Les rythmes scolaires influencent l’activité physique chez l’adolescent : l’étude HELENA

Page 1 sur 3 1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Les rythmes scolaires influencent l’activité physique chez l’adolescent : l’étude HELENA

Message par pailleauquebec le Ven 15 Jan 2016 - 21:51

Une étude intéressante, sur environ 2000 adolescents comparant les modes de vie pour déterminer les facteurs augmentant l'obésité.
Etude à paraître, mais déjà bien avancée, présentée en poster au dernier congrès de gastro pédiatrie (p39) :
http://docplayer.fr/6021833-Comites-site-de-la-conference-programme-diner-de-gala-informations-generales-plan-de-l-exposition-communications-orales.html

Les rythmes scolaires influencent l’activité physique chez l’adolescent : l’étude HELENA**.
J Vanhelst, L Béghin, A Duhamel, S De Henauw, D Molnar, G Vicente-Rodriguez, Y Manios,
K Widhalm, M Kersting, A Polito, L A. Moreno, F Gottrand.

Je cite un extrait :

"But de l’étude:
Le but de notre étude était d’évaluer la relation entre les rythmes scolaires et les profils d’activité physique (AP) des adolescents européens.

Méthodes :
L'étude comprenait 2014 adolescents âgés de 12,5 à 17,5 ans, ayant participé à l'étude HELENA (www.helenastudy.com). Les données ont été recueillies dans 7 pays européens (France, Espagne, Allemagne, Hongrie, Belgique, Italie et Grèce). L’AP quotidienne était mesurée avec un accéléromètre pendant une semaine. Les adolescents répondaient à un questionnaire sur leurs comportements sédentaires.

Les emplois du temps des classes participantes ont permis de classer les rythmes scolaires en deux groupes : léger (groupe 1) et intense (groupe 2). Les critères utilisés pour la classification des 2 groupes étaient : (i) heures de début et de fin des cours; (ii) nombre d’heures d’enseignements par jour et par semaine; (iii) heures des récréations et des pauses déjeuner; (iv) nombre de jours d’école par semaine; et (v) temps total passé au sein de l’école. Résultats : Les adolescents du groupe 2 étaient significativement plus actifs au cours de la semaine que ceux du groupe 1 (54,3 min vs 50,8 min/jour d’AP modérée et vigoureuse (MVPA); p <0,001).

Pendant les jours d'école, le temps total passé en MVPA était significativement plus élevée pendant les heures de cours et les récréations dans le groupe 2 (p <0,0001). Avant et après les heures d'école, les adolescents du groupe 1 étaient plus actifs que ceux du groupe 2 (P <0,001).

Plus le rythme scolaire est léger, plus le risque de comportements sédentaires était important : odds ratio = 1,41 (IC 95% de 1,15 à 1,72) pour le temps passé à regarder la télévision et de 2,13 (IC 95% de 1,29 à 3,52) pour jouer aux jeux vidéo.


Conclusion : Il existe une forte association positive entre le temps passé à l'école et l’AP, les périodes hors scolaires étant principalement utilisées pour des activités sédentaires. Ce travail suggère que les temps scolaires, en particulier les récréations, sont une opportunité pour l’AP chez les adolescents."


La réforme du collège et ses 26h de cours hebdo., les nouveaux rythmes scolaires et ses TAP facultatifs, sont-ils des enjeux de santé publique (le nombre d'enfants obèses augmente de 400 000 chaque année en Europe)?



** L'étude HELENA
http://www.eufic.org/page/fr/page/mediacentre/podid/HELENA-study-announces-its-final-research-results/
Every year, the number of obese children in the EU rises by 400 000. In an effort to gain a greater understanding of the issue, the three year Helena study (Healthy Lifestyle in Europe by Nutrition in Adolescence) has undertaken research spanning 10 European countries and 26 research groups, using a common methodology designed to assess and understand the nutritional status and behaviour as well as the fitness and physical activity patterns of 3000 adolescents between 13 & 17 years of age. The outcomes are providing a unique picture of the current state of adolescent health and well-being as well as a better understanding of why health-related messages do not currently have sufficient impact on Europe’s adolescent population.

_________________
La réforme du collège en clair :
www.reformeducollege.fr

La Réforme du Collège en Clair a aussi sa page Facebook !

Labor omnia vincit improbus.

pailleauquebec
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les rythmes scolaires influencent l’activité physique chez l’adolescent : l’étude HELENA

Message par ysabel le Sam 16 Jan 2016 - 9:04

J'ai failli sauter au plafond quand j'ai vu "AP", et puis non...

Donc, plus on les fait bosser à l'école, plus les gamins font d'AP...  C'est intéressant effectivement surtout avec la réforme des rythmes et la génialissime réforme du collège où les gamins auront du temps libre à gogo.


Dernière édition par ysabel le Sam 16 Jan 2016 - 18:39, édité 1 fois

_________________
« vous qui entrez, laissez toute espérance ». Dante

« Il vaut mieux n’avoir rien promis que promettre sans accomplir » (L’Ecclésiaste)

ysabel
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les rythmes scolaires influencent l’activité physique chez l’adolescent : l’étude HELENA

Message par Ma'am le Sam 16 Jan 2016 - 16:50

Oh ! Shocked La réforme des rythmes serait finalement mauvaise ! heu On nous aurait menti ? Shocked
Choquée je suis... affraid

Ma'am
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les rythmes scolaires influencent l’activité physique chez l’adolescent : l’étude HELENA

Message par Euphémia le Sam 16 Jan 2016 - 20:38

Dire qu'on en est à découvrir que plus les adolescents travaillent plus ils sont actifs...

_________________
L’école est un lieu admirable. J’aime que les bruits extérieurs n’y entrent point. (Alain)

Il y a en France un principe fort ridicule et qui est vivement enraciné, c’est que l’égalité consiste à ce que chacun puisse prétendre à tout. (Joseph Fiévée)

L'esprit critique, c'est, au minimum, un esprit qui n’a pas peur des mots. (Jean-Claude Michéa)

Euphémia
Niveau 6


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les rythmes scolaires influencent l’activité physique chez l’adolescent : l’étude HELENA

Message par maikreeeesse le Dim 17 Jan 2016 - 9:50

Je vais être très démoniaque Twisted Evil , et s'ils se servaient de la conclusion pour augmenter le temps scolaire en diminuant les vacances  (les périodes hors scolaires étant principalement utilisées pour des activités sédentaires".
Il faut les faire bouger ces petits.

maikreeeesse
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les rythmes scolaires influencent l’activité physique chez l’adolescent : l’étude HELENA

Message par the educator le Dim 17 Jan 2016 - 10:14

Il y a peut être une autre question à se poser: pourquoi sortis de l'école la vie des gamins est si vide qu'ils doivent finir devant la télé...

the educator
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les rythmes scolaires influencent l’activité physique chez l’adolescent : l’étude HELENA

Message par Euphémia le Dim 17 Jan 2016 - 10:28

@the educator a écrit:Il y a peut être une autre question à se poser: pourquoi sortis de l'école la vie des gamins est si vide qu'ils doivent finir devant la télé...
Parce que nous ne leur donnons pas assez de devoirs ?

_________________
L’école est un lieu admirable. J’aime que les bruits extérieurs n’y entrent point. (Alain)

Il y a en France un principe fort ridicule et qui est vivement enraciné, c’est que l’égalité consiste à ce que chacun puisse prétendre à tout. (Joseph Fiévée)

L'esprit critique, c'est, au minimum, un esprit qui n’a pas peur des mots. (Jean-Claude Michéa)

Euphémia
Niveau 6


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les rythmes scolaires influencent l’activité physique chez l’adolescent : l’étude HELENA

Message par the educator le Dim 17 Jan 2016 - 10:35

Tu peux toujours essayer.

the educator
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les rythmes scolaires influencent l’activité physique chez l’adolescent : l’étude HELENA

Message par pailleauquebec le Dim 17 Jan 2016 - 10:42

Oui il y avait deux thèses :

Ceux pour qui l'école imposait un rythme épuisant aux enfants. Trop d'heures de cours, et donc pas assez de créativité. Pas le temps de faire de fabuleuses activités en dehors de l'école qui les épanouiraient. Le système français, un des plus lourds du monde,...

On s’aperçoit que la réalité est tout autre. En dehors de l'école, les enfants vont à la facilité. Ils sont la majeure partie du temps sédentaires : TV et jeux vidéos. Seule une partie assez privilégiée de la population en profite pour faire du sport.

En fait il n'y a pas d'alternative à l'école pour les plus défavorisés. Dans ces milieux, si l'école diminue ses horaires, c'est la TV qui la remplace.

D'où les erreurs que sont les réformes du collège et des rythmes scolaires.
Car ces deux réformes diminuent, grosso-modo d'une heure de temps de présence journalier à l'école (TAP facultatifs et plus que 26h hebdo au collège).

_________________
La réforme du collège en clair :
www.reformeducollege.fr

La Réforme du Collège en Clair a aussi sa page Facebook !

Labor omnia vincit improbus.

pailleauquebec
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les rythmes scolaires influencent l’activité physique chez l’adolescent : l’étude HELENA

Message par the educator le Dim 17 Jan 2016 - 12:55

On s’aperçoit que la réalité est tout autre. En dehors de l'école, les enfants vont à la facilité.
Ils vont surtout à ce qui est disponible.

the educator
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les rythmes scolaires influencent l’activité physique chez l’adolescent : l’étude HELENA

Message par kumran le Dim 17 Jan 2016 - 13:01

@the educator a écrit:
On s’aperçoit que la réalité est tout autre. En dehors de l'école, les enfants vont à la facilité.
Ils vont surtout à ce qui est disponible.

Non, ils vont à ce qu'ils connaissent. Et lorsque les parents ne leur font rien découvrir, ils ne connaissent rien, hormis ce qu'ils ont à disposition chez eux. Dans les grandes villes, ils ont quasiment tout de disponible et pourtant ils finissent devant nrj12 ...

_________________
- “Soit A un succès dans la vie. Alors A = x + y + z, où x = travailler, y = s'amuser, z = se taire.” Albert E.

- « Vouloir corriger ses erreurs est le début du pardon. Vouloir obtenir le pardon est le début de l’erreur ! »

kumran
Niveau 6


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les rythmes scolaires influencent l’activité physique chez l’adolescent : l’étude HELENA

Message par pailleauquebec le Dim 17 Jan 2016 - 14:09

Pourquoi la TV ? Et les jeux ?

Les raisons sont nombreuses :
Addictifs, paradis artificiels, rêve, facilité, pas fatiguant, disponible à la maison, distrayant, instructif, ludique,...

Je n'ai rien contre un peu d'écrans, mais je crois qu'on a largement dépassé la dose bénéfique (on est à 3h30 par jour et par personne).

En tout cas c'est une réalité, moins d'école c'est plus d'écrans et de sédentarité.
Et la sédentarité est un des facteurs favorisant l'obésité (loin d'être le seul facteur).

_________________
La réforme du collège en clair :
www.reformeducollege.fr

La Réforme du Collège en Clair a aussi sa page Facebook !

Labor omnia vincit improbus.

pailleauquebec
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les rythmes scolaires influencent l’activité physique chez l’adolescent : l’étude HELENA

Message par Ma'am le Dim 17 Jan 2016 - 15:54

Heureusement qu'on va faire entrer les écrans à l'école, dès la maternelle... Rolling Eyes

Ma'am
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les rythmes scolaires influencent l’activité physique chez l’adolescent : l’étude HELENA

Message par the educator le Dim 17 Jan 2016 - 19:11

Ici j'ai quand même des tas de parents qui disent avec fierté que leur enfant ne sort pas, comme si cela faisait partie de la panoplie du bon parent. Il y a quand même l'idée que c'est dangereux dehors chez beaucoup. C'est pour ça que je parle de disponibilité.

maitresse a écrit:Heureusement qu'on va faire entrer les écrans à l'école, dès la maternelle...
Attention à ce qu'on appelle écran. Les écrans en eux mêmes ne sont pas plus dangereux que ça. C'est essentiellement le type qui choisit les contenus qui porte la responsabilité.

the educator
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les rythmes scolaires influencent l’activité physique chez l’adolescent : l’étude HELENA

Message par Tristana le Dim 17 Jan 2016 - 20:49

@the educator a écrit:Ici j'ai quand même des tas de parents qui disent avec fierté que leur enfant ne sort pas, comme si cela faisait partie de la panoplie du bon parent. Il y a quand même l'idée que c'est dangereux dehors chez beaucoup. C'est pour ça que je parle de disponibilité.

C'est effectivement toute la complexité de la chose : sortir, c'est "traîner" et faire le risque de mauvaises rencontres, ou rencontrer des groupes d'individus qui vous entraîneront vers de mauvais comportements.
Quand il n'y a aucun parent à la maison quand les enfants rentrent, c'est quand même très compliqué de vérifier ce qu'ils font (dehors ou dedans) ; je comprends que certains préfèrent que leurs gamins restent à l'intérieur...

_________________
« C’est tout de même épatant, et pour le moins moderne, un dominant qui vient chialer que le dominé n’y met pas assez du sien. »
Virginie Despentes

Tristana
Doyen


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les rythmes scolaires influencent l’activité physique chez l’adolescent : l’étude HELENA

Message par Ma'am le Dim 17 Jan 2016 - 21:10

@the educator a écrit:Ici j'ai quand même des tas de parents qui disent avec fierté que leur enfant ne sort pas, comme si cela faisait partie de la panoplie du bon parent. Il y a quand même l'idée que c'est dangereux dehors chez beaucoup. C'est pour ça que je parle de disponibilité.

maitresse a écrit:Heureusement qu'on va faire entrer les écrans à l'école, dès la maternelle...
Attention à ce qu'on appelle écran. Les écrans en eux mêmes ne sont pas plus dangereux que ça. C'est essentiellement le type qui choisit les contenus qui porte la responsabilité.

Il me semble tout de même qu'il est reconnu qu'il vaut mieux éviter les écrans avant six ans. Chez moi, je restreins énormément les écrans pour mes enfants, notamment la tablette pour les deux petits (il n'y ont pas du tout droit).
Quand j'apprends que mon petitou en utilise une en maternelle, ça me fout les boules.
Il y a tellement d'autres choses à faire en GS qu'il n'aura plus le temps de faire à l'école par la suite : mécano, pâte à modeler, jeux de construction, etc.

Ma'am
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les rythmes scolaires influencent l’activité physique chez l’adolescent : l’étude HELENA

Message par Ma'am le Dim 17 Jan 2016 - 21:12

@Tristana a écrit:
@the educator a écrit:Ici j'ai quand même des tas de parents qui disent avec fierté que leur enfant ne sort pas, comme si cela faisait partie de la panoplie du bon parent. Il y a quand même l'idée que c'est dangereux dehors chez beaucoup. C'est pour ça que je parle de disponibilité.

C'est effectivement toute la complexité de la chose : sortir, c'est "traîner" et faire le risque de mauvaises rencontres, ou rencontrer des groupes d'individus qui vous entraîneront vers de mauvais comportements.
Quand il n'y a aucun parent à la maison quand les enfants rentrent, c'est quand même très compliqué de vérifier ce qu'ils font (dehors ou dedans) ; je comprends que certains préfèrent que leurs gamins restent à l'intérieur...

On peut aussi faire de très mauvaises rencontres sur Internet...

Ma'am
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les rythmes scolaires influencent l’activité physique chez l’adolescent : l’étude HELENA

Message par the educator le Lun 18 Jan 2016 - 8:25

maitresse a écrit:
Il me semble tout de même qu'il est reconnu qu'il vaut mieux éviter les écrans avant six ans.
Il est reconnu par qui ou par quoi? Tisseron, le grand neurologue?
Les écrans posent des tas de problème, mais le principe de précaution à ses limites aussi.
Il y a des tas de choses a comprendre à propos des écrans avant d’énoncer de grandes généralité.

Il y a tellement d'autres choses à faire en GS qu'il n'aura plus le temps de faire à l'école par la suite : mécano, pâte à modeler, jeux de construction, etc.
C'est encore un autre problème, la concurrence.

the educator
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les rythmes scolaires influencent l’activité physique chez l’adolescent : l’étude HELENA

Message par pailleauquebec le Lun 18 Jan 2016 - 9:48

@the educator a écrit:Il y a des tas de choses a comprendre à propos des écrans avant d’énoncer de grandes généralité.

ça m'intéresse, tu peux détailler ?

_________________
La réforme du collège en clair :
www.reformeducollege.fr

La Réforme du Collège en Clair a aussi sa page Facebook !

Labor omnia vincit improbus.

pailleauquebec
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les rythmes scolaires influencent l’activité physique chez l’adolescent : l’étude HELENA

Message par the educator le Lun 18 Jan 2016 - 10:36

En vrac, déjà faire la différence entre le support et le contenu. Ensuite comprendre comment sont pensés les contenus, notamment dans le rapport à l'attention. Et du coup se poser la question des mécanismes mentaux à l’œuvre selon les différentes activité à l'écran.
TV lobotomie est par exemple un bouquin très intéressant mais qui amalgame écran et contenu, comme si le support écran ne servait qu'à montrer des films d'action avec des pubs entre deux (je caricature). Par exemple quel est le rapport entre un écran utilisé pour lire (je plaisantais en disant que je passais parfois 4/5h par soirée sur un écran, sauf que c'est une liseuse), un jeu interactif qui sur-guide les enfants dans une démarche idiote et colorée, un jeu compétitif pour adultes ou jeunes adultes, une projection de conférence, ou d'un spectacle de danse?
On peut bien trouver des mises en gardes ophtalmologique (m'enfin lire du poche 4h/j ça a le même genre d'effets et personne ne trouve à redire), et je rejoins maitresse sur le problème de la concurrence à un âge ou on a besoin de manipuler pour former certains mécanismes mentaux, mais il faut aussi rester lucide dans la critique de l'écran.

the educator
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les rythmes scolaires influencent l’activité physique chez l’adolescent : l’étude HELENA

Message par Euphémia le Lun 18 Jan 2016 - 10:57

Quand je vois la fascination qu'exerce l'écran de mon ordinateur sur mon fils de trois mois, je ne pense pas que le support soit neutre. Il me semble au contraire que c'est le support, plus que le contenu, qui est un problème pour les enfants.

Demandez à tous les orthoptistes et ils vous parleront des effets problématiques des écrans sur les muscles oculaires, dus aux lumières mouvantes qu'ils diffusent (je ne parle pas des liseuses). D'ailleurs, il y a eu au moins une étude montrant que la lecture sur écran rend plus difficile le fait de faire les inférences logiques d'un texte.

Enfin, plutôt que de se demander si les écrans sont réellement néfastes, ne serait-il pas plus pertinent de se demander ce qu'ils ont de bénéfique ? Jusque là, à part le fait que c'est moderne et que c'est un bon moyen pour les parents d'occuper leurs enfants, je ne vois vraiment pas ce qu'ils apportent de mieux que les bons vieux albums et jouets.

_________________
L’école est un lieu admirable. J’aime que les bruits extérieurs n’y entrent point. (Alain)

Il y a en France un principe fort ridicule et qui est vivement enraciné, c’est que l’égalité consiste à ce que chacun puisse prétendre à tout. (Joseph Fiévée)

L'esprit critique, c'est, au minimum, un esprit qui n’a pas peur des mots. (Jean-Claude Michéa)

Euphémia
Niveau 6


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les rythmes scolaires influencent l’activité physique chez l’adolescent : l’étude HELENA

Message par archeboc le Lun 18 Jan 2016 - 13:47

@Euphémia a écrit:Quand je vois la fascination qu'exerce l'écran de mon ordinateur sur mon fils de trois mois, je ne pense pas que le support soit neutre. Il me semble au contraire que c'est le support, plus que le contenu, qui est un problème pour les enfants.

Demandez à tous les orthoptistes et ils vous parleront des effets problématiques des écrans sur les muscles oculaires, dus aux lumières mouvantes qu'ils diffusent (je ne parle pas des liseuses). D'ailleurs, il y a eu au moins une étude montrant que la lecture sur écran rend plus difficile le fait de faire les inférences logiques d'un texte.

Enfin, plutôt que de se demander si les écrans sont réellement néfastes, ne serait-il pas plus pertinent de se demander ce qu'ils ont de bénéfique ? Jusque là, à part le fait que c'est moderne et que c'est un bon moyen pour les parents d'occuper leurs enfants, je ne vois vraiment pas ce qu'ils apportent de mieux que les bons vieux albums et jouets.

Et on voit bien ce qu'ils apportent en moins : ils fournissent une expérience kinésique beaucoup plus pauvre.

_________________
« Champagne, au sortir d'un long dîner qui lui enfle l'estomac, et dans les douces fumées d'un vin d'Avenay ou de Sillery, signe un ordre qu'on lui présente, qui ôterait le pain à toute une province si l'on n'y remédiait. Il est excusable : quel moyen de comprendre, dans la première heure de la digestion, qu'on puisse quelque part mourir de faim ? » ---- La Bruyère

archeboc
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les rythmes scolaires influencent l’activité physique chez l’adolescent : l’étude HELENA

Message par the educator le Lun 18 Jan 2016 - 16:35

@Euphémia a écrit:Enfin, plutôt que de se demander si les écrans sont réellement néfastes, ne serait-il pas plus pertinent de se demander ce qu'ils ont de bénéfique ? Jusque là, à part le fait que c'est moderne et que c'est un bon moyen pour les parents d'occuper leurs enfants, je ne vois vraiment pas ce qu'ils apportent de mieux que les bons vieux albums et jouets.
Encore une fois, généraliser l'écran, pour moi ça ne veut rien dire, les pratiques sont hyper divergentes.
Tu parles des lumières mouvantes, mais encore une fois, c'est un strict problème de contenu. Tu as des tas de situation d'affichage statique. par ailleurs il y a toujours la question de la distance (qu'on a d'ailleurs tendance à reduire). Mais vraiment, cela dépend purement de l'usage. La "fascination", tu la retrouves un peu ailleurs, loin des écrans d'ailleurs.
Les bénéfices des écrans, c'est finalement assez peu documenté. Moi j'ai une approche très pragmatique: dans la plupart des cas, les écrans sont "pratiques" pour "montrer". Tout le monde est d'accord pour dire que l'experience kinésique pure est moins intéressante, et que les petits ont besoin de ces expériences pour mettre en place certaines structures mentales. mais inversement, personne ne s'est vraiment interrogé sur la manipulation d'abstractions. L'autre jour je regardais un enfant jouer avec un interrupteur pour allumer et éteindre la lumière. On trouve ça marrant, on trouve ça chiant, mais on ne se pose pas la question de ce qui se passe dans la tête de l'enfant à ce moment là. L'écran (au sens large), c'est un peu pareil, pour moi. Et c'est dommage.

the educator
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les rythmes scolaires influencent l’activité physique chez l’adolescent : l’étude HELENA

Message par Euphémia le Lun 18 Jan 2016 - 18:55

@the educator a écrit:
@Euphémia a écrit:Enfin, plutôt que de se demander si les écrans sont réellement néfastes, ne serait-il pas plus pertinent de se demander ce qu'ils ont de bénéfique ? Jusque là, à part le fait que c'est moderne et que c'est un bon moyen pour les parents d'occuper leurs enfants, je ne vois vraiment pas ce qu'ils apportent de mieux que les bons vieux albums et jouets.
Encore une fois, généraliser l'écran, pour moi ça ne veut rien dire, les pratiques sont hyper divergentes.
Tu parles des lumières mouvantes, mais encore une fois, c'est un strict problème de contenu.

Ben non, c'est un strict problème de support : un écran, à partir du moment où il est allumé, il y a de la lumière qui bouge même en cas d'image statique, même en cas de simple texte. Mettez un bébé ou un enfant, voire un adulte, devant le même texte, la même image, l'un sur un ordinateur, l'autre imprimé sur papier, vous n'aurez pas du tout la même réaction.

_________________
L’école est un lieu admirable. J’aime que les bruits extérieurs n’y entrent point. (Alain)

Il y a en France un principe fort ridicule et qui est vivement enraciné, c’est que l’égalité consiste à ce que chacun puisse prétendre à tout. (Joseph Fiévée)

L'esprit critique, c'est, au minimum, un esprit qui n’a pas peur des mots. (Jean-Claude Michéa)

Euphémia
Niveau 6


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les rythmes scolaires influencent l’activité physique chez l’adolescent : l’étude HELENA

Message par the educator le Mar 19 Jan 2016 - 6:37

un écran, à partir du moment où il est allumé, il y a de la lumière qui bouge même en cas d'image statique, même en cas de simple texte. Mettez un bébé ou un enfant, voire un adulte, devant le même texte, la même image, l'un sur un ordinateur, l'autre imprimé sur papier, vous n'aurez pas du tout la même réaction.
Alors de une, la lumière ne bouge plus depuis un petit moment, de deux, lumière il y a bien, et pour un enfant vous pouvez obtenir le même résultat avec une lampe de poche...

Mettez un bébé ou un enfant, voire un adulte, devant le même texte, la même image, l'un sur un ordinateur, l'autre imprimé sur papier, vous n'aurez pas du tout la même réaction.
C'est pareil devant une ampoule allumée ou éteinte. Par ailleurs, pour l'écran (comme pour l'ampoule), la lumière n'est pas le seul élément possible de fascination.

the educator
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 3 1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum