Fonction publique : un rapport préconise l’abolition des primes à la performance.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Fonction publique : un rapport préconise l’abolition des primes à la performance.

Message par invitéW le Dim 24 Jan - 8:38

A l’appui de son propos, elle cite notamment un sondage Edenred-Ipsos montrant que le baromètre de satisfaction parmi l’ensemble des fonctionnaires « est au plus bas depuis 2009 ». « A la question de savoir ce qui permettrait d’augmenter la motivation au travail, la perspective d’évolution est la première réponse pour près de 30 % des répondants », rapporte Maya Bacache-Beauvallet (la rémunération n’étant citée que par 3 % des personnes interrogées). Contrairement à une idée reçue, les incitations salariales n’ont pas forcément pour effet de rendre plus efficaces les agents. « Un rapport de l’OCDE [en 2005] rappelle que les primes à la performance sont souvent soit inutiles soit démotivantes », écrit l’économiste. A tel point que l’organisation internationale a préconisé « un arrêt » de ces dispositifs. Dans le cas de la France, l’introduction dans la fonction publique d’éléments de rémunération variable, corrélés au « rendement » des personnels, a « déstabilisé les motivations et les valeurs d’égalité » auxquelles les agents sont attachés, d’après Maya Bacache-Beauvallet
http://www.lemonde.fr/politique/article/2016/01/21/fonction-publique-un-rapport-preconise-l-abolition-des-primes-a-la-performance_4851115_823448.html

invitéW
Prophète


Revenir en haut Aller en bas

Re: Fonction publique : un rapport préconise l’abolition des primes à la performance.

Message par Escargot Géant le Dim 24 Jan - 9:27

Je peux pas m'empêcher d'y voir du vrai. Je connais des structures dans lesquelles les distributeurs (gestionnaires, directeurs) s'attribuent ces primes, d'autres dans lesquelles elles sont partagées plus ou moins équitablement (mais sans rapport avec le rendement) Cela est à l'origine de bien des rancœurs.
Enfin dans l'EN il faut bien admettre que par exemple le rendement d'un TZR est souvent considéré comme inférieur à celui de quelqu'un en poste fixe alors que le service à rendre est plus complexe. (Je parle ici de la note administrative)
Par contre il ne faut pas se voiler la face: ces dispositifs ne seront remplacés par rien.

Escargot Géant
Niveau 6


Revenir en haut Aller en bas

Les primes démotiveraient les fonctionnaires (Maya Bacache-Beauvallet)

Message par Laverdure le Mar 9 Fév - 21:43

De nombreuses administrations publiques des pays de l’OCDE, et en premier lieu les pouvoirs publics canadiens1, ont développé des études auprès des citoyens pour appréhender le niveau de la « confiance »2 que ces derniers accordent à leurs fonctionnaires. On a pu observer ainsi, dans l’ensemble de ces pays3 et particulièrement en France, deux paradoxes. Le premier est que, si les citoyens n’ont pas confiance dans les services publics et les administrations en général, ils admirent pourtant leurs instituteurs, leurs juges ou leurs infirmières ; le second est que ceux qui ont eu affaire aux services publics ont un plus haut niveau de confiance dans l’administration que ceux qui n'y ont pas eu affaire (c’est le cas pour les services judiciaires, par exemple). De plus, s’ils considèrent que le niveau des impôts est trop élevé, ils ne sont pas prêts pour autant à réduire le niveau des dépenses publiques spécifiques ni à renoncer à des prestations de sécurité sociale ou à privatiser le système éducatif.

Le numéro de février d'Alternatives économiques présente les conclusions d'une étude menée par l'économiste Maya Bacache-Beauvallet (Où va le management public ?) : les primes démotiveraient les fonctionnaires. Je n'ai pas encore lu le rapport mais l'article explique bien les principaux points de cette étude :
- les motivations intrinsèque (la satisfaction apportée par le travail lui-même) et extrinsèque (qui dépend des compensations financières) se substitueraient l'une à l'autre. Des études ont ainsi montré que la propension à s'engager baisserait avec l'introduction d'un intéressement censé inciter à s'engager. "La recherche de l'incitation peut être désincitative".
- l'introduction d'une prime à la performance revient à inciter l'agent à concentrer son effort sur les tâches les plus mesurables, pour lesquelles on peut développer des indicateurs, ce qui serait perçu et déploré par le public, confronté à des fonctionnaires "incités à faire du chiffre".
- la chercheuse relève que ce qui favorise le plus la motivation des fonctionnaires sont l'avancement de carrière et la mobilité (à l'intérieur de la fonction publique aussi bien qu'entre public et privé).

Cela suffirait-il à relancer les vocations dans l'EN ? Une revalorisation des traitements bruts, une part moins importante de primes et davantage de possibilités de mobilité ? L'article m'a rappelé deux choses. D'abord les remarques de mes collègues T1 ou stagiaires avec lesquels je discutais quand j'ai commencé (ils disaient souvent ne pas vouloir "faire prof" toute leur vie). Ensuite, une réplique du film La faille dans lequel R. Gosling joue le rôle d'un jeune substitut du procureur de Los Angeles qui doit prouver la culpabilité d'un meurtrier (A. Hopkins) : Gosling se retrouve chez un juge qui lui explique que les avocats d'affaires (dont il est question dans le film) auront toujours du mal à comprendre la satisfaction qu'il y a avoir servi l'intérêt général (en prouvant la culpabilité d'un meurtrier, ici).

PS : Je ne sais pas si c'est le bon endroit pour poster ça, désolé si je me suis trompé.

_________________

Laverdure
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Fonction publique : un rapport préconise l’abolition des primes à la performance.

Message par JPhMM le Mar 9 Fév - 21:45

Une prime annuelle de recteur ne me démotiverait pas.

_________________
Labyrinthe où l'admiration des ignorants et des idiots qui prennent pour savoir profond tout ce qu'ils n'entendent pas, les a retenus, bon gré malgré qu'ils en eussent. D'ailleurs, il n'y a point de meilleur moyen pour mettre en vogue ou pour défendre des doctrines étranges et absurdes, que de les munir d'une légion de mots obscurs, douteux , et indéterminés. Ce qui pourtant rend ces retraites bien plus semblables à des cavernes de brigands ou à des tanières de renards qu'à des forteresses de généreux guerriers. Que s'il est malaisé d'en chasser ceux qui s'y réfugient, ce n'est pas à cause de la force de ces lieux-là, mais à cause des ronces, des épines et de l'obscurité des buissons dont ils sont environnés. Car la fausseté étant par elle-même incompatible avec l'esprit de l'homme, il n'y a que l'obscurité qui puisse servir de défense à ce qui est absurde. — John Locke

JPhMM
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Fonction publique : un rapport préconise l’abolition des primes à la performance.

Message par Laverdure le Mar 9 Fév - 21:50

Pardon, je n'avais pas vu le sujet initial... Embarassed

_________________

Laverdure
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum