Lettre ouverte des collègues du collège Hubertine Auclert à Toulouse, après le suicide d'un professeur stagiaire

Page 1 sur 6 1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Lettre ouverte des collègues du collège Hubertine Auclert à Toulouse, après le suicide d'un professeur stagiaire

Message par vesper le Sam 6 Fév 2016 - 8:16

"Notre jeune collègue de mathématiques a mis fin à ses jours mercredi 27 janvier 2016. Il avait 27 ans et commençait tout juste dans le métier. Vincent était professeur stagiaire en mathématiques, tout comme Anne-Marie, comme Alice en français, ou Ana et Georges en anglais. L'équipe enseignante avait pourtant demandé au Rectorat, en juin dernier, de ne plus affecter de stagiaires dans notre collège. Personne ne peut ignorer les conditions difficiles dans lesquelles nous exerçons notre métier: insultes, incivilités, coups portés sur les adultes, dégradations des locaux, déclenchements incessants de l'alarme incendie, violence dans la cour, en classe ou devant le collège, harcèlements conduisant certains élèves à des absences répétées voire à des départs de notre établissement. Il se tient dans le collège plus de 15 conseils de discipline par an, et tout autant ne sont pas tenus pour faire baisser les chiffres... "

La suite, ici : http://www.politis.fr/articles/2016/02/de-la-misere-en-milieu-enseignant-34064/

vesper
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Re: Lettre ouverte des collègues du collège Hubertine Auclert à Toulouse, après le suicide d'un professeur stagiaire

Message par Osmie le Sam 6 Fév 2016 - 8:28

Merci aux collègues d'avoir écrit ce texte ; il est bon que l'incurie de l'institution lui revienne dans les dents. Un collège tranquille, pas connu pour ses problèmes...la lettre dément les assertions de ce M.Vial, et ce qui est bien dommage pour ce dernier, c'est que l'équipe avait déjà fait remonter un état des lieux de son établissement : les écrits restent. Deux démissions, un suicide...et rien, aucune réaction, tout va très bien madame la marquise.
Les faits sont clairement exposés, les collègues ont vraiment bien fait.
Des pensées pour eux, et pour la famille du stagiaire.

Osmie
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Lettre ouverte des collègues du collège Hubertine Auclert à Toulouse, après le suicide d'un professeur stagiaire

Message par XIII le Sam 6 Fév 2016 - 8:35

Il faudrait que tous les enseignants de France débrayent un jour pour condamner cet état de fait! Ici il y a manifestement une non assistance à personne en danger! Et j'ai l'impression que nous sommes des milliers dans le même cas!

XIII
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Lettre ouverte des collègues du collège Hubertine Auclert à Toulouse, après le suicide d'un professeur stagiaire

Message par Thalie le Sam 6 Fév 2016 - 8:39

Oui nous sommes des milliers.
Chez nous, 20 élèves pourrissent les cours de 4e/3e et il ne se passe rien. Le chef a même du mal à mettre 3j d'exclusion (cela n'a aucun effet selon lui) venir avec son équipe rappeler aux élèves les règles pour raffermir notre autorité (cela n'a aucun effet selon lui). Il n'a pas assez de rapports sur un élève quand on lui demande de faire quelque chose (ce qui est faux). Quand je lui demande les conclusions de ses rdv avec mes élèves il me dit qu'il n'est pas tenu de me mettre au courant (je suis pp).
Je suis très en colère quand je lis cette lettre.
Il est temps de s'unir pour révéler tout cela au grand jour.

Thalie
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Lettre ouverte des collègues du collège Hubertine Auclert à Toulouse, après le suicide d'un professeur stagiaire

Message par Osmie le Sam 6 Fév 2016 - 8:46

Il faudrait déjà que les collègues connaissent les faits, que l'on en parle au-delà de la presse locale, et que l'on sorte de l'individualisme du moment. Ces drames vont se multiplier si l'institution n'affirme pas son autorité. Affecter des stagiaires sur des postes difficiles, ne pas répondre aux signalements des collègues, fermer les yeux sur les incivilités, mentir sciemment dans la presse en prétendant qu'un collège ingérable est un bahut pépère, tout ceci témoigne de l'abaissement de l'institution, qui a décidé de se coucher et de se laisser piétiner au lieu d'imposer son autorité et de remettre à leur place comme il se doit des adolescents qui cherchent les failles et les limites.
Il m'est arrivé de ne pas apprécier un professeur, mais jamais je ne l'aurais insulté, jamais je ne lui aurais jeté un œuf à la tête : cela ne me serait pas venu à l'esprit, et si je l'avais fait, j'aurais eu un sacré retour de bâton, et chez moi, et au lycée.
On piétine une institution qui se couche ; ce qui m'agace, c'est que ceux qui décident cet aplatissement général ne sont pas ceux qui se font directement piétiner dans les classes. J’aimerais bien que ce M.Vial prenne les classes du stagiaire jusqu’à la fin de l'année, pour voir, et pour rire un peu.

Osmie
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Lettre ouverte des collègues du collège Hubertine Auclert à Toulouse, après le suicide d'un professeur stagiaire

Message par Osmie le Sam 6 Fév 2016 - 8:48

@Thalie a écrit:Oui nous sommes des milliers.
Chez nous, 20 élèves pourrissent les cours de 4e/3e et il ne se passe rien. Le chef a même du mal à mettre 3j d'exclusion (cela n'a aucun effet selon lui) venir avec son équipe rappeler aux élèves les règles pour raffermir notre autorité (cela n'a aucun effet selon lui). Il n'a pas assez de rapports sur un élève quand on lui demande de faire quelque chose (ce qui est faux). Quand je lui demande les conclusions de ses rdv avec mes élèves il me dit qu'il n'est pas tenu de me mettre au courant (je suis pp).
Je suis très en colère quand je lis cette lettre.
Il est temps de s'unir pour révéler tout cela au grand jour.

+1. L'institution se couche ; pas de vagues, surtout, laissez-moi finir ma sieste, les élèves sont choupis.

Osmie
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Lettre ouverte des collègues du collège Hubertine Auclert à Toulouse, après le suicide d'un professeur stagiaire

Message par Jane le Sam 6 Fév 2016 - 8:49

Notre CDE refuse de convoquer le conseil de discipline. Il l'a clairement affirmé en conseil de classe face aux profs, parents et élèves et ce à plusieurs reprises. Il refuse les exclusions temporaires de plus de 3 jours (sauf cas vraiment grave). La plupart du temps, il ne rencontre même pas les familles.
Au lieu de réformer le collège en créant des EPI pour qu'ils s'amusent, la première urgence, me semble-t-il, serait de restaurer l'autorité car non, les élèves n'ont pas à prendre le pouvoir dans les établissements scolaires. furieux

_________________
We are such stuff as dreams are made on, and our little life, is rounded with a sleep (Shakespeare)

Jane
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Lettre ouverte des collègues du collège Hubertine Auclert à Toulouse, après le suicide d'un professeur stagiaire

Message par Thalie le Sam 6 Fév 2016 - 9:35

Pareil Jane, mon cde ne veut pas rencontrer les familles et quand j'ai eu le malheur d'écrire sur le carnet d'une élève : "veuillez prendre contact avec l'administration" car j'avais déjà rencontré les parents x fois + nombreux coups de fils, je me suis fait remonter les bretelles assez sérieusement alors que je ne l'ai jamais, jamais entendu parler comme cela à des élèves.
Ainsi va le monde...Les profs sont les coupables idéaux pour les élèves cela on le savait déjà et c'est l'âge qui le veut mais désormais nous le sommes aussi pour les parents, pour l'administration et quelquefois même pour les surveillants et CPE ! Yeahhhh !

Thalie
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Lettre ouverte des collègues du collège Hubertine Auclert à Toulouse, après le suicide d'un professeur stagiaire

Message par gauvain31 le Sam 6 Fév 2016 - 9:41

A quand une telle lettre à la une du Monde ou de Médiapart?

gauvain31
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Lettre ouverte des collègues du collège Hubertine Auclert à Toulouse, après le suicide d'un professeur stagiaire

Message par gauvain31 le Sam 6 Fév 2016 - 9:42

@XIII a écrit:Il faudrait que tous les enseignants de France débrayent un jour pour condamner cet état de fait! Ici il y a manifestement une non assistance à personne en danger! Et j'ai l'impression que nous sommes des milliers dans le même cas!

Oui , pour moi cela pourrait relever du pénal

gauvain31
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Lettre ouverte des collègues du collège Hubertine Auclert à Toulouse, après le suicide d'un professeur stagiaire

Message par Jane le Sam 6 Fév 2016 - 9:43

@Thalie a écrit:Pareil Jane, mon cde ne veut pas rencontrer les familles et quand j'ai eu le malheur d'écrire sur le carnet d'une élève : "veuillez prendre contact avec l'administration" car j'avais déjà rencontré les parents x fois + nombreux coups de fils, je me suis fait remonter les bretelles assez sérieusement alors que je ne l'ai jamais, jamais entendu parler comme cela à des élèves.
Ainsi va le monde...Les profs sont les coupables idéaux pour les élèves cela on le savait déjà et c'est l'âge qui le veut mais désormais nous le sommes aussi pour les parents, pour l'administration et quelquefois même pour les surveillants et CPE ! Yeahhhh !

Sans oublier les médias, l'inspection, le rectorat et le ministère, bien sûr ! professeur

_________________
We are such stuff as dreams are made on, and our little life, is rounded with a sleep (Shakespeare)

Jane
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Lettre ouverte des collègues du collège Hubertine Auclert à Toulouse, après le suicide d'un professeur stagiaire

Message par Ergo le Sam 6 Fév 2016 - 9:43

@Osmie a écrit:Il faudrait déjà que les collègues connaissent les faits, que l'on en parle au-delà de la presse locale, et que l'on sorte de l'individualisme du moment. Ces drames vont se multiplier si l'institution n'affirme pas son autorité. Affecter des stagiaires sur des postes difficiles, ne pas répondre aux signalements des collègues, fermer les yeux sur les incivilités, mentir sciemment dans la presse en prétendant qu'un collège ingérable est un bahut pépère, tout ceci témoigne de l'abaissement de l'institution, qui a décidé de se coucher et de se laisser piétiner au lieu d'imposer son autorité et de remettre à leur place comme il se doit des adolescents qui cherchent les failles et les limites.
Je me rappelle qu'on avait évoqué cette possibilité d'une plate-forme nationale où l'on pourrait relater les incivilités. Mais c'est sûr qu'on connaît des professions qui débrayent collectivement plus facilement (et en se faisant davantage entendre) que nous...

Merci à eux pour cette lettre que je relaie. Like a Star @ heaven

_________________
After all we've been through---it can't be for nothing. ---Ellie

No matter. Try again. Fail again. Fail better.---Beckett
Les stulos-plyme des neos. Illustration de la devise de Ronin: "Cède, cède, cède, je le veux !"

Ergo
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Lettre ouverte des collègues du collège Hubertine Auclert à Toulouse, après le suicide d'un professeur stagiaire

Message par Ronin le Sam 6 Fév 2016 - 10:10

L'autorité c'est le fascisme. 😈

_________________

Ronin
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Lettre ouverte des collègues du collège Hubertine Auclert à Toulouse, après le suicide d'un professeur stagiaire

Message par archeboc le Sam 6 Fév 2016 - 10:19

Il faudrait changer le titre de ce fil : c'est le collège Hubertine Auclert. Pas Aubert.

Pensée pour les collègues qui se battent, pour la famille.

_________________
« Champagne, au sortir d'un long dîner qui lui enfle l'estomac, et dans les douces fumées d'un vin d'Avenay ou de Sillery, signe un ordre qu'on lui présente, qui ôterait le pain à toute une province si l'on n'y remédiait. Il est excusable : quel moyen de comprendre, dans la première heure de la digestion, qu'on puisse quelque part mourir de faim ? » ---- La Bruyère

archeboc
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Lettre ouverte des collègues du collège Hubertine Auclert à Toulouse, après le suicide d'un professeur stagiaire

Message par vesper le Sam 6 Fév 2016 - 10:46

Hubertine Auclert, c'est bien ce que j'ai indiqué dans le titre. Pas Aubert.

vesper
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Suicide d'un prof stagiaire : lettre ouverte de ses collègues

Message par may68 le Sam 6 Fév 2016 - 12:14

Désolée si cela a déjà été posté .

" Choquée, l'équipe pédagogique réagit aujourd'hui aux différentes réactions lues et entendues, notamment celle du secrétaire général adjoint de l'académie, niant les conditions de travail auxquelles les professeurs doivent faire face au quotidien."

http://www.politis.fr/articles/2016/02/de-la-misere-en-milieu-enseignant-34064/

may68
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Lettre ouverte des collègues du collège Hubertine Auclert à Toulouse, après le suicide d'un professeur stagiaire

Message par Ergo le Sam 6 Fév 2016 - 12:20


_________________
After all we've been through---it can't be for nothing. ---Ellie

No matter. Try again. Fail again. Fail better.---Beckett
Les stulos-plyme des neos. Illustration de la devise de Ronin: "Cède, cède, cède, je le veux !"

Ergo
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Lettre ouverte des collègues du collège Hubertine Auclert à Toulouse, après le suicide d'un professeur stagiaire

Message par Hélips le Sam 6 Fév 2016 - 12:25

Sujets fusionnés.

_________________
Amis via FB ? oui oui avec plaisir, un petit MP avec les bonnes infos et je fais le nécessaire.

Hélips
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Lettre ouverte des collègues du collège Hubertine Auclert à Toulouse, après le suicide d'un professeur stagiaire

Message par moonie le Sam 6 Fév 2016 - 14:51

Cette lettre devrait être remontée à Médiapart. Cette politique des établissements de mettre la faute sur l'enseignant à chaque incivilité d'un gamin, à éviter les conseils de classe, à n'exclure aucun élève perturbateur relève du management libéral et non d'une institution nationale et publique.

moonie
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: Lettre ouverte des collègues du collège Hubertine Auclert à Toulouse, après le suicide d'un professeur stagiaire

Message par Ma'am le Sam 6 Fév 2016 - 15:38

Quelle tristesse. Pensées à sa famille et à ses proches. Like a Star @ heaven

Ma'am
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Lettre ouverte des collègues du collège Hubertine Auclert à Toulouse, après le suicide d'un professeur stagiaire

Message par Marlou.Bassboost le Sam 6 Fév 2016 - 16:20

Il y a eu les affaires France Télécom.
Médiatisées.
Et encore....maintenant les suicides sont devenus des faits divers.
Et nous ,nous restons là impuissants et dépités.
Oui à notre sursaut et débrayer dans les établissements une heure ou deux pour marquer notre soutien aux collègues en souffrance dans des établissements à l'abandon.
Il faut qu' les syndicats règlent ce problème absurde du 1/30 ème du salaire retiré et puissions nous être pénalisés en heures.

_________________
Nelson Mandela : « en faisant scintiller notre lumière nous offrons la possibilité aux autres d'en faire autant »

Marlou.Bassboost
Expert spécialisé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Lettre ouverte des collègues du collège Hubertine Auclert à Toulouse, après le suicide d'un professeur stagiaire

Message par Caspar Goodwood le Sam 6 Fév 2016 - 18:10

Partagé sur un réseau social bien connu.

Caspar Goodwood
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Lettre ouverte des collègues du collège Hubertine Auclert à Toulouse, après le suicide d'un professeur stagiaire

Message par Docteur OX le Sam 6 Fév 2016 - 19:50

@Ronin a écrit:L'autorité c'est le fascisme. 😈

+1, des années de discours de l'excuse et d'une bienveillance débile envers les élèves les plus pénibles laissent place maintenant à la TROUILLE et à la LACHETE dans les hautes-sphères et à l'ANGOISSE et au DESESPOIR chez des collègues qui n'en peuvent plus. C'est trop tard, c'est devenu "normal" et "ingérable". Pour beaucoup de jeunes, les profs sont des animateurs sans autorité et l'école est un lieu où peut faire ce que l'on veut. La crainte et le respect sont complétement absents chez de nombreux élèves qui arrivent dès la sixième. Continuons comme ça. Mon Dieu, quand je pense aux parents des classes modestes qui élèvent convenablement leurs enfants et qui ne peuvent pas faire autrement que de les mettre dans certains établissements complétement pourris par une minorité de délinquants. HONTE !

Docteur OX
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Lettre ouverte des collègues du collège Hubertine Auclert à Toulouse, après le suicide d'un professeur stagiaire

Message par Osmie le Sam 6 Fév 2016 - 19:54

topela

Faisons vivre la démocratie, faisons partir ces gens.

Osmie
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Lettre ouverte des collègues du collège Hubertine Auclert à Toulouse, après le suicide d'un professeur stagiaire

Message par Rabelais le Sam 6 Fév 2016 - 20:14

Franchement, quand je comptabilise le nombre de stagiaires de ma promo qui ont failli démissionner dès décembre mais qui ont choisi la voie des antidépresseurs , tous ceux qui ici souffrent encore en stage , il faut effectivement se poser des questions.
Les conditions de travail innommables dans nombre de collèges ,la pression des espe/tuteurs/IPR ,l'exigence de bienveillance comme réponse à toutes les questions, à toutes les situations, le discours contradictoire avec la réalité du terrain, tout ceci met en danger le professeur stagiaire et pas seulement dans sa foi et sa vocation, mais dans son intégrité corporelle.
Je crois que je vais demander à etre T1.

_________________
Le temps ne fait rien à l'affaire, quand on est c., on est c.

Rabelais
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 6 1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum