Que répondre à des élèves qui veulent devenir professeurs de langues anciennes ?

Page 4 sur 9 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Que répondre à des élèves qui veulent devenir professeurs de langues anciennes ?

Message par Feuchtwanger le Dim 17 Jan 2016 - 22:29

Cripure a écrit:Il est probable qu'il n'y aura plus de recrutement et qu'on s'acheminera vers un cours unique par le net et des auto-évaluations. J'en suis fermement persuadé.

Il est difficile d'envisager que les élèves restent chez eux sur leur ordinateur. Par contre, la fin de la liberté pédagogique grâce à des manuels sur internet, c'est pour moi très probable (du moins dans la majorité des établissements).

Feuchtwanger
Niveau 7


Revenir en haut Aller en bas

Re: Que répondre à des élèves qui veulent devenir professeurs de langues anciennes ?

Message par Ma'am le Dim 17 Jan 2016 - 22:32

@Ronin a écrit:
maîtresse a écrit:
@Ronin a écrit:Pareil. Sans inspecteurs ça pourrait être un métier agréable.

Tu le vois souvent ton inspecteur ?

Trop souvent oui. Mais je crois que c'est réciproque. Nous ne nous supportons pas.

Je compatis. fleurs2

Ma'am
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Que répondre à des élèves qui veulent devenir professeurs de langues anciennes ?

Message par Elyas le Dim 17 Jan 2016 - 22:36

@CaribbeanQueen a écrit:
@Elyas a écrit:
@CaribbeanQueen a écrit:Ceux qui se disent heureux...... Auraient-ils  le même discours si ils étaient en Zep ou Rep , ou dans un établissement avec des classes "poubelles"?  Wink Wink Wink Wink Wink

Oui.

scratch scratch scratch scratch scratch scratch

Je suis désolé mais ce ne sont pas tes smileys qui vont changer la donne. 7 ans de zep sur mes 16 ans de carrière. Je ne regrette aucune de ces 16 années, chacune m'a apporté épanouissement, joie et fierté. Où qu'ils soient, les élèves sont d'heureuses rencontres et nous les formons intellectuellement en leur donnant savoir et savoir-faire. Apparemment, tu as un rapport au métier qui n'est pas heureux, cela arrive et il faut en prendre acte plutôt que de se détruire. Seulement, tu dois accepter que tout le monde n'est pas dans cette situation... et enseigne.

Elyas
Grand Maître


Revenir en haut Aller en bas

Re: Que répondre à des élèves qui veulent devenir professeurs de langues anciennes ?

Message par Sulfolobus le Dim 17 Jan 2016 - 22:38

@gauvain31 a écrit:
@Sulfolobus a écrit:Elpenor : MP dans les 24h

Gauvain, j'aurais aimé que quelqu'un me dise ce que tu as conseillé à ton élève.

Je l'ai dit dans la page précédente; je le remet ici:

"Après rien n'empêche d'enseigner les langues anciennes à la fac."
Quand je vois la rareté des postes à l'université et dans les centres de recherche en sciences, non, je crois que ça devient de moins en moins une possibilité, même quand on est très brillant. Et je sais que c'est pas beaucoup mieux (pour ne pas dire pire) en SHS.
Et je ne parle pas de la qualité de vie au travail.

Sulfolobus
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Re: Que répondre à des élèves qui veulent devenir professeurs de langues anciennes ?

Message par DesolationRow le Dim 17 Jan 2016 - 22:39

@gauvain31 a écrit:
@Sulfolobus a écrit:Elpenor : MP dans les 24h

Gauvain, j'aurais aimé que quelqu'un me dise ce que tu as conseillé à ton élève.

Je l'ai dit dans la page précédente; je le remet ici:

"Après rien n'empêche d'enseigner les langues anciennes à la fac."

AHAHAHAHAHAHAHAHHAHAHAHAHAHAHAHAHAH.

DesolationRow
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Que répondre à des élèves qui veulent devenir professeurs de langues anciennes ?

Message par gauvain31 le Dim 17 Jan 2016 - 22:39

@Sulfolobus a écrit:
@gauvain31 a écrit:
@Sulfolobus a écrit:Elpenor : MP dans les 24h

Gauvain, j'aurais aimé que quelqu'un me dise ce que tu as conseillé à ton élève.

Je l'ai dit dans la page précédente; je le remet ici:

"Après rien n'empêche d'enseigner les langues anciennes à la fac."
Quand je vois la rareté des postes à l'université et dans les centres de recherche en sciences, non, je crois que ça devient de moins en moins une possibilité, même quand on est très brillant. Et je sais que c'est pas beaucoup mieux (pour ne pas dire pire) en SHS.
Et je ne parle pas de la qualité de vie au travail.

Il y a aussi l'enseignement en classes prépas !! Et elle est très brillante !!

gauvain31
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Que répondre à des élèves qui veulent devenir professeurs de langues anciennes ?

Message par pamplemousses4 le Dim 17 Jan 2016 - 22:39

@Sulfolobus a écrit:
@gauvain31 a écrit:
@Sulfolobus a écrit:Elpenor : MP dans les 24h

Gauvain, j'aurais aimé que quelqu'un me dise ce que tu as conseillé à ton élève.

Je l'ai dit dans la page précédente; je le remet ici:

"Après rien n'empêche d'enseigner les langues anciennes à la fac."
Quand je vois la rareté des postes à l'université et dans les centres de recherche en sciences, non, je crois que ça devient de moins en moins une possibilité, même quand on est très brillant. Et je sais que c'est pas beaucoup mieux (pour ne pas dire pire) en SHS.
Et je ne parle pas de la qualité de vie au travail.

C'est évident de chez évident.

pamplemousses4
Expert


Revenir en haut Aller en bas

Re: Que répondre à des élèves qui veulent devenir professeurs de langues anciennes ?

Message par Schéhérazade le Dim 17 Jan 2016 - 22:40

@Feuchtwanger a écrit:
Cripure a écrit:Il est probable qu'il n'y aura plus de recrutement et qu'on s'acheminera vers un cours unique par le net et des auto-évaluations. J'en suis fermement persuadé.

Il est difficile d'envisager que les élèves restent chez eux sur leur ordinateur. Par contre, la fin de la liberté pédagogique grâce à des manuels sur internet, c'est pour moi très probable (du moins dans la majorité des établissements).

En effet, comment envisager cela? L'Ecole n'instruit guère, mais pendant que les élèves sont en classe, ils ne sont pas dans la rue, et l'Etat sait où ils sont: si l'école est une garderie, on ne peut pas laisser les élèves seuls chez eux face à des ordinateurs. S'ils fréquentent l'école, il faut que des adultes les surveillent, les encadrent plus ou moins, veillent à ce qu'ils ne s'entretuent pas et ne sortent pas, dans l'hypothèse la plus cynique. On peut les imaginer à l'école, chacun face à son écran, chacun enfermé dans un box, tous surveillés par des caméra, avec quelques gardiens dans l'établissement. Et pour les riches, on imagine du préceptorat. Bon, c'est du scenario catastrophe, je ne peux qu'avoir tort. Et heureusement.

Schéhérazade
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Re: Que répondre à des élèves qui veulent devenir professeurs de langues anciennes ?

Message par gauvain31 le Dim 17 Jan 2016 - 22:40

@DesolationRow a écrit:
@gauvain31 a écrit:
@Sulfolobus a écrit:Elpenor : MP dans les 24h

Gauvain, j'aurais aimé que quelqu'un me dise ce que tu as conseillé à ton élève.

Je l'ai dit dans la page précédente; je le remet ici:

"Après rien n'empêche d'enseigner les langues anciennes à la fac."

AHAHAHAHAHAHAHAHHAHAHAHAHAHAHAHAHAH.

Moeuuh koâ ???!!!! furieux furieux Embarassed Embarassed Embarassed

gauvain31
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Que répondre à des élèves qui veulent devenir professeurs de langues anciennes ?

Message par Olympias le Dim 17 Jan 2016 - 22:41

@Elyas a écrit:
@CaribbeanQueen a écrit:
@Elyas a écrit:
@CaribbeanQueen a écrit:Ceux qui se disent heureux...... Auraient-ils  le même discours si ils étaient en Zep ou Rep , ou dans un établissement avec des classes "poubelles"?  Wink Wink Wink Wink Wink

Oui.

scratch scratch scratch scratch scratch scratch

Je suis désolé mais ce ne sont pas tes smileys qui vont changer la donne. 7 ans de zep sur mes 16 ans de carrière. Je ne regrette aucune de ces 16 années, chacune m'a apporté épanouissement, joie et fierté. Où qu'ils soient, les élèves sont d'heureuses rencontres et nous les formons intellectuellement en leur donnant savoir et savoir-faire. Apparemment, tu as un rapport au métier qui n'est pas heureux, cela arrive et il faut en prendre acte plutôt que de se détruire. Seulement, tu dois accepter que tout le monde n'est pas dans cette situation... et enseigne.
Pareil. 25 ans d'enseignement dans divers types de collèges, lycées. ZEP, campagne perdue, centre ville. Tous types d'élèves. On a tous des raisons de râler. Mais cela ne remet pas en question mon envie d'instruire les élèves. Pour le moment.

Olympias
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Que répondre à des élèves qui veulent devenir professeurs de langues anciennes ?

Message par DesolationRow le Dim 17 Jan 2016 - 22:42

@gauvain31 a écrit:
@DesolationRow a écrit:
@gauvain31 a écrit:
@Sulfolobus a écrit:Elpenor : MP dans les 24h

Gauvain, j'aurais aimé que quelqu'un me dise ce que tu as conseillé à ton élève.

Je l'ai dit dans la page précédente; je le remet ici:

"Après rien n'empêche d'enseigner les langues anciennes à la fac."

AHAHAHAHAHAHAHAHHAHAHAHAHAHAHAHAHAH.

Moeuuh koâ ???!!!! furieux furieux Embarassed Embarassed Embarassed

Dans la situation actuelle de l'enseignement des LC dans le supérieur, il est à mon sens complètement irresponsable de faire croire à des étudiants qu'ils trouveront un poste à la fac.

DesolationRow
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Que répondre à des élèves qui veulent devenir professeurs de langues anciennes ?

Message par Feuchtwanger le Dim 17 Jan 2016 - 22:43

@gauvain31 a écrit:
@Sulfolobus a écrit:
@gauvain31 a écrit:
@Sulfolobus a écrit:Elpenor : MP dans les 24h

Gauvain, j'aurais aimé que quelqu'un me dise ce que tu as conseillé à ton élève.

Je l'ai dit dans la page précédente; je le remet ici:

"Après rien n'empêche d'enseigner les langues anciennes à la fac."
Quand je vois la rareté des postes à l'université et dans les centres de recherche en sciences, non, je crois que ça devient de moins en moins une possibilité, même quand on est très brillant. Et je sais que c'est pas beaucoup mieux (pour ne pas dire pire) en SHS.
Et je ne parle pas de la qualité de vie au travail.

Il y a aussi l'enseignement en classes prépas !! Et elle est très brillante !!

Si elle est très brillante, elle peut conserver les lettres anciennes comme violon d'ingres, les transmettre à ses enfants ou dans le cadre d'association et faire autre chose à côté.
La situation dans les facs me semble encore pire qu'en lycée.

Feuchtwanger
Niveau 7


Revenir en haut Aller en bas

Re: Que répondre à des élèves qui veulent devenir professeurs de langues anciennes ?

Message par thrasybule le Dim 17 Jan 2016 - 22:44

@DesolationRow a écrit:
@gauvain31 a écrit:
@DesolationRow a écrit:
@gauvain31 a écrit:

Je l'ai dit dans la page précédente; je le remet ici:

"Après rien n'empêche d'enseigner les langues anciennes à la fac."

AHAHAHAHAHAHAHAHHAHAHAHAHAHAHAHAHAH.

Moeuuh koâ ???!!!! furieux furieux Embarassed Embarassed Embarassed

Dans la situation actuelle de l'enseignement des LC dans le supérieur, il est à mon sens complètement irresponsable de faire croire à des étudiants qu'ils trouveront un poste à la fac.
+1

_________________
♫Tititi tatata tititi tatata♫


Mon blog cinéma: http://ombreserrantes.com/


J'ai mes ours!

thrasybule
Oracle


Revenir en haut Aller en bas

Re: Que répondre à des élèves qui veulent devenir professeurs de langues anciennes ?

Message par pamplemousses4 le Dim 17 Jan 2016 - 22:44

@gauvain31 a écrit:
@Sulfolobus a écrit:
@gauvain31 a écrit:
@Sulfolobus a écrit:Elpenor : MP dans les 24h

Gauvain, j'aurais aimé que quelqu'un me dise ce que tu as conseillé à ton élève.

Je l'ai dit dans la page précédente; je le remet ici:

"Après rien n'empêche d'enseigner les langues anciennes à la fac."
Quand je vois la rareté des postes à l'université et dans les centres de recherche en sciences, non, je crois que ça devient de moins en moins une possibilité, même quand on est très brillant. Et je sais que c'est pas beaucoup mieux (pour ne pas dire pire) en SHS.
Et je ne parle pas de la qualité de vie au travail.

Il y a aussi l'enseignement en classes prépas !! Et elle est très brillante !!
A la limite, là n'est pas, plus la question (ce qui nous permet d'ailleurs de revenir au thème initial du fil): combien y a-t-il de dossiers recevables pour UN seul poste de MCF ou en prépa ? De normaliens thésards agrégés qui publient, et qui attendent derrière la porte ?
C'est ce genre de considérations qu'il faut savoir prendre en compte avant de s'engager dans ces voies... quand bien même on serait brillant. Je ne compte plus le nombre de potes autour de nous qui font de la recherche depuis leur poste au collège ou au lycée, ardemment et avec constance, avec grand mérite, en LC et en philosophie (je connais un peu cette situation... sauf qu'en plus, moi je ne suis pas brillante  Wink ).... mais il n'y a pas de poste.

Edit: bon, grillée.


Dernière édition par pamplemousses4 le Dim 17 Jan 2016 - 22:46, édité 1 fois

pamplemousses4
Expert


Revenir en haut Aller en bas

Re: Que répondre à des élèves qui veulent devenir professeurs de langues anciennes ?

Message par Herrelis le Dim 17 Jan 2016 - 22:45

Alors, je ne conseillerai pas le métier à qui que ce soit avec ce qu'il devient... mais, je suis anormale sans doute, je préfère ma REP+ pourrie au collège de centre ville huppé où j'ai fait la moitié de ma carrière. Je ne sais pas, le matin, je me lève, j'ai envie d'y aller, là bas, c'était juste un calvaire. Sans doute rapport au mépris du public face à moi...

_________________
Han : "Comment on s'en sort?" Luke : "comme d'habitude." Han : "Si mal que ça?!!" Le Retour du Jedi
"Without you I feel... hollow." - "Such a lovely way to say that 'am a pain in the ass."

Herrelis
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Que répondre à des élèves qui veulent devenir professeurs de langues anciennes ?

Message par DesolationRow le Dim 17 Jan 2016 - 22:46

On va faire un jeu : combien de postes de MCF latin / grec confondus l'an dernier sur toute la France ?
Et l'année d'avant ?

DesolationRow
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Que répondre à des élèves qui veulent devenir professeurs de langues anciennes ?

Message par Ronin le Dim 17 Jan 2016 - 22:47

@Schéhérazade a écrit:
@Feuchtwanger a écrit:
Cripure a écrit:Il est probable qu'il n'y aura plus de recrutement et qu'on s'acheminera vers un cours unique par le net et des auto-évaluations. J'en suis fermement persuadé.

Il est difficile d'envisager que les élèves restent chez eux sur leur ordinateur. Par contre, la fin de la liberté pédagogique grâce à des manuels sur internet, c'est pour moi très probable (du moins dans la majorité des établissements).

En effet, comment envisager cela? L'Ecole n'instruit guère, mais pendant que les élèves sont en classe, ils ne sont pas dans la rue, et l'Etat sait où ils sont: si l'école est une garderie, on ne peut pas laisser les élèves seuls chez eux face à des ordinateurs. S'ils fréquentent l'école, il faut que des adultes les surveillent, les encadrent plus ou moins, veillent à ce qu'ils ne s'entretuent pas et ne sortent pas, dans l'hypothèse la plus cynique. On peut les imaginer à l'école, chacun face à son écran, chacun enfermé dans un box, tous surveillés par des caméra, avec quelques gardiens dans l'établissement. Et pour les riches, on imagine du préceptorat. Bon, c'est du scenario catastrophe, je ne peux qu'avoir tort. Et heureusement.

Malheureusement pas sûr que ce soit si improbable. Bien au contraire.

_________________

Ronin
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Que répondre à des élèves qui veulent devenir professeurs de langues anciennes ?

Message par Feuchtwanger le Dim 17 Jan 2016 - 22:48

Je pense aussi que lorsque l'on fait de la recherche en ayant une situation stable au lycée ou au collège, sans espoir d'avoir le moindre poste de maître de conférence, cela donne une plus grande liberté.

Donc, les postes éventuels en prépa et à l'université sont des miroirs aux alouettes.

Feuchtwanger
Niveau 7


Revenir en haut Aller en bas

Re: Que répondre à des élèves qui veulent devenir professeurs de langues anciennes ?

Message par pamplemousses4 le Dim 17 Jan 2016 - 22:49

@DesolationRow a écrit:On va faire un jeu : combien de postes de MCF latin / grec confondus l'an dernier sur toute la France ?
Et l'année d'avant ?
Ca marche aussi en philo, quel jeu rigolo.

C'est décidément déprimant, comme prévu, ce fil. Pauvres lycéens qui s'enthousiasment et se régalent en cours... dont on doit ensuite refréner les ardeurs.

pamplemousses4
Expert


Revenir en haut Aller en bas

Re: Que répondre à des élèves qui veulent devenir professeurs de langues anciennes ?

Message par Sulfolobus le Dim 17 Jan 2016 - 22:52

@gauvain31 a écrit:
@Sulfolobus a écrit:
@gauvain31 a écrit:
@Sulfolobus a écrit:Elpenor : MP dans les 24h

Gauvain, j'aurais aimé que quelqu'un me dise ce que tu as conseillé à ton élève.

Je l'ai dit dans la page précédente; je le remet ici:

"Après rien n'empêche d'enseigner les langues anciennes à la fac."
Quand je vois la rareté des postes à l'université et dans les centres de recherche en sciences, non, je crois que ça devient de moins en moins une possibilité, même quand on est très brillant. Et je sais que c'est pas beaucoup mieux (pour ne pas dire pire) en SHS.
Et je ne parle pas de la qualité de vie au travail.

Il y a aussi l'enseignement en classes prépas !! Et elle est très brillante !!
Tu penses que le latin et le grec se maintiendront en prépa après leur disparition au collège/lycée ?

Et même si c'était le cas, les prépas sont attaquées de partout et rien ne dit qu'elles tiendront. Il y a de très bonnes raisons de penser qu'elles tiendront mais de là à parier une carrière ?

Et même si c'était le cas, je ne sais pas comment se fait l'affectation en LC, mais dans tous les cas, le nombre de postes est faible (uniquement les HK/KH principalement AL, minoritairement BL), les demandes fortes. Pour peu qu'en LC ils demandent de passer plusieurs années dans le secondaires, en plus d'un très bon rang à l'agreg et pourquoi pas d'une thèse, ça rend la possibilité fortement aléatoire...

Sulfolobus
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Re: Que répondre à des élèves qui veulent devenir professeurs de langues anciennes ?

Message par pamplemousses4 le Dim 17 Jan 2016 - 22:52

@Feuchtwanger a écrit:Je pense aussi que lorsque l'on fait de la recherche en ayant une situation stable au lycée ou au collège, sans espoir d'avoir le moindre poste de maître de conférence, cela donne une plus grande liberté.

Donc, les postes éventuels en prépa et à l'université sont des miroirs aux alouettes.
Admettons, mais c'est éreintant.

pamplemousses4
Expert


Revenir en haut Aller en bas

Re: Que répondre à des élèves qui veulent devenir professeurs de langues anciennes ?

Message par gauvain31 le Dim 17 Jan 2016 - 22:55

Je comprends tout à fait Pamplemousse; mais si on raisonne comme ça pour tous les élèves brillant, qui va rester comme enseignants à la fin ?? Elle n'aura peut-être pas de poste de MDC mais peut-être qu'elle sera passionnée par sa matière et qu'elle transmettra sa passion à des jeunes qui à leur tour reprendront le flambeau. Ce qui guette, et ce dont j'ai peur , c'est qu'il y ait dans 30 ans une disparition complète de l'enseignement des langues mortes en France et qu'on casse le lien définitivement entre les générations. Nous sommes tous des passeurs. Le latin , le grec , c'est ce qui fait notre civilisation actuelle et empêcher cette transmission relève pour moi d'une "barbarie douce" pour paraphraser le livre de JP Le Goff.

gauvain31
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Que répondre à des élèves qui veulent devenir professeurs de langues anciennes ?

Message par Ronin le Dim 17 Jan 2016 - 22:59

Mais c'est le but du ministère. Détruire cette transmission perçue comme conservatrice donc réactionnaire donc a faire disparaître d'urgence.

_________________

Ronin
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Que répondre à des élèves qui veulent devenir professeurs de langues anciennes ?

Message par Feuchtwanger le Dim 17 Jan 2016 - 23:00

@gauvain31 a écrit:Je comprends tout à fait Pamplemousse; mais si on raisonne comme ça pour tous les élèves brillant,  qui va rester comme enseignants à la fin ?? Elle n'aura peut-être pas de poste de MDC mais peut-être qu'elle sera passionnée par sa matière et qu'elle transmettra sa passion à des jeunes qui à leur tour reprendront le flambeau. Ce qui guette, et ce dont j'ai peur , c'est qu'il y ait dans 30 ans une disparition complète de l'enseignement des langues mortes en France et qu'on casse le lien définitivement entre les générations. Nous sommes tous des passeurs. Le latin , le grec , c'est ce qui fait notre civilisation actuelle et empêcher cette transmission relève pour moi d'une "barbarie douce" pour paraphraser le livre de JP Le Goff.

C'est pour cela qu'il faut envisager de passer ces disciplines en dehors du cadre de l'Education Nationale puisque le système éducatif actuellement en place a justement pour objectif de détruire toute forme de transmission et tout le socle civilisationnel.

Personnellement, j'étais dans une situation jadis très difficile, puisque je savais depuis mes dix-huit ans en entamant mes études que seuls deux postes étaient disponibles qui me conviendraient. C'était un pari fou qui a réussi. C'est pour cela que j'aurai toujours des scrupules à dissuader des élèves de s'engager sur une voie étroite mais je suis trop protecteur envers mes élèves pour leur faire jouer leur destin à pile ou face.

Feuchtwanger
Niveau 7


Revenir en haut Aller en bas

Re: Que répondre à des élèves qui veulent devenir professeurs de langues anciennes ?

Message par DesolationRow le Dim 17 Jan 2016 - 23:00

Sans entrer trop dans les détails, je suis régulièrement amené à conseiller des étudiants brillants qui hésitent entre la recherche en LC et n'importe quoi d'autre (du droit, de la diplomatie, des concours administratifs, etc.). Invariablement, et quoique cela me crève le coeur, je leur dis que s'ils hésitent, alors il vaut mieux choisir "n'importe quoi d'autre". Il ne faut, actuellement, faire des LC que si c'est une passion exclusive, et que l'on ne s'imagine pas vivre d'autre chose.

DesolationRow
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Que répondre à des élèves qui veulent devenir professeurs de langues anciennes ?

Message par Sphinx le Dim 17 Jan 2016 - 23:01

@DesolationRow a écrit:
@gauvain31 a écrit:
@Sulfolobus a écrit:Elpenor : MP dans les 24h

Gauvain, j'aurais aimé que quelqu'un me dise ce que tu as conseillé à ton élève.

Je l'ai dit dans la page précédente; je le remet ici:

"Après rien n'empêche d'enseigner les langues anciennes à la fac."

AHAHAHAHAHAHAHAHHAHAHAHAHAHAHAHAHAH.

Il n'y a plus de postes en LC. Nulle part. Qu'un élève veuille devenir prof de façon générale, pourquoi pas, après toutes les mises en garde d'usage, mais faire des études en LC, je ne le conseillerai à personne, même si ça me fend le coeur. On se dit toujours "il y a peu de postes, oui mais y a moyen si on est bon" : non. On fait prépa, on fait l'ENS, on fait un master, on fait une thèse, en se disant à chaque fois "il y a peu de postes, oui mais si je fais partie des bons ?" et on se retrouve à la fin devant un mur, une impasse, un cul-de-sac. Les LC agonisent dans le secondaire, elles sont mortes et enterrées à la fac. Les départements rétrécissent, ferment, il n'y a plus de postes, et tout ça pour ça. Trente ans, dont vingt-sept dans le système scolaire et universitaire, et à la fin, le mur. Je suis désolée, et je me battrai autant que je le pourrai pour faire vivre les études anciennes, mais je ne prendrai pas la responsabilité de lancer des enfants là-dedans.

_________________
An education was a bit like a communicable sexual disease. It made you unsuitable for a lot of jobs and then you had the urge to pass it on. - Terry Pratchett, Hogfather

             

Sphinx
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Page 4 sur 9 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum