Les parents contestataires

Page 2 sur 14 Précédent  1, 2, 3 ... 8 ... 14  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Les parents contestataires

Message par lucil le Ven 15 Jan 2016 - 20:13

@fracflo a écrit:Il faut dire aussi que la baisse du niveau d'exigence aux différents concours et le recrutement souvent hasardeux ont fait entrer dans nos établissements un certain nombre de collègues incompétents.
Ce qui est regrettable, c'est que le manque de professionnalisme de quelques-uns (disons 30 à 40% des nouveaux enseignants) rejaillisse sur l'ensemble du corps professoral.

Ne soyons pas dans la mauvaise foi et dans la caricature : les parents ont parfois de bonnes raisons de se plaindre.

... 30 à 40% ?? vous n'exagérez pas un peu là...? dans mon bahut, les profs sont sérieux et font largement leur travail, y compris chez les jeunes.

lucil
Niveau 8


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les parents contestataires

Message par Norman Bates le Ven 15 Jan 2016 - 20:16

Bien sûr qu'il y a des brêles dans tous les corps de métier, mais il me semble que votre évaluation de 30 à 40% de nouveaux enseignants "incompétents" en dit plus long sur votre propre opinion de vous-même et votre dégoût de la jeunesse que sur le professionnalisme desdits jeunes collègues. Le doigt mouillé, c'est bien pratique.

_________________
Why do I give valuable time to people who don't care if I live or die?

Norman Bates
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les parents contestataires

Message par fracflo le Ven 15 Jan 2016 - 20:17

@lucil a écrit:
@fracflo a écrit:Il faut dire aussi que la baisse du niveau d'exigence aux différents concours et le recrutement souvent hasardeux ont fait entrer dans nos établissements un certain nombre de collègues incompétents.
Ce qui est regrettable, c'est que le manque de professionnalisme de quelques-uns (disons 30 à 40% des nouveaux enseignants) rejaillisse sur l'ensemble du corps professoral.

Ne soyons pas dans la mauvaise foi et dans la caricature : les parents ont parfois de bonnes raisons de se plaindre.

... 30 à 40% ?? vous n'exagérez pas un peu là...? dans mon bahut, les profs sont sérieux et font largement leur travail, y compris chez les jeunes.

Il y a faire son travail et bien faire son travail. Il n'est pas question ici de quantité mais de qualité.
Par exemple, quand on a une orthographe catastrophique, on ne peut pas être un bon professeur, quelle que soit sa discipline. On aura beau faire des efforts et travailler quatre-vingts heures par semaine, ce n'est même pas la peine de continuer dans cette voie.

fracflo
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les parents contestataires

Message par lucil le Ven 15 Jan 2016 - 20:19

@fracflo a écrit:
@lucil a écrit:
@fracflo a écrit:Il faut dire aussi que la baisse du niveau d'exigence aux différents concours et le recrutement souvent hasardeux ont fait entrer dans nos établissements un certain nombre de collègues incompétents.
Ce qui est regrettable, c'est que le manque de professionnalisme de quelques-uns (disons 30 à 40% des nouveaux enseignants) rejaillisse sur l'ensemble du corps professoral.

Ne soyons pas dans la mauvaise foi et dans la caricature : les parents ont parfois de bonnes raisons de se plaindre.

... 30 à 40% ?? vous n'exagérez pas un peu là...? dans mon bahut, les profs sont sérieux et font largement leur travail, y compris chez les jeunes.

Il y a faire son travail et bien faire son travail. Il n'est pas question ici de quantité mais de qualité.
Par exemple, quand on a une orthographe catastrophique, on ne peut pas être un bon professeur, quelle que soit sa discipline. On aura beau faire des efforts et travailler quatre-vingts heures par semaine, ce n'est même pas la peine de continuer dans cette voie.

On appelle ça du zèle. Aujourd'hui on s'adapte point.

lucil
Niveau 8


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les parents contestataires

Message par JPhMM le Ven 15 Jan 2016 - 20:25

@fracflo a écrit:Il faut dire aussi que la baisse du niveau d'exigence aux différents concours et le recrutement souvent hasardeux ont fait entrer dans nos établissements un certain nombre de collègues incompétents.
Tu es dur avec toi-même.

_________________
Labyrinthe où l'admiration des ignorants et des idiots qui prennent pour savoir profond tout ce qu'ils n'entendent pas, les a retenus, bon gré malgré qu'ils en eussent. D'ailleurs, il n'y a point de meilleur moyen pour mettre en vogue ou pour défendre des doctrines étranges et absurdes, que de les munir d'une légion de mots obscurs, douteux , et indéterminés. Ce qui pourtant rend ces retraites bien plus semblables à des cavernes de brigands ou à des tanières de renards qu'à des forteresses de généreux guerriers. Que s'il est malaisé d'en chasser ceux qui s'y réfugient, ce n'est pas à cause de la force de ces lieux-là, mais à cause des ronces, des épines et de l'obscurité des buissons dont ils sont environnés. Car la fausseté étant par elle-même incompatible avec l'esprit de l'homme, il n'y a que l'obscurité qui puisse servir de défense à ce qui est absurde. — John Locke

JPhMM
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les parents contestataires

Message par lucil le Ven 15 Jan 2016 - 20:46

@JPhMM a écrit:
@fracflo a écrit:Il faut dire aussi que la baisse du niveau d'exigence aux différents concours et le recrutement souvent hasardeux ont fait entrer dans nos établissements un certain nombre de collègues incompétents.
Tu es dur avec toi-même.

santeverre c'est cela même.

lucil
Niveau 8


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les parents contestataires

Message par wanax le Ven 15 Jan 2016 - 21:06

@gauvain31 a écrit:
@Olympias a écrit:Certains parents se permettent de te dire comment tu dois travailler ! Leurs enfants qu'ils mettent sur un piédestal, celles et ceux qui savent réciter comme des perroquets parce qu'en S c'est ce qu'on leur demande, seront bien surpris dans le supérieur, en découvrant qu'on va leur demander non seulement de la culture générale, mais aussi des analyses poussées !! Laughing

Une étude qui a été faite à l'université Paul Sabatier (Sciences) a montré très clairement que les élèves qui s'en sortait le mieux en Licence Sciences de la Vie  (L1) étaient ceux qui était bons en Maths et Physique-chimie..... mais aussi en HG au lycée ! Après on a pas su expliquer le pourquoi du comment en HG, mais probablement l'habitude d'analyser a donné un savoir-faire appréciable a ces élèves.
The existence of the g factor was originally proposed by the English psychologist Charles Spearman in the early years of the 20th century. He observed that children's performance ratings across seemingly unrelated school subjects were positively correlated, and reasoned that these correlations reflected the influence of an underlying general mental ability that entered into performance on all kinds of mental tests.
https://en.wikipedia.org/wiki/G_factor_%28psychometrics%29

wanax
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les parents contestataires

Message par Sulfolobus le Ven 15 Jan 2016 - 21:21

@gauvain31 a écrit:
@Olympias a écrit:Certains parents se permettent de te dire comment tu dois travailler ! Leurs enfants qu'ils mettent sur un piédestal, celles et ceux qui savent réciter comme des perroquets parce qu'en S c'est ce qu'on leur demande, seront bien surpris dans le supérieur, en découvrant qu'on va leur demander non seulement de la culture générale, mais aussi des analyses poussées !! Laughing

Une étude qui a été faite à l'université Paul Sabatier (Sciences) a montré très clairement que les élèves qui s'en sortait le mieux en Licence Sciences de la Vie  (L1) étaient ceux qui était bons en Maths et Physique-chimie..... mais aussi en HG au lycée ! Après on a pas su expliquer le pourquoi du comment en HG, mais probablement l'habitude d'analyser a donné un savoir-faire appréciable a ces élèves.

Ça ne m'étonne pas le moins du monde.

Je me demande sérieusement ce que l'on peut comprendre en biologie sans un minimum de bagage en maths et PC... Je me demande aussi comment on a le moins du monde une chance d'avancer si on n'est pas capable de réfléchir avec des mots, d'analyser et d'écrire finement, compétences normalement bien mises en jeu en HG.

Sulfolobus
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les parents contestataires

Message par gauvain31 le Ven 15 Jan 2016 - 21:25

J'ai bien vu ton message hier Sulfolobus;; si tu veux, je peux te passer des docs (en mp) sur la modélisation en SVT

gauvain31
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les parents contestataires

Message par Sulfolobus le Ven 15 Jan 2016 - 21:29

Ah oui je veux bien Very Happy Merci Very Happy

Sulfolobus
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les parents contestataires

Message par gauvain31 le Ven 15 Jan 2016 - 21:49

Je n'arrive pas à insérer des documents en MP; je tente ici


gauvain31
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les parents contestataires

Message par Laverdure le Ven 15 Jan 2016 - 22:16

@Sulfolobus a écrit:
@gauvain31 a écrit:
@Olympias a écrit:Certains parents se permettent de te dire comment tu dois travailler ! Leurs enfants qu'ils mettent sur un piédestal, celles et ceux qui savent réciter comme des perroquets parce qu'en S c'est ce qu'on leur demande, seront bien surpris dans le supérieur, en découvrant qu'on va leur demander non seulement de la culture générale, mais aussi des analyses poussées !! Laughing

Une étude qui a été faite à l'université Paul Sabatier (Sciences) a montré très clairement que les élèves qui s'en sortait le mieux en Licence Sciences de la Vie  (L1) étaient ceux qui était bons en Maths et Physique-chimie..... mais aussi en HG au lycée ! Après on a pas su expliquer le pourquoi du comment en HG, mais probablement l'habitude d'analyser a donné un savoir-faire appréciable a ces élèves.

Ça ne m'étonne pas le moins du monde.

Je me demande sérieusement ce que l'on peut comprendre en biologie sans un minimum de bagage en maths et PC... Je me demande aussi comment on a le moins du monde une chance d'avancer si on n'est pas capable de réfléchir avec des mots, d'analyser et d'écrire finement, compétences normalement bien mises en jeu en HG.

J'ai l'impression que les mêmes résultats auraient été obtenus dans n'importe quelle autre filière : les élèves polyvalents et bons dans l'ensemble des disciplines sont ceux qui s'en sortent le mieux d'une façon générale.

_________________

Laverdure
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les parents contestataires

Message par Invité le Ven 15 Jan 2016 - 22:21

@Norman Bates a écrit:Bien sûr qu'il y a des brêles dans tous les corps de métier, mais il me semble que votre évaluation de 30 à 40% de nouveaux enseignants "incompétents" en dit plus long sur votre propre opinion de vous-même et votre dégoût de la jeunesse que sur le professionnalisme desdits jeunes collègues. Le doigt mouillé, c'est bien pratique.

Je viens d'avoir le capes et je suis entièrement d'accord avec la personne qui dit qu'il y a énormément de mauvais profs. Il ne faut pas se voiler la face : 60 % de réussite en Lettres modernes, 25% en arts plastiques, etc... Vous croyez quoi franchement ? Je veux bien qu'il faille être bienveillant et encourager les nouvelles générations de profs (et c'est tout à votre honneur), mais il faut aussi ne pas être aveugle à la réalité : les gens brillants ne passent désormais plus les concours de l'enseignement. J'ai des collègues stagiaires incapables d'écrire correctement, de produire une bonne dissertation, qui ont une culture générale qui frôle le zéro. Et quand on est un minimum exigeant, on passe pour quelqu'un d'élitiste, pour un facho de droite, etc.
Pendant mon année de préparation au concours, j'ai été affligée par le niveau de certains. Et pas le moins du monde j'ai senti chez eux une remise en question. C'est pas eux qui étaient incultes ou pas au niveau, c'est le concours qui est injuste selon eux !

Mais pour nuancer mon propos, je comprends aisément que les gens brillants aient autre chose à faire que de gagner 1370 € après 5 années d'études...D'où la faillite de l'EN.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les parents contestataires

Message par fracflo le Ven 15 Jan 2016 - 22:50

novabulma a écrit:
@Norman Bates a écrit:Bien sûr qu'il y a des brêles dans tous les corps de métier, mais il me semble que votre évaluation de 30 à 40% de nouveaux enseignants "incompétents" en dit plus long sur votre propre opinion de vous-même et votre dégoût de la jeunesse que sur le professionnalisme desdits jeunes collègues. Le doigt mouillé, c'est bien pratique.

Je viens d'avoir le capes et je suis entièrement d'accord avec la personne qui dit qu'il y a énormément de mauvais profs. Il ne faut pas se voiler la face : 60 % de réussite en Lettres modernes, 25% en arts plastiques, etc... Vous croyez quoi franchement ? Je veux bien qu'il faille être bienveillant et encourager les nouvelles générations de profs (et c'est tout à votre honneur), mais il faut aussi ne pas être aveugle à la réalité : les gens brillants ne passent désormais plus les concours de l'enseignement. J'ai des collègues stagiaires incapables d'écrire correctement, de produire une bonne dissertation, qui ont une culture générale qui frôle le zéro. Et quand on est un minimum exigeant, on passe pour quelqu'un d'élitiste, pour un facho de droite, etc.
Pendant mon année de préparation au concours, j'ai été affligée par le niveau de certains. Et pas le moins du monde j'ai senti chez eux une remise en question. C'est pas eux qui étaient incultes ou pas au niveau, c'est le concours qui est injuste selon eux !

Mais pour nuancer mon propos, je comprends aisément que les gens brillants aient autre chose à faire que de gagner 1370 € après 5 années d'études...D'où la faillite de l'EN.

C'est le constat que j'ai fait il y a quelques années en préparant le CAPES.
Il est absurde de nier l'évidence.

fracflo
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les parents contestataires

Message par Salammb0 le Ven 15 Jan 2016 - 22:58

On pourrait aussi se demander pourquoi des gens brillants continuent d'être enseignants.

_________________
"Avant les Dieux, les ténèbres étaient seules, et un souffle flottait, lourd et indistinct comme la conscience d’un homme dans un rêve. Il se contracta, créant le Désir et la Nue, et du Désir et de la Nue sortit la Matière primitive. C’était une eau bourbeuse, noire, glacée, profonde."

Spoiler:

Salammb0
Expert spécialisé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les parents contestataires

Message par Salammb0 le Ven 15 Jan 2016 - 22:59

(sans pour autant nier une évidence : 60% de réussite, c'est louche)

_________________
"Avant les Dieux, les ténèbres étaient seules, et un souffle flottait, lourd et indistinct comme la conscience d’un homme dans un rêve. Il se contracta, créant le Désir et la Nue, et du Désir et de la Nue sortit la Matière primitive. C’était une eau bourbeuse, noire, glacée, profonde."

Spoiler:

Salammb0
Expert spécialisé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les parents contestataires

Message par Taek le Ven 15 Jan 2016 - 23:04

@Sulfolobus a écrit:
@gauvain31 a écrit:
@Olympias a écrit:Certains parents se permettent de te dire comment tu dois travailler ! Leurs enfants qu'ils mettent sur un piédestal, celles et ceux qui savent réciter comme des perroquets parce qu'en S c'est ce qu'on leur demande, seront bien surpris dans le supérieur, en découvrant qu'on va leur demander non seulement de la culture générale, mais aussi des analyses poussées !! Laughing

Une étude qui a été faite à l'université Paul Sabatier (Sciences) a montré très clairement que les élèves qui s'en sortait le mieux en Licence Sciences de la Vie  (L1) étaient ceux qui était bons en Maths et Physique-chimie..... mais aussi en HG au lycée ! Après on a pas su expliquer le pourquoi du comment en HG, mais probablement l'habitude d'analyser a donné un savoir-faire appréciable a ces élèves.

Ça ne m'étonne pas le moins du monde.

Je me demande sérieusement ce que l'on peut comprendre en biologie sans un minimum de bagage en maths et PC...
Je me demande aussi comment on a le moins du monde une chance d'avancer si on n'est pas capable de réfléchir avec des mots, d'analyser et d'écrire finement, compétences normalement bien mises en jeu en HG.

Je suis archi nul en physique et en maths (et je déteste ça) mais cela ne m'empêche pas d'être très performant dans divers domaines de la biologie. Serai-je un mystère de la nature ?

Taek
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les parents contestataires

Message par scot69 le Ven 15 Jan 2016 - 23:06

Je ne pense pas que ce phénomène soit récent: j'ai connu plusieurs collègues proches de la retraite qui étaient incapables d'aligner trois mots d'anglais correctement et qui n'avaient jamais mis les pieds là bas. Ils disaient eux-même avoir été recruté à l'époque où l'on avait ouvert le collège pour tous et qu'ils manquaient cruellement de profs, donc ils ont même recruté des profs qui n'avaient pas le bac...

scot69
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les parents contestataires

Message par Sulfolobus le Sam 16 Jan 2016 - 10:12

@Taek a écrit:
@Sulfolobus a écrit:
@gauvain31 a écrit:
@Olympias a écrit:Certains parents se permettent de te dire comment tu dois travailler ! Leurs enfants qu'ils mettent sur un piédestal, celles et ceux qui savent réciter comme des perroquets parce qu'en S c'est ce qu'on leur demande, seront bien surpris dans le supérieur, en découvrant qu'on va leur demander non seulement de la culture générale, mais aussi des analyses poussées !! Laughing

Une étude qui a été faite à l'université Paul Sabatier (Sciences) a montré très clairement que les élèves qui s'en sortait le mieux en Licence Sciences de la Vie  (L1) étaient ceux qui était bons en Maths et Physique-chimie..... mais aussi en HG au lycée ! Après on a pas su expliquer le pourquoi du comment en HG, mais probablement l'habitude d'analyser a donné un savoir-faire appréciable a ces élèves.

Ça ne m'étonne pas le moins du monde.

Je me demande sérieusement ce que l'on peut comprendre en biologie sans un minimum de bagage en maths et PC...
Je me demande aussi comment on a le moins du monde une chance d'avancer si on n'est pas capable de réfléchir avec des mots, d'analyser et d'écrire finement, compétences normalement bien mises en jeu en HG.

Je suis archi nul en physique et en maths (et je déteste ça) mais cela ne m'empêche pas d'être très performant dans divers domaines de la biologie. Serai-je un mystère de la nature ?

Ça dépend des champs de la biologie bien sûr mais je suis très sceptique quant à la capacité de comprendre la cinétique enzymatique sans avoir compris un minimum la cinétique chimique, quant à la capacité de comprendre quoi que ce soit en bioénergétique sans thermodynamique chimique (elle même basée sur la thermodynamique physique), quant à la capacité de comprendre quoi que ce soit en génétique des populations sans être à l'aise en mathématiques... Enfin de manière générale, dans tout ce qu'on appelle biochimie, biophysique, biomathématiques et bio-informatique, la deuxième partie du mot n'est pas juste là pour faire jolie. On est d'accord, ça reste qu'une partie de la biologie. Mais pas la plus inintéressante, pas la plus accessoire non plus et pas la moins dynamique.

Par ailleurs, j'ai l'impression que la biologie change de plus en plus au niveau master et plus et qu'on va de plus en plus vers une science expérimentale bien sûr mais aussi modélisée par les mathématiques. L'importance des statistiques, de la modélisation mathématiques devient de plus en plus grande, quelque soit les champs de la biologie concernée. Par ailleurs, la physique/chimie puisqu'elle nous fournit nos méthodes d'études devient de plus en plus importante aussi. Et en ce sens, des élèves n'ayant pas les bagages suffisants en maths/PC ne peuvent plus y comprendre grand chose.

Sulfolobus
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les parents contestataires

Message par Invité le Dim 17 Jan 2016 - 10:30

@Salammb0 a écrit:On pourrait aussi se demander pourquoi des gens brillants continuent d'être enseignants.

Ils essayent parfois de trouver des portes de sortie. J'ai connu un mec qui était arrivé 1er à l'agrégation d'histoire et qui disait ne pas vouloir rester plus de deux ans à l'EN. Il cherchait activement autre chose comme métier ! J'ai connu des gens de l'ENS qui, pour rien au monde, ne voulaient se retrouver en collège et lycée.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les parents contestataires

Message par Cath le Dim 17 Jan 2016 - 10:33

Remarque hier d'un prof de prépa : " Plus aucun de nos étudiants ne veut être enseignant. Avant il y en avait toujours quelques uns, aujourd'hui c'est terminé."

Cath
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les parents contestataires

Message par scot69 le Dim 17 Jan 2016 - 10:47

Si on observe un peu la réaction des gens:

1960: "vous êtes prof??? waouuu respect!"

1980: "vous êtes prof??? pfff bande de fonctionnaires paresseux qui ne fichez rien..."

2016: "vous êtes prof??? chapeau, je sais pas comment vous faites pour les supporter, moi j'en aurais déjà tué plusieurs..."

scot69
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les parents contestataires

Message par Volubilys le Dim 17 Jan 2016 - 11:04

Pour en revenir aux parents.
Oui, les parents sont de plus en plus intrusifs. En maternelle c'est même la norme : ils savent tout mieux que l'enseignant et critiquent tout tout le temps.
Arrivé en élémentaire, ça se tasse peu à peu et quand ils arrivent dans le secondaire ils se sont bien calmés.

_________________
Je vous prie de m'excuser si mes messages contiennent des coquilles, je remercie les personnes qui me les signaleront par mp pour que je puisse les corriger.

Volubilys
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les parents contestataires

Message par InvitéeC9 le Dim 17 Jan 2016 - 11:35

Dans le secondaire aussi on a des cas de parents qui savent mieux que nous comment faire notre travail. Si le cde les soutient, ça les conforte. S'il ne les soutient pas et montre sa solidarité vis-à-vis du prof, ils restent persuadés que le système éducatif est contre eux et contre leur enfant.

_________________
Contre la réforme 2016 !

InvitéeC9
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les parents contestataires

Message par thrasybule le Dim 17 Jan 2016 - 11:40

@scot69 a écrit:Si on observe un peu la réaction des gens:

1960: "vous êtes prof??? waouuu respect!"

1980: "vous êtes prof??? pfff bande de fonctionnaires paresseux qui ne fichez rien..."

2016: "vous êtes prof??? chapeau, je sais pas comment vous faites pour les supporter, moi j'en aurais déjà tué plusieurs..."
Laughing

_________________
♫Tititi tatata tititi tatata♫


Mon blog cinéma: http://ombreserrantes.com/


J'ai mes ours!

thrasybule
Oracle


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les parents contestataires

Message par Volubilys le Dim 17 Jan 2016 - 11:43

Cactus29 a écrit:Dans le secondaire aussi on a des cas de parents qui savent mieux que nous comment faire notre travail. Si le cde les soutient, ça les conforte. S'il ne les soutient pas et montre sa solidarité vis-à-vis du prof, ils restent persuadés que le système éducatif est contre eux et contre leur enfant.
En maternelle, ce sont TOUS les parents qui savent mieux que nous et ils nous le répète quotidiennement. En maternelle, les parents entre dans la classe deux fois par jour, pas de vie scolaire ni de CDE pour faire tampon.

_________________
Je vous prie de m'excuser si mes messages contiennent des coquilles, je remercie les personnes qui me les signaleront par mp pour que je puisse les corriger.

Volubilys
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 14 Précédent  1, 2, 3 ... 8 ... 14  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum