Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
Olympias
Prophète

Les parents contestataires - Page 8 Empty Re: Les parents contestataires

par Olympias le Mer 20 Jan 2016 - 13:57
Je terminais à midi aujourd'hui et j'ai passé 45 mn avec une de mes élèves et sa mère.
maikreeeesse
maikreeeesse
Neoprof expérimenté

Les parents contestataires - Page 8 Empty Re: Les parents contestataires

par maikreeeesse le Mer 20 Jan 2016 - 14:03
à agc
J'ai du mal à te répondre car il ya plein de remarques qui se mélangent. Je vais essayer de les déméler.
Le premier point, et tu le dis toi même, est que je ne finis jamais à 16 h 30. Rien que le rangement de la classe me prend au bas mot 20 minutes. De plus, directrice, j'attend que tous les enfants soient récupérés, même ceux des collègues. Sur un 80 enfants, il ya toujours un retard (embouteillage, mauvaise compréhension entre parents, habitués dse retards...). J'ai aussi deux fois les APC qui suivent immédiatement, donc j'enchaîne. (et je ne parle pas du boulot de direction sans décharge). J'ai très souvent aussi des réunions circo/mairie, Sou des écoles, conseil des maîtres, de cycle, conseil d'Ecole, animations péda, PPS et PAI dès 16 h 30. Donc, je dois planifier toutes ses tâches sur la semaine, c'est pourquoi je demande un RDV avec les parents. Je n'ai pratiquement jamais refusé une rencontre. Je dépasse dès janvier mes fameuses 108 heures.

Deuxième point, je travaille dans l'humain c'est vrai, c'est ce qui fait que je reste avec les enfants lorsqu'il y a un retard et que je n'appelle pas la gendarmerie, que je m'enquiers de leur santé s'ils sont longtemps malades ou absents, que j'appelle chez eux, que je peux me déplacer pour rendre un doudou irremplaçable, que je partage mon repas lorsque la cantine ne le prend pas et que les parents sont injoignables, que j'essaie d'être assez stable en cas de bouleversements chez eux (séparation, maladie ou autre), mais j'ai aussi une vie autre dont j'ai besoin justement pour être stable et rassurante. Mon temps est aussi très serré, je ne peux pas donner des heures comme cela pour la beauté du métier, ce n'est pas un sacerdoce. (Au passage, je donne gratuitement 2 x 10 minutes par jour, non rémunérées, je n'étais pas aussi regardante il y a 15 ans, lorsque l'on ne me fliquait pas sur la moindre réunions...). Prendre RDV ne me semble pas insurmontable. Ou alors on m'impose comme à vous de rester jusqu'à une certaine heure dans l'établissement.

Troisième point, évidemment que nous sommes poli(e)s. Lorsque j'ouvre la classe, je ne crois pas donner l'impression d'être un dragon. Je souris, si, si, je dis bonjour, bonne année, je fais l'incontournable farce du 1er avril, je peux même être déguisée à Carnaval dans mes grandes années. En revanche dans mon école qui n'est peut être pas représentative de toutes les écoles, je suis obligée de remettre de la distance pour me préserver et préserver mes collègues. Prendre RDV oblige à différer dans le temps à se poser la question du nécessaire ou pas, ce qui élimine quand même pas mal de récriminations, cela préserve aussi le discrétion nécessaire à certaines situations . Mais j'en ai marre de me faire apostropher pour des c****, il faudrait vraiment que j'enregistre certains discours des parents, c'est effarant. On passe la journée à montrer l'importance du respect, de la forme (et du fond pour les plus chanceux) et un parent accueille son enfant par "Put**, elle t'a même pas mouché, t'es dégueulasse !".

Enfin, je trouve de plus en plus de parents plus contestataires car ils remettent en cause l'école maternelle enfin celle à laquelle je crois: une vraie école avec des élèves, des règles et des contraintes, des exigences pour l'épanouissement (des élèves toujours) dans la connaissance et la liberté qu'elle apporte et non pas une pseudo crèche ou MJC. (pardon pour ce moment de lyrisme Embarassed )


Dernière édition par maikreeeesse le Mer 20 Jan 2016 - 14:40, édité 1 fois
Elaïna
Elaïna
Empereur

Les parents contestataires - Page 8 Empty Re: Les parents contestataires

par Elaïna le Mer 20 Jan 2016 - 14:20
Maikresse, je suis toujours sidérée d'apprendre combien certains parents sont impolis... ça me peine et me révolte.

_________________
J'ai un nouveau clavier, mes messages ont donc des points maintenant !!!
amethyste
amethyste
Doyen

Les parents contestataires - Page 8 Empty Re: Les parents contestataires

par amethyste le Mer 20 Jan 2016 - 14:42
Maikresse, je trouve ton témoignage très instructif sur ce qui nous attend dans quelques années. Et je comprend aussi ton exaspération (même si elle est parfois mal exprimée). Je pense par contre que cela dépend vraiment des établissements et que ce que tu vis n'est peut-être pas le cas partout. En tous les cas, ça fait peur...

_________________
- Le monde est dangereux à vivre ! Non pas tant à cause de ceux qui font le mal, mais à cause de ceux qui regardent et laissent faire.
- L'Etat est notre serviteur et nous n'avons pas à en être les esclaves.
Einstein
Il me convient d’être avec les peuples qui meurent, je vous plains d’être avec les rois qui tuent. Victor Hugo
KrilinXV3
KrilinXV3
Neoprof expérimenté

Les parents contestataires - Page 8 Empty Re: Les parents contestataires

par KrilinXV3 le Mer 20 Jan 2016 - 14:42
Chez moi en banlieue parisienne, les parents dans leur majorité vous foutent une paix royale. Par contre, quand il y a rencontre parents/professeurs, il faut appeler, rappeler, être disponible à d'autres moments si on espère voir tout le monde. Moi ça me va, mais ça demande beaucoup de volontarisme de la part des enseignants. Beaucoup d'élèves "coulent" en silence, et si les enseignants ne réagissent pas, personne ne le fera.

Sinon, à lire ce topic, j'ai peur d'avoir des enfants un jour. Est-on condamné à la schizophrènie quand on devient parent d'élève ? Certains ici revendiquent le droit opposable au "daily casual chat" avec l'enseignant de leur gosse, sous prétexte que "ça ne prend que 30 secondes"; sérieusement, on passe notre temps à rappeler aux élèves qu'ils ne sont pas seuls dans les classes, aux parents qu'il n'y a pas que leur(s) enfant(s) dans les classes. Et on voudrait que les PE soient dispos pour 30 secondes x 30, 4 fois par jour, tous les jours, même s'il n'y a aucun problème ? Sérieusement à la fin d'une journée complète, c'est déjà heureux quand je ne mord pas celui qui me cause. Nos instits sont des saint(e)s. A bas politesse de façade. Pas de nouvelles, bonne nouvelles.

_________________
Asinus asinum fricat
maikreeeesse
maikreeeesse
Neoprof expérimenté

Les parents contestataires - Page 8 Empty Re: Les parents contestataires

par maikreeeesse le Mer 20 Jan 2016 - 14:55
@amethyste a écrit:Maikresse, je trouve ton témoignage très instructif sur ce qui nous attend dans quelques années. Et je comprend aussi ton exaspération (même si elle est parfois mal exprimée). Je pense par contre que cela dépend vraiment des établissements et que ce que tu vis n'est peut-être pas le cas partout. En tous les cas, ça fait peur...

Aïe, à ce point ! Embarassed Elaïna et Arth75, j'espère et pense que ce n'est pas le cas partout mais malheureusement pour trop d'école, oui.
roxanne
roxanne
Prophète

Les parents contestataires - Page 8 Empty Re: Les parents contestataires

par roxanne le Mer 20 Jan 2016 - 15:32
arth75 a écrit:Chez moi en banlieue parisienne, les parents dans leur majorité vous foutent une paix royale. Par contre, quand il y a rencontre parents/professeurs, il faut appeler, rappeler, être disponible à d'autres moments si on espère voir tout le monde. Moi ça me va, mais ça demande beaucoup de volontarisme de la part des enseignants. Beaucoup d'élèves "coulent" en silence, et si les enseignants ne réagissent pas, personne ne le fera.

Sinon, à lire ce topic, j'ai peur d'avoir des enfants un jour. Est-on condamné à la schizophrènie quand on devient parent d'élève ? Certains ici revendiquent le droit opposable au "daily casual chat" avec l'enseignant de leur gosse, sous prétexte que "ça ne prend que 30 secondes"; sérieusement, on passe notre temps à rappeler aux élèves qu'ils ne sont pas seuls dans les classes, aux parents qu'il n'y a pas que leur(s) enfant(s) dans les classes. Et on voudrait que les PE soient dispos pour 30 secondes x 30, 4 fois par jour, tous les jours, même s'il n'y a aucun problème ? Sérieusement à la fin d'une journée complète, c'est déjà heureux quand je ne mord pas celui qui me cause. Nos instits sont des saint(e)s. A bas politesse de façade. Pas de nouvelles, bonne nouvelles.
Non, pas tous les jours, un peu la première année ,les premières semaines d'ailleurs.On parle quand même d'enfants de trois ans, parfois moins.
skindiver
skindiver
Érudit

Les parents contestataires - Page 8 Empty Re: Les parents contestataires

par skindiver le Mer 20 Jan 2016 - 15:51
@Elaïna a écrit:Oui, de même que quand la sonnerie retentit, il est rare que nous partions en courant : "madaaaaaaaame nos copies ?", "Madaaaaaaaaame on pourrait déplacer le cours parce que vous comprenez monsieur machin n'est pas là et donc...", "Madaaaaaaaaaaaaame j'peux vous voir parce que j'ai eu que 7 et ça fait baisser ma moyenne", etc etc. Certes, on n'a quasi plus les parents, mais les élèves savent aussi nous tenir la jambe dans le secondaire. On fait au mieux, soit on cause entre deux portes vite fait, soit on dit "je n'ai pas le temps" et on donne RDV pour plus tard.
D'ailleurs je crois que la plupart des enseignants font ainsi. On gère comme on peut. C'est pour cela que je n'ai pas compris l'agressivité qui ressortait de certains post. Volubilys, notamment, j'ai trouvé tes messages très très tendus. Peut-être n'ai-je pas compris tes propos...

Chez moi ça ne risque pas! La sonnerie retentit et dans les 10 secondes qui suivent la classe est vidée... Je ne sais pas comment ils font pour partir aussi vite.

Ma mère est directrice d'école élémentaire et même avec 1/4 de décharge je ne l'envie vraiment pas en ce qui concerne les parents. Ca lui prend un temps fou.
On a de la chance en tout cas au lycée de ne pas avoir beaucoup les parents sur le dos. Je communique pas mal par mail avec eux si besoin et c'est assez pratique.
Herrelis
Herrelis
Doyen

Les parents contestataires - Page 8 Empty Re: Les parents contestataires

par Herrelis le Mer 20 Jan 2016 - 16:04
Je dois avouer que pour moi, ne voir l'enseignant de mon fils que lors de la remise des résultats n'aura été qu'un doux rêve... j'ai plus souvent été conviée à des rvd que je n'en ai damandés Razz. Je dois être l'exception qui confirme la règle Razz.

_________________
Han : "Comment on s'en sort?" Luke : "comme d'habitude." Han : "Si mal que ça?!!" Le Retour du Jedi
"Drowned in moonlight, strangled by her own bra." -Carrie Fisher- 1956-2016 - See you space momma.
agc
agc
Niveau 10

Les parents contestataires - Page 8 Empty Re: Les parents contestataires

par agc le Mer 20 Jan 2016 - 16:39
Maikreeeesse, j'ai enfin un peu de temps pour te répondre et je vais essayer de développer un peu plus mes propos car tout à l'heure j'ai posté ma réponse en faisant plusieurs choses en même temps, ce qui explique sans doute qu'elle n'était pas très claire.

Je comprends le ras de bol que tu exprimes et il est parfaitement compréhensible du fait de la grande charge de travail des PE. On est bien d'accord qu'il y a des limites à mettre et que vous n'êtes pas corvéables à merci. Toutefois je trouve que certaines remarques sont exagérées et je ne pense pas qu'un parent qui demande si tout va bien avec son enfant est intrusif ou un parent contestataire ( puisque c'était le thème du topic). D'accord vous avez 25 ou 30 gamins mais je ne pense pas que systématiquement tous les parents demandent des nouvelles tous les soirs. Donc imaginons qu'il y ait deux demandes par soir, allez 1 minutes par demande si la réponse est tout va bien, je ne pense pas que cela soit exagéré de la part des parents. Il est évident que si la réponse est plus longue, la proposition d'un rendez vous est bien sure la plus adaptée. Personnellement, je ne comprendrai pas que l'institutrice propose un rendez vous lorsque je demande des nouvelles et que le jour du rendez vous cela prenne 1 minutes pour me dire tout va bien.....Je maintiens que pour moi, le temps d'échange le soir au retour de l'école fait partie du boulot des PE ,même si dans les textes, les cours finissent à 16H30. Comme c'est le cas avec nos élèves au quotidien en collège et lycée, ou comme les exemples que j'ai donné dans d'autres professions. Quand je parle d'un temps d'échange, ce n'est pas d'un temps long dont je parle bien évidemment. Et si ce soir là, il y a un impératif, réunion, rendez vous, APC ou autre et bien proposer de parler un autre jour bien sûr mais bon pour dire "tout va bien, pas de problème", c'est tout de même assez rapide.

Après, j'ai bien compris que certains parents sont incorrects et mal polis mais de là à mettre tous les parents dans le même panier....Je ne sais pas si cela devient plus fréquent, mais quand je vois comment nos élèves deviennent, je n'ai pas de mal à imaginer les parents car je reste persuadée que le comportement de nos élèves reflète le comportement de leurs parents.
PabloPE
PabloPE
Érudit

Les parents contestataires - Page 8 Empty Re: Les parents contestataires

par PabloPE le Mer 20 Jan 2016 - 18:21
@RogerMartin a écrit:Roxanne, tu n'as rien compris: ce père demande un bilan pour pouvoir fouiller dans le sac de l'instit à son insu (à ce stade, je ne peux pas dire si c'est pour lui piquer sa carte du club de zumba).

Franchement, cette discussion a abandonné le raisonnable depuis longtemps. J'en conclus que pour certains PE il n'y a pas de bons parents, et qu'ils devraient donc s'accommoder sans problème des généralisations dont le corps enseignant est souvent la victime.

Maintenant, on pourrait revenir au sujet du fil, qui est celui de l'augmentation ou non des contestations parentales dans le secondaire.

@doubledecker a écrit:
@PabloPE a écrit:
@maikreeeesse a écrit:Lorsque j'ai lu parents contestataires, il ne m'avait pas semblé qu'ils s'agissaient uniquement de parents de collégiens ou lycéens, je pensais avoir ma place pour témoigner ou décrire ce que je ressentais au quotidien: une augmentation des parents contestaires.
Pareil, dans nouveaux sujets on ne voit pas que on est en section "secondaire"  mais bon puisque on est remis à notre place Rolling Eyes

Après faut bien se dire aussi que les parents hyper méga contestataires en primaire ne vont pas se calmer en "grandissant" hein Twisted Evil

Je trouve ça vraiment très triste que vous ayez cette impression,  nous sommes tellement tous dans la même galère. C'est pitoyable cette guéguerre PE / profs de collège / profs de lycée No

Là même en étant hyper méga parano j'ai l'impression que ce n'est pas qu'une impression Laughing Laughing Laughing

Pour le reste je suis tout à fait d'accord avec toi Les parents contestataires - Page 8 2252222100

_________________
http://www.villeseducatrices.fr/ressources/page/Appel_de_Bobigny_et_textes_complementaires.pdf




"Et moi qui
me croyais tranquille pour un bout de temps avec mon chat brun."
ysabel
ysabel
Devin

Les parents contestataires - Page 8 Empty Re: Les parents contestataires

par ysabel le Mer 20 Jan 2016 - 18:23
@Herrelis a écrit:Je dois avouer que pour moi, ne voir l'enseignant de mon fils que lors de la remise des résultats n'aura été qu'un doux rêve... j'ai plus souvent été conviée à des rvd que je n'en ai damandés Razz. Je dois être l'exception qui confirme la règle Razz.

Toi aussi ? Laughing

Mais le pire c'est que les professeurs de mon fils qui savaient que je suis prof me filaient systématiquement des rdv quand moi j'avais cours ; donc je ne pouvais pas y aller... Rolling Eyes
Il y a quand même des collègues qui sont terribles !

_________________
« vous qui entrez, laissez toute espérance ». Dante

« Il vaut mieux n’avoir rien promis que promettre sans accomplir » (L’Ecclésiaste)
PabloPE
PabloPE
Érudit

Les parents contestataires - Page 8 Empty Re: Les parents contestataires

par PabloPE le Mer 20 Jan 2016 - 18:25
@Herrelis a écrit:Je dois avouer que pour moi, ne voir l'enseignant de mon fils que lors de la remise des résultats n'aura été qu'un doux rêve... j'ai plus souvent été conviée à des rvd que je n'en ai damandés Razz. Je dois être l'exception qui confirme la règle Razz.
Si tu es souvent conviée c'est parce que tu viens ET que on pense que tu es soucieuse de régler la situation. Les autres on les invite une fois ou deux, ils ne viennent pas ou se marrent à l'écoute des âneries de chérimoncoeur (y compris quand chérimoncoeur insulte les profs) . Alors on évite aussi les RDV avec eux Laughing

_________________
http://www.villeseducatrices.fr/ressources/page/Appel_de_Bobigny_et_textes_complementaires.pdf




"Et moi qui
me croyais tranquille pour un bout de temps avec mon chat brun."
PabloPE
PabloPE
Érudit

Les parents contestataires - Page 8 Empty Re: Les parents contestataires

par PabloPE le Mer 20 Jan 2016 - 18:51
@Elaïna a écrit:Oui, de même que quand la sonnerie retentit, il est rare que nous partions en courant : "madaaaaaaaame nos copies ?", "Madaaaaaaaaame on pourrait déplacer le cours parce que vous comprenez monsieur machin n'est pas là et donc...", "Madaaaaaaaaaaaaame j'peux vous voir parce que j'ai eu que 7 et ça fait baisser ma moyenne", etc etc. Certes, on n'a quasi plus les parents, mais les élèves savent aussi nous tenir la jambe dans le secondaire. On fait au mieux, soit on cause entre deux portes vite fait, soit on dit "je n'ai pas le temps" et on donne RDV pour plus tard.
D'ailleurs je crois que la plupart des enseignants font ainsi. On gère comme on peut. C'est pour cela que je n'ai pas compris l'agressivité qui ressortait de certains post. Volubilys, notamment, j'ai trouvé tes messages très très tendus. Peut-être n'ai-je pas compris tes propos...
Ah mais on a les élèves aussi Laughing
Les "maman elle a mis un mot" claironné à 12h00 les "j'ai pas compris" à la fin de la journée et aussi et surtout les "je papote avec ma copine au chaud" Very Happy
Je crois que l'incompréhension vient surtout du fait que vous vous positionnez sur la question en tant que parents alors que nous on parle en tant que prof: oui en tant que parent on adore papoter avec l'instit de notre enfant, même quand on est PE. Seulement en tant que PE quand on est méga pressée parce que on a des trucs persos à faire et qu'on se fait crocheter 45 minutes au portail ça peut irriter.
De même quand les parents laissent un message sur le répondeur demandant à ce qu'on les rappelle de toute urgence et qu'on passe 3 heures à écouter les histoires de chien de la grand mère ça laisse perplexe. Razz
Sans compter que on a aussi les enfants "oubliés" le soir qu'on doit en maternelle garder jusqu'à ce que les parents daignent les récupérer et c'est fréquent (la gendarmerie ne se déplace pas, la dernière fois on a du faire appel au maire pour qu'il vienne garder les enfants Twisted Evil ) alors oui on a un peu l'impression d'être corvéables à merci (une fois une maman m'a pourrie parce que j'avais confié son fils à la garderie et qu'elle allait devoir payer 1€ parce que "vous êtes là vous auriez pu le garder vous").
Vous rajoutez à ça les injonctions d'"en-haut" nous poussant à passer toujours plus de temps dans toujours plus de réunions et vous avez un parfait combo Smile

_________________
http://www.villeseducatrices.fr/ressources/page/Appel_de_Bobigny_et_textes_complementaires.pdf




"Et moi qui
me croyais tranquille pour un bout de temps avec mon chat brun."
agc
agc
Niveau 10

Les parents contestataires - Page 8 Empty Re: Les parents contestataires

par agc le Mer 20 Jan 2016 - 19:08
@PabloPE a écrit:
@Elaïna a écrit:Oui, de même que quand la sonnerie retentit, il est rare que nous partions en courant : "madaaaaaaaame nos copies ?", "Madaaaaaaaaame on pourrait déplacer le cours parce que vous comprenez monsieur machin n'est pas là et donc...", "Madaaaaaaaaaaaaame j'peux vous voir parce que j'ai eu que 7 et ça fait baisser ma moyenne", etc etc. Certes, on n'a quasi plus les parents, mais les élèves savent aussi nous tenir la jambe dans le secondaire. On fait au mieux, soit on cause entre deux portes vite fait, soit on dit "je n'ai pas le temps" et on donne RDV pour plus tard.
D'ailleurs je crois que la plupart des enseignants font ainsi. On gère comme on peut. C'est pour cela que je n'ai pas compris l'agressivité qui ressortait de certains post. Volubilys, notamment, j'ai trouvé tes messages très très tendus. Peut-être n'ai-je pas compris tes propos...
Ah mais on a les élèves aussi Laughing
Les "maman elle a mis un mot" claironné à 12h00 les "j'ai pas compris" à la fin de la journée et aussi et surtout les "je papote avec ma copine au chaud" Very Happy
Je crois que l'incompréhension vient surtout du fait que vous vous positionnez sur la question en tant que parents alors que nous on parle en tant que prof: oui en tant que parent on adore papoter avec l'instit de notre enfant, même quand on est PE. Seulement en tant que PE quand on est méga pressée parce que on a des trucs persos à faire et qu'on se fait crocheter 45 minutes au portail ça peut irriter.
De même quand les parents laissent un message sur le répondeur demandant à ce qu'on les rappelle de toute urgence et qu'on passe 3 heures à écouter les histoires de chien de la grand mère ça laisse perplexe. Razz
Sans compter que on a aussi les enfants "oubliés" le soir qu'on doit en maternelle garder jusqu'à ce que les parents daignent les récupérer et c'est fréquent (la gendarmerie ne se déplace pas, la dernière fois on a du faire appel au maire pour qu'il vienne garder les enfants Twisted Evil ) alors oui on a un peu l'impression d'être corvéables à merci (une fois une maman m'a pourrie parce que j'avais confié son fils à la garderie et qu'elle allait devoir payer 1€ parce que "vous êtes là vous auriez pu le garder vous").
Vous rajoutez à ça les injonctions d'"en-haut" nous poussant à passer toujours plus de temps dans toujours plus de réunions et vous avez un parfait combo Smile

Entièrement d'accord avec toi dans ces cas là, il y a clairement l'idée que l'enseignant doit être à la disposition des parents ce qui bien évidemment n'est pas le cas. D'ailleurs de même, les enseignants ne sont pas à la disposition des élèves.
Volubilys
Volubilys
Grand sage

Les parents contestataires - Page 8 Empty Re: Les parents contestataires

par Volubilys le Mer 20 Jan 2016 - 20:01
@agc a écrit:Moi ce qui me choque un peu dans cet échange c'est que je traduis certains propos comme " je finis à 16H30, donc reprenez vite vos gosses et ne me faite pas ch....." ( après j'ai peut être mal traduit). Or on travaille avec de l'humain et dans ce genre de job, finir à 16H30 ne veut pas dire finir vraiment à 16H30. Vous imaginez une infirmière arrêter un soin au milieu car elle a fini ou bien une aide soignant arrête un change? Pour moi ne pas répondre à un parent en 2 min si tout va bien ou pas ou proposez effectivement un rendez vous si le temps nécessaire à l'échange est plus long, est du même ordre que l'infirmière qui ne fini pas son soin car elle a fini son service. Je n'ai pas dit que les PE partaient de l'école à 16H30 et avaient fini leur journée à cette heure là.
affraid
Non mais n'importe quoi. A la fin de son service, l'infirmière s'en va, point. Elle a fini ses soins avant la fin de son service c'est tout, comme moi j'ai fini la classe avant 16h30.
à 16h30, les élèves sont assis en manteau sur le banc, sac devant les pieds, prêt à partir, je ne suis pas en plein milieu d'une lecture d'album ou d'une séance de peinture.

Non, mais franchement, c'est du délire de vous lire. Non, je suis maîtresse d'école maternelle, pas domestique des parents. Je n'ai pas à subir toutes les demandes d'entretiens sauvages sous prétexte que mes élèves sont petits.

Surtout pour quand c'est pour se faire disputer pour une barrette perdue, un collant déchiré, un bonnet perdu, une tâche sur le pull... et le sacro saint "il mange bien à la cantine?" auquel je ne peux répondre car je ne m'occupe pas de la cantine!
Et puis, étrangement, quand c'est moi qui ais un truc à leur dire (petite blessure, document urgent non signé...), les parents eux, n'ont pas le temps.

_________________
Je vous prie de m'excuser si mes messages contiennent des coquilles, je remercie les personnes qui me les signaleront par mp pour que je puisse les corriger.
Ma'am
Ma'am
Érudit

Les parents contestataires - Page 8 Empty Re: Les parents contestataires

par Ma'am le Mer 20 Jan 2016 - 20:13
Mouais, moi je ne fais pas comme ça.
Si un parent demande à me voir alors que ce n'est pas prévu et que j'ai un peu de temps devant moi, je le reçois bien volontiers. A l'inverse, si je suis pressée, je le dis avec un grand sourire et je me casse. Le lendemain, je mets un mot dans le cahier du gamin pour donner un rendez-vous.

Mais c'est vrai que je suis en élémentaire, en cycle 3, que je n'ai pas les histoires de collants, barrettes, doudous à gérer. Déjà les collègues de cycle 2 galèrent un peu plus.

Les maîtresses de maternelle, vous avez la lourde tâche de rendre les parents "parents d'élèves".

Mais c'est vrai qu'il faut quand même faire la part des choses entre le parent qui a un peu de mal à voir grandir son enfant et qu'il faut accompagner en douceur en le mettant en boîte gentiment et le méga pénible qui conteste tout et fait des histoires pour pas grand chose.
ProvençalLeGaulois
ProvençalLeGaulois
Fidèle du forum

Les parents contestataires - Page 8 Empty Re: Les parents contestataires

par ProvençalLeGaulois le Mer 20 Jan 2016 - 20:17
@Volubilys a écrit:
@agc a écrit:Moi ce qui me choque un peu dans cet échange c'est que je traduis certains propos comme " je finis à 16H30, donc reprenez vite vos gosses et ne me faite pas ch....." ( après j'ai peut être mal traduit). Or on travaille avec de l'humain et dans ce genre de job, finir à 16H30 ne veut pas dire finir vraiment à 16H30. Vous imaginez une infirmière arrêter un soin au milieu car elle a fini ou bien une aide soignant arrête un change? Pour moi ne pas répondre à un parent en 2 min si tout va bien ou pas ou proposez effectivement un rendez vous si le temps nécessaire à l'échange est plus long, est du même ordre que l'infirmière qui ne fini pas son soin car elle a fini son service. Je n'ai pas dit que les PE partaient de l'école à 16H30 et avaient fini leur journée à cette heure là.
affraid
Non mais n'importe quoi. A la fin de son service, l'infirmière s'en va, point. Elle a fini ses soins avant la fin de son service c'est tout, comme moi j'ai fini la classe avant 16h30.
à 16h30, les élèves sont assis en manteau sur le banc, sac devant les pieds, prêt à partir, je ne suis pas en plein milieu d'une lecture d'album ou d'une séance de peinture.

Ben voyons Rolling Eyes
avatar
Rosanette
Expert

Les parents contestataires - Page 8 Empty Re: Les parents contestataires

par Rosanette le Mer 20 Jan 2016 - 20:20
@Volubilys a écrit:
Non mais n'importe quoi. A la fin de son service, l'infirmière s'en va, point. Elle a fini ses soins avant la fin de son service c'est tout, comme moi j'ai fini la classe avant 16h30.

Haha.
Volubilys
Volubilys
Grand sage

Les parents contestataires - Page 8 Empty Re: Les parents contestataires

par Volubilys le Mer 20 Jan 2016 - 20:28



Soudain me revient en mémoire la phrase du chef de la FCPE :
"Le prof est au service des parents comme la caissière au service du client"
en tant que prof vous contestez en hurlant que non vous n'êtes pas aux services des parents, en tant que parent vous exigez à corps et à cris que les profs de votre enfant soit à votre service.
C'est bien, continuez dans le dédoublement de personnalité...


Quand aux infirmières, en fait, je m'en tape royalement, nos métiers ne sont pas comparables.

_________________
Je vous prie de m'excuser si mes messages contiennent des coquilles, je remercie les personnes qui me les signaleront par mp pour que je puisse les corriger.
avatar
Rosanette
Expert

Les parents contestataires - Page 8 Empty Re: Les parents contestataires

par Rosanette le Mer 20 Jan 2016 - 20:34
@Volubilys a écrit:


Quand aux infirmières, en fait, je m'en tape royalement, nos métiers ne sont pas comparables.

On a bien compris que vous vous foutiez d'un certain nombre de choses, mais sur la question de gérer de l'humain, de déborder un peu sur sa fin de service sans forcément être réduite à l'exploitation, ce sont des métiers qui ne sont pas si différents.

Quand il faut attendre les parents après une sortie scolaire, on ne plante pas son monde si des parents sont en retard, alors même qu'ils sont en tort. Et Dieu sait qu'on peut attendre longtemps.
ProvençalLeGaulois
ProvençalLeGaulois
Fidèle du forum

Les parents contestataires - Page 8 Empty Re: Les parents contestataires

par ProvençalLeGaulois le Mer 20 Jan 2016 - 20:35
C'est dommage, la discussion avait repris un ton beaucoup plus cordial, avec notamment des PE qui avancent des arguments bien plus mesurés et de façon bien moins désagréable.

Vous n'êtes même pas capable d'admettre que vous avez écrit une ânerie sur un métier que vous ne connaissez pas du tout...
Rendash
Rendash
Bon génie

Les parents contestataires - Page 8 Empty Re: Les parents contestataires

par Rendash le Mer 20 Jan 2016 - 20:41
@ProvençalLeGaulois a écrit:
@Volubilys a écrit:
A la fin de son service, l'infirmière s'en va, point. Elle a fini ses soins avant la fin de son service c'est tout

Ben voyons Rolling Eyes

@Rosanette a écrit:
@Volubilys a écrit:
Non mais n'importe quoi. A la fin de son service, l'infirmière s'en va, point. Elle a fini ses soins avant la fin de son service c'est tout, comme moi j'ai fini la classe avant 16h30.

Haha.

En général, c'est le cas. Les soins commencés alors que la fin du service approchent sont assurés par l'IDE de relève, précisément pour que l'IDE du matin n'ait pas à se taper du boulot en plus. En revanche, lorsque la relève n'arrive pas, l'IDE est tenu de rester en poste. Et là, ça pique : si le collègue a vingt minutes de retard parce qu'il a crevé un enfant ou écrasé un pneu, ça passe, mais s'il faut le temps de trouver un intérimaire, ça pique.

_________________
Les parents contestataires - Page 8 1498064902



"Ce serait un bien bel homme s’il n’était pas laid ; il est grand, bâti en Hercule, mais a un teint africain ; des yeux vifs, pleins d’esprit à la vérité, mais qui annoncent toujours la susceptibilité, l’inquiétude ou la rancune, lui donnent un peu l’air féroce, plus facile à être mis en colère qu’en gaieté. Il rit peu, mais il fait rire. [...] Il est sensible et reconnaissant ; mais pour peu qu’on lui déplaise, il est méchant, hargneux et détestable."
Volubilys
Volubilys
Grand sage

Les parents contestataires - Page 8 Empty Re: Les parents contestataires

par Volubilys le Mer 20 Jan 2016 - 20:45
bha, quand elle a fini son travail, l'infirmière rentre bien chez elle, non? elle n'a pas a en plus attendre le défilé des patients qui aurait peut-être une truc à lui dire après son boulot, si?
Mon travail, c'est les élèves, quand je rends les enfants aux parents, j'ai officiellement terminé mon job.



Sur ce, je vous laisse entre vous.
Bonne nuit

_________________
Je vous prie de m'excuser si mes messages contiennent des coquilles, je remercie les personnes qui me les signaleront par mp pour que je puisse les corriger.
Rendash
Rendash
Bon génie

Les parents contestataires - Page 8 Empty Re: Les parents contestataires

par Rendash le Mer 20 Jan 2016 - 20:49
Dans ce cas de figure, ce serait plutôt le défilé des familles des patients Razz Et elles s'adressent à l'IDE de relève (enfin, aux AS, qui les renvoient vers l'IDE de relève).

_________________
Les parents contestataires - Page 8 1498064902



"Ce serait un bien bel homme s’il n’était pas laid ; il est grand, bâti en Hercule, mais a un teint africain ; des yeux vifs, pleins d’esprit à la vérité, mais qui annoncent toujours la susceptibilité, l’inquiétude ou la rancune, lui donnent un peu l’air féroce, plus facile à être mis en colère qu’en gaieté. Il rit peu, mais il fait rire. [...] Il est sensible et reconnaissant ; mais pour peu qu’on lui déplaise, il est méchant, hargneux et détestable."
agc
agc
Niveau 10

Les parents contestataires - Page 8 Empty Re: Les parents contestataires

par agc le Mer 20 Jan 2016 - 20:50
Rendash : pour bien connaître le milieu hospitalier, je peux affirmer qu'il est courant de déborder sur les fins de service. D'ailleurs, cela devient de plus en plus fréquent, avec pour eux aussi un alourdissement de la charge de travail malheureusement. Le personnel hospitalier déplore cela tout comme nous enseignant mais il est difficile de dire au malade " désolée, je m'arrête là car j'ai fini mon service". Je trouve aussi que c'est tout aussi ridicule qu'un enseignant qui répondrait systématiquement à toute demande à la fin d'un cours, désolé j'ai fini donc attendez le cours suivant.
Contenu sponsorisé

Les parents contestataires - Page 8 Empty Re: Les parents contestataires

par Contenu sponsorisé
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum