Toujours ces problèmes de gestion de classe

Page 3 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Toujours ces problèmes de gestion de classe

Message par Marounette le Dim 7 Fév 2016 - 21:13

Cripure a écrit:
Mais blague à part, l'autorité vient plus de l'assurance que de la sévérité, et il faut travailler cette assurance en faisant tout pour qu'elle ne soit pas une posture vaine.

Auriez-vous un exemple concret ?

Marounette
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Toujours ces problèmes de gestion de classe

Message par User5899 le Lun 8 Fév 2016 - 0:36

@ysabel a écrit:Hum... j'ai eu droit au sergent Hartmann pour ceux qui connaissent le film (plus rare de nos jours)
J'attends avec impatience d'être baptisé du nom de mon héros : le sergent-tirailleur Highway I love you

_________________
Zu End' ewiges Wissen !
Der Welt melden
Weise nichts mehr !

En cas de ban, ne pas utiliser les MP ! Passer par l'icône du mail  Razz

User5899
Dieu de l'Olympe


Revenir en haut Aller en bas

Re: Toujours ces problèmes de gestion de classe

Message par User5899 le Lun 8 Fév 2016 - 0:38

@Marounette a écrit:
Cripure a écrit:
Mais blague à part, l'autorité vient plus de l'assurance que de la sévérité, et il faut travailler cette assurance en faisant tout pour qu'elle ne soit pas une posture vaine.

Auriez-vous un exemple concret ?
Ne pas hésiter en classe, donc avoir préparé ce qu'on pense ne pas pouvoir improviser, mais pas trop, pour pouvoir quand même improviser, et donc maîtriser suffisamment les sujets pour pouvoir se lancer sur une question posée au débotté.
Ne jamais menacer si on ne punit pas ensuite.
Ne jamais menacer de ce qu'on ne pourra pas faire.
Ne jamais faire semblant de ne pas avoir vu ou entendu, même si ce n'est pas prétexte à crise.

_________________
Zu End' ewiges Wissen !
Der Welt melden
Weise nichts mehr !

En cas de ban, ne pas utiliser les MP ! Passer par l'icône du mail  Razz

User5899
Dieu de l'Olympe


Revenir en haut Aller en bas

Re: Toujours ces problèmes de gestion de classe

Message par Marounette le Lun 8 Fév 2016 - 18:34

Merci pour ces exemples concrets.

_________________
"Je ne sais qu'une chose, c'est que je ne sais rien." Socrate
La recherche est l'un des rares domaines où des personnes volontaires peuvent mesurer leur ignorance.  Laughing

Marounette
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Toujours ces problèmes de gestion de classe

Message par Tamerlan le Lun 8 Fév 2016 - 18:37

Cripure a écrit:
@ysabel a écrit:Hum... j'ai eu droit au sergent Hartmann pour ceux qui connaissent le film (plus rare de nos jours)
J'attends avec impatience d'être baptisé du nom de mon héros : le sergent-tirailleur Highway I love you

Un professeur ça improvise, ça s'adapte et ça domine Razz

_________________
ll est difficile d'attraper un chat noir dans une pièce sombre, surtout lorsqu'il n'y est pas.
(Proverbe possiblement est-asiatique)

Tamerlan
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Toujours ces problèmes de gestion de classe

Message par ben2510 le Lun 8 Fév 2016 - 20:40

@ysabel a écrit:Pourtant je n'ai jamais appelé un élève "sac à merde"...

Parfois j'ai droit à un "oui chef" quand je donne un ordre. Laughing

Je crois que j'ai raté ma vocation militaire.

Trois jours d'arrêt !
C'est "chef, oui chef".

_________________
On fait la science avec des faits, comme on fait une maison avec des pierres : mais une accumulation de faits n'est pas plus une science qu'un tas de pierres n'est une maison. Henri Poincaré  La notion d'équation différentielle est le pivot de la conception scientifique du monde. Vladimir Arnold

ben2510
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Toujours ces problèmes de gestion de classe

Message par MazingerZ le Lun 8 Fév 2016 - 20:51

Je suis contre ce concept de gestion de classe.

Il y a des classes de m******. Donc, si le cours ne se déroulent pas correctement, c'est parce que nous avons un problème de gestion de classe? Ne serait-il pas plutôt la classe qui a un problème?

Dans mon établissement il y a certaines classes qui ne sont pas gérables. Bien sûr il y a toujours ceux qui disent que avec eux ça se passe TRÈS TRÈS bien. Cependant on a tous compris qu'ils mentent effrontément. Quand quelqu'un me dit être un ogre ou un sergent, honnêtement, je ne le crois pas à moins qu'il soit dans un établissement qui ne ressemble en rien au mien et qui rendrait innécessaire une telle prise de position Wink

MazingerZ
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Re: Toujours ces problèmes de gestion de classe

Message par moonie le Lun 8 Fév 2016 - 21:12

En général, l'administration vous fait bien comprendre que chez les autres, tout va bien et qu'on doit remettre en question notre gestion de classe dans le but de vous intimider et vous faire tout endosser. Il suffit de quelques perturbateurs pour que votre cours parte en cacahuète. Et ce serait vous le responsable de la chienlit!

moonie
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: Toujours ces problèmes de gestion de classe

Message par MazingerZ le Lun 8 Fév 2016 - 21:56

@moonie a écrit:En général, l'administration vous fait bien comprendre que chez les autres, tout va bien et qu'on doit remettre en question notre gestion de classe dans le but de vous intimider et vous faire tout endosser. Il suffit de quelques perturbateurs pour que votre cours parte en cacahuète. Et ce serait vous le responsable de la chienlit!

topela

C'est bien dommage que dans leur désir de démontrer qu'ils sont les meilleurs profs du monde, quelques collègues manquent à la vérité de façon épouvantable. Ils se mettent du côté de la direction.

MazingerZ
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Re: Toujours ces problèmes de gestion de classe

Message par William Foster le Lun 8 Fév 2016 - 21:58

@Tamerlan a écrit:
Cripure a écrit:
@ysabel a écrit:Hum... j'ai eu droit au sergent Hartmann pour ceux qui connaissent le film (plus rare de nos jours)
J'attends avec impatience d'être baptisé du nom de mon héros : le sergent-tirailleur Highway I love you

Un professeur ça improvise, ça s'adapte et ça domine Razz

Ma devise depuis que je suis à l'EN !  Very Happy

Me souviens de la tête d'un principal qui, en plein conseil de classe, m'a demandé si je galérais avec les 4A et à qui j'ai cité Eastwood, en restant sérieux Neutral

_________________
Tout le monde me dit que je ne peux pas faire l'unanimité.

William Foster
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Toujours ces problèmes de gestion de classe

Message par moonie le Lun 8 Fév 2016 - 22:31

@MazingerZ a écrit:
@moonie a écrit:En général, l'administration vous fait bien comprendre que chez les autres, tout va bien et qu'on doit remettre en question notre gestion de classe dans le but de vous intimider et vous faire tout endosser. Il suffit de quelques perturbateurs pour que votre cours parte en cacahuète. Et ce serait vous le responsable de la chienlit!

topela

C'est bien dommage que dans leur désir de démontrer qu'ils sont les meilleurs profs du monde, quelques collègues manquent à la vérité de façon épouvantable. Ils se mettent du côté de la direction.
Ces collègues-là récoltent ainsi la paix et mettent le projecteur sur un professeur dit "en souffrance". Ca met tout le monde d'accord.

moonie
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: Toujours ces problèmes de gestion de classe

Message par MazingerZ le Lun 8 Fév 2016 - 22:39

@moonie a écrit:
@MazingerZ a écrit:
@moonie a écrit:En général, l'administration vous fait bien comprendre que chez les autres, tout va bien et qu'on doit remettre en question notre gestion de classe dans le but de vous intimider et vous faire tout endosser. Il suffit de quelques perturbateurs pour que votre cours parte en cacahuète. Et ce serait vous le responsable de la chienlit!

topela

C'est bien dommage que dans leur désir de démontrer qu'ils sont les meilleurs profs du monde, quelques collègues manquent à la vérité de façon épouvantable. Ils se mettent du côté de la direction.
Ces collègues-là récoltent ainsi la paix et mettent le projecteur sur un professeur dit "en souffrance". Ca met tout le monde d'accord.

Quel manque de solidarité! Complètement gerbant.

MazingerZ
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Re: Toujours ces problèmes de gestion de classe

Message par Dadoo33 le Lun 8 Fév 2016 - 22:40

Et pourquoi ne pas aller demander conseils/ observer les cours de ces collègues là?

Dadoo33
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: Toujours ces problèmes de gestion de classe

Message par MazingerZ le Lun 8 Fév 2016 - 22:55

@Dadoo33 a écrit:Et pourquoi ne pas aller demander conseils/ observer les cours de ces collègues là?

L'histoire c'est qu'ils ne s'y prêteraient pas. Autrement ils seraient remis en cause.

MazingerZ
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Re: Toujours ces problèmes de gestion de classe

Message par Cicyle le Lun 8 Fév 2016 - 22:57

Oui mais voir leur tête quand on leur pose "innocemment" la question peut être un moment savoureux! Razz

_________________
2016-2017 : Re-bouche-trous.  Lycée 1 : 1ère ST2S, 2nde santé social, 2nde AP ; Lycée 2 : Tale STL en CBSV, 2nde en EDE biotechnologies (x3 cafe ).
2015-2016 : Bouche-trous ! Mais seulement 1ère et TSTL ---> mi-temps.
2014-2015 : Stagiaire 18h : 1 2nde biotechno ; 1 1ère ST2S ; 1 Terminale ST2S.
2013-2014 : CAD2 (contractuelle-admissible) : 1 2nde en biotechnologies ; 1 1ère ST2S.

Cicyle
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: Toujours ces problèmes de gestion de classe

Message par Dadoo33 le Lun 8 Fév 2016 - 22:59

Exactement

Dadoo33
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: Toujours ces problèmes de gestion de classe

Message par CotPouletCot le Mar 9 Fév 2016 - 0:23

Ajoutons, pour le quart d'heure syndical, que la gestion de classe serait bien facilitée si les classes en question n'avaient pas la densité démographique d'un HLM en Chine.

_________________
"Il était persuadé que s'il se risquait hà dormir la nuit, il se transformerait en poulet. Il se laissait de petites notes hà sa propre hintention qui lui répétaient : "Tu n'es pas un poulet", mais il se disait parfois qu'il mentait." Terry Pratchett, Jeu de nains

CotPouletCot
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: Toujours ces problèmes de gestion de classe

Message par Dinosaura le Mar 9 Fév 2016 - 16:21

Bonjour,

Je m' "invite" sur ce post mais je peux en créer un nouveau si cela gêne l'auteur, pas de souci... Simplement, je ressens un peu les mêmes choses que ce qui y est exprimé.

Je voulais vous faire part de la souffrance qui est la mienne au boulot du fait de la gestion de classe. Je vous situe d'abord mon contexte de travail, même si cela ne fait pas tout, ça joue quand même. Cela va faire 5 ans cette année que je suis dans le même établissement, en collège REP de Seine-Saint-Denis. Normalement, les élèves me connaissent et cela devrait mieux se passer. Or, j'ai toujours le sentiment qu'il n'en est rien. Je me sens toujours, comment dire, humiliée par mon boulot au quotidien, car je pense sincèrement que les élèves ne me respectent pas (a priori, serais-je tentée de dire). Or, je vois bien que les élèves ont les profs qu'ils respectent a priori, sans que le prof n'ait rien à faire, et ceux qu'ils ne respectent pas. Je ne sais pas trop à quoi ça tient. Je ne pense pas être complètement effacée, je sanctionne, j'essaie de les faire bosser et passe beaucoup par l'écrit (en tout cas avec les classes "dures", avec les classes plus cool, je fais plus d'oral, plus d'interaction), mais je continue à voir que les élèves continuent de contester mon autorité, bavardent, s'interpellent entre eux, sont longs à se mettre au travail... alors qu'avec les profs respectés, tout cela n'existe pas, ou alors un haussement de voix et ça suffit à les calmer.
Je vais demander une mutation cette année, mais je suis coincée (pour des raisons personnelles) en région parisienne, et même dans le 93. Je vais donc avoir toujours le même genre de public, même si je vais demander des lycées, je ne me leurre pas quant à une amélioration réelle de mes conditions de travail (ne serait-ce que parce que je vois bien qui on envoie en 2de GT...).
Tout cela m'use nerveusement, et même me déprime et impacte mon quotidien.
Bref, tout ce pavé pour vous demander si vous pensez que cela vaut le coup de continuer ou si je dois sérieusement songer à une reconversion. Je sais que tout cela est très personnel, mais je me demande s'il ne faut pas se rendre à l'évidence et si je ne suis tout simplement pas faite pour être prof, car je n'ai pas ce "magnétisme" (cette "présence" ?) qui ferait que les élèves me respecteraient a priori, et je le vis mal...

_________________
"Le plus esclave est celui qui ignore ses chaînes."

Dinosaura
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Toujours ces problèmes de gestion de classe

Message par MazingerZ le Mar 9 Fév 2016 - 18:23

@Dinosaura a écrit:Bonjour,

Je m' "invite" sur ce post mais je peux en créer un nouveau si cela gêne l'auteur, pas de souci... Simplement, je ressens un peu les mêmes choses que ce qui y est exprimé.

Je voulais vous faire part de la souffrance qui est la mienne au boulot du fait de la gestion de classe. Je vous situe d'abord mon contexte de travail, même si cela ne fait pas tout, ça joue quand même. Cela va faire 5 ans cette année que je suis dans le même établissement, en collège REP de Seine-Saint-Denis. Normalement, les élèves me connaissent et cela devrait mieux se passer. Or, j'ai toujours le sentiment qu'il n'en est rien. Je me sens toujours, comment dire, humiliée par mon boulot au quotidien, car je pense sincèrement que les élèves ne me respectent pas (a priori, serais-je tentée de dire). Or, je vois bien que les élèves ont les profs qu'ils respectent a priori, sans que le prof n'ait rien à faire, et ceux qu'ils ne respectent pas. Je ne sais pas trop à quoi ça tient. Je ne pense pas être complètement effacée, je sanctionne, j'essaie de les faire bosser et passe beaucoup par l'écrit (en tout cas avec les classes "dures", avec les classes plus cool, je fais plus d'oral, plus d'interaction), mais je continue à voir que les élèves continuent de contester mon autorité, bavardent, s'interpellent entre eux, sont longs à se mettre au travail... alors qu'avec les profs respectés, tout cela n'existe pas, ou alors un haussement de voix et ça suffit à les calmer.
Je vais demander une mutation cette année, mais je suis coincée (pour des raisons personnelles) en région parisienne, et même dans le 93. Je vais donc avoir toujours le même genre de public, même si je vais demander des lycées, je ne me leurre pas quant à une amélioration réelle de mes conditions de travail (ne serait-ce que parce que je vois bien qui on envoie en 2de GT...).
Tout cela m'use nerveusement, et même me déprime et impacte mon quotidien.
Bref, tout ce pavé pour vous demander si vous pensez que cela vaut le coup de continuer ou si je dois sérieusement songer à une reconversion. Je sais que tout cela est très personnel, mais je me demande s'il ne faut pas se rendre à l'évidence et si je ne suis tout simplement pas faite pour être prof, car je n'ai pas ce "magnétisme" (cette "présence" ?) qui ferait que les élèves me respecteraient a priori, et je le vis mal...

Viens dans mes bras! Je sais très bien de quoi tu nous parles...

Au lycée ça se passe mieux tout en restant dans le 9-3. J'ai fait l'expérience de passer d'un collège en REP à un lycée dans un quartier difficile et ça s'est amélioré nettement.

Dans mon expérience les profs les plus respectés sont les plus soutenus par les CPE/CDE. Ça ne peut tenir qu'à ça: les muscles ne servent à rien puisqu'on ne peut pas frapper les élèves, une voix de tonnerre ne sert à rien non plus au bout d'un moment s'il n'y a pas de moyens pour punir... Donc, je ne trouve pas d'autre explication.

MazingerZ
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Re: Toujours ces problèmes de gestion de classe

Message par Tamerlan le Mar 9 Fév 2016 - 18:28

@MazingerZ a écrit:
Dans mon expérience les profs les plus respectés sont les plus soutenus par les CPE/CDE. Ça ne peut tenir qu'à ça: les muscles ne servent à rien puisqu'on ne peut pas frapper les élèves, une voix de tonnerre ne sert à rien non plus au bout d'un moment s'il n'y a pas de moyens pour punir... Donc, je ne trouve pas d'autre explication.

Tiens c'est étonnant j'aurais dit l'inverse. Les profs les plus respectés font rarement appel au CPE.

_________________
ll est difficile d'attraper un chat noir dans une pièce sombre, surtout lorsqu'il n'y est pas.
(Proverbe possiblement est-asiatique)

Tamerlan
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Toujours ces problèmes de gestion de classe

Message par CotPouletCot le Mar 9 Fév 2016 - 18:28

@MazingerZ a écrit:
@Dinosaura a écrit:Bonjour,

Je m' "invite" sur ce post mais je peux en créer un nouveau si cela gêne l'auteur, pas de souci... Simplement, je ressens un peu les mêmes choses que ce qui y est exprimé.

Je voulais vous faire part de la souffrance qui est la mienne au boulot du fait de la gestion de classe. Je vous situe d'abord mon contexte de travail, même si cela ne fait pas tout, ça joue quand même. Cela va faire 5 ans cette année que je suis dans le même établissement, en collège REP de Seine-Saint-Denis. Normalement, les élèves me connaissent et cela devrait mieux se passer. Or, j'ai toujours le sentiment qu'il n'en est rien. Je me sens toujours, comment dire, humiliée par mon boulot au quotidien, car je pense sincèrement que les élèves ne me respectent pas (a priori, serais-je tentée de dire). Or, je vois bien que les élèves ont les profs qu'ils respectent a priori, sans que le prof n'ait rien à faire, et ceux qu'ils ne respectent pas. Je ne sais pas trop à quoi ça tient. Je ne pense pas être complètement effacée, je sanctionne, j'essaie de les faire bosser et passe beaucoup par l'écrit (en tout cas avec les classes "dures", avec les classes plus cool, je fais plus d'oral, plus d'interaction), mais je continue à voir que les élèves continuent de contester mon autorité, bavardent, s'interpellent entre eux, sont longs à se mettre au travail... alors qu'avec les profs respectés, tout cela n'existe pas, ou alors un haussement de voix et ça suffit à les calmer.
Je vais demander une mutation cette année, mais je suis coincée (pour des raisons personnelles) en région parisienne, et même dans le 93. Je vais donc avoir toujours le même genre de public, même si je vais demander des lycées, je ne me leurre pas quant à une amélioration réelle de mes conditions de travail (ne serait-ce que parce que je vois bien qui on envoie en 2de GT...).
Tout cela m'use nerveusement, et même me déprime et impacte mon quotidien.
Bref, tout ce pavé pour vous demander si vous pensez que cela vaut le coup de continuer ou si je dois sérieusement songer à une reconversion. Je sais que tout cela est très personnel, mais je me demande s'il ne faut pas se rendre à l'évidence et si je ne suis tout simplement pas faite pour être prof, car je n'ai pas ce "magnétisme" (cette "présence" ?) qui ferait que les élèves me respecteraient a priori, et je le vis mal...

Viens dans mes bras! Je sais très bien de quoi tu nous parles...

Au lycée ça se passe mieux tout en restant dans le 9-3. J'ai fait l'expérience de passer d'un collège en REP à un lycée dans un quartier difficile et ça s'est amélioré nettement.

Dans mon expérience les profs les plus respectés sont les plus soutenus par les CPE/CDE. Ça ne peut tenir qu'à ça: les muscles ne servent à rien puisqu'on ne peut pas frapper les élèves, une voix de tonnerre ne sert à rien non plus au bout d'un moment s'il n'y a pas de moyens pour punir... Donc, je ne trouve pas d'autre explication.

L'humiliation ne laisse pas de marques. professeur

(…mais, au niveau déontologique, et de l'image qu'on se renvoie…)

_________________
"Il était persuadé que s'il se risquait hà dormir la nuit, il se transformerait en poulet. Il se laissait de petites notes hà sa propre hintention qui lui répétaient : "Tu n'es pas un poulet", mais il se disait parfois qu'il mentait." Terry Pratchett, Jeu de nains

CotPouletCot
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: Toujours ces problèmes de gestion de classe

Message par Lorine le Mar 9 Fév 2016 - 19:09

@Dinosaura a écrit:Bonjour,

Je m' "invite" sur ce post mais je peux en créer un nouveau si cela gêne l'auteur, pas de souci... Simplement, je ressens un peu les mêmes choses que ce qui y est exprimé.

Je voulais vous faire part de la souffrance qui est la mienne au boulot du fait de la gestion de classe. Je vous situe d'abord mon contexte de travail, même si cela ne fait pas tout, ça joue quand même. Cela va faire 5 ans cette année que je suis dans le même établissement, en collège REP de Seine-Saint-Denis. Normalement, les élèves me connaissent et cela devrait mieux se passer. Or, j'ai toujours le sentiment qu'il n'en est rien. Je me sens toujours, comment dire, humiliée par mon boulot au quotidien, car je pense sincèrement que les élèves ne me respectent pas (a priori, serais-je tentée de dire). Or, je vois bien que les élèves ont les profs qu'ils respectent a priori, sans que le prof n'ait rien à faire, et ceux qu'ils ne respectent pas. Je ne sais pas trop à quoi ça tient. Je ne pense pas être complètement effacée, je sanctionne, j'essaie de les faire bosser et passe beaucoup par l'écrit (en tout cas avec les classes "dures", avec les classes plus cool, je fais plus d'oral, plus d'interaction), mais je continue à voir que les élèves continuent de contester mon autorité, bavardent, s'interpellent entre eux, sont longs à se mettre au travail... alors qu'avec les profs respectés, tout cela n'existe pas, ou alors un haussement de voix et ça suffit à les calmer.
Je vais demander une mutation cette année, mais je suis coincée (pour des raisons personnelles) en région parisienne, et même dans le 93. Je vais donc avoir toujours le même genre de public, même si je vais demander des lycées, je ne me leurre pas quant à une amélioration réelle de mes conditions de travail (ne serait-ce que parce que je vois bien qui on envoie en 2de GT...).
Tout cela m'use nerveusement, et même me déprime et impacte mon quotidien.
Bref, tout ce pavé pour vous demander si vous pensez que cela vaut le coup de continuer ou si je dois sérieusement songer à une reconversion. Je sais que tout cela est très personnel, mais je me demande s'il ne faut pas se rendre à l'évidence et si je ne suis tout simplement pas faite pour être prof, car je n'ai pas ce "magnétisme" (cette "présence" ?) qui ferait que les élèves me respecteraient a priori, et je le vis mal...

Je ressens comme toi. Cela fait 17 ans que je sens un mal être. Parfois ça va mais au moins 1 fois par an pendant quelques semaines, je rumine. Je n'ai pas de plaisir à faire cours ( sauf avec une classe de première S).Je pense que j’aurais toujours des difficultés à gérer mes classes car je n'aime pas éduquer, faire la discipline...
Mon Directeur a du le sentir car il m'a demandé si cela "m'éclatait " d'enseigner.
Donc là, j'ai décidé de passer des concours, ce que j'aurai du faire depuis longtemps mais le fait de changer peut être de région me rebutait et m’embête encore maintenant.J'ai peur de "déprimer" si je me retrouve dans une ville que je n'aime pas et si le métier ne me plait pas .
J'ai fait une formation pour "redynamiser" mon métier et voir pour une reconversion. Les enseignants présents aimaient tous leur métier et n'avaient pas les mêmes soucis que moi. J'ai vu peu à peu que j'allais avoir du mal à appliquer les conseils du formateur

Lorine
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Toujours ces problèmes de gestion de classe

Message par Dinosaura le Mar 9 Fév 2016 - 19:16

@Tamerlan a écrit:
@MazingerZ a écrit:
Dans mon expérience les profs les plus respectés sont les plus soutenus par les CPE/CDE. Ça ne peut tenir qu'à ça: les muscles ne servent à rien puisqu'on ne peut pas frapper les élèves, une voix de tonnerre ne sert à rien non plus au bout d'un moment s'il n'y a pas de moyens pour punir... Donc, je ne trouve pas d'autre explication.[/quot

Tiens c'est étonnant j'aurais dit l'inverse. Les profs les plus respectés font rarement appel au CPE.

J'ai le même ressenti mais encore une fois je me demande à quoi ça tient. Je pressens que les élèves marchent à l'affectif et respectent aussi des profs qui en imposent (pas forcément par le physique mais par une forme de charisme inexplicable). Manifestement, de tout cela, je suis démunie. En tout cas, les élèves que j'ai ne sont pas sensibles à notre compétence intellectuelle car là-dessus je pense être au moins carrée. Bref, tout ceci ne règle pas mes affaires mais je crois que le courant passe pas avec ces élèves, donc ni qu'ils ne me craignent ni qu'ils m'"admirent" ni qu'ils m'apprecient particulièrement... et plus ils cherchent à contester mon autorité, plus je punis, plus je punis, plus ils veulent tester mes limites... Y a aussi ceux qui s'en fichent et bavardent continûment comme dans un salon...

_________________
"Le plus esclave est celui qui ignore ses chaînes."

Dinosaura
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Toujours ces problèmes de gestion de classe

Message par Tamerlan le Mar 9 Fév 2016 - 20:00

@Dinosaura a écrit:
@Tamerlan a écrit:
@MazingerZ a écrit:
Dans mon expérience les profs les plus respectés sont les plus soutenus par les CPE/CDE. Ça ne peut tenir qu'à ça: les muscles ne servent à rien puisqu'on ne peut pas frapper les élèves, une voix de tonnerre ne sert à rien non plus au bout d'un moment s'il n'y a pas de moyens pour punir... Donc, je ne trouve pas d'autre explication.[/quot

Tiens c'est étonnant j'aurais dit l'inverse. Les profs les plus respectés font rarement appel au CPE.

J'ai le même ressenti mais encore une fois je me demande à quoi ça tient. Je pressens que les élèves marchent à l'affectif et respectent aussi des profs qui en imposent (pas forcément par le physique mais par une forme de charisme inexplicable). Manifestement, de tout cela, je suis démunie. En tout cas, les élèves que j'ai ne sont pas sensibles à notre compétence intellectuelle car là-dessus je pense être au moins carrée. Bref, tout ceci ne règle pas mes affaires mais je crois que le courant passe pas avec ces élèves, donc ni qu'ils ne me craignent ni qu'ils m'"admirent" ni qu'ils m'apprecient particulièrement... et plus ils cherchent à contester mon autorité, plus je punis, plus je punis, plus ils veulent tester mes limites... Y a aussi ceux qui s'en fichent et bavardent continûment comme dans un salon...

C'est compliqué tout ça. Vraiment. Un mélange de compétences relationnelles et professionnelles. Par exemple.
- la capacité de parler de manière autoritaire, tranchée mais pas forcément agressive. L'impression de confiance en soi que l'on peut dégager (même si elle n'y est pas forcément). C'est fou comme quelque chose dit de manière totalement assurée peut entrainer l’obéissance alors que s'il y a une petite faille dans le ton... Le fait de pouvoir fixer son interlocuteur et s'imposer par le regard. Celui de ne pas laisser passer ce qui peut paraitre de l'insolence. Un mouvement d'humeur est excusable, une insolence non. Le fait d'occuper par ses déplacements l'espace de la classe (perso quand je les engueule c'est en avançant dans la classe). Le fait d'aller leur parler individuellement en cas de souci. Je sais bien que c'est plus facile à dire qu'à faire mais je crois que c'est vers ça qu'il faut essayer d'aller même si notre caractère ne nous pousse pas à ce genre de chose. Vous devez croire en vous.
- dans le cadre du cours faire en sorte que le sentiment d'injustice soit le plus limité possible. Que les contrôles soient rigoureusement en adéquation avec ce qui a été vu en cours. Que celui-ci soit carré et facile à réviser. Créer lors des moments de travail personnel un lien plus individuel en montrant que leurs difficultés ou leurs réussites nous intéressent. Je crois que ce qui les intéresse (en tout cas la plupart) ce n'est pas votre compétence intellectuelle mais le fait que les règles (je n'aime pas le mot contrat mais pourquoi pas ici) soient claires. Vous pouvez aussi travailler sur les différentes situations pour récupérer la classe en la mettant en situation de travail personnel ou en éliminant les temps morts.
C'est à mon avis un mélange de tout cela. Cela ne veut pas dire que ce n'est pas parfois difficile, peut-être quasiment impossible dans certains collèges. Mais quand la majorité de la classe est tenue c'est aussi plus facile de cibler et de traiter les fous furieux. Plus facile aussi d'exiger de l'administration que les sanctions demandées, qui sont alors moins nombreuses, soient appliquées.
Bon courage à vous. Amicalement T.

PS : au passage (sait-on jamais) je précise qu'il n'est pas question pour moi de faire porter la responsabilité de la difficulté de gérer les classes sur le professeur mais de réfléchir aux conditions optimales de la survie dans un environnement donné...

_________________
ll est difficile d'attraper un chat noir dans une pièce sombre, surtout lorsqu'il n'y est pas.
(Proverbe possiblement est-asiatique)

Tamerlan
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Toujours ces problèmes de gestion de classe

Message par Dinosaura le Mar 9 Fév 2016 - 22:51

@Tamerlan a écrit:
@Dinosaura a écrit:
@Tamerlan a écrit:
@MazingerZ a écrit:
Dans mon expérience les profs les plus respectés sont les plus soutenus par les CPE/CDE. Ça ne peut tenir qu'à ça: les muscles ne servent à rien puisqu'on ne peut pas frapper les élèves, une voix de tonnerre ne sert à rien non plus au bout d'un moment s'il n'y a pas de moyens pour punir... Donc, je ne trouve pas d'autre explication.[/quot

Tiens c'est étonnant j'aurais dit l'inverse. Les profs les plus respectés font rarement appel au CPE.

J'ai le même ressenti mais encore une fois je me demande à quoi ça tient. Je pressens que les élèves marchent à l'affectif et respectent aussi des profs qui en imposent (pas forcément par le physique mais par une forme de charisme inexplicable). Manifestement, de tout cela, je suis démunie. En tout cas, les élèves que j'ai ne sont pas sensibles à notre compétence intellectuelle car là-dessus je pense être au moins carrée. Bref, tout ceci ne règle pas mes affaires mais je crois que le courant passe pas avec ces élèves, donc ni qu'ils ne me craignent ni qu'ils m'"admirent" ni qu'ils m'apprecient particulièrement... et plus ils cherchent à contester mon autorité, plus je punis, plus je punis, plus ils veulent tester mes limites... Y a aussi ceux qui s'en fichent et bavardent continûment comme dans un salon...

C'est compliqué tout ça. Vraiment. Un mélange de compétences relationnelles et professionnelles. Par exemple.
- la capacité de parler de manière autoritaire, tranchée mais pas forcément agressive. L'impression de confiance en soi que l'on peut dégager (même si elle n'y est pas forcément). C'est fou comme quelque chose dit de manière totalement assurée peut entrainer l’obéissance alors que s'il y a une petite faille dans le ton... Le fait de pouvoir fixer son interlocuteur et s'imposer par le regard. Celui de ne pas laisser passer ce qui peut paraitre de l'insolence. Un mouvement d'humeur est excusable, une insolence non. Le fait d'occuper par ses déplacements l'espace de la classe (perso quand je les engueule c'est en avançant dans la classe). Le fait d'aller leur parler individuellement en cas de souci. Je sais bien que c'est plus facile à dire qu'à faire mais je crois que c'est vers ça qu'il faut essayer d'aller même si notre caractère ne nous pousse pas à ce genre de chose. Vous devez croire en vous.
- dans le cadre du cours faire en sorte que le sentiment d'injustice soit le plus limité possible. Que les contrôles soient rigoureusement en adéquation avec ce qui a été vu en cours. Que celui-ci soit carré et facile à réviser. Créer lors des moments de travail personnel un lien plus individuel en montrant que leurs difficultés ou leurs réussites nous intéressent. Je crois que ce qui les intéresse (en tout cas la plupart) ce n'est pas votre compétence intellectuelle mais le fait que les règles (je n'aime pas le mot contrat mais pourquoi pas ici) soient claires. Vous pouvez aussi travailler sur les différentes situations pour récupérer la classe en la mettant en situation de travail personnel ou en éliminant les temps morts.
C'est à mon avis un mélange de tout cela. Cela ne veut pas dire que ce n'est pas parfois difficile, peut-être quasiment impossible dans certains collèges. Mais quand la majorité de la classe est tenue c'est aussi plus facile de cibler et de traiter les fous furieux. Plus facile aussi d'exiger de l'administration que les sanctions demandées, qui sont alors moins nombreuses, soient appliquées.
Bon courage à vous. Amicalement T.

PS : au passage (sait-on jamais) je précise qu'il n'est pas question pour moi de faire porter la responsabilité de la difficulté de gérer les classes sur le professeur mais de réfléchir aux conditions optimales de la survie dans un environnement donné...

Il y a eu un problème de balise dans mon précédent message mais j'étais d'accord avec le message plus haut de Tamerlan en fait.
Et oui, mon problème vient de l'aspect relationnel et de mon "positionnement" (je ne parlerai même pas de "rayonnement"), mais je me demande si je ne touche pas là à mes limites... J'en viens à regretter d'avoir passé le concours.

_________________
"Le plus esclave est celui qui ignore ses chaînes."

Dinosaura
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Toujours ces problèmes de gestion de classe

Message par MazingerZ le Mar 9 Fév 2016 - 22:55

@Tamerlan a écrit:
@MazingerZ a écrit:
Dans mon expérience les profs les plus respectés sont les plus soutenus par les CPE/CDE. Ça ne peut tenir qu'à ça: les muscles ne servent à rien puisqu'on ne peut pas frapper les élèves, une voix de tonnerre ne sert à rien non plus au bout d'un moment s'il n'y a pas de moyens pour punir... Donc, je ne trouve pas d'autre explication.

Tiens c'est étonnant j'aurais dit l'inverse. Les profs les plus respectés font rarement appel au CPE.

Je ne pense pas que vous êtes dans le même type d'établissement que moi. Je n'ai AUCUN collègue qui ne doit pas faire recours au CPE de manière plus ou moins régulière.

MazingerZ
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Page 3 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum