Les élèves ont-ils vraiment changé ?

Page 7 sur 8 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Les élèves ont-ils vraiment changé ?

Message par User5899 le Mar 23 Fév 2016 - 16:04

@Marcel Khrouchtchev a écrit:
@Ronin a écrit:MK étant gaulliste parler de cette tragédie ne lui est pas possible. Merci de respecter son deuil.

Laughing Laughing Laughing
Plus sérieusement, je me pose les mêmes questions que ML sur Mai 68 (faut dire que je regarde du même endroit qu'elle Very Happy )
abc abf abi

User5899
Dieu de l'Olympe


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les élèves ont-ils vraiment changé ?

Message par User5899 le Mar 23 Fév 2016 - 16:09

@the educator a écrit:je ne sais pas vraiment si professeur=vous.
Le voussoiement est le mode par défaut et entre personnes qui s'évaluent et ont des comptes à se rendre. Je ne tutoie pas quelqu'un que je note et qui m'indiffère, et il n'est pas question qu'il me tutoie. Je veux bien tutoyer des collègues IRL lorsqu'ils me sont sympathiques, mais je voussoie et l'administration, et les personnels de service ou ouvriers, sauf si l'on se connaît d'ailleurs. Il y a sinon des règles, du moins des usages. Pour des gosses, il me semble important que la maison et l'école soient strictement distincts (je ne parle pas de respect, juste de la distance idoine).

_________________
Zu End' ewiges Wissen !
Der Welt melden
Weise nichts mehr !

En cas de ban, ne pas utiliser les MP ! Passer par l'icône du mail  Razz

User5899
Dieu de l'Olympe


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les élèves ont-ils vraiment changé ?

Message par Zenxya le Mar 23 Fév 2016 - 16:32

J'ai toujours vouvoyé mes élèves, c'est pour moi une marque de respect et permet de poser des limites et quand ils cherchaient à savoir mon prénom, je le leur donnais : c'est "madame" Razz

Zenxya
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les élèves ont-ils vraiment changé ?

Message par the educator le Mar 23 Fév 2016 - 16:54

Tout le monde prend la peine d'ajouter "pour moi", "je" préfère que, etc... Comprenez qu'on puisse apprécier l'inverse et estimer que cela n'impacte pas le respect que l'on se porte. Personnellement, ces protocoles d'interaction m'emmerdent copieusement, oh je sais vivre avec au quotidien, et ça fait partie des trucs absurdes dont je m’accommode, mais je ne parviens pas à voir à ces usages de fondement civilisationnel quelconque. Je n'ai pas besoin de démarcations artificielles.

the educator
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les élèves ont-ils vraiment changé ?

Message par Marie Laetitia le Mar 23 Fév 2016 - 16:56

@the educator a écrit:Tout le monde prend la peine d'ajouter "pour moi", "je" préfère que, etc... Comprenez qu'on puisse apprécier l'inverse et estimer que cela n'impacte pas le respect que l'on se porte. Personnellement, ces protocoles d'interaction m'emmerdent copieusement, oh je sais vivre avec au quotidien, et ça fait partie des trucs absurdes dont je m’accommode, mais je ne parviens pas à voir à ces usages de fondement civilisationnel quelconque. Je n'ai pas besoin de démarcations artificielles.

Dans ma réponse à ta réflexion, tu noteras que je n'ai pas parlé de respect ni utilisé de "pour moi" ou "je préfère que".

_________________
 
Si tu crois encore qu'il nous faut descendre dans le creux des rues pour monter au pouvoir, si tu crois encore au rêve du grand soir, et que nos ennemis, il faut aller les pendre... Aucun rêve, jamais, ne mérite une guerre. L'avenir dépend des révolutionnaires, mais se moque bien des petits révoltés. L'avenir ne veut ni feu ni sang ni guerre. Ne sois pas de ceux-là qui vont nous les donner (J. Brel, La Bastille)

________________________________________________

Antigone, c'est la petite maigre qui est assise là-bas, et qui ne dit rien. Elle regarde droit devant elle. Elle pense. (...) Elle pense qu'elle va mourir, qu'elle est jeune et qu'elle aussi, elle aurait bien aimé vivre. Mais il n'y a rien à faire. elle s'appelle Antigone et il va falloir qu'elle joue son rôle jusqu'au bout...

Marie Laetitia
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les élèves ont-ils vraiment changé ?

Message par the educator le Mar 23 Fév 2016 - 17:12

Oui tu es la seule, et d'ailleurs j'avais indiqué dans ma question que je pensais que savoir passer de l'un à l'autre était important (j'avais écrit nécessaire je crois), ne serait ce que pour s'adapter au contexte (fut il absurde).
Si tu veux ça ne me dérange pas plus que ça, cette histoire, mais justement, j'aimerais qu'on laisse cette petite habitude protocolaire en dehors des problèmes de respect. Compter sur le vouvoiement pour instaurer le respect, ça rejoins un peu l'idée de crainte, de coercition, qui semble souvent préexister à l'idée de relations "sereines".

the educator
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les élèves ont-ils vraiment changé ?

Message par Madame Rose le Mer 24 Fév 2016 - 17:12

Bonjour ici !

Concernant la question initiale (à savoir : les élèves ont-ils changé ?), j'ai vécu une grande heure de solitude hier.

J'avais donné à faire aux élèves une rédaction : écrire un poème sur le thème de l'évasion ou du voyage (en lien avec la séquence en cours et suite à l'étude du rondeau de Charles d'Orléans "Quand je me mettrai à voler"). Je donne ce travail depuis quelques années déjà et il fonctionne d'habitude très bien.

Mais cette fois, je me suis heurtée à un mur avec certains élèves (quatre ou cinq). En deux heures, ils n'ont rien écrit ou très peu, prétextant que c'était "trop dur", qu'ils n'avaient pas d'idées. J'ai essayé de les aider, de leur demander où ils rêveraient d'aller, de voyager. Réponse : nulle part. J'ai donné des exemples (la mer, la montagne, la plage, une île déserte...) mais j'ai reçu la même réponse, ça ne les intéresse pas.

J'ai essayé de garder mon calme et ai essayé de savoir à quoi ils pouvaient bien rêver. Pas de réponse sinon celle-ci, lancée avec mépris : "Nan mais nous, on est jeunes, on n'a pas de rêves!".

J'en suis restée sans voix.

Puis je me suis énervée parce que franchement, balancer à toutes les sauces l'argument de leur jeunesse pour excuser toute leur ignorance et leur manque d'éducation, ça commence à me gonfler.

Bref, je m'interroge donc depuis cette séance... Ces gamins n'ont-ils donc plus de rêves ? C'est d'une tristesse...


[je ne savais pas trop où poster ça, désolée si c'est un poil HS]

Madame Rose
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les élèves ont-ils vraiment changé ?

Message par Ma'am le Mer 24 Fév 2016 - 17:29

C'est pourtant quand on est jeune qu'on a le plus de rêves et de projets. Tout est à construire ! Ils ont quel âge ces charmants bambins ?

Ma'am
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les élèves ont-ils vraiment changé ?

Message par Madame Rose le Mer 24 Fév 2016 - 17:37

C'est ce que je pensais aussi mais visiblement, l'avenir ne les intéresse pas, découvrir des choses (sans parler de truc culturels, juste voyager, voire des paysages,...), ça ne les fait pas rêver.

Leur vie a l'air réduite à leur écran de smartphone ou de tv...

Ils ont 12-13 ans. Ils sont jeunes. Mais visiblement, les rêves, c'est pour les vieux ! (du haut de mes 26 ans, l'écart se creuse de plus en plus..)

Madame Rose
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les élèves ont-ils vraiment changé ?

Message par Hermiony le Mer 24 Fév 2016 - 17:53

@Madame Rose : en début d'année, j'ai demandé à mes 3e quels étaient leurs rêves. Sur les 26 de ma classe, je crois que 5 ou 6 seulement ont répondu à la question. Les autres ont mis "rien", "je sais pas", "j'en ai pas"...Cela en dit long sur la façon dont ils envisagent leur existence. Une survie perpétuelle ?

_________________
"Soyons subversifs. Révoltons-nous contre l'ignorance, l'indifférence, la cruauté, qui d'ailleurs ne s'exerce si souvent contre l'homme que parce qu'elles se sont fait la main sur les animaux. Il y aurait moins d'enfants martyrs s'il y avait moins d'animaux torturés".
Marguerite Yourcenar



« La vraie bonté de l’homme ne peut se manifester en toute pureté et en toute liberté qu’à l’égard de ceux qui ne représentent aucune force. » «Le véritable test moral de l’humanité, ce sont ses relations avec ceux qui sont à sa merci : les animaux. » Kundera, L’Insoutenable Légèreté de l’être

Hermiony
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les élèves ont-ils vraiment changé ?

Message par Madame Rose le Mer 24 Fév 2016 - 18:25

J'avais tenté l'année dernière la même chose que toi Hermiony, en début d'année.

Même chose : peu de réponses...et j'ai vu des trucs horrifiants du genre "Me marier à Las Vegas en limousine et faire la fête avec Nabilla et machinbidule".

A choisir, je crois que je préférais ceux qui ne mettaient rien !

Tout ça m'effraie quand même. Est-ce que l'abrutissement de la télévision, des réseaux sociaux, des jeux vidéos a anéanti à ce point l'imagination des enfants ?

J'enseigne dans un milieu rural (bien paumé, il faut 50 mn de trajet pour atteindre une ville digne de ce nom), je ne sais pas si ça joue aussi... Pendant mon année de stage, dans un environnement beaucoup plus favorisé, les gamins avaient adoré cette rédaction et étaient très fiers de ce qu'ils avaient produit (et moi aussi d'ailleurs!). Je me demandais du coup si c'est moi qui m'y étais moins bien prise...(l'éternelle remise en question).


Dernière édition par Madame Rose le Mer 24 Fév 2016 - 18:30, édité 1 fois

Madame Rose
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les élèves ont-ils vraiment changé ?

Message par thrasybule le Mer 24 Fév 2016 - 18:26

On parlait déjà de la génération Bof il y a plusieurs décennies...

_________________
♫Tititi tatata tititi tatata♫


Mon blog cinéma: http://ombreserrantes.com/


J'ai mes ours!

thrasybule
Oracle


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les élèves ont-ils vraiment changé ?

Message par the educator le Mer 24 Fév 2016 - 18:45

'est pourtant quand on est jeune qu'on a le plus de rêves et de projets. Tout est à construire ! Ils ont quel âge ces charmants bambins ?
Avoir des désirs, ce n'est pas quelque chose de si naturel, ça nécessite pas mal de structures mentales qui font de plus en plus défauts aux gens (de tout âge). C'est aussi quelque chose que le marketing et les médias cherchent à anéantir: le désir, c'est du solide, ça se change pas au rythme des iphones.

the educator
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les élèves ont-ils vraiment changé ?

Message par pamplemousses4 le Mer 24 Fév 2016 - 18:47

Je crois que j'aurais eu pour ma part beaucoup de mal à répondre à ces questions, surtout posées ainsi sur le mode de l'imagination et du récit.

pamplemousses4
Expert


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les élèves ont-ils vraiment changé ?

Message par Hermiony le Mer 24 Fév 2016 - 18:59

@pamplemousses4 a écrit:Je crois que j'aurais eu pour ma part beaucoup de mal à répondre à ces questions, surtout posées ainsi sur le mode de l'imagination et du récit.

Non, c'était sur la fiche de renseignements...En fait, je m'attendais à des choses de bases, genre "voyager", ou "devenir chanteur" ou que sais-je, quelque chose qui leur tient à coeur en tout cas, mais là...rien.

_________________
"Soyons subversifs. Révoltons-nous contre l'ignorance, l'indifférence, la cruauté, qui d'ailleurs ne s'exerce si souvent contre l'homme que parce qu'elles se sont fait la main sur les animaux. Il y aurait moins d'enfants martyrs s'il y avait moins d'animaux torturés".
Marguerite Yourcenar



« La vraie bonté de l’homme ne peut se manifester en toute pureté et en toute liberté qu’à l’égard de ceux qui ne représentent aucune force. » «Le véritable test moral de l’humanité, ce sont ses relations avec ceux qui sont à sa merci : les animaux. » Kundera, L’Insoutenable Légèreté de l’être

Hermiony
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les élèves ont-ils vraiment changé ?

Message par Quillan le Mer 24 Fév 2016 - 21:31

@Madame Rose a écrit:J'avais tenté l'année dernière la même chose que toi Hermiony, en début d'année.

Même chose : peu de réponses...et j'ai vu des trucs horrifiants du genre "Me marier à Las Vegas en limousine et faire la fête avec Nabilla et machinbidule".

A choisir, je crois que je préférais ceux qui ne mettaient rien !

Tout ça m'effraie quand même. Est-ce que l'abrutissement de la télévision, des réseaux sociaux, des jeux vidéos a anéanti à ce point l'imagination des enfants ?

J'enseigne dans un milieu rural (bien paumé, il faut 50 mn de trajet pour atteindre une ville digne de ce nom), je ne sais pas si ça joue aussi... Pendant mon année de stage, dans un environnement beaucoup plus favorisé, les gamins avaient adoré cette rédaction et étaient très fiers de ce qu'ils avaient produit (et moi aussi d'ailleurs!). Je me demandais du coup si c'est moi qui m'y étais moins bien prise...(l'éternelle remise en question).

"Jeux vidéo" ça me semble un peu réducteur... Sorti des daubes à la Call Of Duty tu as quand même un beau panel d'opus permettant de mettre en marche son ciboulot, voire même de s'imaginer tout un univers comme le ferait un bon bouquin. Sans compter que cela peut te permettre de développer des aptitudes utiles (persévérance etc...)
Mais dans l'ensemble, la surexposition aux écrans est un problème, en général tu t'en rends compte lorsque tu te retrouves face à une armée de zombies en cours à huit heures...

Pour le deuxième point, je pense que ce sont plus les parents qui influent là-dessus que le cadre dans lequel les gamins vivent. Quand tu vois des parents qui ne s'intéressent à rien, qui n'ont pas une grande curiosité, malheureusement les enfants sont à l'avenant, difficile de développer ce genre de qualités lorsque l'on n'est pas éduqués pour.
Après bon, en milieu rural la population n'est pas forcément favorisée, mais ce n'est pas parce qu'on est CSP - que l'on en est pour autant diminué intellectuellement. Laughing

_________________
Lo qui parla que semia, lo qui èscota qu'amassa.

Quillan
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les élèves ont-ils vraiment changé ?

Message par Sylvain de Saint-Sylvain le Mer 24 Fév 2016 - 21:49

@Madame Rose a écrit:Bonjour ici !

Concernant la question initiale (à savoir : les élèves ont-ils changé ?), j'ai vécu une grande heure de solitude hier.

J'avais donné à faire aux élèves une rédaction : écrire un poème sur le thème de l'évasion ou du voyage (en lien avec la séquence en cours et suite à l'étude du rondeau de Charles d'Orléans "Quand je me mettrai à voler"). Je donne ce travail depuis quelques années déjà et il fonctionne d'habitude très bien.

Mais cette fois, je me suis heurtée à un mur avec certains élèves (quatre ou cinq). En deux heures, ils n'ont rien écrit ou très peu, prétextant que c'était "trop dur", qu'ils n'avaient pas d'idées. J'ai essayé de les aider, de leur demander où ils rêveraient d'aller, de voyager. Réponse : nulle part. J'ai donné des exemples (la mer, la montagne, la plage, une île déserte...) mais j'ai reçu la même réponse, ça ne les intéresse pas.

J'ai essayé de garder mon calme et ai essayé de savoir à quoi ils pouvaient bien rêver. Pas de réponse sinon celle-ci, lancée avec mépris : "Nan mais nous, on est jeunes, on n'a pas de rêves!".

J'en suis restée sans voix.

Puis je me suis énervée parce que franchement, balancer à toutes les sauces l'argument de leur jeunesse pour excuser toute leur ignorance et leur manque d'éducation, ça commence à me gonfler.

Bref, je m'interroge donc depuis cette séance... Ces gamins n'ont-ils donc plus de rêves ? C'est d'une tristesse...


[je ne savais pas trop où poster ça, désolée si c'est un poil HS]

Là, comme ça, de derrière mon écran, je vois cinq élèves qui ont eu la flemme de faire l'exercice, et heu ben qui ont cherché à s'évader en faisant semblant de ne pas pouvoir au moins faire semblant d'avoir des rêves. Smile

Sylvain de Saint-Sylvain
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les élèves ont-ils vraiment changé ?

Message par Elaïna le Mer 24 Fév 2016 - 22:05

@Quillan a écrit:
@Madame Rose a écrit:
Tout ça m'effraie quand même. Est-ce que l'abrutissement de la télévision, des réseaux sociaux, des jeux vidéos a anéanti à ce point l'imagination des enfants ?

J'enseigne dans un milieu rural (bien paumé, il faut 50 mn de trajet pour atteindre une ville digne de ce nom), je ne sais pas si ça joue aussi... Pendant mon année de stage, dans un environnement beaucoup plus favorisé, les gamins avaient adoré cette rédaction et étaient très fiers de ce qu'ils avaient produit (et moi aussi d'ailleurs!). Je me demandais du coup si c'est moi qui m'y étais moins bien prise...(l'éternelle remise en question).

"Jeux vidéo" ça me semble un peu réducteur... Sorti des daubes à la Call Of Duty tu as quand même un beau panel d'opus permettant de mettre en marche son ciboulot, voire même de s'imaginer tout un univers comme le ferait un bon bouquin. Sans compter que cela peut te permettre de développer des aptitudes utiles (persévérance etc...)
Mais dans l'ensemble, la surexposition aux écrans est un problème, en général tu t'en rends compte lorsque tu te retrouves face à une armée de zombies en cours à huit heures...


Sauf qu'une bonne partie des élèves joueurs de jeux vidéos ne joue qu'A des daubes type Call of Duty et Battlefield. Mon mari est un gros joueur et on joue souvent "ensemble" (soit l'un contre l'autre, soit il joue et on suit l'histoire ensemble, on discute énormément voire tout le temps pendant le jeu ! Mais quand j'essaie d'évoquer le jeu vidéo avec des élèves, en fait, ils ne savent RIEN. Pour eux, les jeux, c'est pif pif boum boum pan t'es mort. Les jeux un tant soit peu narratifs (même un truc un peu bourrin type The Last of Us, que personnellement j'ai adoré) leur passent totalement à côté.

Elaïna
Grand Maître


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les élèves ont-ils vraiment changé ?

Message par Quillan le Mer 24 Fév 2016 - 22:36

@Elaïna a écrit:
@Quillan a écrit:
@Madame Rose a écrit:
Tout ça m'effraie quand même. Est-ce que l'abrutissement de la télévision, des réseaux sociaux, des jeux vidéos a anéanti à ce point l'imagination des enfants ?

J'enseigne dans un milieu rural (bien paumé, il faut 50 mn de trajet pour atteindre une ville digne de ce nom), je ne sais pas si ça joue aussi... Pendant mon année de stage, dans un environnement beaucoup plus favorisé, les gamins avaient adoré cette rédaction et étaient très fiers de ce qu'ils avaient produit (et moi aussi d'ailleurs!). Je me demandais du coup si c'est moi qui m'y étais moins bien prise...(l'éternelle remise en question).

"Jeux vidéo" ça me semble un peu réducteur... Sorti des daubes à la Call Of Duty tu as quand même un beau panel d'opus permettant de mettre en marche son ciboulot, voire même de s'imaginer tout un univers comme le ferait un bon bouquin. Sans compter que cela peut te permettre de développer des aptitudes utiles (persévérance etc...)
Mais dans l'ensemble, la surexposition aux écrans est un problème, en général tu t'en rends compte lorsque tu te retrouves face à une armée de zombies en cours à huit heures...


Sauf qu'une bonne partie des élèves joueurs de jeux vidéos ne joue qu'A des daubes type Call of Duty et Battlefield. Mon mari est un gros joueur et on joue souvent "ensemble" (soit l'un contre l'autre, soit il joue et on suit l'histoire ensemble, on discute énormément voire tout le temps pendant le jeu ! Mais quand j'essaie d'évoquer le jeu vidéo avec des élèves, en fait, ils ne savent RIEN. Pour eux, les jeux, c'est pif pif boum boum pan t'es mort. Les jeux un tant soit peu narratifs (même un truc un peu bourrin type The Last of Us, que personnellement j'ai adoré) leur passent totalement à côté.

Ah ça, je ne le nie pas, surtout dans un public jeune abreuvé par les pubs (on en revient à l'abrutissement de la télé) et qui ne connaît le jeu vidéo que par l'intermédiaire de Squeezie et Cyprien. pale C'est surtout la petite généralisation qui me chatouillait. Razz
J'ai certains élèves dont les horizons vidéoludiques sont tout de même plus variés, mais il est vrai qu'ils ont dix-sept ou dix-huit ans !

_________________
Lo qui parla que semia, lo qui èscota qu'amassa.

Quillan
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les élèves ont-ils vraiment changé ?

Message par Elaïna le Mer 24 Fév 2016 - 22:38

Moi ce sont mes premières S qui se disent tous super fans de jeux vidéos... et quand j'essaie d'en parler avec eux, je suis atterrée. En fait, ils ne savent RIEN. Un peu comme ils se disent bons en informatique : l'écrasante majorité est incapable d'avoir des rudiments de début de connaissances en traitement de texte, sans parler du reste.

Elaïna
Grand Maître


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les élèves ont-ils vraiment changé ?

Message par Quillan le Mer 24 Fév 2016 - 22:48

@Elaïna a écrit:Moi ce sont mes premières S qui se disent tous super fans de jeux vidéos... et quand j'essaie d'en parler avec eux, je suis atterrée. En fait, ils ne savent RIEN. Un peu comme ils se disent bons en informatique : l'écrasante majorité est incapable d'avoir des rudiments de début de connaissances en traitement de texte, sans parler du reste.

"Je sais allumer un ordinateur, je suis bon en informatique ! cheers "
C'est vrai que cela dépasse le domaine vidéoludique, on est davantage dans la fantastique tendance à la superficialité en tous domaines...

_________________
Lo qui parla que semia, lo qui èscota qu'amassa.

Quillan
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les élèves ont-ils vraiment changé ?

Message par the educator le Jeu 25 Fév 2016 - 12:14

Moi ce sont mes premières S qui se disent tous super fans de jeux vidéos... et quand j'essaie d'en parler avec eux, je suis atterrée. En fait, ils ne savent RIEN.
Même sur leurs jeux, ils sont mauvais pour la plupart. Dans mon établissement précédent, c'était l'attraction du vendredi, le cpe dérouillait un élève à FIFA sur le coup de 16h...

the educator
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les élèves ont-ils vraiment changé ?

Message par Elaïna le Jeu 25 Fév 2016 - 13:18

@the educator a écrit:
Moi ce sont mes premières S qui se disent tous super fans de jeux vidéos... et quand j'essaie d'en parler avec eux, je suis atterrée. En fait, ils ne savent RIEN.
Même sur leurs jeux, ils sont mauvais pour la plupart. Dans mon établissement précédent, c'était l'attraction du vendredi, le cpe dérouillait un élève à FIFA sur le coup de 16h...

c'est clair, vu ce qu'ils me racontent, je pense que je pourrais allègrement leur mettre des trempes à un certain nombre de jeux (alors que face à mon mari, je ne fais pas tripette).

Elaïna
Grand Maître


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les élèves ont-ils vraiment changé ?

Message par Hervé Hervé le Jeu 25 Fév 2016 - 13:57


_________________
保持警惕

« Et je demande aux économistes politiques, aux moralistes, s’ils ont déjà calculé le nombre d’individus qu’il est nécessaire de condamner à la misère, à un travail disproportionné, au découragement, à l’infantilisation, à une ignorance crapuleuse, à une détresse invincible, à la pénurie absolue, pour produire un riche ? » (José Saramago).

Hervé Hervé
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les élèves ont-ils vraiment changé ?

Message par roxanne le Jeu 25 Fév 2016 - 14:49

Une anecdote marrante . Je vais chez le coiffeur et au moment où il est en train de finir (j'ai encore la blouse), rentre un de mes élèves de première (un peu étonnant de le voir dans ce genre de salon un peu "chic" mais il a une belle mèche à entretenir). On l'assoit à côté de moi (les joies des petites villes), il me dit bonjour et rajoute (faux-jeton!) que ça me va très bien.
Je raconte ça à Cyrano le soir (qui lui n'a même pas vu que j'étais allée chez le coiffeur) et il me dit que lui jamais à son âge, il n'aurait osé dire ça à une des profs, il y avait un de ses copains, commercial, qui m'a dit qu'effectivement à 17 ans, lui non plus ne l'aurait sûrement pas fait. Ils sont plus à l'aise avec l'adulte, le prof, plus familiers.

roxanne
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les élèves ont-ils vraiment changé ?

Message par Reine Margot le Jeu 25 Fév 2016 - 14:51

Quand j'étais prof des élèves (souvent des filles) me disaient souvent que telle ou telle de mes affaires était bien, j'étais un peu mal à l'aise, je n'aurais jamais osé faire ce genre de remarque à leur âge à un(e) prof non plus.

_________________
1 enseignant molesté, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
2 enseignants molestés, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
150 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
151 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
………………………………
[la progression arithmétique se poursuit en série]
…………………………………..
156 879 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
156 880 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société. »

Reine Margot
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Page 7 sur 8 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum