Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
avatar
Verdurette
Modérateur

Orthographe lexicale : où en sommes-nous ?

par Verdurette le Lun 25 Jan 2016 - 5:54
L'intitulé peut surprendre, je m'explique.

J'ai pour ma classe de CE2  un livre de lectures suivies. Au fur et à mesure des textes, j'ai lu "le gout", "surement", "dégouté", "la bassecour",  "le diner", "la boite" ...  au début j'ai pensé à des coquilles, mais non, c'est la nouvelle orthographe.

Je me suis de nouveau interrogée récemment à propos du féminin de certains noms.

Question d'habitude, cela me "pique les yeux", mais je ne viens pas débattre de la légitimité ou non  de la nouvelle orthographe. Ce qui me préoccupe, c'est que depuis un quart de siècle que cette réforme a été menée, alors que nos conseillers pédagogiques  nous bassinent régulièrement  avec les nouveaux programmes et les nouvelles terminologies, je n'ai jamais eu entre les mains un document clair et précis m'indiquant quelle orthographe j'étais désormais censée enseigner à mes élèves.

Or, autant j'estime avoir toute ma liberté pour leur enseigner la grammaire avec la terminologie qui me convient, autant, en orthographe lexicale, je dois me conformer aux attendus, sous peine de les mettre en difficulté dans les années à venir.

Je ne pousserai pas l'ironie jusqu'à dire qu'il faudrait pourtant être au clair sur ce point pour faire une dictée par jour ... mais si quelqu'un peut éclairer ma lanterne ?
Invité El
Expert spécialisé

Re: Orthographe lexicale : où en sommes-nous ?

par Invité El le Lun 25 Jan 2016 - 6:26
La réforme de 1990 est parue au B.O.

Tu trouveras l'essentiel ici:
http://www.academie-francaise.fr/sites/academie-francaise.fr/files/rectifications_1990.pdf

et ici:
http://www.cahiers-pedagogiques.com/IMG/pdf/GuidePratiqueOrthographeRectifie_e-2-09-2011.pdf

(ben oui, je sais, les cahiers pédagogiques, mais bon...)
User5899
Dieu de l'Olympe

Re: Orthographe lexicale : où en sommes-nous ?

par User5899 le Lun 25 Jan 2016 - 9:44
Notons, sans entrer une nouvelle fois dans la polémique, que cette réforme n'est en aucun cas obligatoire. Pour ma part, un livre qui l'appliquerait passerait illico à la poubelle, ou demeurerait sur les rayonnages. Je note que les académiciens, qui ont accepté cette monstruosité, continuent à écrire avec la bonne orthographe.
Quant à l'enseignement, si je veux pouvoir travailler sur les racines, je dois pouvoir rapprocher "goût" de "déguster", "forêt" de "forestier", "château" de "castel". Donc...
Et très égoïstement, je pense qu'il vaut mieux que les élèves apprennent une orthographe, plutôt qu'un prof qui, à cinquante ans, s'avise qu'il lui faut recommencer son apprentissage, comme ça, pour rien, pour la mode. Je m'y refuse.
Invité El
Expert spécialisé

Re: Orthographe lexicale : où en sommes-nous ?

par Invité El le Lun 25 Jan 2016 - 10:03
Je m'y refuse aussi car ce serait hypocrite: on ne tente pas tous les concours avec une telle orthographe. L'ancienne reste un critère de sélection: hors de question que mes élèves ne puissent pas intégrer certains milieux parce que je les aurais cloisonnés dans un autre.

En revanche, je ne sanctionne pas si dans les copies je trouve les règles nouvelles.
avatar
Iphigénie
Bon génie

Re: Orthographe lexicale : où en sommes-nous ?

par Iphigénie le Lun 25 Jan 2016 - 10:09
Cripure a écrit:Notons, sans entrer une nouvelle fois dans la polémique, que cette réforme n'est en aucun cas obligatoire. Pour ma part, un livre qui l'appliquerait passerait illico à la poubelle, ou demeurerait sur les rayonnages. Je note que les académiciens, qui ont accepté cette monstruosité, continuent à écrire avec la bonne orthographe.
Quant à l'enseignement, si je veux pouvoir travailler sur les racines, je dois pouvoir rapprocher "goût" de "déguster", "forêt" de "forestier", "château" de "castel". Donc...
Et très égoïstement, je pense qu'il vaut mieux que les élèves apprennent une orthographe, plutôt qu'un prof qui, à cinquante ans, s'avise qu'il lui faut recommencer son apprentissage, comme ça, pour rien, pour la mode. Je m'y refuse.
Tutafé!

Cela étant dit, quelle pagaille en primaire avec cette idiotie de "décret" sur l'orthographe que personne n'applique sauf, voudrait-on, les professeurs des écoles...
User5899
Dieu de l'Olympe

Re: Orthographe lexicale : où en sommes-nous ?

par User5899 le Lun 25 Jan 2016 - 10:14
elpenor a écrit:Je m'y refuse aussi car ce serait hypocrite: on ne tente pas tous les concours avec une telle orthographe. L'ancienne reste un critère de sélection: hors de question que mes élèves ne puissent pas intégrer certains milieux parce que je les aurais cloisonnés dans un autre.

En revanche, je ne sanctionne pas si dans les copies je trouve les règles nouvelles.
Moi si, vu que je me refuse à les regarder seulement Razz
avatar
Verdurette
Modérateur

Re: Orthographe lexicale : où en sommes-nous ?

par Verdurette le Lun 25 Jan 2016 - 10:19
Je ne me suis pas bien fait comprendre ... ce n'est pas mon genre d'avoir subitement une " tocade pour être à la mode". Je vis très bien avec l'ancienne orthographe depuis 25 ans. C'est la première fois que je suis confrontée à ce changement dans un livre, je n'ai pas choisi ce manuel, et il m'a interpellée, voila tout ... Je me suis demandé, à cette occasion, ce qu'attendaient mes collègues des années suivantes, en l'occurrence vous , quant à cette réforme.

La seule chose qui me gêne, c'est qu'un élève puisse être sanctionné dans une classe parce qu'il utilise l'orthographe nouvelle (qu'on lui a enseignée), et dans une autre parce qu'il ne l'utilise pas ... là, je trouve que c'est incohérent, et même injuste.

Et je ne fais pas ça non plus pour les beaux yeux de l'IEN, de toute façon elle n'apprécie déjà pas mes méthodes, donc ça c'est bien le cadet de mes soucis.
User5899
Dieu de l'Olympe

Re: Orthographe lexicale : où en sommes-nous ?

par User5899 le Lun 25 Jan 2016 - 11:40
@Verdurette a écrit:La seule chose qui me gêne, c'est qu'un élève puisse être sanctionné dans une classe parce qu'il utilise l'orthographe nouvelle (qu'on lui a enseignée), et dans une autre parce qu'il ne l'utilise pas ... là, je trouve que c'est incohérent, et même injuste.
Bien sûr. Ce sera tout aussi injuste qu'un élève soit pris pour un stage avec une lettre écrite en nouvelle orthographe et un autre pas, avec la même. Quand on introduit du bazar, curieusement, c'est le bazar Very Happy
avatar
Adren
Niveau 10

Re: Orthographe lexicale : où en sommes-nous ?

par Adren le Lun 25 Jan 2016 - 11:46
Tu peux donner le livre à tes élèves et leur faire corriger les textes. "La machine a dû oublier les accents circonflexes, comme c'est dommage, nous allons y remédier, prenez vos crayons".
Invité El
Expert spécialisé

Re: Orthographe lexicale : où en sommes-nous ?

par Invité El le Lun 25 Jan 2016 - 12:27
Cripure a écrit:
elpenor a écrit:Je m'y refuse aussi car ce serait hypocrite: on ne tente pas tous les concours avec une telle orthographe. L'ancienne reste un critère de sélection: hors de question que mes élèves ne puissent pas intégrer certains milieux parce que je les aurais cloisonnés dans un autre.

En revanche, je ne sanctionne pas si dans les copies je trouve les règles nouvelles.
Moi si, vu que je me refuse à les regarder seulement Razz

Précision: je ne sanctionne pas mais je signale, et j'explique pourquoi il serait bon qu'il fasse plus plutôt que moins.
avatar
Verdurette
Modérateur

Re: Orthographe lexicale : où en sommes-nous ?

par Verdurette le Lun 25 Jan 2016 - 17:25
En l'occurrence, le bazar, nous le subissons, tout autant que les élèves, sans avoir rien demandé ... et si ce n'était qu'en orthographe ... Rolling Eyes
avatar
miss terious
Modérateur

Re: Orthographe lexicale : où en sommes-nous ?

par miss terious le Lun 25 Jan 2016 - 22:01
Et même dans les nouveaux programmes... Lire "maitrise" me pique les yeux !

_________________
"Ni ange, ni démon, juste sans nom." (Barbey d'AUREVILLY, in. Une histoire sans nom)  
"Bien des choses ne sont impossibles que parce qu'on s'est accoutumé à les regarder comme telles." DUCLOS
User5899
Dieu de l'Olympe

Re: Orthographe lexicale : où en sommes-nous ?

par User5899 le Lun 25 Jan 2016 - 22:23
@miss terious a écrit:Et même dans les nouveaux programmes... Lire "maitrise" me pique les yeux !
Oui. Mais si nous touchons un euro par bêtise dans les nouveaux programmes, je gagne 14 ans de retraite.
avatar
dryade
Niveau 5

Re: Orthographe lexicale : où en sommes-nous ?

par dryade le Lun 25 Jan 2016 - 22:44
Où en sont les élèves ?
Ils mettent des accents circonflexes partout, et n'importe comment !
fôret, bâteau, fôle (folle)...
J'ai l'impression qu'ils résistent à leur façon à cette nouvelle orthographe.
Merci Rocard pour le bazar.

Sinon, je ne sanctionne pas non plus.
avatar
Verdurette
Modérateur

Re: Orthographe lexicale : où en sommes-nous ?

par Verdurette le Mar 26 Jan 2016 - 9:38
J'ai fait un constat que j'ai beaucoup de mal à m'expliquer : ils cherchent souvent des complications inutiles.

Une chose me paraît notamment très surprenante, c'est l'usage illogique du l + apostrophe. Je leur ai expliqué moult fois que cela correspondait à une élision, or, je trouve des orthographes aberrantes du genre " l'apin" . J'ai beau leur demander ce qu'est un "apin", rien à faire ...

Et quand je vois, y compris dans des proses d'adultes, "s'est" ou "c'est" à la place de "sais/sait" je maudis cette f... manie des manuels récents d'étudier conjointement les homophones, en donnant des listes de "trucs" de substitution au lieu de faire réfléchir à la nature (et au sens) du mot concerné, "c'est un hippopotame", il s'est levé ou le verbe savoir, pour moi ça ne peut pas se confondre.
Mais cent doute suit-je un dinozor.
avatar
Amaliah
Empereur

Re: Orthographe lexicale : où en sommes-nous ?

par Amaliah le Mar 26 Jan 2016 - 10:46
@Verdurette a écrit:Je ne me suis pas bien fait comprendre ... ce n'est pas mon genre d'avoir subitement une " tocade pour être à la mode". Je vis très bien avec l'ancienne orthographe depuis 25 ans. C'est la première fois que je suis confrontée à ce changement dans un livre, je n'ai pas choisi ce manuel, et il m'a interpellée, voila tout ... Je me suis demandé, à cette occasion, ce qu'attendaient mes collègues des années suivantes, en l'occurrence vous , quant à cette réforme.

La seule chose qui me gêne, c'est qu'un élève puisse être sanctionné dans une classe parce qu'il utilise l'orthographe nouvelle (qu'on lui a enseignée), et dans une autre parce qu'il ne l'utilise pas ... là, je trouve que c'est incohérent, et même injuste.

Et je ne fais pas ça non plus pour les beaux yeux de l'IEN, de toute façon elle n'apprécie déjà pas mes méthodes, donc ça c'est bien le cadet de mes soucis.

Je crois que personne ne sanctionne un élève qui n'utilise pas la nouvelle orthographe! Razz
Dans mes classes, pas de nouvelle orthographe, j'exige les accents circonflexes et je compte faux s'il en manque. Personne n'a jamais rien dit. Je remercie donc les PE du secteur qui ne font pas apprendre la nouvelle orthographe.
Je ne pourrais pas utiliser un manuel sans accent.
User5899
Dieu de l'Olympe

Re: Orthographe lexicale : où en sommes-nous ?

par User5899 le Mar 26 Jan 2016 - 12:42
@Amaliah a écrit:
@Verdurette a écrit:Je ne me suis pas bien fait comprendre ... ce n'est pas mon genre d'avoir subitement une " tocade pour être à la mode". Je vis très bien avec l'ancienne orthographe depuis 25 ans. C'est la première fois que je suis confrontée à ce changement dans un livre, je n'ai pas choisi ce manuel, et il m'a interpellée, voila tout ... Je me suis demandé, à cette occasion, ce qu'attendaient mes collègues des années suivantes, en l'occurrence vous , quant à cette réforme.

La seule chose qui me gêne, c'est qu'un élève puisse être sanctionné dans une classe parce qu'il utilise l'orthographe nouvelle (qu'on lui a enseignée), et dans une autre parce qu'il ne l'utilise pas ... là, je trouve que c'est incohérent, et même injuste.

Et je ne fais pas ça non plus pour les beaux yeux de l'IEN, de toute façon elle n'apprécie déjà pas mes méthodes, donc ça c'est bien le cadet de mes soucis.

Je crois que personne ne sanctionne un élève qui n'utilise pas la nouvelle orthographe! Razz
Dans mes classes, pas de nouvelle orthographe, j'exige les accents circonflexes et je compte faux s'il en manque. Personne n'a jamais rien dit. Je remercie donc les PE du secteur qui ne font pas apprendre la nouvelle orthographe.
Je ne pourrais pas utiliser un manuel sans accent.
Voilà, tout simplement cheers
avatar
ysabel
Devin

Re: Orthographe lexicale : où en sommes-nous ?

par ysabel le Mar 26 Jan 2016 - 12:51
Il est hors de question que je me passe des accents circonflexes. Je suis déjà obligée d'apprendre le nom à un nombre certain de mes lycéens...
Il faut déjà se battre pour les accents "normaux" voire les points sur les i.

De toute manière, j'ai un gros trou de mémoire quant à cette réforme. Quelle réforme au fait ? Razz

_________________
« vous qui entrez, laissez toute espérance ». Dante

« Il vaut mieux n’avoir rien promis que promettre sans accomplir » (L’Ecclésiaste)
avatar
Adren
Niveau 10

Re: Orthographe lexicale : où en sommes-nous ?

par Adren le Mar 26 Jan 2016 - 17:43
@Verdurette a écrit:J'ai fait un constat que j'ai beaucoup de mal à m'expliquer : ils cherchent souvent  des complications inutiles.

Une chose me paraît notamment très surprenante, c'est l'usage illogique du l + apostrophe. Je leur ai expliqué moult fois que cela correspondait à une élision, or, je trouve des orthographes aberrantes du genre " l'apin" . J'ai beau leur demander ce qu'est un "apin", rien à faire ...

Et quand je vois, y compris dans des proses d'adultes, "s'est" ou "c'est" à la place de "sais/sait" je maudis cette  f...  manie des manuels récents d'étudier conjointement  les homophones,  en donnant des  listes de "trucs" de substitution au lieu de faire réfléchir à la nature (et au sens) du mot concerné, "c'est un hippopotame", il s'est levé ou le verbe savoir, pour moi ça ne peut pas se confondre.
Mais cent doute suit-je un dinozor.

Je dois être de la même espèce car je me pose les mêmes questions à propos de l'apostrophe et des homophones.
J'ai un début de piste sur on/ont quand j'entends "on, au pluriel ou au singulier ?" Ben oui, la 3e personne du singulier, c'est il, elle, on, donc la troisième personne du pluriel, c'est.... ? Je vous laisse deviner. Là aussi, aucune raison de confondre on et ont, à moins de faire exprès de les associer. Je rencontre de plus en plus le verbe "s'emble" aussi. Rolling Eyes
avatar
tannat
Habitué du forum

Re: Orthographe lexicale : où en sommes-nous ?

par tannat le Mer 27 Jan 2016 - 12:36
@Adren a écrit:Je rencontre de plus en plus le verbe "s'emble" aussi. Rolling Eyes

s'avoir (savoir) me fait hurler... (et pas vraiment de rire) :shock:

_________________
« Nous naissons tous fous. Quelques-uns le demeurent.  » Samuel Beckett
« C'est un malheur que les hommes ne puissent d'ordinaire posséder aucun talent sans avoir quelque envie d'abaisser les autres.» Vauvenargues
avatar
Fires of Pompeii
Grand Maître

Re: Orthographe lexicale : où en sommes-nous ?

par Fires of Pompeii le Mer 27 Jan 2016 - 12:40
Dans les contrôles de conjugaison hebdomadaires de mes élèves, tout est sanctionné : une lettre mal formée, un accent qui ne serait pas mis ou un accent qui ne serait pas nettement écrit, une cédille manquante, un pronom manquant, un "je" au lieu du "j'"... Bref tout.

Les élèves s'y sont habitués et sont bien plus rigoureux maintenant.

_________________
Je ne dirai qu'une chose : stulo plyme.
avatar
ysabel
Devin

Re: Orthographe lexicale : où en sommes-nous ?

par ysabel le Mer 27 Jan 2016 - 18:34
@tannat a écrit:
@Adren a écrit:Je rencontre de plus en plus le verbe "s'emble" aussi. Rolling Eyes

s'avoir (savoir) me fait hurler... (et pas vraiment de rire) :shock:

l'orsque...

_________________
« vous qui entrez, laissez toute espérance ». Dante

« Il vaut mieux n’avoir rien promis que promettre sans accomplir » (L’Ecclésiaste)
avatar
tannat
Habitué du forum

Re: Orthographe lexicale : où en sommes-nous ?

par tannat le Mer 27 Jan 2016 - 18:39
oui et qui'l'avait

_________________
« Nous naissons tous fous. Quelques-uns le demeurent.  » Samuel Beckett
« C'est un malheur que les hommes ne puissent d'ordinaire posséder aucun talent sans avoir quelque envie d'abaisser les autres.» Vauvenargues
avatar
ysabel
Devin

Re: Orthographe lexicale : où en sommes-nous ?

par ysabel le Mer 27 Jan 2016 - 18:41
quesque (encore trouvé dans une copie de 1e hier...)

_________________
« vous qui entrez, laissez toute espérance ». Dante

« Il vaut mieux n’avoir rien promis que promettre sans accomplir » (L’Ecclésiaste)
avatar
Ma'am
Neoprof expérimenté

Re: Orthographe lexicale : où en sommes-nous ?

par Ma'am le Mer 27 Jan 2016 - 18:46
Comme je le dis à mes élèves, si on m'enlève mon chapeau, j'ai froid aux oreilles !
Donc ils doivent écrire maîtresse ! Non mais !

La seule concession que je fais à la nouvelle orthographe, c'est sur l'écriture des nombres en lettres. J'accepte qu'ils mettent des traits d'union partout, j'arrive en CM1/CM2 et les collègues leur ont appris comme ça les années d'avant. J'ai capitulé.
Contenu sponsorisé

Re: Orthographe lexicale : où en sommes-nous ?

par Contenu sponsorisé
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum