Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
avatar
Garance
Neoprof expérimenté

EAF : drôle de question à l'oral.

par Garance le Jeu 25 Juin 2009 - 21:59
L'un de mes élèves a été interrogé à l'oral sur un extrait de Phèdre (l'un des aveux).

La question qui lui a été posée est la suivante :
"si vous etiez metteur en scène comme auriez vous fait cette scène ?"

Je la trouve étrange pour une explication de texte. Qu'en pensez-vous ? heu
avatar
saramea
Habitué du forum

Re: EAF : drôle de question à l'oral.

par saramea le Jeu 25 Juin 2009 - 22:02
Bizarre! Ce n'est pas une problématique permettant de construire une lecture analytique. C'est plutôt une question à poser lors de l'entretien...
Déconcertant pour l'élève en tout cas! pff! Rolling Eyes
avatar
Ornella
Vénérable

Re: EAF : drôle de question à l'oral.

par Ornella le Jeu 25 Juin 2009 - 22:05
et même, qu'elle est difficile cette question!!!
vous répondriez quoi vous? Il me faudrait un sacré temps de réflexion!!!

alors Garance, tjs en lien avec tes élèves??? Razz

edit : et moi je fais des faute à la con, pardon pardon, c'est rectifié!

(et dire que je me relis rarement!!!!!! Embarassed )


Dernière édition par Ornella le Jeu 25 Juin 2009 - 22:11, édité 1 fois
avatar
Garance
Neoprof expérimenté

Re: EAF : drôle de question à l'oral.

par Garance le Jeu 25 Juin 2009 - 22:07
C'est bien ce qu'il m'a dit. Il a été perturbé...
Il a fait son explication et en conclusion il a dit en quoi les éléments qu'il avait mis en évidence pouvaient le conduire à faire tel ou tel choix de costume, acteur...

Je me remets en cause. Ma problématique était comment mettre en scène la passion ? Mais pour moi, cela voulait dire : miser sur le tragique, le pathétique, les aveux (nombreux dans Phèdre), le suspense... C'est ce que nous avions mis en évidence dans les LA.

D'autre part, j'avais demandé aux élèves de créer un carnet de mise en scène dans lequel ils avaient choisi décor, costumes, acteurs en justifiant leurs choix.
avatar
Garance
Neoprof expérimenté

Re: EAF : drôle de question à l'oral.

par Garance le Jeu 25 Juin 2009 - 22:09
@Ornella a écrit:alors Garance, tjs en lien avec tes élèves??? Razz

Entre le blog et l'adresse mail qui leur est destinée... une vraie mère poule !

C'est grave docteur ? Laughing
avatar
Poups
Doyen

Re: EAF : drôle de question à l'oral.

par Poups le Jeu 25 Juin 2009 - 22:10
Je la trouve aussi drôle comme question ! surtout pour introduire la lecture analytique...
Pour l'entretien pourquoi pas ?
avatar
Raizel
Habitué du forum

Re: EAF : drôle de question à l'oral.

par Raizel le Jeu 25 Juin 2009 - 22:12
Moi aussi je trouve ça un peu bizarre. Mais bon chaque année apporte son lot. Un prof a demandé à une de mes élèves "quelles sont les 7 interprétations de "Aube" de Rimbaud. je vous laisse deviner son désarroi ( elle a eu 16 mais quand même) heu
avatar
saramea
Habitué du forum

Re: EAF : drôle de question à l'oral.

par saramea le Jeu 25 Juin 2009 - 22:33
@Garance a écrit:
@Ornella a écrit:alors Garance, tjs en lien avec tes élèves??? Razz

Entre le blog et l'adresse mail qui leur est destinée... une vraie mère poule !

C'est grave docteur ? Laughing

Tout pareil que toi Garance... Rolling Eyes
avatar
John
Médiateur

Re: EAF : drôle de question à l'oral.

par John le Jeu 25 Juin 2009 - 23:58
"si vous etiez metteur en scène comme auriez vous fait cette scène ?"

C'est plutôt une question d'entretien, mais ça peut qd meme se traiter grâce à une L.A., surtout si c'est I, 3 (jeu des acteurs, rôle du décor, importance du tragique, objets sur scène, etc.)

II, 5 c'est déjà plus difficile, mais pas impossible.

Ca dépend aussi de quel extrait dans quelle scène.

_________________
En achetant des articles au lien ci-dessous, vous nous aidez, sans frais, à gérer le forum. Merci !


"Celui qui ne participe pas à la lutte participe à la défaite" (Brecht)
"La nostalgie, c'est plus ce que c'était" (Simone Signoret)
"Les médias participent à la falsification permanente de l'information" (Umberto Eco)
avatar
Garance
Neoprof expérimenté

Re: EAF : drôle de question à l'oral.

par Garance le Ven 26 Juin 2009 - 7:57
@John a écrit:
"si vous etiez metteur en scène comme auriez vous fait cette scène ?"

C'est plutôt une question d'entretien, mais ça peut qd meme se traiter grâce à une L.A., surtout si c'est I, 3 (jeu des acteurs, rôle du décor, importance du tragique, objets sur scène, etc.)

II, 5 c'est déjà plus difficile, mais pas impossible.

Ca dépend aussi de quel extrait dans quelle scène.

Aveu de Phèdre à Hippolyte.
avatar
Abraxas
Doyen

Re: EAF : drôle de question à l'oral.

par Abraxas le Ven 26 Juin 2009 - 8:03
John, je l'ai posée sur Phèdre, II,5, il y a deux ou trois jours. L'idée, c'était de faire comprendre au candidat que les mots renvoyaient forcément à un "langage silencieux", comme dit Edward Hall, un rapprochement des corps entre Phèdre et l'autre grand nigaud qui ne comprend rien.
N'a rien compris, d'ailleurs, le candidat...
Et j'ai fait un cours entier cette année sur le sujet - l'inter-texte des tragédies classiques où l'on doit pallier l'absence de didascalies. Ce n'est pas bien sorcier, dès qu'on se met debout et en situation pour le jouer. Le mot fabrique la distance - ou le raccourcissement de la distance.
avatar
Circé
Expert spécialisé

Re: EAF : drôle de question à l'oral.

par Circé le Ven 26 Juin 2009 - 14:49
@Abraxas a écrit:John, je l'ai posée sur Phèdre, II,5, il y a deux ou trois jours. L'idée, c'était de faire comprendre au candidat que les mots renvoyaient forcément à un "langage silencieux", comme dit Edward Hall, un rapprochement des corps entre Phèdre et l'autre grand nigaud qui ne comprend rien.
N'a rien compris, d'ailleurs, le candidat...
Et j'ai fait un cours entier cette année sur le sujet - l'inter-texte des tragédies classiques où l'on doit pallier l'absence de didascalies. Ce n'est pas bien sorcier, dès qu'on se met debout et en situation pour le jouer. Le mot fabrique la distance - ou le raccourcissement de la distance.

Bon Monsieur Abraxas, faut vraiment que j'aille assister à vos cours !!

Sinon, je peux comprendre que le candidat ait été décontenancé mais l'objet d'étude porte quand même sur le texte et sa représentation.
La question est difficile mais vu ton petit carnet de bord (très bonne idée d'ailleurs que je te pique sans honte, chère Garance), je pense que ton élève avait les armes pour s'en sortir.
avatar
Carabas
Vénérable

Re: EAF : drôle de question à l'oral.

par Carabas le Ven 26 Juin 2009 - 19:35
@Circé a écrit:Sinon, je peux comprendre que le candidat ait été décontenancé mais l'objet d'étude porte quand même sur le texte et sa représentation.
La question est difficile mais vu ton petit carnet de bord (très bonne idée d'ailleurs que je te pique sans honte, chère Garance), je pense que ton élève avait les armes pour s'en sortir.
Je me demande si le candidat dont il est question n'était pas candidat au CAPES plutôt qu'au bac, Abraxas étant actuellement à Tours pour torturer les capesiens...
avatar
Circé
Expert spécialisé

Re: EAF : drôle de question à l'oral.

par Circé le Ven 26 Juin 2009 - 20:03
@Carabas a écrit:
@Circé a écrit:Sinon, je peux comprendre que le candidat ait été décontenancé mais l'objet d'étude porte quand même sur le texte et sa représentation.
La question est difficile mais vu ton petit carnet de bord (très bonne idée d'ailleurs que je te pique sans honte, chère Garance), je pense que ton élève avait les armes pour s'en sortir.
Je me demande si le candidat dont il est question n'était pas candidat au CAPES plutôt qu'au bac, Abraxas étant actuellement à Tours pour torturer les capesiens...

Ben si les questions de Capes sont au niveau du bac ... Razz Razz Razz Razz Razz Razz
avatar
ann
Niveau 10

Re: EAF : drôle de question à l'oral.

par ann le Ven 26 Juin 2009 - 20:31
Sur la centaine de LA que je vais entendre cette année, je vais bien à un moment donné produire une question un peu tordue et/ou bizarre et/ou nulle ... et quand cela se produit et bien on note en conséquence et on part du principe que l'élève va survivre sans aller tout de suite se plaindre et chouiner ....
En plus je ne la trouve même pas si pourrie que ça , cette question .. comme quoi ?§?
avatar
Garance
Neoprof expérimenté

Re: EAF : drôle de question à l'oral.

par Garance le Ven 26 Juin 2009 - 21:13
@ann a écrit:on part du principe que l'élève va survivre sans aller tout de suite se plaindre et chouiner ....
En plus je ne la trouve même pas si pourrie que ça , cette question .. comme quoi ?§?

L'élève ne chouinait pas mais me tenait simplement au courant de la question qu'il avait eue à l'oral comme je le leur avais demandé.
avatar
Abraxas
Doyen

Re: EAF : drôle de question à l'oral.

par Abraxas le Dim 28 Juin 2009 - 17:20
@Carabas a écrit:
Je me demande si le candidat dont il est question n'était pas candidat au CAPES plutôt qu'au bac, Abraxas étant actuellement à Tours pour torturer les capesiens...


Je m'insurge en faux ! Ce sont les candidats qui nous tourmentent !
mélie
Niveau 6

Re: EAF : drôle de question à l'oral.

par mélie le Sam 4 Juil 2009 - 23:57
Mais il est si connu que ça M.Abraxas? Désolée je débarque et suis curieuse...
avatar
John
Médiateur

Re: EAF : drôle de question à l'oral.

par John le Dim 5 Juil 2009 - 0:14
Pour Abraxas : http://www.neoprofs.org/votre-prsentation-f26/abraxas-par-abraxas-t331.htm

Pour la question de Garance : je n'ai vu nulle part que l'élève chouinait, et je trouve la question étonnante, mais pas impossible - et j'espère qu'elle n'est pas notée de manière exactement identique à une problématique telle que : "En quoi ce poème de Lamartine est-il lyrique ?" ou "En quoi cet extrait des Confessions permet-il de mieux comprendre le titre de l'ouvrage" ?

_________________
En achetant des articles au lien ci-dessous, vous nous aidez, sans frais, à gérer le forum. Merci !


"Celui qui ne participe pas à la lutte participe à la défaite" (Brecht)
"La nostalgie, c'est plus ce que c'était" (Simone Signoret)
"Les médias participent à la falsification permanente de l'information" (Umberto Eco)
avatar
Garance
Neoprof expérimenté

Re: EAF : drôle de question à l'oral.

par Garance le Dim 5 Juil 2009 - 9:32
@John a écrit:Pour la question de Garance : je n'ai vu nulle part que l'élève chouinait, et je trouve la question étonnante, mais pas impossible - et j'espère qu'elle n'est pas notée de manière exactement identique à une problématique telle que : "En quoi ce poème de Lamartine est-il lyrique ?" ou "En quoi cet extrait des Confessions permet-il de mieux comprendre le titre de l'ouvrage" ?

Merci John ! Wink
Contenu sponsorisé

Re: EAF : drôle de question à l'oral.

par Contenu sponsorisé
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum