Rouen : le Snes-FSU dénonce "l'indigence" et le "vide intersidéral" des formations sur la réforme du collège

Page 5 sur 13 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6 ... 11, 12, 13  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Rouen : le Snes-FSU dénonce "l'indigence" et le "vide intersidéral" des formations sur la réforme du collège

Message par carpemuette le Dim 10 Jan 2016 - 23:09

Un peu facile Smile

carpemuette
Niveau 6


Revenir en haut Aller en bas

Re: Rouen : le Snes-FSU dénonce "l'indigence" et le "vide intersidéral" des formations sur la réforme du collège

Message par User5899 le Dim 10 Jan 2016 - 23:20

@Rendash a écrit:
Cripure a écrit:
@Isis39 a écrit:
@JPhMM a écrit:
Bizarrement, quand on m'envoie en formation le mercredi matin et après-midi, alors que j'ai aucune heure de cours le mercredi, je reçois que tchi.

Assurer une formation demande beaucoup de travail de préparation.


C'est bien ce qu'ont perçu les stagiaires de Bichonnette cheers

Cripure, je crois que personne ici n'émettra le moindre doute sur le sérieux et la compétence des formateurs qui s'expriment, en l'occurrence Elyas et Isis.
Je ne vois pas le rapport avec la phrase qui me fait ricaner. Par ailleurs, je ne vois pas comment il serait nécessaire de lier compétence et sérieux en formation.

_________________
Zu End' ewiges Wissen !
Der Welt melden
Weise nichts mehr !

En cas de ban, ne pas utiliser les MP ! Passer par l'icône du mail  Razz

User5899
Dieu de l'Olympe


Revenir en haut Aller en bas

Re: Rouen : le Snes-FSU dénonce "l'indigence" et le "vide intersidéral" des formations sur la réforme du collège

Message par kamasolou le Dim 10 Jan 2016 - 23:29

Juste pour préciser une chose, puisque c'est de mes collègues dont il s'agit dans le compte-rendu du SNES (transmis au SNES certes, mais écrit et discuté en salle des profs par les collègues qui étaient présents) : ils n'étaient pas venus dans l'optique de "pourrir" cette formation. Par exemple, il n'y avait pas de badges, pas de pancartes comme ça a pu être vu dans d'autres formations.
Je suis d'ailleurs dans un collège plutôt modéré à la base, grèves peu suivies, etc.
Par contre, on avait préparé des questions, oui, ça c'est vrai : une boîte à questions avait été mise en salle des profs avant les vacances et chacun y a déposé ses questions de façon anonyme. Des questions qui n'ont rien de mystérieuses puisque nous sommes très nombreux dans les établissements et ici sur néo à les avoir posées. Elles portaient sur les thèmes liés à la réforme: diminution des heures, programmes par cycles, temps de concertation, organisation et contenus des AP et des EPI, latin, DP3, langues, sciences en 6ème, etc. Les IPR savaient à quelles questions s'attendre, et MSA aussi ! Le fait est qu'aucune réponse précise n'avait été préparée par nos formateurs et que le contenu était vraiment très proche du néant. Mes collègues sont allés à ces formations dubitatifs, ils en sont ressortis dégoûtés. Tenter en plus de faire croire qu'ils sont de mauvaise foi, c'est totalement faux et méprisant, encore une fois !

kamasolou
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Rouen : le Snes-FSU dénonce "l'indigence" et le "vide intersidéral" des formations sur la réforme du collège

Message par Tangleding le Dim 10 Jan 2016 - 23:40

Il faut ajouter que quand le SNES met en ligne ces CR, il engage sa responsabilité comme éditeur... Donc, bon, on ne va pas se permettre tout et n'importe quoi. Certes les aspects subjectifs et affectifs sont sujets à caution (interprétation de l'auteur du CR), mais les aspects factuels sont plutôt fiables.

Sur le sujet MSA, je ne vais pas monter sur mes grands chevaux, le fait d'arme de MSA est surtout une grossière erreur stratégique qui a abouti au contraire de l'effet souhaité par les formateurs : renforcer la contestation.

C'est d'ailleurs une constante macabre de ces formations : au lieu de convaincre, dans leur très grande majorité elles renforcent la contestation. Il faudrait tout de même s'interroger sur cet état de fait inquiétant relativement aux compétences des génies du MEN qui ont "pondu" la réforme et ce plan de formation "sans précédent" (encore heureux !)...

_________________
Le projet de réforme du collège décodé :
www.reformeducollege.fr
-------
Nous non plus, nous n'oublions pas la réforme du collège, M. Hollande... (CLIC)
-------
"Never complain, just fight."

Tangleding
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Rouen : le Snes-FSU dénonce "l'indigence" et le "vide intersidéral" des formations sur la réforme du collège

Message par Shere Khan le Lun 11 Jan 2016 - 0:15

@Elyas a écrit:
@Zazk a écrit:
@Elyas a écrit:  Il y a un élément que tu oublies : tu participes à des lynchages, pas moi Smile

Désolée mais il me semble que parler en faveur de la future réforme, c'est participer à la mise à mort d'une certaine culture et du métier de certains professeurs.

Il te semble mal Smile
Alors il y a deux andouilles : il y a Zazk, et moi. Coucou, Zazk, à deux, on se sent tout de suite moins seul. Very Happy

Shere Khan
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Re: Rouen : le Snes-FSU dénonce "l'indigence" et le "vide intersidéral" des formations sur la réforme du collège

Message par Zazk le Lun 11 Jan 2016 - 0:21

Merci Shere Khan !
I love you

Zazk
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Rouen : le Snes-FSU dénonce "l'indigence" et le "vide intersidéral" des formations sur la réforme du collège

Message par Shere Khan le Lun 11 Jan 2016 - 1:03

Et je dirais même plus : jamais deux sans trois. Wink

_________________
Les socialistes, ça ose tout, c'est même à ça qu'on les reconnaît.. Twisted Evil
Un éléphant (républicain…) ça Trump énormément (celle-là, j'en suis très fier) yesyes

Shere Khan
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Re: Rouen : le Snes-FSU dénonce "l'indigence" et le "vide intersidéral" des formations sur la réforme du collège

Message par John le Lun 11 Jan 2016 - 2:57

Si cette réforme était si bonne que ça, il serait sans doute moins difficile pour les formateurs censés l'expliquer d'accomplir leur mission.
Après, je ne m'exprime pas sur la qualité des formateurs choisis à cette occasion ou à d'autres, mais je pense que la qualité première d'un formateur, c'est de ne pas mépriser le public qu'il a en face de lui. C'est une phrase générale qui me semble être le principe de base selon lequel les formateurs devraient axer leur intervention et être choisis.
Je pense par exemple qu'Elyas n'a pas de mépris pour qui que ce soit, même si tel ou tel n'ont pas la même conception des choses que lui. C'est cela qui devrait avant tout être pris en compte.
On n'imagine pas un prof méprisant ses élèves ; on ne devrait pas imaginer un formateur méprisant ses collègues. Et si l'un comme l'autre existent en réalité, c'est peut-être d'abord et avant tout ce problème-là qu'il faudrait corriger.

_________________
En achetant des articles au lien ci-dessous, vous nous aidez, sans frais, à gérer le forum. Merci !


"Celui qui ne participe pas à la lutte participe à la défaite" (Brecht)
"La nostalgie, c'est plus ce que c'était" (Simone Signoret)
"Les médias participent à la falsification permanente de l'information" (Umberto Eco)

John
Médiateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Rouen : le Snes-FSU dénonce "l'indigence" et le "vide intersidéral" des formations sur la réforme du collège

Message par Rendash le Lun 11 Jan 2016 - 13:55

@John a écrit:Si cette réforme était si bonne que ça, il serait sans doute moins difficile pour les formateurs censés l'expliquer d'accomplir leur mission.
Après, je ne m'exprime pas sur la qualité des formateurs choisis à cette occasion ou à d'autres, mais je pense que la qualité première d'un formateur, c'est de ne pas mépriser le public qu'il a en face de lui. C'est une phrase générale qui me semble être le principe de base selon lequel les formateurs devraient axer leur intervention et être choisis.
Je pense par exemple qu'Elyas n'a pas de mépris pour qui que ce soit, même si tel ou tel n'ont pas la même conception des choses que lui. C'est cela qui devrait avant tout être pris en compte.
On n'imagine pas un prof méprisant ses élèves ; on ne devrait pas imaginer un formateur méprisant ses collègues. Et si l'un comme l'autre existent en réalité, c'est peut-être d'abord et avant tout ce problème-là qu'il faudrait corriger.

+1.

_________________

Rendash
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Rouen : le Snes-FSU dénonce "l'indigence" et le "vide intersidéral" des formations sur la réforme du collège

Message par Reine Margot le Lun 11 Jan 2016 - 16:07

@Isis39 a écrit:
@Elyas a écrit:
Cripure a écrit:


@Elyas a écrit:Une formation est payée en HSE au formateur. Cela correspond à 54 euros en brut et à 42 euros en net. Bref, un plombier gagne bien plus. C'est une somme bloquée, elle ne monte ni ne descend selon le grade/l'échelon. Et il y a une paperasse pas possible à remplir pour se faire payer.
Elyas, les HSE dépendent du corps. 54€ brut, c'est pour un agrégé.

Tu as raison mais c'est un forfait bloqué. J'ai peut-être eu tort d'appeler ça HSE, on dit ce nom par facilité sans doute. J'ai aussi entendu vacation. En tout cas, c'est la somme du forfait d'une heure de vacation pour formation.

Ce ne sont effectivement pas des HSE mais des vacations de formation. C'est indiqué ainsi sur la feuille de paie.

Les HSE sont réservées aux heures effectivement faites devant les classes; les heures faites par des formateurs se paient en vacations. Ou en décompte horaire de contrat lorsqu'ils sont déchargés. Le taux de vacation dépend de la mission réalisée (en gros si ça demande plus ou moins de travail), le taux de base est 40€ de l'heure.

_________________
1 enseignant molesté, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
2 enseignants molestés, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
150 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
151 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
………………………………
[la progression arithmétique se poursuit en série]
…………………………………..
156 879 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
156 880 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société. »

Reine Margot
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Rouen : le Snes-FSU dénonce "l'indigence" et le "vide intersidéral" des formations sur la réforme du collège

Message par Pamphylien le Lun 11 Jan 2016 - 17:30

De quoi le mot "formateur" est-il le nom ?

Pamphylien
Niveau 3


Revenir en haut Aller en bas

Re: Rouen : le Snes-FSU dénonce "l'indigence" et le "vide intersidéral" des formations sur la réforme du collège

Message par Osmie le Lun 11 Jan 2016 - 18:27

@Elyas a écrit:
@ylm a écrit:
@Elyas a écrit:En conséquence, les CR parlant de Mila puisque c'est d'elle dont une partie des intervenants sur ce fil s'amuse à démolir la réputation, je les prendrais avec des pincettes.
Le fameux tweet "bingo", bien qu'elle ait passé depuis son compte twitter en mode protégé, elle l'a bien écrit, il y en a des captures d'écran, et ce tweet est celui de quelqu'un qui n'a aucune idée du sens des mots déontologie, éthique ou respect. Démolir sa réputation, elle le fait très bien toute seule.

Pour les bingos, je trouve que les gens qui l'accusent ici jouent un peu à la poutre dans l'œil qui contemple la paille dans celle d'autrui. De toute façon, il y a une guerre sur Twitter et certains utilisent le forum pour continuer les conflits nés sur twitter. Je trouve cela assez malsain.

Certains utilisent aussi des captures d'écran pour des dénonciations, ce que je trouve ultra-malsain.

Osmie
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Rouen : le Snes-FSU dénonce "l'indigence" et le "vide intersidéral" des formations sur la réforme du collège

Message par Rendash le Lun 11 Jan 2016 - 19:50

@Elyas a écrit:De toute façon, il y a une guerre sur Twitter et certains utilisent le forum pour continuer les conflits nés sur twitter. Je trouve cela assez malsain.

Et certains utilisent Twitter pour continuer les conflits nés sur le forum, il n'y en a pas un pour racheter les autres Razz

_________________

Rendash
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Rouen : le Snes-FSU dénonce "l'indigence" et le "vide intersidéral" des formations sur la réforme du collège

Message par Balthamos le Lun 11 Jan 2016 - 19:53

Ca tombe bien, je n'ai que néo pour me défouler Twisted Evil

Balthamos
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Rouen : le Snes-FSU dénonce "l'indigence" et le "vide intersidéral" des formations sur la réforme du collège

Message par Bouboule le Lun 11 Jan 2016 - 22:11

@Reine Margot a écrit:
@Isis39 a écrit:
@Elyas a écrit:
Cripure a écrit:



Elyas, les HSE dépendent du corps. 54€ brut, c'est pour un agrégé.

Tu as raison mais c'est un forfait bloqué. J'ai peut-être eu tort d'appeler ça HSE, on dit ce nom par facilité sans doute. J'ai aussi entendu vacation. En tout cas, c'est la somme du forfait d'une heure de vacation pour formation.

Ce ne sont effectivement pas des HSE mais des vacations de formation. C'est indiqué ainsi sur la feuille de paie.

Les HSE sont réservées aux heures effectivement faites devant les classes; les heures faites par des formateurs se paient en vacations. Ou en décompte horaire de contrat lorsqu'ils sont déchargés. Le taux de vacation dépend de la mission réalisée (en gros si ça demande plus ou moins de travail), le taux de base est 40€ de l'heure.

40 € ?
À ce prix-là pour former des bac+5, on ne peut pas espérer grand-chose sauf si on tombe sur des masochistes.

Bouboule
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Rouen : le Snes-FSU dénonce "l'indigence" et le "vide intersidéral" des formations sur la réforme du collège

Message par e-Wanderer le Mar 12 Jan 2016 - 0:23

C'est pourtant à peu près le montant d'une heure complémentaire à l'université (43 euros nets, sauf erreur). Donc 65 si c'est du CM, 54 si c'est du CM/TD (solution intermédiaire), ce qui correspond aux solutions les plus communément retenues pour les séminaires à ce niveau.

e-Wanderer
Expert


Revenir en haut Aller en bas

Re: Rouen : le Snes-FSU dénonce "l'indigence" et le "vide intersidéral" des formations sur la réforme du collège

Message par Bouboule le Mar 12 Jan 2016 - 0:29

@e-Wanderer a écrit:C'est pourtant à peu près le montant d'une heure complémentaire à l'université (43 euros nets, sauf erreur). Donc 65 si c'est du CM, 54 si c'est du CM/TD (solution intermédiaire), ce qui correspond aux solutions les plus communément retenues pour les séminaires à ce niveau.

Ah mais j'ai déjà eu l'occasion de dire que 43€ (bruts à mon avis) à l'université, c'était scandaleux. Et former des bac+5 avec expérience professionnelle, ça vaut à mon avis plus que des L1, pour être sérieux.

Bouboule
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Rouen : le Snes-FSU dénonce "l'indigence" et le "vide intersidéral" des formations sur la réforme du collège

Message par Derborence le Mar 12 Jan 2016 - 17:15

Je rentre de la 1re journée de formation.
Une des formatrice est prof d'histoire-géo... Était-ce Mila ?
Edit: ce n'était pas Mila.

_________________
"La volonté permet de grimper sur les cimes ; sans volonté on reste au pied de la montagne."
Proverbe chinois

"Derborence, le mot chante triste et doux dans la tête pendant qu’on se penche sur le vide, où il n’y a plus rien, et on voit qu’il n’y a plus rien."
Charles-Ferdinand Ramuz, Derborence

Derborence
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Rouen : le Snes-FSU dénonce "l'indigence" et le "vide intersidéral" des formations sur la réforme du collège

Message par BritLéty le Mar 12 Jan 2016 - 18:23

Ma 1ère journée de formation était vendredi. Une occasion de souhaiter bon courage à Derborence: deux formateurs dans son établissement - même si fort sympathiques - ça doit être dur quand on est contre la réforme et menacé par celle-ci qui plus est.

BritLéty
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Rouen : le Snes-FSU dénonce "l'indigence" et le "vide intersidéral" des formations sur la réforme du collège

Message par Derborence le Mar 12 Jan 2016 - 18:50

@Derborence a écrit:Je rentre de la 1re journée de formation.
Une des formatrice est prof d'histoire-géo... Était-ce Mila ?
Edit: ce n'était pas Mila.

12/01/2016 Première journée de formation EPI AP

Une quarantaine de professeurs de 4 collèges.

M. X, principal de collège
Mme Y, IPR

Formatrices : professeur d'histoire-géographie et professeur de mathématiques

La convocation précisait que le stage commençait à 9h. Il n'a commencé que vers 9h30.
Le principal et l'inspectrice ont répondu aux questions des collègues pendant environ 1h30-1h45.

Question d'un collègue de technologie sur la perte d'heures, notamment en technologie, en allemand, en latin.
L'IPR explique que la perte d'heures dans certaines disciplines est due au fait que tous les niveaux auront le même nombre d'heures (26).

Un collègue craint la fuite des élèves vers le privé.
L'IPR répond que les établissement privés doivent appliquer la réforme et que les inspecteurs le vérifieront.

Une collègue indique qu'elle va sans doute muter. Elle dit qu'on va donc lui imposer des projets.
Le principal répond que c'est déjà ainsi : quand on arrive dans un établissement, on découvre un nouveau projet d'établissement, on ne choisit pas ses niveaux.

Une collègue demande la différence entre IDD et EPI.
L'IPR répond que les EPI seront évalués (oral au DNB) et concerneront tous les élèves.

Des collègues mettent en évidence la perte d'heures en français.
L'IPR indique que le programme doit être envisagé sur le cycle.
La priorité n'est pas de faire le programme des disciplines mais de construire et de faire acquérir les compétences.
Chaque discipline est un cadre dans lequel on va travailler les compétences.

Un collègue soulève le problème des élèves qui changent d'établissement au cours de leur scolarité au collège.
On lui répond que ce n'est pas gênant car les compétences sont transversales.

L'IPR répète dans la plupart de ses réponses le verbe « rassurer ».

Une collègue demande pourquoi on change tous les programmes de tous les niveaux en même temps.
L'IPR répond que c'est à cause des programmes de cycle.

Une collègue dit que, de réforme en réforme, le niveau des élèves baisse.
« C'est votre opinion », répond l'IPR qui déclare que le niveau moyen des élèves est à peu près stable sur PISA, que les meilleurs sont encore meilleurs et les moins bons encore moins bons. Elle ajoute que le public est de plus en plus hétérogène à cause de l'intégration de tous les élèves au collège (les dyslexiques, par exemple).

L'IPR indique que la marge est à utiliser pour des effectifs allégés et des co-animations.

Une collègue demande si les dispositifs actuels rétribués en HSE pourront être maintenus (dispositif pour élèves en voie de décrochage).
L'IPR dit qu'il n'y aura plus d'enveloppe d'HSE pour cela.
La collègue demande comment on fera pour les élèves migrants qui bénéficient aujourd'hui de quelques heures de FLS dans leur établissement (payées aux professeurs en HSE).
L'IPR ne sait pas.

Un collègue déclare que la réforme se focalise sur les élèves les moins bons mais que les meilleurs sont mis de côté. Il dit que les meilleurs vont devenir moins bons.
L'IPR affirme que les meilleurs vont devenir meilleurs.

L'IPR parle du nouveau DNB dont le contrôle continu sera fondé sur l'évaluation des compétences.

Un collègue de technologie s'inquiète sur la répartition des heures de sciences (concurrence SVT, physique, technologie) en 6e. Que va devenir la technologie qui perd déjà des heures en 3e ?
L'IPR affirme que la DHG des établissements augmentera pendant 3 ans.
L'IPR perd son calme quand le collègue de technologie dit en substance que les professeurs de technologie doivent être « trop cons » puisque les professeurs de SVT ou de physique peuvent enseigner les sciences (dont la technologie) à sa place.

Longue pause café.
Départ de l'IPR et du principal.

Pendant une bonne heure, les formatrices répondent aux questions, ou plutôt essaient d'y répondre (leurs réponses sont loin d'être précises). Elles demandent par trois fois si on veut parler de l'AP, mais elles préfèrent garder ce point pour la 2e journée.

Elles indiquent que les sections euros et bilangues commencées sont maintenues.
Elles disent qu'un enseignant peut ne pas faire d'EPI mais que, si personne ne veut en faire, les chefs d’établissement les imposeront.

Les formatrices projettent un diaporama présentant fautes d'orthographe et coquilles.
Elles meublent jusqu'à la pause déjeuner.

L'après-midi, 45 minutes sont consacrées à un « tour de salle » : chacun doit dire son nom, sa matière et l'EPI sur lequel il veut travailler.
Beaucoup de collègues proposent des thèmes d'EPI. D'autres (dont moi) se contentent de décliner leur nom et leur matière.
Les collègues sont ensuite invités à travailler en groupes sur des projets d'EPI. Beaucoup le font.
D'autres (dont moi) choisissent de ne pas le faire et discutent de la réforme.
Je suis partie avant la fin.

_________________
"La volonté permet de grimper sur les cimes ; sans volonté on reste au pied de la montagne."
Proverbe chinois

"Derborence, le mot chante triste et doux dans la tête pendant qu’on se penche sur le vide, où il n’y a plus rien, et on voit qu’il n’y a plus rien."
Charles-Ferdinand Ramuz, Derborence

Derborence
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Rouen : le Snes-FSU dénonce "l'indigence" et le "vide intersidéral" des formations sur la réforme du collège

Message par Derborence le Mar 12 Jan 2016 - 18:52

@BritLéty a écrit:Ma 1ère journée de formation était vendredi. Une occasion de souhaiter bon courage à Derborence: deux formateurs dans son établissement - même si fort sympathiques - ça doit être dur quand on est contre la réforme et menacé par celle-ci qui plus est.

C'étaient mes collègues hommes, les formateurs ? Un prof de maths et un prof de SVT ?

_________________
"La volonté permet de grimper sur les cimes ; sans volonté on reste au pied de la montagne."
Proverbe chinois

"Derborence, le mot chante triste et doux dans la tête pendant qu’on se penche sur le vide, où il n’y a plus rien, et on voit qu’il n’y a plus rien."
Charles-Ferdinand Ramuz, Derborence

Derborence
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Rouen : le Snes-FSU dénonce "l'indigence" et le "vide intersidéral" des formations sur la réforme du collège

Message par BritLéty le Mar 12 Jan 2016 - 18:56

Un prof de maths et une prof de techno.

BritLéty
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Rouen : le Snes-FSU dénonce "l'indigence" et le "vide intersidéral" des formations sur la réforme du collège

Message par Derborence le Mar 12 Jan 2016 - 18:57

@BritLéty a écrit:Un prof de maths et une prof de techno.
La quarantaine, grand, le prof de maths ?
5 formateurs dans mon collège, dont deux profs de maths...


Dernière édition par Derborence le Mar 12 Jan 2016 - 18:58, édité 1 fois

_________________
"La volonté permet de grimper sur les cimes ; sans volonté on reste au pied de la montagne."
Proverbe chinois

"Derborence, le mot chante triste et doux dans la tête pendant qu’on se penche sur le vide, où il n’y a plus rien, et on voit qu’il n’y a plus rien."
Charles-Ferdinand Ramuz, Derborence

Derborence
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Rouen : le Snes-FSU dénonce "l'indigence" et le "vide intersidéral" des formations sur la réforme du collège

Message par JPhMM le Mar 12 Jan 2016 - 18:58

La priorité n'est pas de faire le programme des disciplines
Shocked

_________________
Labyrinthe où l'admiration des ignorants et des idiots qui prennent pour savoir profond tout ce qu'ils n'entendent pas, les a retenus, bon gré malgré qu'ils en eussent. D'ailleurs, il n'y a point de meilleur moyen pour mettre en vogue ou pour défendre des doctrines étranges et absurdes, que de les munir d'une légion de mots obscurs, douteux , et indéterminés. Ce qui pourtant rend ces retraites bien plus semblables à des cavernes de brigands ou à des tanières de renards qu'à des forteresses de généreux guerriers. Que s'il est malaisé d'en chasser ceux qui s'y réfugient, ce n'est pas à cause de la force de ces lieux-là, mais à cause des ronces, des épines et de l'obscurité des buissons dont ils sont environnés. Car la fausseté étant par elle-même incompatible avec l'esprit de l'homme, il n'y a que l'obscurité qui puisse servir de défense à ce qui est absurde. — John Locke

JPhMM
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Rouen : le Snes-FSU dénonce "l'indigence" et le "vide intersidéral" des formations sur la réforme du collège

Message par Derborence le Mar 12 Jan 2016 - 18:59

@JPhMM a écrit:
La priorité n'est pas de faire le programme des disciplines
Shocked

Rolling Eyes professeur C'est l'IPR qui l'a dit. professeur

_________________
"La volonté permet de grimper sur les cimes ; sans volonté on reste au pied de la montagne."
Proverbe chinois

"Derborence, le mot chante triste et doux dans la tête pendant qu’on se penche sur le vide, où il n’y a plus rien, et on voit qu’il n’y a plus rien."
Charles-Ferdinand Ramuz, Derborence

Derborence
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Rouen : le Snes-FSU dénonce "l'indigence" et le "vide intersidéral" des formations sur la réforme du collège

Message par Derborence le Mar 12 Jan 2016 - 19:01

Au fait, bien que je ne sois pas au SNES, je confirme "l'indigence" et le "vide intersidéral" des formations dans l'académie de Rouen.

_________________
"La volonté permet de grimper sur les cimes ; sans volonté on reste au pied de la montagne."
Proverbe chinois

"Derborence, le mot chante triste et doux dans la tête pendant qu’on se penche sur le vide, où il n’y a plus rien, et on voit qu’il n’y a plus rien."
Charles-Ferdinand Ramuz, Derborence

Derborence
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Page 5 sur 13 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6 ... 11, 12, 13  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum