Rouen : le Snes-FSU dénonce "l'indigence" et le "vide intersidéral" des formations sur la réforme du collège

Page 13 sur 13 Précédent  1, 2, 3 ... 11, 12, 13

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Rouen : le Snes-FSU dénonce "l'indigence" et le "vide intersidéral" des formations sur la réforme du collège

Message par kamasolou le Ven 26 Fév 2016 - 23:20

Visiblement pas d'amélioration au niveau du contenu des formations... :

SNES Rouen a écrit:Collèges d’Elbeuf, Caudebec-lès-Elbeuf et Saint-Pierre-lès-Elbeuf ( + quelques collègues de Oissel) les 4 et 5 février

Comité d’accueil : un CE de collège, le CE du lycée d’accueil, l’IA-IPR du BEF, l’IEN de la circonscription + 2 formatrices, professeurs de technologie et d’histoire-géo.

Ceux-ci savaient d’emblée qu’ils rencontreraient une opposition puisque certains d’entre eux se sont vus proposer des badges « Non à la réforme » à l’entrée du lycée. Ils se sont retrouvés face à une assemblée d’enseignants qui, pour la plupart, arboraient des T-shirts contre la réforme ou des badges (ou les 2 !) et avaient déposé un carton rouge sur la table.
Mis à part une des formatrices qui s’est montrée méprisante, cherchant à avoir réponse à tout quitte à affirmer des choses dont on aimerait vérifier la véracité (ex : certains collèges auraient 4h de marge par classe ???), le comité d’accueil s’est montré plutôt embarrassé, avouant ne pouvoir répondre aux questions posées par les collègues des 4 établissements... Nous avons senti qu’ils n’étaient pas convaincus eux-mêmes mais là par obligation...

Quelques exemples :
Prof : « Qu’en est-il des collègues sur plusieurs collèges ? »
IA-IPR : « Je n’ai pas de réponse ». Devant la levée des cartons rouges : « je veux bien prendre un carton rouge mais je ne pourrais vous dire ce que je ne sais pas ». + « On se retrouve, comme Pascal, devant un infiniment grand. La rentrée 2016 nous donne un sacré vertige ». + « On a besoin de temps en plus »
Prof : « comment diviser les 4h entre les 3 matières de sciences en 6e ? »
IA-IPR : « Je ne suis pas compétente ... » + « On fera comme aujourd’hui, en essayant de faire au mieux ». + « On peut espérer que le livret numérique va aider ».
CE : « Je ne veux pas discuter du bien-fondé de la Réforme. Elle a été votée. » + « Je ne sais pas si c’est la bonne réforme ; en tous cas, elle s’impose. » + « Il faut que tout le monde se rassure. » + « On s’est battu pour les bilangues. Je ne devrais peut-être pas le dire ».
Prof : « Pensez-vous que la marge soit égalitaire ? »
CE : « J’avoue que je n’ai pas la réponse. »
Prof : « Si vous avez la réponse... »
Prof : « En quoi l’AP et les EPI vont-ils être la réponse ? »
CE : « On vous propose »
Prof : « Non, on nous l’impose. »
Prof : « On a l’impression d’une improvisation »
CE : « Je ne dis pas que tout est merveilleux. On verra où on va dans 3 ans »
Prof : « Droit dans le mur ! ». Les collègues montrent alors leurs T-shirt...
CE : « A vous de choisir le mur pour qu’il soit le plus confortable possible ! ».
Prof : « Au moment de la répartition, on fait des choix par rapport aux postes à sauver et non des choix pédagogiques ».
CE : « Sans les élèves, on ne serait pas là ! »
Prof : « Sans cette réforme, on ne serait pas là ! »...
Avant leur départ, nous leur avons rappelé que nous ne cessions de rédiger des motions, d’écrire des courriers, que certains inspecteurs avaient eux aussi écrit des courriers et leur avons demandé si de leur côté, ils pouvaient entreprendre le même type d’actions. Ils ont promis de faire remonter...

Nous sommes ensuite restés avec les 2 formatrices. L’une d’elle avait déjà agacé beaucoup de monde avec son histoire de marge de 4h dans certains collèges...+ quelques réflexions inappropriées pour répondre à la suppression des bilangues et euros « Nos élèves trouveront de quoi compenser et approfondir à la maison » (oser dire cela alors que nous sommes en REP + ou en en ZEP pour 3 collèges...) + « si les élèves sont aussi mauvais en langue en France, c’est à cause de l’audiovisuel qui ne diffuse pas les films en VO ».
Annoncé au programme le matin pour les 3 demi-journées :
- mise en œuvre des EPI
- AP : organisation
- l’évaluation
En réalité, on nous a projeté une vidéo sur un projet (course en cours) où les filles étaient toutes vêtues de rose avec des chouchous et les garçons en bleu puis balancé quelques photocopies...et laissé en plan pour travailler. Comme la quasi-totalité des collègues n’avaient pas envisagé les choses de la sorte, certains corrigeaient, d’autres lisaient ou discutaient...La journée fut longue.

Des collègues avaient convoqué la presse au sortir de la formation pour dénoncer le mépris du gouvernement et de l’institution à notre égard. Nous avons pu répondre aux questions du journaliste et une photo des enseignants brandissant un carton rouge a été prise.

Le lendemain, rebelotte...et visionnage de vidéos. Ex : une expérience menée au sein d’une classe où aucun élève ne bouge, aucun ne pose de questions, tous appliquent les consignes à la lettre, très concentrés et comprennent du premier coup, prennent la parole uniquement lorsqu’on les interroge et s’écoutent les uns les autres...Ca existe ?
Alors que nous avions noté la veille qu’on parlerait de l’organisation de l’AP, la formatrice nous répond : « Je parle de pédagogie, pas d’organisationnel ! ».
On parle ensuite de classe inversée qui n’est pas une martingale pédagogique, de pédagogie du smartphone et de la tablette. (Quand on pense qu’au collège Mandela, il n’y a pas eu de papier pendant 2 mois pour faire des photocopies, et que la période s’est achevée sans PQ, ça laisse perplexe...).
Comme les collègues du 1er groupe, nous sommes repartis sans avoir compris ce qu’on attendait de nous pour l’AP...qui n’aurait pas dû s’appeler comme ça d’ailleurs (mais comment ? ). On a juste retenu que les EPI et l’AP n’étaient pas nécessairement fléchés dans l’EDT puisque ceux-ci font partie intégrante de l’enseignement. Ce sont 2 des 3 modalités de l’enseignement.
Alors dans ce cas, pourquoi cette pression dans certains collèges s’ils sont intégrés aux cours ? Et comment comptabiliser les heures ? Bref, beaucoup de contradictions...et un flou artistique qui demeure... On a aussi compris que la formatrice avec ses « moi, je, personnellement », le tout dans la même phrase, était surtout là pour s’écouter parler...

Pour conclure, formation = zéro...normal, on nous avait prévenu qu’elles n’étaient pas des formatrices mais des animatrices...alors, animation = double zéro... Les formatrices n’avaient manifestement pas préparé de quoi « animer » 2 journées : 1 seule aurait largement suffi...Si on faisait pareil avec nos élèves, ils monteraient sur les tables ! Nous avons été plutôt disciplinés ... même si cela avait des allures de garderie !

Bref, nous sommes repartis au choix...dégoûtés, écoeurés, scandalisés, inquiets, énervés, atterrés, dépités...mais heureusement, contents d’être en vacances pour essayer d’éloigner tout cela...

http://www.rouen.snes.edu/spip.php?article1674

kamasolou
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Rouen : le Snes-FSU dénonce "l'indigence" et le "vide intersidéral" des formations sur la réforme du collège

Message par Igniatius le Ven 26 Fév 2016 - 23:39

SNES Rouen a écrit:
Nous sommes ensuite restés avec les 2 formatrices. L’une d’elle avait déjà agacé beaucoup de monde avec son histoire de marge de 4h dans certains collèges...+ quelques réflexions inappropriées pour répondre à la suppression des bilangues et euros « Nos élèves trouveront de quoi compenser et approfondir à la maison » (oser dire cela alors que nous sommes en REP + ou en en ZEP pour 3 collèges...) + « si les élèves sont aussi mauvais en langue en France, c’est à cause de l’audiovisuel qui ne diffuse pas les films en VO ».


Je trouve hallucinante cette phrase : oui, les enfants de profs et de cadres s'en tireront, mais vraiment plus grâce à l'école. Pour les autres, je ne vois pas comment ils progresseront en allemand ou anglais chez eux mais bon...
Cela prouve encore une fois à quel point beaucoup des promoteurs de cette réforme sont totalement incompétents, et quasi-cyniques.

Pour le reste, on voit bien que ne rien préparer et espérer que le public bosse est peut-être une pratique de classe usuelle pour ces formateurs, mais que cela ne passe pas avec des gens sérieux.

_________________
"Celui qui se perd dans sa passion est moins perdu que celui qui perd sa passion."
St Augustin

"God only knows what I'd be without you"
Brian Wilson

Igniatius
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Rouen : le Snes-FSU dénonce "l'indigence" et le "vide intersidéral" des formations sur la réforme du collège

Message par Bouboule le Ven 26 Fév 2016 - 23:54

@Igniatius a écrit:
SNES Rouen a écrit:
Nous sommes ensuite restés avec les 2 formatrices. L’une d’elle avait déjà agacé beaucoup de monde avec son histoire de marge de 4h dans certains collèges...+ quelques réflexions inappropriées pour répondre à la suppression des bilangues et euros « Nos élèves trouveront de quoi compenser et approfondir à la maison » (oser dire cela alors que nous sommes en REP + ou en en ZEP pour 3 collèges...) + « si les élèves sont aussi mauvais en langue en France, c’est à cause de l’audiovisuel qui ne diffuse pas les films en VO ».


Je trouve hallucinante cette phrase : oui, les enfants de profs et de cadres s'en tireront, mais vraiment plus grâce à l'école. Pour les autres, je ne vois pas comment ils progresseront en allemand ou anglais chez eux mais bon...
Cela prouve encore une fois à quel point beaucoup des promoteurs de cette réforme sont totalement incompétents, et quasi-cyniques.

Pour le reste, on voit bien que ne rien préparer et espérer que le public bosse est peut-être une pratique de classe usuelle pour ces formateurs, mais que cela ne passe pas avec des gens sérieux.

Je me permets de nuancer. Dans certains lycées, il y a déjà quelques initiés qui savent qu'il faut prendre AP avec monsieur ou madame un(e)tel(le) pour compenser. Il y aura peut-être la même chose en collège.

Bouboule
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Rouen : le Snes-FSU dénonce "l'indigence" et le "vide intersidéral" des formations sur la réforme du collège

Message par thrasybule le Ven 26 Fév 2016 - 23:57

Cette réassignation à l'espace privé comme lieu "réel" de l'apprentissage est le signe d'une régression énorme.

_________________
♫Tititi tatata tititi tatata♫


Mon blog cinéma: http://ombreserrantes.com/


J'ai mes ours!

thrasybule
Oracle


Revenir en haut Aller en bas

Re: Rouen : le Snes-FSU dénonce "l'indigence" et le "vide intersidéral" des formations sur la réforme du collège

Message par Olympias le Sam 27 Fév 2016 - 0:04

@thrasybule a écrit:Cette réassignation à l'espace privé comme lieu "réel" de l'apprentissage est  le signe d'une régression énorme.
Surtout quand on nous bassine avec le fait qu'il ne faut pas donner de travail à la maison....parce que ...les inégalités....tout ça furieux

Olympias
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Rouen : le Snes-FSU dénonce "l'indigence" et le "vide intersidéral" des formations sur la réforme du collège

Message par thrasybule le Sam 27 Fév 2016 - 0:06

Le privé aura fait son beurre du kinkéna de Hollande en tout cas.

_________________
♫Tititi tatata tititi tatata♫


Mon blog cinéma: http://ombreserrantes.com/


J'ai mes ours!

thrasybule
Oracle


Revenir en haut Aller en bas

Re: Rouen : le Snes-FSU dénonce "l'indigence" et le "vide intersidéral" des formations sur la réforme du collège

Message par Igniatius le Sam 27 Fév 2016 - 0:11

@thrasybule a écrit:Cette réassignation à l'espace privé comme lieu "réel" de l'apprentissage est  le signe d'une régression énorme.

Oui, c'est totalement incroyable. C'est l'aveu de l'abandon par nos élites (et les formateurs) de l'ambition de l'école républicaine, émancipatrice et promouvant les gamins défavorisés qui ont les capacités de s'en sortir.
"On cesse de traumatiser les enfants et on laisse les "bons" élèves apprendre des choses nécessaires pour leur vie future seuls en famille. Etant entendu que les bons élèves sont tous des salauds de rejetons des classes favorisées" : c'est la pensée qui transpire des déclarations des pédagos les plus hardcore sur les réseaux.

Je ne comprends toujours pas comment ils font pour ne pas voir qu'ils vont aider à développer le privé qui s'affranchira bientôt du contrat, je le prédis...

_________________
"Celui qui se perd dans sa passion est moins perdu que celui qui perd sa passion."
St Augustin

"God only knows what I'd be without you"
Brian Wilson

Igniatius
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Rouen : le Snes-FSU dénonce "l'indigence" et le "vide intersidéral" des formations sur la réforme du collège

Message par Bouboule le Sam 27 Fév 2016 - 0:21

@Igniatius a écrit:
@thrasybule a écrit:Cette réassignation à l'espace privé comme lieu "réel" de l'apprentissage est  le signe d'une régression énorme.

Oui, c'est totalement incroyable. C'est l'aveu de l'abandon par nos élites (et les formateurs) de l'ambition de l'école républicaine, émancipatrice et promouvant les gamins défavorisés qui ont les capacités de s'en sortir.
"On cesse de traumatiser les enfants et on laisse les "bons" élèves apprendre des choses nécessaires pour leur vie future seuls en famille. Etant entendu que les bons élèves sont tous des salauds de rejetons des classes favorisées" : c'est la pensée qui transpire des déclarations des pédagos les plus hardcore sur les réseaux.

Je ne comprends toujours pas comment ils font pour ne pas voir qu'ils vont aider à développer le privé qui s'affranchira bientôt du contrat, je le prédis...

Vous avez peur de les accuser de le vouloir ?
Je prédis plutôt un privé complémentaire où certains d'entre nous iront faire des ménages ; ça me semble le plus rentable.

Bouboule
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Rouen : le Snes-FSU dénonce "l'indigence" et le "vide intersidéral" des formations sur la réforme du collège

Message par kero le Sam 27 Fév 2016 - 2:52

Je vais y avoir droit juste à la rentrée. cafe

Vais faire en sorte de garder quelques paquets de copies à corriger.

kero
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Rouen : le Snes-FSU dénonce "l'indigence" et le "vide intersidéral" des formations sur la réforme du collège

Message par Igniatius le Sam 27 Fév 2016 - 9:30

@Olympias a écrit:
@thrasybule a écrit:Cette réassignation à l'espace privé comme lieu "réel" de l'apprentissage est  le signe d'une régression énorme.
Surtout quand on nous bassine avec le fait qu'il ne faut pas donner de travail à la maison....parce que ...les inégalités....tout ça furieux

Oui.
Et c'est raccord avec la dernière remarque de Bouboule : en meme temps que certains funestes militants de l'unsa vomissent les devoirs a la maison sous prétexte d'inégalités sociales, certains, donc, participent à la redaction de cahiers de vacances pour les editeurs !

Quand j'ironise avec mes élèves, je leur dis que je m'arrange pour qu'ils ne comprennent rien, ainsi je me rémunèrerai sur les cours particuliers.
Eh ben celui-là, il le fait vraiment.


_________________
"Celui qui se perd dans sa passion est moins perdu que celui qui perd sa passion."
St Augustin

"God only knows what I'd be without you"
Brian Wilson

Igniatius
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Page 13 sur 13 Précédent  1, 2, 3 ... 11, 12, 13

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum