Réforme du collège du point de vue des PE

Page 2 sur 5 Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Réforme du collège du point de vue des PE

Message par juju le Mar 29 Déc 2015 - 14:11

Mon fils rentre en maternelle l'année prochaine, je ne suis vraiment pas rassurée par ce que vous évoquez.
"Tout juste un peu de langage, et encore, pas trop": mais quoi d'autre alors???

juju
Expert


Revenir en haut Aller en bas

Re: Réforme du collège du point de vue des PE

Message par C'est pas faux le Mar 29 Déc 2015 - 14:14

@juju a écrit:Mon fils rentre en maternelle l'année prochaine, je ne suis vraiment pas rassurée par ce que vous évoquez.
"Tout juste un peu de langage, et encore, pas trop": mais quoi d'autre alors???
Il aura bonne mine avec un beau teint halé et il déchirera au toboggan.

C'est pas faux
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Réforme du collège du point de vue des PE

Message par Volubilys le Mar 29 Déc 2015 - 14:16

@juju a écrit:Mon fils rentre en maternelle l'année prochaine, je ne suis vraiment pas rassurée par ce que vous évoquez.
"Tout juste un peu de langage, et encore, pas trop": mais quoi d'autre alors???
Bha, rien. Quand je parle de garderie...

_________________
Je vous prie de m'excuser si mes messages contiennent des coquilles, je remercie les personnes qui me les signaleront par mp pour que je puisse les corriger.

Volubilys
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Réforme du collège du point de vue des PE

Message par juju le Mar 29 Déc 2015 - 14:17

Pfffffffff Sad furieux

juju
Expert


Revenir en haut Aller en bas

Re: Réforme du collège du point de vue des PE

Message par kensington le Mar 29 Déc 2015 - 14:22

C'est vrai qu'au delà de la néfaste réforme du collège, il y a le nouveau socle et les nouveaux programmes qui concernent l'ensemble de la scolarité de la maternelle à la fin du collège.

C'est plus discret d'une certaine façon mais tout aussi nocif.

Processus global comme l'écrit C'est pas faux. Et effrayant.

_________________
"A trop privilégier la langue du quotidien et des faits, à trop vouloir faire parler avant d’avoir fait comprendre, le professeur risque de laisser l’élève en situation de handicap linguistique et cognitif; il risque de faillir dans sa mission d’émancipation du sujet."
A. Lhérété, "Cultiver le plaisir du texte: une compétence presque oubliée en Langue 2", NewStanpoints déc. 2014


kensington
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Réforme du collège du point de vue des PE

Message par Amaliah le Mar 29 Déc 2015 - 14:24

Vous me donnez envie d'aller lire les programmes de maternelle... pale

Amaliah
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Réforme du collège du point de vue des PE

Message par User5899 le Mar 29 Déc 2015 - 14:24

@C'est pas faux a écrit:Les collègues que j'entends s'exprimer confondent être de gauche et être d'accord avec NVB, être élitiste et ambitionner l'accès à l'excellence pour tous, égalité et médiocrité ...
Donc, pour ce qu'ils connaissent de la réforme, ils l'approuvent, même s'ils n'en connaissent pas plus que sur les nouveaux programmes dont beaucoup ignorent jusqu'à l'existence.
Et lorsqu'il faudra bien s'y mettre, ils forgeront leur avis sur les contraintes induites.
Je suis un peu sévère, mais c'est un constat qu'en moyenne, mes collègues évitent soigneusement de réfléchir sur ces questions, en commençant par éviter de s'en informer. Probablement une histoire de conflit entre son moi profond et l'idée que l'on se fait de ce qui est attendu de soi.
Je crois surtout que ça commence à se voir qu'on recrute en raclant le fond.

_________________
Zu End' ewiges Wissen !
Der Welt melden
Weise nichts mehr !

En cas de ban, ne pas utiliser les MP ! Passer par l'icône du mail  Razz

User5899
Dieu de l'Olympe


Revenir en haut Aller en bas

Re: Réforme du collège du point de vue des PE

Message par User5899 le Mar 29 Déc 2015 - 14:26

@Volubilys a écrit:En arrivant en 6e, vos meilleurs élèves auront un niveau CM1 actuel et la moyenne aura le niveau CE2.
Bon. Ben on peut les faire passer en seconde, alors Rolling Eyes
Si c'est un niveau CE2 de 1976 professeur

_________________
Zu End' ewiges Wissen !
Der Welt melden
Weise nichts mehr !

En cas de ban, ne pas utiliser les MP ! Passer par l'icône du mail  Razz

User5899
Dieu de l'Olympe


Revenir en haut Aller en bas

Re: Réforme du collège du point de vue des PE

Message par C'est pas faux le Mar 29 Déc 2015 - 14:33

Je pariais pour un topic de 20 pages, mais maintenant que Cripure s'en mêle, ce sera plutôt 30/40. Wink
Surtout que par les temps qui courent, l'ours chasse en meute de rennes.

C'est pas faux
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Réforme du collège du point de vue des PE

Message par évolutions le Mar 29 Déc 2015 - 14:50

@Salsepareille a écrit:Bonjour,
Je suis prof au collège et je prends des sixièmes chaque année. Je serais curieuse de savoir ce que les PE pensent de la réforme:
- que pensez-vous de la réforme en général?
- que pensez-vous de la réforme concernant le français?
- comment comptez-vous adapter vos pratiques (ou comptez-vous adapter vos pratiques) par rapport à cette réforme?

Je pose la question parce que j'ai pas mal d'amis instits et j'ai été étonnée de comprendre que très peu se sont penchées sur la réforme. J'ai l'impression qu'en primaire on n'en entend parler que de loin.

Il est certain que nous entendons parler de cette réforme de loin. Au défilé du 11 novembre, j'ai rencontré Madame Le Principal d'un collège et lui ai demandé ce qu'elle pensait de cette réforme. Elle m'a répondu qu'elle était fonctionnaire et que par conséquent, elle fonctionnait. Je lui ai demandé ensuite si elle pensait que cette réforme avait été faite pour faire plaisir à Bercy car il y aurait alors moins d'heures dans chaque discipline d'après ce que j'avais entendu dire. Elle m'a alors répondu que oui.

Je serais également curieux de savoir si vous, nos collègues du secondaire, avez le sentiment, voire la certitude que cette réforme a été faite pour faire faire des économies budgétaires, comme la réforme des rythmes scolaires en primaire.

Depuis la fin de l'année 2012, le grand art politique maîtrisé par le gouvernement est, semble-t-il, de faire croire que les réformes entreprises dans le cadre de la refondation de l'école, le sont dans un but d'amélioration de l'enseignement (ou de l'éducation). Force est de constater (sauf à vouloir rester aveugle) que ces réformes transforment étape par étape, l'école publique en une vaste garderie, que les familles fuient ou fuiront en fonction de leurs possibilités pour se tourner vers le privé.

Ce travail de sape de l'école française ne semble pas nouveau. Je viens de terminer la lecture d'un essai de Paul Guth datant de 1980 : "Lettre ouverte aux futurs illettrés" dans lequel il tente de montrer que les politiques en matière d'éducation ont contribué à renforcer la médiocrité (pour rester positif) des élèves confiés à l'éducation nationale. Cela fait plus de 40 ans que nous assistons au naufrage de l'école et que nous, les 50 millions de taupes (maintenant 65) nous ne réagissons quasiment pas. Jusqu'où pourrons-nous aller ainsi avec ce laxisme destructeur ? La réforme que vous subissez n'est qu'une étape de plus vers le funeste destin qui attend l'école de la République. Le plus dur à avaler c'est que c'est la gauche, avec ses airs de sauveur de l'école, qui plante les banderilles les plus douloureuses. En conséquence de quoi, je glisse, à chaque élection, un bulletin PS customisé avec un maître-mot : Trahison !

évolutions
Niveau 6


Revenir en haut Aller en bas

Re: Réforme du collège du point de vue des PE

Message par Olympias le Mar 29 Déc 2015 - 14:57

Mais bien sûr que c'est une réforme économique

Olympias
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Réforme du collège du point de vue des PE

Message par Provence le Mar 29 Déc 2015 - 15:06

@évolutions a écrit:

Je serais également curieux de savoir si vous, nos collègues du secondaire, avez le sentiment, voire la certitude que cette réforme a été faite pour faire faire des économies budgétaires, comme la réforme des rythmes scolaires en primaire.
Oh oui! Comme la réforme du lycée, comme toutes les réformes d'ailleurs.

Provence
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: Réforme du collège du point de vue des PE

Message par ben2510 le Mar 29 Déc 2015 - 15:09

Cripure a écrit:
@Volubilys a écrit:En arrivant en 6e, vos meilleurs élèves auront un niveau CM1 actuel et la moyenne aura le niveau CE2.
Bon. Ben on peut les faire passer en seconde, alors Rolling Eyes
Si c'est un niveau CE2 de 1976 professeur

Pour citer mon instit de CM2 (en 79-80) :
un bon CM2 et le bac est dans la poche yesyes

_________________
On fait la science avec des faits, comme on fait une maison avec des pierres : mais une accumulation de faits n'est pas plus une science qu'un tas de pierres n'est une maison. Henri Poincaré  La notion d'équation différentielle est le pivot de la conception scientifique du monde. Vladimir Arnold

ben2510
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Réforme du collège du point de vue des PE

Message par User5899 le Mar 29 Déc 2015 - 15:12

Laughing

_________________
Zu End' ewiges Wissen !
Der Welt melden
Weise nichts mehr !

En cas de ban, ne pas utiliser les MP ! Passer par l'icône du mail  Razz

User5899
Dieu de l'Olympe


Revenir en haut Aller en bas

Re: Réforme du collège du point de vue des PE

Message par coindeparadis le Mar 29 Déc 2015 - 15:52

Depuis la fin de l'année 2012, le grand art politique maîtrisé par le gouvernement est, semble-t-il, de faire croire que les réformes entreprises dans le cadre de la refondation de l'école, le sont dans un but d'amélioration de l'enseignement (ou de l'éducation). Force est de constater (sauf à vouloir rester aveugle) que ces réformes transforment étape par étape, l'école publique en une vaste garderie, que les familles fuient ou fuiront en fonction de leurs possibilités pour se tourner vers le privé.
Sauf que le privé ne représente pas la panacée en primaire : il est tenu de suivre les mêmes programmes et ce sont les IEN du public qui inspectent les PE.
Réforme économique certainement, idéologique aussi dont le but est de créer des cohortes de personnes incapables de penser.

_________________
Ne t'excuse jamais d'être ce que tu es. Gandhi

coindeparadis
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Réforme du collège du point de vue des PE

Message par Lenagcn le Mar 29 Déc 2015 - 17:13

@ben2510 a écrit:
Cripure a écrit:
@Volubilys a écrit:En arrivant en 6e, vos meilleurs élèves auront un niveau CM1 actuel et la moyenne aura le niveau CE2.
Bon. Ben on peut les faire passer en seconde, alors Rolling Eyes
Si c'est un niveau CE2 de 1976 professeur

Pour citer mon instit de CM2 (en 79-80) :
un bon CM2 et le bac est dans la poche yesyes
A la ramasse en CM2, à l'époque, et le bac restait un rêve Wink  .
Maintenant... heu

Le problème donné au brevet blanc de mes filles (2013; collège permettant une excellente suite au lycée), je l'ai donné à mes CM2.
Les moyens et les bons ont su faire.
Qu'auront-ils appris donc, en 4 ans, dans ce domaine? Suspect


Pour ce qui est du profil général des professeurs des écoles sans guillemets:
Lorsque l'embauche se faisait à bac+3, le paquet de licences en sciences de l'éduc, psy et sciences du langage...
Dans mon groupe de 26 à l'iufm, nous étions 4 scientifiques .
Alors qu'à l'EN de ma mère, avec une classe par filière, il y avait 1/3 de littéraires, 1/3 de sciences ex' et 1/3 de matheuses, bref 2/3 des effectifs appelaient très certainement un cercle un cercle et pas un rond, et choisissait le bon mot entre chiffre et nombre. Ceci en étant recrutées à 14 ans.
A ajouter avec la formation de l'iufm à coup de situations de découvertes, et masquant au maximum les activités répétitives, dont font partie l'apprentissage des tables. Ce n'est que de la mémoire. Du coup, même un élève à la comprenette difficile peut réussir, à condition de bosser.
Ah mince, le travail, c'est taboo, on en viendra tous à bout, c'est vrai.
(Il n'y a qu'à entendre les " elle est gentille, mais ce qu'elle est scolaire Crying or Very sad " Razz - je les adore, moi, celles-là! pas toujours fun certes mais c'est pour elles que je suis là, pour les faire avancer au mieux, pas pour me faire plaisir avec les  "petits rigolos" doués mais qui n'en fichent pas une entre 2 saillies bien vues; pour ça, j'ai ma vie perso, là je bosse).

Lenagcn
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Re: Réforme du collège du point de vue des PE

Message par Spinoza1670 le Mar 29 Déc 2015 - 17:27

@évolutions a écrit:
@Salsepareille a écrit:Bonjour,
Je suis prof au collège et je prends des sixièmes chaque année. Je serais curieuse de savoir ce que les PE pensent de la réforme:
- que pensez-vous de la réforme en général?
- que pensez-vous de la réforme concernant le français?
- comment comptez-vous adapter vos pratiques (ou comptez-vous adapter vos pratiques) par rapport à cette réforme?

Je pose la question parce que j'ai pas mal d'amis instits et j'ai été étonnée de comprendre que très peu se sont penchées sur la réforme. J'ai l'impression qu'en primaire on n'en entend parler que de loin.

Il est certain que nous entendons parler de cette réforme de loin. Au défilé du 11 novembre, j'ai rencontré Madame Le Principal d'un collège et lui ai demandé ce qu'elle pensait de cette réforme. Elle m'a répondu qu'elle était fonctionnaire et que par conséquent, elle fonctionnait. Je lui ai demandé ensuite si elle pensait que cette réforme avait été faite pour faire plaisir à Bercy car il y aurait alors moins d'heures dans chaque discipline d'après ce que j'avais entendu dire. Elle m'a alors répondu que oui.

Je serais également curieux de savoir si vous, nos collègues du secondaire, avez le sentiment, voire la certitude que cette réforme a été faite pour faire faire des économies budgétaires, comme la réforme des rythmes scolaires en primaire.

Depuis la fin de l'année 2012, le grand art politique maîtrisé par le gouvernement est, semble-t-il, de faire croire que les réformes entreprises dans le cadre de la refondation de l'école, le sont dans un but d'amélioration de l'enseignement (ou de l'éducation). Force est de constater (sauf à vouloir rester aveugle) que ces réformes transforment étape par étape, l'école publique en une vaste garderie, que les familles fuient ou fuiront en fonction de leurs possibilités pour se tourner vers le privé.

Ce travail de sape de l'école française ne semble pas nouveau. Je viens de terminer la lecture d'un essai de Paul Guth datant de 1980 : "Lettre ouverte aux futurs illettrés" dans lequel il tente de montrer que les politiques en matière d'éducation ont contribué à renforcer la médiocrité (pour rester positif) des élèves confiés à l'éducation nationale. Cela fait plus de 40 ans que nous assistons au naufrage de l'école et que nous, les 50 millions de taupes (maintenant 65) nous ne réagissons quasiment pas. Jusqu'où pourrons-nous aller ainsi avec ce laxisme destructeur ? La réforme que vous subissez n'est qu'une étape de plus vers le funeste destin qui attend l'école de la République. Le plus dur à avaler c'est que c'est la gauche, avec ses airs de sauveur de l'école, qui plante les banderilles les plus douloureuses. En conséquence de quoi, je glisse, à chaque élection, un bulletin PS customisé avec un maître-mot : Trahison !

cf. aussi deux textes montrant la même chose :

- Michel Sérac, "Quelle République sauvera l'École républicaine ?" (1985)
http://ecolereferences.blogspot.com/2015/11/michel-serac-quelle-republique-sauvera.html

- Jean-Pierre Terrail, Enseignement élémentaire : les leçons de l’expérience. (le même mécanisme que celui décrit dans l'article s'applique à la réforme 2016)
http://www.democratisation-scolaire.fr/spip.php?article133

Bref, la Réforme du collège 2016 continue et amplifie le mouvement de destruction de l'école commencé il y a bien longtemps.

_________________
« Let not any one pacify his conscience by the delusion that he can do no harm if he takes no part, and forms no opinion. Bad men need nothing more to compass their ends, than that good men should look on and do nothing. » (John Stuart Mill)
Littérature au primaire - Rédaction au primaire - Manuels anciens - Dessin au primaireApprendre à lire et à écrire - Maths au primaire - école : références - Leçons de choses.

Spinoza1670
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Réforme du collège du point de vue des PE

Message par Tem-to le Mar 29 Déc 2015 - 17:48

@Volubilys a écrit:Dans dix ans, en CM2 les élèves auront un niveau CE1...
Je ne suis pas PE mais PLC.
Je pense que dans le but d'homogénéiser progressivement la société française que les politiques ont peur de voir exploser, l'EN fait en sorte que dans le public (et ce sera guère différent dans le privé) :
- les élèves en début de 6e aient au mieux un niveau de CM1 dans cinq ans ;
- les élèves de 3e un niveau de 5e ;
- les élèves de 1ère un niveau de 3e ;
- les élèves de terminales un niveau de 2nde.

- Je crois que l'EN met sciemment l'Etat (à moins que ce ne soit l'inverse) dans la position d'être contraint d'adapter ces changements dans l'enseignement supérieur. Concernant cet échelon, ce qui reste à voir, c'est comment. Il lui faudra garder un minimum d' "élite" qui sera chargée de créer des emplois sur le territoire.

Quatre niveaux changent de programme en un an au collège ; deux dans le primaire d'après ce que j'ai lu sur ce fil : il s'agit d'un total changement de paradigme. J'analyse cela par le fait que l'EN veut amoindrir la connaissance et favoriser un double pragmatisme :
- à visée économique pour le budget de l'Etat.
- dans le but d'une meilleure employabilité à l'échelon régional des élèves à leur sortie sur le marché de l'emploi.

Big Brother is near you.
Mon interprétation est que ceci est mis en place de façon réfléchie par un Etat extrêmement manipulateur et s'appuie sur la massification du public scolaire (en cours depuis longtemps), la disparition des établissements réservés aux décrocheurs, la dilution d'une culture nationale dans une "super culture" standardisée que les échanges internationaux ont mondialisée.

Pour moi, qu'on en pense du bien ou du mal, le phénomène est consciemment organisé par ces réformes en cours et celles à venir dans notre pays. Je ne crois pas que cette évolution dépende de la couleur des pouvoirs politiques nationaux qui, sans le dire, s'en remettent à l'Union européenne et à ses outils de diagnostic.

Je peux complètement me tromper. Qu'en pensez-vous ?

Tem-to
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Réforme du collège du point de vue des PE

Message par Volubilys le Mar 29 Déc 2015 - 17:49

@Lenagcn a écrit:
(Il n'y a qu'à entendre les " elle est gentille, mais ce qu'elle est scolaire Crying or Very sad " Razz - je les adore, moi, celles-là! pas toujours fun certes mais c'est pour elles que je suis là, pour les faire avancer au mieux, pas pour me faire plaisir avec les  "petits rigolos" doués mais qui n'en fichent pas une entre 2 saillies bien vues; pour ça, j'ai ma vie perso, là je bosse).
J'ai déjà exprimé mon point de vu à ce propos sur un autre topic. Wink

_________________
Je vous prie de m'excuser si mes messages contiennent des coquilles, je remercie les personnes qui me les signaleront par mp pour que je puisse les corriger.

Volubilys
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Réforme du collège du point de vue des PE

Message par Volubilys le Mar 29 Déc 2015 - 17:53

Petitfils a écrit:
@Volubilys a écrit:Dans dix ans, en CM2 les élèves auront un niveau CE1...
Je ne suis pas PE mais PLC.
Je pense que dans le but d'homogénéiser progressivement la société française que les politiques ont peur de voir exploser, l'EN fait en sorte que dans le public (et ce sera guère différent dans le privé) :
- les élèves en début de 6e aient au mieux un niveau de CM1 dans cinq ans ;
- les élèves de 3e un niveau de 5e ;
- les élèves de 1ère un niveau de 3e ;
- les élèves de terminales un niveau de 2nde.

- Je crois que l'EN met sciemment l'Etat (à moins que ce ne soit l'inverse) dans la position d'être contraint d'adapter ces changements dans l'enseignement supérieur. Concernant cet échelon, ce qui reste à voir, c'est comment. Il lui faudra garder un minimum d' "élite" qui sera chargée de créer des emplois sur le territoire.

Quatre niveaux changent de programme en un an au collège ; deux dans le primaire d'après ce que j'ai lu sur ce fil : il s'agit d'un total changement de paradigme. J'analyse cela par le fait que l'EN veut amoindrir la connaissance et favoriser un double pragmatisme :
- à visée économique pour le budget de l'Etat.
- dans le but d'une meilleure employabilité à l'échelon régional des élèves à leur sortie sur le marché de l'emploi.

Big Brother is near you.
Mon interprétation est que ceci est mis en place de façon réfléchie par un Etat extrêmement manipulateur et s'appuie sur la massification du public scolaire (en cours depuis longtemps), la disparition des établissements réservés aux décrocheurs, la dilution d'une culture nationale dans une "super culture" standardisée que les échanges internationaux ont mondialisée.

Pour moi, qu'on en pense du bien ou du mal, le phénomène est consciemment organisé par ces réformes en cours et celles à venir dans notre pays. Je ne crois pas que cette évolution dépende de la couleur des pouvoirs politiques nationaux qui, sans le dire, s'en remettent à l'Union européenne et à ses outils de diagnostic.

Je peux complètement me tromper. Qu'en pensez-vous ?

Le but est d'uniformiser par la médiocrité, d'avoir une population sachant juste lire et vaguement compter ce qu'il faut pour bosser pas cher et consommer.
les élites iront dans des écoles privées hors contrat qui les instruiront...


Dernière édition par Volubilys le Mar 29 Déc 2015 - 17:54, édité 1 fois

_________________
Je vous prie de m'excuser si mes messages contiennent des coquilles, je remercie les personnes qui me les signaleront par mp pour que je puisse les corriger.

Volubilys
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Réforme du collège du point de vue des PE

Message par C'est pas faux le Mar 29 Déc 2015 - 17:53

Petitfils a écrit:
@Volubilys a écrit:Dans dix ans, en CM2 les élèves auront un niveau CE1...
Je ne suis pas PE mais PLC.
Je pense que dans le but d'homogénéiser progressivement la société française que les politiques ont peur de voir exploser, l'EN fait en sorte que dans le public (et ce sera guère différent dans le privé) :
- les élèves en début de 6e aient au mieux un niveau de CM1 dans cinq ans ;
- les élèves de 3e un niveau de 5e ;
- les élèves de 1ère un niveau de 3e ;
- les élèves de terminales un niveau de 2nde.

- Je crois que l'EN met sciemment l'Etat (à moins que ce ne soit l'inverse) dans la position d'être contraint d'adapter ces changements dans l'enseignement supérieur. Concernant cet échelon, ce qui reste à voir, c'est comment. Il lui faudra garder un minimum d' "élite" qui sera chargée de créer des emplois sur le territoire.

Quatre niveaux changent de programme en un an au collège ; deux dans le primaire d'après ce que j'ai lu sur ce fil : il s'agit d'un total changement de paradigme. J'analyse cela par le fait que l'EN veut amoindrir la connaissance et favoriser un double pragmatisme :
- à visée économique pour le budget de l'Etat.
- dans le but d'une meilleure employabilité à l'échelon régional des élèves à leur sortie sur le marché de l'emploi.

Big Brother is near you.
Mon interprétation est que ceci est mis en place de façon réfléchie par un Etat extrêmement manipulateur et s'appuie sur la massification du public scolaire (en cours depuis longtemps), la disparition des établissements réservés aux décrocheurs, la dilution d'une culture nationale dans une "super culture" standardisée que les échanges internationaux ont mondialisée.

Pour moi, qu'on en pense du bien ou du mal, le phénomène est consciemment organisé par ces réformes en cours et celles à venir dans notre pays. Je ne crois pas que cette évolution dépende de la couleur des pouvoirs politiques nationaux qui, sans le dire, s'en remettent à l'Union européenne et à ses outils de diagnostic.

Je peux complètement me tromper. Qu'en pensez-vous ?
Cinq en élémentaire, en plus des trois en maternelle dès cette année, donc douze en tout, dont neuf en un an.

C'est pas faux
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Réforme du collège du point de vue des PE

Message par stanleymilgram le Mar 29 Déc 2015 - 17:58

@Volubilys a écrit:
Petitfils a écrit:
@Volubilys a écrit:Dans dix ans, en CM2 les élèves auront un niveau CE1...
Je ne suis pas PE mais PLC.
Je pense que dans le but d'homogénéiser progressivement la société française que les politiques ont peur de voir exploser, l'EN fait en sorte que dans le public (et ce sera guère différent dans le privé) :
- les élèves en début de 6e aient au mieux un niveau de CM1 dans cinq ans ;
- les élèves de 3e un niveau de 5e ;
- les élèves de 1ère un niveau de 3e ;
- les élèves de terminales un niveau de 2nde.

- Je crois que l'EN met sciemment l'Etat (à moins que ce ne soit l'inverse) dans la position d'être contraint d'adapter ces changements dans l'enseignement supérieur. Concernant cet échelon, ce qui reste à voir, c'est comment. Il lui faudra garder un minimum d' "élite" qui sera chargée de créer des emplois sur le territoire.

Quatre niveaux changent de programme en un an au collège ; deux dans le primaire d'après ce que j'ai lu sur ce fil : il s'agit d'un total changement de paradigme. J'analyse cela par le fait que l'EN veut amoindrir la connaissance et favoriser un double pragmatisme :
- à visée économique pour le budget de l'Etat.
- dans le but d'une meilleure employabilité à l'échelon régional des élèves à leur sortie sur le marché de l'emploi.

Big Brother is near you.
Mon interprétation est que ceci est mis en place de façon réfléchie par un Etat extrêmement manipulateur et s'appuie sur la massification du public scolaire (en cours depuis longtemps), la disparition des établissements réservés aux décrocheurs, la dilution d'une culture nationale dans une "super culture" standardisée que les échanges internationaux ont mondialisée.

Pour moi, qu'on en pense du bien ou du mal, le phénomène est consciemment organisé par ces réformes en cours et celles à venir dans notre pays. Je ne crois pas que cette évolution dépende de la couleur des pouvoirs politiques nationaux qui, sans le dire, s'en remettent à l'Union européenne et à ses outils de diagnostic.

Je peux complètement me tromper. Qu'en pensez-vous ?

Le but est d'uniformiser par la médiocrité, d'avoir une population sachant juste lire et vaguement compter ce qu'il faut pour bosser pas cher et consommer.
les élites iront dans des écoles privées hors contrat qui les instruiront...


Et donc de détruire la classe moyenne . pale

stanleymilgram
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: Réforme du collège du point de vue des PE

Message par Tem-to le Mar 29 Déc 2015 - 17:59

Merci pour ces éléments qui vont dans le sens que je suggère et certainement mieux sourcés (vous êtes instit).
Pas de nuances à ma thèse peut-être à l'emporte-pièce ?

Tem-to
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Réforme du collège du point de vue des PE

Message par Spinoza1670 le Mar 29 Déc 2015 - 18:07

@C'est pas faux a écrit:
Petitfils a écrit:Quatre niveaux changent de programme en un an au collège ; deux dans le primaire d'après ce que j'ai lu sur ce fil
Cinq en élémentaire, en plus des trois en maternelle dès cette année, donc douze en tout, dont neuf en un an.
(organisation avant Réforme 2015-2016)

école primaire
* école maternelle
- Cycle 1 : petite section (PS), moyenne section (MS), grande section (GS)
* école élémentaire
- Cycle 2 : Cours Préparatoire (CP), Cours élémentaire 1re année (CE1)
- Cycle 3 : Cours élémentaire 2e année (CE2), Cours moyen 1re année (CM1), Cours moyen 2e année (CM2)
Secondaire
* collège
- 6e, 5e, 4e, 3e
* Lycée
- 2de, 1re, Tale

(organisation Réforme 2015-2016)

école primaire
* école maternelle
- Cycle 1 : PS, MS, GS
* école élémentaire
- Cycle 2 : CP, CE1, CE2
- Cycle 3 : CM1, CM2
Secondaire
* collège
- Cycle 3 : 6e
- Cycle 4 : 5e, 4e, 3e
* Lycée
- 2de, 1re, Tale

_________________
« Let not any one pacify his conscience by the delusion that he can do no harm if he takes no part, and forms no opinion. Bad men need nothing more to compass their ends, than that good men should look on and do nothing. » (John Stuart Mill)
Littérature au primaire - Rédaction au primaire - Manuels anciens - Dessin au primaireApprendre à lire et à écrire - Maths au primaire - école : références - Leçons de choses.

Spinoza1670
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Réforme du collège du point de vue des PE

Message par Tem-to le Mar 29 Déc 2015 - 18:08

@Volubilys a écrit: Le but est d'uniformiser par la médiocrité, d'avoir une population sachant juste lire et vaguement compter ce qu'il faut pour bosser pas cher et consommer. les élites iront dans des écoles privées hors contrat qui les instruiront...
Oui, au nom d'une meilleure cohérence de la société française par ailleurs attaquée par des extrêmistes terroristes qui n'ont pas de vision claire sur les conséquences de leur sacrifices.

Tem-to
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Réforme du collège du point de vue des PE

Message par Tem-to le Mar 29 Déc 2015 - 18:14

Merci Spinoza, cette piqûre de rappel est la bienvenue. Smile

Tem-to
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 5 Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum