pour suivre la conversation ni pour faire le tri entre ceux qui savent de quoi ils causent et ceux qui le savent un peu moins.

En revanche, s'il s'agit de sujets que je maîtrise mal, souvent je m'accroche à ce genre de repères. C'est malheureux, en un sens : l'idéal serait bien sûr de pouvoir se passer toujours et partout de l'argument d'autorité.
On est bien d'accord, le profil est important, je ne débattrai jamais sur la Littérature avec un prof de LC ni sur la Philo avec toi Laughing  
Et comme ma spécialisation universitaire est très très marginale ici dans l'idéal je ne devrais jamais débattre avec qui que ce soit, d'ailleurs je fuis tous les fils disciplinaires et me garde bien de rentrer dans des détails techniques Laughing . Mais là on est sur un fil généraliste où on est supposés débattre de la profession dans son ensemble. On est donc tous légitimes non? C'est en ça que certaines critiques à l'égard de Sebiseb m'ont un peu décontenancée (même si ses propos aussi bref) parce que au final vues de l'extérieur elles lui donnent entièrement raison sur le fond, les profs de LP ne sont pas autant considérés qu'ils le devraient par l'ensemble de la profession. Wink
Personne n'a posé sur la table le problème qui peut causer ce constat : la société valorise le concepteur sur l'exécutant (à tort ou à raison, peu m'importe). L'école a été pensée sur ce modèle : elle sort l'enfant du monde du travail pour former à l'inutile (je force le trait, mais pour moi, c'est sa grandeur, ou peu s'en faut, et c'est au fond le sens de scholè). Les LP, eux, sont créés pour accueillir ceux qui ne peuvent pas suivre et leur apprendre un boulot : on est, excusez-moi, je ne vois pas d'autres mots, dans la déchéance.
Attention : je ne défends pas une thèse. Je cherche seulement à comprendre le constat que vous faites. Pourquoi les parents refusent-ils de prime abord une orientation vers des filières qui forment à un métier, métier qui, parfois/souvent, est plus rémunérateur qu'un emploi par exemple d'enseignant ? Pourquoi ?
avatar
Rendash
Bon génie

Re: La condescendance pyramidale

par Rendash le Mer 30 Déc 2015 - 1:53
@PabloPE a écrit:
Ah mais je ne nie pas que ses propos ne méritaient pas la contradiction hein, juste que certains "arguments" à son encontre m'ont paru très condescendants  Wink

Certes, mais pas en raison de son statut de PLP, juste à cause des conneries qu'il débite Razz



@PabloPE a écrit:
Non elle ne poste pas tant que ça mais bon c'est Véronique Marchais quoi .. tous les profs de français ont au moins une fois entendu son nom Laughing

...et donc, quand elle cause enseignement de la grammaire, on la ferme et on veneration , on est bien d'accord Razz

_________________



"Ce serait un bien bel homme s’il n’était pas laid ; il est grand, bâti en Hercule, mais a un teint africain ; des yeux vifs, pleins d’esprit à la vérité, mais qui annoncent toujours la susceptibilité, l’inquiétude ou la rancune, lui donnent un peu l’air féroce, plus facile à être mis en colère qu’en gaieté. Il rit peu, mais il fait rire. [...] Il est sensible et reconnaissant ; mais pour peu qu’on lui déplaise, il est méchant, hargneux et détestable."
User5899
Dieu de l'Olympe

Re: La condescendance pyramidale

par User5899 le Mer 30 Déc 2015 - 1:54
@Lenagcn a écrit:Audrey: je t'attends dans ma classe, le jour où Cocotte fait sa crise d'asthme. Je te laisse la place.

Une crise d'asthme, ça n'est pas salissant, c'est déjà ça, car de toute façon, c'est help yourself sans matériel (la dame de ménage met tout sous clé, et arrive à 16h).
Lorsque Cocotte fait sa crise, tu dois aller chercher la mallette de PAI, laissant les 29 + Cocotte le temps de l'AR.
Tu lui administres les soins pendant que tu cornaques les autres, qu'ils se concentrent sur ce qu'ils ont à faire et pas autre chose (génial en début de séance...) . Tu fais ce que tu peux pour tranquilliser Cocotte sans être vraiment disponible pour elle or le stress entretient la chose chez elle.
Ca passe, ouf (sinon, il faut appeler le 112 depuis le portable d'un élève, le tien est déchargé - enfin le mien, c'est régulier... - ).
Tu l'installes au mieux dans un siège, et tu la surveilles du coin de l’œil pendant que tu reprends les 29 autres.
A la récré, il faudra laisser les élèves sans surveillance dans la cour... pour téléphoner aux parents, pour les prévenir.


En élémentaire, nous sommes seul(e)s avec 25-30 élèves.
Il n'y a pas d'adulte sans charge d'élèves.

Alors qu'à l'occasion d'une sortie ou activité hors les murs (cf profs d'EPS) , il y ait un accident à gérer, c'est mémorable (et tu as été gâtée! affraid  ) , mais cela ne pend au nez quasi qu'à ces occasions-là de devoir tout gérer de A à Z (à part le vendredi de 16 à 17h bien sûr).
Ah, vlà autchose...
avatar
Rendash
Bon génie

Re: La condescendance pyramidale

par Rendash le Mer 30 Déc 2015 - 1:55
Audrey, Lenagcn, vous manquez l'une et l'autre de sens pratique. Vous n'avez qu'à achever l'élève, vous aurez la paix et en plus ça fera un exemple pour les autres.

_________________



"Ce serait un bien bel homme s’il n’était pas laid ; il est grand, bâti en Hercule, mais a un teint africain ; des yeux vifs, pleins d’esprit à la vérité, mais qui annoncent toujours la susceptibilité, l’inquiétude ou la rancune, lui donnent un peu l’air féroce, plus facile à être mis en colère qu’en gaieté. Il rit peu, mais il fait rire. [...] Il est sensible et reconnaissant ; mais pour peu qu’on lui déplaise, il est méchant, hargneux et détestable."
avatar
Audrey
Oracle

Re: La condescendance pyramidale

par Audrey le Mer 30 Déc 2015 - 1:56
@PabloPE a écrit:
@Rendash a écrit:

C'est là que je suis en désaccord avec toi. Les propos de sebiseb ne sont pas considérés parce qu'ils sont ineptes, non parce qu'il est PLP. Lorsque Jacq ou Cath s'expriment, je les lis attentivement, parce que leurs propos sont pertinents. Cependant, lorsque Cath dit une connerie (l'idée des Néos stars, donc), tous pertinents que puissent être ses propos par ailleurs, je relève une connerie. Son statut, je m'en fous.

Ah mais je ne nie pas que ses propos ne méritaient pas la contradiction hein, juste que certains "arguments" à son encontre m'ont paru très condescendants  Wink
@Rendash a écrit:


Je connais de leur cursus ce qu'ils ont pu en dévoiler sur néo, disais-je, rien de plus. Je n'ai pas cet honneur Razz
La quantité de posts joue certainement, oui : on connaît mieux ceux qui postent beaucoup, logique. Mais la quantité n'est pas tout : à force, on sait qui maîtrise quel sujet, non? Véronique Marchais, je ne la vois pas poster tant que ça, et pourtant...
Non elle ne poste pas tant que ça mais bon c'est Véronique Marchais quoi .. tous les profs de français ont au moins une fois entendu son nom Laughing

Non. Faudrait arrêter de croire que tous les profs sont sur Néo. Des collègues de Lettres qui ne connaissent pas son nom, j'en croise régulièrement IRL.
Elle est connue au ministère, dans le milieu de la presse spécialisée, et ici, mais sinon...

_________________
B.V., aka Beuglato Vociferature,
Irae Laudatrix pour les cérémonies en son honneur,
Divinité Tarpéienne dont le culte subsiste en Bresse.
Elle protège les orateurs et les sophistes pro-Bayrou.
On peut invoquer sa fureur en lui sacrifiant des laitues vierges.
Identifiée à Boudicca, elle est représentée sur un char Clio orné de noeuds rouges en tulle.

Signez la pétition pour sauver les langues anciennes! Clic!
User5899
Dieu de l'Olympe

Re: La condescendance pyramidale

par User5899 le Mer 30 Déc 2015 - 1:57
@sebiseb a écrit:
Cripure a écrit:
Oui, vous avez su supprimer le seul aspect formateur de ce genre d'exercice.
Vous expliquerez ça à mon inspecteur sans qu'il dégrade trop ma note ...
Je ne réduit pas ma spécialité à l'utile, mais votre point de vue se limite à la rigueur qu'impose l'exercice. Vous oubliez qu'il vise surtout à conceptualiser un objet dans l'espace à partir de sa représentation plane (un écran d'ordinateur étant lui aussi plan).
Mais oui, bien sûr, un 4e a besoin de ça...

"Vous", ça peut être "votre corporation", vous savez... IPR inclus (surtout eux...)
avatar
sebiseb
Niveau 9

Re: La condescendance pyramidale

par sebiseb le Mer 30 Déc 2015 - 2:00
@Rendash a écrit:
@PabloPE a écrit:
Ah mais je ne nie pas que ses propos ne méritaient pas la contradiction hein, juste que certains "arguments" à son encontre m'ont paru très condescendants  Wink
Certes, mais pas en raison de son statut de PLP, juste à cause des conneries qu'il débite Razz
En effet la condescendance est dépassé ... on en est au stade de l'insolence.

_________________
sebiseb ...pour une école "vraiment" libre !
avatar
PabloPE
Érudit

Re: La condescendance pyramidale

par PabloPE le Mer 30 Déc 2015 - 2:00
Cripure a écrit:
@PabloPE a écrit:En tant que PE je ne suis spécialiste de RIEN (même pas de cambouis Razz ) et du coup ça me rend moins légitime que la totalité des PLC et des PLP  
Ah non, ma chère, certainement pas, et vous auriez tort. Vous êtes spécialiste de l'enseignement de bases en béton aux enfants de France, et notamment de l'enseignement de la lecture et de l'écriture. Sans vous, personne ne fait plus rien. On ne vous célèbre pas suffisamment, c'est vrai, et la veulerie d'une partie de votre corps devant les âneries monumentales de vos IEN vous rabaisse souvent, c'est vrai aussi, mais la population est derrière vous dans son écrasante majorité et désespère seulement que parfois, vous fassiez désormais des fautes dans le cahier du jour, chose impensable jadis ! Evil or Very Mad
Rho ça c'est gentil Embarassed
Bon par contre aucun risque que je fasse des fautes dans le cahier du jour je n'en ai pas Razz
Mes élèves ont un grand classeur dans lequel je les force à écrire Grammaire/Conjugaison/Orthographe/Vocabulaire/Lecture/Expression Écrite Sur les onglets, et je pousse le sadisme jusqu'à les obliger à repérer dans quel onglet ils vont devoir ranger la Dictée quotidienne ou l'exercice sur les antonymes Twisted Evil
La décence m'interdit de mentionner ce que j'impose dans le cahier de Maths ou en DDM Laughing

_________________
http://www.villeseducatrices.fr/ressources/page/Appel_de_Bobigny_et_textes_complementaires.pdf




"Et moi qui
me croyais tranquille pour un bout de temps avec mon chat brun."
User5899
Dieu de l'Olympe

Re: La condescendance pyramidale

par User5899 le Mer 30 Déc 2015 - 2:00
@Rendash a écrit:
@PabloPE a écrit:
Ah mais je ne nie pas que ses propos ne méritaient pas la contradiction hein, juste que certains "arguments" à son encontre m'ont paru très condescendants  Wink

Certes, mais pas en raison de son statut de PLP, juste à cause des conneries qu'il débite Razz



@PabloPE a écrit:
Non elle ne poste pas tant que ça mais bon c'est Véronique Marchais quoi .. tous les profs de français ont au moins une fois entendu son nom Laughing

...et donc, quand elle cause enseignement de la grammaire, on la ferme et on veneration , on est bien d'accord Razz
Non Razz
On lit ce qu'elle écrit et on en fait ce qu'on peut. On peut même le critiquer, éventuellement, parfois, et elle ne s'en formalisera pas.
Ca commence à être un peu n'importe quoi. Enfin, je veux dire un peu plus qu'au début...
avatar
Rendash
Bon génie

Re: La condescendance pyramidale

par Rendash le Mer 30 Déc 2015 - 2:02
@sebiseb a écrit:
@Rendash a écrit:
@PabloPE a écrit:
Ah mais je ne nie pas que ses propos ne méritaient pas la contradiction hein, juste que certains "arguments" à son encontre m'ont paru très condescendants  Wink
Certes, mais pas en raison de son statut de PLP, juste à cause des conneries qu'il débite Razz
En effet la condescendance est dépassé ... on en est au stade de l'insolence.

Du mépris, en fait.

Cripure a écrit:
@Rendash a écrit:


...et donc, quand elle cause enseignement de la grammaire, on la ferme et on veneration , on est bien d'accord Razz
Non Razz
On lit ce qu'elle écrit et on en fait ce qu'on peut. On peut même le critiquer, éventuellement, parfois, et elle ne s'en formalisera pas.
Ca commence à être un peu n'importe quoi. Enfin, je veux dire un peu plus qu'au début...

Je ne suis pas en position d'avoir un regard critique sur son boulot, moi Embarassed
Donc je veneration . On verra plus tard.
De toute façon je suis bien incapable de la fermer, quoi qu'il arrive Razz

_________________



"Ce serait un bien bel homme s’il n’était pas laid ; il est grand, bâti en Hercule, mais a un teint africain ; des yeux vifs, pleins d’esprit à la vérité, mais qui annoncent toujours la susceptibilité, l’inquiétude ou la rancune, lui donnent un peu l’air féroce, plus facile à être mis en colère qu’en gaieté. Il rit peu, mais il fait rire. [...] Il est sensible et reconnaissant ; mais pour peu qu’on lui déplaise, il est méchant, hargneux et détestable."
avatar
sebiseb
Niveau 9

Re: La condescendance pyramidale

par sebiseb le Mer 30 Déc 2015 - 2:04
Cripure a écrit:
@sebiseb a écrit:
Cripure a écrit:
Oui, vous avez su supprimer le seul aspect formateur de ce genre d'exercice.
Vous expliquerez ça à mon inspecteur sans qu'il dégrade trop ma note ...
Je ne réduit pas ma spécialité à l'utile, mais votre point de vue se limite à la rigueur qu'impose l'exercice. Vous oubliez qu'il vise surtout à conceptualiser un objet dans l'espace à partir de sa représentation plane (un écran d'ordinateur étant lui aussi plan).
Mais oui, bien sûr, un 4e a besoin de ça...

"Vous", ça peut être "votre corporation", vous savez... IPR inclus (surtout eux...)
Bon alors "tu". Pour la 1ère partie oui, même si je ne suis pas prof de techno je pense pour le coup être plus légitime que toi pour en parler - mais bon ...

_________________
sebiseb ...pour une école "vraiment" libre !
User5899
Dieu de l'Olympe

Re: La condescendance pyramidale

par User5899 le Mer 30 Déc 2015 - 2:05
Cripure a écrit:
@PabloPE a écrit:
PauvreYorick a écrit:@PabloPE, je pense que c'est pour tout le monde pareil et c'est pourquoi je vais me prendre moi-même comme exemple : quand ça discute de sujets que je maîtrise, je n'ai pas besoin de connaître les intervenants ni d'avoir accès à leur CV pour suivre la conversation ni pour faire le tri entre ceux qui savent de quoi ils causent et ceux qui le savent un peu moins.

En revanche, s'il s'agit de sujets que je maîtrise mal, souvent je m'accroche à ce genre de repères. C'est malheureux, en un sens : l'idéal serait bien sûr de pouvoir se passer toujours et partout de l'argument d'autorité.
On est bien d'accord, le profil est important, je ne débattrai jamais sur la Littérature avec un prof de LC ni sur la Philo avec toi Laughing  
Et comme ma spécialisation universitaire est très très marginale ici dans l'idéal je ne devrais jamais débattre avec qui que ce soit, d'ailleurs je fuis tous les fils disciplinaires et me garde bien de rentrer dans des détails techniques Laughing . Mais là on est sur un fil généraliste où on est supposés débattre de la profession dans son ensemble. On est donc tous légitimes non? C'est en ça que certaines critiques à l'égard de Sebiseb m'ont un peu décontenancée (même si ses propos aussi bref) parce que au final vues de l'extérieur elles lui donnent entièrement raison sur le fond, les profs de LP ne sont pas autant considérés qu'ils le devraient par l'ensemble de la profession. Wink
Personne n'a posé sur la table le problème qui peut causer ce constat : la société valorise le concepteur sur l'exécutant (à tort ou à raison, peu m'importe). L'école a été pensée sur ce modèle : elle sort l'enfant du monde du travail pour former à l'inutile (je force le trait, mais pour moi, c'est sa grandeur, ou peu s'en faut, et c'est au fond le sens de scholè). Les LP, eux, sont créés pour accueillir ceux qui ne peuvent pas suivre et leur apprendre un boulot : on est, excusez-moi, je ne vois pas d'autres mots, dans la déchéance.
Attention : je ne défends pas une thèse. Je cherche seulement à comprendre le constat que vous faites. Pourquoi les parents refusent-ils de prime abord une orientation vers des filières qui forment à un métier, métier qui, parfois/souvent, est plus rémunérateur qu'un emploi par exemple d'enseignant ? Pourquoi ?

Comme j'ai l'impression que cette réponse est passée inaperçue, je la pose ici...
avatar
sebiseb
Niveau 9

Re: La condescendance pyramidale

par sebiseb le Mer 30 Déc 2015 - 2:07
@Rendash a écrit:
Du mépris, en fait.
C'est bien la seule chose que vous n'interprétez pas. Lamentable ...

_________________
sebiseb ...pour une école "vraiment" libre !
avatar
Rendash
Bon génie

Re: La condescendance pyramidale

par Rendash le Mer 30 Déc 2015 - 2:10
@sebiseb a écrit:
@Rendash a écrit:
Du mépris, en fait.
C'est bien la seule chose que vous n'interprétez pas. Lamentable ...


Je proteste : je n'interprète pas non plus la Deuxième Rhapsodie Hongroise de Liszt Embarassed

_________________



"Ce serait un bien bel homme s’il n’était pas laid ; il est grand, bâti en Hercule, mais a un teint africain ; des yeux vifs, pleins d’esprit à la vérité, mais qui annoncent toujours la susceptibilité, l’inquiétude ou la rancune, lui donnent un peu l’air féroce, plus facile à être mis en colère qu’en gaieté. Il rit peu, mais il fait rire. [...] Il est sensible et reconnaissant ; mais pour peu qu’on lui déplaise, il est méchant, hargneux et détestable."
avatar
PabloPE
Érudit

Re: La condescendance pyramidale

par PabloPE le Mer 30 Déc 2015 - 2:11
Cripure a écrit:
@PabloPE a écrit:
PauvreYorick a écrit:@PabloPE, je pense que c'est pour tout le monde pareil et c'est pourquoi je vais me prendre moi-même comme exemple : quand ça discute de sujets que je maîtrise, je n'ai pas besoin de connaître les intervenants ni d'avoir accès à leur CV pour suivre la conversation ni pour faire le tri entre ceux qui savent de quoi ils causent et ceux qui le savent un peu moins.

En revanche, s'il s'agit de sujets que je maîtrise mal, souvent je m'accroche à ce genre de repères. C'est malheureux, en un sens : l'idéal serait bien sûr de pouvoir se passer toujours et partout de l'argument d'autorité.
On est bien d'accord, le profil est important, je ne débattrai jamais sur la Littérature avec un prof de LC ni sur la Philo avec toi Laughing  
Et comme ma spécialisation universitaire est très très marginale ici dans l'idéal je ne devrais jamais débattre avec qui que ce soit, d'ailleurs je fuis tous les fils disciplinaires et me garde bien de rentrer dans des détails techniques Laughing . Mais là on est sur un fil généraliste où on est supposés débattre de la profession dans son ensemble. On est donc tous légitimes non? C'est en ça que certaines critiques à l'égard de Sebiseb m'ont un peu décontenancée (même si ses propos aussi bref) parce que au final vues de l'extérieur elles lui donnent entièrement raison sur le fond, les profs de LP ne sont pas autant considérés qu'ils le devraient par l'ensemble de la profession. Wink
Personne n'a posé sur la table le problème qui peut causer ce constat : la société valorise le concepteur sur l'exécutant (à tort ou à raison, peu m'importe). L'école a été pensée sur ce modèle : elle sort l'enfant du monde du travail pour former à l'inutile (je force le trait, mais pour moi, c'est sa grandeur, ou peu s'en faut, et c'est au fond le sens de scholè). Les LP, eux, sont créés pour accueillir ceux qui ne peuvent pas suivre et leur apprendre un boulot : on est, excusez-moi, je ne vois pas d'autres mots, dans la déchéance.
Attention : je ne défends pas une thèse. Je cherche seulement à comprendre le constat que vous faites. Pourquoi les parents refusent-ils de prime abord une orientation vers des filières qui forment à un métier, métier qui, parfois/souvent, est plus rémunérateur qu'un emploi par exemple d'enseignant ? Pourquoi ?
J'ai d'autant plus de mal à comprendre que mon propre fils refuse mes conseils de devenir plombier, l'v'la ty pas qu'il veut faire des études c'lui là.. je compte sur la réforme du collège pour lui faire entendre raison Laughing
Un ami à la fac avait tout lâché pour passer un CAP d’ébéniste, il a eu du mal à convaincre (moi j'ai adoré Wink ).
Je pense même que beaucoup à la fac ne comprennent pas plus pourquoi j'ai quitté la "voie" pour aller enseigner, en primaire en plus

_________________
http://www.villeseducatrices.fr/ressources/page/Appel_de_Bobigny_et_textes_complementaires.pdf




"Et moi qui
me croyais tranquille pour un bout de temps avec mon chat brun."
avatar
Audrey
Oracle

Re: La condescendance pyramidale

par Audrey le Mer 30 Déc 2015 - 2:11
@Rendash a écrit:
@sebiseb a écrit:
@Rendash a écrit:
Du mépris, en fait.
C'est bien la seule chose que vous n'interprétez pas. Lamentable ...


Je proteste : je n'interprète pas non plus la Deuxième Rhapsodie Hongroise de Liszt Embarassed

Laughing

_________________
B.V., aka Beuglato Vociferature,
Irae Laudatrix pour les cérémonies en son honneur,
Divinité Tarpéienne dont le culte subsiste en Bresse.
Elle protège les orateurs et les sophistes pro-Bayrou.
On peut invoquer sa fureur en lui sacrifiant des laitues vierges.
Identifiée à Boudicca, elle est représentée sur un char Clio orné de noeuds rouges en tulle.

Signez la pétition pour sauver les langues anciennes! Clic!
Contenu sponsorisé

Re: La condescendance pyramidale

par Contenu sponsorisé
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum