Formations sur les nouveaux programmes en Lettres : témoignages

Page 16 sur 19 Précédent  1 ... 9 ... 15, 16, 17, 18, 19  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Formations sur les nouveaux programmes en Lettres : témoignages

Message par Lefteris le Ven 8 Avr 2016 - 11:52

@Dinaaa a écrit:

Je suis parfaitement d'accord avec l'imbécilité des nouveaux programmes, mais en même temps, ce que tu décris est déjà d'actualité : je travaille dans un collège défavorisé, mes élèves ont un niveau de CE2 pour certains : j'ai une fille en CE2 qui est loin d'être brillante mais qui lit mieux que certains de mes élèves de 6e et qui, surtout, comprend ce qu'elle lit et a l'habitude de travailler.

Dans le collège privé-boîte à bac de mon fils, en 6e, le niveau est incomparablement plus élevé et exigent.
Alors oui, le privé c'est pas bien, c'est pas démocratique, mais bon, quand il s'agit de ses propres gosses, les idéologies ne tiennent pas longtemps devant les faits.

Et personnellement, je rêve d'avoir des élèves qui auraient 16 de moyenne et à qui je marquerais dans le bulletin "Dois progresser en se montrant plus rigoureux dans l'analyse littéraire" (en 6e, je rappelle...). En général, j'en suis à "N'a pas acquis les bases de la lecture" et "Dois faire de gros efforts en langue" : tout le monde ici décryptera aisément ce que ça veut dire. Neutral

Pardon pour les anecdotes personnelles, mais l'hypocrisie du système m'insupporte de plus en plus, tout comme les nouveaux programmes qui vont renforcer cette éducation à deux vitesses : si tu veux que tes enfants aient un niveau d'éducation convenable, il faudra fatalement les mettre dans un collège qui recrute sur dossier. Nous, dans le public, serons condamnés à délivrer une éducation minimale, un "socle de compétences" à la con vide de toutes connaissances approfondies. Nos élèves passeront du CP en Terminale en baragouinant à peine leur langue et après ils se demanderont, arrivés sur le marché du travail, pourquoi ils ne trouvent pas d'emploi. Alors l'Etat leur donnera des allocations pour suppléer à leurs incompétences... On marche sur la tête.
Je suis dans un coin où à quelques centaines de mètres, c'st exactement ce que tu décris : du privé exigeant, et des collèges de REP où des élèves de troisième ont majoritairement un faible niveau CE2, et un comportement qui empêche tout le monde de travailler. La plupart des enseignants qui vivent eux-mêmes dans ces secteurs ont leurs enfants dans le privé, car ils connaissent la trahison qu'on leur fait subir, dont ils sont déjà victimes une fois, et dont ils ne veulent pas pour leurs enfants au motif qu'ils ne peuvent pas aller dans le "bon" public, le m² étant trop cher.

Ce qui est effrayant , c'est aussi l'injonction à la surnotation , appelée en novlangue "bienveillance". Ainsi, on fait vivre d'année en années dans l'illusion des élèves qui n'ont aucun niveau, qui truffent de fautes leurs copies, et sont certaisn d'avoir le niveau. Un exemple frappant, que je connais : un jeune, bon élève en primaire, va dans un collège public de REP. 3 trimestres de félicitations, 17 de moyenne. Il obtient un collège privé en 5è : incapable de suivre, 9 de moyenne, il redouble (il a été gardé car ce n'est pas par manque de travail, sinon, vu la demande, c'est la porte...).
Le niveau faible + la surnotation lui ont saboté sa 6è... Imaginons ceux qui, même avec du potentiel, font un parcours complet dans ces pétaudières scolaires Rolling Eyes .

Lefteris
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Formations sur les nouveaux programmes en Lettres : témoignages

Message par A Tuin le Ven 8 Avr 2016 - 11:54

@Lefteris a écrit:
@A Tuin a écrit: Juste matériellement, je ne vois pas comment les gens pourront faire ingurgiter à leurs enfants ce qui leur manquera. Ça fait vraiment peur je trouve.
Pas grave. Le système est cohérent : ils seront incultes, mais  la société en fera des imbéciles heureux. Leur vie sera accaparée par l' "entreprise", et pour le temps restant  leur attention sera captée par les smparthones, tablettes , et autres écrans (le prix du bifteck monte, mais pas celui des gadgets) où ils pourront entre deux pubs se passionner pour le show-biz et le people. D'ailleurs les enseignants seront priés de les y encourager, puisque l'élève ne devra plus s'élever vers un savoir qui libère mais ce sera le professeur  qui sera enjoint de descendre vers les préoccupations des "nenfants" ( il n'y a plus d'élèves, hein, d'ailleurs, mot qui commence à être banni...).

Bah oui mais avec tout ça si je veux rester pragmatique, cela me porte peine pour mes enfants en premier lieu : je n'ai pas envie qu'ils soient des incultes ignares faisant mumuse avec des téléphones. D'où ce que je disais : je ne comprends pas que des gens qui sont dans le domaine de l'enseignement puissent prôner ces réformes et en dire du bien. Ils n'ont donc pas d'enfants ? Ou s'en fichent ? Un enfant ne vit pas en vase clos : même les leurs seront au contact à un moment donné de toutes ces lubies, de près ou de loin.

A Tuin
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Formations sur les nouveaux programmes en Lettres : témoignages

Message par Adren le Ven 8 Avr 2016 - 11:54

Mais Dinaaa, ils ne trouveront pas de travail parce que leurs profs étaient nuls, bien sûr !

Adren
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Formations sur les nouveaux programmes en Lettres : témoignages

Message par A Tuin le Ven 8 Avr 2016 - 11:56

@Lefteris a écrit:. La plupart des enseignants qui vivent eux-mêmes dans ces secteurs  ont leurs enfants dans le privé, car ils connaissent la trahison qu'on leur fait subir

C'est bien normal.

A Tuin
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Formations sur les nouveaux programmes en Lettres : témoignages

Message par Lefteris le Ven 8 Avr 2016 - 11:58

@A Tuin a écrit: Bah oui mais avec tout ça si je veux rester pragmatique, cela me porte peine pour mes enfants en premier lieu : je n'ai pas envie qu'ils soient des incultes ignares faisant mumuse avec des téléphones.

Pas grave, ils se formeront tout au long de la vie, selon les besoins du marché araignée

D'où ce que je disais : je ne comprends pas que des gens qui sont dans le domaine de l'enseignement puissent prôner ces réformes et en dire du bien. Ils n'ont donc pas d'enfants ? Ou s'en fichent ?
L'un ou l'autre , ou les deux . Ajoute à ça l'intérêt personnel (rester ou devenir formateur, faire carrière, toucher des IMP, que sais-je...).

_________________
Δεν ελπίζω τίποτα, δεν φοβάμαι τίποτα, είμαι λεύθερος ("je n'espère rien, je ne crains rien, je suis libre") (Ν. Kazantzakis)

Lefteris
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Formations sur les nouveaux programmes en Lettres : témoignages

Message par Balthazaard le Ven 8 Avr 2016 - 12:00

C'est triste mais le rasoir d'Occam jouant, il ne reste que ces conclusions...

Balthazaard
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: Formations sur les nouveaux programmes en Lettres : témoignages

Message par A Tuin le Ven 8 Avr 2016 - 12:03

@Lefteris a écrit:

D'où ce que je disais : je ne comprends pas que des gens qui sont dans le domaine de l'enseignement puissent prôner ces réformes et en dire du bien. Ils n'ont donc pas d'enfants ? Ou s'en fichent ?
L'un ou l'autre , ou les deux . Ajoute à ça l'intérêt personnel  (rester ou devenir formateur, faire carrière, toucher des IMP, que sais-je...).

C'est affreux.

A Tuin
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Formations sur les nouveaux programmes en Lettres : témoignages

Message par Rabelais le Ven 8 Avr 2016 - 21:09

Si les PE résistent,on s'en sortira, on construira sur autre chose que du sable..même en cachette.
S'ils nous lâchent et je vous assure que ça à déjà commencé,c'est fichu.

_________________
Le temps ne fait rien à l'affaire, quand on est c., on est c.

Rabelais
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Formations sur les nouveaux programmes en Lettres : témoignages

Message par Osmie le Ven 8 Avr 2016 - 21:30

@Rabelais a écrit:Si les PE résistent,on s'en sortira, on construira sur autre chose que du sable..même en cachette.
S'ils nous lâchent et je vous assure que ça à déjà commencé,c'est fichu.

Les PE, résister ? Quand je vois que les collègues du secondaire craignent les IPR qu'ils voient rarement, je me demande comment résistent des PE ayant leurs IEN sans cesse sur leur dos. C'est surtout à nous de les aider à résister aux injonctions qui détruisent la structure de l'enseignement, notamment lors des réunions école-collège auxquelles assistent les IEN. Toujours le même problème : en fonction des équipes, résistance collective pour faire quelque chose de bien, ou grand aplatissement général. Pauvres élèves, pauvres élèves venant de familles pauvres.

Osmie
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Formations sur les nouveaux programmes en Lettres : témoignages

Message par Rabelais le Ven 8 Avr 2016 - 21:35

Eh oui...ici, pas´d'écoles privées à moins de 20 km, ni sur la route du College , mes enfants sont condamnés.
Je ne pourrai suppléer cette fois, trop d'HSA, trop de classes, trop d'EPI, trop d'AP.

_________________
Le temps ne fait rien à l'affaire, quand on est c., on est c.

Rabelais
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Formations sur les nouveaux programmes en Lettres : témoignages

Message par Osmie le Ven 8 Avr 2016 - 21:39

On peut aussi faire le pari de l'intelligence collective, même sans y croire ; on le fait dans mon collège, et la "foi" peut fédérer. Je ne vois pas d'alternative, et tes enfants ne sont pas forcément condamnés !

Osmie
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Formations sur les nouveaux programmes en Lettres : témoignages

Message par Rabelais le Ven 8 Avr 2016 - 21:53

@Osmie a écrit:On peut aussi faire le pari de l'intelligence collective, même sans y croire ; on le fait dans mon collège, et la "foi" peut fédérer. Je ne vois pas d'alternative, et tes enfants ne sont pas forcément condamnés !
Ça a déjà commencé , je m'en veux.
J'ai failli prendre une dispo .

_________________
Le temps ne fait rien à l'affaire, quand on est c., on est c.

Rabelais
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Formations sur les nouveaux programmes en Lettres : témoignages

Message par Kak le Ven 8 Avr 2016 - 22:03

@henriette a écrit:Dans mon académie, on a vraiment de la chance, je crois : les formations en Lettres sont assurées par les IPR, et elles sont de bonne tenue.
En particulier, on a beaucoup apprécié qu'ils martèlent, à propos des EPI, de ne pas oublier que nous sommes profs de littérature, et pas profs de communication, et que donc toute contribution des lettres aux EPI doit être menée dans l'optique de la littérature, et donc ne saurait consister à faire faire des affiches et des panneaux. (...)
Ou que la grammaire doit faire l'objet d'une progression cohérente séparée et extrêmement bien réfléchie en amont, et de séances qui lui seront dédiées spécifiquement et régulièrement.
Ou que l'outil informatique n'est qu'un outil, sûrement pas une fin en soi, ni une quelconque panacée ; au lieu de vouloir à tout prix utiliser tel ou tel outil, il faut se demander ce que son usage apporte de plus à l'efficience de notre enseignement : que s'il n'y a pas de vrai gain pour l'élève en terme d'apprentissage, alors il n'y a aucun avantage à l'utiliser.
Bref, du bon sens. Et ça fait du bien d'entendre ça.

Je confirme!

Kak
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Formations sur les nouveaux programmes en Lettres : témoignages

Message par Violet le Sam 9 Avr 2016 - 9:44

Je confirme.
Nous avons de la chance.

Violet
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: Formations sur les nouveaux programmes en Lettres : témoignages

Message par henriette le Sam 9 Avr 2016 - 10:17

Merci, Kak et Violet, de confirmer mes propos : c'est bien un discours général, donc, puisque nous nous avons assisté toutes les trois à des J4-J5 dans des endroits différents (pour info : j'ai eu Mme L. et M. G., Kak a eu M. et Mme G. : et toi, Violet ?).
Finalement, c'est cela sans doute cela qui me sidère le plus : à quel point les discours peuvent être inégaux, voire contradictoires, d'une académie à l'autre.

_________________

-------------------
"Il n'y a que ceux qui veulent tromper les peuples et gouverner à leur profit qui peuvent vouloir retenir les hommes dans l'ignorance."

henriette
Médiateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Formations sur les nouveaux programmes en Lettres : témoignages

Message par trompettemarine le Sam 9 Avr 2016 - 10:55

@Kak a écrit:
@henriette a écrit:Dans mon académie, on a vraiment de la chance, je crois : les formations en Lettres sont assurées par les IPR, et elles sont de bonne tenue.
En particulier, on a beaucoup apprécié qu'ils martèlent, à propos des EPI, de ne pas oublier que nous sommes profs de littérature, et pas profs de communication, et que donc toute contribution des lettres aux EPI doit être menée dans l'optique de la littérature, et donc ne saurait consister à faire faire des affiches et des panneaux. (...)
Ou que la grammaire doit faire l'objet d'une progression cohérente séparée et extrêmement bien réfléchie en amont, et de séances qui lui seront dédiées spécifiquement et régulièrement.
Ou que l'outil informatique n'est qu'un outil, sûrement pas une fin en soi, ni une quelconque panacée ; au lieu de vouloir à tout prix utiliser tel ou tel outil, il faut se demander ce que son usage apporte de plus à l'efficience de notre enseignement : que s'il n'y a pas de vrai gain pour l'élève en terme d'apprentissage, alors il n'y a aucun avantage à l'utiliser.
Bref, du bon sens. Et ça fait du bien d'entendre ça.

Je confirme!

J'attends du coup avec hâte la fusion Nice-Aix Marseille, car ici, les échos des collègues sur la réforme vont dans un tout autre sens (ne pas faire apprendre par cœur, ne pas contrôler les lectures, "les enfants ont changé" etc.) Vous ne voulez pas nous rendre M. G. ?

trompettemarine
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Formations sur les nouveaux programmes en Lettres : témoignages

Message par Celeborn le Sam 9 Avr 2016 - 10:57

@trompettemarine a écrit:"les enfants ont changé" etc.

Ils changent d'ailleurs de + en + vite. D'après ma formation, ils ne sont plus les mêmes qu'il y a… 5 ans (!).

_________________
"On va bien lentement dans ton pays ! Ici, vois-tu, on est obligé de courir tant qu'on peut pour rester au même endroit. Si on veut aller ailleurs, il faut courir au moins deux fois plus vite que ça !" (Lewis Carroll)
Mon Blog

Celeborn
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Formations sur les nouveaux programmes en Lettres : témoignages

Message par Thalie le Sam 9 Avr 2016 - 11:15

@henriette a écrit:Merci, Kak et Violet, de confirmer mes propos : c'est bien un discours général, donc, puisque nous nous avons assisté toutes les trois à des J4-J5 dans des endroits différents (pour info : j'ai eu Mme L. et M. G., Kak a eu M. et Mme G. : et toi, Violet ?).
Finalement, c'est cela sans doute cela qui me sidère le plus : à quel point les discours peuvent être inégaux, voire contradictoires, d'une académie à l'autre.

Moi aussi Henriette, c'est cela qui me sidère le plus.

Pour revenir à la collègue qui disait qu'on lui avait conseillé de ne pas faire lire des O.I. complètes, on peut y réfléchir. Les oeuvres abrégées existent pour les collégiens justement pour aller dans ce sens là et c'est ce que l'on faisait avant avec les lectures suivies de grands extraits d'une oeuvre. Il me semble que c'est Docteur Who (ou Docteur OX ?) qui pratique ainsi. Daniel Pennac en parlait déjà dans ses 10 commandements aux lecteurs.

Thalie
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Formations sur les nouveaux programmes en Lettres : témoignages

Message par henriette le Sam 9 Avr 2016 - 11:28

Tu as aussi eu les J4-J5, Thalie ?

_________________

-------------------
"Il n'y a que ceux qui veulent tromper les peuples et gouverner à leur profit qui peuvent vouloir retenir les hommes dans l'ignorance."

henriette
Médiateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Formations sur les nouveaux programmes en Lettres : témoignages

Message par corailc le Sam 9 Avr 2016 - 12:39

Dans mon coin nous avons eu M. S et Mme D. Rien de transcendant, du bon sens et une progression de grammaire de Mme G. qui va me servir (je crois avoir mieux pigé la méthode d'ailleurs)

_________________
In tenebris lumen rectis.
Terre des Lettres, manuel militant et intelligent. http://terredeslettres.nathan.fr/

corailc
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Formations sur les nouveaux programmes en Lettres : témoignages

Message par Thalie le Sam 9 Avr 2016 - 14:17

Oui J4 et J5 comme Corailc avec Mme D. et M. S.

Thalie
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Formations sur les nouveaux programmes en Lettres : témoignages

Message par Ilse le Lun 11 Avr 2016 - 18:29

Sur le cafe pedagogique :

Le site Lettres de l’académie de Bordeaux éclaire par un riche diaporama en ligne ce que peut être un enseignement de la langue refondé par les nouveaux programmes de français pour les cycles 3 et 4. Au sommaire : comment apprend-on une langue ? qu'est-ce qu'une progression en langue ? quels sont les objectifs dans les programmes 2016 ? quelles différences avec les programmes 2008 ? quelles sont les notions nouvelles ? comment travailler l’oral ? comment aborder le lexique ?

http://disciplines.ac-bordeaux.fr/lettres/uploads/news/125/file/Enseigner_la_langue.pdf


Où on nous explique sujet et prédicat (entre autres)...


Dernière édition par Ilse le Lun 11 Avr 2016 - 18:44, édité 1 fois

Ilse
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: Formations sur les nouveaux programmes en Lettres : témoignages

Message par doctor who le Lun 11 Avr 2016 - 18:39

@Thalie a écrit:
@henriette a écrit:Merci, Kak et Violet, de confirmer mes propos : c'est bien un discours général, donc, puisque nous nous avons assisté toutes les trois à des J4-J5 dans des endroits différents (pour info : j'ai eu Mme L. et M. G., Kak a eu M. et Mme G. : et toi, Violet ?).
Finalement, c'est cela sans doute cela qui me sidère le plus : à quel point les discours peuvent être inégaux, voire contradictoires, d'une académie à l'autre.

Moi aussi Henriette, c'est cela qui me sidère le plus.

Pour revenir à la collègue qui disait qu'on lui avait conseillé de ne pas faire lire des O.I. complètes, on peut y réfléchir. Les oeuvres abrégées existent pour les collégiens justement pour aller dans ce sens là et c'est ce que l'on faisait avant avec les lectures suivies de grands extraits d'une oeuvre. Il me semble que c'est Docteur Who (ou Docteur OX ?) qui pratique ainsi. Daniel Pennac en parlait déjà dans ses 10 commandements aux lecteurs.

C'est moi, effectivement. Mais je n'irais pas jusqu'à dire qu'il faut ne pas faire lire d'oeuvres complètes.

_________________
Mon blog sur Tintin (entre autres) : http://popanalyse.over-blog.com/
Blog pédagogique : http://pedagoj.eklablog.com

doctor who
Vénérable


Revenir en haut Aller en bas

Re: Formations sur les nouveaux programmes en Lettres : témoignages

Message par liskaya le Lun 11 Avr 2016 - 18:53

Merci, Ilse, pour ce lien très riche et éclairant. Même si là tout de suite, j'avoue n'avoir pas tout compris et chopé un peu la nausée au point prédicat, thème, progression... titanic

liskaya
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Formations sur les nouveaux programmes en Lettres : témoignages

Message par Ilse le Lun 11 Avr 2016 - 19:54

@liskaya a écrit:Merci, Ilse, pour ce lien très riche et éclairant. Même si là tout de suite, j'avoue n'avoir pas tout compris et chopé un peu la nausée au point prédicat, thème, progression... titanic

J'ai vite décroché aussi... intérêt du "truc" ?
Et d'ailleurs, comment expliquer l'accord du P. Passé avec COD antéposé ou le passif sans parler de COD/COI ?

Ilse
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: Formations sur les nouveaux programmes en Lettres : témoignages

Message par Thalie le Lun 11 Avr 2016 - 20:38

Bien évidemment Docteur Who mais ont-ils recommandé textuellement de ne faire lire aucun e oeuvre intégrale ou simplement d'accepter pour certaines oeuvres longues et complexes d'en faire lire de longs extraits ?

Thalie
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Page 16 sur 19 Précédent  1 ... 9 ... 15, 16, 17, 18, 19  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum