Article sur la fiche de paie en berne des instituteurs

Page 6 sur 6 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Article sur la fiche de paie en berne des instituteurs

Message par Leclochard le Mer 13 Jan 2016 - 13:57

@JPhMM a écrit:
@Leclochard a écrit:
@Rendash a écrit:
@Leclochard a écrit:

Tu n'oublies pas d'ajouter que tu es à temps partiel par hasard ?

Ben, non heu
5k bruts, ça indique quand même une certaine ancienneté, un échelon assez élevé.

Pas vraiment. 7 ème échelon des certifiés et PP. Je crois que vous devriez jeter un oeil un peu plus attentif à vos fiches de paye.  
Ça changerait quoi à la somme qui tombe dans mon compte en banque ? A me faire dire : "Ah oui, je suis super bien payé en fait", alors que je suis en dessous de la médiane des salaires en France ? ...

A prendre conscience que si tu es mal payé, c'est parce qu'il y a beaucoup de charges et de prélèvements dès le départ !
A cela s'ajoutent les dépenses contraintes qui ont plus augmenté que nos revenus (logement, communication..) ces dernières années.


Dernière édition par Leclochard le Mer 13 Jan 2016 - 16:01, édité 1 fois

Leclochard
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Article sur la fiche de paie en berne des instituteurs

Message par Lefteris le Mer 13 Jan 2016 - 14:40

Pour en revenir aux traitements des "instituteurs", et plus largement de la majorité des enseignants qui sont sur la même grille indiciaire, la réponse est simple : c'est la loi de l'offre et de la demande qui jouera, pas les considération sur le salaire médian. celui qui pourra faire autre chose le fera.
On le voit avec les 23 % de postes non pourvus aux différents  capes malgré l'extrême mansuétude des jurys. On le voit avec les classes de primaire manquant de professeurs dans certains académies.
On offre mieux ailleurs, avec des perspectives de promotions, donc pourquoi devenir enseignant ? Deux exemples récents  me viennent en tête : la fille d'un ami, qui a subitement lâché les LC après la licence pur éviter de devenir enseignante et a trouvé une formation et un débouché dans l’administration territoriale. Un jeune licencié en histoire  qui est devenu gardien de la paix tout de suite après le diplôme, et tombé dans un poste pas trop pourri , une ambiance qui lui convient, et des perspectives d'avancement. Deux ans de service, 1800 €net.
En fouillant, j'en trouverais bien d'autres, à commencer par les stagiaires que j'ai vu démissionner dans les trois dernières années...

_________________
Δεν ελπίζω τίποτα, δεν φοβάμαι τίποτα, είμαι λεύθερος ("je n'espère rien, je ne crains rien, je suis libre") (Ν. Kazantzakis)

Lefteris
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Article sur la fiche de paie en berne des instituteurs

Message par Leclochard le Mer 13 Jan 2016 - 16:00

@Rendash a écrit:
@Leclochard a écrit:
@Rendash a écrit:
@Leclochard a écrit:

Tu n'oublies pas d'ajouter que tu es à temps partiel par hasard ?

Ben, non heu
5k bruts, ça indique quand même une certaine ancienneté, un échelon assez élevé.

Pas vraiment. 7 ème échelon des certifiés et PP. Je crois que vous devriez jeter un oeil un peu plus attentif à vos fiches de paye.  

C'est exactement ce que je dis, hein Razz  "Une certaine ancienneté". Le 7e échelon, c'est pas un début de carrière, elle est déjà bien entamée. Huit, neuf ans, à la louche?

:

Oui. Je passe au 8ème échelon cette année. yesyes Quelqu'un qui avancerait au grand choix serait déjà au 9ème et aurait en ligne de mire le 10ème.

_________________
Quelqu'un s'assoit à l'ombre aujourd'hui parce que quelqu'un d'autre a planté un arbre il y a longtemps. (W.B)

Leclochard
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Article sur la fiche de paie en berne des instituteurs

Message par Leclochard le Mer 13 Jan 2016 - 16:06

@Le grincheux a écrit:
@Leclochard a écrit:
@Le grincheux a écrit:
@Osmie a écrit:J'ai bien lu le développement de Le grincheux ; ces questions, je me les suis posées aussi, et je réfléchis souvent à la question. J'en conclus aujourd'hui que vivre dans une société où tout s'effondrerait ne m'intéresse pas, le dégoût de la vie serait trop grand pour que je la supporte. Laisser les autres aller dans le mur et sauver sa peau est une stratégie, mais cela ne peut être la mienne. J'écris cela tout en faisant cependant un potager, en vivant en pleine nature, etc. Je préfère œuvrer au quotidien pour le collectif, et l'enseignement dans cette perspective a beaucoup de sens ; c'est peut-être vain, mais je préfère agir ainsi plutôt que de vivre en égoïste. Sans doute mourrai-je avant d'autres plus malins, mais une vie façon Sur la route, Mad Max, Soleil vert, Noiurk, 1984, Globalia, Epépé, etc., ne m'intéresse pas. Je ferai tout ce que je peux pour éviter que le désastre s'installe, car je pense que ce désastre viendra d'une volonté humaine, et j'espère que nous sommes nombreux à avoir la même volonté. Sinon, c'est à désespérer de l'espèce humaine.
La question subsidiaire lorsque le problème se posera (note bien que j'ai écrit lorsque et non si) est "qu'auras-tu donc fait pour l'éviter ?"

Personnellement, j'aurai fait tout ce que j'aurai pu (y compris alerter le monde politique). À partir du moment où l'on m'a ri au nez, intéressé ou non, je me contrefiche des autres qui iront dans le mur. Ma priorité n'est pas de sauver les autres (tout aussi égoïstes mais pas synchrones) qui n'en ont pour la plupart strictement rien à faire, mais de sauver égoïstement ma petite famille.

C'est la seule position raisonnable et tenable une fois qu'on a tenté de convaincre les autres. Je ne m'épuiserai pas dans une vaine lutte où on finit par, soit passer pour un c... , soit être insulté.  
Bienvenue au club. cheers

Pour ma part, depuis que je ne m'occupe plus que de mes propres problèmes, je vis beaucoup mieux. Je me suis souvent fait insulter, dénigrer et même pire, je constate simplement où j'en suis aujourd'hui et ce que je risque en cas d'une très probable implosion du système. Je ne dis pas que je serai heureux lors de cette implosion, mais au moins, je l'aurai anticipée et préparée du mieux possible.

Le plus drôle, c'est que quand l'effondrement se produira, on aura droit aux commentaires du genre:"ça devait arriver! on le savait!" et le phénomène paraîtra rétrospectivement inévitable de sorte que les futures générations se demanderont comment on ne l'a pas vu venir ou pourquoi on n'a pas cherché à l'éviter collectivement.

_________________
Quelqu'un s'assoit à l'ombre aujourd'hui parce que quelqu'un d'autre a planté un arbre il y a longtemps. (W.B)

Leclochard
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Article sur la fiche de paie en berne des instituteurs

Message par Bouboule le Mer 13 Jan 2016 - 16:07

@Rendash a écrit:
C'est exactement ce que je dis, hein Razz  "Une certaine ancienneté". Le 7e échelon, c'est pas un début de carrière, elle est déjà bien entamée. Huit, neuf ans, à la louche?

Huit, neuf ans sur une carrière de plus de quarante ans, je trouve que c'est plus proche du début que du milieu et donc de la fin, moi ;-)

Bouboule
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Article sur la fiche de paie en berne des instituteurs

Message par Leclochard le Mer 13 Jan 2016 - 16:10

@Bouboule a écrit:
@Rendash a écrit:
C'est exactement ce que je dis, hein Razz  "Une certaine ancienneté". Le 7e échelon, c'est pas un début de carrière, elle est déjà bien entamée. Huit, neuf ans, à la louche?

Huit, neuf ans sur une carrière de plus de quarante ans, je trouve que c'est plus proche du début que du milieu et donc de la fin, moi ;-)

Sur une carrière de 43 ans au moins, il reste encore beaucoup de temps devant soi pour passer tous les échelons.

_________________
Quelqu'un s'assoit à l'ombre aujourd'hui parce que quelqu'un d'autre a planté un arbre il y a longtemps. (W.B)

Leclochard
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Article sur la fiche de paie en berne des instituteurs

Message par Bouboule le Mer 13 Jan 2016 - 16:19

@Leclochard a écrit:
@Bouboule a écrit:
@Rendash a écrit:
C'est exactement ce que je dis, hein Razz  "Une certaine ancienneté". Le 7e échelon, c'est pas un début de carrière, elle est déjà bien entamée. Huit, neuf ans, à la louche?

Huit, neuf ans sur une carrière de plus de quarante ans, je trouve que c'est plus proche du début que du milieu et donc de la fin, moi ;-)

Sur une carrière de 43 ans au moins, il reste encore beaucoup de temps devant soi pour passer tous les échelons.  

Voilà.

Bouboule
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Article sur la fiche de paie en berne des instituteurs

Message par Le grincheux le Mer 13 Jan 2016 - 16:20

@Leclochard a écrit:
@Le grincheux a écrit:
@Leclochard a écrit:
@Le grincheux a écrit:
La question subsidiaire lorsque le problème se posera (note bien que j'ai écrit lorsque et non si) est "qu'auras-tu donc fait pour l'éviter ?"

Personnellement, j'aurai fait tout ce que j'aurai pu (y compris alerter le monde politique). À partir du moment où l'on m'a ri au nez, intéressé ou non, je me contrefiche des autres qui iront dans le mur. Ma priorité n'est pas de sauver les autres (tout aussi égoïstes mais pas synchrones) qui n'en ont pour la plupart strictement rien à faire, mais de sauver égoïstement ma petite famille.

C'est la seule position raisonnable et tenable une fois qu'on a tenté de convaincre les autres. Je ne m'épuiserai pas dans une vaine lutte où on finit par, soit passer pour un c... , soit être insulté.  
Bienvenue au club. cheers

Pour ma part, depuis que je ne m'occupe plus que de mes propres problèmes, je vis beaucoup mieux. Je me suis souvent fait insulter, dénigrer et même pire, je constate simplement où j'en suis aujourd'hui et ce que je risque en cas d'une très probable implosion du système. Je ne dis pas que je serai heureux lors de cette implosion, mais au moins, je l'aurai anticipée et préparée du mieux possible.

Le plus drôle, c'est que quand l'effondrement se produira, on aura droit aux commentaires du genre:"ça devait arriver! on le savait!" et le phénomène paraîtra rétrospectivement inévitable de sorte que les futures générations se demanderont comment on ne l'a pas vu venir ou pourquoi on n'a pas cherché à l'éviter collectivement.
Ce qui est pathétique aussi, c'est la différence de discours des politiques entre leur version officielle et ce qu'ils sont fichus de te dire entre quatre yeux dans leur bureau. J'espère simplement qu'un jour ils seront comptables de cela.

_________________
Le carnet du grincheux
Chroniques de misanthropie ordinaire
http://grincheux.de-charybde-en-scylla.fr/
http://loubardes.de-charybde-en-scylla.fr/

Le grincheux
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Article sur la fiche de paie en berne des instituteurs

Message par Leclochard le Mer 13 Jan 2016 - 16:34

@Le grincheux a écrit:
@Leclochard a écrit:
@Le grincheux a écrit:
@Leclochard a écrit:

C'est la seule position raisonnable et tenable une fois qu'on a tenté de convaincre les autres. Je ne m'épuiserai pas dans une vaine lutte où on finit par, soit passer pour un c... , soit être insulté.  
Bienvenue au club. cheers

Pour ma part, depuis que je ne m'occupe plus que de mes propres problèmes, je vis beaucoup mieux. Je me suis souvent fait insulter, dénigrer et même pire, je constate simplement où j'en suis aujourd'hui et ce que je risque en cas d'une très probable implosion du système. Je ne dis pas que je serai heureux lors de cette implosion, mais au moins, je l'aurai anticipée et préparée du mieux possible.

Le plus drôle, c'est que quand l'effondrement se produira, on aura droit aux commentaires du genre:"ça devait arriver! on le savait!" et le phénomène paraîtra rétrospectivement inévitable de sorte que les futures générations se demanderont comment on ne l'a pas vu venir ou pourquoi on n'a pas cherché à l'éviter collectivement.
Ce qui est pathétique aussi, c'est la différence de discours des politiques entre leur version officielle et ce qu'ils sont fichus de te dire entre quatre yeux dans leur bureau. J'espère simplement qu'un jour ils seront comptables de cela.

Dans une période de type révolutionnaire, je crois qu'il serait naturel qu'on cherche des coupables et qu'on les punisse. J'ai peur, cependant, que les dirigeants politiques aient le temps de fuir ou de se cacher.

_________________
Quelqu'un s'assoit à l'ombre aujourd'hui parce que quelqu'un d'autre a planté un arbre il y a longtemps. (W.B)

Leclochard
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Article sur la fiche de paie en berne des instituteurs

Message par JPhMM le Mer 13 Jan 2016 - 16:40

Sacrés Mayas...

_________________
Labyrinthe où l'admiration des ignorants et des idiots qui prennent pour savoir profond tout ce qu'ils n'entendent pas, les a retenus, bon gré malgré qu'ils en eussent. D'ailleurs, il n'y a point de meilleur moyen pour mettre en vogue ou pour défendre des doctrines étranges et absurdes, que de les munir d'une légion de mots obscurs, douteux , et indéterminés. Ce qui pourtant rend ces retraites bien plus semblables à des cavernes de brigands ou à des tanières de renards qu'à des forteresses de généreux guerriers. Que s'il est malaisé d'en chasser ceux qui s'y réfugient, ce n'est pas à cause de la force de ces lieux-là, mais à cause des ronces, des épines et de l'obscurité des buissons dont ils sont environnés. Car la fausseté étant par elle-même incompatible avec l'esprit de l'homme, il n'y a que l'obscurité qui puisse servir de défense à ce qui est absurde. — John Locke

JPhMM
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Article sur la fiche de paie en berne des instituteurs

Message par Leclochard le Mer 13 Jan 2016 - 17:07


_________________
Quelqu'un s'assoit à l'ombre aujourd'hui parce que quelqu'un d'autre a planté un arbre il y a longtemps. (W.B)

Leclochard
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Page 6 sur 6 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum