Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
Volubilys
Grand sage

Les parents contestataires - Page 7 Empty Re: Les parents contestataires

par Volubilys le Mar 19 Jan 2016 - 7:28
C'est vrai, il n'y a aucune nuance entre demander un bilan au pied levé et le rien du tout option paquet de lessive... la politesse, c'est tellement surfait de nos jours.

Une chose me rassure, c'est que les parents avec votre mentalité de l'enseignant est à mon service, vous les aurez dans quelques années au collège...
roxanne
roxanne
Prophète

Les parents contestataires - Page 7 Empty Re: Les parents contestataires

par roxanne le Mar 19 Jan 2016 - 7:30
C'est vrai, c'est nous qui sommes sans nuance.
roxanne
roxanne
Prophète

Les parents contestataires - Page 7 Empty Re: Les parents contestataires

par roxanne le Mar 19 Jan 2016 - 7:31
Où as-tu lu le mot bilan, si ce n('est dans tes propres posts ?
RogerMartin
RogerMartin
Esprit sacré

Les parents contestataires - Page 7 Empty Re: Les parents contestataires

par RogerMartin le Mar 19 Jan 2016 - 8:39
Roxanne, tu n'as rien compris: ce père demande un bilan pour pouvoir fouiller dans le sac de l'instit à son insu (à ce stade, je ne peux pas dire si c'est pour lui piquer sa carte du club de zumba).

Franchement, cette discussion a abandonné le raisonnable depuis longtemps. J'en conclus que pour certains PE il n'y a pas de bons parents, et qu'ils devraient donc s'accommoder sans problème des généralisations dont le corps enseignant est souvent la victime.

Maintenant, on pourrait revenir au sujet du fil, qui est celui de l'augmentation ou non des contestations parentales dans le secondaire.

_________________
Yo, salut ma bande ! disait toujours le Samouraï.
I I love you User5899.
User 17706 s'est retiré à Helsingør. Sad
Strange how paranoia can link up with reality now and then.
Cleroli
Cleroli
Neoprof expérimenté

Les parents contestataires - Page 7 Empty Re: Les parents contestataires

par Cleroli le Mar 19 Jan 2016 - 8:42
Bon sang, moi aussi, ce fil me sidère mais sûrement pas pour les mêmes raisons. Je ne supporterais pas que les parents de mes élèves se comportent comme ceux de la maternelle. Certes, un enfant de 3 ans n'est pas un enfant de 15 ans mais on peut quand même reconnaître que les (ou plutôt "des" parents, sachant qu'ils ne sont pas 1 ou 2 mais davantage) parents se comportent dans les classes de maternelle comme s'ils étaient chez eux. De même, j'ai envie de rappeler que la maîtresse est là pour accueillir nos enfants, pas nous. En début d'année, avant que mon edt ne change, je déposais ma fille 3 matinées à l'école. Et bien, moi, je râlais parce que je n'arrivais pas à la laisser au seuil de sa classe (elle était en pleurs et j'avais besoin de la laisser dans les bras d'un adulte de l'école). Chaque parent avait des tas de choses à raconter à la maîtresse et à l'Atsem (pour en avoir entendues certaines, je me suis demandée s'ils avaient conscience d'être à l'école et non chez une copine à qui on raconte des trucs sans importance).

Cela me fait penser à la relation que nous avons avec nos élèves du secondaire : vous appréciez, vous, lorsque plusieurs déboulent au moment de la récré pour vous faire part de leurs récriminations généralement infondées ? Moi, je leur réponds le plus souvent mais mes 10 min de pause, j'en ai besoin et j'y tiens aussi. Et vous ? Du moment où vous êtes dans l'établissement, vous êtes à la disposition de tous ?
Cleroli
Cleroli
Neoprof expérimenté

Les parents contestataires - Page 7 Empty Re: Les parents contestataires

par Cleroli le Mar 19 Jan 2016 - 8:47
@RogerMartin a écrit:Maintenant, on pourrait revenir au sujet du fil, qui est celui de l'augmentation ou non des contestations parentales dans le secondaire.
Pour revenir au sujet, je ne constate ni un accroissement, ni une baisse des contestations parentales. il y a un petit noyau incompressible de parents pour lesquels toute décision est par nature injuste. Par contre, les contestations des élèves augmentent. Je supporte de moins et moins, après avoir passé un temps en correction de devoir et laissé du temps aux élèves pour poser toutes les questions, d'avoir à expliquer en fin de cours pourquoi telle réponse est fausse et ne mérite donc pas les 0,5 pts demandés.
Ronin
Ronin
Guide spirituel

Les parents contestataires - Page 7 Empty Re: Les parents contestataires

par Ronin le Mar 19 Jan 2016 - 8:59
Il y a clairement des parents plus casse-pieds en maternelle car ils peuvent rentrer plus facilement, et puis PE de maternelle c'est juste changer des couches hein....néanmoins il ne me semble pas que les parents qui se sont exprimés sur ce fil aient manqué de respect aux PE.

_________________
Les parents contestataires - Page 7 Keshik11
roxanne
roxanne
Prophète

Les parents contestataires - Page 7 Empty Re: Les parents contestataires

par roxanne le Mar 19 Jan 2016 - 9:14
Voilà c'est ça qui me gêne, cette généralisation, et surtout l'extrapolation à partir de propos pourtant mesurés et mûrement réfléchis justement pour ne pas vexer. Mais comme on est dans le tout ou rien, on n'avance pas et c'est dommage. Sinon, je viens d'amener MoncheriMoncoeur et je n'ai rien dit à personne.
leskhal
leskhal
Niveau 9

Les parents contestataires - Page 7 Empty Re: Les parents contestataires

par leskhal le Mar 19 Jan 2016 - 9:22
J'ai toujours connu des parents pénibles. C'est difficile d'évaluer l'évolution d'une population qui reste, heureusement, marginale. Le problème est souvent dans l'attitude des CE. S'ils soutiennent les profs, tout s'arrange, c'est mon cas en ce moment, mais j'ai connu quand j'ai fait mon stage une classe odieuse avec un principal qui soutenait les parents, c'est un miracle que mon agreg ait été validée dans ces conditions, j'ai mis des années à rattraper la sale note administrative que ce *** m'avait mise pour démarrer ma carrière.

Plus pénibles sont les élèves contestataires : on les subit tous les jours et ils deviennent progressivement plus arrogants tous les ans, décérébrés et incapables de décoller de leur portable ou d'interrompre leurs discussions stupides, mettant sur le compte du sadisme du professeur leurs incapacités de travail et leurs résultats pathétiques, ou victimes d'une orientation au forceps, à leur initiative et à celle de leurs parents, ils n'ont rien à faire en S, auront leur bac sans pouvoir rien en faire avec leur dossier pourri.

_________________
pingouin Dans consensus, la première syllabe prend trop de place. pingouin
roxanne
roxanne
Prophète

Les parents contestataires - Page 7 Empty Re: Les parents contestataires

par roxanne le Mar 19 Jan 2016 - 9:28
Il est vrai que le plus pénible , c'est le gamin qui ne fout rien et qui en plus conteste. Dernièrement , une de mes secondes , qui redouble (donc a fait un choix) , et qui est attente de réorientation avec soutien actif de la CPE et de la COP me fait tout un flan quand je demande d'acheter un livre : " Quoi, mais vois croyez qu'on a de l'argent à dépenser comme ça ! n'importe quoi ! " Mais , ( furieux furieux furieux furieux ) de toute façon, tu ne les achètes et tu ne lis pas les livres, donc pourquoi tu la ramènes !!!
maikreeeesse
maikreeeesse
Érudit

Les parents contestataires - Page 7 Empty Re: Les parents contestataires

par maikreeeesse le Mar 19 Jan 2016 - 9:48
Lorsque j'ai lu parents contestataires, il ne m'avait pas semblé qu'ils s'agissaient uniquement de parents de collégiens ou lycéens, je pensais avoir ma place pour témoigner ou décrire ce que je ressentais au quotidien: une augmentation des parents contestaires. Maintenant remettre en cause pas mal de parents de PS ne vous pointe pas du doigt particulièrement, enfin il me semble. Ce qui me frappe c'est que vous ne faîtes aucune distinction entre les phrases de politesse normales, les échanges que l'on a chaque matin et la foultitude de reproches que l'on peut entendre. Après c'est aussi une histoire de conception du métier, pour moi je suis en enseignante des élèves de maternelle, je ne suis pas au service des parents, c'est sûrement ici que réside notre désaccord Roxanne. Et ce n'est pas parce que je fais ma 15e rentrée en PS que je considère que les questions que se posent les parents sont abscondes, je leur réponds le plus clairement possible à l'inscription, à l'invitation des futures élèves, à la réunion de rentrée...
Pour finir sur une petite chose qui m'a fait bondir, c'est cette l'histoire des 15 minutes d'attente forcées, qui pourrait être à la disposition des parents. Ce n'est juste pas possible car je fais autre chose ! APC, rangement, classement, préparation enfin vous connaissez. Les parents désireux de me rencontrer prennent RDV, d'ailleurs je reste tard le soir si nécéssaire. Donc, si je force le trait on arrive à la proposition de Royal, on arriverait au fameux 35 h dans les établissements ! Et là je dis non !
roxanne
roxanne
Prophète

Les parents contestataires - Page 7 Empty Re: Les parents contestataires

par roxanne le Mar 19 Jan 2016 - 9:59
Volubilys a écrit:

En maternelle, ce sont TOUS les parents qui savent mieux que nous et ils nous le répète quotidiennement.
Tout est parti de là tout de même avec majuscules et soulignage. On peut considérer ça comme agressif non et un tantinet exagéré. Et merci , je sais faire la différence entre la politesse et "une foultitude de reproches" que je n'ai jamais émis envers l'enseignante de mon fils. Donc, tous dans le même panier, oui, ça agace.
avatar
Lenagcn
Niveau 10

Les parents contestataires - Page 7 Empty Re: Les parents contestataires

par Lenagcn le Mar 19 Jan 2016 - 10:53
Hier, plusieurs parents sont devenus contestataires dans le lycée de mes filles Twisted Evil .

Le retour des enfants depuis la rentrée était déjà stimulant (Fifille peut être mordante; j'écoute, je recadre, et basta; mais ce n'est pas le cas de tout le monde), mais de rencontrer le professeur en question a fait sauter le pas à plusieurs, c'est sûr.
Radio-couloir était :shock: , puis j'ai été témoin de choses Suspect de sa part.
(Sans le reste, Mme assise à son bureau-de-prof, sur l'estrade, les parents assis en contrebas , déjà... cela donne une 1ère idée, même si Fifille ne fait pas partie des têtes de Turc de la Dame et que donc le tir à vue fut bienveillant).


Côté professionnel, j'ai des parents qui sont super pas contestataires cette année, alors que cela m'arrangerait. Si si. Quelques coups de fil à l'ien, ce serait bien. Mais non. Je les ai bien poussés, mais rien de rien.

Une mère m'a quand même dit que j'ai déréglé le diabète de son époux, à cause de ce que j'ai dit de leur fils (grenade dégoupillée que l'on se passe d'année en année, et oh quelle surprise, ils ne savaient pas? Rolling Eyes Les parents contestataires - Page 7 2252222100  ) ; une grande innovation nutella  .


J'accorde aisément désormais (plus de périsco fermant à 18h30 à 30 minutes de là) des rdv entre 2 portes, mais ce n'est JAMAIS pour 30', de fait.
Ah, et si je pars à 17h45 un jeudi sur 2 avec du boulot dans le sac (et ce n'est pas pour de la zumba hélas Evil or Very Mad  ) , le reste du temps, partir avant 18h est méga rare. Retour à 21h tous les vendredis de novembre et décembre cafe .
maikreeeesse
maikreeeesse
Érudit

Les parents contestataires - Page 7 Empty Re: Les parents contestataires

par maikreeeesse le Mar 19 Jan 2016 - 11:38
@roxanne a écrit:
Volubilys a écrit:

En maternelle, ce sont TOUS les parents qui savent mieux que nous et ils nous le répète quotidiennement.
Tout est parti de là tout de même avec majuscules et soulignage. On peut considérer ça comme agressif non et un tantinet exagéré. Et merci , je sais faire la différence entre la politesse et "une foultitude de reproches" que je n'ai jamais émis envers l'enseignante de mon fils. Donc, tous dans le même panier, oui, ça agace.

Pourquoi s'attacher toujours à ce mot de "tous", le fond du problème est bien ce que l'on décrit et ce que l'on constate. Le problème de la distinction ne t'était pas particulièrement adressée (en fai,t à personne, c'est un ensemble de ce que j'ai compris) et puis d'abord, arrête de me contester ! Wink
Balthamos
Balthamos
Grand sage

Les parents contestataires - Page 7 Empty Re: Les parents contestataires

par Balthamos le Mar 19 Jan 2016 - 18:37
Je suis étonné de certains propos...

Cela m'étonnerai que les 25 parents viennent voir l'instit à la sortie.
La plupart, c'est un salut amical et un ou deux, parfois, pour un problème.
Puis il y a les rendez vous.

Dans mon collège l'autre jour, une maman était entrée et est venue me voir. J'ai pris quelques minutes pour lui parler.
Ca n'arrive pas souvent. Cela ne m'a pas empeché de prendre un rdv pour parler plus en détail du problème de sa fille.
Norman Bates
Norman Bates
Habitué du forum

Les parents contestataires - Page 7 Empty Re: Les parents contestataires

par Norman Bates le Mar 19 Jan 2016 - 20:33
@Balthamos a écrit:
La plupart, c'est un salut amical.

Mais grave. "Bonsoir, comment allez-vous ?". Et je prends mon gosse, à part s'il y a un problème et que la PE veut me parler.

_________________
Why do I give valuable time to people who don't care if I live or die?
Volubilys
Volubilys
Grand sage

Les parents contestataires - Page 7 Empty Re: Les parents contestataires

par Volubilys le Mar 19 Jan 2016 - 20:39
Il n'y a pas plus sourd que celui qui ne veut pas entendre, ni plus aveugle que celui qui ne veut pas voir...

_________________
Je vous prie de m'excuser si mes messages contiennent des coquilles, je remercie les personnes qui me les signaleront par mp pour que je puisse les corriger.
roxanne
roxanne
Prophète

Les parents contestataires - Page 7 Empty Re: Les parents contestataires

par roxanne le Mar 19 Jan 2016 - 20:53
@Volubilys a écrit:Il n'y a pas plus sourd que celui qui ne veut pas entendre, ni plus aveugle que celui qui ne veut pas voir...
Au moins, on est d'accord...
PabloPE
PabloPE
Érudit

Les parents contestataires - Page 7 Empty Re: Les parents contestataires

par PabloPE le Mar 19 Jan 2016 - 21:04
@Brontosaure a écrit:
@Cleroli a écrit:Je ne suis pas à la disposition de tous au prétexte qu'ils sont là et ont 5 ou 10 min de libre.

Mais qui vous dit le contraire ? N'y-a-t'il pas cependant une différence entre alpaguer un prof par surprise à la sortie d'un collège ou d'un lycée (ce qui me paraîtrait bien incongru) et vouloir échanger deux ou trois phrases avec une maîtresse de maternelle, même pas en privé, à la sortie des classes ?

Je me demande si le fait de rencontrer effectivement parfois (ou souvent, je vous laisse choisir l'adverbe le plus adapté) des parents casse-pieds n'amène pas certains enseignants à surréagir à la moindre remarque...
Oui et non... En quoi le temps "libre" de l'instit de maternelle est-il moins important que celui de son collègue du collège?

_________________
http://www.villeseducatrices.fr/ressources/page/Appel_de_Bobigny_et_textes_complementaires.pdf




"Et moi qui
me croyais tranquille pour un bout de temps avec mon chat brun."
PabloPE
PabloPE
Érudit

Les parents contestataires - Page 7 Empty Re: Les parents contestataires

par PabloPE le Mar 19 Jan 2016 - 21:09
@maikreeeesse a écrit:Lorsque j'ai lu parents contestataires, il ne m'avait pas semblé qu'ils s'agissaient uniquement de parents de collégiens ou lycéens, je pensais avoir ma place pour témoigner ou décrire ce que je ressentais au quotidien: une augmentation des parents contestaires.
Pareil, dans nouveaux sujets on ne voit pas que on est en section "secondaire" mais bon puisque on est remis à notre place Rolling Eyes

Après faut bien se dire aussi que les parents hyper méga contestataires en primaire ne vont pas se calmer en "grandissant" hein Twisted Evil

_________________
http://www.villeseducatrices.fr/ressources/page/Appel_de_Bobigny_et_textes_complementaires.pdf




"Et moi qui
me croyais tranquille pour un bout de temps avec mon chat brun."
doubledecker
doubledecker
Esprit éclairé

Les parents contestataires - Page 7 Empty Re: Les parents contestataires

par doubledecker le Mar 19 Jan 2016 - 22:20
@PabloPE a écrit:
@maikreeeesse a écrit:Lorsque j'ai lu parents contestataires, il ne m'avait pas semblé qu'ils s'agissaient uniquement de parents de collégiens ou lycéens, je pensais avoir ma place pour témoigner ou décrire ce que je ressentais au quotidien: une augmentation des parents contestaires.
Pareil, dans nouveaux sujets on ne voit pas que on est en section "secondaire"  mais bon puisque on est remis à notre place Rolling Eyes

Après faut bien se dire aussi que les parents hyper méga contestataires en primaire ne vont pas se calmer en "grandissant" hein Twisted Evil

Je trouve ça vraiment très triste que vous ayez cette impression, nous sommes tellement tous dans la même galère. C'est pitoyable cette guéguerre PE / profs de collège / profs de lycée No

_________________
If you're not failing every now and again it's a sign you're not doing anything very innovative (Woody Allen)


La boutique de LolaDragibus : des petites choses futiles et inutiles pour embellir la vie (p'tites bricoles en tissu, papier, crochet....) : venez y jeter un oeil 😊
zouig
zouig
Niveau 3

Les parents contestataires - Page 7 Empty Re: Les parents contestataires

par zouig le Mer 20 Jan 2016 - 12:44
Bien d'accord avec mon voisin du dessus.
Et pour ceux qui s'engueulent, on se prend déjà assez le choux avec des emmerdeurs de tous bords au boulot, alors sur un forum, qui plus est pour une histoire de phrase mal formulée...
roxanne
roxanne
Prophète

Les parents contestataires - Page 7 Empty Re: Les parents contestataires

par roxanne le Mer 20 Jan 2016 - 12:57
Ecoute, non, quand on souligne et qu'on met en majuscules, ce n'est pas juste une phrase mal formulée, c'est une intention manifeste qui a le droit d'être exprimée d'ailleurs, mais qui a aussi le droit d'être contestée. Sujet clos.
agc
agc
Niveau 10

Les parents contestataires - Page 7 Empty Re: Les parents contestataires

par agc le Mer 20 Jan 2016 - 13:21
Moi ce qui me choque un peu dans cet échange c'est que je traduis certains propos comme " je finis à 16H30, donc reprenez vite vos gosses et ne me faite pas ch....." ( après j'ai peut être mal traduit). Or on travaille avec de l'humain et dans ce genre de job, finir à 16H30 ne veut pas dire finir vraiment à 16H30. Vous imaginez une infirmière arrêter un soin au milieu car elle a fini ou bien une aide soignant arrête un change? Pour moi ne pas répondre à un parent en 2 min si tout va bien ou pas ou proposez effectivement un rendez vous si le temps nécessaire à l'échange est plus long, est du même ordre que l'infirmière qui ne fini pas son soin car elle a fini son service. Je n'ai pas dit que les PE partaient de l'école à 16H30 et avaient fini leur journée à cette heure là.
Elaïna
Elaïna
Esprit sacré

Les parents contestataires - Page 7 Empty Re: Les parents contestataires

par Elaïna le Mer 20 Jan 2016 - 13:37
Oui, de même que quand la sonnerie retentit, il est rare que nous partions en courant : "madaaaaaaaame nos copies ?", "Madaaaaaaaaame on pourrait déplacer le cours parce que vous comprenez monsieur machin n'est pas là et donc...", "Madaaaaaaaaaaaaame j'peux vous voir parce que j'ai eu que 7 et ça fait baisser ma moyenne", etc etc. Certes, on n'a quasi plus les parents, mais les élèves savent aussi nous tenir la jambe dans le secondaire. On fait au mieux, soit on cause entre deux portes vite fait, soit on dit "je n'ai pas le temps" et on donne RDV pour plus tard.
D'ailleurs je crois que la plupart des enseignants font ainsi. On gère comme on peut. C'est pour cela que je n'ai pas compris l'agressivité qui ressortait de certains post. Volubilys, notamment, j'ai trouvé tes messages très très tendus. Peut-être n'ai-je pas compris tes propos...

_________________
J'ai un nouveau clavier, mes messages ont donc des points maintenant !!!
Olympias
Olympias
Prophète

Les parents contestataires - Page 7 Empty Re: Les parents contestataires

par Olympias le Mer 20 Jan 2016 - 13:57
Je terminais à midi aujourd'hui et j'ai passé 45 mn avec une de mes élèves et sa mère.
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum