Êtes-vous fiers de votre métier?

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Etes vous fiers de votre métier?

57% 57% 
[ 55 ]
43% 43% 
[ 41 ]
 
Total des votes : 96

Re: Êtes-vous fiers de votre métier?

Message par gauvain31 le Dim 7 Fév 2016 - 17:39

@leskhal a écrit:Non.
Je me sens décalé par rapport à la société, le dénigrement des profs est une constante dans les medias, et particulièrement des profs de maths, toujours présentés comme des tortionnaires binoclards, sans parler de l'administration qui nous infantilise et du ministère qui nous méprise. Je ne vois pas de quoi je pourrais être fier dans notre société d'être prof.

Ceci dit, ma matière continue de m'intéresser, je suis content de ne pas avoir à vendre quelque chose et à gagner, même mal, ma vie en tentant, même vainement, de faire progresser des jeunes, mais c'est globalement un gâchis monstrueux qui empire à chaque réforme.

Il faut avoir vu la tête de quelqu'un qu'on rencontre dans une ambiance non scolaire et qui apprend que vous êtes prof de maths. À part un inspecteur des impôts ou un fonctionnaire de la sécu, je ne vois pas ce qui peut provoquer un tel mélange de dégoût et de mépris qu'on tente maladroitement de réprimer parfois pour céder la place à la pitié dans le meilleur de cas.

Franchement, pas de quoi être fier, plutôt misanthrope.

Cette phrase mise en gras me gêne. Tu n'as pas à te juger négativement sous prétexte que ta hiérarchie te méprise. Le problème ne vient pas de toi , mais d'eux. Tu donnes beaucoup d'importance à des personnes qui ne le méritent pas car elles ne sont pas dans les classes à supporter les gamins. Pourquoi être dans une institution où ils méprisent ceux qui sont au charbon depuis des années? C'est à eux à se remettre en cause, c'est eux qui devraient se sentir honteux en donnant des leçons à des personnes de terrains alors que certains d'entre eux n'ont jamais été dans une classe

Pourquoi eux sont-il dans l’Éducation Nationale? Pourquoi ont-ils choisi d'être dans cette institution si c'est pour mépriser le personnel qui constitue en fait la majorité même de cette institution. C'est eux qui doivent faire une introspection.

Toi tu fais ton travail et sois fier de le faire. Tant que tu te sens utile ne serait-ce qu'auprès d'un élève, tu n'as pas à avoir honte de quoi que ce soit. Tu as passé un concours difficile que n'aurait jamais obtenu certains qui sont aux Rectorats ou au Ministère.

La bave du crapaud ne doit pas atteindre la blanche colombe


gauvain31
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Êtes-vous fiers de votre métier?

Message par leskhal le Dim 7 Fév 2016 - 18:07

@gauvain31 a écrit:
@leskhal a écrit:Non.
Je me sens décalé par rapport à la société, le dénigrement des profs est une constante dans les medias, et particulièrement des profs de maths, toujours présentés comme des tortionnaires binoclards, sans parler de l'administration qui nous infantilise et du ministère qui nous méprise. Je ne vois pas de quoi je pourrais être fier dans notre société d'être prof.

Ceci dit, ma matière continue de m'intéresser, je suis content de ne pas avoir à vendre quelque chose et à gagner, même mal, ma vie en tentant, même vainement, de faire progresser des jeunes, mais c'est globalement un gâchis monstrueux qui empire à chaque réforme.

Il faut avoir vu la tête de quelqu'un qu'on rencontre dans une ambiance non scolaire et qui apprend que vous êtes prof de maths. À part un inspecteur des impôts ou un fonctionnaire de la sécu, je ne vois pas ce qui peut provoquer un tel mélange de dégoût et de mépris qu'on tente maladroitement de réprimer parfois pour céder la place à la pitié dans le meilleur de cas.

Franchement, pas de quoi être fier, plutôt misanthrope.

Cette phrase mise en gras me gêne. Tu n'as pas à te juger négativement sous prétexte que ta hiérarchie te méprise. Le problème ne vient pas de toi , mais d'eux. Tu donnes beaucoup d'importance à des personnes qui ne le méritent pas car elles ne sont pas dans les classes à supporter les gamins. Pourquoi être dans une institution où ils méprisent ceux qui sont au charbon depuis des années? C'est à eux à se remettre en cause, c'est eux qui devraient se sentir honteux en donnant des leçons à des personnes de terrains alors que certains d'entre eux n'ont jamais été dans une classe

Pourquoi eux sont-il dans l’Éducation Nationale? Pourquoi ont-ils choisi d'être dans cette institution si c'est pour mépriser le personnel qui constitue en fait la majorité même de cette institution. C'est eux qui doivent faire une introspection.

Toi tu fais ton travail et sois fier de le faire. Tant que tu te sens utile ne serait-ce qu'auprès d'un élève, tu n'as pas à avoir honte de quoi que ce soit. Tu as passé un concours difficile que n'aurait jamais obtenu certains qui sont aux Rectorats ou au Ministère.

La bave du crapaud ne doit pas atteindre la blanche colombe

Je comprends ton point de vue et je le partage largement, mais on ne peut pas vivre dans un monde fermé composé uniquement de profs. J'essaie de fréquenter autre chose que des profs en dehors de mon travail mais c'est difficile, je suis alors vu comme un truc bizarre, un individu qui n'a pas évolué pour rester travailler dans le monde qu'il a connu depuis son enfance. Affronter 35 ados enfermés dans une pièce ne me fait pas peur mais je ne saurais pas diriger une boîte ou vendre quelque chose et je déteste tout ce qui tourne autour de la communication, de l'esbroufe. J'aime l'aspect théâtral de notre métier, c'est finalement en classe que je me sens le mieux, tout le reste m'emmerde, les conseils, les corrections, les rencontres avec les parents...

J'ai besoin comme tout le monde de reconnaissance et même si je vois mon travail globalement apprécié localement, je m'en prends plein la gueule quand j'ouvre la télé ou la radio ou quand j'écoute ce que certains concitoyens pensent de nous.

C'est en ce sens que je ne me sens pas fier, alors que j'ai une nostalgie, sûrement stupide, des hussards noirs de la III République qui portaient la bonne parole républicaine dans les campagnes ou même des profs qui, recrutés en masse, au lendemain de la seconde guerre mondiale aidaient à la reconstruction du pays en installant des enfants du baby-boom dans l'ascenseur social. Nous ne sommes plus que des fossoyeurs de la connaissance qui préparent l'avènement d'un système à l'anglo-saxonne où l'école publique servira de dépotoir pré-chômage. Ma petite fierté dans mon coin ne fait pas le point face à cette vanité fondamentale.

_________________
pingouin Dans consensus, la première syllabe prend trop de place. pingouin

leskhal
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Re: Êtes-vous fiers de votre métier?

Message par Ignatius Reilly le Lun 8 Fév 2016 - 21:59

Je partage ton point de vue.

Ignatius Reilly
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum