Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
BR
BR
Niveau 7

Rapport de l'IGEN sur les parcours scientifiques et techniques dans l’enseignement secondaire du collège à l’enseignement supérieur Empty Rapport de l'IGEN sur les parcours scientifiques et techniques dans l’enseignement secondaire du collège à l’enseignement supérieur

par BR le Ven 15 Jan 2016 - 11:29
Le rapport complet est disponible sur http://cache.media.education.gouv.fr/file/2015/03/1/2015-088_parcours_scientifiques_2nd_degre_522031.pdf

Paragraphe d'introduction du rapport :

Le constat le plus préoccupant de cette étude sur les scolarités du collège à la première inscription dans l’enseignement supérieur est l’effet des déterminants sociaux sur les parcours scolaires, qui se traduit par une surreprésentation très prononcée des catégories socioprofessionnelles favorisées dans les classes de terminale scientifique et technique. On peut même affirmer que les classes préparatoires aux grandes écoles sont accusées à tort de la panne de l’ascenseur social dans la mesure où elles recrutent dans un vivier socialement déséquilibré, ce qui limite leurs possibilités d’action, même si les mesures prises depuis 2008 pour favoriser l’accès des boursiers ont eu des effets non négligeables. En fait, le déséquilibre social constaté en fin de parcours s’installe progressivement et subrepticement tout au long de la scolarité secondaire. C’est incontestablement le problème auquel il faut s’attaquer prioritairement afin de conduire davantage d’élèves issus de milieux modestes dans les formations scientifiques et techniques, cela d’autant plus que les insertions professionnelles permises par un diplôme scientifique ou technique sont bien plus favorables que celles des autres voies de formation.

Les préconisations du rapport sont les suivantes :

Préconisation 1 : Renforcer le pilotage des orientations par la mise à disposition d’indicateurs spécifiques aux parcours scientifiques et techniques.

Préconisation 2 : Élaborer dans chaque académies des diagnostics et des stratégies d’action.

Préconisation 3 : Renforcer l’information et la formation à l’orientation des professeurs et chefs d’établissement.

Préconisation 4 : Renforcer la place des mathématiques, des sciences et des techniques dans les enseignements optionnels ou interdisciplinaires.

Préconisation 5 : Renforcer et mieux accompagner certains parcours repérés comme menant à des formations scientifiques et techniques.

Préconisation 6 : Repenser la structure du lycée en tirant les conséquences du socle commun de connaissances de compétences et de culture.
et l'IG rédacteur du rapport conclut :

Par-delà ces quelques pistes, centrées sur le pilotage et les processus d’orientation, toutes les préconisations énoncées dans le rapport du haut conseil de la science et de la technologie ont une dynamique propre à laquelle l’enseignement secondaire peut amplement contribuer, en particulier celles qui ont trait aux programmes, aux méthodes d’enseignement, à la formation des professeurs et à la sensibilisation des enseignants et des chefs d’établissement à la promotion des carrières scientifiques.
wanax
wanax
Fidèle du forum

Rapport de l'IGEN sur les parcours scientifiques et techniques dans l’enseignement secondaire du collège à l’enseignement supérieur Empty Re: Rapport de l'IGEN sur les parcours scientifiques et techniques dans l’enseignement secondaire du collège à l’enseignement supérieur

par wanax le Ven 15 Jan 2016 - 11:45
J'aimerais commenter, mais je ne retrouve plus mon dictionnaire novlangue-français.
VinZT
VinZT
Sage

Rapport de l'IGEN sur les parcours scientifiques et techniques dans l’enseignement secondaire du collège à l’enseignement supérieur Empty Re: Rapport de l'IGEN sur les parcours scientifiques et techniques dans l’enseignement secondaire du collège à l’enseignement supérieur

par VinZT le Ven 15 Jan 2016 - 13:30
La vache, il fonctionne rudement bien leur pipotron !

_________________

« Il ne faut pas croire tout ce qu'on voit sur Internet » Victor Hugo.
« Le con ne perd jamais son temps. Il perd celui des autres. » Frédéric Dard
« Ne jamais faire le jour même ce que tu peux faire faire le lendemain par quelqu'un d'autre » Pierre Dac
« Je n'ai jamais lâché prise !» Claude François
« Un économiste est un expert qui saura demain pourquoi ce qu'il avait prédit hier ne s'est pas produit aujourd'hui. » Laurence J. Peter
avatar
User21929
Expert

Rapport de l'IGEN sur les parcours scientifiques et techniques dans l’enseignement secondaire du collège à l’enseignement supérieur Empty Re: Rapport de l'IGEN sur les parcours scientifiques et techniques dans l’enseignement secondaire du collège à l’enseignement supérieur

par User21929 le Ven 15 Jan 2016 - 13:35
Blablabla blablablablabla blabla bla blablabla bla blablabla, bla blablablabla blabla blablabla !
Olympias
Olympias
Prophète

Rapport de l'IGEN sur les parcours scientifiques et techniques dans l’enseignement secondaire du collège à l’enseignement supérieur Empty Re: Rapport de l'IGEN sur les parcours scientifiques et techniques dans l’enseignement secondaire du collège à l’enseignement supérieur

par Olympias le Ven 15 Jan 2016 - 16:48
Jargonnons jargonnons il est restera toujours quelque chose ...ou pas Sleep Sleep
ysabel
ysabel
Devin

Rapport de l'IGEN sur les parcours scientifiques et techniques dans l’enseignement secondaire du collège à l’enseignement supérieur Empty Re: Rapport de l'IGEN sur les parcours scientifiques et techniques dans l’enseignement secondaire du collège à l’enseignement supérieur

par ysabel le Ven 15 Jan 2016 - 17:18
Préconisation 4 : Renforcer la place des mathématiques, des sciences et des techniques dans les enseignements optionnels ou interdisciplinaires

tout à fait ce qui se passe avec la réforme du collège, non ? et la dernière réforme du lycée ! Suspect

_________________
« vous qui entrez, laissez toute espérance ». Dante

« Il vaut mieux n’avoir rien promis que promettre sans accomplir » (L’Ecclésiaste)
micaschiste
micaschiste
Vénérable

Rapport de l'IGEN sur les parcours scientifiques et techniques dans l’enseignement secondaire du collège à l’enseignement supérieur Empty Re: Rapport de l'IGEN sur les parcours scientifiques et techniques dans l’enseignement secondaire du collège à l’enseignement supérieur

par micaschiste le Ven 15 Jan 2016 - 19:24
Préconisation 4 : Renforcer la place des mathématiques, des sciences et des techniques dans les enseignements optionnels ou interdisciplinaires. Il s’agirait de saisir toutes les opportunités pour proposer davantage de pratiques scientifiques (...) On pourrait également développer, en collaboration avec l’enseignement supérieur, des MOOC scientifiques qui pourraient être valorisés dans les dossiers scolaires (APB) ou au baccalauréat. Il suffirait de s’assurer de leur suivi effectif par les élèves concernés et de mettre en place des processus d’évaluation contrôlés par les établissements. La co-construction de MOOC par des professeurs de lycée et des universitaires permettrait en outre des rapprochements et échanges fructueux. De plus, une telle offre supplémentaire d’enseignement aurait l’avantage de mobiliser des moyens limités et la mise en œuvre pourrait s’envisager dans le cadre de l’accompagnement personnalisé ou sous la forme d’un tutorat

Je vois dans ce paragraphe la trace d'une future économie de professeurs.
On demandera aux élèves de suivre des MOOC chez eux, pas besoin de profs, pas besoin de matériels informatiques dans les établissements. On externalise l'enseignement du lycée chez les lycéens. De toute façon, les équipements informatiques sont généralement insuffisants dans un nombre non négligeable d'établissements.

Préconisation 5 : Renforcer et mieux accompagner certains parcours repérés comme menant à des formations scientifiques et techniques. (...)
Pour les CPGE, les professeurs pourraient être attentifs à ceux de leurs étudiants qui ne souhaitent pas intégrer une école d’ingénieur pour les encourager par exemple à une poursuite dans les cursus universitaires académiques menant aux métiers de l’enseignement ou de la recherche. 

Dans ce paragraphe, je pressens un moyen pour le gouvernement de s'assurer d'un vivier suffisant de futurs profs avec un niveau suffisant.

Il semble qu’on ne tire pas assez les conséquences de la mise en œuvre du socle commun. On pourrait en effet concevoir le lycée de façon plus souple et plus modulable en permettant des parcours davantage renforcés en sciences, après s’être assuré que les élèves maîtrisent à un niveau satisfaisant les éléments du socle dans les autres domaines

Alors là, j'imagine une seconde sans SVT affraid (on a si peu d'heures en seconde qu'on ne peut plus en supprimer) et avec moins de PC en début d'année (premier semestre, par exemple) voire toute l'année affraid affraid , pour en remettre seulement en première.

Ces six préconisations se sont volontairement limitées à des évolutions à court et moyen terme. 

Rentrée 2017 ? suite de la réforme du collège ? heu heu heu heu


Dernière édition par micaschiste le Ven 15 Jan 2016 - 19:31, édité 1 fois

_________________
"Il ne sert à rien à l'homme de gagner la Lune s'il vient à perdre la Terre". François Mauriac
"Pick a star in the dark horizon and follow the light "
JPhMM
JPhMM
Demi-dieu

Rapport de l'IGEN sur les parcours scientifiques et techniques dans l’enseignement secondaire du collège à l’enseignement supérieur Empty Re: Rapport de l'IGEN sur les parcours scientifiques et techniques dans l’enseignement secondaire du collège à l’enseignement supérieur

par JPhMM le Ven 15 Jan 2016 - 19:25
Toute la préconisateur 4 est terrifiante.

_________________
Labyrinthe où l'admiration des ignorants et des idiots qui prennent pour savoir profond tout ce qu'ils n'entendent pas, les a retenus, bon gré malgré qu'ils en eussent. D'ailleurs, il n'y a point de meilleur moyen pour mettre en vogue ou pour défendre des doctrines étranges et absurdes, que de les munir d'une légion de mots obscurs, douteux , et indéterminés. Ce qui pourtant rend ces retraites bien plus semblables à des cavernes de brigands ou à des tanières de renards qu'à des forteresses de généreux guerriers. Que s'il est malaisé d'en chasser ceux qui s'y réfugient, ce n'est pas à cause de la force de ces lieux-là, mais à cause des ronces, des épines et de l'obscurité des buissons dont ils sont environnés. Car la fausseté étant par elle-même incompatible avec l'esprit de l'homme, il n'y a que l'obscurité qui puisse servir de défense à ce qui est absurde. — John Locke

Je crois que je ne crois en rien. Mais j'ai des doutes. — Jacques Goimard
JPhMM
JPhMM
Demi-dieu

Rapport de l'IGEN sur les parcours scientifiques et techniques dans l’enseignement secondaire du collège à l’enseignement supérieur Empty Re: Rapport de l'IGEN sur les parcours scientifiques et techniques dans l’enseignement secondaire du collège à l’enseignement supérieur

par JPhMM le Ven 15 Jan 2016 - 19:26

_________________
Labyrinthe où l'admiration des ignorants et des idiots qui prennent pour savoir profond tout ce qu'ils n'entendent pas, les a retenus, bon gré malgré qu'ils en eussent. D'ailleurs, il n'y a point de meilleur moyen pour mettre en vogue ou pour défendre des doctrines étranges et absurdes, que de les munir d'une légion de mots obscurs, douteux , et indéterminés. Ce qui pourtant rend ces retraites bien plus semblables à des cavernes de brigands ou à des tanières de renards qu'à des forteresses de généreux guerriers. Que s'il est malaisé d'en chasser ceux qui s'y réfugient, ce n'est pas à cause de la force de ces lieux-là, mais à cause des ronces, des épines et de l'obscurité des buissons dont ils sont environnés. Car la fausseté étant par elle-même incompatible avec l'esprit de l'homme, il n'y a que l'obscurité qui puisse servir de défense à ce qui est absurde. — John Locke

Je crois que je ne crois en rien. Mais j'ai des doutes. — Jacques Goimard
micaschiste
micaschiste
Vénérable

Rapport de l'IGEN sur les parcours scientifiques et techniques dans l’enseignement secondaire du collège à l’enseignement supérieur Empty Re: Rapport de l'IGEN sur les parcours scientifiques et techniques dans l’enseignement secondaire du collège à l’enseignement supérieur

par micaschiste le Ven 15 Jan 2016 - 19:32
@ysabel a écrit:
Préconisation 4 : Renforcer la place des mathématiques, des sciences et des techniques dans les enseignements optionnels ou interdisciplinaires

tout à fait ce qui se passe avec la réforme du collège, non ? et la dernière réforme du lycée ! Suspect
Ils considèrent tout là-haut que les enseignements exploratoires (comme MPS) ont renforcé les sciences.  Suspect

_________________
"Il ne sert à rien à l'homme de gagner la Lune s'il vient à perdre la Terre". François Mauriac
"Pick a star in the dark horizon and follow the light "
micaschiste
micaschiste
Vénérable

Rapport de l'IGEN sur les parcours scientifiques et techniques dans l’enseignement secondaire du collège à l’enseignement supérieur Empty Re: Rapport de l'IGEN sur les parcours scientifiques et techniques dans l’enseignement secondaire du collège à l’enseignement supérieur

par micaschiste le Ven 15 Jan 2016 - 19:38
Je continue ma lecture avec les annexes
Recommandation n°6 : améliorer et amplifier les dispositifs de passerelles entre les filières scientifiques et technologiques au lycée.
R 6 : Le Haut Conseil recommande d’améliorer et d’amplifier les dispositifs de passerelles entre les filières, notamment les filières scientifiques et technologiques au lycée, en envisageant par exemple d’instaurer une organisation par semestre. 
Cela irait dans le sens de l'une de mes remarques sur la préconisation n°5. affraid

_________________
"Il ne sert à rien à l'homme de gagner la Lune s'il vient à perdre la Terre". François Mauriac
"Pick a star in the dark horizon and follow the light "
micaschiste
micaschiste
Vénérable

Rapport de l'IGEN sur les parcours scientifiques et techniques dans l’enseignement secondaire du collège à l’enseignement supérieur Empty Re: Rapport de l'IGEN sur les parcours scientifiques et techniques dans l’enseignement secondaire du collège à l’enseignement supérieur

par micaschiste le Ven 15 Jan 2016 - 19:42
Recommandation n°12 : valoriser le doctorat.
R 12 : Le Haut Conseil recommande que la créativité, la rigueur, l’originalité, la modernité et l’ouverture d’esprit, qui sont les caractéristiques du profil du docteur, soient pleinement valorisées, dans la lignée des pratiques de certaines entreprises françaises d’avantgarde et de façon quasi-générale à l’étranger, et contribuent à la performance du secteur public comme du secteur privé.
Le boulot va être énorme sur ce point.  Razz

_________________
"Il ne sert à rien à l'homme de gagner la Lune s'il vient à perdre la Terre". François Mauriac
"Pick a star in the dark horizon and follow the light "
Rendash
Rendash
Enchanteur

Rapport de l'IGEN sur les parcours scientifiques et techniques dans l’enseignement secondaire du collège à l’enseignement supérieur Empty Re: Rapport de l'IGEN sur les parcours scientifiques et techniques dans l’enseignement secondaire du collège à l’enseignement supérieur

par Rendash le Ven 15 Jan 2016 - 20:52
@BR a écrit:

Préconisation 2 : Élaborer dans chaque académies des diagnostics et des stratégies d’action.


"Bon, les enfants, ça va pas, là. On fait quoi?
- J'ai une idée! On met en place un truc pour voir que ça va pas et se demander quoi faire! yesyes "

_________________
Rapport de l'IGEN sur les parcours scientifiques et techniques dans l’enseignement secondaire du collège à l’enseignement supérieur 1498064902



"Ce serait un bien bel homme s’il n’était pas laid ; il est grand, bâti en Hercule, mais a un teint africain ; des yeux vifs, pleins d’esprit à la vérité, mais qui annoncent toujours la susceptibilité, l’inquiétude ou la rancune, lui donnent un peu l’air féroce, plus facile à être mis en colère qu’en gaieté. Il rit peu, mais il fait rire. [...] Il est sensible et reconnaissant ; mais pour peu qu’on lui déplaise, il est méchant, hargneux et détestable."
BR
BR
Niveau 7

Rapport de l'IGEN sur les parcours scientifiques et techniques dans l’enseignement secondaire du collège à l’enseignement supérieur Empty Re: Rapport de l'IGEN sur les parcours scientifiques et techniques dans l’enseignement secondaire du collège à l’enseignement supérieur

par BR le Ven 15 Jan 2016 - 21:12
Après une lecture rapide du rapport, un résumé un quelques lignes :

  1. Quelques éléments statistiques intéressants qui confirment des idées banales : les garçons redoublent plus que les filles, les garçons s'orientent prioritairement vers le bac S (les filles sont plus nombreuses en ES et L), les CSP+ orientent leurs enfants en priorité vers le bac S, les CSP- vers les filières techniques
  2. La réforme de 2010 a vu s'envoler le Bac S (cf graphiques de la page 7 du rapport).
  3. Le Bac S n'est pas un Bac scientifique :

    En fait, la plupart des élèves choisissent la série S pour son caractère généraliste et son large éventail de poursuites d’étude, ce qui exige des profils scolaires globalement équilibrés dans les différents champs disciplinaires.

    Aussi, n’est-il plus vraiment fondé aujourd’hui de penser que la sélection des élèves pour la série S repose sur les mathématiques et les sciences. En fait, ces représentations erronées confondent la cause et l’effet : les élèves de la série S ont certes des aptitudes en mathématiques et en sciences mais avant tout ce sont plutôt de bons élèves.

    La série S est la seule à proposer tous les champs disciplinaires à un niveau d’exigence élevé et avec un horaire substantiel. Curieusement, cette série ne prévoit aucun enseignement technologique ou de sciences de l’ingénieur (sauf pour moins de 10 % de ses élèves36) alors que la majorité des métiers scientifiques se trouvent dans la conception et la création technologiques.

    Ainsi, la série S se révèle être la série des « bons élèves » issus majoritairement de milieux intellectuels et favorisés. Elle est davantage choisie pour l’ouverture des orientations qu’elle permet après le baccalauréat que pour sa vocation scientifique, ce que l’épisode relatif à l’enseignement de l’histoire-géographie lors de la réforme du lycée en 2010 n’a fait que confirmer. La suppression de cet enseignement en classe terminale avec une épreuve anticipée en fin de première s’est en effet heurtée à l’image généraliste de la série S et explique la pression qui s’est exercée pour le rétablissement de cet enseignement. Une telle demande ne s’est pas exprimée à l’endroit de la série STI2D, dont la maquette prévoit pourtant elle aussi une épreuve anticipée en fin de première. On peut se demander si la réaffirmation du caractère général de la terminale S permettra d’atteindre l’objectif de rééquilibrage des séries énoncé dans le rapport annexé à la loi de juillet 2013.

  4. Les élèves aiment les maths :

    En revanche, la France se situe bien au-dessus de la moyenne de l’OCDE s’agissant de la motivation des élèves pour les mathématiques34. Ce dernier point est trop peu mis en avant alors même que d’autres enquêtes35 montrent également qu’il n’y a pas de désamour pour les mathématiques, voire que c’est la matière préférée de collégiens après l’EPS. Une majorité d’acteurs éducatifs pensent le contraire, preuve s’il en était besoin que certaines idées reçues ont la vie dure dans notre institution.
    Mais les maths sont jugées austères par l'IG, qui propose astucieusement de refourguer un vieux projet :

    Les élèves peuvent en effet valoriser à l’examen des compétences expérimentales en physique-chimie et SVT alors que ce n’est pas possible en mathématiques dans le format actuel d’une épreuve écrite de type « papier- crayon ». Cela renforce la réputation faite aux mathématiques d’être une discipline aride et difficile, et explique en partie qu’elle soit majoritairement choisie par les élèves ayant un bon niveau scolaire. Il serait souhaitable de faire évoluer le format de l’épreuve de mathématiques en proposant, à l’instar de l’épreuve de compétences expérimentale en sciences, une épreuve pratique demandant aux élèves de résoudre un problème avec les instruments numériques (calculatrice, ordinateur) comme cela a été expérimenté à grande échelle en 2009 avec un succès prometteur.

  5. Les bacheliers recherchent avant les formations sélectives, et évitent les licences scientifiques :

    On constate que les filières ingénieurs (CPGE et premiers cycles intégrés) « siphonnent » le vivier des bacheliers avec un bon niveau scolaire alors que les licences scientifiques accueillent une part très importante d’élèves fragiles. Le niveau scolaire est ici apprécié au regard de la note en mathématiques mais, compte tenu de la très forte corrélation entre les notes obtenues au baccalauréat dans les différentes disciplines scientifiques, cet indicateur est tout à fait pertinent.

    Toutes ces données confirment l’analyse de Bernard Convert qui observe un évitement des formations académiques au profit de cursus davantage professionnalisants. Cette érosion des inscriptions dans les licences es sciences fondamentales est très préoccupante pour le ministère de l’éducation nationale qui a besoin de recruter des professeurs scientifiques en nombre bien supérieur aux flux actuels.

  6. Le rapport ne propose rien d'efficace pour remédier aux problème. Il propose ainsi de créer des indicateurs de pilotage, de rééduquer les professeurs afin qu'ils apprennent à bien orienter les élèves et autres fariboles. Parmi les inepties proposées, citons sans commentaire l'intégralité de la préconisation numéro 4 :

    Préconisation 4 : Renforcer la place des mathématiques, des sciences et des techniques dans les enseignements optionnels ou interdisciplinaires.

    Il s’agirait de saisir toutes les opportunités pour proposer davantage de pratiques scientifiques dans le cadre des dispositifs comme :

    - les enseignements pratiques interdisciplinaires au collège ;

    - les enseignements d’exploration ;

    - l’accompagnement personnalisé.

    On pourrait également développer, en collaboration avec l’enseignement supérieur, des MOOC scientifiques qui pourraient être valorisés dans les dossiers scolaires (APB) ou au baccalauréat. Il suffirait de s’assurer de leur suivi effectif par les élèves concernés et de mettre en place des processus d’évaluation contrôlés par les établissements. La co-construction de MOOC par des professeurs de lycée et des universitaires permettrait en outre des rapprochements et échanges fructueux. De plus, une telle offre supplémentaire d’enseignement aurait l’avantage de mobiliser des moyens limités et la mise en œuvre pourrait s’envisager dans le cadre de l’accompagnement personnalisé ou sous la forme d’un tutorat.

    Ne pas dégrader la place des mathématiques et des sciences dans les enseignements obligatoires serait à mon avis une mesure plus judicieuse.

Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum