Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
avatar
Olympias
Prophète

Un IEN interviewé par Aide aux profs

par Olympias le Mer 30 Déc - 20:34
Le site internet Aide aux profs a interviewé Dominique Montmiron, inspecteur de l'éducation Nationale.
Longue interview très instructive ICI
Tout y passe : réformes, management, inspectons, DGesco...
avatar
verdurin
Habitué du forum

Re: Un IEN interviewé par Aide aux profs

par verdurin le Mer 30 Déc - 21:11
Une citation :
Montmiron a écrit:Il y a là un travail d’acculturation qui peut se faire à moyen terme .
Ce qui donne un objectif à l'éducation nationale.

Et même si il est évident que ma citation est hors contexte, je n'ai pas l'impression que cet inspecteur ait bien perçu la loi de la responsabilité décroissante en fonction du niveau hiérarchique.

_________________
Contre la bêtise, les dieux eux mêmes luttent en vain.
Ni centidieux, ni centimètres.
Malavita
Niveau 6

Re: Un IEN interviewé par Aide aux profs

par Malavita le Mer 30 Déc - 22:07
Le passage sur le "comportement harcelant et oppressant" de certains CDE est savoureux. Par contre, pour l'avoir vécu, je ne suis pas convaincue par la suite "chacun doit prendre ses responsabilités pour y mettre fin quand cela apparaît"...
avatar
verdurin
Habitué du forum

Re: Un IEN interviewé par Aide aux profs

par verdurin le Mer 30 Déc - 23:17
C'est pourtant simple : tu t'opposes à ton CDE, et tu vois ta note administrative passer au minimum.
Avec de la chance le rectorat reconnaîtra que tu avais raison et dix ans plus tard, ta note revient à la moyenne.
Ceci dans le meilleur des cas.
Mais tu as pris tes responsabilités, ce qui est une satisfaction morale.
Pas si coûteuse que çà, mais pas gratuite non plus.

Et c'est un « bon » cas. Dans un mauvais cas tu peux avoir de vrais ennuis.

_________________
Contre la bêtise, les dieux eux mêmes luttent en vain.
Ni centidieux, ni centimètres.
avatar
Presse-purée
Grand sage

Re: Un IEN interviewé par Aide aux profs

par Presse-purée le Jeu 31 Déc - 11:14
Très bonne mise au point sur l'article 26 de la loi du 13 juillet 1983.
Je note aussi les critiques sur la mode de la contractualisation, qui tue l'éducation.

_________________
Homines, dum docent, discunt.Sénèque, Epistulae Morales ad Lucilium VII, 8

"La culture est aussi une question de fierté, de rapport de soi à soi, d’esthétique, si l’on veut, en un mot de constitution du sujet humain." (Paul Veyne, La société romaine)
"Soyez résolus de ne servir plus, et vous voilà libres". La Boétie
"Confondre la culture et son appropriation inégalitaire du fait des conditions sociales : quelle erreur !" H. Pena-Ruiz
"Il vaut mieux qu'un élève sache tenir un balai plutôt qu'il ait été initié à la philosophie: c'est ça le socle commun" un IPR
Malavita
Niveau 6

Re: Un IEN interviewé par Aide aux profs

par Malavita le Jeu 31 Déc - 13:16
@verdurin a écrit:C'est pourtant simple : tu t'opposes à ton CDE, et tu vois ta note administrative passer au minimum.
Avec de la chance le rectorat reconnaîtra que tu avais raison et dix ans plus tard, ta note revient à la moyenne.
Ceci dans le meilleur des cas.
Mais tu as pris tes responsabilités, ce qui est une satisfaction morale.
Pas si coûteuse que çà, mais pas gratuite non plus.

Et c'est un « bon » cas. Dans un mauvais cas tu peux avoir de vrais ennuis.

Je ne parlais pas des responsabilités des enseignants. J'ai pris les miennes, tout comme mes collègues, mais nous avons eu du mal à nous faire entendre et c'est là, malheureusement, le problème.
avatar
verdurin
Habitué du forum

Re: Un IEN interviewé par Aide aux profs

par verdurin le Sam 2 Jan - 23:48
Disons qu'il m'est arrivé d'être confronté à un CDE harceleur et incompétent (ça existe).
À titre d'exemple on a eu plus de mille (1000) circulaires administratives en un an dans un collège où il y avait 25 enseignants.
Les enseignants du collège ont pris leur responsabilité et se sont opposés à lui.
Ce que je dis, c'est qu'il a fallut dix ans pour que ma note administrative revienne à la moyenne, et pour que je revienne au petit choix.
Le coût de ce genre de chose n'est pas exorbitant, mais réel.

_________________
Contre la bêtise, les dieux eux mêmes luttent en vain.
Ni centidieux, ni centimètres.
Malavita
Niveau 6

Re: Un IEN interviewé par Aide aux profs

par Malavita le Dim 3 Jan - 9:54
D'accord je comprends mieux. En ce qui nous concerne, nous verrons s'il y aura des suites... Mais pour l'instant nous revivons !
avatar
Olympias
Prophète

Re: Un IEN interviewé par Aide aux profs

par Olympias le Dim 3 Jan - 9:59
Comme on ne cesse de nous bassiner avec le climat scolaire, la première décision d'un recteur nouvellement arrivé devrait être un tour d'horizon des établissements où il est de notoriété publique que le CDE est un gros problème ! Et il y en a. Une équipe de direction peut beaucoup pour l'ambiance d'un collège ou lycée, en bien et en mal. Il suffit d'un an pour tout bousiller. C'est plus dur de reconstruire quand la confiance est rompue.
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum