Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
Audrey
Oracle

Re: La condescendance pyramidale

par Audrey le Mer 30 Déc 2015 - 2:11
@Rendash a écrit:
@sebiseb a écrit:
@Rendash a écrit:
Du mépris, en fait.
C'est bien la seule chose que vous n'interprétez pas. Lamentable ...


Je proteste : je n'interprète pas non plus la Deuxième Rhapsodie Hongroise de Liszt Embarassed

Laughing
avatar
PabloPE
Érudit

Re: La condescendance pyramidale

par PabloPE le Mer 30 Déc 2015 - 2:13
Cripure a écrit:
Cripure a écrit:
@PabloPE a écrit:
PauvreYorick a écrit:@PabloPE, je pense que c'est pour tout le monde pareil et c'est pourquoi je vais me prendre moi-même comme exemple : quand ça discute de sujets que je maîtrise, je n'ai pas besoin de connaître les intervenants ni d'avoir accès à leur CV pour suivre la conversation ni pour faire le tri entre ceux qui savent de quoi ils causent et ceux qui le savent un peu moins.

En revanche, s'il s'agit de sujets que je maîtrise mal, souvent je m'accroche à ce genre de repères. C'est malheureux, en un sens : l'idéal serait bien sûr de pouvoir se passer toujours et partout de l'argument d'autorité.
On est bien d'accord, le profil est important, je ne débattrai jamais sur la Littérature avec un prof de LC ni sur la Philo avec toi Laughing  
Et comme ma spécialisation universitaire est très très marginale ici dans l'idéal je ne devrais jamais débattre avec qui que ce soit, d'ailleurs je fuis tous les fils disciplinaires et me garde bien de rentrer dans des détails techniques Laughing . Mais là on est sur un fil généraliste où on est supposés débattre de la profession dans son ensemble. On est donc tous légitimes non? C'est en ça que certaines critiques à l'égard de Sebiseb m'ont un peu décontenancée (même si ses propos aussi bref) parce que au final vues de l'extérieur elles lui donnent entièrement raison sur le fond, les profs de LP ne sont pas autant considérés qu'ils le devraient par l'ensemble de la profession. Wink
Personne n'a posé sur la table le problème qui peut causer ce constat : la société valorise le concepteur sur l'exécutant (à tort ou à raison, peu m'importe). L'école a été pensée sur ce modèle : elle sort l'enfant du monde du travail pour former à l'inutile (je force le trait, mais pour moi, c'est sa grandeur, ou peu s'en faut, et c'est au fond le sens de scholè). Les LP, eux, sont créés pour accueillir ceux qui ne peuvent pas suivre et leur apprendre un boulot : on est, excusez-moi, je ne vois pas d'autres mots, dans la déchéance.
Attention : je ne défends pas une thèse. Je cherche seulement à comprendre le constat que vous faites. Pourquoi les parents refusent-ils de prime abord une orientation vers des filières qui forment à un métier, métier qui, parfois/souvent, est plus rémunérateur qu'un emploi par exemple d'enseignant ? Pourquoi ?

Comme j'ai l'impression que cette réponse est passée inaperçue, je la pose ici...
Non non j'étais juste partie fumer Laughing

_________________
http://www.villeseducatrices.fr/ressources/page/Appel_de_Bobigny_et_textes_complementaires.pdf




"Et moi qui
me croyais tranquille pour un bout de temps avec mon chat brun."
avatar
RogerMartin
Empereur

Re: La condescendance pyramidale

par RogerMartin le Mer 30 Déc 2015 - 2:14
Cripure a écrit:
Cripure a écrit:
@PabloPE a écrit:
PauvreYorick a écrit:@PabloPE, je pense que c'est pour tout le monde pareil et c'est pourquoi je vais me prendre moi-même comme exemple : quand ça discute de sujets que je maîtrise, je n'ai pas besoin de connaître les intervenants ni d'avoir accès à leur CV pour suivre la conversation ni pour faire le tri entre ceux qui savent de quoi ils causent et ceux qui le savent un peu moins.

En revanche, s'il s'agit de sujets que je maîtrise mal, souvent je m'accroche à ce genre de repères. C'est malheureux, en un sens : l'idéal serait bien sûr de pouvoir se passer toujours et partout de l'argument d'autorité.
On est bien d'accord, le profil est important, je ne débattrai jamais sur la Littérature avec un prof de LC ni sur la Philo avec toi Laughing  
Et comme ma spécialisation universitaire est très très marginale ici dans l'idéal je ne devrais jamais débattre avec qui que ce soit, d'ailleurs je fuis tous les fils disciplinaires et me garde bien de rentrer dans des détails techniques Laughing . Mais là on est sur un fil généraliste où on est supposés débattre de la profession dans son ensemble. On est donc tous légitimes non? C'est en ça que certaines critiques à l'égard de Sebiseb m'ont un peu décontenancée (même si ses propos aussi bref) parce que au final vues de l'extérieur elles lui donnent entièrement raison sur le fond, les profs de LP ne sont pas autant considérés qu'ils le devraient par l'ensemble de la profession. Wink
Personne n'a posé sur la table le problème qui peut causer ce constat : la société valorise le concepteur sur l'exécutant (à tort ou à raison, peu m'importe). L'école a été pensée sur ce modèle : elle sort l'enfant du monde du travail pour former à l'inutile (je force le trait, mais pour moi, c'est sa grandeur, ou peu s'en faut, et c'est au fond le sens de scholè). Les LP, eux, sont créés pour accueillir ceux qui ne peuvent pas suivre et leur apprendre un boulot : on est, excusez-moi, je ne vois pas d'autres mots, dans la déchéance.
Attention : je ne défends pas une thèse. Je cherche seulement à comprendre le constat que vous faites. Pourquoi les parents refusent-ils de prime abord une orientation vers des filières qui forment à un métier, métier qui, parfois/souvent, est plus rémunérateur qu'un emploi par exemple d'enseignant ? Pourquoi ?

Comme j'ai l'impression que cette réponse est passée inaperçue, je la pose ici...

Ni la réponse ni sa question ne sont passées inaperçues, mais je dois avouer que là c'est l'un des grands mystères de la société française, non? Un copain qui vit en Allemagne prétend que c'est parce que les ingénieurs français sont trop bons, qu'il n'y a pas de continuum dans le monde de l'entreprise, et donc une espèce de fossé qui se creuse, qui isole deux castes, alors qu'en Allemagne où il y a plus souvent des techniciens que des ingénieurs, on a davantage l'impression d'un continuum, qui fait qu'il n'y a pas de différence essentielle entre les métiers.

_________________
Yo, salut ma bande ! disait toujours le Samouraï.
I I love you User5899.
User 17706 s'est retiré à Helsingør. Sad
Strange how paranoia can link up with reality now and then.
avatar
Rendash
Bon génie

Re: La condescendance pyramidale

par Rendash le Mer 30 Déc 2015 - 2:14
@PabloPE a écrit:
Non non j'étais juste partie fumer Laughing

C'est pas vivrensembledéveloppemendurablesanté, ça è_é

...j'ai plus de feuilles é_è

_________________



"Ce serait un bien bel homme s’il n’était pas laid ; il est grand, bâti en Hercule, mais a un teint africain ; des yeux vifs, pleins d’esprit à la vérité, mais qui annoncent toujours la susceptibilité, l’inquiétude ou la rancune, lui donnent un peu l’air féroce, plus facile à être mis en colère qu’en gaieté. Il rit peu, mais il fait rire. [...] Il est sensible et reconnaissant ; mais pour peu qu’on lui déplaise, il est méchant, hargneux et détestable."
avatar
Audrey
Oracle

Re: La condescendance pyramidale

par Audrey le Mer 30 Déc 2015 - 2:18
@Rendash a écrit:
@PabloPE a écrit:
Non non j'étais juste partie fumer Laughing

C'est pas vivrensembledéveloppemendurablesanté, ça è_é

...j'ai plus de feuilles é_è

Prends du Canson. ;-)

_________________
B.V., aka Beuglato Vociferature,
Irae Laudatrix pour les cérémonies en son honneur,
Divinité Tarpéienne dont le culte subsiste en Bresse.
Elle protège les orateurs et les sophistes pro-Bayrou.
On peut invoquer sa fureur en lui sacrifiant des laitues vierges.
Identifiée à Boudicca, elle est représentée sur un char Clio orné de noeuds rouges en tulle.

Signez la pétition pour sauver les langues anciennes! Clic!
avatar
Rendash
Bon génie

Re: La condescendance pyramidale

par Rendash le Mer 30 Déc 2015 - 2:18
@Audrey a écrit:
@Rendash a écrit:
@PabloPE a écrit:
Non non j'étais juste partie fumer Laughing

C'est pas vivrensembledéveloppemendurablesanté, ça è_é

...j'ai plus de feuilles é_è

Prends du Canson. ;-)

Je n'ai plus de macarons non plus 😢

_________________



"Ce serait un bien bel homme s’il n’était pas laid ; il est grand, bâti en Hercule, mais a un teint africain ; des yeux vifs, pleins d’esprit à la vérité, mais qui annoncent toujours la susceptibilité, l’inquiétude ou la rancune, lui donnent un peu l’air féroce, plus facile à être mis en colère qu’en gaieté. Il rit peu, mais il fait rire. [...] Il est sensible et reconnaissant ; mais pour peu qu’on lui déplaise, il est méchant, hargneux et détestable."
avatar
PabloPE
Érudit

Re: La condescendance pyramidale

par PabloPE le Mer 30 Déc 2015 - 2:19
@Rendash a écrit:
@PabloPE a écrit:
Non non j'étais juste partie fumer Laughing

C'est pas vivrensembledéveloppemendurablesanté, ça è_é

...j'ai plus de feuilles é_è
Laughing
En voilà une bonne raison pour se mettre à l'interprétation de Liszt

_________________
http://www.villeseducatrices.fr/ressources/page/Appel_de_Bobigny_et_textes_complementaires.pdf




"Et moi qui
me croyais tranquille pour un bout de temps avec mon chat brun."
avatar
Audrey
Oracle

Re: La condescendance pyramidale

par Audrey le Mer 30 Déc 2015 - 2:21
@Rendash a écrit:
@Audrey a écrit:
@Rendash a écrit:
@PabloPE a écrit:
Non non j'étais juste partie fumer Laughing

C'est pas vivrensembledéveloppemendurablesanté, ça è_é

...j'ai plus de feuilles é_è

Prends du Canson. ;-)

Je n'ai plus de macarons non plus 😢

Oh, ça, ça peut se régler facilement... Wink

_________________
B.V., aka Beuglato Vociferature,
Irae Laudatrix pour les cérémonies en son honneur,
Divinité Tarpéienne dont le culte subsiste en Bresse.
Elle protège les orateurs et les sophistes pro-Bayrou.
On peut invoquer sa fureur en lui sacrifiant des laitues vierges.
Identifiée à Boudicca, elle est représentée sur un char Clio orné de noeuds rouges en tulle.

Signez la pétition pour sauver les langues anciennes! Clic!
avatar
Laura Ingalls
Niveau 7

Re: La condescendance pyramidale

par Laura Ingalls le Mer 30 Déc 2015 - 8:18
Cripure a écrit:
@PabloPE a écrit:
PauvreYorick a écrit:@PabloPE, je pense que c'est pour tout le monde pareil et c'est pourquoi je vais me prendre moi-même comme exemple : quand ça discute de sujets que je maîtrise, je n'ai pas besoin de connaître les intervenants ni d'avoir accès à leur CV pour suivre la conversation ni pour faire le tri entre ceux qui savent de quoi ils causent et ceux qui le savent un peu moins.

En revanche, s'il s'agit de sujets que je maîtrise mal, souvent je m'accroche à ce genre de repères. C'est malheureux, en un sens : l'idéal serait bien sûr de pouvoir se passer toujours et partout de l'argument d'autorité.
On est bien d'accord, le profil est important, je ne débattrai jamais sur la Littérature avec un prof de LC ni sur la Philo avec toi Laughing  
Et comme ma spécialisation universitaire est très très marginale ici dans l'idéal je ne devrais jamais débattre avec qui que ce soit, d'ailleurs je fuis tous les fils disciplinaires et me garde bien de rentrer dans des détails techniques Laughing . Mais là on est sur un fil généraliste où on est supposés débattre de la profession dans son ensemble. On est donc tous légitimes non? C'est en ça que certaines critiques à l'égard de Sebiseb m'ont un peu décontenancée (même si ses propos aussi bref) parce que au final vues de l'extérieur elles lui donnent entièrement raison sur le fond, les profs de LP ne sont pas autant considérés qu'ils le devraient par l'ensemble de la profession. Wink
Personne n'a posé sur la table le problème qui peut causer ce constat : la société valorise le concepteur sur l'exécutant (à tort ou à raison, peu m'importe). L'école a été pensée sur ce modèle : elle sort l'enfant du monde du travail pour former à l'inutile (je force le trait, mais pour moi, c'est sa grandeur, ou peu s'en faut, et c'est au fond le sens de scholè). Les LP, eux, sont créés pour accueillir ceux qui ne peuvent pas suivre et leur apprendre un boulot : on est, excusez-moi, je ne vois pas d'autres mots, dans la déchéance.
Attention : je ne défends pas une thèse. Je cherche seulement à comprendre le constat que vous faites. Pourquoi les parents refusent-ils de prime abord une orientation vers des filières qui forment à un métier, métier qui, parfois/souvent, est plus rémunérateur qu'un emploi par exemple d'enseignant ? Pourquoi ?

Entièrement d'accord ! Ce sujet a déjà été évoqué il y a quelques pages, mais sans suite. Et pourtant, d'une certaine manière, il rejoint le fil principal. Il y aurait beaucoup à dire là dessus, mais il faudrait pour cela avoir aussi les avis des parents auxquels tu fais référence...
avatar
ben2510
Neoprof expérimenté

Re: La condescendance pyramidale

par ben2510 le Mer 30 Déc 2015 - 12:24
@PabloPE a écrit:
@BrindIf a écrit:
@PabloPE a écrit:
Bon du coup ça me laisse un goût amer au bout de temps de pages de ce post parce que en tant que PE je ne suis spécialiste de RIEN (même pas de cambouis Razz ) et du coup ça me rend moins légitime que la totalité des PLC et des PLP  
Oh si, les PE sont professionnels de l'instruction élémentaire, et ça, ce n'est pas rien  
(Le jour où un élève m'a déclaré de bonne foi ne pas savoir calculer trois fois cent, j'ai réalisé que je n'avais aucune idée de comment reprendre ça avec lui :shock: Lorsqu'il s'est agit de faire re-travailler leurs tables à des récalcitrants, j'ai demandé conseil à des PE. Et tout ça, ça m'a l'air de pas grand chose à côté de l'apprentissage de l'écriture et de la lecture...)
Tous les ans je joue avec mes CM2 à "combien de fois  20 dans 80? ".. et tous les ans la magie opère....1 mois après on recommence avec "combien de fois 4 dans 80?".... et il y a encore des surpris

Je fais pareil avec mes secondes yesyes

_________________
On fait la science avec des faits, comme on fait une maison avec des pierres : mais une accumulation de faits n'est pas plus une science qu'un tas de pierres n'est une maison. Henri Poincaré  La notion d'équation différentielle est le pivot de la conception scientifique du monde. Vladimir Arnold
avatar
verdurin
Habitué du forum

Re: La condescendance pyramidale

par verdurin le Sam 2 Jan 2016 - 22:07
C'est drôle, quand j'étais jeune mon ambition était de devenir instituteur, en maternelle de préférence.
Mais mon orthographe est (était aussi) trop délirante pour que je puisse avoir un espoir de réussir.
J'ai donc du me réduire à devenir professeur de mathématiques.
Mais je pense encore que les instituteurs (institutrices) me sont supérieurs.
C'est ce que m'ont appris mes parents, qui n'étaient pas dans l'enseignement.

_________________
Contre la bêtise, les dieux eux mêmes luttent en vain.
Ni centidieux, ni centimètres.
avatar
BlackMail
Expert spécialisé

Re: La condescendance pyramidale

par BlackMail le Dim 3 Jan 2016 - 0:34
Je viens de me farder les 27 pages, c'était tout à fait passionnant.

Cela dit, le post de Hélips m'a fait un peu halluciner (mais je n'arrive pas à le retrouver...), ils ont l'air complètement secoués dans son établissement.

_________________
Spoiler:

I'm watching you.
avatar
Hélips
Modérateur

Re: La condescendance pyramidale

par Hélips le Dim 3 Jan 2016 - 9:11
@BlackMail a écrit:Je viens de me farder les 27 pages, c'était tout à fait passionnant.

Cela dit, le post de Hélips m'a fait un peu halluciner (mais je n'arrive pas à le retrouver...), ils ont l'air complètement secoués dans son établissement.

C'est celui-ci ?

@Hélips a écrit:Dans mon lycée, ce sont les profs de math qui sont parqués tout en bas de la colline, dans une petite salle avec quatre chaises (nous sommes 13 ou 14 en tout). Heureusement, j'ai été très sage, je me lave régulièrement alors on me permet de rejoindre une des salles des profs deux fois par semaine. Celles avec les collègues d'anglais et d'éco-gestion, hein, je n'ai pas encore le droit à celle avec les profs de lettres et de philo (bien que mon casier soit dans cette salle, c'est d'un pratique...).

Si oui, je te rassure : c'est lié à la configuration et non aux collègues Smile mon établissement se répartit sur quatre bâtiments à flanc de colline. Donc quand tu as cours tout en bas, tu ne montes pas voir les collègues tout en haut. Et comme cette année je n'ai jamais cours dans le bâtiment de la salle des profs principalement occupée par lettres, philo et HG, je n'y vais que rarement.

_________________
Amis via FB ? oui oui avec plaisir, un petit MP avec les bonnes infos et je fais le nécessaire.
avatar
BlackMail
Expert spécialisé

Re: La condescendance pyramidale

par BlackMail le Dim 3 Jan 2016 - 11:08
Hélips: Oui c'était celui-là, merci pour les précisions.

_________________
Spoiler:

I'm watching you.
Contenu sponsorisé

Re: La condescendance pyramidale

par Contenu sponsorisé
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum