Problème d'autorité, communication...?

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Problème d'autorité, communication...?

Message par moonie le Lun 25 Jan 2016 - 18:38

Voilà un discours plus raisonnable... Wink

moonie
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: Problème d'autorité, communication...?

Message par Caspar Goodwood le Mar 26 Jan 2016 - 20:45

@moonie a écrit: Alors là, de la reconnaissance, je ne pense pas qu'on en ait; il faut se faire une raison.

Tu exagères un peu tout de même, certains élèves et parents sont reconnaissants, même s'ils ne le montrent pas forcément.

Caspar Goodwood
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Problème d'autorité, communication...?

Message par Bliss le Jeu 28 Jan 2016 - 13:55

Bonjour tous le monde!
Hajar je me reconnais assez dans tout ce que tu dis!! je ne sais pas si c'est une bonne chose!! depuis combien de temps es tu enseignante? c'est peut être juste une mauvaise passe/année!! Pour ma part, je galère toujours avec mes premieres mais les autres profs aussi et en fait, j'ai laissé tomber le cours, ils font leurs devoirs et basta! ils ne veulent pas bosser et les autres profs n'arrivent pas non plus à les mettre au travail...alors...
Je doute bcp de moi, de mes capacités à enseigner... c'est vrai, peut être faut il être naturellement autoritaire, ce qui n'est absolument pas mon cas!! Maintenant je vais persévérer encore quelques temps et après on verra!! Malheureusement, c'était une reconversion, alors ca fait un peu mal!!
Bon courage pour la suite!

Bliss
Niveau 1


Revenir en haut Aller en bas

autorité

Message par Hajar le Jeu 28 Jan 2016 - 15:58

Bonjour à tous
Encore merci à tous ceux qui prennent le temps de répondre, de parler de leurs expériences (Bliss, Moonie...).Bliss, pour répondre à ta question, cela fait 8 ans que j'enseigne ( 5 ans que je suis titulaire). Oui c'est peut-être une mauvaise passe, d'ailleurs le mois de janvier est toujours un peu difficile. Après, je me suis rendu compte à nouveau que l'image que je reflète est celle d'une personne douce mais surtout d'une personne réservée, timide qui traduit d'une certaine manière un manque de confiance; mais mardi j'ai eu comme un électrochoc quand j'ai une classe qui cherchait à faire le bazar en début de séance (classe difficile que j'aie 2h par semaine); à ce moment là j'ai eu une voie intérieure qui me disais " tu te respectes, tu as réussi un concours, une année de stage, tu prépares tes cours, alors ne laisse pas des jeunes te marcher sur les pieds ". Je ressens comme une rage depuis ce jour; j'en ai marre de manquer de confiance en moi, de marcher la tête baissée, les épaules haussées comme si j'avais peur des gens. Donc depuis mardi, j'ai opéré un changement: je me tiens droite, lève la tête et j'arrête de me rabaisser et surtout je n'ai plus envie d'être gentille. Cela fait tellement longtemps que je vis avec ce manque de confiance (depuis l'enfance) que je dois changer.




Hajar
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Re: Problème d'autorité, communication...?

Message par dita le Jeu 28 Jan 2016 - 17:24

yesyes [quote="Hajar"]Bonjour à tous
Encore merci à tous ceux qui prennent le temps de répondre, de parler de leurs expériences (Bliss, Moonie...).Bliss, pour répondre à ta question, cela fait 8 ans que j'enseigne ( 5 ans que je suis titulaire). Oui c'est peut-être une mauvaise passe, d'ailleurs le mois de janvier est toujours un peu difficile. Après, je me suis rendu compte à nouveau que l'image que je reflète est celle d'une personne douce mais surtout d'une personne réservée, timide qui traduit d'une certaine manière un manque de confiance; mais mardi j'ai eu comme un électrochoc quand j'ai une classe qui cherchait à faire le bazar en début de séance (classe difficile que j'aie 2h par semaine); à ce moment là j'ai eu une voie intérieure qui me disais " tu te respectes, tu as réussi un concours, une année de stage, tu prépares tes cours, alors ne laisse pas des jeunes te marcher sur les pieds ". Je ressens comme une rage depuis ce jour; j'en ai marre de manquer de confiance en moi, de marcher la tête baissée, les épaules haussées comme si j'avais peur des gens. Donc depuis mardi, j'ai opéré un changement: je me tiens droite, lève la tête et j'arrête de me rabaisser et surtout je n'ai plus envie d'être gentille. Cela fait tellement longtemps que je vis avec ce manque de confiance (depuis l'enfance) que je dois changer.

Bravo !

dita
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Re: Problème d'autorité, communication...?

Message par poine le Sam 12 Mar 2016 - 14:58

Bonjour à tous,

Je vois que ce sujet a été commencé le 7 janvier et que la dernière réponse date du 28 janvier.
Je relance car je pense être au bon endroit.

Moi aussi je suis nouveau dans ce métier en France, et je suis un peu dépassé depuis le début de l'année, une impression de flottement persistante.

J'ai plus de 40 ans et au dire de mes amis et connaissances, pas d'autorité naturelle. J'ai horreur du conflit. Ça peut me rendre physiquement malade, ça m'est arrivé d'être au bord de l'évanouissement un jour où un de mes boss m'a pris entre quat'z yeux et m'a dit : « Tu changes ou bien il faudra songer à un autre boulot. » Résultat je n'ai jamais remis les pieds dans l'entreprise.

Je ne me suis jamais vu comme un éducateur. Par contre, tout le monde reconnaît mes capacités pour captiver un auditoire d'adultes. Je sais donc que je suis un bon formateur quand on m'écoute.

J'ai des CAP1 et 2, ils ne sont pas particulièrement méchants, c'est juste qu'ils ne s'intéressent pas aux cours, ce qui n'est pas très original.
Plus original : je trouve que mes cours ne sont pas intéressants. Je dois enseigner le français. Ça ne m'intéresse pas, et pourtant je sais que ça serait utile aux élèves. Je n'arrive pas à me motiver et les élèves le sentent. En histoire-géo, je trouve les programmes débiles, mais j'y arrive un peu mieux heureusement, ma formation initiale est l'histoire.

Je ne l'ai pas dit en début d'année, mais ils ont vite découvert que j'étais stagiaire.

Plus concrètement au niveau de l'autorité, c'est une petite structure : pas de vie scolaire, pas de salle d'étude, presque aucune salle libre en journée, pas de prof pour surveiller les élèves si je veux les sortir, donc impossibilité les virer et/ou de donner des colles.
Je ne sais pas si les punitions genre écrire en quatre couleurs différentes un passage littéraire sont une bonne idée pour des ados qui ont quitté le collège et qui ont 17 18 ans. Est-ce que ça n'est pas à réserver à des gosses ?
On a une note de vie de classe par trimestre, la plupart s'en fichent comme de leur première chemise, ils savent que ça ne conditionnera pas le passage en classe supérieur ou l'obtention du CAP.

Eh puis je l'ai dit, j'ai horreur des conflits, alors je n'ai pas du tout envie d'entrer en relation avec les parents, je ne saurai pas quoi faire si un parent prend le parti de son gosse contre moi. Heureusement que la direction me soutient. Eh puis de toute manière, les parents sont souvent du côté du prof lors des réunions parents-profs, mais pour ceux qui sont de bonne volonté, ils sont navrés et disent aux profs qu'ils aimeraient bien eux-mêmes pouvoir faire quelque chose.

Je ne suis pas spécialement découragé, heureusement, c'est juste que j'ai du mal à me motiver pour bosser et surtout pour faire acte d'autorité.

J'ai reçu mes notes admin, et j'obtiens AB en « autorité - rayonnement » (il y a TB, B, AB, P et M). L'appréciation générale est « en attente de progression ». Eh oui, la progression est bien ce qui est attendue d'un stagiaire. Mais s'il n'a pas une vraie volonté de se battre on fait quoi ?

J'entends partout que l'autorité ne s'acquière pas si l'on n'a pas un minimum d'autorité naturelle. Chaque fois que j'ai eu à m'occuper d'ados dans ma vie, la constatation a été la même, par moi et par les responsables : je ne les tiens pas.

Je précise que je suis reconnu travailleur handicapé, je me fatigue très vite. Je ne suis donc pas en mesure de consacrer de nombreuses heures supplémentaires à la préparation, j'ai déjà été obligé de faire deux arrêts depuis le début de l'année.

Je me répète : je ne suis pas découragé, juste un peu flottant, dans une sorte de brouillard. Un psy m'a dit que ça s'appelait le syndrome de l'imposture. En clair, qu'est-ce que je fais là ?

Alors ma foi, si vous voyez l'un ou l'autre « axe d'amélioration » en matière d'autorité (ou autre d'ailleurs), je suis preneur.

Merci à tous. Merci surtout à ceux qui auront pris le temps de lire ce long texte jusqu'au bout.

_________________
Mieux vaut allumer une lumière que maudire les ténèbres.

poine
Niveau 4


Revenir en haut Aller en bas

Re: Problème d'autorité, communication...?

Message par User5899 le Sam 12 Mar 2016 - 15:12

@Bliss a écrit:Grand Maitre, Guide Spirituel et Demi Dieu, je me sens honorée! Very Happy
En vérité je vous le dis, ils ont raison : ne soyez impressionnée que par Dieu, le reste...

Razz

_________________
Zu End' ewiges Wissen !
Der Welt melden
Weise nichts mehr !

En cas de ban, ne pas utiliser les MP ! Passer par l'icône du mail  Razz

User5899
Dieu de l'Olympe


Revenir en haut Aller en bas

Re: Problème d'autorité, communication...?

Message par User5899 le Sam 12 Mar 2016 - 15:16

@Laverdure a écrit:L'effectif (27) n'arrange pas les choses, l'impossibilité d'évaluer encore moins.
Eh bien, arrangez-vous pour évaluer. Pas mal de collègues ont finalement accepté d'intégrer des notes de leurs collègues d'AP dans leur propre évaluation, voire de récupérer et de noter des prises de notes de la séance ramassées à l'issue d'icelle. Survie, survie, survie... Notre PA nous a même ouvert une ligne "AP" dans le bulletin : pas de note, mais une appréciation, qui peut être au vitriol. Ne pas oublier qu'APB, c'est quand même 3 bulletins de 1re et seulement les deux premiers de T...

_________________
Zu End' ewiges Wissen !
Der Welt melden
Weise nichts mehr !

En cas de ban, ne pas utiliser les MP ! Passer par l'icône du mail  Razz

User5899
Dieu de l'Olympe


Revenir en haut Aller en bas

Re: Problème d'autorité, communication...?

Message par amour le Sam 12 Mar 2016 - 15:27

Cripure a écrit:
@Laverdure a écrit:L'effectif (27) n'arrange pas les choses, l'impossibilité d'évaluer encore moins.
Eh bien, arrangez-vous pour évaluer. Pas mal de collègues ont finalement accepté d'intégrer des notes de leurs collègues d'AP dans leur propre évaluation, voire de récupérer et de noter des prises de notes de la séance ramassées à l'issue d'icelle. Survie, survie, survie... Notre PA nous a même ouvert une ligne "AP" dans le bulletin : pas de note, mais une appréciation, qui peut être au vitriol. Ne pas oublier qu'APB, c'est quand même 3 bulletins de 1re et seulement les deux premiers de T...

+ 1.

Bliss, ne vous tracassez donc pas pur cette heure d'AP. On vous a fait un cadeau empoisonné et aux élèves aussi. Il est déjà assez compliqué de leur faire travailler le disciplinaire en AP quand on a la classe et qu'on est PP, alors en ayant juste cette heure pale . En première ceci dit, vous avez pas mal de choses à faire pour l'orientation. Cela peut être une piste.

amour
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: Problème d'autorité, communication...?

Message par Laverdure le Sam 12 Mar 2016 - 15:30

Cripure a écrit:
@Laverdure a écrit:L'effectif (27) n'arrange pas les choses, l'impossibilité d'évaluer encore moins.
Eh bien, arrangez-vous pour évaluer. Pas mal de collègues ont finalement accepté d'intégrer des notes de leurs collègues d'AP dans leur propre évaluation, voire de récupérer et de noter des prises de notes de la séance ramassées à l'issue d'icelle. Survie, survie, survie... Notre PA nous a même ouvert une ligne "AP" dans le bulletin : pas de note, mais une appréciation, qui peut être au vitriol. Ne pas oublier qu'APB, c'est quand même 3 bulletins de 1re et seulement les deux premiers de T...

Oui, on a fini par s'arranger pour évaluer : on intègre les notes dans la moyenne de la discipline concernée. Ne mettre que des appréciations dans les bulletins n'est pas la chose la plus facile chez moi : dans un même groupe d'AP, les élèves viennent de plusieurs classes différentes (il y a 80 élèves en ES répartis en 2,5 classes et je n'en ai, en cours, que 26) et les groupes doivent tourner toutes les 3 semaines.

_________________

Laverdure
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Problème d'autorité, communication...?

Message par Pat B le Sam 12 Mar 2016 - 15:43

@poine a écrit:Bonjour à tous,

Je vois que ce sujet a été commencé le 7 janvier et que la dernière réponse date du 28 janvier.
Je relance car je pense être au bon endroit.

Moi aussi je suis nouveau dans ce métier en France, et je suis un peu dépassé depuis le début de l'année, une impression de flottement persistante.

J'ai plus de 40 ans et au dire de mes amis et connaissances, pas d'autorité naturelle. J'ai horreur du conflit. Ça peut me rendre physiquement malade, ça m'est arrivé d'être au bord de l'évanouissement un jour où un de mes boss m'a pris entre quat'z yeux et m'a dit : « Tu changes ou bien il faudra songer à un autre boulot. » Résultat je n'ai jamais remis les pieds dans l'entreprise.

Je ne me suis jamais vu comme un éducateur. Par contre, tout le monde reconnaît mes capacités pour captiver un auditoire d'adultes. Je sais donc que je suis un bon formateur quand on m'écoute.

J'ai des CAP1 et 2, ils ne sont pas particulièrement méchants, c'est juste qu'ils ne s'intéressent pas aux cours, ce qui n'est pas très original.
Plus original : je trouve que mes cours ne sont pas intéressants. Je dois enseigner le français. Ça ne m'intéresse pas, et pourtant je sais que ça serait utile aux élèves. Je n'arrive pas à me motiver et les élèves le sentent. En histoire-géo, je trouve les programmes débiles, mais j'y arrive un peu mieux heureusement, ma formation initiale est l'histoire.

Je ne l'ai pas dit en début d'année, mais ils ont vite découvert que j'étais stagiaire.

Plus concrètement au niveau de l'autorité, c'est une petite structure : pas de vie scolaire, pas de salle d'étude, presque aucune salle libre en journée, pas de prof pour surveiller les élèves si je veux les sortir, donc impossibilité les virer et/ou de donner des colles.
Je ne sais pas si les punitions genre écrire en quatre couleurs différentes un passage littéraire sont une bonne idée pour des ados qui ont quitté le collège et qui ont 17 18 ans. Est-ce que ça n'est pas à réserver à des gosses ?
On a une note de vie de classe par trimestre, la plupart s'en fichent comme de leur première chemise, ils savent que ça ne conditionnera pas le passage en classe supérieur ou l'obtention du CAP.

Eh puis je l'ai dit, j'ai horreur des conflits, alors je n'ai pas du tout envie d'entrer en relation avec les parents, je ne saurai pas quoi faire si un parent prend le parti de son gosse contre moi. Heureusement que la direction me soutient. Eh puis de toute manière, les parents sont souvent du côté du prof lors des réunions parents-profs, mais pour ceux qui sont de bonne volonté, ils sont navrés et disent aux profs qu'ils aimeraient bien eux-mêmes pouvoir faire quelque chose.

Je ne suis pas spécialement découragé, heureusement, c'est juste que j'ai du mal à me motiver pour bosser et surtout pour faire acte d'autorité.

J'ai reçu mes notes admin, et j'obtiens AB en « autorité - rayonnement » (il y a TB, B, AB, P et M). L'appréciation générale est « en attente de progression ». Eh oui, la progression est bien ce qui est attendue d'un stagiaire. Mais s'il n'a pas une vraie volonté de se battre on fait quoi ?

J'entends partout que l'autorité ne s'acquière pas si l'on n'a pas un minimum d'autorité naturelle. Chaque fois que j'ai eu à m'occuper d'ados dans ma vie, la constatation a été la même, par moi et par les responsables : je ne les tiens pas.

Je précise que je suis reconnu travailleur handicapé, je me fatigue très vite. Je ne suis donc pas en mesure de consacrer de nombreuses heures supplémentaires à la préparation, j'ai déjà été obligé de faire deux arrêts depuis le début de l'année.

Je me répète : je ne suis pas découragé, juste un peu flottant, dans une sorte de brouillard. Un psy m'a dit que ça s'appelait le syndrome de l'imposture. En clair, qu'est-ce que je fais là ?

Alors ma foi, si vous voyez l'un ou l'autre « axe d'amélioration » en matière d'autorité (ou autre d'ailleurs), je suis preneur.

Merci à tous. Merci surtout à ceux qui auront pris le temps de lire ce long texte jusqu'au bout.

Pour ce qui est de l'autorité... C'est vite dit, autorité naturelle. Oui, certains en ont, c'est indéniable. Pour les autres, ça se travaille, je t'assure. Je n'en ai pas à l'origine...
Deux axes de travail selon moi : l'un intérieur (avoir la ferme conviction, profondément ancrée, que tes élèves ne peuvent progresser que si le cours est cadré, le silence à peu près présent, que sans ça ils ne peuvent pas écouter ni comprendre; avoir la profonde conviction que lorsqu'ils t'interrompent ou gênent ton cours ils font preuve d'une impolitesse inexcusable et inadmissible), l'autre "public" (être rigoureux, prévenir puis passer à la punition, passer par un système de croix par exemple ; rigoureux sur ce que tu attends d'eux et sur ta façon de répondre à un manque ; exigeant au niveau de ce que tu attends d'eux, sans pour autant les mettre en échec, l'équilibre est parfois délicat). Mais en CAP, pour une matière générale, c'est dur (ils ont beau être plus grands, certains ne comprennent pas à quel point c'est important d'apprendre). Et il te faut absolument un appui extérieur, la possibilité de les refuser dans ton cours ou de mettre dehors un élève qui vient avec l'intention visible de ficher le bazar.
Bon courage !
Ah, il faut aussi que tu prennes confiance en tes capacités à enseigner, une vraie volonté de faire ce métier, ça aide beaucoup...

Pat B
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: Problème d'autorité, communication...?

Message par User5899 le Sam 12 Mar 2016 - 15:51

@Laverdure a écrit:
Cripure a écrit:
@Laverdure a écrit:L'effectif (27) n'arrange pas les choses, l'impossibilité d'évaluer encore moins.
Eh bien, arrangez-vous pour évaluer. Pas mal de collègues ont finalement accepté d'intégrer des notes de leurs collègues d'AP dans leur propre évaluation, voire de récupérer et de noter des prises de notes de la séance ramassées à l'issue d'icelle. Survie, survie, survie... Notre PA nous a même ouvert une ligne "AP" dans le bulletin : pas de note, mais une appréciation, qui peut être au vitriol. Ne pas oublier qu'APB, c'est quand même 3 bulletins de 1re et seulement les deux premiers de T...

Oui, on a fini par s'arranger pour évaluer : on intègre les notes dans la moyenne de la discipline concernée. Ne mettre que des appréciations dans les bulletins n'est pas la chose la plus facile chez moi : dans un même groupe d'AP, les élèves viennent de plusieurs classes différentes (il y a 80 élèves en ES répartis en 2,5 classes et je n'en ai, en cours, que 26) et les groupes doivent tourner toutes les 3 semaines.
Oui, c'est bien parce que nous avons ça nous aussi que nous avons demandé et obtenu la notation. En fait, le PA affecte les profs d'AP sur chaque première, et chaque classe a une matière "AP" avec plusieurs profs Very Happy

_________________
Zu End' ewiges Wissen !
Der Welt melden
Weise nichts mehr !

En cas de ban, ne pas utiliser les MP ! Passer par l'icône du mail  Razz

User5899
Dieu de l'Olympe


Revenir en haut Aller en bas

Re: Problème d'autorité, communication...?

Message par moonie le Sam 12 Mar 2016 - 16:13

@poine a écrit:Bonjour à tous,

Je vois que ce sujet a été commencé le 7 janvier et que la dernière réponse date du 28 janvier.
Je relance car je pense être au bon endroit.

Moi aussi je suis nouveau dans ce métier en France, et je suis un peu dépassé depuis le début de l'année, une impression de flottement persistante.

J'ai plus de 40 ans et au dire de mes amis et connaissances, pas d'autorité naturelle. J'ai horreur du conflit. Ça peut me rendre physiquement malade, ça m'est arrivé d'être au bord de l'évanouissement un jour où un de mes boss m'a pris entre quat'z yeux et m'a dit : « Tu changes ou bien il faudra songer à un autre boulot. » Résultat je n'ai jamais remis les pieds dans l'entreprise.

Je ne me suis jamais vu comme un éducateur. Par contre, tout le monde reconnaît mes capacités pour captiver un auditoire d'adultes. Je sais donc que je suis un bon formateur quand on m'écoute.

J'ai des CAP1 et 2, ils ne sont pas particulièrement méchants, c'est juste qu'ils ne s'intéressent pas aux cours, ce qui n'est pas très original.
Plus original : je trouve que mes cours ne sont pas intéressants. Je dois enseigner le français. Ça ne m'intéresse pas, et pourtant je sais que ça serait utile aux élèves. Je n'arrive pas à me motiver et les élèves le sentent. En histoire-géo, je trouve les programmes débiles, mais j'y arrive un peu mieux heureusement, ma formation initiale est l'histoire.

Je ne l'ai pas dit en début d'année, mais ils ont vite découvert que j'étais stagiaire.

Plus concrètement au niveau de l'autorité, c'est une petite structure : pas de vie scolaire, pas de salle d'étude, presque aucune salle libre en journée, pas de prof pour surveiller les élèves si je veux les sortir, donc impossibilité les virer et/ou de donner des colles.
Je ne sais pas si les punitions genre écrire en quatre couleurs différentes un passage littéraire sont une bonne idée pour des ados qui ont quitté le collège et qui ont 17 18 ans. Est-ce que ça n'est pas à réserver à des gosses ?
On a une note de vie de classe par trimestre, la plupart s'en fichent comme de leur première chemise, ils savent que ça ne conditionnera pas le passage en classe supérieur ou l'obtention du CAP.

Eh puis je l'ai dit, j'ai horreur des conflits, alors je n'ai pas du tout envie d'entrer en relation avec les parents, je ne saurai pas quoi faire si un parent prend le parti de son gosse contre moi. Heureusement que la direction me soutient. Eh puis de toute manière, les parents sont souvent du côté du prof lors des réunions parents-profs, mais pour ceux qui sont de bonne volonté, ils sont navrés et disent aux profs qu'ils aimeraient bien eux-mêmes pouvoir faire quelque chose.

Je ne suis pas spécialement découragé, heureusement, c'est juste que j'ai du mal à me motiver pour bosser et surtout pour faire acte d'autorité.

J'ai reçu mes notes admin, et j'obtiens AB en « autorité - rayonnement » (il y a TB, B, AB, P et M). L'appréciation générale est « en attente de progression ». Eh oui, la progression est bien ce qui est attendue d'un stagiaire. Mais s'il n'a pas une vraie volonté de se battre on fait quoi ?

J'entends partout que l'autorité ne s'acquière pas si l'on n'a pas un minimum d'autorité naturelle. Chaque fois que j'ai eu à m'occuper d'ados dans ma vie, la constatation a été la même, par moi et par les responsables : je ne les tiens pas.

Je précise que je suis reconnu travailleur handicapé, je me fatigue très vite. Je ne suis donc pas en mesure de consacrer de nombreuses heures supplémentaires à la préparation, j'ai déjà été obligé de faire deux arrêts depuis le début de l'année.

Je me répète : je ne suis pas découragé, juste un peu flottant, dans une sorte de brouillard. Un psy m'a dit que ça s'appelait le syndrome de l'imposture. En clair, qu'est-ce que je fais là ?

Alors ma foi, si vous voyez l'un ou l'autre « axe d'amélioration » en matière d'autorité (ou autre d'ailleurs), je suis preneur.

Merci à tous. Merci surtout à ceux qui auront pris le temps de lire ce long texte jusqu'au bout.

Bonjour Poine,

Dans ta détresse, tu as au moins l'appui de la direction. Pour autorité /rayonnement, tu obtiens tout de même AB. Dans le lycée pro où je suis, le bavardage même modéré ainsi que la prise de sanctions envers les élèves te conduisent à une note P.
Le public n'est pas évident et souvent une partie des élèves pensent s'être débarrassées des matières générales et se permettent d'être plus inattentifs en classe qu'en atelier. Pas évident de trouver des punitions quand on sait que certains ont été "chassés" du collège pour comportement.
Effectivement une autorité naturelle permet de s'imposer. Quand on ne l'a pas, il faut avoir l'appui de la direction. Dans notre coin, on licencie même les professeurs en manque d'autorité. Cette pratique devient courante malheureusement. Courage, Poine!

moonie
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum