Expatriés, résidents, locaux 2016: l'attente, même combat !!

Page 5 sur 40 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6 ... 22 ... 40  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Expatriés, résidents, locaux 2016: l'attente, même combat !!

Message par zalamandre le Dim 31 Jan 2016 - 15:40

Je viens de consulter les postes de résidents dans ma discipline.
J'ai une question à vous soumettre : lorsque le poste est libellé "professeur certifié en lettres modernes", cela signifie-t-il que le poste n'est ouvert qu'aux certifiés ?

zalamandre
Niveau 2


Revenir en haut Aller en bas

Re: Expatriés, résidents, locaux 2016: l'attente, même combat !!

Message par Isidoria le Dim 31 Jan 2016 - 15:44

Non, pas forcément, mais il y a certains établissements qui ne recrutent pas d'agrégés car ils coûtent trop cher. Ca peut aussi vouloir dire qu'il y a un gros volant d'heures à attribuer, et que cela correspondrait plus à un certifié.

Isidoria
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Expatriés, résidents, locaux 2016: l'attente, même combat !!

Message par zalamandre le Dim 31 Jan 2016 - 16:05

Merci Isidoria.

Je me suis demandée d'ailleurs si le fait d'être agrégé était un plus dans le CV ou non.

zalamandre
Niveau 2


Revenir en haut Aller en bas

Re: Expatriés, résidents, locaux 2016: l'attente, même combat !!

Message par Isidoria le Dim 31 Jan 2016 - 16:07

Ca dépend où. Parfois c'est un sacré handicap.

Isidoria
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Expatriés, résidents, locaux 2016: l'attente, même combat !!

Message par zalamandre le Dim 31 Jan 2016 - 16:15

C'est la quadrature du cercle ...

J'ai tout fait pour obtenir l'agreg, afin d'augmenter mes chances d'aller au lycée et d'améliorer mon dossier. affraid
Mais ce n'était peut-être pas la meilleure stratégie heu

zalamandre
Niveau 2


Revenir en haut Aller en bas

Re: Expatriés, résidents, locaux 2016: l'attente, même combat !!

Message par chenmawon le Dim 31 Jan 2016 - 16:24

Non clairement: le salaire de résident est pris en charge en partie directement par l'établissement (ta fiche de paye est française mais l'AEFE envoie la facture au bahut). En fonction des accords et négociations, c'est 50, 70, 90% ou la totalité de ton salaire qui sera refacturé au bahut!! (les contrats résident à 0%, payé entièrement par l'AEFE sont une espèce en voie d'extinction...).
Donc pour les bahuts, un salaire plus haut et moins d'heure de service est un calcul vite fait!!
Mais pour te rassurer (un peu), il y a quand même des agrégés parmi nous!!!

_________________
Jan'l pase'l pase'l

chenmawon
Niveau 7


Revenir en haut Aller en bas

Re: Expatriés, résidents, locaux 2016: l'attente, même combat !!

Message par Lemury le Dim 31 Jan 2016 - 16:32

@nautie a écrit:Mon mari passe aussi l'interne de maths (il enseigne la Construction en LP depuis 15 ans). Mais je ne fais aucune demande car si par hasard je l'obtiens, je pars seule puisque mon mari (dans l'hypothèse qu'il réussisse le concours) devra faire son année de stage! (sur un poste d'expat' au Canada, c'était pas grave, on pouvait payer des AR à chaque vacance, mais avec un salaire de résident, ça devient plus difficile... je m'arme donc de patience bounce !).

Idem! Comme on a un bout de France à côté de chez nous (La Réunion), l'année de stage se ferait sur l'île voisine, ce qui rend les choses beaucoup plus pratiques que beaucoup d'autres coins du monde...

Lemury
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Re: Expatriés, résidents, locaux 2016: l'attente, même combat !!

Message par InvitéSV le Dim 31 Jan 2016 - 18:54

@zalamandre a écrit:C'est la quadrature du cercle ...

J'ai tout fait pour obtenir l'agreg, afin d'augmenter mes chances d'aller au lycée et d'améliorer mon dossier. affraid
Mais ce n'était peut-être pas la meilleure stratégie heu
Par contre, pour te rassurer un peu aussi, il existe des postes spécifiques agrégés en contrats résidents comme au Maroc (il y en a un dans ma discipline à Casablanca au lycée Lyautey) et tu as également des chances si tu présentes un dossier pour des postes d'expatriés. Tu as visé l'élite et tu as beaucoup de mérite... Tu devrais donc te constituer un dossier avec un profil d'expat et là tu auras toutes tes chances Very Happy

InvitéSV
Niveau 8


Revenir en haut Aller en bas

Re: Expatriés, résidents, locaux 2016: l'attente, même combat !!

Message par cox6nelle le Dim 31 Jan 2016 - 19:01

Effectivement, il y a des postes de résident réservés aux agrégés ... pas mal en Europe je crois, et j en ai vu un au Vietnam et en afrique du nord aussi.
Sur les 6 expats de mon établissement, 3 sont agrégés.

cox6nelle
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Re: Expatriés, résidents, locaux 2016: l'attente, même combat !!

Message par Isidoria le Dim 31 Jan 2016 - 19:14

Ici, sur 6 EEMCP2, deux agrégés dans des matières à recrutement difficile. Ce n'est donc pas un critère déterminant, nous sommes à égalité.

Isidoria
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Expatriés, résidents, locaux 2016: l'attente, même combat !!

Message par zalamandre le Dim 31 Jan 2016 - 20:11

Svarog a écrit: Par contre, pour te rassurer un peu aussi, il existe des postes spécifiques agrégés en contrats résidents comme au Maroc (il y en a un dans ma discipline à Casablanca au lycée Lyautey) et tu as également des chances si tu présentes un dossier pour des postes d'expatriés. Tu as visé l'élite et tu as beaucoup de mérite... Tu devrais donc te constituer un dossier avec un profil d'expat et là tu auras toutes tes chances Very Happy

Merci pour ta réponse !
Cela me rassure effectivement. J'ai déposé un dossier cette année pour des postes d'expatriés.
Cela n'a pas fonctionné, mais le poste que je sollicitais (le poste sur lequel j'avais formulé mon premier voeu a été supprimé) était un poste très demandé.


zalamandre
Niveau 2


Revenir en haut Aller en bas

Re: Expatriés, résidents, locaux 2016: l'attente, même combat !!

Message par coindeparadis le Dim 31 Jan 2016 - 20:49

Concernant le CV "atypique", je sais que le fait d'avoir enseigné en primaire, secondaire et supérieur plaît. Sans doute parce que perçu comme une certaine adaptabilité. L'âge aussi compte. Certaines destinations croulent sous les candidatures de jeunes en mal d'aventures et finalement pas très intéressés par l'enseignement à l'étranger. Alors quand on dépasse les 35 ans, cela peut plaire. A l'opposé, certains pays comme l'Australie n'acceptent que les moins de 30 ans pour des raisons d'impôts , d'après ce que j'ai compris d'un mail reçu il y a deux ans.
J'étais tentée par les pays d'Europe du sud, les Balkans mais les demandes doivent être nombreuses. En Amérique du sud, les salaires proposés sont très très faibles et ingérables avec un enfant. J'ai eu des réponses de pays du Golf qui n'aiment pas les mères "célibataires" diable ...
Personnellement je préfère une petite école, avec peu de classes, un travail en équipe avec des profs locaux (qui te font découvrir leur culture) aux gros établissements qui imposent des harmonisations à tout va (manuels, pratiques pédagogiques) et où la moindre décision (vais-je pouvoir déplacer l'armoire dans ma classe) doit- être décidée collégialement.
Enfin, il y a la question de la sécurité pour une femme seule et un jeune enfant, et de la santé (je me demande d'ailleurs si c'est sage d'emmener un enfant dans une zone avec le palu classe 3 ...).
J'ai passé 3 entretiens :  été acceptée pour deux (et rejeté l'un d'eux) et attend réponse d'un troisième. Et puis d'autres candidatures sont en cours d'étude...

_________________
Ne t'excuse jamais d'être ce que tu es. Gandhi

coindeparadis
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Expatriés, résidents, locaux 2016: l'attente, même combat !!

Message par nautie le Dim 31 Jan 2016 - 20:55

@coindeparadis a écrit:Concernant le CV "atypique", je sais que le fait d'avoir enseigné en primaire, secondaire et supérieur plaît. Sans doute parce que perçu comme une certaine adaptabilité. L'âge aussi compte. Certaines destinations croulent sous les candidatures de jeunes en mal d'aventures et finalement pas très intéressés par l'enseignement à l'étranger. Alors quand on dépasse les 35 ans, cela peut plaire. A l'opposé, certains pays comme l'Australie n'acceptent que les moins de 30 ans pour des raisons d'impôts , d'après ce que j'ai compris d'un mail reçu il y a deux ans.
J'étais tentée par les pays d'Europe du sud, les Balkans mais les demandes doivent être nombreuses. En Amérique du sud, les salaires proposés sont très très faibles et ingérables avec un enfant. J'ai eu des réponses de pays du Golf qui n'aiment pas les mères "célibataires" diable ...
Personnellement je préfère une petite école, avec peu de classes, un travail en équipe avec des profs locaux (qui te font découvrir leur culture) aux gros établissements qui imposent des harmonisations à tout va (manuels, pratiques pédagogiques) et où la moindre décision (vais-je pouvoir déplacer l'armoire dans ma classe) doit- être décidée collégialement.
Enfin, il y a la question de la sécurité pour une femme seule et un jeune enfant, et de la santé (je me demande d'ailleurs si c'est sage d'emmener un enfant dans une zone avec le palu classe 3 ...).
J'ai passé 3 entretiens :  été acceptée pour deux (et rejeté l'un d'eux) et attend réponse d'un troisième. Et puis d'autres candidatures sont en cours d'étude...

Tes remarques valent pour contrats en local ou en résident?

Merci en toute cas pour ton témoignage.

nautie
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: Expatriés, résidents, locaux 2016: l'attente, même combat !!

Message par coindeparadis le Dim 31 Jan 2016 - 21:07

Contrat local. En tant qu'instit du privé je n'ai pas droit aux postes de résidents. Et heureusement pour moi (pas pour vous), ils semblent de plus en plus se réduire...

_________________
Ne t'excuse jamais d'être ce que tu es. Gandhi

coindeparadis
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Expatriés, résidents, locaux 2016: l'attente, même combat !!

Message par Lolepops le Dim 31 Jan 2016 - 22:07

@Mehitabel a écrit:Pour la MLF, attention, il y a les réponses officielles, elles sont déjà en train de tomber et vont continuer, et puis ensuite il y a les postes non pourvus (et il y en a beaucoup) car ne faisant pas partie des voeux des candidats. Et là, vous pouvez être appelés directement par l'établissement car la MLF fait tourner les CV dans les écoles qui le demandent (la majorité). Nous avons déjà recruté du personnel en juin, bon, célibataire, sans enfant, donc plus facile c'est certain.

Mehitabel, pour les réponses concernant la MLF, c'est comme l'AEFE : pas de réponse = refus ?

Je trouve ça compliqué d'envoyer des dossiers à droite à gauche (MLF, AEFE, contrat local) sans jamais avoir ne serait-ce qu'un accusé de réception ou une info concernant la période des réponses !

Lolepops
Niveau 4


Revenir en haut Aller en bas

Re: Expatriés, résidents, locaux 2016: l'attente, même combat !!

Message par LaMouette29 le Dim 31 Jan 2016 - 22:21

@Lolepops a écrit:

Je trouve ça compliqué d'envoyer des dossiers à droite à gauche (MLF, AEFE, contrat local) sans jamais avoir ne serait-ce qu'un accusé de réception ou une info concernant la période des réponses !

C'est la 1ere fois que j'ai envoyé un dossier résident et pour un seul pays mais je comprends ce que tu veux dire. Ce serait effectivement bien de recevoir une réponse, négative ou positive et de savoir quand arrivent ces réponses...

Pour l'accusé de reception j ai choisi de le faire avec La Poste. Au moins tu es sûr que ton dossier est bien arrivé Razz

LaMouette29
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Re: Expatriés, résidents, locaux 2016: l'attente, même combat !!

Message par InvitéSV le Dim 31 Jan 2016 - 23:25

@LaMouette29 a écrit:
@Lolepops a écrit:

Je trouve ça compliqué d'envoyer des dossiers à droite à gauche (MLF, AEFE, contrat local) sans jamais avoir ne serait-ce qu'un accusé de réception ou une info concernant la période des réponses !

C'est la 1ere fois que j'ai envoyé un dossier résident et pour un seul pays mais je comprends ce que tu veux dire. Ce serait effectivement bien de recevoir une réponse, négative ou positive et de savoir quand arrivent ces réponses...

Pour l'accusé de reception j ai choisi de le faire avec La Poste. Au moins tu es sûr que ton dossier est bien arrivé Razz

Je vous comprends et même de mon côté quand je n'étais pas en fonction à l'étranger je trouvais un peu cavalier de ne pas répondre aux candidats. D'ailleurs, cette année j'ai discuté avec mes collègues de la CCPLA afin de savoir si on pouvait écrire un court mail aux non-classés un peu après les réponses définitives... C'est en discussion et ça ne fait pas l'unanimité.
D'autre part, je voudrais dire que la CCPLA est constituée essentiellement de profs bénévoles et peux nombreux (souvent syndiqués) qui passent une grande partie de leur temps à éplucher de très nombreux dossiers de candidatures (plusieurs centaines à vérifier et revérifier pour ne pas faire d'erreurs et commettre d'injustices). Un peu auparavant ils doivent s'entendre sur un barème qui fait aussi l'objet de débats. Rien que cela je peux vous assurer que cela prend un temps fou. Après, vient le temps des commissions souvent longues et animées... Tout cela en plein milieu des cours et des réunions d'établissement. C'est pourquoi, je peux vous dire que les membres n'ont ni l'énergie ni l'envie de répondre à plusieurs centaines de candidatures. Et je parle pour mon établissement qui est de taille modeste... Vous imaginez les gros établissements très demandés !!! (J'ai entendu cinq cartons pleins pour une seule discipline).
Par contre, je vous recommande d'écrire aux représentants syndicaux qui avec beaucoup de gentillesse essayeront de donner une reponse sur la situation de votre dossier.

InvitéSV
Niveau 8


Revenir en haut Aller en bas

Re: Expatriés, résidents, locaux 2016: l'attente, même combat !!

Message par Lolepops le Dim 31 Jan 2016 - 23:29

Svarog a écrit:Je vous comprends et même de mon côté quand je n'étais pas en fonction à l'étranger je trouvais un peu cavalier de ne pas répondre aux candidats. D'ailleurs, cette année j'ai discuté avec mes collègues de la CCPLA afin de savoir si on pouvait écrire un court mail aux non-classés un peu après les réponses définitives... C'est en discussion et ça ne fait pas l'unanimité.
D'autre part, je voudrais dire que la CCPLA est constituée essentiellement de profs bénévoles et peux nombreux (souvent syndiqués) qui passent une grande partie de leur temps à éplucher de très nombreux dossiers de candidatures (plusieurs centaines à vérifier et revérifier pour ne pas faire d'erreurs et commettre d'injustices). Un peu auparavant ils doivent s'entendre sur un barème qui fait aussi l'objet de débats. Rien que cela je peux vous assurer que cela prend un temps fou. Après, vient le temps des commissions souvent longues et animées... Tout cela en plein milieu des cours et des réunions d'établissement. C'est pourquoi, je peux vous dire que les membres n'ont ni l'énergie ni l'envie de répondre à plusieurs centaines de candidatures. Et je parle pour mon établissement qui est de taille modeste... Vous imaginez les gros établissements très demandés !!! (J'ai entendu cinq cartons pleins pour une seule discipline).

C'est bien d'avoir des précisions comme les tiennes, merci.
Pour être aussi syndicaliste, je sais que c'est compliqué de tout gérer !

Par contre, l'administration (de l'AEFE, de la MLF ou d'un établissement) pourrait prendre en charge cette question. C'est comme pour les mutations classiques pour lesquelles l'essentielle l'information aux collègues passe par les syndicats

Lolepops
Niveau 4


Revenir en haut Aller en bas

Re: Expatriés, résidents, locaux 2016: l'attente, même combat !!

Message par InvitéSV le Dim 31 Jan 2016 - 23:45

@Lolepops a écrit:
Svarog a écrit:Je vous comprends et même de mon côté quand je n'étais pas en fonction à l'étranger je trouvais un peu cavalier de ne pas répondre aux candidats. D'ailleurs, cette année j'ai discuté avec mes collègues de la CCPLA afin de savoir si on pouvait écrire un court mail aux non-classés un peu après les réponses définitives... C'est en discussion et ça ne fait pas l'unanimité.
D'autre part, je voudrais dire que la CCPLA est constituée essentiellement de profs bénévoles et peux nombreux (souvent syndiqués) qui passent une grande partie de leur temps à éplucher de très nombreux dossiers de candidatures (plusieurs centaines à vérifier et revérifier pour ne pas faire d'erreurs et commettre d'injustices). Un peu auparavant ils doivent s'entendre sur un barème qui fait aussi l'objet de débats. Rien que cela je peux vous assurer que cela prend un temps fou. Après, vient le temps des commissions souvent longues et animées... Tout cela en plein milieu des cours et des réunions d'établissement. C'est pourquoi, je peux vous dire que les membres n'ont ni l'énergie ni l'envie de répondre à plusieurs centaines de candidatures. Et je parle pour mon établissement qui est de taille modeste... Vous imaginez les gros établissements très demandés !!! (J'ai entendu cinq cartons pleins pour une seule discipline).

C'est bien d'avoir des précisions comme les tiennes, merci.
Pour être aussi syndicaliste, je sais que c'est compliqué de tout gérer !

Par contre, l'administration (de l'AEFE, de la MLF ou d'un établissement) pourrait prendre en charge cette question. C'est comme pour les mutations classiques pour lesquelles l'essentielle l'information aux collègues passe par les syndicats

L'AEFE n'a rien à voir dans la procédure de recrutement des résidents. La directrice valide ou pas mais le choix revient aux CCPLA. Pour ce qui est de l'administration de notre établissement tu imagines bien qu'ils sont aussi débordés que nos pauvres collègues. D'ailleurs notre secrétaire est admirable mais également hypersollicitée.
De toute façon, si tu n'as pas de proposition durant la semaine de la CCPLA voire la semaine suivante tu peux te dire que tu n'es pas classé. Il faut que les contrats soient validés avant début avril pour accorder les détachements. À ce moment là, l'EN a la main sur ton dossier et accepte le détachement auquel en principe le rectorat ne peut s'opposer.
Par la suite, tu peux avoir une proposition tardive mais cela devient compliqué d'obtenir un détachement.
À ce moment là, c'est ton rectorat qui a toute puissance et autorité pour te l'accorder. Et vue la situation actuelle, de moins en moins de rectorats sont enclins à l'accepter, en particulier ceux qui sont déficitaires en effectifs dans ta discipline.


Dernière édition par Svarog le Lun 1 Fév 2016 - 4:47, édité 4 fois

InvitéSV
Niveau 8


Revenir en haut Aller en bas

Re: Expatriés, résidents, locaux 2016: l'attente, même combat !!

Message par Isidoria le Lun 1 Fév 2016 - 3:32

Je me permets une petite remarque: depuis quelques jours, il y a de nombreux nouveaux membres, dont certains ne participent qu'aux fils sur l'enseignement à l'étranger. Il est d'usage sur ce forum de se présenter, c'est en le faisant que vous obtiendrez aussi plus de réponses à vos questions, et que nous répondrons sans hésitation à vos messages.
Chercher "votre présentation" dans la barre de recherche puis créer un fil à soi.
Merci à tous.

Isidoria
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Expatriés, résidents, locaux 2016: l'attente, même combat !!

Message par Noëllette le Lun 1 Fév 2016 - 13:59

Bonjour,

Je prends la conversation en cours. J'avoue n'avoir lu uniquement que les premières pages et cette dernière... Je me sens morose car perdue dans les abréviations, peu à peu désespérée par l'attente et les premières désillusions ...
Je suis en Lettres Modernes. Pour ma part j'ai postulé en contrat local à AWTY (Houston), Philadelphie et au lycée Churchill de Londres. Enfin, à vrai dire j'avais envoyé des dossiers au gré des envies et ce sont les réponses que j'ai eues. J'ai déjà passé des entretiens.
Dans le cadre du recrutement de résidents, je vais envoyer un dossier (dans quelques heures) pour le Cambodge, le Portugal, le Royaume Uni et la Thaïlande.

A vrai dire, je ne sais plus quoi penser... Je pense avoir un bon CV (bien qu'il manque cruellement d'une expérience au lycée) et quelques atouts à faire valoir mais j'ai l'impression que cela va être très difficile.

Je ne cherchais pas à partir à n'importe quel prix cette année. Il est vrai que je me suis construit un projet professionnel dans lequel le départ à l'étranger est important mais j'ai, en France, pour l'année prochaine, quelques perspectives... Malgré tout, plus le silence des établissements se fait pesant, plus je lis des choses qui refroidissent, plus je me sens triste!

Besoin de réconfort et de conseils!

Noëllette
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Re: Expatriés, résidents, locaux 2016: l'attente, même combat !!

Message par Isidoria le Lun 1 Fév 2016 - 14:36

Disons que tu vises uniquement les établissements les plus demandés au monde. Dis-nous en un peu plus sur ton profil (échelon, spécificités,...).
Le Portugal est aligné avec l'Espagne ils reçoivent des centaines de dossiers.
Thaïlande, Il y a des TNR sur place donc au mieux on te proposera un contrat local. Cambodge sans doute pareil...
Relis ce qu'on indiquait plus haut: élargir ses vœux, accepter de partir en local,...

Isidoria
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Expatriés, résidents, locaux 2016: l'attente, même combat !!

Message par Anagramme le Lun 1 Fév 2016 - 14:50

J'ai une question concernant les offres de la MLF : cela fait quelques semaines que il n'y a plus de nouvelles offres, c'est donc fini ? Il n'y aura plus de vague d'offres jusqu'à l'année prochaine ?

Anagramme
Expert


Revenir en haut Aller en bas

Re: Expatriés, résidents, locaux 2016: l'attente, même combat !!

Message par Noëllette le Lun 1 Fév 2016 - 14:58

Au niveau de mon profil : je suis à l'échelon 6 (depuis quelques mois). Je fais de la formation disciplinaire et pour le PEAC. J'ai bossé comme vacataire à l'ESPE en didactique. J'accueille chaque année des stagiaires dans le cadre du stage de MEEF1. J'ai la certification en théâtre, une expérience en classe à horaires aménagées et je dirige un service éducatif Théâtre à la DAAC. J'ai de l'expérience dans les projets artistiques et les partenariats culturels.
Grâce à la spécificité de mon établissement, je donne des cours en FLS (sans certif) et j'ai été jury pour le DELF.
Bien sûr tout cela est récent (je ne suis titulaire que depuis 5 ans) mais j'ai l'impression de m'être beaucoup démenée et d'avoir des compétences à faire valoir. confused
Tu as raison, je candidate sur des postes difficiles à avoir et je dois être réaliste.

Par ailleurs, quelqu'un connait le lycée français international de Philadelphie?

Noëllette
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Re: Expatriés, résidents, locaux 2016: l'attente, même combat !!

Message par Isidoria le Lun 1 Fév 2016 - 15:12

Tu as fait plein de choses en effet, mais tu es en concurrence avec des gens qui eux aussi ont de super dossiers. Et parfois ils sont sur place, ils ont une expérience de l'étranger. A mon avis, tu devrais obtenir des classements, bons, je n'en sais rien, mais ce serait déjà bien si c'est ta première demande.
Pourquoi ne pas élargir tes voeux et postuler dans des établissements moins prestigieux?

Isidoria
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Expatriés, résidents, locaux 2016: l'attente, même combat !!

Message par Anagramme le Lun 1 Fév 2016 - 15:20

Oui, Noëllette, ou peut-être en local ?
Bon courage et bonne chance en tout cas !

Anagramme
Expert


Revenir en haut Aller en bas

Page 5 sur 40 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6 ... 22 ... 40  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum