Salaire de misère. Suis-je seul ?

Page 10 sur 13 Précédent  1, 2, 3 ... 9, 10, 11, 12, 13  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Salaire de misère. Suis-je seul ?

Message par dandelion le Mer 20 Jan 2016 - 19:03

Ah oui, j'ai entendu ça aussi Shocked On aurait pu trouver des dizaines de choeurs qui auraient chanté plus juste pour pas cher (sûrement pour rien, d'ailleurs, parce qu'il y a encore des gens qui ont une conscience).

dandelion
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Salaire de misère. Suis-je seul ?

Message par Bouboule le Mer 20 Jan 2016 - 19:12

@Leclochard a écrit:
@Le grincheux a écrit:
@Bouboule a écrit:Je viens de recevoir une brochure de deux écoles d'ingé post-bac ; salaire moyen annoncé d'embauche ensuite à bac+5 : 37700€ bruts annuels (indice 658 à peu près pour nous soit certifiés 11è échelon).
Vous refusez donc de lire les statistiques de l'INSEE. Ce tarif, c'est actuellement pour des gens déjà expérimentés. Par ailleurs, je viens de tomber sur ceci (lien), qui bizarrement correspond assez bien aux statistiques de l'INSEE.

Ne croyez jamais les statistiques sorties par les écoles ou les associations. À IeSF, seuls 2% des sondés répondent. Dans mon association d'anciens, c'est pareil. Et seuls répondent ceux qui sont fiers de leur salaire. Le résultat est totalement biaisé, mais l'école en fait ses choux gras.

Bien d'accord. C'est de la publicité. Comment convaincre des gens de lâcher des milliers d'euros (voire de s'endetter) chaque année en études, si ce n'est en leur promettant monts et merveilles à la sortie ? J'imagine la soupe qu'on sert aux étudiants: "Vous êtes l'élite ! les meilleurs !"

Ne me tombez pas dessus comme cela ;-)
Je vous livre ce que je viens de lire en provenance de mon casier, je n'ai pas dit que j'y croyais forcément. J'ai essayé de trouver un lien vers la brochure mais il faut s'inscrire pour y accéder. Ceci dit, toutes les TS de France sont spammées par leur brochure chaque année.

Le rédacteur de la brochure a écrit:Recevant en moyenne plus de dix offres d'emploi chacun avant la fin de leur scolarité, les diplômés de XXXXX sont embauchés moins d'un mois après l'obtention de leur diplôme à un salaire brut annuel moyen horsavantage supérieur à 38 k€ en France et à 53 k€ à l'étranger (plus de 20% des premières embauches).

L'autre école de la brochure sur la page d'à côté fait état de 37,7 k€.

Je livre ça pour qu'on comprenne aussi le ressenti de collègues qui lisent cette "publicité".

Bouboule
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Salaire de misère. Suis-je seul ?

Message par Le grincheux le Mer 20 Jan 2016 - 19:17

@Bouboule a écrit:
@Leclochard a écrit:
@Le grincheux a écrit:
@Bouboule a écrit:Je viens de recevoir une brochure de deux écoles d'ingé post-bac ; salaire moyen annoncé d'embauche ensuite à bac+5 : 37700€ bruts annuels (indice 658 à peu près pour nous soit certifiés 11è échelon).
Vous refusez donc de lire les statistiques de l'INSEE. Ce tarif, c'est actuellement pour des gens déjà expérimentés. Par ailleurs, je viens de tomber sur ceci (lien), qui bizarrement correspond assez bien aux statistiques de l'INSEE.

Ne croyez jamais les statistiques sorties par les écoles ou les associations. À IeSF, seuls 2% des sondés répondent. Dans mon association d'anciens, c'est pareil. Et seuls répondent ceux qui sont fiers de leur salaire. Le résultat est totalement biaisé, mais l'école en fait ses choux gras.

Bien d'accord. C'est de la publicité. Comment convaincre des gens de lâcher des milliers d'euros (voire de s'endetter) chaque année en études, si ce n'est en leur promettant monts et merveilles à la sortie ? J'imagine la soupe qu'on sert aux étudiants: "Vous êtes l'élite ! les meilleurs !"

Ne me tombez pas dessus comme cela ;-)
Je vous livre ce que je viens de lire en provenance de mon casier, je n'ai pas dit que j'y croyais forcément. J'ai essayé de trouver un lien vers la brochure mais il faut s'inscrire pour y accéder. Ceci dit, toutes les TS de France sont spammées par leur brochure chaque année.

Le rédacteur de la brochure a écrit:Recevant en moyenne plus de dix offres d'emploi chacun avant la fin de leur scolarité, les diplômés de XXXXX sont embauchés moins d'un mois après l'obtention de leur diplôme à un salaire brut annuel moyen horsavantage supérieur à 38 k€ en France et à 53 k€ à l'étranger (plus de 20% des premières embauches).

L'autre école de la brochure sur la page d'à côté fait état de 37,7 k€.

Je livre ça pour qu'on comprenne aussi le ressenti de collègues qui lisent cette "publicité".
Moi, vois-tu, je suis membre d'IeSF et d'une association d'anciens d'une école du groupe A. À ce titre, je vois passer des jeunes qui viennent d'être diplômés parce qu'ils ne trouvent pas de boulot au tarif annoncé (on leur annonce 40/45k€ bruts partout). Au bout de six mois ou un an de chômage après le diplôme, ils se résignent à prendre des choses entre 32 et 35 k€ bruts. Et je parle d'une école du groupe A. Dans la seconde que je fréquente, toujours du groupe A, les salaires des débutants sont au même niveau. Alors pour les ENI de province, je ne veux même pas voir le salaire du débutant.

Dans mon association, on a un service emploi-carrière. On peut s'estimer heureux lorsqu'on replace un ingénieur de 45 ans à 50k€. Pour justifier plus, il faut vraiment une pointure, le haut du panier.

_________________
Le carnet du grincheux
Chroniques de misanthropie ordinaire
http://grincheux.de-charybde-en-scylla.fr/
http://loubardes.de-charybde-en-scylla.fr/

Le grincheux
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Salaire de misère. Suis-je seul ?

Message par Bouboule le Mer 20 Jan 2016 - 20:31

@Le grincheux a écrit:
@Bouboule a écrit:

Ne me tombez pas dessus comme cela ;-)
Je vous livre ce que je viens de lire en provenance de mon casier, je n'ai pas dit que j'y croyais forcément. J'ai essayé de trouver un lien vers la brochure mais il faut s'inscrire pour y accéder. Ceci dit, toutes les TS de France sont spammées par leur brochure chaque année.

Le rédacteur de la brochure a écrit:Recevant en moyenne plus de dix offres d'emploi chacun avant la fin de leur scolarité, les diplômés de XXXXX sont embauchés moins d'un mois après l'obtention de leur diplôme à un salaire brut annuel moyen horsavantage supérieur à 38 k€ en France et à 53 k€ à l'étranger (plus de 20% des premières embauches).

L'autre école de la brochure sur la page d'à côté fait état de 37,7 k€.

Je livre ça pour qu'on comprenne aussi le ressenti de collègues qui lisent cette "publicité".
Moi, vois-tu, je suis membre d'IeSF et d'une association d'anciens d'une école du groupe A. À ce titre, je vois passer des jeunes qui viennent d'être diplômés parce qu'ils ne trouvent pas de boulot au tarif annoncé (on leur annonce 40/45k€ bruts partout). Au bout de six mois ou un an de chômage après le diplôme, ils se résignent à prendre des choses entre 32 et 35 k€ bruts. Et je parle d'une école du groupe A. Dans la seconde que je fréquente, toujours du groupe A, les salaires des débutants sont au même niveau. Alors pour les ENI de province, je ne veux même pas voir le salaire du débutant.

Dans mon association, on a un service emploi-carrière. On peut s'estimer heureux lorsqu'on replace un ingénieur de 45 ans à 50k€. Pour justifier plus, il faut vraiment une pointure, le haut du panier.

Ta classification groupe A, c'est un truc de letudiant.fr ou c'est une classification officielle ? (Parce que dans ce que je lis dans la presse, il y a à boire et à manger, celle de la brochure est même classée groupe B, sûrement parce qu'elle paie de généreuses pages de pub.)

Bouboule
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Salaire de misère. Suis-je seul ?

Message par Le grincheux le Mer 20 Jan 2016 - 20:47

@Bouboule a écrit:
@Le grincheux a écrit:
@Bouboule a écrit:

Ne me tombez pas dessus comme cela ;-)
Je vous livre ce que je viens de lire en provenance de mon casier, je n'ai pas dit que j'y croyais forcément. J'ai essayé de trouver un lien vers la brochure mais il faut s'inscrire pour y accéder. Ceci dit, toutes les TS de France sont spammées par leur brochure chaque année.

Le rédacteur de la brochure a écrit:Recevant en moyenne plus de dix offres d'emploi chacun avant la fin de leur scolarité, les diplômés de XXXXX sont embauchés moins d'un mois après l'obtention de leur diplôme à un salaire brut annuel moyen horsavantage supérieur à 38 k€ en France et à 53 k€ à l'étranger (plus de 20% des premières embauches).

L'autre école de la brochure sur la page d'à côté fait état de 37,7 k€.

Je livre ça pour qu'on comprenne aussi le ressenti de collègues qui lisent cette "publicité".
Moi, vois-tu, je suis membre d'IeSF et d'une association d'anciens d'une école du groupe A. À ce titre, je vois passer des jeunes qui viennent d'être diplômés parce qu'ils ne trouvent pas de boulot au tarif annoncé (on leur annonce 40/45k€ bruts partout). Au bout de six mois ou un an de chômage après le diplôme, ils se résignent à prendre des choses entre 32 et 35 k€ bruts. Et je parle d'une école du groupe A. Dans la seconde que je fréquente, toujours du groupe A, les salaires des débutants sont au même niveau. Alors pour les ENI de province, je ne veux même pas voir le salaire du débutant.

Dans mon association, on a un service emploi-carrière. On peut s'estimer heureux lorsqu'on replace un ingénieur de 45 ans à 50k€. Pour justifier plus, il faut vraiment une pointure, le haut du panier.

Ta classification groupe A, c'est un truc de letudiant.fr ou c'est une classification officielle ? (Parce que dans ce que je lis dans la presse, il y a à boire et à manger, celle de la brochure est même classée groupe B, sûrement parce qu'elle paie de généreuses pages de pub.)
C'est une classification tout à fait officielle. Il y a là-dedans les Mines de Paris, les écoles centrales, les ENST, certaines ENSI, certaines écoles spéciales... Liste non exhaustive. Dans le groupe B, on retrouve le reste des ENSI, les INSA et autres écoles. Quand aux ENI et autres EPITA/EPITECH/42 et autres bazars privés récents, elles sont derrières.

_________________
Le carnet du grincheux
Chroniques de misanthropie ordinaire
http://grincheux.de-charybde-en-scylla.fr/
http://loubardes.de-charybde-en-scylla.fr/

Le grincheux
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Salaire de misère. Suis-je seul ?

Message par Bouboule le Mer 20 Jan 2016 - 20:53

@Le grincheux a écrit:
@Bouboule a écrit:

Ta classification groupe A, c'est un truc de letudiant.fr ou c'est une classification officielle ? (Parce que dans ce que je lis dans la presse, il y a à boire et à manger, celle de la brochure est même classée groupe B, sûrement parce qu'elle paie de généreuses pages de pub.)
C'est une classification tout à fait officielle. Il y a là-dedans les Mines de Paris, les écoles centrales, les ENST, certaines ENSI, certaines écoles spéciales... Liste non exhaustive. Dans le groupe B, on retrouve le reste des ENSI, les INSA et autres écoles. Quand aux ENI et autres EPITA/EPITECH/42 et autres bazars privés récents, elles sont derrières.

Où peut-on la trouver ?
(Les salaires moyens d'embauche mines de Paris, c'est comme une CCP ?)

Bouboule
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Salaire de misère. Suis-je seul ?

Message par Lenagcn le Mer 20 Jan 2016 - 21:14

Ecole de groupe A je crois:
34k€ annuel pour une "1ère expérience réussie", 28K pour les débutants.
Issu des CV disponibles sur le net, pas des brochures.
Une fille de ma promo et de ma spécialisation (19 ans d'ancienneté) se fait 2500€ net mensuel.
Et elle envisage l'enseignement cheers  .
Mon conjoint a fait une autre spécialisation, autrement plus rémunératrice (mais qui licencie à tour de bras actuellement humhum ).

Lenagcn
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Re: Salaire de misère. Suis-je seul ?

Message par Marie-Henriette le Mer 20 Jan 2016 - 21:46

Je n'ai pas lu tout le fil, mais à titre de comparaison, mes grands-parents étaient aussi enseignants: grand-mère instit, grand-père PEGC, avec deux enfants. Tous les ans, ils partaient en vacances un mois sur la côte d'azur, deux semaines aux sports d'hiver. Ils avaient leur maison, plus une résidence secondaire (maison familiale à la campagne). Ils ont naturellement bénéficié de la retraite à 60 ans. Un tel train de vie serait impensable maintenant chez un couple d'enseignants, malgré des exigences qui n'ont cessé de croître.
Mon mari est cadre (bac + 4), il gagne environ deux fois le salaire d'un prof. Certes, il ne bénéficie pas de la sacro-sainte sécurité de l'emploi, mais à 43 ans, il n'a jamais connu que 6 mois de chômage (indemnisés) et avait quitté sa boite avec un gros chèque.

Marie-Henriette
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Re: Salaire de misère. Suis-je seul ?

Message par Whypee le Mer 20 Jan 2016 - 22:05

Ma grand-mère institutrice en retraite depuis 37 ans (!) touche 2400€ de pension, mon oncle (son fils) instituteur en retraite depuis 5 ans touche 1800€ de pension.

_________________
"Il y a deux types de personnes qui vous diront que vous ne pouvez pas faire une différence dans ce monde : ceux qui ont peur d’essayer et ceux qui ont peur que vous réussissiez."
____Ray Goforth____

Whypee
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Salaire de misère. Suis-je seul ?

Message par Enaeco le Mer 20 Jan 2016 - 22:37

fournissez le travail que vous estimez à hauteur de votre salaire Laughing

Enaeco
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Salaire de misère. Suis-je seul ?

Message par Balthamos le Mer 20 Jan 2016 - 22:44

@Enaeco a écrit:fournissez le travail que vous estimez à hauteur de votre salaire Laughing

L'inspecteur et le chef ne le permettront pas....


Balthamos
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Salaire de misère. Suis-je seul ?

Message par thierry75 le Mer 20 Jan 2016 - 23:03


On est assez (très) libre dans ce boulot. On peut facilement bosser moins si on s'estime sous-payé, on fait ce qu'on veut, à vrai dire.

thierry75
Niveau 6


Revenir en haut Aller en bas

Re: Salaire de misère. Suis-je seul ?

Message par Le grincheux le Mer 20 Jan 2016 - 23:34

@Lenagcn a écrit:Ecole de groupe A je crois:
34k€ annuel pour une "1ère expérience réussie", 28K pour les débutants.
Issu des CV disponibles sur le net, pas des brochures.
Tiens donc...  diable

Pour info, en 2014, une boîte de Limoges cherchait un directeur technique, vingt ans de métier au moins à 21k€ bruts annuels. Et elle a trouvé très vite. La loi de l'offre et de la demande et surtout, surtout, le fait que le niveau technique a considérablement baissé ces dernières années. Ce que vous voyez dans le primaire et dans le secondaire s'est déjà vu dans le supérieur lorsque j'y sévissais. Et maintenant, il faut faire avec ça et trouver du boulot aux gens...

Tout ça pour dire que les très bons auront toujours un excellent salaire, mais que le ventre mou sera de moins en moins payé et que la moyenne de tout ça chute considérablement.


Dernière édition par Le grincheux le Mer 20 Jan 2016 - 23:36, édité 1 fois

_________________
Le carnet du grincheux
Chroniques de misanthropie ordinaire
http://grincheux.de-charybde-en-scylla.fr/
http://loubardes.de-charybde-en-scylla.fr/

Le grincheux
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Salaire de misère. Suis-je seul ?

Message par Le grincheux le Mer 20 Jan 2016 - 23:35

@Marie-Henriette a écrit:Je n'ai pas lu tout le fil, mais à titre de comparaison, mes grands-parents étaient aussi enseignants: grand-mère instit, grand-père PEGC, avec deux enfants. Tous les ans, ils partaient en vacances un mois sur la côte d'azur, deux semaines aux sports d'hiver. Ils avaient leur maison, plus une résidence secondaire (maison familiale à la campagne). Ils ont naturellement bénéficié de la retraite à 60 ans. Un tel train de vie serait impensable maintenant chez un couple d'enseignants, malgré des exigences qui n'ont cessé de croître.
Mon mari est cadre (bac + 4), il gagne environ deux fois le salaire d'un prof. Certes, il ne bénéficie pas de la sacro-sainte sécurité de l'emploi, mais à 43 ans, il n'a jamais connu que 6 mois de chômage (indemnisés) et avait quitté sa boite avec un gros chèque.
Oui, enfin le gros chèque, moi aussi je l'ai eu. Il part en carence d'Assedic. Il faudrait voir à ne jamais l'oublier... Sad

_________________
Le carnet du grincheux
Chroniques de misanthropie ordinaire
http://grincheux.de-charybde-en-scylla.fr/
http://loubardes.de-charybde-en-scylla.fr/

Le grincheux
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Salaire de misère. Suis-je seul ?

Message par Bouboule le Mer 20 Jan 2016 - 23:47

@Whypee a écrit:Ma grand-mère institutrice en retraite depuis 37 ans (!) touche 2400€ de pension, mon oncle (son fils) instituteur en retraite depuis 5 ans touche 1800€ de pension.

2400 nets sans autre complément que la retraite EdNat ? Elle a terminé à combien ?

Bouboule
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Salaire de misère. Suis-je seul ?

Message par Balthamos le Mer 20 Jan 2016 - 23:52

12 pages et nous n'avons plus de nouvelles d'othello1000.

A-t- il résolu son problème?

Suspect

Balthamos
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Salaire de misère. Suis-je seul ?

Message par Mr le Jeu 21 Jan 2016 - 6:25

Le problème dans l'enseignement, comme souvent ailleurs, c'est qu'un même titre recouvre des situations (et des rémunérations) très différentes et que chacun n'évalue pas son temps de travail de la même manière.


Mr
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Salaire de misère. Suis-je seul ?

Message par Mr le Jeu 21 Jan 2016 - 6:26

@Balthamos a écrit:12 pages et nous n'avons plus de nouvelles d'othello1000.

A-t- il résolu son problème?

Suspect

C'est souvent le cas sur ce forum.

Mr
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Salaire de misère. Suis-je seul ?

Message par User5899 le Jeu 21 Jan 2016 - 8:27

@dandelion a écrit:Les salaires autour de 10000 euros net c'est pour certains radiologues. Un chef de clinique, qui fait donc des gardes, gagne par exemple 5000 euros par mois (très peu si on réfléchit aux contraintes et aux responsabilités). Le truc c'est que personne n'est vraiment payé en fonction de son utilité sociale et de ses responsabilités. A bien regarder le monde, ce serait presque l'exception.
Aucun gros salaire (disons plus de 4.500/5.000€ net/mois) n'est directement lié à une charge de travail exceptionnelle, en France du moins, à l'exception peut-être de certains spécialistes en médecine en incluant des pots-de-vin. Si le travail enrichissait, ça se saurait.

_________________
Zu End' ewiges Wissen !
Der Welt melden
Weise nichts mehr !

En cas de ban, ne pas utiliser les MP ! Passer par l'icône du mail  Razz

User5899
Dieu de l'Olympe


Revenir en haut Aller en bas

Re: Salaire de misère. Suis-je seul ?

Message par User5899 le Jeu 21 Jan 2016 - 8:34

@fracflo a écrit:Vous en connaissez beaucoup, vous, des gens qui gagnent 2000 euros avec seize semaines de vacances ?
Bah oui, pas mal. Tous les PE, certifiés, agrégés en gros autour des 7e/8e échelons... Je suppose que vous appelez "vacances" les périodes où les élèves ne sont pas en classe et où l'enseignant, par conséquent, est "dispensé de cours", mais nullement en vacances ? Nous avons 5 semaines de congés payés par an, monsieur le provocateur à deux balles qui ne connaît rien à son propre boulot, mais aide considérablement les autres à s'en faire de fausses idées et, en conséquence, ferait mieux de la boucler, parfois.
Par ailleurs, un de nos amis, conseiller financier à la Société Générale, gagne à peu près 3.500€ nets par mois et a 19 semaines de vacances par an. Vacances, lui : pas de copies, ni de cours, ni de lectures, ni rien.
J'avais un peu de sympathie pour certaines de vos provocations, mais finalement, vous êtes un triste imbécile, au premier degré.

_________________
Zu End' ewiges Wissen !
Der Welt melden
Weise nichts mehr !

En cas de ban, ne pas utiliser les MP ! Passer par l'icône du mail  Razz

User5899
Dieu de l'Olympe


Revenir en haut Aller en bas

Re: Salaire de misère. Suis-je seul ?

Message par amalricu le Jeu 21 Jan 2016 - 8:52

Mon frère est banquier : on peut y ajouter en prime le 13ème mois et les lundi en repose, non mais.

Sans compter les aides de la BCE et de l'Etat en cas de crise.

amalricu
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Salaire de misère. Suis-je seul ?

Message par Marcel Khrouchtchev le Jeu 21 Jan 2016 - 8:54

Banquier, c'est pas pareil. Je ne pourrais pas faire ce métier, les cravates Astérix et les chemisettes ne me vont pas.

Marcel Khrouchtchev
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Salaire de misère. Suis-je seul ?

Message par Whypee le Jeu 21 Jan 2016 - 8:54

@Bouboule a écrit:
@Whypee a écrit:Ma grand-mère institutrice en retraite depuis 37 ans (!) touche 2400€ de pension, mon oncle (son fils) instituteur en retraite depuis 5 ans touche 1800€ de pension.

2400 nets sans autre complément que la retraite EdNat ? Elle a terminé à combien ?
Un peu plus de 7000 francs de mémoire, mais elle a surtout bénéficié les premières années de bonnes revalorisations de pension. C'est plutôt fini ces dernières années.

_________________
"Il y a deux types de personnes qui vous diront que vous ne pouvez pas faire une différence dans ce monde : ceux qui ont peur d’essayer et ceux qui ont peur que vous réussissiez."
____Ray Goforth____

Whypee
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Salaire de misère. Suis-je seul ?

Message par Fires of Pompeii le Jeu 21 Jan 2016 - 9:14

Cripure a écrit:
@fracflo a écrit:Vous en connaissez beaucoup, vous, des gens qui gagnent 2000 euros avec seize semaines de vacances ?
Bah oui, pas mal. Tous les PE, certifiés, agrégés en gros autour des 7e/8e échelons... Je suppose que vous appelez "vacances" les périodes où les élèves ne sont pas en classe et où l'enseignant, par conséquent, est "dispensé de cours", mais nullement en vacances ? Nous avons 5 semaines de congés payés par an, monsieur le provocateur à deux balles qui ne connaît rien à son propre boulot, mais aide considérablement les autres à s'en faire de fausses idées et, en conséquence, ferait mieux de la boucler, parfois.
Par ailleurs, un de nos amis, conseiller financier à la Société Générale, gagne à peu près 3.500€ nets par mois et a 19 semaines de vacances par an. Vacances, lui : pas de copies, ni de cours, ni de lectures, ni rien.
J'avais un peu de sympathie pour certaines de vos provocations, mais finalement, vous êtes un triste imbécile, au premier degré.


veneration

Fires of Pompeii
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Salaire de misère. Suis-je seul ?

Message par Le grincheux le Jeu 21 Jan 2016 - 10:47

@Marcel Khrouchtchev a écrit:Banquier, c'est pas pareil. Je ne pourrais pas faire ce métier, les cravates Astérix et les chemisettes ne me vont pas.
Razz Razz Razz

_________________
Le carnet du grincheux
Chroniques de misanthropie ordinaire
http://grincheux.de-charybde-en-scylla.fr/
http://loubardes.de-charybde-en-scylla.fr/

Le grincheux
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Salaire de misère. Suis-je seul ?

Message par Rendash le Jeu 21 Jan 2016 - 12:34

Sinon, y'a les secrétariats. C'est bien payé vu que, comme chacun sait, ils ne bossent que quatre heures par jour Twisted Evil

_________________

Rendash
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Page 10 sur 13 Précédent  1, 2, 3 ... 9, 10, 11, 12, 13  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum