Intervention du Snesup pour les Prag-Prce auprès du ministère.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Intervention du Snesup pour les Prag-Prce auprès du ministère.

Message par John le Ven 15 Jan 2016 - 12:46

Carrières des PRAG/PRCE, compte-rendu de la 1ère rencontre ministère-syndicats le 2 décembre

Dans le cadre de l’agenda social en amont des négociations PPCR (Parcours Professionnels, Carrières, Rémunérations) internes à la fonction publique, s'est tenue le 2 décembre dernier une première réunion du groupe de travail N°4 ministère-syndicats concernant les missions et perspectives de carrières dans l'enseignement supérieur et la recherche et notamment, les PRAG/PRCE et assimilés.

Le SNESUP a été le porte-parole essentiel des collègues, notamment en transmettant la motion adoptée lors de l’Assemblée générale nationale du 6 novembre et les documents revendicatifs détaillés votés lors de notre dernier congrès du SNESUP.

Nous avons insisté dès notre déclaration liminaire ( voir extrait : [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] SUP?aid=7415&ptid=5 ) sur le retard de carrière anormal des PRAG/PRCE par rapport à nos homologues du post-bac des lycées, ce que le ministère ignorait ou a feint d'ignorer, et sur les solutions pour y remédier. Nous avons montré que la plus efficace des solutions était l'avancement d'échelon à un rythme unique, comme pour les enseignants-chercheurs, la note administrative devenant alors obsolète. Cette méthode a en outre l'énorme avantage de simplifier la gestion administrative, permettant ainsi de se concentrer sur une évaluation qui peut dès lors être plus collective et formative. Notons que sur cette revendication le ministère a pu constater l’unanimité des organisations syndicales présentes (FSU, SGEN, UNSA, SNPTES, Solidaire), la FERCsup-CGT et FO-supAutonome n’étaient pas représentées.

Le ministère a été très à l'écoute de nos arguments même si, bien sûr, cette (r)évolution ne peut pas se faire indépendamment du secondaire (à noter que le SNES est sur les mêmes positions que le SNESUP en la matière).

L'application officielle du tableau d'équivalence des tâches aux PRAG/PRCE a été demandée mais le SNESUP a dénoncé les dérives actuelles, avec "glissement de fonction vers l'administratif", et la nécessité de recruter les BIATSS pour ce travail souvent assez éloigné de la pédagogie. Et dans un courrier additionnel, nous avons lourdement insisté pour qu'aucune modification statutaire n'ait lieu sur cet aspect, ces responsabilités annexes ne devant en aucun cas relever d'une obligation de service mais continuer de reposer comme actuellement sur le volontariat.

Enfin, faute de temps, les autres revendications (pourtant importantes) ont été (trop) rapidement abordées (salaires, services, accès à la recherche, plan spécifique d'intégration des PRCE dans le corps des agrégés...) mais un autre rendez-vous a été pris en janvier.

Le SNESUP, avec les collègues fera tout pour que le ministère soit contraint d'écouter et de prendre en considération le vécu et les revendications des collègues. Pour cela, il est important de nous faire entendre, notamment à travers la poursuite et l'amplification de nos rencontres locales de tous les collègues PRAG-PRCE, syndiqués ou non, en prolongement de notre AG nationale. Ce n'est que par l'action que nous ferons bouger les lignes !

Enfin, la séance s'est terminée non sans que nous ayons émis une ferme protestation concernant le dangereux concours spécial d’agrégation réservé aux docteurs (voir nos analyses antérieures sur le sujet et sur notre site : [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] ) et sur le passage en force du gouvernement contre l'avis unanime des syndicats (sauf l’abstention bienveillante de l'UNSA qui a permis au ministère que son texte ne soit pas bloqué), ce qui dénote une conception bien particulière du "dialogue social" !
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

_________________
En achetant des articles au lien ci-dessous, vous nous aidez, sans frais, à gérer le forum. Merci !


"Celui qui ne participe pas à la lutte participe à la défaite" (Brecht)
"La nostalgie, c'est plus ce que c'était" (Simone Signoret)
"Les médias participent à la falsification permanente de l'information" (Umberto Eco)

John
Médiateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Intervention du Snesup pour les Prag-Prce auprès du ministère.

Message par e-Wanderer le Ven 15 Jan 2016 - 21:18

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] a écrit:
Le ministère a été très à l'écoute de nos arguments même si, bien sûr, cette (r)évolution ne peut pas se faire indépendamment du secondaire (à noter que le SNES est sur les mêmes positions que le SNESUP en la matière).
C'est tout le problème de l'EN : dès qu'on cherche à aider un corps injustement défavorisé, on se rend compte aussitôt que les corps voisins ne sont guère mieux lotis. Si on augmente les PRAG, les agrégés du secondaire vont se sentir lésés puisqu'ils font 540 h (contre 384 pour les PRAG), et aussi les MCF qui ne sont pas non plus payés bien lourd. Mais comme les MCF hors classe sont sur la même grille que les PU 2e classe, il faudrait aussi augmenter ces derniers. Ce qui les rapprocherait des PU 1ère classe etc. Et puis les conservateurs de bibliothèque qui sont sur la même grille que les MCF vont réclamer à leur tour, etc.

Mais c'est sûr que PRAG, actuellement, ce n'est pas bien affriolant. Car en plus d'un salaire bien moyennasse, ils se tapent souvent les cours de L1-L2 les plus "alimentaires" (par exemple en lettres, remédiation, ateliers d'écriture, méthodo etc.), avec les tombereaux de copies qui vont avec (8 TD de 40 étudiants X 2 semestres X 2 notes de contrôle continu, ça fait 1280 copies / année).

e-Wanderer
Expert


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum