Privé et réforme

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Privé et réforme

Message par Aliceinwonderland le Ven 5 Fév 2016 - 16:05

Quand je suis allée aux rencontres parents/profs première de mon fils un vendredi soir de janvier, la journée avait été banalisée pour la réforme du collège (profs en réunion toute la journée enchaînant le soir avec les rencontres parents les pauvres).

Je pense que je viens de recevoir un courrier fruit de ces réunions et il me semble bien qu'on peut lire entre les lignes que certains établissements s'apprêtent à louvoyer pour préserver leurs filières et vont même en faire leur beurre.

Je recopie les lignes qui m'ont paru intéressantes :

"Cette année 2016, vous le savez, voit poindre une nouvelle réforme du collège qui sera effective à la prochaine rentrée scolaire. Beaucoup de commentaires sont faits sur celle-ci du fait de son ampleur et de son objectif.

Il faut cependant garder en mémoire que Saint XXX, comme tous les établissements Catholiques d'enseignement, est régi par la loi Debré qui lui donne une capacité d'autonomie dans ses savoir-faire éducatifs. Il s'agit donc pour nous de respecter le cadre légal de l'Education Nationale puisque nous sommes sous contrat d'association, tout en gardant l'originalité de notre projet qui veut accompagner tous les enfants dans leur différence.

Nous garderons donc nos propositions éducatives tant pour les enfants qui nécessitent des pédagogies différenciées (ULIS, SEGPA, Classes de soutien, 3° à vocation professionnalisante) que pour les enfants qui peuvent aller plus loin dans leurs apprentissages intellectuels (langues complémentaires, langues anciennes, DNL)

Car nous restons sur l'intuition fondatrice de Saint-XXX qui veut accueillir tous les enfants afin de les accompagner dans l'excellence possible pour chacun d'eux. C'est la mission éducative qui fait la notoriété de Saint XXX et à laquelle les parents nous disent être très attachés"

Comme le dit mon fils "en clair fuck la réforme"

Je précise que mon fils a un copain EIP en première S dont le frère est en SEGPA ; pour moi qui m'occupe beaucoup d'enfants ayant un retard global voire un QI inférieur à la norme, je trouve incroyable de penser que désormais si on a le malheur d'avoir un enfant différent il faudra payer pour avoir une scolarité adaptée. Et payer aussi pour avoir un enseignement normal et digne de ce nom (je parie que là-bas ils n'entendront pas parler de la réforme de l'orthographe et choisiront des manuels comme ceux de Véronique Marchais...)

_________________
You gotta keep the devil
Way down in the hole

Aliceinwonderland
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Privé et réforme

Message par Osmie le Ven 5 Fév 2016 - 16:17

Merci pour ce message.
Payer cher pour une instruction correcte, renforcer les inégalités sociales, c'est le vœu du PS. Le privé maintiendra probablement toutes les options en faisant payer ces nouveaux petits luxes par les parents ; c'est vraiment très moche.
Le public a une mission éducative, et notre gouvernement le dépouille consciencieusement pour l'empêcher de la remplir. Le privé sous contrat, et surtout hors contrat a de beaux jours devant lui si cette réforme est maintenue.
Tout cela me soulève le cœur.

Je me rappelle quelques intervenants sur ce forum qui poussaient des cris d'orfraie quand on leur disait que le privé maintiendrait tout ce qui était arraché au public ; j'ignore où ils ont disparu, et c'est bien dommage : ils pourraient t'expliquer vaillamment que tu ne comprends rien et que tu vois le mal partout.

Osmie
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Privé et réforme

Message par Le grincheux le Ven 5 Fév 2016 - 16:25

J'allais écrire "bienvenue en Socialie".  Twisted Evil

Churchill avait raison : le socialisme, c'est le partage égalitaire de la misère. Le libéralisme, c'est le partage inégalitaire de la richesse. En France, on a choisi le socialisme. Ce qui est amusant, c'est qu'on est encore à s'étonner du résultat.

_________________
Le carnet du grincheux
Chroniques de misanthropie ordinaire
http://grincheux.de-charybde-en-scylla.fr/
http://loubardes.de-charybde-en-scylla.fr/

Le grincheux
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Privé et réforme

Message par lucB le Ven 5 Fév 2016 - 16:28

Je travaille dans le privé, j'ai fait grève contre la réforme. Elle sera appliquée dans mon établissement ( je me doute que ce ne sera peut-être pas le cas partout ). J'ai passé du temps et dépensé de l'énergie pour expliquer en quoi cette réforme était néfaste pour tous : élèves, profs, etc. Des collègues croyaient que nous y échapperions dans le privé, ils ont eu confirmation de ce que je leur avais dit par des IPR lors des fameuses ( fumeuses ) formations. Je ne pousse pas de cris d'orfraie, je ne donne que ma modeste expérience.

lucB
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Re: Privé et réforme

Message par JPhMM le Ven 5 Fév 2016 - 16:29

@Le grincheux a écrit:J'allais écrire "bienvenue en Socialie".  Twisted Evil

Churchill avait raison : le socialisme, c'est le partage égalitaire de la misère. Le libéralisme, c'est le partage inégalitaire de la richesse. En France, on a choisi le socialisme. Ce qui est amusant, c'est qu'on est encore à s'étonner du résultat.
La pauvreté se porte encore mieux en Angleterre.

_________________
Labyrinthe où l'admiration des ignorants et des idiots qui prennent pour savoir profond tout ce qu'ils n'entendent pas, les a retenus, bon gré malgré qu'ils en eussent. D'ailleurs, il n'y a point de meilleur moyen pour mettre en vogue ou pour défendre des doctrines étranges et absurdes, que de les munir d'une légion de mots obscurs, douteux , et indéterminés. Ce qui pourtant rend ces retraites bien plus semblables à des cavernes de brigands ou à des tanières de renards qu'à des forteresses de généreux guerriers. Que s'il est malaisé d'en chasser ceux qui s'y réfugient, ce n'est pas à cause de la force de ces lieux-là, mais à cause des ronces, des épines et de l'obscurité des buissons dont ils sont environnés. Car la fausseté étant par elle-même incompatible avec l'esprit de l'homme, il n'y a que l'obscurité qui puisse servir de défense à ce qui est absurde. — John Locke

JPhMM
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Privé et réforme

Message par Le grincheux le Ven 5 Fév 2016 - 16:32

@JPhMM a écrit:
@Le grincheux a écrit:J'allais écrire "bienvenue en Socialie".  Twisted Evil

Churchill avait raison : le socialisme, c'est le partage égalitaire de la misère. Le libéralisme, c'est le partage inégalitaire de la richesse. En France, on a choisi le socialisme. Ce qui est amusant, c'est qu'on est encore à s'étonner du résultat.
La pauvreté se porte encore mieux en Angleterre.
Non. En revanche, c'est ce qu'on dit ici en utilisant le système anglais (que je ne défends pas) comme épouvantail. Il y a des tas de choses qui fonctionnent mieux en Angleterre que chez nous, mêmes les hôpitaux, les assurances santé et les transports ferrés même s'il y a eu des problèmes du temps de la restructuration.

De toute façon, continuons à ne rien faire avec notre meilleur système au monde, dans cinq ans, au pire, il est mort. Le socialisme et ses effets de bord idéologiques s'arrêteront d'eux-mêmes lorsque disparaîtra toute richesse en France.

Pour revenir au sujet, ce genre de réforme (et les précédentes) ne sont qu'une conséquence d'une idéologie socialisante où, sous prétexte que tout le monde doit réussir de la même manière, on se retrouve avec 80% d'une classe d'âge au bac (quitte à ne plus avoir d'artisans boulangers), sous prétexte que tout le monde doit avoir le même enseignement, supprimons les filières d'excellence donc les classes bilangues...

_________________
Le carnet du grincheux
Chroniques de misanthropie ordinaire
http://grincheux.de-charybde-en-scylla.fr/
http://loubardes.de-charybde-en-scylla.fr/

Le grincheux
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Privé et réforme

Message par JPhMM le Ven 5 Fév 2016 - 16:36

@Le grincheux a écrit:
@JPhMM a écrit:
@Le grincheux a écrit:J'allais écrire "bienvenue en Socialie".  Twisted Evil

Churchill avait raison : le socialisme, c'est le partage égalitaire de la misère. Le libéralisme, c'est le partage inégalitaire de la richesse. En France, on a choisi le socialisme. Ce qui est amusant, c'est qu'on est encore à s'étonner du résultat.
La pauvreté se porte encore mieux en Angleterre.
Non. En revanche, c'est ce qu'on dit ici en utilisant le système anglais (que je ne défends pas) comme épouvantail. Il y a des tas de choses qui fonctionnent mieux en Angleterre que chez nous, mêmes les hôpitaux, les assurances santé et les transports ferrés même s'il y a eu des problèmes du temps de la restructuration.

De toute façon, continuons à ne rien faire avec notre meilleur système au monde, dans cinq ans, au pire, il est mort. Le socialisme et ses effets de bord idéologiques s'arrêteront d'eux-mêmes lorsque disparaîtra toute richesse en France.
Ai-je dit que notre système était le meilleur du monde ?
Je trouve simplement étonnante cette sorte de comparaison entre libéralisme et socialisme, quand on connait les taux de pauvreté dans les pays riches libéraux.

_________________
Labyrinthe où l'admiration des ignorants et des idiots qui prennent pour savoir profond tout ce qu'ils n'entendent pas, les a retenus, bon gré malgré qu'ils en eussent. D'ailleurs, il n'y a point de meilleur moyen pour mettre en vogue ou pour défendre des doctrines étranges et absurdes, que de les munir d'une légion de mots obscurs, douteux , et indéterminés. Ce qui pourtant rend ces retraites bien plus semblables à des cavernes de brigands ou à des tanières de renards qu'à des forteresses de généreux guerriers. Que s'il est malaisé d'en chasser ceux qui s'y réfugient, ce n'est pas à cause de la force de ces lieux-là, mais à cause des ronces, des épines et de l'obscurité des buissons dont ils sont environnés. Car la fausseté étant par elle-même incompatible avec l'esprit de l'homme, il n'y a que l'obscurité qui puisse servir de défense à ce qui est absurde. — John Locke

JPhMM
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Privé et réforme

Message par Hestia le Ven 5 Fév 2016 - 16:37

@lucB a écrit:Je travaille dans le privé, j'ai fait grève contre la réforme. Elle sera appliquée dans mon établissement ( je me doute que ce ne sera peut-être pas le cas partout ). J'ai passé du temps et dépensé de l'énergie pour expliquer en quoi cette réforme était néfaste pour tous : élèves, profs, etc. Des collègues croyaient que nous y échapperions dans le privé, ils ont eu confirmation de ce que je leur avais dit par des IPR lors des fameuses ( fumeuses ) formations. Je ne pousse pas de cris d'orfraie, je ne donne que ma modeste expérience.

Tout pareil pour moi! Je ne vois pas comment le privé peut faire différemment, on n'a pas de marge de manœuvre.

Hestia
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Re: Privé et réforme

Message par Le grincheux le Ven 5 Fév 2016 - 16:40

@JPhMM a écrit:
@Le grincheux a écrit:
@JPhMM a écrit:
@Le grincheux a écrit:J'allais écrire "bienvenue en Socialie".  Twisted Evil

Churchill avait raison : le socialisme, c'est le partage égalitaire de la misère. Le libéralisme, c'est le partage inégalitaire de la richesse. En France, on a choisi le socialisme. Ce qui est amusant, c'est qu'on est encore à s'étonner du résultat.
La pauvreté se porte encore mieux en Angleterre.
Non. En revanche, c'est ce qu'on dit ici en utilisant le système anglais (que je ne défends pas) comme épouvantail. Il y a des tas de choses qui fonctionnent mieux en Angleterre que chez nous, mêmes les hôpitaux, les assurances santé et les transports ferrés même s'il y a eu des problèmes du temps de la restructuration.

De toute façon, continuons à ne rien faire avec notre meilleur système au monde, dans cinq ans, au pire, il est mort. Le socialisme et ses effets de bord idéologiques s'arrêteront d'eux-mêmes lorsque disparaîtra toute richesse en France.
Ai-je dit que notre système était le meilleur du monde ?
Je trouve simplement étonnante cette sorte de comparaison entre libéralisme et socialisme, quand on connait les taux de pauvreté dans les pays riches libéraux.
C'est un peu la paille et la poutre, hein. Avant de regarder le taux de pauvreté dans les pays libéraux, on ferait bien de regarder les chiffres que l'INSEE bien de chez nous produit tous les mois sur le chômage non corrigé des variations saisonnières. Parce qu'en terme de pauvreté, nous n'avons aucune leçon à donner à un pays libéral, surtout lorsqu'on affiche fièrement un peu plus de 25% de chômeurs dans la population active non fonctionnaire tout en ayant 57% du PIB qui passe dans les dépenses de l'état. Aucun pays libéral n'arrive à un tel taux de pauvreté effective avec une telle débauche de moyens (et d'appauvrissement de sa population au travers de l'endettement.)

La gestion de l'école et les différences réformes est une conséquence de ce choix de société. Et qu'on le veuille ou non, ça ne changera qu'à partir du moment où on déclarera que tous les élèves sont différents et qu'ils n'ont pas tous les mêmes capacités.

_________________
Le carnet du grincheux
Chroniques de misanthropie ordinaire
http://grincheux.de-charybde-en-scylla.fr/
http://loubardes.de-charybde-en-scylla.fr/

Le grincheux
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Privé et réforme

Message par JPhMM le Ven 5 Fév 2016 - 16:49

"Avant de regarder le taux de pauvreté dans les pays libéraux" ??? bon, je rappelle juste que c'est toi qui as voulu comparer deux systèmes en regard des inégalités. Pour le reste... je te laisse à tes « un peu plus de 25% de chômeurs dans la population active non fonctionnaire tout en ayant 57% du PIB qui passe dans les dépenses de l'état. Aucun pays libéral n'arrive à un tel taux de pauvreté effective avec une telle débauche de moyens (et d'appauvrissement de sa population au travers de l'endettement.) » absolument surréalistes. Note, 100% des actifs chômeurs sont au chômage ! C'est encore plus impressionnant.

_________________
Labyrinthe où l'admiration des ignorants et des idiots qui prennent pour savoir profond tout ce qu'ils n'entendent pas, les a retenus, bon gré malgré qu'ils en eussent. D'ailleurs, il n'y a point de meilleur moyen pour mettre en vogue ou pour défendre des doctrines étranges et absurdes, que de les munir d'une légion de mots obscurs, douteux , et indéterminés. Ce qui pourtant rend ces retraites bien plus semblables à des cavernes de brigands ou à des tanières de renards qu'à des forteresses de généreux guerriers. Que s'il est malaisé d'en chasser ceux qui s'y réfugient, ce n'est pas à cause de la force de ces lieux-là, mais à cause des ronces, des épines et de l'obscurité des buissons dont ils sont environnés. Car la fausseté étant par elle-même incompatible avec l'esprit de l'homme, il n'y a que l'obscurité qui puisse servir de défense à ce qui est absurde. — John Locke

JPhMM
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Privé et réforme

Message par egomet le Ven 5 Fév 2016 - 16:55

@JPhMM a écrit:
@Le grincheux a écrit:
@JPhMM a écrit:
@Le grincheux a écrit:J'allais écrire "bienvenue en Socialie".  Twisted Evil

Churchill avait raison : le socialisme, c'est le partage égalitaire de la misère. Le libéralisme, c'est le partage inégalitaire de la richesse. En France, on a choisi le socialisme. Ce qui est amusant, c'est qu'on est encore à s'étonner du résultat.
La pauvreté se porte encore mieux en Angleterre.
Non. En revanche, c'est ce qu'on dit ici en utilisant le système anglais (que je ne défends pas) comme épouvantail. Il y a des tas de choses qui fonctionnent mieux en Angleterre que chez nous, mêmes les hôpitaux, les assurances santé et les transports ferrés même s'il y a eu des problèmes du temps de la restructuration.

De toute façon, continuons à ne rien faire avec notre meilleur système au monde, dans cinq ans, au pire, il est mort. Le socialisme et ses effets de bord idéologiques s'arrêteront d'eux-mêmes lorsque disparaîtra toute richesse en France.
Ai-je dit que notre système était le meilleur du monde ?
Je trouve simplement étonnante cette sorte de comparaison entre libéralisme et socialisme, quand on connait les taux de pauvreté dans les pays riches libéraux.

Et quand on sait comment sont calculés les taux de pauvreté?

_________________
Primum non nocere.
Sapientia vero ubi invenitur et quis est locus intellegentiae? Non est in me, non est mecum.


Poésies, roman etc. http://egomet.sanqualis.com/

egomet
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Privé et réforme

Message par Reine Margot le Ven 5 Fév 2016 - 16:56

@Le grincheux a écrit:J'allais écrire "bienvenue en Socialie".  Twisted Evil

Churchill avait raison : le socialisme, c'est le partage égalitaire de la misère. Le libéralisme, c'est le partage inégalitaire de la richesse. En France, on a choisi le socialisme. Ce qui est amusant, c'est qu'on est encore à s'étonner du résultat.

Alors, le PS est "libéral" Twisted Evil

_________________
1 enseignant molesté, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
2 enseignants molestés, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
150 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
151 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
………………………………
[la progression arithmétique se poursuit en série]
…………………………………..
156 879 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
156 880 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société. »

Reine Margot
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Privé et réforme

Message par Le grincheux le Ven 5 Fév 2016 - 16:56

@JPhMM a écrit:"Avant de regarder le taux de pauvreté dans les pays libéraux" ??? bon, je rappelle juste que c'est toi qui as voulu comparer deux systèmes en regard des inégalités. Pour le reste... je te laisse à tes « un peu plus de 25% de chômeurs dans la population active non fonctionnaire tout en ayant 57% du PIB qui passe dans les dépenses de l'état. Aucun pays libéral n'arrive à un tel taux de pauvreté effective avec une telle débauche de moyens (et d'appauvrissement de sa population au travers de l'endettement.) » absolument surréalistes. Note, 100% des actifs chômeurs sont au chômage ! C'est encore plus impressionnant.
Sans commentaire. En France, le ratio de chômage se calcule sur l'ensemble de la population active (même pas sur l'ensemble des gens qui sont en situation d'avoir un emploi, ce qui est encore autre chose) et non sur les personnes qui sont affectées par le risque de chômage, donc en retirant de la population active tout ce qu'on met sous le tapis pour inverser la courbe du chômage (fonctionnaires, emplois aidés et j'en passe). Et là, tu peux réellement comparer l'état d'un pays comme la France aux autres pays. On n'en sort pas grandi.

Maintenant, je constate que tu ne réponds pas sur le fond qui est que l'état de l'EN n'est que la conséquence de 35 ans de politique égalitariste et d'une idéologie totalement dépassée qui fait qu'on ne veut pas de parcours d'excellence. J'arrête donc la discussion.

_________________
Le carnet du grincheux
Chroniques de misanthropie ordinaire
http://grincheux.de-charybde-en-scylla.fr/
http://loubardes.de-charybde-en-scylla.fr/

Le grincheux
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Privé et réforme

Message par Reine Margot le Ven 5 Fév 2016 - 16:57

Pour en revenir au sujet, qui est le rapport du privé à la réforme, je ne suis pas étonnée.Je n'ai pas d'enfant mais si j'en ai un jour ils iront clairement dans le privé.

_________________
1 enseignant molesté, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
2 enseignants molestés, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
150 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
151 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
………………………………
[la progression arithmétique se poursuit en série]
…………………………………..
156 879 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
156 880 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société. »

Reine Margot
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Privé et réforme

Message par Le grincheux le Ven 5 Fév 2016 - 16:58

@Reine Margot a écrit:
@Le grincheux a écrit:J'allais écrire "bienvenue en Socialie".  Twisted Evil

Churchill avait raison : le socialisme, c'est le partage égalitaire de la misère. Le libéralisme, c'est le partage inégalitaire de la richesse. En France, on a choisi le socialisme. Ce qui est amusant, c'est qu'on est encore à s'étonner du résultat.

Alors, le PS est "libéral" Twisted Evil
Non, s'il l'était, on n'en serait pas là. En France, on partage inégalitairement la misère.

_________________
Le carnet du grincheux
Chroniques de misanthropie ordinaire
http://grincheux.de-charybde-en-scylla.fr/
http://loubardes.de-charybde-en-scylla.fr/

Le grincheux
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Privé et réforme

Message par JPhMM le Ven 5 Fév 2016 - 17:00

@Le grincheux a écrit:
@JPhMM a écrit:"Avant de regarder le taux de pauvreté dans les pays libéraux" ??? bon, je rappelle juste que c'est toi qui as voulu comparer deux systèmes en regard des inégalités. Pour le reste... je te laisse à tes « un peu plus de 25% de chômeurs dans la population active non fonctionnaire tout en ayant 57% du PIB qui passe dans les dépenses de l'état. Aucun pays libéral n'arrive à un tel taux de pauvreté effective avec une telle débauche de moyens (et d'appauvrissement de sa population au travers de l'endettement.) » absolument surréalistes. Note, 100% des actifs chômeurs sont au chômage ! C'est encore plus impressionnant.
Sans commentaire. En France, le ratio de chômage se calcule sur l'ensemble de la population active (même pas sur l'ensemble des gens qui sont en situation d'avoir un emploi, ce qui est encore autre chose) et non sur les personnes qui sont affectées par le risque de chômage, donc en retirant de la population active tout ce qu'on met sous le tapis pour inverser la courbe du chômage (fonctionnaires, emplois aidés et j'en passe). Et là, tu peux réellement comparer l'état d'un pays comme la France aux autres pays. On n'en sort pas grandi.

Maintenant, je constate que tu ne réponds pas sur le fond qui est que l'état de l'EN n'est que la conséquence de 35 ans de politique égalitariste et d'une idéologie totalement dépassée qui fait qu'on ne veut pas de parcours d'excellence. J'arrête donc la discussion.
Tu suggères que le socialisme est responsable d'une misère en France qui est plus partagée que dans les pays libéraux, mais tu refuses l'argument rappelant que de nombreux pays libéraux riches ont une misère plus grande qu'en France. Je comprends que tu ne veuilles pas continuer la discussion.

Donc : oui si tu veux : il y a plus de misère en France que dans les pays libéraux, et c'est à cause du méchant socialisme. Voilà.


Dernière édition par JPhMM le Ven 5 Fév 2016 - 17:04, édité 1 fois

_________________
Labyrinthe où l'admiration des ignorants et des idiots qui prennent pour savoir profond tout ce qu'ils n'entendent pas, les a retenus, bon gré malgré qu'ils en eussent. D'ailleurs, il n'y a point de meilleur moyen pour mettre en vogue ou pour défendre des doctrines étranges et absurdes, que de les munir d'une légion de mots obscurs, douteux , et indéterminés. Ce qui pourtant rend ces retraites bien plus semblables à des cavernes de brigands ou à des tanières de renards qu'à des forteresses de généreux guerriers. Que s'il est malaisé d'en chasser ceux qui s'y réfugient, ce n'est pas à cause de la force de ces lieux-là, mais à cause des ronces, des épines et de l'obscurité des buissons dont ils sont environnés. Car la fausseté étant par elle-même incompatible avec l'esprit de l'homme, il n'y a que l'obscurité qui puisse servir de défense à ce qui est absurde. — John Locke

JPhMM
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Privé et réforme

Message par Reine Margot le Ven 5 Fév 2016 - 17:04

@Le grincheux a écrit:
@Reine Margot a écrit:
@Le grincheux a écrit:J'allais écrire "bienvenue en Socialie".  Twisted Evil

Churchill avait raison : le socialisme, c'est le partage égalitaire de la misère. Le libéralisme, c'est le partage inégalitaire de la richesse. En France, on a choisi le socialisme. Ce qui est amusant, c'est qu'on est encore à s'étonner du résultat.

Alors, le PS est "libéral" Twisted Evil
Non, s'il l'était, on n'en serait pas là. En France, on partage inégalitairement la misère.

Au contraire, la réforme de l'école du PS feint de promouvoir l'égalité, tout en laissant la misère intellectuelle aux plus pauvres, et en laissant les plus aisés s'en sortir. Discours socialiste, action accroissant les inégalités en réalité en faveur d'un petit nombre.

_________________
1 enseignant molesté, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
2 enseignants molestés, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
150 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
151 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
………………………………
[la progression arithmétique se poursuit en série]
…………………………………..
156 879 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
156 880 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société. »

Reine Margot
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Privé et réforme

Message par totoro le Ven 5 Fév 2016 - 17:23

@Aliceinwonderland a écrit:Quand je suis allée aux rencontres parents/profs première de mon fils un vendredi soir de janvier, la journée avait été banalisée pour la réforme du collège (profs en réunion toute la journée enchaînant le soir avec les rencontres parents les pauvres).

Je pense que je viens de recevoir un courrier fruit de ces réunions et il me semble bien qu'on peut lire entre les lignes que certains établissements s'apprêtent à louvoyer pour préserver leurs filières et vont même en faire leur beurre.

Je recopie les lignes qui m'ont paru intéressantes :

"Cette année 2016, vous le savez, voit poindre une nouvelle réforme du collège qui sera effective à la prochaine rentrée scolaire. Beaucoup de commentaires sont faits sur celle-ci du fait de son ampleur et de son objectif.

Il faut cependant garder en mémoire que Saint XXX, comme tous les établissements Catholiques d'enseignement, est régi par la loi Debré qui lui donne une capacité d'autonomie dans ses savoir-faire éducatifs. Il s'agit donc pour nous de respecter le cadre légal de l'Education Nationale puisque nous sommes sous contrat d'association, tout en gardant l'originalité de notre projet qui veut accompagner tous les enfants dans leur différence.

Nous garderons donc nos propositions éducatives tant pour les enfants qui nécessitent des pédagogies différenciées (ULIS, SEGPA, Classes de soutien, 3° à vocation professionnalisante) que pour les enfants qui peuvent aller plus loin dans leurs apprentissages intellectuels (langues complémentaires, langues anciennes, DNL)

Car nous restons sur l'intuition fondatrice de Saint-XXX qui veut accueillir tous les enfants afin de les accompagner dans l'excellence possible pour chacun d'eux. C'est la mission éducative qui fait la notoriété de Saint XXX et à laquelle les parents nous disent être très attachés"

Comme le dit mon fils "en clair fuck la réforme"

Je précise que mon fils a un copain EIP en première S dont le frère est en SEGPA ; pour moi qui m'occupe beaucoup d'enfants ayant un retard global voire un QI inférieur à la norme, je trouve incroyable de penser que désormais si on a le malheur d'avoir un enfant différent il faudra payer pour avoir une scolarité adaptée. Et payer aussi pour avoir un enseignement normal et digne de ce nom (je parie que là-bas ils n'entendront pas parler de la réforme de l'orthographe et choisiront des manuels comme ceux de Véronique Marchais...)

Je trouve que ce courrier est bien joli, mais qu'il promet des choses qu'il aura du mal à tenir sans dotation horaire suffisante... chez nous, les classes soutien vont disparaître (ou on ne pourra proposer que l'effectif réduit, mais plus les heures de math et de français en plus...)

_________________

La réforme du collège en clair :
http://www.reformeducollege.fr/

totoro
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Privé et réforme

Message par egomet le Ven 5 Fév 2016 - 17:32

@Reine Margot a écrit:
@Le grincheux a écrit:
@Reine Margot a écrit:
@Le grincheux a écrit:J'allais écrire "bienvenue en Socialie".  Twisted Evil

Churchill avait raison : le socialisme, c'est le partage égalitaire de la misère. Le libéralisme, c'est le partage inégalitaire de la richesse. En France, on a choisi le socialisme. Ce qui est amusant, c'est qu'on est encore à s'étonner du résultat.

Alors, le PS est "libéral" Twisted Evil
Non, s'il l'était, on n'en serait pas là. En France, on partage inégalitairement la misère.

Au contraire, la réforme de l'école du PS feint de promouvoir l'égalité, tout en laissant la misère intellectuelle aux plus pauvres, et en laissant les plus aisés s'en sortir. Discours socialiste, action accroissant les inégalités en réalité en faveur d'un petit nombre.

Pas si simple. Il n'est pas évident de faire la part du cynisme et de la bêtise dans cette affaire. Beaucoup de militants socialistes croient sincèrement que les mesures prises vont dans le sens d'une égalité réelle (par opposition à une égalité toute formelle et juridique). Ils s'imaginent vraiment que des mesures de discrimination positive vont corriger les inégalités sociales.
Maintenant, il se peut que les résultats objectifs soient contraires aux buts affichés.

C'est même banal: emplois aidés, contrôle des loyers, interdiction des licenciements, des expulsions... des tas de mesures très généreuses ont des effets de bord redoutables.

_________________
Primum non nocere.
Sapientia vero ubi invenitur et quis est locus intellegentiae? Non est in me, non est mecum.


Poésies, roman etc. http://egomet.sanqualis.com/

egomet
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Privé et réforme

Message par fanette le Ven 5 Fév 2016 - 17:37

@totoro a écrit:

Je trouve que ce courrier est bien joli, mais qu'il promet des choses qu'il aura du mal à tenir sans dotation horaire suffisante... chez nous, les classes soutien vont disparaître (ou on ne pourra proposer que l'effectif réduit, mais plus les heures de math et de français en plus...)

Je ne sais pas pour les classes de soutien, mais le privé sous contrat près de chez moi propose déjà des options de langues payantes. Ils vont donc pouvoir garder une offre conséquente, mais les parents devront payer (et cher j'imagine) ... Evidemment, tout dépend du type de privé ...

_________________
affraid Les légendes japonaises relatent que les samouraïs ingurgitaient une rasade de bile d’ours avant de partir au combat pour s’assurer de leur quasi invincibilité Very Happy diable  ... Sad

fanette
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Privé et réforme

Message par philbog le Ven 5 Fév 2016 - 19:02

@Le grincheux a écrit:
@JPhMM a écrit:"Avant de regarder le taux de pauvreté dans les pays libéraux" ??? bon, je rappelle juste que c'est toi qui as voulu comparer deux systèmes en regard des inégalités. Pour le reste... je te laisse à tes « un peu plus de 25% de chômeurs dans la population active non fonctionnaire tout en ayant 57% du PIB qui passe dans les dépenses de l'état. Aucun pays libéral n'arrive à un tel taux de pauvreté effective avec une telle débauche de moyens (et d'appauvrissement de sa population au travers de l'endettement.) » absolument surréalistes. Note, 100% des actifs chômeurs sont au chômage ! C'est encore plus impressionnant.
Sans commentaire. En France, le ratio de chômage se calcule sur l'ensemble de la population active (même pas sur l'ensemble des gens qui sont en situation d'avoir un emploi, ce qui est encore autre chose) et non sur les personnes qui sont affectées par le risque de chômage, donc en retirant de la population active tout ce qu'on met sous le tapis pour inverser la courbe du chômage (fonctionnaires, emplois aidés et j'en passe). Et là, tu peux réellement comparer l'état d'un pays comme la France aux autres pays. On n'en sort pas grandi.

Maintenant, je constate que tu ne réponds pas sur le fond qui est que l'état de l'EN n'est que la conséquence de 35 ans de politique égalitariste et d'une idéologie totalement dépassée qui fait qu'on ne veut pas de parcours d'excellence. J'arrête donc la discussion.

C'est vrai et on devrait sortir, en plus des fonctionnaires (qui vu leur activité moyenne ne doivent pas être comptés dans la population active), les cadres des très grandes entreprises en particulier EDF la poste etc...les fils à papa qui eux ne risquent pas leur emplois etc... on aurait un taux de chômage de 50% environs... Au fait, les entreprises privées à l'étranger qui font le même job que certaines entreprises publiques françaises cela change quelque chose au raisonnement?
Quant aux parcours d'excellence si on en est à blablater sur ce forum pour proposer d’augmenter le calcul du taux de chômage....

_________________
“Le féminisme a toujours avancé sur deux fronts : celui de la théorie et celui de la lutte.”

"Contrairement aux idées préconçues, l’anarchie n’est pas un déni de tout système, qui amènerait la société au désordre et au chaos; elle propose une vraie solution politique, construite sur la libre association des hommes, en dehors des États, toujours pourvoyeurs d’une autorité imposée."

Tout le monde savait que c'était impossible. Est arrivé un qui ne le savait pas et qui l'a fait !
Marcel Pagnol.

philbog
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Re: Privé et réforme

Message par pulcinella le Ven 5 Fév 2016 - 19:14

Je suis professeur dans un collège public du 93 : dans mon établissement, les classes bilangues sont maintenues.

Mes enfants sont scolarisés dans un collège privé sous contrat du 93 (que je paye fort cher) : les classes bilangues y sont supprimées à la rentrée 2016. (J'aurais même payé en plus si on nous avait offert la possibilité d'une bilangue mais cela n'a pas été le cas.) Dommage : ma fille entre en 6ème, j'aurais aimé qu'elle fasse une classe bilangue comme son frère qui est en 4ème.

Quel paradoxe : je pensais que le privé serait privilégié et garderait la bilangue et pas mon petit collège public et finalement c'est le contraire.

En tout cas, je constate que cette réforme creuse vraiment les inégalités : dans les même département, certains collèges gardent leurs bilangues, d'autres ne peuvent pas ! Et, pourtant, le collège privé de mes enfants avait trois classes bilangues qui marchaient très bien (34 élèves dans chacune des trois classes bilangues !)

pulcinella
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Re: Privé et réforme

Message par Aliceinwonderland le Ven 5 Fév 2016 - 19:18

Je ne sais pas si ça va être du vent ou pas et j'avoue que comme n°2 passe en seconde à la rentrée tout ce que j'espère c'est qu'ils vont attendre un peu pour réformer le lycée, mais la réforme du collège à la limite je ne suis pas concernée personnellement (même si ça me fait de la peine pour certains patients quand ils entreront au collège). En même temps j'ai l'impression que dans cet établissement ils veulent vraiment garder cette spécificité et que la direction est beaucoup plus intelligente que dans leur ancien bahut privé. Et comme ils sont plus chers par contre, je me dis qu'ils y parviendront peut-être. Mais je me fourre peut-être le doigt dans l’œil jusqu'au coude!


Dernière édition par Aliceinwonderland le Ven 5 Fév 2016 - 22:02, édité 2 fois

_________________
You gotta keep the devil
Way down in the hole

Aliceinwonderland
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Privé et réforme

Message par philbog le Ven 5 Fév 2016 - 19:36

@pulcinella a écrit:

En tout cas, je constate que cette réforme creuse vraiment les inégalités : dans les même département, certains collèges gardent leurs bilangues, d'autres ne peuvent pas ! Et, pourtant, le collège privé de mes enfants avait trois classes bilangues qui marchaient très bien (34 élèves dans chacune des trois classes bilangues !)

Mr le professeur du public qui est contre les inégalités et qui met ses enfants dans le privé je me pose une question: auparavant il y avait des collèges avec les classes bilangues et d'autres sans, cela vous paraissait il plus égalitaire que si cette option soit supprimée et que tous les collèges proposent les mêmes enseignements de langues à tous leurs élèves?

_________________
“Le féminisme a toujours avancé sur deux fronts : celui de la théorie et celui de la lutte.”

"Contrairement aux idées préconçues, l’anarchie n’est pas un déni de tout système, qui amènerait la société au désordre et au chaos; elle propose une vraie solution politique, construite sur la libre association des hommes, en dehors des États, toujours pourvoyeurs d’une autorité imposée."

Tout le monde savait que c'était impossible. Est arrivé un qui ne le savait pas et qui l'a fait !
Marcel Pagnol.

philbog
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Re: Privé et réforme

Message par pulcinella le Ven 5 Fév 2016 - 20:42

@philbog a écrit:
@pulcinella a écrit:

En tout cas, je constate que cette réforme creuse vraiment les inégalités : dans les même département, certains collèges gardent leurs bilangues, d'autres ne peuvent pas ! Et, pourtant, le collège privé de mes enfants avait trois classes bilangues qui marchaient très bien (34 élèves dans chacune des trois classes bilangues !)

Mr le professeur du public qui est contre les inégalités et qui met ses enfants dans le privé je me pose une question: auparavant il y avait des collèges avec les classes bilangues et d'autres sans, cela vous paraissait il plus égalitaire que si cette option soit supprimée et que tous les collèges proposent les mêmes enseignements de langues à tous leurs élèves?

Je suis une dame pas un monsieur, mais ceci est un détail, dirons-nous.
J'ai mis mes trois enfants dans le privé parce que je ne voulais pas que mes enfants soient dans un établissement comme la ZEP où j'ai enseigné (ou plutôt souffert) pendant 12 ans, où je me faisait traiter de P... quasiment tous les jours, où je me suis faite menacée, ou ma voiture a été caillassée, où je me suis retrouvée avec un oeuf en train de dégouliner sur mes vêtements en plein cours, etc.

Je ne pense donc pas avoir de leçon à recevoir de vous sur ce sujet.

J'ai mis en outre mes enfants dans le privé parce que mon aîné a été détecté précoce et, malgré son saut de classe, continuait à s'ennuyer, se faisait chahuter et en souffrait.

Enfin, les politiques qui pondent ces réformes mettent leurs enfants ou dans le privé ou dans des établissements tranquilles et réputés.

Quant à l'égalité dont vous parlez, c'est très bien mais, si vous pensez que la réforme actuelle a entre but qu'un but économique, vous êtes d'une naïveté déconcertante. Vous me demandez si je trouverais plus égalitaire que tous les établissements proposent les mêmes langues.
Je ne comprends pas, je l'avoue, vos questions par rapport au message que j'avais posté ! J'ai eu beau vous relire, je n'ai pas compris le rapport entre votre message et mon intervention...

En fait, je trouverais égalitaire que tous les établissements proposent et les billangues et les LC. (et non pas que ces disciplines soient supprimées !)
Actuellement, je constate que certains collèges vont proposer du latin et des classes bilangues, d'autres pas et ceci grâce à al réforme qui mettait en avant des valeurs républicaines et égalitaires. Quel paradoxe !

Je constate aussi que, finalement, le privé n'est pas mieux loti puisque, malheureusement, dans le collège privé de mes enfants, les trois classes bilangues qui marchaient si bien sont supprimées. Dans mon collège la petite classe bilangue est maintenue.

L'Education NTIONALE, c'est bien fini !

pulcinella
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum