Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
avatar
Anarore
Niveau 9

Evaluation pour dyslexique / dysothographique / dysgraphique

par Anarore le Dim 31 Jan 2016 - 13:48
Bonjour tout le monde,

Plusieurs élèves dans les classes où je fais cours de français ont été reconnu, ou sont en train de l'être comme :

- dyslexique
- dysgraphique
- dysorthographique

Sauf que le médecin scolaire tarde à donner des pistes de remédiations, et comme je n'ai jamais eu d'élèves dans ce cas je m'interroge pour les évaluations à venir (en classe).
La première va être sous forme de questions de cours et de grammaire. La seconde en une analyse d'image qui réinvestit ce que nous aurons vu en classe (notamment l'HDA et le vocabulaire). Ce sont des évaluations qui prendront l'heure.
Que puis-je faire pour leur faciliter la tâche ?

_________________
"En dépit de tout ce qu'on peut vous raconter, les mots et les idées peuvent changer le monde." - Le Cercle des Poètes Disparus

"Un baiser, mais à tout prendre, qu'est-ce? Un serment fait d'un peu plus près, une promesse plus précise, un aveu qui se veut confirmer, un point rose qu'on met sur l'i du verbe aimer;
C'est un secret qui prend la bouche pour oreille, un instant d'infini qui fait un bruit d'abeille, une communion ayant un goût de fleur, une façon d'un peu se respirer le coeur, et d'un peu se goûter, au bord des lèvres, l'âme!" - Cyrano de Bergerac
avatar
Artysia
Modérateur

Re: Evaluation pour dyslexique / dysothographique / dysgraphique

par Artysia le Dim 31 Jan 2016 - 13:53
Déjà changement la police du contrôle, par exemple pour le dyslexique : contrôle en ARIAL 14, bien marquer le passage au 2e exercice, réduire le nombre de questions et ne pas compter l'orthographe.

Pour le dysorthographique c'est l'orthographe qui pose problème, mais en grammaire je ne sais pas si tu peux adapter ou comment.

Ces élèves se fatiguent rapidement donc pas besoin de les garder plus longtemps pour qu'ils fassent la même chose que les autres.
avatar
ycombe
Modérateur

Re: Evaluation pour dyslexique / dysothographique / dysgraphique

par ycombe le Dim 31 Jan 2016 - 13:56
Ne rien changer sauf éventuellement imprimer ton sujet en A3. Ce n'est pas faciliter la tache que de faire croire à un niveau qui en fait n'est pas là. S'il y a un tiers temps tu réduis de 25% la longueur de l'évaluation, et c'est tout.

_________________
Assurbanipal: "Passant, mange, bois, divertis-toi ; tout le reste n’est rien".

Franck Ramus : "Les sciences de l'éducation à la française se font fort de produire un discours savant sur l'éducation, mais ce serait visiblement trop leur demander que de mettre leur discours à l'épreuve des faits".
avatar
moon
Grand sage

Re: Evaluation pour dyslexique / dysothographique / dysgraphique

par moon le Dim 31 Jan 2016 - 15:27
Une dyslexie (réelle) engendre une grande fatigabilité. Les élèves se déconcentrent plus vite. Je plussoie ce que dit Artysia :
texte et questions bien aérés en police arial 14
essayer de donner moins de choses à rédiger ( pour mon élève diagnostiquée je transforme certains exercices qui demandent de la rédaction de manière à ce qu'elle puisse les faire directement sur feuille).
Leur laisser possibilité de taper leurs rédactions maison et certains exercices sur traitement de texte et de te les rendre sur clef. Tu peux aussi fournir certains documents sur clef pour qu'ils travaillent dessus.
Laisser plus de temps.
Après tu verras vite si l'élève est motivé ou pas. Je n'y croyais pas trop, mais pour la mienne (elle est en 6ème) ça a été radical : le fait d'avoir le PAP et les documents adapté lui redonne pas mal de motivation. Souvent même quand elle peut elle essaie de faire comme les autres.

_________________
"Celui qui marche en dehors du rythme entend simplement un autre rythme." Vol au-dessus d'un nid de coucou. Ken Kesey.
avatar
tannat
Habitué du forum

Re: Evaluation pour dyslexique / dysothographique / dysgraphique

par tannat le Dim 31 Jan 2016 - 15:51
Pour tous les dys, le mieux est encore d'attendre les "préconisations" des orthophonistes. En fonction du type de trouble (ou de sa gravité), on peut mettre en place différents dispositifs allant du plus simple, c'est-à-dire une police de caractère adaptée (comme cela a déjà été dit) au plus complexe allant jusqu'à différentes couleurs pour séparer les syllabes, les mots ou plus simplement les lignes.
Il te faudra donc opter, par exemple,  pour un espacement entre les mots et/ ou un interligne particulier.
Je crois qu'une néo fait ce type d'évaluation ; elle utilise, il me semble, le logiciel d'aide à la lecture et à l'écriture nommé Dys-Vocal ou un équivalent. Mais je ne parviens pas à retrouver le fils sur lequel ceci a déjà été abordé. (voir ici http://www.afpssu.com/wp-content/uploads/2013/07/logiciels_dyslexie.pdf)

_________________
« Nous naissons tous fous. Quelques-uns le demeurent.  » Samuel Beckett
« C'est un malheur que les hommes ne puissent d'ordinaire posséder aucun talent sans avoir quelque envie d'abaisser les autres.» Vauvenargues
User5899
Dieu de l'Olympe

Re: Evaluation pour dyslexique / dysothographique / dysgraphique

par User5899 le Dim 31 Jan 2016 - 15:52
@ycombe a écrit:Ne rien changer sauf éventuellement imprimer ton sujet en A3. Ce n'est pas faciliter la tache que de faire croire à un niveau qui en fait n'est pas là. S'il y a un tiers temps tu réduis de 25% la longueur de l'évaluation, et c'est tout.
+1
Ils passeront les mêmes épreuves d'examen que les autres, il faut arrêter avec ce syndrome compassionnel tout à fait hors de propos.

@tannat a écrit:Pour tous les dys, le mieux est encore d'attendre les "préconisations" des orthophonistes. En fonction du type de trouble (ou de sa gravité), on peut mettre en place différents dispositifs allant du plus simple, c'est-à-dire une police de caractère adaptée (comme cela a déjà été dit) au plus complexe allant jusqu'à différentes couleurs pour séparer les syllabes, les mots ou plus simplement les lignes.
Il te faudra donc opter, par exemple, pour un espacement entre les mots et/ ou un interligne particulier.
Mais bien sûr, j'ai que ça à faire.
avatar
tannat
Habitué du forum

Re: Evaluation pour dyslexique / dysothographique / dysgraphique

par tannat le Dim 31 Jan 2016 - 16:02
Demanderiez-vous à un aveugle de lire un texte qui ne serait pas en braille ? Considéreriez-vous qu'il s'agirait d'un syndrome compassionnel que de permettre à un sourd ou à un aveugle de passer les examens en bénéficiant d'outils adaptés ?
Je ne dis pas qu'il faut tout leur passer ; je dis qu'il faut mettre en place des outils adaptés et avoir les mêmes exigences lorsque ces outils leur sont proposés. Et ces outils ne sont pas ceux que des parents trop indulgents demandent mais ceux qui sont nécessaires à ces élèves pour que l'on puisse exiger d'eux ce que l'on demande aux autres.

_________________
« Nous naissons tous fous. Quelques-uns le demeurent.  » Samuel Beckett
« C'est un malheur que les hommes ne puissent d'ordinaire posséder aucun talent sans avoir quelque envie d'abaisser les autres.» Vauvenargues
avatar
tannat
Habitué du forum

Re: Evaluation pour dyslexique / dysothographique / dysgraphique

par tannat le Dim 31 Jan 2016 - 16:08
Cripure a écrit:Mais bien sûr, j'ai que ça à faire.
Mettre en place un espacement ou un interligne adapté, est-ce vraiment si compliqué, hors de notre portée, de notre capacité ?
Quant aux changements de couleurs, je ne nie pas que cela puisse être fastidieux néanmoins il semble que le logiciel Dys-Vocal ou un autre puisse prendre en charge ce type de chose pourquoi ne pas le mettre en place quand cela est possible.

_________________
« Nous naissons tous fous. Quelques-uns le demeurent.  » Samuel Beckett
« C'est un malheur que les hommes ne puissent d'ordinaire posséder aucun talent sans avoir quelque envie d'abaisser les autres.» Vauvenargues
avatar
Anarore
Niveau 9

Re: Evaluation pour dyslexique / dysothographique / dysgraphique

par Anarore le Dim 31 Jan 2016 - 16:49
Je cherche effectivement à mettre en place des choses qui les aident à travailler, pas à tout leur passer. Je suis myope, et si on m'enlevait mes lunettes la journée, je ne me vois pas tenir sans être fatiguée, avoir mal à la tête, et me cogner régulièrement dans les gens... je considère que c'est pareil pour eux.

On attend avec la PP les recommandations, mais comme c'est parti pour durer des plombes on ne veut pas laisser les gamins comme ça. Nous sommes déjà en Février, et le dossier a été posé en Novembre, donc bon...

Après s'être renseigné à droite à gauche, nous en avons conclu que :

- Pour le dysorthographique vu que ça ne concernait que l'orthographe, il fallait, pour moi, ne pas la compter pour le moment mais bien lui indiquer par contre où étaient les fautes. Et le professeur qui fait l'AP reprend tout ça.

- Pour le dysgraphique, il faut lui demander un peu moins de lignes et faire du progressif. Comme il a du mal avec les consignes il répond souvent à côté des questions (mais c'est toujours en lien avec la leçon, c'est rageant pour lui !). Je me disais que peut-être je pouvais mettre un exemple sous la consigne au contrôle peut-être ? Ou c'est trop ?

- Pour la dyslexique, c'est vraiment là qu'on sèche, je vais suivre au mieux vos conseils pour la police et l'agrandissement déjà. J'aère toujours un maximum les contrôles donc pas de problème pour l'interligne. On m'a conseillé la Calibri aussi. Certains l'utilisent ?

Aucun de ces élèves n'a d'ordinateur ni de tiers-temps en classe. Du coup lorsqu'il y a des exercices d'écriture ou de grammaire je passe près d'eux pour les guider au mieux. Lorsqu'ils sont en groupe leurs camarades les aident très bien. Lorsqu'il y a des devoirs à la maison j'accepte que ce soit fait par ordinateur (et je donne toujours ce genre de travaux au moins 15 jours à l'avance).
J'essaye aussi de les valoriser : en les motivant sur des travaux (poésie en ce moment), en leur posant des questions simples mais importantes.
Au début de l'année, je donnais un travail en plus à faire à la maison pour remonter une note catastrophe, et ils ont eu l'air d'apprécier. A ce moment-là, nous ne connaissions pas leurs difficultés, mais le simple fait de dire "ça arrive à tout le monde de se planter" ça les a rassuré. Et puis comme j'ai la chance d'avoir des demi-groupes, il y a des moments où ils peuvent s'éclater en travaillant autrement.
ça nous sauve un peu !

Quoi qu'il en soit, MERCI pour vos réponses, ça fait du bien de sentir qu'on n'est plus seul face à des problèmes qu'on ne connaît pas !

_________________
"En dépit de tout ce qu'on peut vous raconter, les mots et les idées peuvent changer le monde." - Le Cercle des Poètes Disparus

"Un baiser, mais à tout prendre, qu'est-ce? Un serment fait d'un peu plus près, une promesse plus précise, un aveu qui se veut confirmer, un point rose qu'on met sur l'i du verbe aimer;
C'est un secret qui prend la bouche pour oreille, un instant d'infini qui fait un bruit d'abeille, une communion ayant un goût de fleur, une façon d'un peu se respirer le coeur, et d'un peu se goûter, au bord des lèvres, l'âme!" - Cyrano de Bergerac
avatar
tannat
Habitué du forum

Re: Evaluation pour dyslexique / dysothographique / dysgraphique

par tannat le Dim 31 Jan 2016 - 16:54
Pour les dyslexiques, tu peux surligner les mots importants dans tes consignes cela peut les aider dans un premier temps puis ils devront apprendre à le faire seul (c'est long et compliqué pour eux).

_________________
« Nous naissons tous fous. Quelques-uns le demeurent.  » Samuel Beckett
« C'est un malheur que les hommes ne puissent d'ordinaire posséder aucun talent sans avoir quelque envie d'abaisser les autres.» Vauvenargues
avatar
tannat
Habitué du forum

Re: Evaluation pour dyslexique / dysothographique / dysgraphique

par tannat le Dim 31 Jan 2016 - 17:13

_________________
« Nous naissons tous fous. Quelques-uns le demeurent.  » Samuel Beckett
« C'est un malheur que les hommes ne puissent d'ordinaire posséder aucun talent sans avoir quelque envie d'abaisser les autres.» Vauvenargues
avatar
Provence
Enchanteur

Re: Evaluation pour dyslexique / dysothographique / dysgraphique

par Provence le Dim 31 Jan 2016 - 17:42
@Anarore a écrit:Je cherche effectivement à mettre en place des choses qui les aident à travailler, pas à tout leur passer. Je suis myope, et si on m'enlevait mes lunettes la journée, je ne me vois pas tenir sans être fatiguée, avoir mal à la tête, et me cogner régulièrement dans les gens... je considère que c'est pareil pour eux.
Non. Personne ne te demande de diagnostiquer une myopie ni de fabriquer les verres correcteurs.


- Pour le dysorthographique vu que ça ne concernait que l'orthographe, il fallait, pour moi, ne pas la compter pour le moment mais bien lui indiquer par contre où étaient les fautes. Et le professeur qui fait l'AP reprend tout ça.
En gros, le dysorthographique, c'est un gamin nul en orthographe? Et que fait-on pour le nul en sport ou en maths?

- Pour le dysgraphique, il faut lui demander un peu moins de lignes et faire du progressif. Comme il a du mal avec les consignes il répond souvent à côté des questions (mais c'est toujours en lien avec la leçon, c'est rageant pour lui !). Je me disais que peut-être je pouvais mettre un exemple sous la consigne au contrôle peut-être ? Ou c'est trop ?
La dysgraphie et la mauvaise lecture des consignes sont deux choses différentes, ce me semble.
avatar
tannat
Habitué du forum

Re: Evaluation pour dyslexique / dysothographique / dysgraphique

par tannat le Dim 31 Jan 2016 - 18:05
@Provence a écrit: Non. Personne ne te demande de diagnostiquer une myopie ni de fabriquer les verres correcteurs.
C'est pourquoi il faut attendre, normalement, l'avis de l'orthophoniste. J'ai plutôt l'impression qu'elle cherche à prêter une loupe à ceux qui ne voient pas convenablement, en attendant que les experts fournissent les outils.

_________________
« Nous naissons tous fous. Quelques-uns le demeurent.  » Samuel Beckett
« C'est un malheur que les hommes ne puissent d'ordinaire posséder aucun talent sans avoir quelque envie d'abaisser les autres.» Vauvenargues
avatar
Rabelais
Vénérable

Re: Evaluation pour dyslexique / dysothographique / dysgraphique

par Rabelais le Dim 31 Jan 2016 - 18:05
C'est fou ce que mes trois dysgraphiques-dysorthographiques " en attente d'être reconnus comme tels " ont fait comme progrès depuis que je n'adapte plus leur devoir .
Je leur dis juste de faire ce qu'ils peuvent et qu'ils ont leur temps...parce que c'est adapté.
Comment? Je mens? Sans doute, mais leurs parents aussi et comme eux, je ne veux que leur bien, seule la méthode change.

Ps: bien entendu, je précise que les eleves testés et aménagés réellement bénéficient des aménagements précisés dans le plan par leur medecin auquel je ne saurais me substituer...mais là, toujours pas de progrès .


Dernière édition par Rabelais le Dim 31 Jan 2016 - 18:08, édité 1 fois

_________________
Le temps ne fait rien à l'affaire, quand on est c., on est c.
User5899
Dieu de l'Olympe

Re: Evaluation pour dyslexique / dysothographique / dysgraphique

par User5899 le Dim 31 Jan 2016 - 18:07
@Anarore a écrit:Je cherche effectivement à mettre en place des choses qui les aident à travailler, pas à tout leur passer. Je suis myope, et si on m'enlevait mes lunettes la journée, je ne me vois pas tenir sans être fatiguée, avoir mal à la tête, et me cogner régulièrement dans les gens... je considère que c'est pareil pour eux.
Donc, quand vous avez un élève myope, vous fabriquez ses verres.
C'est bien veneration
avatar
AsarteLilith
Guide spirituel

Re: Evaluation pour dyslexique / dysothographique / dysgraphique

par AsarteLilith le Dim 31 Jan 2016 - 18:22
En ce qui me concerne, j'ai 2 dyslexiques et 2 élèves sur le spectre autistique, le tout en 6e, et un dyslexique (en tous cas, très grande difficulté et pas de boulot au minimum) en 3e. Voici ce que je fais :

- tous mes polycops (donc ceux que je crée surtout) sont en arial, 10 à 12
- si questionnaire pour contrôle de lecture : 5 question sà rédiger, 5 autres en QCM : tout le monde, même dys, peut ainsi s'en sortir honorablement, à condition de lire bien sûr
- évaluations type interro : comme tout le monde. je mets fréquemment, y compris pour les exercices que je crée, un exemple. Ca aide parfois, mais pas toujours. Je reprends les consignes avec la classe
- évaluation type devoir sur table : je mets le même sujet, même temps, mais j'enlève 1 ou 2 questions si pas absolument nécessaires, je diminue les relevés (si 4 éléments à relever pour devoir "normal", j'en mets 2 pour un devoir "dys") : je tiens compte des difficultés, mais je garde un sujet du même niveau que les autres
- dictée: partiellement tapée, mais je garde des difficultés. Pas simplement à trous comme celle du DNB (trop simple à mon goût) , je demande d'écrire plus.

-rédacs: faites sur ordi, en arial 12. je corrige un peu plus qu'avec un élève non-dys. je précise que mes 2 6e sur spectre autistique écrivent à la main, je n'ai qu'un ordi et ils ont au moins 1 voire 2 avs pour l'aide quotidienne

_________________
Chuis comme les plantes sans eau : sans grec ni latin, j'me dessèche.

ON DIT CHOCOLATINE, PHILISTINS !
elisa18
Niveau 10

Re: Evaluation pour dyslexique / dysothographique / dysgraphique

par elisa18 le Dim 31 Jan 2016 - 18:37
Pour en revenir au sujet, tu peux aussi reformuler les consignes à l'oral (je me suis aperçue que c'est bénéfique à tous les élèves!) pour s'assurer qu'ils ont bien compris, leur faire mettre les réponses directement sur la feuille plutôt que de réécrire les phrases. En stage, on nous a par contre déconseillé de faire du A3, mieux vaut 2 A4; en français mettre les questions à côté du texte, cela demande effectivement qq manipulations, mais c'est assez rapide à faire. Le dys se fatigue plus rapidement à cause de sa grande concentration: s'il est diagnostiqué, il aura un tiers-temps au brevet: tu peux enlever une question; mais je ne le fais jamais: je préfère alléger la tâche en les faisant écrire sur la feuille. Le dys est monotache: ne pas faire de a) b) c)... Mais bien séparer les questions.
J'avais il y a 2 ans en 5° un dyslexique reconnu. Il ne faut soi-disant pas leur faire apprendre de tableaux de conjugaison. Et bien, il l'a fait comme les autres! Cette année, en 3°, mon collègue m'a dit que c'est un de ses meilleurs élèves en conjugaison! Il ne faut pas confondre dys... et paresseux: un élèves dyslexique va trouver des solutions de contournement de son handicap (avec l'aide d'un orthophoniste) et dès la fin du collège, il devrait s'en sortir aussi bien qu'un autre s'il accepte de travailler!  (ce qui devrait rassurer Cripure!)

J'ai écrit en même temps que la réponse précédente du coup, je complète ma réponse (qui ressemble à la sienne!). Pour les relevés de mots, je demande de les faire directement sur la feuille au stabilo (en utilisant un code couleur s'il y en a plusieurs)
avatar
henriette
Médiateur

Re: Evaluation pour dyslexique / dysothographique / dysgraphique

par henriette le Dim 31 Jan 2016 - 19:00
Un truc que j'ai découvert en formation, pour les textes à destination des élèves dys, c'est d'éviter absolument l'alignement justifié car l'uniformisation de la marge à droite contribue à les perdre dans le texte.
Pour certains d'ailleurs, faire surligner une ligne sur deux par l'AVS facilite vraiment la lecture, là aussi pour leur éviter de se perdre.
Ce sont des aménagements qui ne sont pas du tout lourds à mettre en place, mais changent vraiment les choses pour ces élèves.

Pour l'agrandissement, par contre, il faut vraiment voir les préconisations car un document plus grand, pour certains, prend plus de place sur la table et rend difficile la gestion du matériel, alors que pour d'autre, l'impression que c'est aéré est capitale.

Pour la dictée, j'en ai déjà parlé ailleurs, je fais la même dictée aux dys qu'aux autres, mais ils ont un support différent : je fournis une feuille sur laquelle le texte de la dictée figure mais avec chaque lettre remplacée par un _. Ils ont donc le nombre de lettres par mot, la ponctuation et les apostrophes, mais le texte dicté reste le même.
Cela leur permet de se repérer, de ne pas décrocher dans le texte dicté, et cela les guide aussi pour écrire : s'il reste un tiret, ou s'il en manque un, c'est qu'il y a un souci.
Je vois de vrais progrès chez les élèves à qui je donne ce support : aussi bien les diagnostiqués "dys- quelque chose" que ceux qui ne le sont pas, mais ont de tellement grosses difficultés en dictée, écrivent de façon tellement fautive (genre un mot qui en devient deux, ou trois mots qui en deviennent un) qu'il leur est impossible de se relire. Cela les aide à acquérir une conscience du découpage des mots, et les guide pour savoir où se relire.
C'est un collègue de mon collège qui a eu l'idée de cette technique, et vraiment, c'est très efficace.

_________________
"Il n'y a que ceux qui veulent tromper les peuples et gouverner à leur profit qui peuvent vouloir retenir les hommes dans l'ignorance."
avatar
Anarore
Niveau 9

Re: Evaluation pour dyslexique / dysothographique / dysgraphique

par Anarore le Dim 31 Jan 2016 - 19:22
@Provence a écrit:
Non. Personne ne te demande de diagnostiquer une myopie ni de fabriquer les verres correcteurs.
En gros, le dysorthographique, c'est un gamin nul en orthographe? Et que fait-on pour le nul en sport ou en maths?
La dysgraphie et la mauvaise lecture des consignes sont deux choses différentes, ce me semble.

Pour la première remarque je te renvoie à la réponse de
@tannat a écrit:J'ai plutôt l'impression qu'elle cherche à prêter une loupe à ceux qui ne voient pas convenablement, en attendant que les experts fournissent les outils.
Je ne suis pas orthophoniste, mais dans la mesure où le PAP est en cours de validation, j'aimerais bien déjà mettre en place un minimum syndical.

Le dysorthographique est apparemment nul en orthographe mais à cause d'un problème de connexions qui ne se font pas dans le cerveau. Mais que ce soit en français, en maths ou en sport ma réponse est la même : il faut s'entraîner, mais chacun à sa mesure pour arriver un jour à quelque chose.

D'après l'ortho et les parents, c'est lié... là aussi j'attends le bilan du médecin scolaire...

@Rabelais a écrit:C'est fou ce que mes trois dysgraphiques-dysorthographiques " en attente d'être reconnus comme tels " ont fait comme progrès depuis que je n'adapte plus leur devoir .
Je leur dis juste de faire ce qu'ils peuvent et qu'ils ont leur temps...parce que c'est adapté.
Comment? Je mens? Sans doute, mais leurs parents aussi et comme eux, je ne veux que leur bien, seule la méthode change.
Ps: bien entendu, je précise que les eleves testés et aménagés réellement bénéficient des aménagements précisés dans le plan par leur medecin auquel je ne saurais me substituer...mais là, toujours pas de progrès .

Oui j'en ai eu aussi qui me disaient avoir des problèmes, mais sans bilan. Donc je ne fais rien, il ne faut pas non plus pousser mémé dans les orties. Beaucoup d'élèves et de parents mettent trop de chose sur le dos des "dys". Mais là on parle de reconnus, avec tous les papiers officiels en cours. Le problème vient seulement du fait que je n'ai pas de retour rapide sur comment m'adapter à eux...

@ AsarteLilith Elisa18 et Henriette merci pour cette liste, et ces conseils de mise en page, ça va beaucoup m'aider !

_________________
"En dépit de tout ce qu'on peut vous raconter, les mots et les idées peuvent changer le monde." - Le Cercle des Poètes Disparus

"Un baiser, mais à tout prendre, qu'est-ce? Un serment fait d'un peu plus près, une promesse plus précise, un aveu qui se veut confirmer, un point rose qu'on met sur l'i du verbe aimer;
C'est un secret qui prend la bouche pour oreille, un instant d'infini qui fait un bruit d'abeille, une communion ayant un goût de fleur, une façon d'un peu se respirer le coeur, et d'un peu se goûter, au bord des lèvres, l'âme!" - Cyrano de Bergerac
User5899
Dieu de l'Olympe

Re: Evaluation pour dyslexique / dysothographique / dysgraphique

par User5899 le Dim 31 Jan 2016 - 22:14
@elisa18 a écrit: (ce qui devrait rassurer Cripure!)
Je n'ai aucune inquiétude, mais alors, aucune. Si un handicap quelconque empêchait quiconque aujourd'hui d'avoir son bac, ça se saurait.
Le jour où l'EN aura cessé de persécuter les instits qui savent apprendre à lire aux élèves de CP, et en aura fini avec la promotion de démarches abominables qui rendent analphabète n'importe quel gamin normalement constitué, en confiant à la dyslexie le soin de pallier ces carences, nous verrons ce que nous pouvons faire pour y remédier. Mais il n'y en aura plus, ou pratiquement plus.


Dernière édition par Cripure le Dim 31 Jan 2016 - 22:20, édité 1 fois
User5899
Dieu de l'Olympe

Re: Evaluation pour dyslexique / dysothographique / dysgraphique

par User5899 le Dim 31 Jan 2016 - 22:16
@henriette a écrit:Un truc que j'ai découvert en formation, pour les textes à destination des élèves dys, c'est d'éviter absolument l'alignement justifié car l'uniformisation de la marge à droite contribue à les perdre dans le texte.
Pour certains d'ailleurs, faire surligner une ligne sur deux par l'AVS facilite vraiment la lecture, là aussi pour leur éviter de se perdre.
Ce sont des aménagements qui ne sont pas du tout lourds à mettre en place, mais changent vraiment les choses pour ces élèves.
C'est marrant, c'est exactement ce qu'on emploie pour pallier non la dyslexie, mais l'astigmatie...
avatar
Ronin
Guide spirituel

Re: Evaluation pour dyslexique / dysothographique / dysgraphique

par Ronin le Dim 31 Jan 2016 - 22:17
La dyslexie n'est pas un handicap mais un trouble des apprentissages et 90% de ceux qui en sont officiellement atteints n'ont pas été bilantes correctement faisant perdre du temps aux enseignants et aux vrais - dys.

_________________
User5899
Dieu de l'Olympe

Re: Evaluation pour dyslexique / dysothographique / dysgraphique

par User5899 le Dim 31 Jan 2016 - 22:20
@Ronin a écrit:La dyslexie n'est pas un handicap mais un trouble des apprentissages et 90% de ceux qui en sont officiellement atteints n'ont pas été bilantes correctement faisant perdre du temps aux enseignants et aux vrais - dys.
Nous sommes d'accord.
avatar
Ronin
Guide spirituel

Re: Evaluation pour dyslexique / dysothographique / dysgraphique

par Ronin le Dim 31 Jan 2016 - 22:30
Il ne s'agit pas d'être d'accord entre soi. Je suis enseignant spécialisé et travaille depuis des années uniquement avec des élèves en difficulté et en lien avec le centre référent des troubles du langage. Ke réalise des bilans avec des orthophonistes et des neuropsychologues pour les médecin. Je maintiens le chiffre de 90% de faux-dys qui servent à justifier ou camoufler d'autres difficultés.

_________________
avatar
Loreleii
Neoprof expérimenté

Re: Evaluation pour dyslexique / dysothographique / dysgraphique

par Loreleii le Dim 31 Jan 2016 - 22:34
Cripure a écrit:
@Ronin a écrit:La dyslexie n'est pas un handicap mais un trouble des apprentissages et 90% de ceux qui en sont officiellement atteints n'ont pas été bilantes correctement faisant perdre du temps aux enseignants et aux vrais - dys.
Nous sommes d'accord.

+
Contenu sponsorisé

Re: Evaluation pour dyslexique / dysothographique / dysgraphique

par Contenu sponsorisé
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum