formation formatage mathématiques

Page 1 sur 3 1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

formation formatage mathématiques

Message par Marlou.Bassboost le Mar 12 Jan 2016 - 19:00

Ca y est nous allons plonger dans le grand bain.
Nous allons commencer le MERCREDI 3/02 de 14 h à 17h.
Je me rendrai à la première session mais si je dois me taper encore 3 autres mercredis à 60 km de chez moi je me ferai porter gréviste.


_________________
Nelson Mandela : « en faisant scintiller notre lumière nous offrons la possibilité aux autres d'en faire autant »

Marlou.Bassboost
Expert spécialisé


Revenir en haut Aller en bas

Re: formation formatage mathématiques

Message par Al9 le Mar 12 Jan 2016 - 20:02

Tu nous raconteras car chez nous, rien à l'horizon et d'après les on-dit ce serait vers fin mai.

Al9
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: formation formatage mathématiques

Message par tangente le Mer 13 Jan 2016 - 8:11

Mais tu auras droit à 4 demi journées. Chez nous c'est 2 demi journées pour parler des nouveaux programmes sur 2 cycles... c'est très peu. Et en espagnol la 1e demi journée ils ont eu droit à une explication de la réforme...alors je m'inquiète de ce à quoi on va avoir droit...

tangente
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Re: formation formatage mathématiques

Message par hobbit le Mer 13 Jan 2016 - 10:51

Nous aussi ce sera ce jour-là aux mêmes heures (mais pas de précision sur le lieu, je suppose (et espère) que ce sera sur place). Heureusement, les vacances seront deux jours plus tard.

hobbit
Niveau 8


Revenir en haut Aller en bas

Re: formation formatage mathématiques

Message par JPhMM le Mer 13 Jan 2016 - 10:56

@tangente a écrit:Mais tu auras droit à 4 demi journées. Chez nous c'est 2 demi journées pour parler des nouveaux programmes sur 2 cycles... c'est très peu. Et en espagnol la 1e demi journée ils ont eu droit à une explication de la réforme...alors je m'inquiète de ce à quoi on va avoir droit...
Lecture d'un PowerPoint.

_________________
Labyrinthe où l'admiration des ignorants et des idiots qui prennent pour savoir profond tout ce qu'ils n'entendent pas, les a retenus, bon gré malgré qu'ils en eussent. D'ailleurs, il n'y a point de meilleur moyen pour mettre en vogue ou pour défendre des doctrines étranges et absurdes, que de les munir d'une légion de mots obscurs, douteux , et indéterminés. Ce qui pourtant rend ces retraites bien plus semblables à des cavernes de brigands ou à des tanières de renards qu'à des forteresses de généreux guerriers. Que s'il est malaisé d'en chasser ceux qui s'y réfugient, ce n'est pas à cause de la force de ces lieux-là, mais à cause des ronces, des épines et de l'obscurité des buissons dont ils sont environnés. Car la fausseté étant par elle-même incompatible avec l'esprit de l'homme, il n'y a que l'obscurité qui puisse servir de défense à ce qui est absurde. — John Locke

JPhMM
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: formation formatage mathématiques

Message par ben2510 le Mer 13 Jan 2016 - 14:00

Lecture d'un PowerPoint inepte, selon toute vraisemblance ! professeur

Spoiler:
Mais existe-t-il des pov'points pertinents ?

_________________
On fait la science avec des faits, comme on fait une maison avec des pierres : mais une accumulation de faits n'est pas plus une science qu'un tas de pierres n'est une maison. Henri Poincaré  La notion d'équation différentielle est le pivot de la conception scientifique du monde. Vladimir Arnold

ben2510
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: formation formatage mathématiques

Message par JPhMM le Mer 13 Jan 2016 - 14:10

Qu'il soit pertinent ou pas, assister pendant 3 heures à la lecture du PowerPoint par le formateur, c'est abyssal.

_________________
Labyrinthe où l'admiration des ignorants et des idiots qui prennent pour savoir profond tout ce qu'ils n'entendent pas, les a retenus, bon gré malgré qu'ils en eussent. D'ailleurs, il n'y a point de meilleur moyen pour mettre en vogue ou pour défendre des doctrines étranges et absurdes, que de les munir d'une légion de mots obscurs, douteux , et indéterminés. Ce qui pourtant rend ces retraites bien plus semblables à des cavernes de brigands ou à des tanières de renards qu'à des forteresses de généreux guerriers. Que s'il est malaisé d'en chasser ceux qui s'y réfugient, ce n'est pas à cause de la force de ces lieux-là, mais à cause des ronces, des épines et de l'obscurité des buissons dont ils sont environnés. Car la fausseté étant par elle-même incompatible avec l'esprit de l'homme, il n'y a que l'obscurité qui puisse servir de défense à ce qui est absurde. — John Locke

JPhMM
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: formation formatage mathématiques

Message par prof2maths le Jeu 14 Jan 2016 - 22:54

Bonjour à tous. J'y vais aussi de mon témoignage.

On a eu notre réunion avec les IPR de mathématiques sur la réforme à Paris. Nous étions plus d'une centaine, convoqués dans la grande salle de conférence du lycée Louis Le Grand (la classe!).

Voici un petit CR sur cette réunion :
Le sujet de la réunion était "les nouveaux programmes"
Il en ressort que nous aurons d'autres réunions (sur les EPI, et l'informatique)
L'ensemble était soporifique et l'atmosphère lénifiante. Les IPR nous ont présenté la réforme et les nouveaux programmes via un power point chiant à mourir. Puis est venu le temps des questions.

Il y a eu quelques questions sur les aspects techniques du type "mais qu'en sera-t-il des manuels?", "et pour les élèves qui déménagent?", "comment fera-t-on pour les futurs 3èmes", "comment faire de l'informatique dans nos établissements?", etc. Les inspecteurs s'attendaient à ces questions, ils y étaient préparés et nous ont servi des réponses toutes prêtes. j'ai même eu l'impression qu'ils se délectaient de ces questions.
En revanche ce qui les a mis en difficulté, ce sont les questions sur le fond que je me suis permis de poser :

1) Ils ont raconté que les horaires de mathématiques restaient stables avec la réforme. Je suis intervenu pour dire que dans les textes c'est vrai, mais sur le terrain c'est faux, puisqu'ils comparent les horaires planchers et que dans les faits, aucun collège ne pratique les horaires plancher, il y a donc une perte significative des heures d'enseignement en maths. J'ai parlé concrètement de notre collège qui perdra 13,5h de maths à la rentrée prochaine et j'ai invité tous les collègues présents à faire les mêmes calculs pour leur collège. (c'est rigolo, parce que j'en ai vu qui ont aussitot commencé à griffonner des calculs). La réponse des inspecteurs a été d'abord vaseuse, puis carrément mensongère : "Paris est une exception, toutes les autres académies sont aux horaires plancher!" => Grosse réaction de la salle. Des collègues criaient au mensonge. Je crois que les inspecteurs ont oublié que les profs dans leur grande majorité ont vu du pays…

2) Les inspecteurs ont expliqué que les EPI permettaient de donner du sens aux mathématiques. Ma question (un peu taquine) a été la suivante : "Voulez-vous dire par là que nous enseignons notre discipline sans lui donner de sens?". => Réponse gênée des inspecteurs : "heu..., nous n'avons pas voulu dire cela"

3) Leur leitmotiv a été :" les recherches prouvent que...". En fait, par cette formule rhétorique, ils nous ont expliqué que tout est bon dans cette réforme : "les recherches prouvent que l’interdisciplinarité c'est super, les recherches prouvent que l'hétérogénéité c'est génial, les recherches prouvent que, par nos méthodes, nous ennuyons les élèves, etc." Ma question a été la suivante : "quelles sont ces recherches ? Pouvez-vous nous donner les références? Qui les a faites? quand? sur quelle population? selon quel protocole?" => réponse gênée des inspecteurs : "Ah,oui? tiens, c'est une bonne question, ça... en fait on sait pas et on vous mettra les références sur le site éduscol". Puis, j'ai ajouté que cette réforme était la continuité de celle du lycée. Et que les gens de terrain ne se préoccupent pas de savoir si la recherche trucmuche dit que c'est formidable, les gens qui ont les élèves en charge, prennent très vite la mesure des effets d'une réforme. J'ai expliqué que la réforme du collège était calquée sur celle du Lycée, et que certains font déjà le bilan de la réforme Chatel. J'ai alors lu un texte de la Société de Mathématique de France * (Elle a été fondée en 1872, par le grand mathématicien Michel Chasles et c'est l'une des plus anciennes société savante de mathématiciens au monde, donc une sacrée référence pour tout matheux qui se respecte !). Je te retranscris ici le texte que j'ai lu :
« Depuis la grande réforme des programmes de lycée mise en place en 2011, nous avons reçu aux rentrées 2013 et 2014 les premières cohortes d’étudiants parvenus dans l’enseignement supérieur. Par une baisse importante des horaires de mathématiques, et surtout, par la suppression progressive de la géométrie au profit d’un enseignement de la statistique et de l'informatique, cette réforme a modifié de façon sensible les exigences réelles en mathématiques à la sortie du lycée. Il a paru important à la Commission Enseignement de la SMF de faire un premier point qui se résume en trois lignes : les étudiants qui arrivent à l’université ou en classe préparatoire, semblent, pour une majorité d’entre eux :
- ne plus maîtriser le calcul numérique ou littéral ;
- avoir perdu le goût et la capacité de travailler chez eux ou en classe ;
- ignorer ce que sont les mathématiques.
Il est tentant de répliquer que ce constat n’est pas nouveau, mais cette fois, il semble que cela concerne même les meilleurs et les plus déterminés de nos étudiants.
La diminution des horaires et des programmes a entraîné de facto une diminution des connaissances des élèves. Les techniques de base de calcul et de raisonnement ne sont pas acquises. La faillite est totale : règle des signes, distributivité, somme de nombres rationnels, formules trigonométriques, radicaux, dérivées des fonctions simples... Mais, bien plus grave, les bases du raisonnement déductif ne sont pas posées.
En reportant à l’enseignement supérieur la confrontation avec les difficultés, en choisissant des thématiques proches du quotidien des jeunes – ou du moins imaginées telles – les programmes scientifiques du lycée depuis la réforme Chatel 2010 essaient de plaire. Si on souhaite réhabiliter le raisonnement et la recherche de problèmes, il est curieux de supprimer la partie des mathématiques qui, à ce niveau, permet de présenter et mettre en œuvre des démonstrations significatives et instructives. »

J'ai conclu en ajoutant : « La réforme du collège qui se prépare va encore beaucoup plus loin dans cet état d’esprit et donc dans la destruction de l'enseignement des mathématiques. »

=> applaudissements nourris de la salle. Les inspecteurs étaient assez déstabilisés et ne s'attendaient pas à cela. L'inspecteur général s'est énervé : "mais pourquoi vous applaudissez-tous!! Arrêtez ça tout de suite !!!", puis il a répondu de manière totalement vaseuse : " Mais vous ne nous apprenez rien!", " On connait bien la SMF, et d'ailleurs on travaille avec eux...", "nous ne voulons pas entrer dans des débats idéologiques", etc. Bref, j'ai été tellement surpris de la réaction hyper positive de la salle, et de l'embarras très visible des inspecteurs, que j'en ai oublié d'ajouter une question supplémentaire que j'avais en tête à ce moment là.

J'avais d'autres questions par la suite, mais les inspecteurs ont refusé de me donner le micro, puis ont décidé d'écourter la réunion et sont partis fâchés.

L'angle d'attaque sur le fond, sur les diminutions horaires, avec comme appui la réforme Chatel et les conséquences déjà mesurables sur le terrain est, je crois, bien plus porteur que les petites questions du type "mais comment qu'on va faire sans les manuels qu'on aura pas à la rentrée ?".

* le texte que j'ai lu est en réalité un extrait tiré d'un rapport de 4 pages de la SMF et j'y ai aussi ajouté une phrase venant d'un compte rendu de l’académie des sciences

prof2maths
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Re: formation formatage mathématiques

Message par Igniatius le Ven 15 Jan 2016 - 10:11

Sais-tu quel était le nom de l'IG présent ?


Pour le reste, tu as eu raison, c'est très bien.

De toute façon, il y a longtemps que l'inspection ne vise plus à enseigner les mathématiques...

_________________
"Celui qui se perd dans sa passion est moins perdu que celui qui perd sa passion."
St Augustin

"God only knows what I'd be without you"
Brian Wilson

Igniatius
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: formation formatage mathématiques

Message par pailleauquebec le Ven 15 Jan 2016 - 11:53

Bravo, je vais faire de même.
Pas pas goût du happening, mais simplement pour porter une autre vision de l'école. On ne peut plus laisser dire n'importe quoi dans ces réunions.

Pour un amoureux des mathématiques, ce qui se passe avec la réforme du collège est grave.

_________________
La réforme du collège en clair :
www.reformeducollege.fr

La Réforme du Collège en Clair a aussi sa page Facebook !

Labor omnia vincit improbus.

pailleauquebec
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: formation formatage mathématiques

Message par Avatar des Abysses le Sam 16 Jan 2016 - 10:25

@prof2maths a écrit:

J'avais d'autres questions par la suite, mais les inspecteurs ont refusé de me donner le micro, puis ont décidé d'écourter la réunion et sont partis fâchés.


C'est LA que la démocratie ( ou les quelques ruines qui tiennent encore debout) est en danger! Ce n'est pas juste scandaleux mais révoltant ! Certains ont été guillotiné pour moins que cela.

_________________
Il y a 10 catégories de personnes ceux qui connaissent le binaire ... et les autres.
N'écoutez pas les bruits du monde, mais le silence de l'âme. ( JCVD )

Avatar des Abysses
Niveau 7


Revenir en haut Aller en bas

Re: formation formatage mathématiques

Message par dami1kd le Sam 16 Jan 2016 - 11:59

@prof2maths a écrit:Bonjour à tous. J'y vais aussi de mon témoignage.

On a eu notre réunion avec les IPR de mathématiques sur la réforme à Paris. Nous étions plus d'une centaine, convoqués dans la grande salle de conférence du lycée Louis Le Grand (la classe!).

Voici un petit CR sur cette réunion :
Le sujet de la réunion était "les nouveaux programmes"
Il en ressort que nous aurons d'autres réunions (sur les EPI, et l'informatique)
L'ensemble était soporifique et l'atmosphère lénifiante. Les IPR nous ont présenté la réforme et les nouveaux programmes via un power point chiant à mourir. Puis est venu le temps des questions.

Il y a eu quelques questions sur les aspects techniques du type "mais qu'en sera-t-il des manuels?", "et pour les élèves qui déménagent?", "comment fera-t-on pour les futurs 3èmes", "comment faire de l'informatique dans nos établissements?", etc. Les inspecteurs s'attendaient à ces questions, ils y étaient préparés et nous ont servi des réponses toutes prêtes. j'ai même eu l'impression qu'ils se délectaient de ces questions.
En revanche ce qui les a mis en difficulté, ce sont les questions sur le fond que je me suis permis de poser :

1) Ils ont raconté que les horaires de mathématiques restaient stables avec la réforme. Je suis intervenu pour dire que dans les textes c'est vrai, mais sur le terrain c'est faux, puisqu'ils comparent les horaires planchers et que dans les faits, aucun collège ne pratique les horaires plancher, il y a donc une perte significative des heures d'enseignement en maths. J'ai parlé concrètement de notre collège qui perdra 13,5h de maths à la rentrée prochaine et j'ai invité tous les collègues présents à faire les mêmes calculs pour leur collège. (c'est rigolo, parce que j'en ai vu qui ont aussitot commencé à griffonner des calculs). La réponse des inspecteurs a été d'abord vaseuse, puis carrément mensongère : "Paris est une exception, toutes les autres académies sont aux horaires plancher!" => Grosse réaction de la salle. Des collègues criaient au mensonge. Je crois que les inspecteurs ont oublié que les profs dans leur grande majorité ont vu du pays…

2) Les inspecteurs ont expliqué que les EPI permettaient de donner du sens aux mathématiques. Ma question (un peu taquine) a été la suivante : "Voulez-vous dire par là que nous enseignons notre discipline sans lui donner de sens?". => Réponse gênée des inspecteurs : "heu..., nous n'avons pas voulu dire cela"

3) Leur leitmotiv a été :" les recherches prouvent que...". En fait, par cette formule rhétorique, ils nous ont expliqué que tout est bon dans cette réforme : "les recherches prouvent que l’interdisciplinarité c'est super, les recherches prouvent que l'hétérogénéité c'est génial, les recherches prouvent que, par nos méthodes, nous ennuyons les élèves, etc." Ma question a été la suivante : "quelles sont ces recherches ? Pouvez-vous nous donner les références? Qui les a faites? quand? sur quelle population? selon quel protocole?"  => réponse gênée des inspecteurs : "Ah,oui? tiens, c'est une bonne question, ça... en fait on sait pas et on vous mettra les références sur le site éduscol". Puis, j'ai ajouté que cette réforme était la continuité de celle du lycée. Et que les gens de terrain ne se préoccupent pas de savoir si la recherche trucmuche dit que c'est formidable, les gens qui ont les élèves en charge, prennent très vite la mesure des effets d'une réforme. J'ai expliqué que la réforme du collège était calquée sur celle du Lycée, et que certains font déjà le bilan de la réforme Chatel. J'ai alors lu un texte de la Société de Mathématique de France * (Elle a été fondée en 1872, par le grand mathématicien Michel Chasles et c'est l'une des plus anciennes société savante de mathématiciens au monde, donc une sacrée référence pour tout matheux qui se respecte !). Je te retranscris ici le texte que j'ai lu :
« Depuis la grande réforme des programmes de lycée mise en place en 2011, nous avons reçu aux rentrées 2013 et 2014 les premières cohortes d’étudiants parvenus dans l’enseignement supérieur. Par une baisse importante des horaires de mathématiques, et surtout, par la suppression progressive de la géométrie au profit d’un enseignement de la statistique et de l'informatique, cette réforme a modifié de façon sensible les exigences réelles en mathématiques à la sortie du lycée. Il a paru important à la Commission Enseignement de la SMF de faire un premier point qui se résume en trois lignes : les étudiants qui arrivent à l’université ou en classe préparatoire, semblent, pour une majorité d’entre eux :
- ne plus maîtriser le calcul numérique ou littéral ;
- avoir perdu le goût et la capacité de travailler chez eux ou en classe ;
- ignorer ce que sont les mathématiques.
Il est tentant de répliquer que ce constat n’est pas nouveau, mais cette fois, il semble que cela concerne même les meilleurs et les plus déterminés de nos étudiants.
La diminution des horaires et des programmes a entraîné de facto une diminution des connaissances des élèves. Les techniques de base de calcul et de raisonnement ne sont pas acquises. La faillite est totale : règle des signes, distributivité, somme de nombres rationnels, formules trigonométriques, radicaux, dérivées des fonctions simples... Mais, bien plus grave, les bases du raisonnement déductif ne sont pas posées.
En reportant à l’enseignement supérieur la confrontation avec les difficultés, en choisissant des thématiques proches du quotidien des jeunes – ou du moins imaginées telles – les programmes scientifiques du lycée depuis la réforme Chatel 2010 essaient de plaire. Si on souhaite réhabiliter le raisonnement et la recherche de problèmes, il est curieux de supprimer la partie des mathématiques qui, à ce niveau, permet de présenter et mettre en œuvre des démonstrations significatives et instructives. »

J'ai conclu en ajoutant : « La réforme du collège qui se prépare va encore beaucoup plus loin dans cet état d’esprit et donc dans la destruction de l'enseignement des mathématiques. »

=> applaudissements nourris de la salle. Les inspecteurs étaient assez déstabilisés et ne s'attendaient pas à cela. L'inspecteur général s'est énervé : "mais pourquoi vous applaudissez-tous!! Arrêtez ça tout de suite !!!", puis il a répondu de manière totalement vaseuse : " Mais vous ne nous apprenez rien!", " On connait bien la SMF, et d'ailleurs on travaille avec eux...", "nous ne voulons pas entrer dans des débats idéologiques", etc. Bref, j'ai été tellement surpris de la réaction hyper positive de la salle, et de l'embarras très visible des inspecteurs, que j'en ai oublié d'ajouter une question supplémentaire que j'avais en tête à ce moment là.

J'avais d'autres questions par la suite, mais les inspecteurs ont refusé de me donner le micro, puis ont décidé d'écourter la réunion et sont partis fâchés.

L'angle d'attaque sur le fond, sur les diminutions horaires, avec comme appui la réforme Chatel et les conséquences déjà mesurables sur le terrain est, je crois, bien plus porteur que les petites questions du type "mais comment qu'on va faire sans les manuels qu'on aura pas à la rentrée ?".

* le texte que j'ai lu est en réalité un extrait tiré d'un rapport de 4 pages de la SMF et j'y ai aussi ajouté une phrase venant d'un compte rendu de l’académie des sciences

Et bien je dois mal tomber à chaque fois !
15e année, 7e établissement, je n'ai jamais connu autre chose que les horaires plancher ! (en tout cas depuis qu'on ne fait plus d'IDD).
Et je ne comprends pas pourquoi les Parisiens devraient être mieux lotis que les autres.

dami1kd
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Re: formation formatage mathématiques

Message par pailleauquebec le Sam 16 Jan 2016 - 12:13

Je ne suis pas à Paris et nous ne sommes pas aux horaires planchers. ça dépend des académies en fait.

Dans mon ancienne académie on était partout aux horaires planchers en maths.
Mais Paris n'est pas une exception, il y a d'autres académies où les maths sont un peu mieux loties que le rachitique 3h30.

_________________
La réforme du collège en clair :
www.reformeducollege.fr

La Réforme du Collège en Clair a aussi sa page Facebook !

Labor omnia vincit improbus.

pailleauquebec
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: formation formatage mathématiques

Message par Fansoux le Sam 16 Jan 2016 - 12:22

Pour ma part, nous sommes aussi aux horaires plancher depuis plusieurs années. Mais c'est aussi un choix interne à l'établissement que de choisir comment est utilisé le volume horaire disponible.

Fansoux
Niveau 2


Revenir en haut Aller en bas

Re: formation formatage mathématiques

Message par Pat B le Sam 16 Jan 2016 - 14:16

Chez nous (privé), c'est la première année que je suis aux horaires plancher, mais mes collègues le sont déjà depuis 3-4 ans (sauf une, dans une classe) pour de simples raison de services à compléter. Les heures qu'il restait à donner ont été données principalement en anglais pour éviter qu'un prof se trouve en perte d'heures quand on a fermé deux classe il y a 3-4 ans (c'est le moment où on a perdu des heures en maths, où tout le monde est passé au plancher sauf moi, j'ai perdu 1/4 temps et eu le choix entre me mettre à temps partiel ou être sur 2 établissements).
Bref, pas de généralité, ça dépend beaucoup des politiques internes, des heures disponibles et des priorités internes... et des besoins pour compléter des services.

Pat B
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: formation formatage mathématiques

Message par prof2maths le Sam 16 Jan 2016 - 17:58

Merci pour vos commentaires. En ce qui me concerne, j'ai été TZR pendant 15 ans avant d'être en poste fixe à Paris. Dans les collèges des académies de Versailles et d'Amiens, je n'ai jamais été aux horaires plancher. Cela a peut-être pas mal évolué. Cependant, la réaction de la salle a été éloquente lors de la réponse des inspecteurs.

prof2maths
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Re: formation formatage mathématiques

Message par prof2maths le Sam 16 Jan 2016 - 18:06

@Igniatius a écrit:Sais-tu quel était le nom de l'IG présent ?

Non, l'IG - qui est arrivé en retard - n'a pas daigné se présenté. Les IPR non plus d'ailleurs. Il y avait Olivier Lassalle et Clarisse Fiol + 2 autres que je ne connais pas.

@Igniatius a écrit: De toute façon, il y a longtemps que l'inspection ne vise plus à enseigner les mathématiques...

En effet. En tout cas, qu'ils n'osent pas venir nous redire (comme l'année dernière quand ils sont venus nous inspecter) que nos façons d'enseigner ne permettaient pas de solliciter chez nos élèves des envies de faire des mathématiques plus tard...

prof2maths
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Re: formation formatage mathématiques

Message par prof2maths le Sam 16 Jan 2016 - 18:08

@Avatar des Abysses a écrit:
@prof2maths a écrit:

J'avais d'autres questions par la suite, mais les inspecteurs ont refusé de me donner le micro, puis ont décidé d'écourter la réunion et sont partis fâchés.


C'est LA que la démocratie ( ou les quelques ruines qui tiennent encore debout) est en danger! Ce n'est pas juste scandaleux mais révoltant ! Certains ont été guillotiné pour moins que cela.

Oui la démocratie - du moins ce qu'il en reste - n'est plus que l'ombre d'elle même.

prof2maths
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Re: formation formatage mathématiques

Message par fanette le Sam 16 Jan 2016 - 18:10

@prof2maths, tu aurais les références du texte de la SMF ? (je t'ai envoyé un MP mais tu n'as pas dû le voir). Merci !

_________________
affraid Les légendes japonaises relatent que les samouraïs ingurgitaient une rasade de bile d’ours avant de partir au combat pour s’assurer de leur quasi invincibilité Very Happy diable  ... Sad

fanette
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: formation formatage mathématiques

Message par prof2maths le Sam 16 Jan 2016 - 18:27

@fanette a écrit:@prof2maths, tu aurais les références du texte de la SMF ? (je t'ai envoyé un MP mais tu n'as pas dû le voir). Merci !

Pour le texte de la SMF :
http://smf4.emath.fr/Publications/Gazette/2015/146/smf_gazette_146_41-44.pdf

Pour le texte de l'académie des sciences :
tape : "Contribution au colloque de l’Académie des Sciences Parcours scientifiques Bac ‑3 Bac+3" dans google, tu tomberas sur un pdf :

Sinon, la phrase de mon texte : "Si on souhaite réhabiliter le raisonnement et la recherche de problèmes, il est curieux de supprimer la partie des mathématiques qui, à ce niveau, permet de présenter et mettre en œuvre des démonstrations significatives et instructives." est tirée d'un autre compte rendu de la SMF que je n'arrive pas à retrouver

prof2maths
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Re: formation formatage mathématiques

Message par fanette le Sam 16 Jan 2016 - 18:42

fleurs Merci beaucoup ! (formation maths le 12 février pour moi : je fourbis mes armes ! Twisted Evil)

fanette
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: formation formatage mathématiques

Message par prof2maths le Sam 16 Jan 2016 - 18:47

@fanette a écrit:fleurs Merci beaucoup ! (formation maths le 12 février pour moi : je fourbis mes armes ! Twisted Evil)

your welcome

prof2maths
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Re: formation formatage mathématiques

Message par JPhMM le Sam 16 Jan 2016 - 18:48

Dans la formation que nous avons suivi, personne n'était dupe, et personne ne pensait que quiconque l'était.
C'est pas gagné cette histoire, si on n'a même plus envie de faire semblant. Laughing

_________________
Labyrinthe où l'admiration des ignorants et des idiots qui prennent pour savoir profond tout ce qu'ils n'entendent pas, les a retenus, bon gré malgré qu'ils en eussent. D'ailleurs, il n'y a point de meilleur moyen pour mettre en vogue ou pour défendre des doctrines étranges et absurdes, que de les munir d'une légion de mots obscurs, douteux , et indéterminés. Ce qui pourtant rend ces retraites bien plus semblables à des cavernes de brigands ou à des tanières de renards qu'à des forteresses de généreux guerriers. Que s'il est malaisé d'en chasser ceux qui s'y réfugient, ce n'est pas à cause de la force de ces lieux-là, mais à cause des ronces, des épines et de l'obscurité des buissons dont ils sont environnés. Car la fausseté étant par elle-même incompatible avec l'esprit de l'homme, il n'y a que l'obscurité qui puisse servir de défense à ce qui est absurde. — John Locke

JPhMM
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: formation formatage mathématiques

Message par bigbang le Sam 16 Jan 2016 - 18:51

Je suis prof de Sciences Physiques.
Je recherche la lettre de l'Académie des Sciences à propos de la réforme du collège et surtout des programmes il me semble.
L'un d'entre-vous a -t-il gardé le lien ?
Merci !

_________________
" En tant que Physicien, j'ai une connaissance étendue de l'Univers et de tout ce qu'il contient." - Moi

bigbang
Niveau 7


Revenir en haut Aller en bas

Re: formation formatage mathématiques

Message par prof2maths le Sam 16 Jan 2016 - 19:02

@bigbang a écrit:Je suis prof de Sciences Physiques.
Je recherche la lettre de l'Académie des Sciences à propos de la réforme du collège et surtout des programmes il me semble.
L'un d'entre-vous a -t-il gardé le lien ?
Merci !

Pour un texte intéressant de l'académie des sciences, tape : "Contribution au colloque de l’Académie des Sciences Parcours scientifiques Bac ‑3 Bac+3" dans google, tu tomberas en premier lien sur un pdf.

prof2maths
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 3 1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum