Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
avatar
nitescence
Érudit

Elève frappé par son père

par nitescence le Ven 29 Jan 2016 - 10:45
Je suis très embêté : je viens d'apprendre qu'un de mes élèves se faisait frapper par son père à coup de bottes de chantier (il est maçon) et à coup de ceinturon (mais que c'est les bottes de chantier qui font le plus mal). Je précise qu'il s'agit d'un élève de 1ère STMG qui a au moins 16 ans et qui n'est pas un affabulateur. Je l'ai pris à part à la fin du cours pour lui poser des questions : il m'a dit que ça lui arrivait quand il avait des mauvaises notes ou qu'il faisait des bêtises mais que c'était "normal" (sic) !! Et surtout il m'a demandé de ne pas en parler... Je ne sais pas quoi faire : soit je trahis sa confiance, soit je laisse son père continuer à le frapper et il risque de le taper encore plus s'il apprend que son fils en a parlé. Ce n'est pas pour excuser le père mais il ne s'agit pas d'un enfant battu, ce sont des coups ponctuels et l'élève n'a pas l'air malheureux. Dois-je malgré tout en parler et rompre la confiance qu'il m'a accordée et à qui m'adresser : à l'infirmière scolaire ? Merci de votre aide, car je suis complètement perdu...

_________________
Mordre. Mordre d'abord. Mordre ensuite. Mordre en souriant et sourire en mordant. (avec l'aimable autorisation de Cripure, notre dieu à tous)
avatar
Thalia de G
Médiateur

Re: Elève frappé par son père

par Thalia de G le Ven 29 Jan 2016 - 10:47
Infirmière scolaire et assistante sociale.

Pauvre gamin.

_________________
Le printemps a le parfum poignant de la nostalgie, et l'été un goût de cendres.
Soleil noir de mes mélancolies.
avatar
Artysia
Modérateur

Re: Elève frappé par son père

par Artysia le Ven 29 Jan 2016 - 10:51
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] a écrit:Je suis très embêté : je viens d'apprendre qu'un de mes élèves se faisait frapper par son père à coup de bottes de chantier (il est maçon) et à coup de ceinturon (mais que c'est les bottes de chantier qui font le plus mal). Je précise qu'il s'agit d'un élève de 1ère STMG qui a au moins 16 ans et qui n'est pas un affabulateur. Je l'ai pris à part à la fin du cours pour lui poser des questions : il m'a dit que ça lui arrivait quand il avait des mauvaises notes ou qu'il faisait des bêtises mais que c'était "normal" (sic) !! Et surtout il m'a demandé de ne pas en parler... Je ne sais pas quoi faire : soit je trahis sa confiance, soit je laisse son père continuer à le frapper et il risque de le taper encore plus s'il apprend que son fils en a parlé. Ce n'est pas pour excuser le père mais il ne s'agit pas d'un enfant battu, ce sont des coups ponctuels et l'élève n'a pas l'air malheureux. Dois-je malgré tout en parler et rompre la confiance qu'il m'a accordée et à qui m'adresser : à l'infirmière scolaire ? Merci de votre aide, car je suis complètement perdu...

Je me demande ce qu'est un enfant battu pour toi alors... sinon tu dois en parler tu ne peux pas garder ça pour toi. Commence par en parler à l'infirmière.
avatar
sookie
Neoprof expérimenté

Re: Elève frappé par son père

par sookie le Ven 29 Jan 2016 - 11:13
Tu peux aussi parler à nouveau avec l'élève pour lui expliquer que tu ne trahis pas sa confiance mais que moralement et légalement (enfin je pense) tu es obligé d'en parler à l'infirmière ou à l'assistante sociale.
avatar
Olympias
Prophète

Re: Elève frappé par son père

par Olympias le Ven 29 Jan 2016 - 11:16
On est tenu de signaler (pas perso au proc, le lycée peut le faire)
Si ce garçon est venu t'en parler c'est bien qu'il souffre de la situation.
avatar
Reine Margot
Demi-dieu

Re: Elève frappé par son père

par Reine Margot le Ven 29 Jan 2016 - 11:17
idem, obligation de le signaler. Tu peux dire à l'élève que la loi t'y oblige, et en parler à l'infirmière scolaire et au CDE.

_________________
Que le cul leur pèle, et que les bras leur raccourcissent!
avatar
nitescence
Érudit

Re: Elève frappé par son père

par nitescence le Ven 29 Jan 2016 - 11:38
J'ai surtout peur que le père le frappe encore plus s'il apprend que son fils en a parlé à l'école...

_________________
Mordre. Mordre d'abord. Mordre ensuite. Mordre en souriant et sourire en mordant. (avec l'aimable autorisation de Cripure, notre dieu à tous)
avatar
Olympias
Prophète

Re: Elève frappé par son père

par Olympias le Ven 29 Jan 2016 - 11:40
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] a écrit:J'ai surtout peur que le père le frappe encore plus s'il apprend que son fils en a parlé à l'école...
C'est le genre d'attitude qui risque de ne pas faire du tout rigoler la maréchaussée.
avatar
Verdurette
Modérateur

Re: Elève frappé par son père

par Verdurette le Ven 29 Jan 2016 - 12:18
Infirmière ou médecin scolaire, en effet (qui peuvent constater des traces)
Théoriquement le CDE est censé déclencher une information préoccupante, mais c'est incroyablement long.
Pour aller plus vite, tu peux aussi appeler le 119, mais il faut t'armer de patience, le système est saturé bien qu'ouvert 24/24. L'idéal est d'appeler vers 4/5 heures du matin.

Une fois, en parlant sur un forum (pas celui-ci) d'un cas difficile, anonymement, j'ai été contactée directement par un service qui, je crois, était lié à la brigade des mineurs. Cela a permis d'aller beaucoup plus vite.
avatar
nitescence
Érudit

Re: Elève frappé par son père

par nitescence le Ven 29 Jan 2016 - 12:27
L'infirmière était absente. Je lui ai laissé un mot en lui demandant de me rappeler au plus vite.

_________________
Mordre. Mordre d'abord. Mordre ensuite. Mordre en souriant et sourire en mordant. (avec l'aimable autorisation de Cripure, notre dieu à tous)
avatar
Verdurette
Modérateur

Re: Elève frappé par son père

par Verdurette le Ven 29 Jan 2016 - 14:25
Pour l'inquiétude relative à la "trahison" de l'élève, à la peur que son père le frappe pour en avoir parlé, c'est en effet compliqué. Mais
1/ ne rien dire est de la non-assistance à personne en danger
2/ lorsqu'un enfant en parle, consciemment ou non, c'est aussi pour qu'on prenne en considération leur parole, pour que ça cesse.
On a eu le problème avec un gamin de 8 ans, le médecin scolaire a convoqué le père en présence du directeur. Le père est arrivé en le prenant de très haut, genre  "ouais vous m'accusez de taper mon fils parce que je suis arabe", et devant les arguments du médecin scolaire, et les mises en garde du directeur, il en a rabattu, et il semblerait que la situation se soit arrangée, principalement parce qu'après avoir expliqué au père l'interdit de la loi française, on lui a fait comprendre qu'on veillait au grain, et qu'on ne laisserait rien passer.

Bon courage, c'est une lourde responsabilité. (la crainte d'accuser à tort, autant que celle de laisser une maltraitance impunie)
avatar
Tamerlan
Modérateur

Re: Elève frappé par son père

par Tamerlan le Ven 29 Jan 2016 - 19:20
Et voilà, un papa tout pénétré de son rôle paternel d'incarnation de l'autorité et on le conspue parce qu'il porte des chaussures trop solides. Alors qu'à longueur de temps nous déplorons la démission des parents et que nous dévorons les ouvrages d'Aldo Naouri... Je suis étonné que le fil ne provoque pas plus de débats.

_________________
“Heureux soient les fêlés, car ils laisseront passer la lumière.”
avatar
nitescence
Érudit

Re: Elève frappé par son père

par nitescence le Ven 29 Jan 2016 - 19:57
Enfin l'autorité n'est pas la violence. Ne te sers pas de mon post pour troller.

_________________
Mordre. Mordre d'abord. Mordre ensuite. Mordre en souriant et sourire en mordant. (avec l'aimable autorisation de Cripure, notre dieu à tous)
avatar
Tamerlan
Modérateur

Re: Elève frappé par son père

par Tamerlan le Ven 29 Jan 2016 - 20:04
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] a écrit:Enfin l'autorité n'est pas la violence. Ne te sers pas de mon post pour troller.

Ah, je vois que vous avez tranché. Ce n'était pas évident dans le premier post. Very Happy  Par ailleurs mon message n'est qu'un demi-troll. Je précise: comment faire pour que la maltraitance s'arrête mais sans que le parent maltraitant abdique son autorité et que le mineur maltraité prenne le pouvoir? En particulier dans un milieu social où l'autorité va se marquer par un acte physique. Voici un sujet intéressant...

_________________
“Heureux soient les fêlés, car ils laisseront passer la lumière.”
Contenu sponsorisé

Re: Elève frappé par son père

par Contenu sponsorisé
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum