Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
avatar
hugo64
Niveau 6

Recensement de problématiques_Lettres_Lycée

par hugo64 le Sam 9 Jan 2016 - 14:28
Sur un autre fil, cette idée avait été lancée. Je me permets de créer le fil...
Il s'agit donc de recenser les différentes problématiques que nous proposons pour les différents OE.


Dernière édition par hugo64 le Jeu 28 Jan 2016 - 9:16, édité 1 fois
avatar
hugo64
Niveau 6

Re: Recensement de problématiques_Lettres_Lycée

par hugo64 le Sam 9 Jan 2016 - 14:33
Pour l'OI Le Mariage de Figaro, j'ai proposé " En quoi cette comédie ambiguë peut se lire comme représentation d'un siècle en pleine mutation?"

Pour les Mémoires d'Hadrien, "Comment se construit le personnage principal au fil du roman?"

Pour un GT sur l'aveu (théâtre / roman): "Quel est l'intérêt "dramatique" des scènes d'aveux?"
avatar
venus13
Niveau 9

Re: Recensement de problématiques_Lettres_Lycée

par venus13 le Dim 10 Jan 2016 - 15:58
pour l'OI Les Liaisons dangereuses ou pour Bel-Ami : quelle vision de l'homme et du monde ce roman apporte-t-il ?

pour Matin brun : quelle est la visée argumentative de cette nouvelle? / étudier intégralement une nouvelle à visée argumentative et s'initier au commentaire littéraire

pour les recueils Alcools et Romances sans paroles : en quoi ces deux recueils ont-il contribué à l'évolution poétique moderne ?
pour un GT sur la poésie engagée : comment les poètes dénoncent-ils les horreurs de la guerre quel que soit le siècle ?


Dernière édition par Thalia de G le Jeu 28 Jan 2016 - 23:48, édité 1 fois (Raison : Titres des œuvres réécrits en italiques.)
User5899
Dieu de l'Olympe

Re: Recensement de problématiques_Lettres_Lycée

par User5899 le Jeu 28 Jan 2016 - 23:26
Pour certaines, ce qui est rangé sous problématique est simplement une interprétation finale mise sous forme interrogative, ça n'a rien d'un guide en vue de l'étude.
Par exemple, "quelle est la visée argumentative de cette nouvelle ?" présuppose qu'il y en ait une : d'où cela sort-il ?
Autre exemple : "En quoi cette comédie ambiguë peut-elle se lire comme représentation d'un siècle en pleine mutation ?" Je comprends que nous n'étudierons pas la comédie, qui pourtant est une sacrée pièce de théâtre, bien plus intéressante d'ailleurs à mon sens que son message lourdaud du 5e acte. Mais ce message est moins lourdaud si j'articule toute mon étude sur une donnée théâtrale bien connue, l'unité de temps, en d'autres termes "la folle journée", avec la fatigue et la lassitude de Figaro à la fin.
Enfin "comment les poètes dénoncent-ils les horreurs de la guerre quel que soit le siècle ?", pitié ! Non, plus de dénonciation ! Et puis, parmi "les" poètes, certains sont bellicistes...

Bref, je ne suis pas convaincu : pour moi, ces prétendues problématiques sont parfaitement dispensables, elles ne sont, ainsi formulées, que de prétendues obligations administratives.
avatar
Thalia de G
Médiateur

Re: Recensement de problématiques_Lettres_Lycée

par Thalia de G le Jeu 28 Jan 2016 - 23:49
Serait-il possible que tous les titres des œuvres soient écrits en italiques et commencent par une majuscule ?
Merci d'avance.

_________________
Le printemps a le parfum poignant de la nostalgie, et l'été un goût de cendres.
avatar
doctor who
Vénérable

Re: Recensement de problématiques_Lettres_Lycée

par doctor who le Ven 29 Jan 2016 - 10:49
"Les Cahier de Douai d'Arthur Rimbaud sont-ils des œuvres de jeunesse ?"
"L’École des femmes de Molière est-elle une pièce didactique ?"

_________________
Mon blog sur Tintin (entre autres) : http://popanalyse.over-blog.com/
Blog pédagogique : http://pedagoj.eklablog.com
avatar
Iphigénie
Bon génie

Re: Recensement de problématiques_Lettres_Lycée

par Iphigénie le Ven 29 Jan 2016 - 12:03
je propose:
"Faut-il une problématique pour apprécier cette œuvre?":
ça a l'avantage d'être interchangeable. professeur Et profond: mise en abyme de l'écriture, l'oeuvre a-t-elle d'autres fins qu'elle-même? qu'est-ce qui finalement fait "œuvre": on peut trouver plein d'ouvertures comme diraient mes élèves ("et pour ouvrir, je dirais que j'aime les pâtes".)
Bon, plaisanterie à part, je suis, étonnamment Rolling Eyes Wink parfaitement d'accord avec Cripure...tout en sachant à quel point cette histoire de problématique est en passe d'être au centre même du système éducatif contemporain (mon dieu! dire qu'on a pu vivre sans problématique ni trace écrite et pour tout dire sans aucune compétence :shock: )
avatar
Sei
Monarque

Re: Recensement de problématiques_Lettres_Lycée

par Sei le Ven 29 Jan 2016 - 12:08
Pour Bel-Ami, j'avais proposé : Bel-Ami est-il aimable ?
Pierre-Henri
Habitué du forum

Re: Recensement de problématiques_Lettres_Lycée

par Pierre-Henri le Ven 29 Jan 2016 - 12:21
@Iphigénie a écrit:tout en sachant à quel point cette histoire de problématique est en passe d'être au centre même du système éducatif contemporain (mon dieu! dire qu'on a pu vivre sans problématique ni trace écrite et pour tout dire sans aucune compétence :shock: )

tsk, tsk, tsk... la problématique seule n'est rien. Pour chaque cours -- pardon "séance" -- il faut une problématique, certes, mais aussi un thème, un objectif principal, des objectifs secondaires, la liste des compétences travaillées, le script chronométré des activités, assorti des divers processus cognitifs qu'elles mettent en œuvre.

Le professeur au fait de ces prodigieuses découvertes pédagogiques, après avoir passé quatre heures à rédiger sa séance selon le format exigé, commence son cours en disant "bon maintenant, à partir de cet extrait de 12 lignes, nous allons nous demander comment le héros est-ce qu'il peut-il représenter le mal du siècle romantique, inséré dans le thème général de notre séquence, qui est je vous le rappelle l'étude du traitement littéraire de la vaisselle de Chrétien de Troyes à Harry Potter, pour vous faire travailler la compétence CC34 du domaine 12 du pilier 4 du référentiel du cycle, soclé et modifié par la loi de 2013", et passionne ainsi ses élèves, parce qu'il a donné du sens aux apprentissages.
avatar
Iphigénie
Bon génie

Re: Recensement de problématiques_Lettres_Lycée

par Iphigénie le Ven 29 Jan 2016 - 12:55
Laughing
Invité El
Esprit éclairé

Re: Recensement de problématiques_Lettres_Lycée

par Invité El le Ven 29 Jan 2016 - 13:29
@Pierre-Henri a écrit:
@Iphigénie a écrit:tout en sachant à quel point cette histoire de problématique est en passe d'être au centre même du système éducatif contemporain (mon dieu! dire qu'on a pu vivre sans problématique ni trace écrite et pour tout dire sans aucune compétence :shock: )

tsk, tsk, tsk... la problématique seule n'est rien. Pour chaque cours -- pardon "séance" -- il faut une problématique, certes, mais aussi un thème, un objectif principal, des objectifs secondaires, la liste des compétences travaillées, le script chronométré des activités, assorti des divers processus cognitifs qu'elles mettent en œuvre.

Le professeur au fait de ces prodigieuses découvertes pédagogiques, après avoir passé quatre heures à rédiger sa séance selon le format exigé, commence son cours en disant "bon maintenant, à partir de cet extrait de 12 lignes, nous allons nous demander comment le héros est-ce qu'il peut-il représenter le mal du siècle romantique, inséré dans le thème général de notre séquence, qui est je vous le rappelle l'étude du traitement littéraire de la vaisselle de Chrétien de Troyes à Harry Potter, pour vous faire travailler la compétence CC34 du domaine 12 du pilier 4 du référentiel du cycle, soclé et modifié par la loi de 2013", et passionne ainsi ses élèves, parce qu'il a donné du sens aux apprentissages.

Excellent veneration Razz
Invité El
Esprit éclairé

Re: Recensement de problématiques_Lettres_Lycée

par Invité El le Ven 29 Jan 2016 - 13:39
Pour les OE (et non les OI: je plussoie ce que Cripure et Iphigénie ont déjà dit), je mets mon casque, prends trois cachets préventifs, et propose, en vrac et pour l'exemple, si vraiment il faut en faire apparaître une:

- qu'est-ce que la poésie? (what else?...)
- de quoi sommes-nous les esclaves?
- que m'apprend une fiction?
- qu'est-ce qui se joue au théâtre?
avatar
Marguerite V
Niveau 6

Re: Recensement de problématiques_Lettres_Lycée

par Marguerite V le Mer 3 Fév 2016 - 8:30
Quelques problématiques pêle-mêle : L'École des femmes (seconde) : La comédie peut-elle aborder des sujets graves ou sérieux ?
Le Mariage de Figaro (1ère) : Comment Beaumarchais renouvelle-t-il la comédie à l'époque des Lumières ?
GT constitué de monologues (seconde) : que nous apprennent les monologues sur les personnages de tragédie ?
GT sur la figure du monstre au théâtre (première) : La figure du monstre permet-elle de mieux comprendre l'homme ?
GT sur le personnage de roman (première) : le personnage de roman face à la mort nous permet-il de l'apprivoiser et celui donner du sens ?
User5899
Dieu de l'Olympe

Re: Recensement de problématiques_Lettres_Lycée

par User5899 le Mer 3 Fév 2016 - 8:34
@Iphigénie a écrit:je propose:
"Faut-il une problématique pour apprécier cette œuvre?":
ça a l'avantage d'être interchangeable. professeur Et profond: mise en abyme de l'écriture, l'oeuvre a-t-elle d'autres fins qu'elle-même? qu'est-ce qui finalement fait "œuvre": on peut trouver plein d'ouvertures comme diraient mes élèves ("et pour ouvrir, je dirais que j'aime les pâtes".)
Bon, plaisanterie à part, je suis, étonnamment Rolling Eyes Wink parfaitement d'accord avec Cripure...tout en sachant à quel point cette histoire de problématique est en passe d'être au centre même du système éducatif contemporain (mon dieu! dire qu'on a pu vivre sans problématique ni trace écrite et pour tout dire sans aucune compétence :shock: )
Iphigénie, nous n'utilisions pas le terme, mais la chose était là. Sous le nom de fil directeur, de difficulté, de question qui se pose. Le mot est trop utilisé à tort et à travers, mais franchement, faire expliciter à un moment de la formation les exercices qui sont donnés, ce n'est pas un mal.
User5899
Dieu de l'Olympe

Re: Recensement de problématiques_Lettres_Lycée

par User5899 le Mer 3 Fév 2016 - 8:39
Pour illustrer la discussion plus haut, quelques propositions alternatives, qui évitent, me semble-t-il, l'a priori.

@Marguerite V a écrit:Quelques problématiques pêle-mêle : L'École des femmes (seconde) : La comédie peut-elle aborder des sujets graves ou sérieux ? Le titre correspond-il à la pièce ?
Le Mariage de Figaro (1ère) : Comment Beaumarchais renouvelle-t-il la comédie à l'époque des Lumières ? (présupposé de renouvellement) Tout repose-t-il sur la journée unique ?
GT constitué de monologues (seconde) : que nous apprennent les monologues sur les personnages de tragédie ? Le monologue, est-ce du théâtre ?
GT sur la figure du monstre au théâtre (première) : La figure du monstre permet-elle de mieux comprendre l'homme ? Le théâtre, un genre pour le monstre ?
GT sur le personnage de roman (première) : le personnage de roman face à la mort nous permet-il de l'apprivoiser et celui donner du sens ? La mort, un sujet romanesque ?
avatar
Iphigénie
Bon génie

Re: Recensement de problématiques_Lettres_Lycée

par Iphigénie le Mer 3 Fév 2016 - 8:54
Cripure a écrit:
@Iphigénie a écrit:je propose:
"Faut-il une problématique pour apprécier cette œuvre?":
ça a l'avantage d'être interchangeable. professeur Et profond: mise en abyme de l'écriture, l'oeuvre a-t-elle d'autres fins qu'elle-même? qu'est-ce qui finalement fait "œuvre": on peut trouver plein d'ouvertures comme diraient mes élèves ("et pour ouvrir, je dirais que j'aime les pâtes".)
Bon, plaisanterie à part, je suis, étonnamment Rolling Eyes Wink parfaitement d'accord avec Cripure...tout en sachant à quel point cette histoire de problématique est en passe d'être au centre même du système éducatif contemporain (mon dieu! dire qu'on a pu vivre sans problématique ni trace écrite et pour tout dire sans aucune compétence :shock: )
Iphigénie, nous n'utilisions pas le terme, mais la chose était là. Sous le nom de fil directeur, de difficulté, de question qui se pose. Le mot est trop utilisé à tort et à travers, mais franchement, faire expliciter à un moment de la formation les exercices qui sont donnés, ce n'est pas un mal.
Sans doute. Mais je voulais dire par là que pendant longtemps, face à un texte, le problème était de comprendre le texte. Les problématiques sont apparues avec les corpus et les séquences lorsqu'il s'est agi de mettre en perspective le plus souvent artificielle des textes sans rapports les uns avec les autres. Un des premiers sujets de bac de cette nouvelle ère mettait en problématique et en corpus la misère paysanne chez La Bruyère et " le bruit de l'œuf dur sur le comptoir d'étain" de Prevert: comment ne comprendre ni l'un ni l'autre en remplaçant ça par la pauvreté c'est triste. Plus exactement la plupart des problématiques sont en réalités des thématiques.
avatar
Marguerite V
Niveau 6

Re: Recensement de problématiques_Lettres_Lycée

par Marguerite V le Mer 3 Fév 2016 - 8:57
Le monologue, est-ce du théâtre ? Mais cette problématique est absolument géniale ! Je ne la proposerais cependant pas en seconde, mais je la trouve lumineuse et stimulante, merci Cripure !
avatar
trompettemarine
Grand sage

Re: Recensement de problématiques_Lettres_Lycée

par trompettemarine le Mer 3 Fév 2016 - 23:27
En argumentation première :
titre : microcosme et macrocosme
problématique : Comment l'homme pense-t-il sa place dans l'Univers ?

_________________
"Il y a des oubliés au souvenir du monde. Il faut céder un peu d'eau pure, c'est-à-dire un peu de langue écrite, aux vieux noms qu'on ne prononce plus."(P. Quignard)
User5899
Dieu de l'Olympe

Re: Recensement de problématiques_Lettres_Lycée

par User5899 le Jeu 4 Fév 2016 - 2:09
@Iphigénie a écrit:Pendant longtemps, face à un texte, le problème était de comprendre le texte. Les problématiques sont apparues avec les corpus et les séquences lorsqu'il s'est agi de mettre en perspective le plus souvent artificielle des textes sans rapports les uns avec les autres.
Iphigénie, le problème est toujours de comprendre le texte Razz Ça n'a pas changé, et c'est toujours aussi exigeant ! Mais en effet, lorsque les groupements de textes sont nés, justement pour éviter de mettre en perspective de façon artificielle des textes sans rapport (ce qui se pratiquait déjà via les exemples pris dans les dissertations, soit dit au passage), on a demandé aux professeurs (ce qu'ils ne font que très rarement) de problématiser les groupements, voire une œuvre intégrale, au nom de la modestie : comme on ne saurait tout dire (exeunt donc les questions ouvertes, qui poussent au catalogue), choisissons un aspect que nous plaçons en fil directeur. Je ne trouve pas que ce soit stupide, en tout cas, pas plus stupide que prétendre étudier une œuvre via quatre études de texte... Je trouve qu'étudier La Chute en posant dès l'abord, je ne sais pas, moi, une question comme : "Fallait-il sauver la jeune femme ?" met l'accent immédiatement sur le fond même du texte. Idem pour "le monologue est-il du théâtre ?", "Néron est-il un monstre ?" ou "Le Mariage de Figaro se conçoit-il étalé sur six jours ?" Bon, je pousse, mais c'est pour clarifier pour les ceusses qui s'intéressent à la question : qui peut dire que ces problématiques-là ne poussent pas à une compréhension des textes ?
@Iphigénie a écrit: Un des premiers sujets de bac de cette nouvelle ère mettait en problématique et en corpus la misère paysanne chez La Bruyère et " le bruit de l'œuf dur sur le comptoir d'étain" de Prévert: comment ne comprendre ni l'un ni l'autre en remplaçant ça par la pauvreté c'est triste. Plus exactement la plupart des problématiques sont en réalités des thématiques.
Alors les problématiques dans les GT sont nées en septembre 1981, les corpus de Bac en juin 2002, ce n'est quand même pas tout à fait pareil Razz Mais oui, il y a confusion dans beaucoup de descriptifs entre thématique (ce qui n'a pas grand intérêt) et problématique. Grouper cinq textes autour de "la pauvreté", bof. En revanche, "Critiquer, est-ce nécessairement dire du mal ?" pour articuler un GT sur les Lumières, ça me semble pertinent (et ne pas prétendre à l'exhaustivité : on va étudier des textes qui pourront être présentés dans une dissertation). Là où je suis d'accord avec vous, c'est pour dire que beaucoup de groupements n'ont strictement aucun intérêt, et qu'il vaut mieux les concevoir synchroniquement (voire sur les textes d'un seul auteur, voire d'un seul livre).


@Marguerite V a écrit:Le monologue, est-ce du théâtre ? Mais cette problématique est absolument géniale ! Je ne la proposerais cependant pas en seconde, mais je la trouve lumineuse et stimulante, merci Cripure !
De rien Razz
Et pourquoi pas, en seconde ? Pour réfléchir à l'artificialité de la notion de genre. La Chute, justement ? La Contrebasse de Süskind ? La tempête sous un crâne ? Les stances du Cid ?
Je pars du principe suivant : une question fermée.
Je la construis toujours de la même façon : ce qu'on attend (théâtre > action) et ce qu'on a (monologue > pas d'action, au moins à proprement parler). D'où problème. Qui pourrait se poser pour Eschyle, d'ailleurs Razz
Bref, de quoi bien s'amuser avec nos grandes œuvres, non pas pour du formalisme, mais pour tenter de les serrer d'un peu près, au fond.
avatar
doctor who
Vénérable

Re: Recensement de problématiques_Lettres_Lycée

par doctor who le Jeu 4 Fév 2016 - 9:55
Conception intéressante de la pbmatique.

Mais, Cripure, n'y avait-il pas aussi, dans les années 80, l'ambition de donner à l'étude des textes une allure un peu scientifique, qui mimerait le raisonnement hypothético-déductif ?
(Hypothèse, protocole, tests, vérification, validation de l'hypothèse)

Il me semble avoir lu des propos de l'époque allant dans ce sens anti-inductif.

_________________
Mon blog sur Tintin (entre autres) : http://popanalyse.over-blog.com/
Blog pédagogique : http://pedagoj.eklablog.com
avatar
Marguerite V
Niveau 6

Re: Recensement de problématiques_Lettres_Lycée

par Marguerite V le Jeu 4 Fév 2016 - 14:00
Ce qu'on attend / Ce qu'on a
Imparable...
Contenu sponsorisé

Re: Recensement de problématiques_Lettres_Lycée

par Contenu sponsorisé
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum