Que répondre à des élèves qui veulent devenir professeurs de langues anciennes ?

Page 5 sur 9 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Que répondre à des élèves qui veulent devenir professeurs de langues anciennes ?

Message par Sphinx le Dim 17 Jan 2016 - 23:01

@DesolationRow a écrit:
@gauvain31 a écrit:
@Sulfolobus a écrit:Elpenor : MP dans les 24h

Gauvain, j'aurais aimé que quelqu'un me dise ce que tu as conseillé à ton élève.

Je l'ai dit dans la page précédente; je le remet ici:

"Après rien n'empêche d'enseigner les langues anciennes à la fac."

AHAHAHAHAHAHAHAHHAHAHAHAHAHAHAHAHAH.

Il n'y a plus de postes en LC. Nulle part. Qu'un élève veuille devenir prof de façon générale, pourquoi pas, après toutes les mises en garde d'usage, mais faire des études en LC, je ne le conseillerai à personne, même si ça me fend le coeur. On se dit toujours "il y a peu de postes, oui mais y a moyen si on est bon" : non. On fait prépa, on fait l'ENS, on fait un master, on fait une thèse, en se disant à chaque fois "il y a peu de postes, oui mais si je fais partie des bons ?" et on se retrouve à la fin devant un mur, une impasse, un cul-de-sac. Les LC agonisent dans le secondaire, elles sont mortes et enterrées à la fac. Les départements rétrécissent, ferment, il n'y a plus de postes, et tout ça pour ça. Trente ans, dont vingt-sept dans le système scolaire et universitaire, et à la fin, le mur. Je suis désolée, et je me battrai autant que je le pourrai pour faire vivre les études anciennes, mais je ne prendrai pas la responsabilité de lancer des enfants là-dedans.

Sphinx
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Que répondre à des élèves qui veulent devenir professeurs de langues anciennes ?

Message par DesolationRow le Dim 17 Jan 2016 - 23:03

@Sphinx a écrit:
@DesolationRow a écrit:
@gauvain31 a écrit:
@Sulfolobus a écrit:Elpenor : MP dans les 24h

Gauvain, j'aurais aimé que quelqu'un me dise ce que tu as conseillé à ton élève.

Je l'ai dit dans la page précédente; je le remet ici:

"Après rien n'empêche d'enseigner les langues anciennes à la fac."

AHAHAHAHAHAHAHAHHAHAHAHAHAHAHAHAHAH.

Il n'y a plus de postes en LC. Nulle part. Qu'un élève veuille devenir prof de façon générale, pourquoi pas, après toutes les mises en garde d'usage, mais faire des études en LC, je ne le conseillerai à personne, même si ça me fend le coeur. On se dit toujours "il y a peu de postes, oui mais y a moyen si on est bon" : non. On fait prépa, on fait l'ENS, on fait un master, on fait une thèse, en se disant à chaque fois "il y a peu de postes, oui mais si je fais partie des bons ?" et on se retrouve à la fin devant un mur, une impasse, un cul-de-sac. Les LC agonisent dans le secondaire, elles sont mortes et enterrées à la fac. Les départements rétrécissent, ferment, il n'y a plus de postes, et tout ça pour ça. Trente ans, dont vingt-sept dans le système scolaire et universitaire, et à la fin, le mur. Je suis désolée, et je me battrai autant que je le pourrai pour faire vivre les études anciennes, mais je ne prendrai pas la responsabilité de lancer des enfants là-dedans.

Sphinx, je ne saurais mieux dire. D'ailleurs j'ai dit la même chose en moins bien.

DesolationRow
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Que répondre à des élèves qui veulent devenir professeurs de langues anciennes ?

Message par pamplemousses4 le Dim 17 Jan 2016 - 23:03

@Sphinx a écrit:
@DesolationRow a écrit:
@gauvain31 a écrit:
@Sulfolobus a écrit:Elpenor : MP dans les 24h

Gauvain, j'aurais aimé que quelqu'un me dise ce que tu as conseillé à ton élève.

Je l'ai dit dans la page précédente; je le remet ici:

"Après rien n'empêche d'enseigner les langues anciennes à la fac."

AHAHAHAHAHAHAHAHHAHAHAHAHAHAHAHAHAH.

Il n'y a plus de postes en LC. Nulle part. Qu'un élève veuille devenir prof de façon générale, pourquoi pas, après toutes les mises en garde d'usage, mais faire des études en LC, je ne le conseillerai à personne, même si ça me fend le coeur. On se dit toujours "il y a peu de postes, oui mais y a moyen si on est bon" : non. On fait prépa, on fait l'ENS, on fait un master, on fait une thèse, en se disant à chaque fois "il y a peu de postes, oui mais si je fais partie des bons ?" et on se retrouve à la fin devant un mur, une impasse, un cul-de-sac. Les LC agonisent dans le secondaire, elles sont mortes et enterrées à la fac. Les départements rétrécissent, ferment, il n'y a plus de postes, et tout ça pour ça. Trente ans, dont vingt-sept dans le système scolaire et universitaire, et à la fin, le mur. Je suis désolée, et je me battrai autant que je le pourrai pour faire vivre les études anciennes, mais je ne prendrai pas la responsabilité de lancer des enfants là-dedans.
C'est la conclusion à laquelle j'arrive également. Sad

pamplemousses4
Expert


Revenir en haut Aller en bas

Re: Que répondre à des élèves qui veulent devenir professeurs de langues anciennes ?

Message par Sphinx le Dim 17 Jan 2016 - 23:04

En prépa : cinq postes LC cette année. Sur toute la France.

_________________
An education was a bit like a communicable sexual disease. It made you unsuitable for a lot of jobs and then you had the urge to pass it on. - Terry Pratchett, Hogfather

             

Sphinx
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Que répondre à des élèves qui veulent devenir professeurs de langues anciennes ?

Message par Feuchtwanger le Dim 17 Jan 2016 - 23:05

Et qu'en est-il à l'étranger? La situation des lettres classiques est-elle la même partout?

Feuchtwanger
Niveau 7


Revenir en haut Aller en bas

Re: Que répondre à des élèves qui veulent devenir professeurs de langues anciennes ?

Message par Sphinx le Dim 17 Jan 2016 - 23:06

Je ne sais pas pour tous les pays. En Italie ça fait quelques années que le recrutement des profs dans le secondaire est au point mort (quand je dis à des Italiens que je suis prof, on me regarde comme si j'avais eu le Nobel) et la situation de la recherche est assez calamiteuse.

_________________
An education was a bit like a communicable sexual disease. It made you unsuitable for a lot of jobs and then you had the urge to pass it on. - Terry Pratchett, Hogfather

             

Sphinx
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Que répondre à des élèves qui veulent devenir professeurs de langues anciennes ?

Message par Lefteris le Dim 17 Jan 2016 - 23:11

Je leur dirais de faire des études pour leur plaisir, mais de ne pas viser l'enseignement. Je faisais autant de langues anciennes, voire plus, quand je n'étais pas enseignant. Avec moins de temps, mais uniquement ce qui me plaisait.
Il y a d'autres choses à faire dans la vie, mieux considérées, et d'ailleurs je m'y emploie pour un nouveau et dernier départ, même si c'est sans illusions, et quoique ma vie soit assez confortable et ma carrière assurée. Métier à fuir : la dégradation se fait à toute vitesse, nous sommes dirigés par des barbares cyniques, des comptables, et je crains que ceux qui entrent maintenant ne vivent un véritable cauchemar dans moins d'une génération.

_________________
Δεν ελπίζω τίποτα, δεν φοβάμαι τίποτα, είμαι λεύθερος ("je n'espère rien, je ne crains rien, je suis libre") (Ν. Kazantzakis)

Lefteris
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Que répondre à des élèves qui veulent devenir professeurs de langues anciennes ?

Message par gauvain31 le Dim 17 Jan 2016 - 23:12

@Feuchtwanger a écrit:
@gauvain31 a écrit:Je comprends tout à fait Pamplemousse; mais si on raisonne comme ça pour tous les élèves brillant,  qui va rester comme enseignants à la fin ?? Elle n'aura peut-être pas de poste de MDC mais peut-être qu'elle sera passionnée par sa matière et qu'elle transmettra sa passion à des jeunes qui à leur tour reprendront le flambeau. Ce qui guette, et ce dont j'ai peur , c'est qu'il y ait dans 30 ans une disparition complète de l'enseignement des langues mortes en France et qu'on casse le lien définitivement entre les générations. Nous sommes tous des passeurs. Le latin , le grec , c'est ce qui fait notre civilisation actuelle et empêcher cette transmission relève pour moi d'une "barbarie douce" pour paraphraser le livre de JP Le Goff.

C'est pour cela qu'il faut envisager de passer ces disciplines en dehors du cadre de l'Education Nationale puisque le système éducatif actuellement en place a justement pour objectif de détruire toute forme de transmission et tout le socle civilisationnel.

Personnellement, j'étais dans une situation jadis très difficile, puisque je savais depuis mes dix-huit ans en entamant mes études que seuls deux postes étaient disponibles qui me conviendraient. C'était un pari fou qui a réussi. C'est pour cela que j'aurai toujours des scrupules à dissuader des élèves de s'engager sur une voie étroite mais je suis trop protecteur envers mes élèves pour leur faire jouer leur destin à pile ou face.

C'est très intéressant: quelles seraient alors ces structures hors EN où on pourrait enseigner le latin et le grec ancien?

gauvain31
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Que répondre à des élèves qui veulent devenir professeurs de langues anciennes ?

Message par Feuchtwanger le Dim 17 Jan 2016 - 23:17

@gauvain31 a écrit:
@Feuchtwanger a écrit:
@gauvain31 a écrit:Je comprends tout à fait Pamplemousse; mais si on raisonne comme ça pour tous les élèves brillant,  qui va rester comme enseignants à la fin ?? Elle n'aura peut-être pas de poste de MDC mais peut-être qu'elle sera passionnée par sa matière et qu'elle transmettra sa passion à des jeunes qui à leur tour reprendront le flambeau. Ce qui guette, et ce dont j'ai peur , c'est qu'il y ait dans 30 ans une disparition complète de l'enseignement des langues mortes en France et qu'on casse le lien définitivement entre les générations. Nous sommes tous des passeurs. Le latin , le grec , c'est ce qui fait notre civilisation actuelle et empêcher cette transmission relève pour moi d'une "barbarie douce" pour paraphraser le livre de JP Le Goff.

C'est pour cela qu'il faut envisager de passer ces disciplines en dehors du cadre de l'Education Nationale puisque le système éducatif actuellement en place a justement pour objectif de détruire toute forme de transmission et tout le socle civilisationnel.

Personnellement, j'étais dans une situation jadis très difficile, puisque je savais depuis mes dix-huit ans en entamant mes études que seuls deux postes étaient disponibles qui me conviendraient. C'était un pari fou qui a réussi. C'est pour cela que j'aurai toujours des scrupules à dissuader des élèves de s'engager sur une voie étroite mais je suis trop protecteur envers mes élèves pour leur faire jouer leur destin à pile ou face.

C'est très intéressant: quelles seraient alors ces structures hors EN où on pourrait enseigner le latin et le grec ancien?

La première des structures est la famille. Je sais que j'apprendrai à mes enfants le grec ancien et le latin en dehors de toute logique scolaire (j'en profiterai d'ailleurs pour renouer avec ces langues yesyes ).

Au niveau des structures, je me rappelle que mes parents (qui n'avaient rien à voir avec l'EN) avaient tous deux appris le grec avec l'association Connaissance héllénique qui reposait sur des corrections de copies par des bénévoles. Je ne sais pas si l'association existe encore, mais c'est tout à fait le cadre où j'imagine que la résistance se déploiera.

Il faudra construire ces structures petit à petit, à partir de celles qui existent déjà. Cela s'annonce passionnant mais pour réussir il faut avoir d'abord garanti sa survie.

Feuchtwanger
Niveau 7


Revenir en haut Aller en bas

Re: Que répondre à des élèves qui veulent devenir professeurs de langues anciennes ?

Message par Lefteris le Dim 17 Jan 2016 - 23:19

@Feuchtwanger a écrit:
Au niveau des structures, je me rappelle que mes parents (qui n'avaient rien à voir avec l'EN) avaient tous deux appris le grec avec l'association Connaissances hélléniques qui reposait sur des corrections de copies par des bénévoles. Je ne sais pas si l'association existe encore, mais c'est tout à fait le cadre où j'imagine que la résistance se déploiera.

Il faudra construire ces structures petit à petit, à partir de celles qui existent déjà. Cela s'annonce passionnant mais pour réussir il faut avoir d'abord garanti sa survie.
C'est comme ça que j'ai appris le grec, à une époque où je n'imaginais pas être enseignant.

_________________
Δεν ελπίζω τίποτα, δεν φοβάμαι τίποτα, είμαι λεύθερος ("je n'espère rien, je ne crains rien, je suis libre") (Ν. Kazantzakis)

Lefteris
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Que répondre à des élèves qui veulent devenir professeurs de langues anciennes ?

Message par CaribbeanQueen le Dim 17 Jan 2016 - 23:23

@Elyas a écrit: Apparemment, tu as un rapport au métier qui n'est pas heureux, cela arrive et il faut en prendre acte plutôt que de se détruire. Seulement, tu dois accepter que tout le monde n'est pas dans cette situation... et enseigne.

Bizarrement, je ne suis pas la seule , mais nous sommes nombreux, sur ce forum et en dehors du forum,à nous plaindre  de la décadence de l'Education Nationale, du mépris du Ministère envers notre profession , et du  fait que nous avons  fait de longues études  dans le but d'enseigner une matière  dans de très bonnes conditions....... et non pour éduquer et  faire de la garderie  .

Désolée si nous ne partageons  pas ton optimisme éternel.   Au fait, épargne nous ton arrogance, on s'en passerait .   Wink

CaribbeanQueen
Niveau 1


Revenir en haut Aller en bas

Re: Que répondre à des élèves qui veulent devenir professeurs de langues anciennes ?

Message par thrasybule le Dim 17 Jan 2016 - 23:31

Quelle condescendance.

_________________
♫Tititi tatata tititi tatata♫


Mon blog cinéma: http://ombreserrantes.com/


J'ai mes ours!

thrasybule
Oracle


Revenir en haut Aller en bas

Re: Que répondre à des élèves qui veulent devenir professeurs de langues anciennes ?

Message par Elyas le Dim 17 Jan 2016 - 23:32

@CaribbeanQueen a écrit:
@Elyas a écrit: Apparemment, tu as un rapport au métier qui n'est pas heureux, cela arrive et il faut en prendre acte plutôt que de se détruire. Seulement, tu dois accepter que tout le monde n'est pas dans cette situation... et enseigne.

Bizarrement, je ne suis pas la seule , mais nous sommes nombreux, sur ce forum et en dehors du forum,à nous plaindre  de la décadence de l'Education Nationale, du mépris du Ministère envers notre profession , et du  fait que nous avons  fait de longues études  dans le but d'enseigner une matière  dans de très bonnes conditions....... et non pour éduquer et  faire de la garderie  .

Désolée si nous ne partageons  pas ton optimisme éternel.   Au fait, épargne nous ton arrogance, on s'en passerait .   Wink

Je vois. Merci pour la conversation.

Elyas
Grand Maître


Revenir en haut Aller en bas

Re: Que répondre à des élèves qui veulent devenir professeurs de langues anciennes ?

Message par thrasybule le Dim 17 Jan 2016 - 23:41

On se croirait dans la séance psy de "Plus belle la vie".

_________________
♫Tititi tatata tititi tatata♫


Mon blog cinéma: http://ombreserrantes.com/


J'ai mes ours!

thrasybule
Oracle


Revenir en haut Aller en bas

Re: Que répondre à des élèves qui veulent devenir professeurs de langues anciennes ?

Message par Olympias le Dim 17 Jan 2016 - 23:43

@Elyas a écrit:
@CaribbeanQueen a écrit:
@Elyas a écrit: Apparemment, tu as un rapport au métier qui n'est pas heureux, cela arrive et il faut en prendre acte plutôt que de se détruire. Seulement, tu dois accepter que tout le monde n'est pas dans cette situation... et enseigne.

Bizarrement, je ne suis pas la seule , mais nous sommes nombreux, sur ce forum et en dehors du forum,à nous plaindre  de la décadence de l'Education Nationale, du mépris du Ministère envers notre profession , et du  fait que nous avons  fait de longues études  dans le but d'enseigner une matière  dans de très bonnes conditions....... et non pour éduquer et  faire de la garderie  .

Désolée si nous ne partageons  pas ton optimisme éternel.   Au fait, épargne nous ton arrogance, on s'en passerait .   Wink

Je vois. Merci pour la conversation.
Se plaindre des multiples erreurs du Ministère depuis des années (et chaque année on a droit à une nouvelle couche) n'empêche cependant pas d'aimer enseigner.

Olympias
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Que répondre à des élèves qui veulent devenir professeurs de langues anciennes ?

Message par Ruthven le Lun 18 Jan 2016 - 0:40

@pamplemousses4 a écrit:[Je ne compte plus le nombre de potes autour de nous qui font de la recherche depuis leur poste au collège ou au lycée, ardemment et avec constance, avec grand mérite, en LC et en philosophie (je connais un peu cette situation... sauf qu'en plus, moi je ne suis pas brillante  Wink ).... mais il n'y a pas de poste.

Dans le lot, il y a des winners qui ont choisi la philosophie antique pour avoir un doublet gagnant ... Razz

Pour les langues anciennes, je pense que c'est mort pour ces élèves ; quant à déconseiller d'être enseignant, je ne sais pas, une année sur deux, j'aime bien ce que je fais avec les élèves ...

Ruthven
Grand Maître


Revenir en haut Aller en bas

Re: Que répondre à des élèves qui veulent devenir professeurs de langues anciennes ?

Message par User5899 le Lun 18 Jan 2016 - 0:45

Mais cela signifie donc qu'on ne forme plus de LC à la fac ? Que les étudiants de philosophie ou d'histoire ne peuvent plus suivre des modules de grec ou de latin ? Et donc, au fond, que d'ici 4-5 ans, l'agrégation de LC et celle de grammaire vont disparaître de facto ? Mazette. Remplacées par quoi, dans les cursus littéraires ?

_________________
Zu End' ewiges Wissen !
Der Welt melden
Weise nichts mehr !

En cas de ban, ne pas utiliser les MP ! Passer par l'icône du mail  Razz

User5899
Dieu de l'Olympe


Revenir en haut Aller en bas

Re: Que répondre à des élèves qui veulent devenir professeurs de langues anciennes ?

Message par VicomteDeValmont le Lun 18 Jan 2016 - 1:03

Il n'y a pratiquement plus d'étudiants en LC à la Sorbonne (heureusement qu'il reste du latin à l'agrégation de LM), alors je n'ose même pas imaginer ce qu'il en est dans les autres universités...


Dernière édition par VicomteDeValmont le Lun 18 Jan 2016 - 1:07, édité 1 fois

VicomteDeValmont
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Que répondre à des élèves qui veulent devenir professeurs de langues anciennes ?

Message par pamplemousses4 le Lun 18 Jan 2016 - 1:04

4 étudiants en L1 de LC dans la fac du coin.

pamplemousses4
Expert


Revenir en haut Aller en bas

Re: Que répondre à des élèves qui veulent devenir professeurs de langues anciennes ?

Message par VicomteDeValmont le Lun 18 Jan 2016 - 1:09

Les grandes régions vont inévitablement conduire à regrouper les petites disciplines dans une même université, ce qui ne va pas arranger les affaires des LC.

_________________
!! SOUTENEZ VOS COLLEGUES Smile , SIGNEZ LA PETITION Smile : http://droits-profdoc.net/index.php  !!

VicomteDeValmont
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Que répondre à des élèves qui veulent devenir professeurs de langues anciennes ?

Message par Presse-purée le Lun 18 Jan 2016 - 7:45

@Gilbertine a écrit:On devient prof par goût pour une discipline et pour la transmettre. La chaîne ne doit pas se briser.
+ 1.

En LC, la situation administrative, la vision de notre matière  qu'ont les huiles et leur farouche volonté de la voir disparaître, piétinée, anéantie doit nous rendre encore plus féroces dans notre volonté de survivre, de continuer à faire exister partout où l'on peut (et, de plus en plus, totalement en dehors de l'EN) nos disciplines.

Je leur dirai que ce sera très dur, qu'il faudra supporter les mensonges, l'hypocrisie, la violence et les coups bas des collègues et de l'administration (avec les élèves, il y a rarement des problèmes), qu'il faut se méfier comme de la peste de ceux qui se présentent comme innovants ou démocrates et qu'il faut user de tous les leviers pour continuer à transmettre.

_________________
Homines, dum docent, discunt.Sénèque, Epistulae Morales ad Lucilium VII, 8

"La culture est aussi une question de fierté, de rapport de soi à soi, d’esthétique, si l’on veut, en un mot de constitution du sujet humain." (Paul Veyne, La société romaine)
"Soyez résolus de ne servir plus, et vous voilà libres". La Boétie
"Confondre la culture et son appropriation inégalitaire du fait des conditions sociales : quelle erreur !" H. Pena-Ruiz
"Il vaut mieux qu'un élève sache tenir un balai plutôt qu'il ait été initié à la philosophie: c'est ça le socle commun" un IPR

Presse-purée
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Que répondre à des élèves qui veulent devenir professeurs de langues anciennes ?

Message par lisette83 le Lun 18 Jan 2016 - 7:49

@thrasybule a écrit:On se croirait dans la séance psy de "Plus belle la vie".
C'est tout à fait le discours qui est servi pour la réforme : vous n'allez pas bien donc vous voyez les choses en noir...

lisette83
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: Que répondre à des élèves qui veulent devenir professeurs de langues anciennes ?

Message par amalricu le Lun 18 Jan 2016 - 8:14

@Presse-purée a écrit:
@Gilbertine a écrit:On devient prof par goût pour une discipline et pour la transmettre. La chaîne ne doit pas se briser.
+ 1.

En LC, la situation administrative, la vision de notre matière  qu'ont les huiles et leur farouche volonté de la voir disparaître, piétinée, anéantie doit nous rendre encore plus féroces dans notre volonté de survivre, de continuer à faire exister partout où l'on peut (et, de plus en plus, totalement en dehors de l'EN) nos disciplines.

Je leur dirai que ce sera très dur, qu'il faudra supporter les mensonges, l'hypocrisie, la violence et les coups bas des collègues et de l'administration (avec les élèves, il y a rarement des problèmes), qu'il faut se méfier comme de la peste de ceux qui se présentent comme innovants ou démocrates et qu'il faut user de tous les leviers pour continuer à transmettre.


 Ces mêmes collègues riront jaune quand viendra leur tour....d'abord les disciplines minoritaires en effectifs, puis la polyvalence généralisée ou l'extinction programmée. Ils pensent sauver leur peau en étant du côté du manche, mais ils seront traités comme les autres.

amalricu
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Que répondre à des élèves qui veulent devenir professeurs de langues anciennes ?

Message par Invité El le Lun 18 Jan 2016 - 8:38

Cripure a écrit:Mais cela signifie donc qu'on ne forme plus de LC à la fac ? Que les étudiants de philosophie ou d'histoire ne peuvent plus suivre des modules de grec ou de latin ? Et donc, au fond, que d'ici 4-5 ans, l'agrégation de LC et celle de grammaire vont disparaître de facto ? Mazette. Remplacées par quoi, dans les cursus littéraires ?

Non...

Par rien. Ou alors, si c'est quelque chose, par du blabla en barre dans le master MEEF...

Invité El
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Que répondre à des élèves qui veulent devenir professeurs de langues anciennes ?

Message par RogerMartin le Lun 18 Jan 2016 - 8:55

elpenor a écrit:
Cripure a écrit:Mais cela signifie donc qu'on ne forme plus de LC à la fac ? Que les étudiants de philosophie ou d'histoire ne peuvent plus suivre des modules de grec ou de latin ? Et donc, au fond, que d'ici 4-5 ans, l'agrégation de LC et celle de grammaire vont disparaître de facto ? Mazette. Remplacées par quoi, dans les cursus littéraires ?

Non...

Par rien. Ou alors, si c'est quelque chose, par du blabla en barre dans le master MEEF...

Beaucoup d'options "français langue étrangère", "communication", "médias", "cinéma", souvent placées en concurrence avec le latin et le grec, qu'il suffit de fermer une fois la lumière éteinte. Dans les facs qui ne préparent plus à l'agrégation de LM, exit le latin obligatoire dès la L1. Donc plus d'enseignements, plus de services, plus de postes.
La dernière lubie imposée aux facs: la professionnalisation. Deux heures par semaine de pseudo-entretiens d'embauche, de témoignages de pros qui ne sont pas passés par la fac (hyper utiles donc). Par provoc, j'ai proposé un module d'orthographe sur ce créneau. Refusé: trop de contenu disciplinaire

_________________
Pardon, je n'ai plus moyen d'accéder à l'accent circonflexe sur mon clavier  Embarassed

Yo, salut ma bande ! disait toujours le Samouraï.
I I love you User5899.

Rome n'est plus dans Rome, elle est toute où je suis.
Strange how paranoia can link up with reality now and then.

RogerMartin
Grand Maître


Revenir en haut Aller en bas

Re: Que répondre à des élèves qui veulent devenir professeurs de langues anciennes ?

Message par User5899 le Lun 18 Jan 2016 - 9:17

@RogerMartin a écrit:La dernière lubie imposée aux facs: la professionnalisation.

Ah oui, j'en entends parler par mon frère... Il en dit notamment                                                 furieux  furieux  furieux  furieux  furieux  furieux  furieux

Quelle misère Sad

Mais déjà, quand j'étais étudiant, Christian Touratier, mon prof de DEA, avait fait venir des Pays-Bas un linguiste spécialiste du latin, Harm Pinkster, pour une semaine passionnante. Eh oui, des Pays-Bas, où les antiquités se portaient déjà bien mieux que dans notre beau pays, prétendument phare de l'occident...

Je vois que les Pécresse, Wauquiez et autres Fioraso ont parfaitement rempli leur rôle.

_________________
Zu End' ewiges Wissen !
Der Welt melden
Weise nichts mehr !

En cas de ban, ne pas utiliser les MP ! Passer par l'icône du mail  Razz

User5899
Dieu de l'Olympe


Revenir en haut Aller en bas

Page 5 sur 9 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum