"Fatima moins bien notée que Marianne" (Béatrice Mabilon-Bonfils & François Durpaire)

Page 4 sur 12 Précédent  1, 2, 3, 4, 5 ... 10, 11, 12  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: "Fatima moins bien notée que Marianne" (Béatrice Mabilon-Bonfils & François Durpaire)

Message par MrBrightside le Sam 9 Jan 2016 - 12:07

Et moi j'ai des Yahya et des Khadidja qui ne le sont pas ! Mais où va le monde ??? Shocked

MrBrightside
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Fatima moins bien notée que Marianne" (Béatrice Mabilon-Bonfils & François Durpaire)

Message par Jacq le Sam 9 Jan 2016 - 12:10

@Luigi_B a écrit:Pour faire connaissance avec François Durpaire, visitez sa page Wikipédia.

araignée


Excellent, tu n'as pas perdu ton temps !

Jacq
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Fatima moins bien notée que Marianne" (Béatrice Mabilon-Bonfils & François Durpaire)

Message par Cath le Sam 9 Jan 2016 - 12:12

Luigi ! cheers

Cath
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Fatima moins bien notée que Marianne" (Béatrice Mabilon-Bonfils & François Durpaire)

Message par JPhMM le Sam 9 Jan 2016 - 12:27

@ysabel a écrit:
@Luigi_B a écrit:Je travaille sur le livre. Pour Béatrice Mabilon-Bonfils et François Durpaire, les "prénoms musulmans" (cf les travaux de Felouzis) permettent de supposer que leurs porteurs sont musulmans.

affraid

Mais ils font peur ces gens-là !
Ce sont des amoureux de la notoriété et des politiquement lâches.

_________________
Labyrinthe où l'admiration des ignorants et des idiots qui prennent pour savoir profond tout ce qu'ils n'entendent pas, les a retenus, bon gré malgré qu'ils en eussent. D'ailleurs, il n'y a point de meilleur moyen pour mettre en vogue ou pour défendre des doctrines étranges et absurdes, que de les munir d'une légion de mots obscurs, douteux , et indéterminés. Ce qui pourtant rend ces retraites bien plus semblables à des cavernes de brigands ou à des tanières de renards qu'à des forteresses de généreux guerriers. Que s'il est malaisé d'en chasser ceux qui s'y réfugient, ce n'est pas à cause de la force de ces lieux-là, mais à cause des ronces, des épines et de l'obscurité des buissons dont ils sont environnés. Car la fausseté étant par elle-même incompatible avec l'esprit de l'homme, il n'y a que l'obscurité qui puisse servir de défense à ce qui est absurde. — John Locke

JPhMM
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Fatima moins bien notée que Marianne" (Béatrice Mabilon-Bonfils & François Durpaire)

Message par RogerMartin le Sam 9 Jan 2016 - 12:32

@economiste a écrit:quand je vois les réactions des profs ici, j'ai peur pour la République...
Les musulmans ? Ce sont ces petits français aux têtes brunes à qui vous demandait constamment de respecter la laïcité (comme s'ils ne le faisaient pas) et que les partis politiques et médias aiment stigmatiser pour alimenter les peurs et créer des clivages au sein de la société...
Si vous enseignez les SES au lycée, vous ne ferez pas de français en EPI au collège, c'est déjà au moins ça de respecté Rolling Eyes

_________________
Pardon, je n'ai plus moyen d'accéder à l'accent circonflexe sur mon clavier  Embarassed

Yo, salut ma bande ! disait toujours le Samouraï.
I I love you User5899.

Rome n'est plus dans Rome, elle est toute où je suis.
Strange how paranoia can link up with reality now and then.

RogerMartin
Grand Maître


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Fatima moins bien notée que Marianne" (Béatrice Mabilon-Bonfils & François Durpaire)

Message par Ashtrak le Sam 9 Jan 2016 - 12:56

Moi, depuis "La fin de l'école, etc.", j'ai un peu de mal. Car les tirades du genre :

"Non, une autre école demeure nécessaire, complètement repensée, espace-temps de socialisation, de construction de l’identité collective, de coopération et de créativité. Espace aussi de décélération, qui permet de revisiter le mythe platonicien de la caverne. Il s’agit désormais, dans un monde infolumineux, d’introduire du clair-obscur pour mieux distinguer informations, connaissances, savoirs qu’uniformise la transparence médiatique. Le rôle, la mission de l’enseignant s’en trouvent alors transformés : il n’est plus transmetteur quasi exclusif de connaissances, mais relieur, facilitateur, initiateur de confiance, de motivation, de plaisir, d’enthousiasme"

ça me rend blême. Surtout quand on m'explique comment y arriver :

"Utopie éducative ? Non, car il s’agit de passer enfin vraiment de ce qui est encore fortement une instruction publique à une éducation où les contenus disciplinaires spécialisés font place à des savoirs pluriels, composites par leur fin, leur nature, les acteurs impliqués, dans une logique de complexité et non d’accumulation. "

La logique de complexité, je l'aime bien, mais la logique masturb*toire, je l'aime moins. Evil or Very Mad

_________________
Un âne dit toujours ce qu'il pense : hi-han !

Ashtrak
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Fatima moins bien notée que Marianne" (Béatrice Mabilon-Bonfils & François Durpaire)

Message par Nannnie le Sam 9 Jan 2016 - 13:00

De toute façon, nous, les enseignants, nous ne sommes que là pour stigmatiser, détruire, enfoncer, discriminer. C'est bien connu !
C'est même pour cela que nous passons des concours, certains sont mêmes agrégés et docteurs affraid
Nous prônons le retour de l'école à la papa: avec coups de règle sur les doigts et parole sacro-sainte de l'enseignant.
furieux

J'aimerais qu'un jour, on nous fiche la paix mais apparemment ce n'est pas possible.
L'école et ses enseignants ne sont pas responsables de tous les maux et de croire que nous sommes influencés par les prénoms et la (prétendue) religion de nos élèves, nous fait encore passer pour des


Dernière édition par Nannnie le Sam 9 Jan 2016 - 13:01, édité 1 fois

Nannnie
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Fatima moins bien notée que Marianne" (Béatrice Mabilon-Bonfils & François Durpaire)

Message par JPhMM le Sam 9 Jan 2016 - 13:00

@Ashtrak a écrit:
"Non, une autre école demeure nécessaire, complètement repensée, espace-temps de socialisation, de construction de l’identité collective, de coopération et de créativité. Espace aussi de décélération, qui permet de revisiter le mythe platonicien de la caverne. Il s’agit désormais, dans un monde infolumineux, d’introduire du clair-obscur pour mieux distinguer informations, connaissances, savoirs qu’uniformise la transparence médiatique. Le rôle, la mission de l’enseignant s’en trouvent alors transformés : il n’est plus transmetteur quasi exclusif de connaissances, mais relieur, facilitateur, initiateur de confiance, de motivation, de plaisir, d’enthousiasme"



2:35 et au-delà

_________________
Labyrinthe où l'admiration des ignorants et des idiots qui prennent pour savoir profond tout ce qu'ils n'entendent pas, les a retenus, bon gré malgré qu'ils en eussent. D'ailleurs, il n'y a point de meilleur moyen pour mettre en vogue ou pour défendre des doctrines étranges et absurdes, que de les munir d'une légion de mots obscurs, douteux , et indéterminés. Ce qui pourtant rend ces retraites bien plus semblables à des cavernes de brigands ou à des tanières de renards qu'à des forteresses de généreux guerriers. Que s'il est malaisé d'en chasser ceux qui s'y réfugient, ce n'est pas à cause de la force de ces lieux-là, mais à cause des ronces, des épines et de l'obscurité des buissons dont ils sont environnés. Car la fausseté étant par elle-même incompatible avec l'esprit de l'homme, il n'y a que l'obscurité qui puisse servir de défense à ce qui est absurde. — John Locke

JPhMM
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Fatima moins bien notée que Marianne" (Béatrice Mabilon-Bonfils & François Durpaire)

Message par Ashtrak le Sam 9 Jan 2016 - 13:03

@JPhMM a écrit:
@Ashtrak a écrit:
"Non, une autre école demeure nécessaire, complètement repensée, espace-temps de socialisation, de construction de l’identité collective, de coopération et de créativité. Espace aussi de décélération, qui permet de revisiter le mythe platonicien de la caverne. Il s’agit désormais, dans un monde infolumineux, d’introduire du clair-obscur pour mieux distinguer informations, connaissances, savoirs qu’uniformise la transparence médiatique. Le rôle, la mission de l’enseignant s’en trouvent alors transformés : il n’est plus transmetteur quasi exclusif de connaissances, mais relieur, facilitateur, initiateur de confiance, de motivation, de plaisir, d’enthousiasme"



2:35 et au-delà

Oui je l'aime bien celui-là. La démonstration est éclairante ! yesyes

Son sketch sur la culture est aussi culte selon moi ; notamment par l'abandon de l'"éducation politique" (je préviens avant les énervements : ceci n'est pas dit dans une perspective marxisto-bakounino-révolutionnario-nationalisto-dingo-vafanc*lo-hérétique) Evil or Very Mad

_________________
Un âne dit toujours ce qu'il pense : hi-han !

Ashtrak
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Fatima moins bien notée que Marianne" (Béatrice Mabilon-Bonfils & François Durpaire)

Message par Tristana le Sam 9 Jan 2016 - 14:13

@Luigi_B a écrit:Il ne manquait plus à l'école et aux enseignants que d'être accusés de racisme institutionnel.

Si on croit que le racisme n'est pas la somme des actes isolés de quelques tarés qui tabassent des noirs ou des arabes (pour faire vite), mais bien qu'il est systémique et empêche à divers niveaux les minorités d'accéder aux mêmes droits que les autres, alors il est logique que l'école fasse partie du tableau, puisqu'elle fait partie du système.
Ça ne veut pas dire en soi que chaque enseignant est un sale raciste (c'est même globalement plutôt le contraire, si on regarde vers où penchent les votes des enseignants globalement), mais bien que les enseignants et que l'institution scolaire sont aussi touchés que les autres par ce racisme latent, qui n'est jamais dit, qui ne se traduit pas par des actes de violence mais par de petits empêchements au quotidien.
Pour caricaturer, disons qu'on ne peut pas plus en vouloir à l'enseignant qu'au boucher de considérer qu'un noir va être meilleur en sport qu'en mathématiques, puisqu'on lui a dit toute sa vie que c'était le cas (il y a même des minorités qui sont touchées également et considèrent que les gens issus de leur ethnie sont moins intelligents que les blancs...).
Avant la déferlante d'agressions qui risquent de me tomber dessus après avoir dit ça, je précise que ce n'est qu'une hypothèse et que la seule vraie question, c'est : est-ce que ce texte présente des sources et des chiffres valables, et est-ce qu'il sait les utiliser ? Fatima peut aussi avoir de moins bonnes notes non pas à cause d'une forme de discrimination mais aussi parce qu'elle vient d'un milieu social moins élevé (et là on en revient à Bourdieu mais je crois que Bourdieu non plus n'est pas en odeur de sainteté ici : disons que Fatima est nulle, quoi, c'est sûr que c'est plus simple).

_________________
« C’est tout de même épatant, et pour le moins moderne, un dominant qui vient chialer que le dominé n’y met pas assez du sien. »
Virginie Despentes

Tristana
Doyen


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Fatima moins bien notée que Marianne" (Béatrice Mabilon-Bonfils & François Durpaire)

Message par Marcel Khrouchtchev le Sam 9 Jan 2016 - 14:16

@Tristana a écrit:je crois que Bourdieu non plus n'est pas en odeur de sainteté ici.

Tu pars de l'hypothèse que tout le monde penserait la même chose sur le forum... Sur ce sujet précis, si ça peut te rassurer, nous sommes plusieurs à lire et utiliser Bourdieu.

Marcel Khrouchtchev
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Fatima moins bien notée que Marianne" (Béatrice Mabilon-Bonfils & François Durpaire)

Message par Luigi_B le Sam 9 Jan 2016 - 14:25

Il faut lire Bourdieu. Mais, si on peut accepter dans les grandes lignes son diagnostic, on peut aussi aussi
- y trouver des limites
- considérer que l'école a bien changé depuis cinquante ans
- considérer que ses travaux ont été utilisés de telle sorte que l'école est encore plus source de reproduction sociale aujourd'hui qu'hier.

Pour les sources de l'ouvrage dont nous parlons, un peu de patience. Wink

_________________
www.laviemoderne.net : ce qui est moderne peut (aussi) être idiot. Suspect

Luigi_B
Grand Maître


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Fatima moins bien notée que Marianne" (Béatrice Mabilon-Bonfils & François Durpaire)

Message par Marcel Khrouchtchev le Sam 9 Jan 2016 - 14:27

@Luigi_B a écrit:
- considérer que ses travaux ont été utilisés de telle sorte que l'école est encore plus source de reproduction sociale aujourd'hui qu'hier.

On est bien d'accord. Lire Bourdieu et comprendre Bourdieu, c'est parfois différent...

Marcel Khrouchtchev
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Fatima moins bien notée que Marianne" (Béatrice Mabilon-Bonfils & François Durpaire)

Message par RogerMartin le Sam 9 Jan 2016 - 14:27

@Tristana a écrit:
@Luigi_B a écrit:Il ne manquait plus à l'école et aux enseignants que d'être accusés de racisme institutionnel.

Si on croit que le racisme n'est pas la somme des actes isolés de quelques tarés qui tabassent des noirs ou des arabes (pour faire vite), mais bien qu'il est systémique et empêche à divers niveaux les minorités d'accéder aux mêmes droits que les autres, alors il est logique que l'école fasse partie du tableau, puisqu'elle fait partie du système.
Ça ne veut pas dire en soi que chaque enseignant est un sale raciste (c'est même globalement plutôt le contraire, si on regarde vers où penchent les votes des enseignants globalement), mais bien que les enseignants et que l'institution scolaire sont aussi touchés que les autres par ce racisme latent, qui n'est jamais dit, qui ne se traduit pas par des actes de violence mais par de petits empêchements au quotidien.
Pour caricaturer, disons qu'on ne peut pas plus en vouloir à l'enseignant qu'au boucher de considérer qu'un noir va être meilleur en sport qu'en mathématiques, puisqu'on lui a dit toute sa vie que c'était le cas (il y a même des minorités qui sont touchées également et considèrent que les gens issus de leur ethnie sont moins intelligents que les blancs...).
Avant la déferlante d'agressions qui risquent de me tomber dessus après avoir dit ça, je précise que ce n'est qu'une hypothèse et que la seule vraie question, c'est : est-ce que ce texte présente des sources et des chiffres valables, et est-ce qu'il sait les utiliser ? Fatima peut aussi avoir de moins bonnes notes non pas à cause d'une forme de discrimination mais aussi parce qu'elle vient d'un milieu social moins élevé (et là on en revient à Bourdieu mais je crois que Bourdieu non plus n'est pas en odeur de sainteté ici : disons que Fatima est nulle, quoi, c'est sûr que c'est plus simple).

Eh bien si, c'est plus grave quand un enseignant pense une connerie pareille. Idem quand un prof d'EPS prédit à voix haute qu'une élève noire va courir plus vite qu'une blanche "parce qu'elle a ça dans les gènes"*. C'est plus grave que quand c'est un ivrogne accroché au rade du coin. Cette différence de gravité n'est pas une confirmation des thèses de l'ouvrage en question. J'en ai lu les 20 premières pages, elles m'ont fait l'impression d'un torchon du point de vue scientifique.

* J'étais élève dans les années 80, je l'ai entendu et j'ai refusé de courir, ma copine aussi d'ailleurs. On lui a dit qu'on préférait qu'il nous fasse faire une prise de sang prédictive, on allait gagner du temps.

_________________
Pardon, je n'ai plus moyen d'accéder à l'accent circonflexe sur mon clavier  Embarassed

Yo, salut ma bande ! disait toujours le Samouraï.
I I love you User5899.

Rome n'est plus dans Rome, elle est toute où je suis.
Strange how paranoia can link up with reality now and then.

RogerMartin
Grand Maître


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Fatima moins bien notée que Marianne" (Béatrice Mabilon-Bonfils & François Durpaire)

Message par JPhMM le Sam 9 Jan 2016 - 14:40

@Tristana a écrit:je crois que Bourdieu non plus n'est pas en odeur de sainteté ici
Si tu arrives à voir du Bourdieu dans les propositions des deux tocards, il faut nous expliquer ça.

_________________
Labyrinthe où l'admiration des ignorants et des idiots qui prennent pour savoir profond tout ce qu'ils n'entendent pas, les a retenus, bon gré malgré qu'ils en eussent. D'ailleurs, il n'y a point de meilleur moyen pour mettre en vogue ou pour défendre des doctrines étranges et absurdes, que de les munir d'une légion de mots obscurs, douteux , et indéterminés. Ce qui pourtant rend ces retraites bien plus semblables à des cavernes de brigands ou à des tanières de renards qu'à des forteresses de généreux guerriers. Que s'il est malaisé d'en chasser ceux qui s'y réfugient, ce n'est pas à cause de la force de ces lieux-là, mais à cause des ronces, des épines et de l'obscurité des buissons dont ils sont environnés. Car la fausseté étant par elle-même incompatible avec l'esprit de l'homme, il n'y a que l'obscurité qui puisse servir de défense à ce qui est absurde. — John Locke

JPhMM
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Fatima moins bien notée que Marianne" (Béatrice Mabilon-Bonfils & François Durpaire)

Message par Herrelis le Sam 9 Jan 2016 - 14:52

Mince, je ne suis pas normale alors? Je veux dire, je bosse en REP+, dans un "quartier", la majorité de mes élèves s'appellent Mohamed, Fatiha, Warda, Hicham... et j'en ai une partie qui plafonne à 16/17/18 de moyenne!! A côté j'en ai à 2/3, mais ils ne font pas les devoirs, rendent des copies presque vides, n'apprennent pas les leçons, et ne rendent même pas un rattrapage facile. Je suis donc raciste latente avec eux mais pas avec les autres? Ou juste une bonne débile qui se fout du nom du gamin face à elle, mais ne regarde que son potentiel, même pour celui au fond qui passe son temps à dormir et que je réveille pour lui montrer que ça, oui ça, contrairement à ce qu'il croit, il peut le faire.

Vous savez quoi? La bien pensence universelle, elle commence gravement à me casser les ovaires. J'en ai marre d'être vue comme ce que je ne suis pas par des gens qui se croient au-dessus de toi et les meilleurs.

JPhMM : meuh... faut arrêter avec les trucs de matheux, je comprends rien Sad (ben vi, je suis une fille, donc nulle en maths voyons!!! Razz)


Dernière édition par Herrelis le Sam 9 Jan 2016 - 14:54, édité 1 fois

_________________
Han : "Comment on s'en sort?" Luke : "comme d'habitude." Han : "Si mal que ça?!!" Le Retour du Jedi
"Without you I feel... hollow." - "Such a lovely way to say that 'am a pain in the ass."

Herrelis
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Fatima moins bien notée que Marianne" (Béatrice Mabilon-Bonfils & François Durpaire)

Message par Carnyx le Sam 9 Jan 2016 - 14:53

@JPhMM a écrit:
@Tristana a écrit:je crois que Bourdieu non plus n'est pas en odeur de sainteté ici
Si tu arrives à voir du Bourdieu dans les propositions des deux tocards, il faut nous expliquer ça.
Allez, un peu d'aide !
Bourdieu : seul sociologue du XXe siècle. Auteur du Marxisme pour les huîtres.

_________________
Of all tyrannies, a tyranny sincerely exercised for the good of its victims may be the most oppressive. It would be better to live under robber barons than under omnipotent moral busybodies. The robber baron’s cruelty may sometimes sleep, his cupidity may at some point be satiated; but those who torment us for our own good will torment us without end for they do so with the approval of their own conscience.

Carnyx
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Fatima moins bien notée que Marianne" (Béatrice Mabilon-Bonfils & François Durpaire)

Message par ben2510 le Sam 9 Jan 2016 - 15:16

@RogerMartin a écrit:
@Tristana a écrit:
@Luigi_B a écrit:Il ne manquait plus à l'école et aux enseignants que d'être accusés de racisme institutionnel.

Si on croit que le racisme n'est pas la somme des actes isolés de quelques tarés qui tabassent des noirs ou des arabes (pour faire vite), mais bien qu'il est systémique et empêche à divers niveaux les minorités d'accéder aux mêmes droits que les autres, alors il est logique que l'école fasse partie du tableau, puisqu'elle fait partie du système.
Ça ne veut pas dire en soi que chaque enseignant est un sale raciste (c'est même globalement plutôt le contraire, si on regarde vers où penchent les votes des enseignants globalement), mais bien que les enseignants et que l'institution scolaire sont aussi touchés que les autres par ce racisme latent, qui n'est jamais dit, qui ne se traduit pas par des actes de violence mais par de petits empêchements au quotidien.
Pour caricaturer, disons qu'on ne peut pas plus en vouloir à l'enseignant qu'au boucher de considérer qu'un noir va être meilleur en sport qu'en mathématiques, puisqu'on lui a dit toute sa vie que c'était le cas (il y a même des minorités qui sont touchées également et considèrent que les gens issus de leur ethnie sont moins intelligents que les blancs...).
Avant la déferlante d'agressions qui risquent de me tomber dessus après avoir dit ça, je précise que ce n'est qu'une hypothèse et que la seule vraie question, c'est : est-ce que ce texte présente des sources et des chiffres valables, et est-ce qu'il sait les utiliser ? Fatima peut aussi avoir de moins bonnes notes non pas à cause d'une forme de discrimination mais aussi parce qu'elle vient d'un milieu social moins élevé (et là on en revient à Bourdieu mais je crois que Bourdieu non plus n'est pas en odeur de sainteté ici : disons que Fatima est nulle, quoi, c'est sûr que c'est plus simple).

Eh bien si, c'est plus grave quand un enseignant pense une connerie pareille. Idem quand un prof d'EPS prédit à voix haute qu'une élève noire va courir plus vite qu'une blanche "parce qu'elle a ça dans les gènes"*. C'est plus grave que quand c'est un ivrogne accroché au rade du coin. Cette différence de gravité n'est pas une confirmation des thèses de l'ouvrage en question. J'en ai lu les 20 premières pages, elles m'ont fait l'impression d'un torchon du point de vue scientifique.

* J'étais élève dans les années 80, je l'ai entendu et j'ai refusé de courir, ma copine aussi d'ailleurs. On lui a dit qu'on préférait qu'il nous fasse faire une prise de sang prédictive, on allait gagner du temps.

veneration yesyes

_________________
On fait la science avec des faits, comme on fait une maison avec des pierres : mais une accumulation de faits n'est pas plus une science qu'un tas de pierres n'est une maison. Henri Poincaré  La notion d'équation différentielle est le pivot de la conception scientifique du monde. Vladimir Arnold

ben2510
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Fatima moins bien notée que Marianne" (Béatrice Mabilon-Bonfils & François Durpaire)

Message par JPhMM le Sam 9 Jan 2016 - 15:27

@Carnyx a écrit:
@JPhMM a écrit:
@Tristana a écrit:je crois que Bourdieu non plus n'est pas en odeur de sainteté ici
Si tu arrives à voir du Bourdieu dans les propositions des deux tocards, il faut nous expliquer ça.
Allez, un peu d'aide !
Bourdieu : seul sociologue du XXe siècle. Auteur du Marxisme pour les huîtres.
Cette idéologie domaine (des huîtres) du "Ils ne sont pas comme nous, il faut les traiter différemment" me fait vomir.

_________________
Labyrinthe où l'admiration des ignorants et des idiots qui prennent pour savoir profond tout ce qu'ils n'entendent pas, les a retenus, bon gré malgré qu'ils en eussent. D'ailleurs, il n'y a point de meilleur moyen pour mettre en vogue ou pour défendre des doctrines étranges et absurdes, que de les munir d'une légion de mots obscurs, douteux , et indéterminés. Ce qui pourtant rend ces retraites bien plus semblables à des cavernes de brigands ou à des tanières de renards qu'à des forteresses de généreux guerriers. Que s'il est malaisé d'en chasser ceux qui s'y réfugient, ce n'est pas à cause de la force de ces lieux-là, mais à cause des ronces, des épines et de l'obscurité des buissons dont ils sont environnés. Car la fausseté étant par elle-même incompatible avec l'esprit de l'homme, il n'y a que l'obscurité qui puisse servir de défense à ce qui est absurde. — John Locke

JPhMM
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Fatima moins bien notée que Marianne" (Béatrice Mabilon-Bonfils & François Durpaire)

Message par Docteur OX le Sam 9 Jan 2016 - 15:57

@Herrelis a écrit:Mince, je ne suis pas normale alors? Je veux dire, je bosse en REP+, dans un "quartier", la majorité de mes élèves s'appellent Mohamed, Fatiha, Warda, Hicham... et j'en ai une partie qui plafonne à 16/17/18 de moyenne!! A côté j'en ai à 2/3, mais ils ne font pas les devoirs, rendent des copies presque vides, n'apprennent pas les leçons, et ne rendent même pas un rattrapage facile. Je suis donc raciste latente avec eux mais pas avec les autres? Ou juste une bonne débile qui se fout du nom du gamin face à elle, mais ne regarde que son potentiel, même pour celui au fond qui passe son temps à dormir et que je réveille pour lui montrer que ça, oui ça, contrairement à ce qu'il croit, il peut le faire.

Vous savez quoi? La bien pensence universelle, elle commence gravement à me casser les ovaires. J'en ai marre d'être vue comme ce que je ne suis pas par des gens qui se croient au-dessus de toi et les meilleurs.


+1
Pffff, envie de traiter de tous les noms ces deux blaireaux qui ont osé pondre ce bouquin. C'est le secret de la notoriété maintenant de dégueuler sur l'école ou les profs qui sont au front ? Racisme institutionnel. Rien que ça. Et bientôt système concentrationnaire ou appareil de nettoyage ethnique ? C'est sûr qu'en excusant ceux et celles qui foutent rien et qui emmerdent les autres dans les classes et en leur donnant, pour la énième fois, l'excuse victimaire, les choses vont changer et faciliter grandement notre travail au quotidien. Bravo. Tiens au fait, j'ai mis 0/20 à Melvin et 18 à Jasmine aujourd'hui, c'est de la discrimination organisée ? de la Kevinophobie ? Peut-être que je déteste les petits blancs prolos ?

Qu'ils aillent au diable.

Docteur OX
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Fatima moins bien notée que Marianne" (Béatrice Mabilon-Bonfils & François Durpaire)

Message par roxanne le Sam 9 Jan 2016 - 17:40

Et puis ã l'heure où Daesh a ue les enseignants seraient  une des prochaines cibles possibles, publier ce genre de bouquins est quasi criminel.

roxanne
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Fatima moins bien notée que Marianne" (Béatrice Mabilon-Bonfils & François Durpaire)

Message par Ashtrak le Sam 9 Jan 2016 - 17:51

Ce qui me dérange dans l'interview de Mme Mabilon, c'est la normativité associée à l'insulte :

- L'école est un lieu de ségrégation sociale et ethnique;
- Fatima est moins bien notée que Marianne pour un devoir équivalent
- Issam et Kader plus punis que Mathieu pour un même comportement

et derrière, ce qui est censé limiter l'insulte : Il s’agit là, de ce que l’on peut nommer un racisme institutionnel, qui n’est pas à repérer dans l’attitude ou les pensées de quelques individus, mais dans la logique même d’un système

Ce ne sont pas les profs qui sont racistes, c'est le système !

Or je suis désolé, dans les trois premières propositions, qui est l'agent de ce "racisme institutionnel" ?

- Qui fait de l'école un lieu de ségrégation ?
- Qui note différemment Fatima et Marianne ?
- Qui punit Kader plus que Mathieu ?

Pour ma part, je considère cette tribune comme de la diffamation pure et simple. C'est pourquoi il me tarde de voir quelles sont ses sources.

_________________
Un âne dit toujours ce qu'il pense : hi-han !

Ashtrak
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Fatima moins bien notée que Marianne" (Béatrice Mabilon-Bonfils & François Durpaire)

Message par frigo le Sam 9 Jan 2016 - 18:03

Ils sont, parmi tant d'autres, une preuve de plus qu'une certaine "gauche" française se voulant progressiste est devenue totalement folle.

C'est pas grave, plus personne, dans la vraie vie*, n'écoute les crétins de ce genre ( *c'est à dire en dehors des rédactions de France Inter, Libération, l'Obs, Télérama et le monde.)

frigo
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Fatima moins bien notée que Marianne" (Béatrice Mabilon-Bonfils & François Durpaire)

Message par Inhumaine le Sam 9 Jan 2016 - 18:18

@Tristana a écrit:
@Luigi_B a écrit:Il ne manquait plus à l'école et aux enseignants que d'être accusés de racisme institutionnel.

Si on croit que le racisme n'est pas la somme des actes isolés de quelques tarés qui tabassent des noirs ou des arabes (pour faire vite), mais bien qu'il est systémique et empêche à divers niveaux les minorités d'accéder aux mêmes droits que les autres, alors il est logique que l'école fasse partie du tableau, puisqu'elle fait partie du système.
Ça ne veut pas dire en soi que chaque enseignant est un sale raciste (c'est même globalement plutôt le contraire, si on regarde vers où penchent les votes des enseignants globalement), mais bien que les enseignants et que l'institution scolaire sont aussi touchés que les autres par ce racisme latent, qui n'est jamais dit, qui ne se traduit pas par des actes de violence mais par de petits empêchements au quotidien.
Pour caricaturer, disons qu'on ne peut pas plus en vouloir à l'enseignant qu'au boucher de considérer qu'un noir va être meilleur en sport qu'en mathématiques, puisqu'on lui a dit toute sa vie que c'était le cas (il y a même des minorités qui sont touchées également et considèrent que les gens issus de leur ethnie sont moins intelligents que les blancs...).
Avant la déferlante d'agressions qui risquent de me tomber dessus après avoir dit ça, je précise que ce n'est qu'une hypothèse et que la seule vraie question, c'est : est-ce que ce texte présente des sources et des chiffres valables, et est-ce qu'il sait les utiliser ? Fatima peut aussi avoir de moins bonnes notes non pas à cause d'une forme de discrimination mais aussi parce qu'elle vient d'un milieu social moins élevé (et là on en revient à Bourdieu mais je crois que Bourdieu non plus n'est pas en odeur de sainteté ici : disons que Fatima est nulle, quoi, c'est sûr que c'est plus simple).

Tout à fait d'accord avec toi, merci pour ce message.
Les systèmes oppressifs sont bien difficiles à appréhender et à comprendre lorsque l'on fait partie des privilégiés, c'est normal. Mais il est bon de parfois commencer à se poser des questions : moi qui suis blanche et non raciste, en quoi participe-je aux discriminations raciales dans ma vie de tous les jours et dans ma vie professionnelle ? Ou du moins, en quoi ces discriminations me permettent-elles, sans que je le veuille forcément, de jouir de privilèges ?

Inhumaine
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Fatima moins bien notée que Marianne" (Béatrice Mabilon-Bonfils & François Durpaire)

Message par frigo le Sam 9 Jan 2016 - 18:25

@Inhumaine a écrit:
Tout à fait d'accord avec toi, merci pour ce message.
Les systèmes oppressifs sont bien difficiles à appréhender et à comprendre lorsque l'on fait partie des privilégiés, c'est normal. Mais il est bon de parfois commencer à se poser des questions : moi qui suis blanche et non raciste, en quoi participe-je aux discriminations raciales dans ma vie de tous les jours et dans ma vie professionnelle ? Ou du moins, en quoi ces discriminations me permettent-elles, sans que je le veuille forcément, de jouir de privilèges ?

Si elles sont débiles c'est pas très utile .....

frigo
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Fatima moins bien notée que Marianne" (Béatrice Mabilon-Bonfils & François Durpaire)

Message par oloc le Sam 9 Jan 2016 - 18:30

@Tristana a écrit:(et là on en revient à Bourdieu mais je crois que Bourdieu non plus n'est pas en odeur de sainteté ici : disons que Fatima est nulle, quoi, c'est sûr que c'est plus simple).

Et c'est bien dommage Laughing

Je suis retombé sur un article de 1975 l'autre jour : "les catégories de l'entendement professoral" :
http://www.persee.fr/doc/arss_0335-5322_1975_num_1_3_3413

(il est OCRisé, cliquer sur l'icône "feuille de papier" en haut à droite), qui explique bien les mécanismes sociaux à l’œuvre dans la correction des copies. Bon, il s'agit d'un état antérieur du système scolaire, et de prépa littéraire.

Poser la question en termes ethniques est idiot, en effet.

oloc
Niveau 6


Revenir en haut Aller en bas

Page 4 sur 12 Précédent  1, 2, 3, 4, 5 ... 10, 11, 12  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum