Lettre ouverte des collègues du collège Hubertine Auclert à Toulouse, après le suicide d'un professeur stagiaire

Page 6 sur 6 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Lettre ouverte des collègues du collège Hubertine Auclert à Toulouse, après le suicide d'un professeur stagiaire

Message par XIII le Mar 9 Fév 2016 - 17:07

@moonie a écrit:
Pierre -Henri voit juste. Les syndicats auraient davantage d'impact en rénovant leur manière d'agir.

Et surtout en arrêtant de toujours voter pour les mêmes lors des élections professionnelles!

Car si la FSU, le sgen et l'unsa étaient minoritaires dans les CT ministériels, académiques et départementaux les pseudos réformes régressives seraient bien plus difficiles à mettre en place!

XIII
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Lettre ouverte des collègues du collège Hubertine Auclert à Toulouse, après le suicide d'un professeur stagiaire

Message par Balthamos le Mar 9 Fév 2016 - 17:31

@XIII a écrit:Et surtout en arrêtant de toujours voter pour les mêmes lors des élections professionnelles!

Car si la FSU, le sgen et l'unsa étaient minoritaires dans les CT ministériels, académiques et départementaux les pseudos réformes régressives seraient bien plus difficiles à mettre en place!


...

Je ne vois pas pourquoi tu inclus souvent la FSU dans ton dégluti. 
Je te rappelle que le snes est contre la réforme du collège et qu'il l'a condamne sans ambiguïté. 
Il milite pour une réforme (et non l'immobilisme) du collège mais pas cette réforme qui nous mène droit dans le mur.

Après je n'ai pas l'intention de polémiquer sur les positions syndicales autant que tu dois reproduire le discours de syndicats "alliés" mais opposés qui parlent sans connaître et comprendre les prises de position.

Balthamos
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Lettre ouverte des collègues du collège Hubertine Auclert à Toulouse, après le suicide d'un professeur stagiaire

Message par XIII le Mar 9 Fév 2016 - 18:17

@Balthamos a écrit:
@XIII a écrit:Et surtout en arrêtant de toujours voter pour les mêmes lors des élections professionnelles!

Car si la FSU, le sgen et l'unsa étaient minoritaires dans les CT ministériels, académiques et départementaux les pseudos réformes régressives seraient bien plus difficiles à mettre en place!


...

Je ne vois pas pourquoi tu inclus souvent la FSU dans ton dégluti. 
Je te rappelle que le snes est contre la réforme du collège et qu'il l'a condamne sans ambiguïté. 
Il milite pour une réforme (et non l'immobilisme) du collège mais pas cette réforme qui nous mène droit dans le mur.

Après je n'ai pas l'intention de polémiquer sur les positions syndicales autant que tu dois reproduire le discours de syndicats "alliés" mais opposés qui parlent sans connaître et comprendre les prises de position.

La fsu est rentrée dans la bataille parce que dépassée par sa base...On l'a vécu dans le 1ER degré avec le snuipp FSU lors de la réforme des rythmes.

XIII
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Lettre ouverte des collègues du collège Hubertine Auclert à Toulouse, après le suicide d'un professeur stagiaire

Message par Osmie le Mar 9 Fév 2016 - 18:24

@Ergo a écrit:Il me semble qu'il y a une enquête en cours. Le suicide de Pierre Jacque avait été reconnu imputable au service, par ex.

Il y a aussi régulièrement des recours en TA (et l'EN y est perdante) mais sûrement pas encore assez...

Pierre Jacque avait écrit une lettre expliquant son geste ; la destruction de son métier y était longuement décrite et analysée.
En somme, vu notre époque, et pour empêcher de tristes DASEN d'accuser les morts (problèmes personnels, manque de charisme, etc.), il faudrait que chaque suicidé en puissance prenne le temps de rédiger une lettre sans ambiguïté sur ce qui le pousse à se tuer. C'est sordide, mais les propos du DASEN le sont davantage.

Osmie
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Lettre ouverte des collègues du collège Hubertine Auclert à Toulouse, après le suicide d'un professeur stagiaire

Message par Osmie le Mar 9 Fév 2016 - 18:29

@XIII a écrit:
@Balthamos a écrit:
@XIII a écrit:Et surtout en arrêtant de toujours voter pour les mêmes lors des élections professionnelles!

Car si la FSU, le sgen et l'unsa étaient minoritaires dans les CT ministériels, académiques et départementaux les pseudos réformes régressives seraient bien plus difficiles à mettre en place!


...

Je ne vois pas pourquoi tu inclus souvent la FSU dans ton dégluti. 
Je te rappelle que le snes est contre la réforme du collège et qu'il l'a condamne sans ambiguïté. 
Il milite pour une réforme (et non l'immobilisme) du collège mais pas cette réforme qui nous mène droit dans le mur.

Après je n'ai pas l'intention de polémiquer sur les positions syndicales autant que tu dois reproduire le discours de syndicats "alliés" mais opposés qui parlent sans connaître et comprendre les prises de position.

La fsu est rentrée dans la bataille parce que dépassée par sa base...
On l'a vécu dans le 1ER degré avec le snuipp FSU lors de la réforme des rythmes.

Non, la FSU a été vent debout contre la réforme dès le mois d'avril 2015, elle n'a pas été dépassée par sa base. Et je l'écris d'autant plus volontiers que je milite au SNES et suis assez critique sur l'intersyndicale. La FSU rassemble des syndicats aux esprits vraiment différents : le SNUIPP et le SNES par exemple.

Osmie
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Lettre ouverte des collègues du collège Hubertine Auclert à Toulouse, après le suicide d'un professeur stagiaire

Message par Ergo le Mar 9 Fév 2016 - 20:01

@Osmie a écrit:
@Ergo a écrit:Il me semble qu'il y a une enquête en cours. Le suicide de Pierre Jacque avait été reconnu imputable au service, par ex.

Il y a aussi régulièrement des recours en TA (et l'EN y est perdante) mais sûrement pas encore assez...

Pierre Jacque avait écrit une lettre expliquant son geste ; la destruction de son métier y était longuement décrite et analysée.
En somme, vu notre époque, et pour empêcher de tristes DASEN d'accuser les morts (problèmes personnels, manque de charisme, etc.), il faudrait que chaque suicidé en puissance prenne le temps de rédiger une lettre sans ambiguïté sur ce qui le pousse à se tuer. C'est sordide, mais les propos du DASEN le sont davantage.
Oui, c'est bien pour ça que tout cela est complexe et insupportable.

_________________
After all we've been through---it can't be for nothing. ---Ellie

No matter. Try again. Fail again. Fail better.---Beckett
Les stulos-plyme des neos. Illustration de la devise de Ronin: "Cède, cède, cède, je le veux !"

Ergo
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Lettre ouverte des collègues du collège Hubertine Auclert à Toulouse, après le suicide d'un professeur stagiaire

Message par PabloPE le Mar 9 Fév 2016 - 21:50

@Osmie a écrit:
@XIII a écrit:
@Balthamos a écrit:
@XIII a écrit:Et surtout en arrêtant de toujours voter pour les mêmes lors des élections professionnelles!

Car si la FSU, le sgen et l'unsa étaient minoritaires dans les CT ministériels, académiques et départementaux les pseudos réformes régressives seraient bien plus difficiles à mettre en place!


...

Je ne vois pas pourquoi tu inclus souvent la FSU dans ton dégluti. 
Je te rappelle que le snes est contre la réforme du collège et qu'il l'a condamne sans ambiguïté. 
Il milite pour une réforme (et non l'immobilisme) du collège mais pas cette réforme qui nous mène droit dans le mur.

Après je n'ai pas l'intention de polémiquer sur les positions syndicales autant que tu dois reproduire le discours de syndicats "alliés" mais opposés qui parlent sans connaître et comprendre les prises de position.

La fsu est rentrée dans la bataille parce que dépassée par sa base...
On l'a vécu dans le 1ER degré avec le snuipp FSU lors de la réforme des rythmes.

Non, la FSU a été vent debout contre la réforme dès le mois d'avril 2015, elle n'a pas été dépassée par sa base. Et je l'écris d'autant plus volontiers que je milite au SNES et suis assez critique sur l'intersyndicale. La FSU rassemble des syndicats aux esprits vraiment différents : le SNUIPP et le SNES par exemple.
Euh il a parlé de la FSU, pas du SNES... chez nous la FSU a été très très impliquée contre les enseignants ces derniers temps. Et le SNES a signé l'appel pour le changement de l'école républicaine (avec notamment la réforme des rythmes bien en évidence). Après certes il se rachète une virginité sur la réforme du collège mais tout le premier degré a de très bonnes raisons d'être remonté contre lui.

_________________
http://www.villeseducatrices.fr/ressources/page/Appel_de_Bobigny_et_textes_complementaires.pdf




"Et moi qui
me croyais tranquille pour un bout de temps avec mon chat brun."

PabloPE
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Lettre ouverte des collègues du collège Hubertine Auclert à Toulouse, après le suicide d'un professeur stagiaire

Message par Ronin le Mar 9 Fév 2016 - 22:12

Tu m'estonnes !!!

_________________

Ronin
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Lettre ouverte des collègues du collège Hubertine Auclert à Toulouse, après le suicide d'un professeur stagiaire

Message par XIII le Mer 10 Fév 2016 - 8:57

La FNEC FP-FO demande qu’une information soit faite au CHSCT ministériel sur les suicides de deux collègues!

http://www.fo-fnecfp.fr/spip.php?article253

XIII
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Lettre ouverte des collègues du collège Hubertine Auclert à Toulouse, après le suicide d'un professeur stagiaire

Message par Osmie le Mer 10 Fév 2016 - 10:56

@PabloPE a écrit:
@Osmie a écrit:
@XIII a écrit:
@Balthamos a écrit:


...

Je ne vois pas pourquoi tu inclus souvent la FSU dans ton dégluti. 
Je te rappelle que le snes est contre la réforme du collège et qu'il l'a condamne sans ambiguïté. 
Il milite pour une réforme (et non l'immobilisme) du collège mais pas cette réforme qui nous mène droit dans le mur.

Après je n'ai pas l'intention de polémiquer sur les positions syndicales autant que tu dois reproduire le discours de syndicats "alliés" mais opposés qui parlent sans connaître et comprendre les prises de position.

La fsu est rentrée dans la bataille parce que dépassée par sa base...
On l'a vécu dans le 1ER degré avec le snuipp FSU lors de la réforme des rythmes.

Non, la FSU a été vent debout contre la réforme dès le mois d'avril 2015, elle n'a pas été dépassée par sa base. Et je l'écris d'autant plus volontiers que je milite au SNES et suis assez critique sur l'intersyndicale. La FSU rassemble des syndicats aux esprits vraiment différents : le SNUIPP et le SNES par exemple.
Euh il a parlé de la FSU, pas du SNES... chez nous la FSU a été très très impliquée contre les enseignants ces derniers temps. Et le SNES a signé l'appel pour le changement de l'école républicaine (avec notamment la réforme des rythmes bien en évidence). Après certes il se rachète une virginité sur la réforme du collège mais tout le premier degré a de très bonnes raisons d'être remonté contre lui.

J'évoquais la position du SNES sur la réforme du collège ; le SNUIPP n'est qu'un syndicat de la fédération FSU, syndicat avec lequel le SNES n'est pas toujours en accord, loin s'en faut. Je n'aimerais pas que toute la FSU soit entachée à cause du SNUIPP.
J'écris cela tout en me disant que le SNES dérape sévèrement. humhum

Osmie
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Lettre ouverte des collègues du collège Hubertine Auclert à Toulouse, après le suicide d'un professeur stagiaire

Message par Voltaire le Mer 10 Fév 2016 - 11:09

@Osmie a écrit:
@Ergo a écrit:Il me semble qu'il y a une enquête en cours. Le suicide de Pierre Jacque avait été reconnu imputable au service, par ex.

Il y a aussi régulièrement des recours en TA (et l'EN y est perdante) mais sûrement pas encore assez...

Pierre Jacque avait écrit une lettre expliquant son geste ; la destruction de son métier y était longuement décrite et analysée.
En somme, vu notre époque, et pour empêcher de tristes DASEN d'accuser les morts (problèmes personnels, manque de charisme, etc.), il faudrait que chaque suicidé en puissance prenne le temps de rédiger une lettre sans ambiguïté sur ce qui le pousse à se tuer. C'est sordide, mais les propos du DASEN le sont davantage.

Ce n'est pas sordide du tout, déjà pour les proches, qui n'ont peut-être rien vu venir, ça permet de mieux comprendre le geste et d'évacuer un peu du sentiment de culpabilité. Et un décès par accident de service (y compris le suicide) ouvre des droits différents (en particulier pour les orphelins). Enfin, dans le cas de Pierre Jacque, il y avait non seulement sa lettre mais aussi les circonstances de son geste (date, lieu) qui ont permis de faire avancer le dossier, et pourtant ce n'est qu'au terme d'un long et difficile "combat" contre l'administration, et avec le soutien très actif du SNES que l'imputabilité au service a pu être reconnue.

Voltaire
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Re: Lettre ouverte des collègues du collège Hubertine Auclert à Toulouse, après le suicide d'un professeur stagiaire

Message par Ronin le Mer 10 Fév 2016 - 11:16

Et bien larguez le Snuipp ça ira déjà beaucoup mieux.

_________________

Ronin
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Lettre ouverte des collègues du collège Hubertine Auclert à Toulouse, après le suicide d'un professeur stagiaire

Message par Osmie le Mer 10 Fév 2016 - 11:31

@Voltaire a écrit:
@Osmie a écrit:
@Ergo a écrit:Il me semble qu'il y a une enquête en cours. Le suicide de Pierre Jacque avait été reconnu imputable au service, par ex.

Il y a aussi régulièrement des recours en TA (et l'EN y est perdante) mais sûrement pas encore assez...

Pierre Jacque avait écrit une lettre expliquant son geste ; la destruction de son métier y était longuement décrite et analysée.
En somme, vu notre époque, et pour empêcher de tristes DASEN d'accuser les morts (problèmes personnels, manque de charisme, etc.), il faudrait que chaque suicidé en puissance prenne le temps de rédiger une lettre sans ambiguïté sur ce qui le pousse à se tuer. C'est sordide, mais les propos du DASEN le sont davantage.

Ce n'est pas sordide du tout, déjà pour les proches, qui n'ont peut-être rien vu venir, ça permet de mieux comprendre le geste et d'évacuer un peu du sentiment de culpabilité. Et un décès par accident de service (y compris le suicide) ouvre des droits différents (en particulier pour les orphelins). Enfin, dans le cas de Pierre Jacque, il y avait non seulement sa lettre mais aussi les circonstances de son geste (date, lieu) qui ont permis de faire avancer le dossier, et pourtant ce n'est qu'au terme d'un long et difficile "combat" contre l'administration, et avec le soutien très actif du SNES que l'imputabilité au service a pu être reconnue.

En parlant de sordidité, je pensais au suicide du stagiaire de mathématiques et aux commentaires infâmes du DASEN. Une lettre aurait peut-être évité de tels commentaires sur ce collège pépère, une telle négation des faits, une telle insulte à la mémoire du mort supposé bien fragile ; devoir écrire cette lettre pour éviter d'être ainsi sali est sordide. La réaction du DASEN ne vaut pas mieux que celle de Didier Lombard à France télécom ; notre profession en est quatre suicides en une semaine, qui dit mieux ?
Je trouve aussi que la lettre de Pierre Jacque était nécessaire pour les raisons que tu as évoquées, et aussi pour notre profession qui peut ainsi comprendre la destruction qui est à l’œuvre.

Osmie
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Lettre ouverte des collègues du collège Hubertine Auclert à Toulouse, après le suicide d'un professeur stagiaire

Message par Ergo le Mer 10 Fév 2016 - 11:43

Oui mais comme tu l'écrivais, ça ferait laisser une lettre au cas où...pale
Et, sauf décision "réfléchie", "anticipée", on prévoit rarement que ce jour-là était celui de trop. Enfin, je ne sais pas.

_________________
After all we've been through---it can't be for nothing. ---Ellie

No matter. Try again. Fail again. Fail better.---Beckett
Les stulos-plyme des neos. Illustration de la devise de Ronin: "Cède, cède, cède, je le veux !"

Ergo
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Lettre ouverte des collègues du collège Hubertine Auclert à Toulouse, après le suicide d'un professeur stagiaire

Message par Balthamos le Jeu 11 Fév 2016 - 23:36



Fruit modeste, ce n'est qu'un blog hébergé après tout.

Balthamos
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Lettre ouverte des collègues du collège Hubertine Auclert à Toulouse, après le suicide d'un professeur stagiaire

Message par Lefteris le Ven 12 Fév 2016 - 0:00

@Osmie a écrit: notre profession en est quatre suicides en une semaine, qui dit mieux ?
Eux :
http://www.lemonde.fr/police-justice/article/2016/01/17/baisse-du-nombre-de-suicides-chez-les-policiers-en-2015-hausse-chez-les-gendarmes_4848733_1653578.html


77 en 2014 , 70 en 2015 au total . ils doivent être un peu plus de  200 000 dans les deux administrations, ce qui rapporté au nombre des enseignants  donnerait autour de 300 suicides annuels ... No


_________________
Δεν ελπίζω τίποτα, δεν φοβάμαι τίποτα, είμαι λεύθερος ("je n'espère rien, je ne crains rien, je suis libre") (Ν. Kazantzakis)

Lefteris
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Lettre ouverte des collègues du collège Hubertine Auclert à Toulouse, après le suicide d'un professeur stagiaire

Message par archeboc le Ven 12 Fév 2016 - 0:16

@Lefteris a écrit:
@Osmie a écrit: notre profession en est quatre suicides en une semaine, qui dit mieux ?
Eux :
http://www.lemonde.fr/police-justice/article/2016/01/17/baisse-du-nombre-de-suicides-chez-les-policiers-en-2015-hausse-chez-les-gendarmes_4848733_1653578.html


77 en 2014 , 70 en 2015 au total . ils doivent être un peu plus de  200 000 dans les deux administrations, ce qui rapporté au nombre des enseignants  donnerait autour de 300 suicides annuels ...  No


Et quel est le chiffre exact ?

_________________
« Champagne, au sortir d'un long dîner qui lui enfle l'estomac, et dans les douces fumées d'un vin d'Avenay ou de Sillery, signe un ordre qu'on lui présente, qui ôterait le pain à toute une province si l'on n'y remédiait. Il est excusable : quel moyen de comprendre, dans la première heure de la digestion, qu'on puisse quelque part mourir de faim ? » ---- La Bruyère

archeboc
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Lettre ouverte des collègues du collège Hubertine Auclert à Toulouse, après le suicide d'un professeur stagiaire

Message par Lefteris le Ven 12 Fév 2016 - 0:27

@archeboc a écrit:
@Lefteris a écrit:
@Osmie a écrit: notre profession en est quatre suicides en une semaine, qui dit mieux ?
Eux :
http://www.lemonde.fr/police-justice/article/2016/01/17/baisse-du-nombre-de-suicides-chez-les-policiers-en-2015-hausse-chez-les-gendarmes_4848733_1653578.html


77 en 2014 , 70 en 2015 au total . ils doivent être un peu plus de  200 000 dans les deux administrations, ce qui rapporté au nombre des enseignants  donnerait autour de 300 suicides annuels ...  No


Et quel est le chiffre exact ?

Il n'y en a pas, il y en aurait assez peu de reconnus (c'est toujours trop) , mais d'après ce site ce pourrait être une trentaine par an
http://aideauxprofs.org/index.asp?affiche=Ressources.htm&rub=_Les_suicides

_________________
Δεν ελπίζω τίποτα, δεν φοβάμαι τίποτα, είμαι λεύθερος ("je n'espère rien, je ne crains rien, je suis libre") (Ν. Kazantzakis)

Lefteris
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Lettre ouverte des collègues du collège Hubertine Auclert à Toulouse, après le suicide d'un professeur stagiaire

Message par William Foster le Mer 17 Fév 2016 - 18:09

Mail de Jean-Jacques Vial, qui a été si décrié ici et là... Objet du mail : une brochure sur les Risques Psycho-Sociaux pour les agents, spécialement sur le stress.

Je vous mets un lien pour DL le pdf (attention, il faut recopier l'adresse sinon ça fait n'imp') : http://paf.im/LDHIw

Un petit teaser pour donner envie de lire ce document créé après la polémique :
Refuser d’admettre que l’on n’arrive pas à faire face à la situation est plus une question d’attitude et de préjugés que d’adaptation (résilience) ou de force mentale. Il s’agit là d’un point particulièrement important. En effet, en raisonnant de la sorte, ces personnes auront tendance à n’exprimer leurs problèmes que lorsqu’ils auront pris de telles proportions qu’elles ne pourront plus les cacher.

Bonne lecture, et bon courage aux stressés éventuels.

_________________
Tout le monde me dit que je ne peux pas faire l'unanimité.

William Foster
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Page 6 sur 6 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum