Article sur la fiche de paie en berne des instituteurs

Page 4 sur 6 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Article sur la fiche de paie en berne des instituteurs

Message par Leclochard le Mer 13 Jan 2016 - 11:14

@maikreeeesse a écrit:
@Le grincheux a écrit:
@Leclochard a écrit:
Plusieurs réflexions, en passant:
- le survivaliste sérieux s'appuie sur une communauté (voisins, famille, village). Son problème n'est pas de tenir un jour de plus que les autres mais de vivre.
- sa vision pessimiste n'est pas repli sur lui (ça, c'est la caricature médiatique). C'est un refus du monde consumériste, fondé sur le gaspillage et la dette. En cela, ses actions sont aussi intelligentes et respectables que celles de ceux qui sont prétendument engagés pour changer les choses et n'obtiennent objectivement aucun résultat depuis tant d'années (hommes politiques, syndicalistes en tête). Il se montre respectable dans la mesure où ses actions sont en cohérence avec ses pensées. C'est loin d'être le cas de tous.
Le survivaliste aujourd'hui a un peu changé. Il ne construit plus de bunker antiatomique, il retape une ferme à la campagne pour les années qui viennent en se gaussant un peu de ce qui se passe dans le monde et de l'aveuglement de ses concitoyens... Et surtout, il liquide toutes ses économies non tangibles.

Spoiler:

Tiens, je viens de découvrir que j'étais survivaliste...  Suspect

C'est HS mais en te lisant plusieurs fois sur ce sujet Le Grincheux, je me suis souvent demandée lorsque quand tu mentionnes une ferme et la culture d'un lopin de terre, si c'était pour vivre d'une manière alternative, te couper du système ou si tu aavais une vision beaucoup plus pessimiste et que tu envisageais une disette ou famine ? Dans le premier cas c'est déjà assez répandu comme style de vie, dans le second il faudra aussi s'armer car je pense que mon petit jardin sera  alors la proie de la convoitise de pauvres gens mourrant de faim et que ma petite haie ou plessis seront impuissants face au pillage de mes courgettes et panais.
Fin HS

Ce genre de plan ne s'improvise pas et quand on y pense sérieusement, l'idée qu'on va défendre tout seul son potager avec un fusil est risible. En effet, si on envisage une crise majeure (rupture d'approvisionnement en énergie, en eau et en nourriture durant plusieurs semaines ou mois), il est évident que les gens ne vont pas se laisser mourir de faim et que ce sont des centaines de milliers, des millions de gens probablement qui se déplaceront des villes vers les campagnes. Crois-tu sérieusement un instant que tu abattras froidement les dizaines, voire les centaines de personnes qui passeront chez toi, si tu es à proximité d'une grande ville ?
Je te recommande la lecture de ce livre très complet : http://www.amazon.fr/Survivre-leffondrement-%C3%A9conomique-Piero-Giorgio/dp/2355120404


Dernière édition par Leclochard le Mer 13 Jan 2016 - 11:16, édité 1 fois

Leclochard
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Article sur la fiche de paie en berne des instituteurs

Message par zouig le Mer 13 Jan 2016 - 11:15

Ça me fait rire les profs qui justifient leur faible salaire de façon comparative avec les autres professions et qui le trouve normal. Par expérience en plus se sont souvent les mieux lotis (agrégés), pour la plupart "bobos de gauche".
Aucune jalousie avec les agrégés, la difficulté du concours justifie le salaire, et qui est correct sans plus vu le niveau de qualification.
Ne vous étonnez pas qu'on nous prennent pour des nantis et des surpayés tout le temps en vacances avec de tels discours: " c'est un prof lui même qui me l'a dit".
Pour la crise des vocations, j'ai demandé une fois à mes élèves pourquoi ils ne voulaient pas être profs: pas ssez payés pour les études longues et surtout texto " je claquerai les élèves", par une élève pénible en plus.
Moi j'arrive à me faire un salaire équivalent à un cadre B des finances avec 4 hsa et la prime rep (échelon 9).
Vous pouvez m'agresser dans vos posts, il y a peu de chance que je les lise aujourd'hui, là c'est ma pause entre deux tas de copies.

zouig
Niveau 3


Revenir en haut Aller en bas

Re: Article sur la fiche de paie en berne des instituteurs

Message par JPhMM le Mer 13 Jan 2016 - 11:17

Bien payer les gens en France ?!?

Mais quelle idée saugrenue !

_________________
Labyrinthe où l'admiration des ignorants et des idiots qui prennent pour savoir profond tout ce qu'ils n'entendent pas, les a retenus, bon gré malgré qu'ils en eussent. D'ailleurs, il n'y a point de meilleur moyen pour mettre en vogue ou pour défendre des doctrines étranges et absurdes, que de les munir d'une légion de mots obscurs, douteux , et indéterminés. Ce qui pourtant rend ces retraites bien plus semblables à des cavernes de brigands ou à des tanières de renards qu'à des forteresses de généreux guerriers. Que s'il est malaisé d'en chasser ceux qui s'y réfugient, ce n'est pas à cause de la force de ces lieux-là, mais à cause des ronces, des épines et de l'obscurité des buissons dont ils sont environnés. Car la fausseté étant par elle-même incompatible avec l'esprit de l'homme, il n'y a que l'obscurité qui puisse servir de défense à ce qui est absurde. — John Locke

JPhMM
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Article sur la fiche de paie en berne des instituteurs

Message par Leclochard le Mer 13 Jan 2016 - 11:19

@zouig a écrit:Ça me fait rire les profs qui justifient leur faible salaire de façon comparative avec les autres professions et qui le trouve normal. Par expérience en plus se sont souvent les mieux lotis (agrégés), pour la plupart "bobos de gauche".
Aucune jalousie avec les agrégés, la difficulté du concours justifie le salaire, et qui est correct sans plus vu le niveau de qualification.
Ne vous étonnez pas qu'on nous prennent pour des nantis et des surpayés tout le temps en vacances avec de tels discours: " c'est un prof lui même qui me l'a dit".
Pour la crise des vocations, j'ai demandé une fois à mes élèves pourquoi ils ne voulaient pas être profs: pas ssez payés pour les études longues et surtout texto " je claquerai les élèves", par une élève pénible en plus.
Moi j'arrive à me faire un salaire équivalent à un cadre B des finances avec 4 hsa et la prime rep (échelon 9).
Vous pouvez m'agresser dans vos posts, il y a peu de chance que je les lise aujourd'hui, là c'est ma pause entre deux tas de copies.

Personnellement, tu as toute mon estime. Avec quatre HSA, j'ai plutôt envie de te plaindre. A 20h, une fois, j'avais le sentiment d'étouffer.

_________________
Quelqu'un s'assoit à l'ombre aujourd'hui parce que quelqu'un d'autre a planté un arbre il y a longtemps. (W.B)

Leclochard
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Article sur la fiche de paie en berne des instituteurs

Message par Rendash le Mer 13 Jan 2016 - 11:33

Je trouve que zouig a un petit souci de logique : affirmer qu'on est bien payé pour le travail qu'on fait, et compter dans ladite paie des heures supplémentaires, n'est pas vraiment cohérent. S'il faut compter des heures supplémentaires, c'est bien que la paie de base est insuffisante.

_________________

Rendash
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Article sur la fiche de paie en berne des instituteurs

Message par zouig le Mer 13 Jan 2016 - 11:39

Je trouve que rendash a un petit soucis de compréhension de mon post, je lui conseille de le relire.
Si il n'est pas clair, désolé je l'ai écrit vite.

zouig
Niveau 3


Revenir en haut Aller en bas

Re: Article sur la fiche de paie en berne des instituteurs

Message par Rendash le Mer 13 Jan 2016 - 11:46

Ha, tu es là et peux donc répondre, parfait.
Donc, tu expliques que tu t'en sors très bien, mais avec des HSA. Par définition, les HSA ne font pas partie du traitement, elles sont en plus. Autrement dit, tu n'es pas payé pour 100% de travail, tu es payé pour 120%. Idem pour la prime REP.

Dans ces conditions, un professeur qui n'est pas en REP, et qui n'a pas de HSA (par conviction, ou parce qu'il n'y en a tout simplement pas, ou parce qu'il estime que la charge de travail serait trop conséquente alors pour qu'il l'assume correctement), n'a pas le même salaire. 4 HSA, sauf erreur de ma part, ça fait une jolie somme (il y a une prime pour 3 HSA, de 500 euros, non? Je me trompe). La comparaison est d'ores et déjà faussée. A la limite, intègre plutôt les primes PP, qui, elles, sont valables dans tous les établissements du secondaire.

Par ailleurs, dans "comparaison avec les autres professions", on est bien d'accord qu'il faut regarder celles qui recrutent à condition de diplôme équivalent, et sur concours. Je ne connais pas d'ingénieur qui commence à 1 600 euros et y aille de sa poche pour les frais professionnels, de déplacement notamment, mais aussi d'achat de matériel.

Enfin, que les agrégés s'en sortent mieux, tant mieux. Au contraire, même : ça fait une motivation supplémentaire pour passer l'agrégation. Mais ils ne sont pas la majorité du corps enseignant du secondaire ; et très peu de collègues avec une certaine ancienneté se rendent compte à quel point, aujourd'hui, un débutant (stagiaire, T1, usw)en bave, en particulier financièrement.

_________________

Rendash
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Article sur la fiche de paie en berne des instituteurs

Message par Osmie le Mer 13 Jan 2016 - 11:50

J'ai bien lu le développement de Le grincheux ; ces questions, je me les suis posées aussi, et je réfléchis souvent à la question. J'en conclus aujourd'hui que vivre dans une société où tout s'effondrerait ne m'intéresse pas, le dégoût de la vie serait trop grand pour que je la supporte. Laisser les autres aller dans le mur et sauver sa peau est une stratégie, mais cela ne peut être la mienne. J'écris cela tout en faisant cependant un potager, en vivant en pleine nature, etc. Je préfère œuvrer au quotidien pour le collectif, et l'enseignement dans cette perspective a beaucoup de sens ; c'est peut-être vain, mais je préfère agir ainsi plutôt que de vivre en égoïste. Sans doute mourrai-je avant d'autres plus malins, mais une vie façon Sur la route, Mad Max, Soleil vert, Noiurk, 1984, Globalia, Epépé, etc., ne m'intéresse pas. Je ferai tout ce que je peux pour éviter que le désastre s'installe, car je pense que ce désastre viendra d'une volonté humaine, et j'espère que nous sommes nombreux à avoir la même volonté. Sinon, c'est à désespérer de l'espèce humaine.

Osmie
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Article sur la fiche de paie en berne des instituteurs

Message par maikreeeesse le Mer 13 Jan 2016 - 11:53

@Leclochard a écrit:
@maikreeeesse a écrit:
@Le grincheux a écrit:
@Leclochard a écrit:
Plusieurs réflexions, en passant:
- le survivaliste sérieux s'appuie sur une communauté (voisins, famille, village). Son problème n'est pas de tenir un jour de plus que les autres mais de vivre.
- sa vision pessimiste n'est pas repli sur lui (ça, c'est la caricature médiatique). C'est un refus du monde consumériste, fondé sur le gaspillage et la dette. En cela, ses actions sont aussi intelligentes et respectables que celles de ceux qui sont prétendument engagés pour changer les choses et n'obtiennent objectivement aucun résultat depuis tant d'années (hommes politiques, syndicalistes en tête). Il se montre respectable dans la mesure où ses actions sont en cohérence avec ses pensées. C'est loin d'être le cas de tous.
Le survivaliste aujourd'hui a un peu changé. Il ne construit plus de bunker antiatomique, il retape une ferme à la campagne pour les années qui viennent en se gaussant un peu de ce qui se passe dans le monde et de l'aveuglement de ses concitoyens... Et surtout, il liquide toutes ses économies non tangibles.

Spoiler:

Tiens, je viens de découvrir que j'étais survivaliste...  Suspect

C'est HS mais en te lisant plusieurs fois sur ce sujet Le Grincheux, je me suis souvent demandée lorsque quand tu mentionnes une ferme et la culture d'un lopin de terre, si c'était pour vivre d'une manière alternative, te couper du système ou si tu aavais une vision beaucoup plus pessimiste et que tu envisageais une disette ou famine ? Dans le premier cas c'est déjà assez répandu comme style de vie, dans le second il faudra aussi s'armer car je pense que mon petit jardin sera  alors la proie de la convoitise de pauvres gens mourrant de faim et que ma petite haie ou plessis seront impuissants face au pillage de mes courgettes et panais.
Fin HS

Ce genre de plan ne s'improvise pas et quand on y pense sérieusement, l'idée qu'on va défendre tout seul son potager avec un fusil est risible. En effet, si on envisage une crise majeure (rupture d'approvisionnement en énergie, en eau et en nourriture durant plusieurs semaines ou mois), il est évident que les gens ne vont pas se laisser mourir de faim et que ce sont des centaines de milliers, des millions de gens probablement qui se déplaceront des villes vers les campagnes. Crois-tu sérieusement un instant que tu abattras froidement les dizaines, voire les centaines de personnes qui passeront chez toi, si tu es à proximité d'une grande ville ?
Je te recommande la lecture de ce livre très complet : http://www.amazon.fr/Survivre-leffondrement-%C3%A9conomique-Piero-Giorgio/dp/2355120404

Tout à fait, c'est ce que je voulais souligner,jamais je ne pourrais défendre cette position. Je suis une femme d'1m50 et je suis donc paticulièrement sensible à toutes sociétés où est prôné la loi du plus fort car je ne serai jamais gagnante. Je posais la question à Le grincheux car cela me semble improbable, impossible en cas de révolution ou de  guerre civile de penser pouvoir survivre avec son petit jardin. (peut-être répondais-tu à Le Grincheux)

maikreeeesse
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Article sur la fiche de paie en berne des instituteurs

Message par manchotte50 le Mer 13 Jan 2016 - 11:55

sans compter les disciplines où il n'y a pas d'agrégation !

manchotte50
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Re: Article sur la fiche de paie en berne des instituteurs

Message par fifi51 le Mer 13 Jan 2016 - 11:56

J'ai regardé un peu vite les salaires des ingenieurs de l'electronique et de l'electricité (pcs 383a, 383b ou 383c) et celui des enseignants (341a) et le différentiel est en faveur des ingénieurs sans problème.
Ensuite, lorsqu'on dit qu'il n y a pas d'inflation (ce qui est vrai au sens de sa mesure), on doit se poser la question si cette inflation ne se retrouve pas dans le prix des actifs (mais malheureusement presque personne ne le fait).

fifi51
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Re: Article sur la fiche de paie en berne des instituteurs

Message par Le grincheux le Mer 13 Jan 2016 - 11:59

@Osmie a écrit:J'ai bien lu le développement de Le grincheux ; ces questions, je me les suis posées aussi, et je réfléchis souvent à la question. J'en conclus aujourd'hui que vivre dans une société où tout s'effondrerait ne m'intéresse pas, le dégoût de la vie serait trop grand pour que je la supporte. Laisser les autres aller dans le mur et sauver sa peau est une stratégie, mais cela ne peut être la mienne. J'écris cela tout en faisant cependant un potager, en vivant en pleine nature, etc. Je préfère œuvrer au quotidien pour le collectif, et l'enseignement dans cette perspective a beaucoup de sens ; c'est peut-être vain, mais je préfère agir ainsi plutôt que de vivre en égoïste. Sans doute mourrai-je avant d'autres plus malins, mais une vie façon Sur la route, Mad Max, Soleil vert, Noiurk, 1984, Globalia, Epépé, etc., ne m'intéresse pas. Je ferai tout ce que je peux pour éviter que le désastre s'installe, car je pense que ce désastre viendra d'une volonté humaine, et j'espère que nous sommes nombreux à avoir la même volonté. Sinon, c'est à désespérer de l'espèce humaine.
La question subsidiaire lorsque le problème se posera (note bien que j'ai écrit lorsque et non si) est "qu'auras-tu donc fait pour l'éviter ?"

Personnellement, j'aurai fait tout ce que j'aurai pu (y compris alerter le monde politique). À partir du moment où l'on m'a ri au nez, intéressé ou non, je me contrefiche des autres qui iront dans le mur. Ma priorité n'est pas de sauver les autres (tout aussi égoïstes mais pas synchrones) qui n'en ont pour la plupart strictement rien à faire, mais de sauver égoïstement ma petite famille.

_________________
Le carnet du grincheux
Chroniques de misanthropie ordinaire
http://grincheux.de-charybde-en-scylla.fr/
http://loubardes.de-charybde-en-scylla.fr/

Le grincheux
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Article sur la fiche de paie en berne des instituteurs

Message par Osmie le Mer 13 Jan 2016 - 12:01

On peut survivre, sans doute, mais d'une façon assez moche pour ne pas faire envie, et je ne parle même pas du dérèglement climatique qui ne fait pas rêver non plus. Faire partie des happy few vivant sur une terre-poubelle, non merci.

Sinon, Mermet avait fait une série d'émissions dans Là-bas si j'y suis sur les survivalistes, et je me rappelle aussi un bon article du Monde diplomatique sur la question.

Osmie
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Article sur la fiche de paie en berne des instituteurs

Message par zouig le Mer 13 Jan 2016 - 12:02

@ rendash:
je vais lever les sous entendus de mon post:
Comparer le salaire médian au notre et dire qu'on s'en tire bien me révolte (charge de travail, responsabilité, niveau d'étude, être en représentation toute la journée, élèves pénibles, déconsidération).
Dire à nos connaissances que l'on n'a pas à se plaindre renforce l'idée que l'on est des nantis.
Devoir se taper 4 HSA en lycée après 19 ans de carrière pour avoir un salaire identique à une catégorie B d'un autre ministère est lamentable.
En fait on est tout à fait d'accord Very Happy

zouig
Niveau 3


Revenir en haut Aller en bas

Re: Article sur la fiche de paie en berne des instituteurs

Message par Osmie le Mer 13 Jan 2016 - 12:07

@Le grincheux a écrit:
@Osmie a écrit:J'ai bien lu le développement de Le grincheux ; ces questions, je me les suis posées aussi, et je réfléchis souvent à la question. J'en conclus aujourd'hui que vivre dans une société où tout s'effondrerait ne m'intéresse pas, le dégoût de la vie serait trop grand pour que je la supporte. Laisser les autres aller dans le mur et sauver sa peau est une stratégie, mais cela ne peut être la mienne. J'écris cela tout en faisant cependant un potager, en vivant en pleine nature, etc. Je préfère œuvrer au quotidien pour le collectif, et l'enseignement dans cette perspective a beaucoup de sens ; c'est peut-être vain, mais je préfère agir ainsi plutôt que de vivre en égoïste. Sans doute mourrai-je avant d'autres plus malins, mais une vie façon Sur la route, Mad Max, Soleil vert, Noiurk, 1984, Globalia, Epépé, etc., ne m'intéresse pas. Je ferai tout ce que je peux pour éviter que le désastre s'installe, car je pense que ce désastre viendra d'une volonté humaine, et j'espère que nous sommes nombreux à avoir la même volonté. Sinon, c'est à désespérer de l'espèce humaine.
La question subsidiaire lorsque le problème se posera (note bien que j'ai écrit lorsque et non si) est "qu'auras-tu donc fait pour l'éviter ?"

Personnellement, j'aurai fait tout ce que j'aurai pu (y compris alerter le monde politique). À partir du moment où l'on m'a ri au nez, intéressé ou non, je me contrefiche des autres qui iront dans le mur. Ma priorité n'est pas de sauver les autres (tout aussi égoïstes mais pas synchrones) qui n'en ont pour la plupart strictement rien à faire, mais de sauver égoïstement ma petite famille.

J'ai l'impression de passer une bonne partie de ma vie à ça ; j'ai fait comme toi, et le fais encore. Je partage ce que je sais aussi.
Je n'ai juste pas envie de vivre dans un monde comme celui que nos politiques nous préparent, d'autant moins envie qu'il sera détruit écologiquement (j'ai une source sur le terrain, mais elle ne pourra rester pure, et j'ai fait la plus belle intoxication en buvant l'eau pure d'un ruisseau de montagne). Et c'est valable pour ma petite famille. Je suis ultra-sensible sur ces questions, mais sauver ma peau alors que les masses crèvent, et vivre sur une terre ravagée, non merci.
Sinon, rien à voir, mais un pyromane a mis le feu à la maison d'une de mes copines ; je pense que des actes de ce genre ne seront pas exclure de la part des pauvres hères qui voudront faire mourir les malins.

Osmie
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Article sur la fiche de paie en berne des instituteurs

Message par Le grincheux le Mer 13 Jan 2016 - 12:07

@fifi51 a écrit:J'ai regardé un peu vite les salaires des ingenieurs de l'electronique et de l'electricité (pcs 383a, 383b ou 383c) et celui des enseignants (341a) et le différentiel est en faveur des ingénieurs sans problème.
Un peu vite, tu l'as dit... Razz

Je bosse dans une boîte d'électronique... Je pourrais en parler longuement. On est en train de chercher à recruter en région parisienne à un salaire de 2800 € bruts statut cadre (47k€ annuels et 2100 € nets mensuels) en R&D. Nous avons quatre postes ouverts. Le salaire est supérieur à ce qui se fait actuellement dans le domaine et les candidats se bousculent, même avec 20 ans de métier parce que le domaine est sinistré.

Quant à la classification 383, c'est celle des "cadres et professions intellectuelles supérieures, cadres d'entreprises, ingénieurs et cadres techniques d'entreprise, cadres d'études, de recherche et de développement". Il s'agit d'une partie très particulière des ingénieurs en électronique dont le métier et les responsabilités (et les horaires au passage) n'ont rien à voir avec le métier de l'enseignement. Ni meilleurs ni pires, simplement différents donc incomparables. L'immense majorité des ingénieurs est actuellement embauchée avec un salaire fixe très faible (1500 €/mois) et un variable.

_________________
Le carnet du grincheux
Chroniques de misanthropie ordinaire
http://grincheux.de-charybde-en-scylla.fr/
http://loubardes.de-charybde-en-scylla.fr/

Le grincheux
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Article sur la fiche de paie en berne des instituteurs

Message par Rendash le Mer 13 Jan 2016 - 12:08

@zouig a écrit:@ rendash:
je vais lever les sous entendus de mon post:
Comparer le salaire médian au notre et dire qu'on s'en tire bien me révolte (charge de travail, responsabilité, niveau d'étude, être en représentation toute la journée, élèves pénibles, déconsidération).
Dire à nos connaissances que l'on n'a pas à se plaindre renforce l'idée que l'on est des nantis.
Devoir se taper 4 HSA en lycée après 19 ans de carrière pour avoir un salaire identique à une catégorie B d'un autre ministère est lamentable.
En fait on est tout à fait d'accord  Very Happy

Ha, d'accord! En fait, oui, on est absolument d'accord Razz
J'avais compris l'inverse, mille excuses.

_________________

Rendash
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Article sur la fiche de paie en berne des instituteurs

Message par Le grincheux le Mer 13 Jan 2016 - 12:09

@Osmie a écrit:
@Le grincheux a écrit:
@Osmie a écrit:J'ai bien lu le développement de Le grincheux ; ces questions, je me les suis posées aussi, et je réfléchis souvent à la question. J'en conclus aujourd'hui que vivre dans une société où tout s'effondrerait ne m'intéresse pas, le dégoût de la vie serait trop grand pour que je la supporte. Laisser les autres aller dans le mur et sauver sa peau est une stratégie, mais cela ne peut être la mienne. J'écris cela tout en faisant cependant un potager, en vivant en pleine nature, etc. Je préfère œuvrer au quotidien pour le collectif, et l'enseignement dans cette perspective a beaucoup de sens ; c'est peut-être vain, mais je préfère agir ainsi plutôt que de vivre en égoïste. Sans doute mourrai-je avant d'autres plus malins, mais une vie façon Sur la route, Mad Max, Soleil vert, Noiurk, 1984, Globalia, Epépé, etc., ne m'intéresse pas. Je ferai tout ce que je peux pour éviter que le désastre s'installe, car je pense que ce désastre viendra d'une volonté humaine, et j'espère que nous sommes nombreux à avoir la même volonté. Sinon, c'est à désespérer de l'espèce humaine.
La question subsidiaire lorsque le problème se posera (note bien que j'ai écrit lorsque et non si) est "qu'auras-tu donc fait pour l'éviter ?"

Personnellement, j'aurai fait tout ce que j'aurai pu (y compris alerter le monde politique). À partir du moment où l'on m'a ri au nez, intéressé ou non, je me contrefiche des autres qui iront dans le mur. Ma priorité n'est pas de sauver les autres (tout aussi égoïstes mais pas synchrones) qui n'en ont pour la plupart strictement rien à faire, mais de sauver égoïstement ma petite famille.

J'ai l'impression de passer une bonne partie de ma vie à ça ; j'ai fait comme toi, et le fais encore. Je partage ce que je sais aussi.
Je n'ai juste pas envie de vivre dans un monde comme celui que nos politiques nous préparent, d'autant moins envie qu'il sera détruit écologiquement (j'ai une source sur le terrain, mais elle ne pourra rester pure, et j'ai fait la plus belle intoxication en buvant l'eau pure d'un ruisseau de montagne). Et c'est valable pour ma petite famille. Je suis ultra-sensible sur ces questions, mais sauver ma peau alors que les masses crèvent, et vivre sur une terre ravagée, non merci.
On ne défend pas les gens contre eux-mêmes et on ne les sauve pas malgré eux.

_________________
Le carnet du grincheux
Chroniques de misanthropie ordinaire
http://grincheux.de-charybde-en-scylla.fr/
http://loubardes.de-charybde-en-scylla.fr/

Le grincheux
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Article sur la fiche de paie en berne des instituteurs

Message par zouig le Mer 13 Jan 2016 - 12:11

Faut dire que mon post est peu clair et assez aggressif (disons réactionnel face à certains avis) J'aurais du mettre gauchiste au lieu de gauche, ce qui n'est pas la même chose..

zouig
Niveau 3


Revenir en haut Aller en bas

Re: Article sur la fiche de paie en berne des instituteurs

Message par Osmie le Mer 13 Jan 2016 - 12:13

@Le grincheux a écrit:
@Osmie a écrit:
@Le grincheux a écrit:
@Osmie a écrit:J'ai bien lu le développement de Le grincheux ; ces questions, je me les suis posées aussi, et je réfléchis souvent à la question. J'en conclus aujourd'hui que vivre dans une société où tout s'effondrerait ne m'intéresse pas, le dégoût de la vie serait trop grand pour que je la supporte. Laisser les autres aller dans le mur et sauver sa peau est une stratégie, mais cela ne peut être la mienne. J'écris cela tout en faisant cependant un potager, en vivant en pleine nature, etc. Je préfère œuvrer au quotidien pour le collectif, et l'enseignement dans cette perspective a beaucoup de sens ; c'est peut-être vain, mais je préfère agir ainsi plutôt que de vivre en égoïste. Sans doute mourrai-je avant d'autres plus malins, mais une vie façon Sur la route, Mad Max, Soleil vert, Noiurk, 1984, Globalia, Epépé, etc., ne m'intéresse pas. Je ferai tout ce que je peux pour éviter que le désastre s'installe, car je pense que ce désastre viendra d'une volonté humaine, et j'espère que nous sommes nombreux à avoir la même volonté. Sinon, c'est à désespérer de l'espèce humaine.
La question subsidiaire lorsque le problème se posera (note bien que j'ai écrit lorsque et non si) est "qu'auras-tu donc fait pour l'éviter ?"

Personnellement, j'aurai fait tout ce que j'aurai pu (y compris alerter le monde politique). À partir du moment où l'on m'a ri au nez, intéressé ou non, je me contrefiche des autres qui iront dans le mur. Ma priorité n'est pas de sauver les autres (tout aussi égoïstes mais pas synchrones) qui n'en ont pour la plupart strictement rien à faire, mais de sauver égoïstement ma petite famille.

J'ai l'impression de passer une bonne partie de ma vie à ça ; j'ai fait comme toi, et le fais encore. Je partage ce que je sais aussi.
Je n'ai juste pas envie de vivre dans un monde comme celui que nos politiques nous préparent, d'autant moins envie qu'il sera détruit écologiquement (j'ai une source sur le terrain, mais elle ne pourra rester pure, et j'ai fait la plus belle intoxication en buvant l'eau pure d'un ruisseau de montagne). Et c'est valable pour ma petite famille. Je suis ultra-sensible sur ces questions, mais sauver ma peau alors que les masses crèvent, et vivre sur une terre ravagée, non merci.
On ne défend pas les gens contre eux-mêmes et on ne les sauve pas malgré eux.

Vaste débat...mais je ne fais pas ce métier pour rien.

Osmie
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Article sur la fiche de paie en berne des instituteurs

Message par Rendash le Mer 13 Jan 2016 - 12:14

@Osmie a écrit:
@Le grincheux a écrit:
On ne défend pas les gens contre eux-mêmes et on ne les sauve pas malgré eux.

Vaste débat...mais je ne fais pas ce métier pour rien.

C'est ce que j'étais en train de poster Laughing Et là, "nouveau message posté entre-temps", etc.

topela

_________________

Rendash
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Article sur la fiche de paie en berne des instituteurs

Message par Le grincheux le Mer 13 Jan 2016 - 12:16

@Leclochard a écrit:
@maikreeeesse a écrit:
@Le grincheux a écrit:
@Leclochard a écrit:
Plusieurs réflexions, en passant:
- le survivaliste sérieux s'appuie sur une communauté (voisins, famille, village). Son problème n'est pas de tenir un jour de plus que les autres mais de vivre.
- sa vision pessimiste n'est pas repli sur lui (ça, c'est la caricature médiatique). C'est un refus du monde consumériste, fondé sur le gaspillage et la dette. En cela, ses actions sont aussi intelligentes et respectables que celles de ceux qui sont prétendument engagés pour changer les choses et n'obtiennent objectivement aucun résultat depuis tant d'années (hommes politiques, syndicalistes en tête). Il se montre respectable dans la mesure où ses actions sont en cohérence avec ses pensées. C'est loin d'être le cas de tous.
Le survivaliste aujourd'hui a un peu changé. Il ne construit plus de bunker antiatomique, il retape une ferme à la campagne pour les années qui viennent en se gaussant un peu de ce qui se passe dans le monde et de l'aveuglement de ses concitoyens... Et surtout, il liquide toutes ses économies non tangibles.

Spoiler:

Tiens, je viens de découvrir que j'étais survivaliste...  Suspect

C'est HS mais en te lisant plusieurs fois sur ce sujet Le Grincheux, je me suis souvent demandée lorsque quand tu mentionnes une ferme et la culture d'un lopin de terre, si c'était pour vivre d'une manière alternative, te couper du système ou si tu aavais une vision beaucoup plus pessimiste et que tu envisageais une disette ou famine ? Dans le premier cas c'est déjà assez répandu comme style de vie, dans le second il faudra aussi s'armer car je pense que mon petit jardin sera  alors la proie de la convoitise de pauvres gens mourrant de faim et que ma petite haie ou plessis seront impuissants face au pillage de mes courgettes et panais.
Fin HS

Ce genre de plan ne s'improvise pas et quand on y pense sérieusement, l'idée qu'on va défendre tout seul son potager avec un fusil est risible. En effet, si on envisage une crise majeure (rupture d'approvisionnement en énergie, en eau et en nourriture durant plusieurs semaines ou mois), il est évident que les gens ne vont pas se laisser mourir de faim et que ce sont des centaines de milliers, des millions de gens probablement qui se déplaceront des villes vers les campagnes. Crois-tu sérieusement un instant que tu abattras froidement les dizaines, voire les centaines de personnes qui passeront chez toi, si tu es à proximité d'une grande ville ?
Je te recommande la lecture de ce livre très complet : http://www.amazon.fr/Survivre-leffondrement-%C3%A9conomique-Piero-Giorgio/dp/2355120404
Tu es optimiste. Je pense au contraire que dans ce scenario, nous nous retrouverons dans la situation de 1943/1944 où les villes crevaient de faim parce que les gens ne pouvaient plus se déplacer, de marché noir et de tickets d'alimentation (une belle invention française d'André Citroën au passage...). On nous refera le coup de l'état d'urgence bien pratique.

_________________
Le carnet du grincheux
Chroniques de misanthropie ordinaire
http://grincheux.de-charybde-en-scylla.fr/
http://loubardes.de-charybde-en-scylla.fr/

Le grincheux
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Article sur la fiche de paie en berne des instituteurs

Message par maikreeeesse le Mer 13 Jan 2016 - 12:25

Mais concrétement comment tu vas faire pour sauvegarder ton potager ? Les gens ne vont pas hésiter longtemps à se servir. Tu vas te regrouper avec d'autres pour être plus fort, composer des patrouilles ? Si tu prends l'exemple de la guerre, les paysans ne s'en sortaient pas tous en faisant de l'embonpoint.

maikreeeesse
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Article sur la fiche de paie en berne des instituteurs

Message par Osmie le Mer 13 Jan 2016 - 12:27

@Rendash a écrit:
@Osmie a écrit:
@Le grincheux a écrit:
On ne défend pas les gens contre eux-mêmes et on ne les sauve pas malgré eux.

Vaste débat...mais je ne fais pas ce métier pour rien.

C'est ce que j'étais en train de poster Laughing Et là, "nouveau message posté entre-temps", etc.

topela

Smile

Sinon, pour ceux qui ne l'ont pas lu, je recommande chaudement le roman Ravage, de Barjavel.

Osmie
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Article sur la fiche de paie en berne des instituteurs

Message par Le grincheux le Mer 13 Jan 2016 - 12:30

@maikreeeesse a écrit:Mais concrétement comment tu vas faire pour sauvegarder ton potager ? Les gens ne vont pas hésiter longtemps à se servir. Tu vas te regrouper avec d'autres pour être plus fort, composer des patrouilles ? Si tu prends l'exemple de la guerre, les paysans ne s'en sortaient pas tous en faisant de l'embonpoint.
Je réagirai en fonction de ce qui se présentera. Mais je répète qu'en cas d'implosion du système, les transports vont aussi être impactés. Les citadins vont redécouvrir la joie du vélo et il faudra un peu de temps pour qu'ils arrivent chez moi.

_________________
Le carnet du grincheux
Chroniques de misanthropie ordinaire
http://grincheux.de-charybde-en-scylla.fr/
http://loubardes.de-charybde-en-scylla.fr/

Le grincheux
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Article sur la fiche de paie en berne des instituteurs

Message par JPhMM le Mer 13 Jan 2016 - 12:32

Laughing Laughing Laughing

Ce fil devient un grand n'importe quoi. Razz

_________________
Labyrinthe où l'admiration des ignorants et des idiots qui prennent pour savoir profond tout ce qu'ils n'entendent pas, les a retenus, bon gré malgré qu'ils en eussent. D'ailleurs, il n'y a point de meilleur moyen pour mettre en vogue ou pour défendre des doctrines étranges et absurdes, que de les munir d'une légion de mots obscurs, douteux , et indéterminés. Ce qui pourtant rend ces retraites bien plus semblables à des cavernes de brigands ou à des tanières de renards qu'à des forteresses de généreux guerriers. Que s'il est malaisé d'en chasser ceux qui s'y réfugient, ce n'est pas à cause de la force de ces lieux-là, mais à cause des ronces, des épines et de l'obscurité des buissons dont ils sont environnés. Car la fausseté étant par elle-même incompatible avec l'esprit de l'homme, il n'y a que l'obscurité qui puisse servir de défense à ce qui est absurde. — John Locke

JPhMM
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Page 4 sur 6 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum