La classe inversée, un modèle à suivre pour l’école numérique ? Pas certain…

Page 3 sur 5 Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: La classe inversée, un modèle à suivre pour l’école numérique ? Pas certain…

Message par nautie le Dim 7 Fév 2016 - 14:16

J'ai cette année tenté l'expérience "classe inversée"; je n'ai pas inversé à 100%, j'ai préféré diversifier les approches en fonction des élèves, des chapitres, etc.
J'ai eu de bons retours des élèves, le travail demandé l'a étonnamment été fait plus souvent... C'est encore à affiner (comme tous les cours), à ajuster mais je vais continuer l'expérience!

nautie
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: La classe inversée, un modèle à suivre pour l’école numérique ? Pas certain…

Message par ben2510 le Dim 7 Fév 2016 - 14:21

Tout à fait d'accord avec Tamerlan sur le fait que le concept de "classe inversée" est mal défini et recouvre certainement des réalités très différentes ; j'irai même jusqu'à dire que tout débat sur cette notion est stérile tant que le concept n'est pas mieux spécifié.
Ce qui m'intéresse spécifiquement est le chemin pris par des injonctions !
Clairement le CRAP mais aussi certains intervenants sur twitter ont une tendance à mettre en avant les mots "classe inversée", mais sans vraiment entrer suffisamment dans le concret pour qu'on puisse comprendre de quoi ils parlent ; l'impression que je tire de ce bruit médiatique est plutôt que ce "concept" sert à créer un entre-soi que je n'apprécie guère. Mais que des collègues se retrouvent autour de certaines pratiques m'indiffère (cela pourrait m'intéresser si ces pratiques étaient explicitées, ce qui ne me semble pas être le cas).
Mais ce bruit n'est en rien une injonction ; par contre un IPR, typiquement, qui promeut certaines pratiques, y ressemble plus (bien qu'il soit toujours possible de l'écouter poliment (en prenant des notes Laughing ) et  de ne pas tenir compte de ses lubies).
C'est pourquoi j'aimerais avoir des détails de la part d'Elyas sur les gros yeux qu'il mentionne bounce

_________________
On fait la science avec des faits, comme on fait une maison avec des pierres : mais une accumulation de faits n'est pas plus une science qu'un tas de pierres n'est une maison. Henri Poincaré  La notion d'équation différentielle est le pivot de la conception scientifique du monde. Vladimir Arnold

ben2510
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: La classe inversée, un modèle à suivre pour l’école numérique ? Pas certain…

Message par Tamerlan le Dim 7 Fév 2016 - 14:22

@nautie a écrit:J'ai cette année tenté l'expérience "classe inversée"; je n'ai pas inversé à 100%, j'ai préféré diversifier les approches en fonction des élèves, des chapitres, etc.
J'ai eu de bons retours des élèves, le travail demandé l'a étonnamment été fait plus souvent... C'est encore à affiner (comme tous les cours), à ajuster mais je vais continuer l'expérience!  

Oui, je pense que c'est autour de ça qu'il faut réfléchir.

_________________
ll est difficile d'attraper un chat noir dans une pièce sombre, surtout lorsqu'il n'y est pas.
(Proverbe possiblement est-asiatique)

Tamerlan
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: La classe inversée, un modèle à suivre pour l’école numérique ? Pas certain…

Message par Elyas le Dim 7 Fév 2016 - 14:24

@ben2510 a écrit:Voyons, Tamerlan, si cela avait été clair je n'aurais pas eu à le demander. Laughing
Sérieusement, cela m'intéresse de savoir par quels chemins peuvent passer concrètement ce genre d'injonctions diffuses, en particulier dans le cas d'Elyas qui me semble suffisamment solide dans sa réflexion pédagogique et donc sans doute moins influençable que bien d'autres par de tels effets de mode.

Je fréquente des milieux où la classe inversée est très à la mode. Je suis un des derniers à ne pas avoir essayé réellement. J'avais prévu de suivre le stage de mon Académie mais comme je travaille sur un autre projet, j'ai repoussé cela à l'année prochaine (j'essaierai d'y aller avec mon meilleur ami qui enseigne en lycée pour voir comment construire une progressivité optimale du collège au lycée de ce type de pratique si j'accroche). C'est tout.

Après, je fréquente peu la DANE de mon Académie mais j'y ai des tas d'amis et la classe inversée, ils adorent et ils la mettent en place avec bonheur quand je constate les résultats de leurs élèves. Après, je sais qu'il y a plusieurs types de classes inversées (bah ouais, je visionne les liens YouTube qu'on me file sur des conférences :p).

Mais oui, il y a une certaine pression non par demande expresse mais par une sorte de climat général. Après, on me fiche la paix car je suis dans des essais sur les pédagogie coopératives et ça, c'est aussi très regardé. C'est un peu mon joker !

Les gros yeux, c'était trois collègues présents à un de mes stages dernièrement qui ne comprenaient pas pourquoi je ne m'y mettais pas car un des trucs que je présentais pouvait totalement y adhérer (et c'est vrai). Ma réponse fut simple : je n'ai pas encore eu le temps et je dois vérifier des trucs avant pour être convaincu que l'essai sera pertinent.

Elyas
Grand Maître


Revenir en haut Aller en bas

Re: La classe inversée, un modèle à suivre pour l’école numérique ? Pas certain…

Message par ben2510 le Dim 7 Fév 2016 - 14:28

Merci de ta réponse !
Ce sont des gros yeux très relatifs, si je comprends bien, dans la mesure où ce sont des collègues ; il s'agit plus de conformité au groupe que d'injonction hiérarchique.

_________________
On fait la science avec des faits, comme on fait une maison avec des pierres : mais une accumulation de faits n'est pas plus une science qu'un tas de pierres n'est une maison. Henri Poincaré  La notion d'équation différentielle est le pivot de la conception scientifique du monde. Vladimir Arnold

ben2510
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: La classe inversée, un modèle à suivre pour l’école numérique ? Pas certain…

Message par ben2510 le Dim 7 Fév 2016 - 14:30

@nautie a écrit:J'ai cette année tenté l'expérience "classe inversée"; je n'ai pas inversé à 100%, j'ai préféré diversifier les approches en fonction des élèves, des chapitres, etc.
J'ai eu de bons retours des élèves, le travail demandé l'a étonnamment été fait plus souvent... C'est encore à affiner (comme tous les cours), à ajuster mais je vais continuer l'expérience!  

Disclaimer : pas de volonté polémique dans les lignes qui suivent !
Quand tu dis "je n'ai pas inversé à 100%", de quoi parles-tu ?
Quand tu dis "tenté l'expérience 'classe inversée'", de quelles pratiques parles-tu ?

Je suis curieux des détails (ceux dans lesquels se niche le grand cornu).

_________________
On fait la science avec des faits, comme on fait une maison avec des pierres : mais une accumulation de faits n'est pas plus une science qu'un tas de pierres n'est une maison. Henri Poincaré  La notion d'équation différentielle est le pivot de la conception scientifique du monde. Vladimir Arnold

ben2510
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: La classe inversée, un modèle à suivre pour l’école numérique ? Pas certain…

Message par Elyas le Dim 7 Fév 2016 - 14:33

@ben2510 a écrit:Merci de ta réponse !
Ce sont des gros yeux très relatifs, si je comprends bien, dans la mesure où ce sont des collègues ; il s'agit plus de conformité au groupe que d'injonction hiérarchique.

Yep. Rien de bien méchant mais ça m'a sauté aux yeux.

Après, sur le terrain, la pratique est quasi-inconnue voire moquée. Déjà que je fais des tâches complexes et des plans de travail à la Freinet... Je ne vais pas rajouter des accusations en hétérodoxie à mon dossier Laughing


Dernière édition par Elyas le Dim 7 Fév 2016 - 14:44, édité 2 fois

Elyas
Grand Maître


Revenir en haut Aller en bas

Re: La classe inversée, un modèle à suivre pour l’école numérique ? Pas certain…

Message par ben2510 le Dim 7 Fév 2016 - 14:37

Si la pratique est de demander aux élèves de lire un cours et de préparer des questions, je dirais que c'est plutôt classique comme pratique.
Mais est-ce de cela qu'il s'agit ?

_________________
On fait la science avec des faits, comme on fait une maison avec des pierres : mais une accumulation de faits n'est pas plus une science qu'un tas de pierres n'est une maison. Henri Poincaré  La notion d'équation différentielle est le pivot de la conception scientifique du monde. Vladimir Arnold

ben2510
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: La classe inversée, un modèle à suivre pour l’école numérique ? Pas certain…

Message par Elyas le Dim 7 Fév 2016 - 14:39

@ben2510 a écrit:Tout à fait d'accord avec Tamerlan sur le fait que le concept de "classe inversée" est mal défini et recouvre certainement des réalités très différentes ; j'irai même jusqu'à dire que tout débat sur cette notion est stérile tant que le concept n'est pas mieux spécifié.
Ce qui m'intéresse spécifiquement est le chemin pris par des injonctions !


Je partage ton point de vue sur le cacophonie engendré par l'usage de l'expression "classe inversée" dans les réseaux sociaux. J'ai mis dans ma "pile de lecture" le blog de Marcel Lebrun qui tente de faire une typologie des classes inversées :

http://lebrunremy.be/WordPress/

Elyas
Grand Maître


Revenir en haut Aller en bas

Re: La classe inversée, un modèle à suivre pour l’école numérique ? Pas certain…

Message par ben2510 le Dim 7 Fév 2016 - 14:42

OK merci pour la référence, je vais m'y plonger.

_________________
On fait la science avec des faits, comme on fait une maison avec des pierres : mais une accumulation de faits n'est pas plus une science qu'un tas de pierres n'est une maison. Henri Poincaré  La notion d'équation différentielle est le pivot de la conception scientifique du monde. Vladimir Arnold

ben2510
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: La classe inversée, un modèle à suivre pour l’école numérique ? Pas certain…

Message par Elyas le Dim 7 Fév 2016 - 14:44

Il y a aussi cette vidéo :


Elyas
Grand Maître


Revenir en haut Aller en bas

Re: La classe inversée, un modèle à suivre pour l’école numérique ? Pas certain…

Message par User5899 le Dim 7 Fév 2016 - 14:51

Rien que le titre interpelle. Pourquoi présenter cela sous l'angle d'une pratique à généraliser ? La classe inversée existe au moins depuis les années 70, j'en ai connu comme élève, pourquoi tout ce barouf ?

_________________
Zu End' ewiges Wissen !
Der Welt melden
Weise nichts mehr !

En cas de ban, ne pas utiliser les MP ! Passer par l'icône du mail  Razz

User5899
Dieu de l'Olympe


Revenir en haut Aller en bas

Re: La classe inversée, un modèle à suivre pour l’école numérique ? Pas certain…

Message par Elyas le Dim 7 Fév 2016 - 15:03

Cripure a écrit:Rien que le titre interpelle. Pourquoi présenter cela sous l'angle d'une pratique à généraliser ? La classe inversée existe au moins depuis les années 70, j'en ai connu comme élève, pourquoi tout ce barouf ?

L'Education nationale adore détruire puis reconstruire selon des cycles de 30 à 50 ans.

Elyas
Grand Maître


Revenir en haut Aller en bas

Re: La classe inversée, un modèle à suivre pour l’école numérique ? Pas certain…

Message par Jane le Dim 7 Fév 2016 - 15:05

Cripure a écrit:Rien que le titre interpelle. Pourquoi présenter cela sous l'angle d'une pratique à généraliser ? La classe inversée existe au moins depuis les années 70, j'en ai connu comme élève, pourquoi tout ce barouf ?

Parce qu'il est de bon ton de vouloir faire du neuf avec du vieux, y compris quand on a le recul nécessaire pour s'être rendu compte que ça ne fonctionne pas (projets interdisciplinaires et AP)

_________________
We are such stuff as dreams are made on, and our little life, is rounded with a sleep (Shakespeare)

Jane
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: La classe inversée, un modèle à suivre pour l’école numérique ? Pas certain…

Message par User5899 le Dim 7 Fév 2016 - 15:07

Stefen King saurait en faire une histoire captivante, je suis sûr... Il l'appellerait Ça : sur un cycle de 27 ans, un clown nommé Grippe-Sou apparaît au ministère et dit à tout le monde :
Gonflez vos joues,
Soufflez en l'air,
Nous flottons !
Nous flottons dans le spiralair !

_________________
Zu End' ewiges Wissen !
Der Welt melden
Weise nichts mehr !

En cas de ban, ne pas utiliser les MP ! Passer par l'icône du mail  Razz

User5899
Dieu de l'Olympe


Revenir en haut Aller en bas

Re: La classe inversée, un modèle à suivre pour l’école numérique ? Pas certain…

Message par Jane le Dim 7 Fév 2016 - 15:07

Laughing Laughing

_________________
We are such stuff as dreams are made on, and our little life, is rounded with a sleep (Shakespeare)

Jane
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: La classe inversée, un modèle à suivre pour l’école numérique ? Pas certain…

Message par nautie le Dim 7 Fév 2016 - 15:18

@ben2510 a écrit:
@nautie a écrit:J'ai cette année tenté l'expérience "classe inversée"; je n'ai pas inversé à 100%, j'ai préféré diversifier les approches en fonction des élèves, des chapitres, etc.
J'ai eu de bons retours des élèves, le travail demandé l'a étonnamment été fait plus souvent... C'est encore à affiner (comme tous les cours), à ajuster mais je vais continuer l'expérience!  

Disclaimer : pas de volonté polémique dans les lignes qui suivent !
Quand tu dis "je n'ai pas inversé à 100%", de quoi parles-tu ?
Quand tu dis "tenté l'expérience 'classe inversée'", de quelles pratiques parles-tu ?

Je suis curieux des détails (ceux dans lesquels se niche le grand cornu).

Quand je dis "pas à 100%", je veux dire que tous mes cours ne sont pas sur un modèle de classe inversée; tous les cours ne sont pas construit sur le même modèle.
Pour donner un exemple de ce que j'ai tenté:
- j'ai créé une capsule donnant les notions, des informations essentielles du cours (autour de 3mn de vidéo), j'y associe un questionnaire simple (style QCM, sur google form) qui me permet de voir si les élèves ont compris ce qu'ils ont visionné.
- en classe, je propose une activité où les élèves doivent utiliser les notions vues dans la vidéo. Les élèves sont en groupe; si certains ont eu des difficultés avec la vidéo, je peux reprendre avec eux.
- en conclusion, on construit une trace écrite courte (sous forme d'écrit ou de carte mentale ou de croquis).

Ce schéma peut varier : je n'ai pas proposé à chaque fois des capsules, parfois l'activité est la construction de la trace écrite... Je ne prétends pas avoir LA solution miracle, ni faire cela correctement (pas plus que les cours dit classiques!)

nautie
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: La classe inversée, un modèle à suivre pour l’école numérique ? Pas certain…

Message par JPhMM le Dim 7 Fév 2016 - 15:20

Cripure a écrit:Rien que le titre interpelle. Pourquoi présenter cela sous l'angle d'une pratique à généraliser ? La classe inversée existe au moins depuis les années 70, j'en ai connu comme élève, pourquoi tout ce barouf ?
Tout groupe fini est la réunion des sous-groupes cycliques engendrés par ses éléments.
Or toute innovation pédagogique est produite par au moins un être humain. Ainsi le cardinal de l'ensemble des innovations pédagogiques est inférieur ou égal à celui de l'ensemble des êtres humains.
L'ensemble des êtres humains est de cardinal fini, donc l'ensemble des innovations pédagogiques est de cardinal fini.

Démontrons que c'est un groupe. Appelons-le P.
La classe inversée est une innovation pédagogique, donc P est non vide.
Soient a et b deux éléments de P, alors a&b est élément de P.
Soient a, b et c trois éléments de P, alors (a&b)&c=a&(b&c).
Il existe l'innovation "ne rien faire" = e, alors pour tout a un élément de P, a&e=e&a=a
Pour toute innovation pédagogique a (visant à passer d'une pratique A à une pratique B), il existe une innovation pédagogique b (visant à passer de la pratique B à la pratique A), et a&b=b&a=e.

Donc P est un groupe.
De plus, P est fini, donc il est réunion des sous-groupes cycliques engendrés par ses éléments, parmi lesquels le sous-groupe cyclique engendré par "classe inversée". CQFD.

_________________
Labyrinthe où l'admiration des ignorants et des idiots qui prennent pour savoir profond tout ce qu'ils n'entendent pas, les a retenus, bon gré malgré qu'ils en eussent. D'ailleurs, il n'y a point de meilleur moyen pour mettre en vogue ou pour défendre des doctrines étranges et absurdes, que de les munir d'une légion de mots obscurs, douteux , et indéterminés. Ce qui pourtant rend ces retraites bien plus semblables à des cavernes de brigands ou à des tanières de renards qu'à des forteresses de généreux guerriers. Que s'il est malaisé d'en chasser ceux qui s'y réfugient, ce n'est pas à cause de la force de ces lieux-là, mais à cause des ronces, des épines et de l'obscurité des buissons dont ils sont environnés. Car la fausseté étant par elle-même incompatible avec l'esprit de l'homme, il n'y a que l'obscurité qui puisse servir de défense à ce qui est absurde. — John Locke

JPhMM
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: La classe inversée, un modèle à suivre pour l’école numérique ? Pas certain…

Message par Moonchild le Dim 7 Fév 2016 - 15:25

Lorsque j'étais étudiant, je n'allais quasiment jamais en cours et, environ un mois avant les examens, je me mettais à travailler sur des polys ou des photocopies de notes prises par des camarades, de préférence la nuit. Je crois bien qu'à l'insu de mon plein gré, j'ai pratiqué une pédagogie inversée et ça a plutôt bien marché.
diable

Moonchild
Expert


Revenir en haut Aller en bas

Re: La classe inversée, un modèle à suivre pour l’école numérique ? Pas certain…

Message par Isis39 le Dim 7 Fév 2016 - 15:27

@nautie a écrit:
@ben2510 a écrit:
@nautie a écrit:J'ai cette année tenté l'expérience "classe inversée"; je n'ai pas inversé à 100%, j'ai préféré diversifier les approches en fonction des élèves, des chapitres, etc.
J'ai eu de bons retours des élèves, le travail demandé l'a étonnamment été fait plus souvent... C'est encore à affiner (comme tous les cours), à ajuster mais je vais continuer l'expérience!  

Disclaimer : pas de volonté polémique dans les lignes qui suivent !
Quand tu dis "je n'ai pas inversé à 100%", de quoi parles-tu ?
Quand tu dis "tenté l'expérience 'classe inversée'", de quelles pratiques parles-tu ?

Je suis curieux des détails (ceux dans lesquels se niche le grand cornu).

Quand je dis "pas à 100%", je veux dire que tous mes cours ne sont pas sur un modèle de classe inversée; tous les cours ne sont pas construit sur le même modèle.
Pour donner un exemple de ce que j'ai tenté:
- j'ai créé une capsule donnant les notions, des informations essentielles du cours (autour de 3mn de vidéo), j'y associe un questionnaire simple (style QCM, sur google form) qui me permet de voir si les élèves ont compris ce qu'ils ont visionné.
- en classe, je propose une activité où les élèves doivent utiliser les notions vues dans la vidéo. Les élèves sont en groupe; si certains ont eu des difficultés avec la vidéo, je peux reprendre avec eux.
- en conclusion, on construit une trace écrite courte (sous forme d'écrit ou de carte mentale ou de croquis).

Ce schéma peut varier : je n'ai pas proposé à chaque fois des capsules, parfois l'activité est la construction de la trace écrite... Je ne prétends pas avoir LA solution miracle, ni faire cela correctement (pas plus que les cours dit classiques!)

N'est-ce pas chronophage la création de capsules ?
Tous tes élèves ont-ils le matériel requis pour visionner la capsule et répondre au questionnaire ?

Isis39
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: La classe inversée, un modèle à suivre pour l’école numérique ? Pas certain…

Message par JPhMM le Dim 7 Fév 2016 - 15:32

Correction du raisonnement, pour cause de petite erreur :

@JPhMM a écrit:Or toute innovation pédagogique est produite par au moins un être humain. Ainsi le cardinal de l'ensemble des innovations pédagogiques est inférieur ou égal à celui de l'ensemble des êtres humains.
L'ensemble des êtres humains est de cardinal fini, donc l'ensemble des innovations pédagogiques est de cardinal fini.
est erroné, chaque être humain pouvant produire plusieurs innovations pédagogiques.

Je corrige :

Or toute innovation pédagogique est produite par au moins un être humain.
Chaque être humain produit un nombre fini d'innovations pédagogique, notons M un majorant de ce nombre pour tout être humain : pour tout être humain, le nombre des innovations pédagogiques produites par lui est inférieur ou égal à M.
Le cardinal de l'ensemble des êtres humains est fini, de même que son produit par M, donc le cardinal de l'ensemble des innovations pédagogiques est fini.

_________________
Labyrinthe où l'admiration des ignorants et des idiots qui prennent pour savoir profond tout ce qu'ils n'entendent pas, les a retenus, bon gré malgré qu'ils en eussent. D'ailleurs, il n'y a point de meilleur moyen pour mettre en vogue ou pour défendre des doctrines étranges et absurdes, que de les munir d'une légion de mots obscurs, douteux , et indéterminés. Ce qui pourtant rend ces retraites bien plus semblables à des cavernes de brigands ou à des tanières de renards qu'à des forteresses de généreux guerriers. Que s'il est malaisé d'en chasser ceux qui s'y réfugient, ce n'est pas à cause de la force de ces lieux-là, mais à cause des ronces, des épines et de l'obscurité des buissons dont ils sont environnés. Car la fausseté étant par elle-même incompatible avec l'esprit de l'homme, il n'y a que l'obscurité qui puisse servir de défense à ce qui est absurde. — John Locke

JPhMM
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: La classe inversée, un modèle à suivre pour l’école numérique ? Pas certain…

Message par User5899 le Dim 7 Fév 2016 - 15:34

@JPhMM a écrit:
Cripure a écrit:Rien que le titre interpelle. Pourquoi présenter cela sous l'angle d'une pratique à généraliser ? La classe inversée existe au moins depuis les années 70, j'en ai connu comme élève, pourquoi tout ce barouf ?
Tout groupe fini est la réunion des sous-groupes cycliques engendrés par ses éléments.
Or toute innovation pédagogique est produite par au moins un être humain. Ainsi le cardinal de l'ensemble des innovations pédagogiques est inférieur ou égal à celui de l'ensemble des êtres humains.
L'ensemble des êtres humains est de cardinal fini, donc l'ensemble des innovations pédagogiques est de cardinal fini.

Démontrons que c'est un groupe. Appelons-le P.
La classe inversée est une innovation pédagogique, donc P est non vide.
Soient a et b deux éléments de P, alors a&b est élément de P.
Soient a, b et c trois éléments de P, alors (a&b)&c=a&(b&c).
Il existe l'innovation "ne rien faire" = e, alors pour tout a un élément de P, a&e=e&a=a
Pour toute innovation pédagogique a (visant à passer d'une pratique A à une pratique B), il existe une innovation pédagogique b (visant à passer de la pratique B à la pratique A), et a&b=b&a=e.

Donc P est un groupe.
De plus, P est fini, donc il est réunion des sous-groupes cycliques engendrés par ses éléments, parmi lesquels le sous-groupe cyclique engendré par "classe inversée". CQFD.

Shocked Shocked
J'ai bien fait de faire lettres, moi Razz Wink


@JPhMM a écrit:Correction du raisonnement, pour cause de petite erreur :

@JPhMM a écrit:Or toute innovation pédagogique est produite par au moins un être humain. Ainsi le cardinal de l'ensemble des innovations pédagogiques est inférieur ou égal à celui de l'ensemble des êtres humains.
L'ensemble des êtres humains est de cardinal fini, donc l'ensemble des innovations pédagogiques est de cardinal fini.
est erroné, chaque être humain pouvant produire plusieurs innovations pédagogiques.

Je corrige :

Or toute innovation pédagogique est produite par au moins un être humain.
Chaque être humain produit un nombre fini d'innovations pédagogique, notons M un majorant de ce nombre pour tout être humain : pour tout être humain, le nombre des innovations pédagogiques produites par lui est inférieur ou égal à M.
Le cardinal de l'ensemble des êtres humains est fini, de même que son produit par M, donc le cardinal de l'ensemble des innovations pédagogiques est fini.
Ah ! Voilà !
Nan méalor ? !!

_________________
Zu End' ewiges Wissen !
Der Welt melden
Weise nichts mehr !

En cas de ban, ne pas utiliser les MP ! Passer par l'icône du mail  Razz

User5899
Dieu de l'Olympe


Revenir en haut Aller en bas

Re: La classe inversée, un modèle à suivre pour l’école numérique ? Pas certain…

Message par JPhMM le Dim 7 Fév 2016 - 15:36

Cripure a écrit:Shocked Shocked
J'ai bien fait de faire lettres, moi Razz Wink
Razz topela

_________________
Labyrinthe où l'admiration des ignorants et des idiots qui prennent pour savoir profond tout ce qu'ils n'entendent pas, les a retenus, bon gré malgré qu'ils en eussent. D'ailleurs, il n'y a point de meilleur moyen pour mettre en vogue ou pour défendre des doctrines étranges et absurdes, que de les munir d'une légion de mots obscurs, douteux , et indéterminés. Ce qui pourtant rend ces retraites bien plus semblables à des cavernes de brigands ou à des tanières de renards qu'à des forteresses de généreux guerriers. Que s'il est malaisé d'en chasser ceux qui s'y réfugient, ce n'est pas à cause de la force de ces lieux-là, mais à cause des ronces, des épines et de l'obscurité des buissons dont ils sont environnés. Car la fausseté étant par elle-même incompatible avec l'esprit de l'homme, il n'y a que l'obscurité qui puisse servir de défense à ce qui est absurde. — John Locke

JPhMM
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: La classe inversée, un modèle à suivre pour l’école numérique ? Pas certain…

Message par User5899 le Dim 7 Fév 2016 - 15:37

@Moonchild a écrit:Lorsque j'étais étudiant, je n'allais quasiment jamais en cours et, environ un mois avant les examens, je me mettais à travailler sur des polys ou des photocopies de notes prises par des camarades, de préférence la nuit. Je crois bien qu'à l'insu de mon plein gré, j'ai pratiqué une pédagogie inversée et ça a plutôt bien marché.
diable
J'ai usé d'une variante en licence (3e année), qui consista à ne surtout pas utiliser les cours donnés par les profs de la fac, mais à les faire à partir du cours littéraire général de khâgne plus des lectures complémentaires. C'était assez jouissif d'avoir de meilleures notes que les autres lol!

_________________
Zu End' ewiges Wissen !
Der Welt melden
Weise nichts mehr !

En cas de ban, ne pas utiliser les MP ! Passer par l'icône du mail  Razz

User5899
Dieu de l'Olympe


Revenir en haut Aller en bas

Re: La classe inversée, un modèle à suivre pour l’école numérique ? Pas certain…

Message par Moonchild le Dim 7 Fév 2016 - 15:37

En tout cas, j'ai l'impression que la réussite d'une pédagogie inversée dépend de la qualité de ses capsules.


Moonchild
Expert


Revenir en haut Aller en bas

Re: La classe inversée, un modèle à suivre pour l’école numérique ? Pas certain…

Message par RogerMartin le Dim 7 Fév 2016 - 15:38

@JPhMM a écrit:
Cripure a écrit:Rien que le titre interpelle. Pourquoi présenter cela sous l'angle d'une pratique à généraliser ? La classe inversée existe au moins depuis les années 70, j'en ai connu comme élève, pourquoi tout ce barouf ?
Tout groupe fini est la réunion des sous-groupes cycliques engendrés par ses éléments.
Or toute innovation pédagogique est produite par au moins un être humain. Ainsi le cardinal de l'ensemble des innovations pédagogiques est inférieur ou égal à celui de l'ensemble des êtres humains.
L'ensemble des êtres humains est de cardinal fini, donc l'ensemble des innovations pédagogiques est de cardinal fini.

Démontrons que c'est un groupe. Appelons-le P.
La classe inversée est une innovation pédagogique, donc P est non vide.
Soient a et b deux éléments de P, alors a&b est élément de P.
Soient a, b et c trois éléments de P, alors (a&b)&c=a&(b&c).
Il existe l'innovation "ne rien faire" = e, alors pour tout a un élément de P, a&e=e&a=a
Pour toute innovation pédagogique a (visant à passer d'une pratique A à une pratique B), il existe une innovation pédagogique b (visant à passer de la pratique B à la pratique A), et a&b=b&a=e.

Donc P est un groupe.
De plus, P est fini, donc il est réunion des sous-groupes cycliques engendrés par ses éléments, parmi lesquels le sous-groupe cyclique engendré par "classe inversée". CQFD.

J'aime beaucoup ton élément neutre yesyes

_________________
Pardon, je n'ai plus moyen d'accéder à l'accent circonflexe sur mon clavier  Embarassed

Yo, salut ma bande ! disait toujours le Samouraï.
I I love you User5899.

Rome n'est plus dans Rome, elle est toute où je suis.
Strange how paranoia can link up with reality now and then.

RogerMartin
Grand Maître


Revenir en haut Aller en bas

Page 3 sur 5 Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum