Quelles questions vous posez-vous sur les Arabes ?

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Quelles questions vous posez-vous sur les Arabes ?

Message par Al-qalam le 05.01.16 16:19

Le titre est un peu bizarre, mais j'explique : je suis en train de réfléchir, dans le cadre d'un projet de vulgarisation, à des thèmes de fiches sur les Arabes et l'arabité.
Je me demandais quelles questions vous pouviez avoir à ce sujet sans jamais oser les poser. Razz Parce que j'ai bien des idées, mais c'est toujours un peu pareil, ce genre de projet, alors j'aimerais en profiter pour pouvoir répondre à une vraie demande de savoir.

Ca peut aussi toucher des thèmes proches, islam, religion, culture, langue, etc.
Lâchez-vous !

Al-qalam
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Quelles questions vous posez-vous sur les Arabes ?

Message par florestan le 05.01.16 16:46

Merci pour ton sujet.
Je me demande quelle est le degré d'intercompréhension entre maghrébins d'une part et avec des moyen orientaux d'autre part. Est-il vrai que personne ne parle l'arabe littéraire? Ce qu'on appelle l'arabe littéraire (ou littéral je ne sais plus) est-ce la même chose que l'arabe coranique? Cet arabe coranique a t-il énormément évolué au cours des siècles?
Quelle langue apprend t-on quand on apprend l'arabe à l'INALCO par exemple? Peut-on se faire comprendre dans tout le monde arabophone avec ça?
Oui, je suis un peu passionnée par les langues.

florestan
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Quelles questions vous posez-vous sur les Arabes ?

Message par Hervé Hervé le 05.01.16 17:43

Quand on parle d'arabe on définit souvent par la langue.
Les Arabes font-ils de même,ou est-ce plus une culture?

Autrement dit qu'est-ce, pour eux, être Arabe?

Le "eux" précédent est-il vu comme unique?

_________________
保持警惕

« Et je demande aux économistes politiques, aux moralistes, s’ils ont déjà calculé le nombre d’individus qu’il est nécessaire de condamner à la misère, à un travail disproportionné, au découragement, à l’infantilisation, à une ignorance crapuleuse, à une détresse invincible, à la pénurie absolue, pour produire un riche ? » (José Saramago).

Hervé Hervé
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Quelles questions vous posez-vous sur les Arabes ?

Message par Balthamos le 05.01.16 17:50

Qu'est ce qu'un Arabe?

(venant de la péninsule, le Maghreb dans tout ça)

J'ai aussi plein d'interrogations sur les Arabes non musulmans, mais je ne sais pas comment les formuler pour le moment.

Balthamos
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Quelles questions vous posez-vous sur les Arabes ?

Message par fifi51 le 05.01.16 18:35

Parmi les questions que je me pose en vrac et sans ordre particulier :
Quel rapport entre la structure familiale arabe ( endogame, patriarcale et communautaire (joint family) en anglais) et l'Islam ?
Peut-être liée à la question précédente: qu'est ce qui explique le développement de l'Islam depuis son point d'origine ?
La définition du chiisme comme mystique et passionnel par rapport au sunnisme (plus disciplinaire) est elle juste ?
Le chiisme est il par nature plus féministe que le sunnisme ? (je dirais oui de façon intuitive)
Comment expliquer la distribution dans l'espace du chiisme et du sunnisme ?
La situation au moyen age (autrement dit de grands feudataires et leurs alliés prêtant allégeance au roi) se retrouve-t-elle dans le moyen orient actuel ? (car j'aurais tendance à voir la Syrie de cette façon)

Il y a sans doute des questions futiles, mais ce sont les premières questions qui me viennent à l'esprit.

fifi51
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Re: Quelles questions vous posez-vous sur les Arabes ?

Message par Al-qalam le 05.01.16 19:13

Merci pour ces premières idées, c'est très intéressant de lire des questions si diverses. J'en prends bonne note. N'hésitez pas à continuer !

Quelques-unes appellent des réponses assez simples que je peux vous donner facilement au passage ; d'autres sont terriblement complexes, même sous un abord simple.
Florestan : les gens du Maghreb et du Mashrek (le monde syro-égyptien) se comprennent, mais avec parfois des situations cocasses car ils n'utilisent pas toujours le même mot pour le même concept. Par exemple, j'étais à Doha récemment, et je suis rentrée en voiture avec un égyptien qui conduisait, et une marocaine. La marocaine demande à l'égyptien de tourner à un embranchement, le type met du temps à réagir. Pour lui, "tourne ici" voulait dire "secoue-moi". Il existe un grand nombre d'arabes qu'on dit dialectaux : le syrien, l'égyptien, l'arabe du Golfe (et encore, avec des différences selon les pays), les arabes du Maghreb (qui sont plus souvent un mélange de langues berbères, d'arabe et de français). Le littéral, qui est grosso-modo la langue du Coran restée très stable grammaticalement, n'est pas utilisée à l'oral, mais elle est souvent bien comprise : c'est la langue qu'on parle à la TV, par exemple.
A l'INALCO, il y a des cursus différents pour l'arabe littéral et plusieurs arabes dialectaux.

Sur la question de la définition de l'Arabe, c'est vraiment très compliqué. En effet, on a tendance à dire qu'un Arabe est quelqu'un qui parle arabe. Mais ce serait réduire fortement la question : déjà, il y a des gens qui ne sont pas arabes et qui parlent arabe, historiquement (les savants persans, par exemple) ; mais il y a aussi des personnes qui se revendiquent arabes, ou reconnues comme arabes, mais qui ne parlent pas arabe (parce qu'émigrées par exemple). Sans avoir la prétention de résoudre la question, je pense qu'on peut dire que les Arabes "originels", qui habitaient la péninsule arabique, étaient une poignée, liés par un mode de vie commune - structures familiales particulières, religion commune (sauf pour les juifs et peut-être quelques communautés chrétiennes), probablement déjà une ou des langues proche, commerce nomade et pastoralisme. L'expansion de l'islam a fait sortir les Arabes de la péninsule, changé les modes de vie, c'est pourquoi on parle par la suite plus de culture islamique (et non musulmane, ce dernier adjectif ayant un sens religieux) que de culture arabe. Après, il y a la question du ressenti des populations actuelles, qui se retrouvent autour de la langue arabe, mine de rien.

La question de la structure familiale et de l'islam est intéressante, car historiquement, elle a posé problème, la toute première communauté musulmane étant organisée en fonction des principes arabes (strcture en famille élargie / clan / tribu), mais l'arrivée des convertis a entraîné des tensions et a obligé à repenser les structures familiales. Je ne suis pas assez au point sur ce sujet pour en dire beaucoup plus, mais je vais le travailler.

En général, on explique la rapidité de l'expansion de l'islam (religieux) et la constitution rapide d'une société islamique (culturellement) par quelques grands facteurs :
1) le fait que les empires romano-byzantin et sassanide étaient déjà très affaiblis pour des raisons intérieures différentes
2) le fait que les musulmans n'aient pas imposé leur religion (ils ont même parfois interdit les conversions pour des raisons discales), et n'aient pas bouleversé les pratiques, se coulant dans le moule administratif laissé par les deux grands empires dont ils prenaient la place. Le monde islamique est resté à majorité non-musulmane plusieurs siècles.
3) le fait que, pour l'Iran du moins, l'islam était porteur d'une libération sociale, face à une société de castes extrêmement rigide (notamment l'islam des kharajite, bien présent en Iran dans les premiers siècles).
Par la suite, la civilisation islamique (si tant est qu'on peut voir une unique civilisation sur un temps aussi long et un espace aussi vaste, ce dont je ne suis pas sûre du tout ; un peu comme si on parlait de civilisation chrétienne pour quelque chose qui dure de Clovis à Napoléon III, de l'Espagne à la Russie) a connu de nombreux bouleversements historiques, des changements radicaux politiquement, militairement, religieusement, etc.

Le Shiisme est en effet plus mystique, ésotérique, que le sunnisme. La dualité caché/visible, ésotérique/exotérique, etc., est au centre de ses conceptions. Néanmoins, il existe un mysticisme sunnite très important, ce qu'on nomme le soufisme (même si certains sufis se revendiquent aussi du shiisme) ; et le shiisme, contrairement au sunnisme, suppose l'adhésion à la doctrine d'un maître spirituel, d'où la création d'une sorte de clergé, qui n'existe pas dans le sunnisme (où la relation à Dieu est directe). De toute manière, dans les deux cas, les textes religieux sont utilisés comme base de la jurisprudence.

Pas de shiisme plus "féministe" par essence que le sunnisme. C'est prendre les choses de manière anhistorique, essentialiser et décontextualiser. Selon les époques, le statut de la femme est très variable, qu'on soit en pays shiite ou sunnite. La différence majeure qui me vient à l'esprit, c'est que le shiisme connaît une forme de mariage temporaire (qui légalise la prostitution, mais permet aussi des engagements courts, et évite les problèmes de dot), contrairement à la jurisprudence sunnite en la matière. Après, sur le statut de la femme et le féminisme, je ne suis pas assez qualifiée pour aller plus loin pour l'instant.

Le sunnisme est largement majoritaire dans le monde islamique ; le shiisme est essentiellement iranien, parce que des souverains iraniens l'ont imposé au début du XVIe siècle plus ou moins comme religion d'Etat (non pas contre les minorités, mais contre les sunnites). Auparavant, c'était plutôt une pratique minoritaire, plus présente dans le monde iranien déjà car au IXe s., les Iraniens ont servi d'armée pour renverser la dynastie des Omeyyades et mettre en place un nouveau calife de la lignée du prophète. (bon en fait, c'est pas celui que les Iraniens attendaient qui s'est mis sur le trône, ils ont été complètement bernés dans l'affaire, mais ces éléments politiques, liés à la place des convertis dans la société, expliquent en grande partie la répartition du shiisme).

Non, il n'y a pas de rapport entre la situation politique et sociale médiévale et la situation politique et sociale actuelle. Le XXe s., les réformes agraires, la mondialisation et le colonialisme sont passés par là. (pas forcément dans cet ordre Razz ).




Al-qalam
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Quelles questions vous posez-vous sur les Arabes ?

Message par florestan le 05.01.16 19:22

Merci beaucoup pour ta réponse Very Happy J'en rajoute une couche, tu dis que le littéral est sensiblement la langue du coran, que personne ne la parle, mais qu'on la parle à la télé: dans tous les pays la même langue dans les médias donc? ? Est-ce une question de phonétique, de lexique, de structures? Tous ça à la fois? Est-ce que c'est la langue universitaire aussi? Est-ce que tout le monde peut la comprendre? Est-ce que tout le monde peut la parler? Et à l'écrit? Y a t-il des journaux écrits en dialectal etdes journaux écrits en littéral? Pour quel public?
Ca me passionne ces questions coeurs

florestan
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Quelles questions vous posez-vous sur les Arabes ?

Message par Balthamos le 05.01.16 19:50

Merci pour ces réponses assez simples.

Hâte de lire les plus complexes...

Balthamos
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Quelles questions vous posez-vous sur les Arabes ?

Message par henriette le 05.01.16 19:58

C'est une super idée, ce fil ! Merci, Al-qalam !

_________________

-------------------
"Il n'y a que ceux qui veulent tromper les peuples et gouverner à leur profit qui peuvent vouloir retenir les hommes dans l'ignorance."

henriette
Médiateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Quelles questions vous posez-vous sur les Arabes ?

Message par fifi51 le 05.01.16 20:50

@Al-qalam a écrit:
La différence majeure qui me vient à l'esprit, c'est que le shiisme connaît une forme de mariage temporaire (qui légalise la prostitution, mais permet aussi des engagements courts, et évite les problèmes de dot), contrairement à la jurisprudence sunnite en la matière. Après, sur le statut de la femme et le féminisme, je ne suis pas assez qualifiée pour aller plus loin pour l'instant.

merci pour les réponses qui sont très complètes.

La première chose qui me vient à l'esprit est que le shiisme (je ne sais jamais si c'est ch ou sh  professeur ) est une transmission en gendre donc par les femmes

fifi51
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Re: Quelles questions vous posez-vous sur les Arabes ?

Message par Lowpow29 le 05.01.16 21:17

Je fais actuellement une séquence sur les musiques du monde arabe et j'ai eu des hésitations concernant les pays que l'on pouvait inclure.
Pour faire simple avec les élèves, je dis que le monde arabe = le Maghreb + le Moyen-Orient.

Or, dans un de mes livres sur les musiques du monde, pour l'Iran, on parle de musique perse, et non de musique arabe.
J'ai donc dit aux élèves que l'Iran n'était pas un pays de culture arabe, et que par conséquent il ne faisait pas partie des pays traités. Pourtant, l'Iran n'appartient-il pas au monde arabo-musulman?
Qu'en est-il réellement et pourquoi?

Merci d'avance!

_________________
La vie est courte, l'art est long, l'occasion fugitive, l'expérience trompeuse, le jugement difficile. Hippocrate

Lowpow29
Niveau 6


Revenir en haut Aller en bas

Re: Quelles questions vous posez-vous sur les Arabes ?

Message par Bizardouille le 05.01.16 21:51

Pourquoi leurs gâteaux qui sont si bons sont-ils si caloriques :'(

(ok je sors)

_________________
Faites l'amour pas la guerre. En fait non, faire l'amour ça donne des enfants, c'est chiant... Faites des crêpes, c'est bon les crêpes !

Bizardouille
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Quelles questions vous posez-vous sur les Arabes ?

Message par Honchamp le 05.01.16 23:35

Comment les Berbères ont-ils pu préserver leur identité , tout en étant islamisés ?
Bref, relations peuples berbères/ peuplement arabe au Maghreb ?

Merci pour ce fil, Al-qalam !

_________________
"Tu verras bien qu'il n'y aura pas que moi, assise par terre comme ça.."

Honchamp
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Quelles questions vous posez-vous sur les Arabes ?

Message par Kalypso le 06.01.16 21:51

en ce qui concerne les arabes israéliens, sur quoi reposent les fondements de leur identité ? je pense que tous ne sont pas musulmans... comment s'exprime leur arabité ? est-elle différente des autres zones de peuplement arabe du monde ?
ce fil est génial, merci

Kalypso
Vénérable


Revenir en haut Aller en bas

Re: Quelles questions vous posez-vous sur les Arabes ?

Message par JPhMM le 06.01.16 21:54

Existent des arabes israéliens de culture chrétienne, athées.
Comme disait Coluche, "pour eux, ce sera très dur !"

_________________
Labyrinthe où l'admiration des ignorants et des idiots qui prennent pour savoir profond tout ce qu'ils n'entendent pas, les a retenus, bon gré malgré qu'ils en eussent. D'ailleurs, il n'y a point de meilleur moyen pour mettre en vogue ou pour défendre des doctrines étranges et absurdes, que de les munir d'une légion de mots obscurs, douteux , et indéterminés. Ce qui pourtant rend ces retraites bien plus semblables à des cavernes de brigands ou à des tanières de renards qu'à des forteresses de généreux guerriers. Que s'il est malaisé d'en chasser ceux qui s'y réfugient, ce n'est pas à cause de la force de ces lieux-là, mais à cause des ronces, des épines et de l'obscurité des buissons dont ils sont environnés. Car la fausseté étant par elle-même incompatible avec l'esprit de l'homme, il n'y a que l'obscurité qui puisse servir de défense à ce qui est absurde. — John Locke

JPhMM
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Quelles questions vous posez-vous sur les Arabes ?

Message par Kalypso le 06.01.16 21:54

oui, effectivement... ou même sans être athées il me semble ?

potentiellement il pourrait exister des arabes israéliens convertis au judaïsme, non ?

Kalypso
Vénérable


Revenir en haut Aller en bas

Re: Quelles questions vous posez-vous sur les Arabes ?

Message par JPhMM le 06.01.16 22:05

Je présume que oui.

_________________
Labyrinthe où l'admiration des ignorants et des idiots qui prennent pour savoir profond tout ce qu'ils n'entendent pas, les a retenus, bon gré malgré qu'ils en eussent. D'ailleurs, il n'y a point de meilleur moyen pour mettre en vogue ou pour défendre des doctrines étranges et absurdes, que de les munir d'une légion de mots obscurs, douteux , et indéterminés. Ce qui pourtant rend ces retraites bien plus semblables à des cavernes de brigands ou à des tanières de renards qu'à des forteresses de généreux guerriers. Que s'il est malaisé d'en chasser ceux qui s'y réfugient, ce n'est pas à cause de la force de ces lieux-là, mais à cause des ronces, des épines et de l'obscurité des buissons dont ils sont environnés. Car la fausseté étant par elle-même incompatible avec l'esprit de l'homme, il n'y a que l'obscurité qui puisse servir de défense à ce qui est absurde. — John Locke

JPhMM
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Quelles questions vous posez-vous sur les Arabes ?

Message par Al-qalam le 06.01.16 22:20

Je n'ai pas le temps de vous répondre aujourd'hui ni demain, mais merci pour toutes ces questions, et n'hésitez pas à continuer !

Al-qalam
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Quelles questions vous posez-vous sur les Arabes ?

Message par Salsepareille le 06.01.16 22:26

Les habitants de l'ancienne Perse sont-ils des Perses ou des Persans? Parlent-ils la langue perse ou la langue persane?

Salsepareille
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Quelles questions vous posez-vous sur les Arabes ?

Message par Tamerlan le 06.01.16 22:27

@Kalypso a écrit:oui, effectivement... ou même sans être athées il me semble ?

potentiellement il pourrait exister des arabes israéliens convertis au judaïsme, non ?

C'est même pire que cela ! Que sont la plupart des Juifs originaires du Moyen-Orient et du Maghreb si ce n'est des Arabes juifs ? Razz

_________________
ll est difficile d'attraper un chat noir dans une pièce sombre, surtout lorsqu'il n'y est pas.
(Proverbe possiblement est-asiatique)

Tamerlan
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Quelles questions vous posez-vous sur les Arabes ?

Message par Celadon le 07.01.16 1:20

Pourquoi pire ?

Celadon
Oracle


Revenir en haut Aller en bas

Re: Quelles questions vous posez-vous sur les Arabes ?

Message par Tamerlan le 07.01.16 2:03

@Celadon a écrit:Pourquoi pire ?

Parce que dans l'esprit de la plupart des gens déjà Arabes = Musulmans, en assimilant allègrement religion à origine géographique et ethnoculturelle. Quand on apprend qu'il existe des Arabes chrétiens (ce qui est quand même assez connu), déjà ça perturbe. Un arabe musulman qui se convertit au judaïsme cela parait encore plus étrange. Mais de là à imaginer qu'un autre groupe qu'on pense en général d'origine géographique ("nationale" disons) commune, les Juifs, ne l'est pas et qu'une partie est issue des populations arabes. Alors là le monde devient très compliqué ! Smile

_________________
ll est difficile d'attraper un chat noir dans une pièce sombre, surtout lorsqu'il n'y est pas.
(Proverbe possiblement est-asiatique)

Tamerlan
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Quelles questions vous posez-vous sur les Arabes ?

Message par Al-qalam le 04.02.16 11:04

Juste pour vous dire que je ne vous oublie pas, et pour vous remercier une nouvelle fois de toutes ces questions. Le projet me prend un peu de temps, donc je vais juste répondre ici aux questions qui me paraissent les plus simples, et promis, je viendrai poster un peu plus tard des réponses aux questions plus compliquées - si j'ai les réponses, bien sûr.

Pardon de ce retard !

Al-qalam
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum